Résultats : Canon EF 24-70 (212)

000 - A LA UNE
76
Test du Canon G1X MkIII : compact APS-C des experts (3/3)

Alors ce zoom 24-70 mm f/2.8-5.6, comment s’en sort-il ? Je trouve les images de ce G1X MkIII assez piquées dans l’ensemble (et dans certaines circonstances très piquées), notamment au grand angle et dès que l’on ferme d’un ou deux crans…

 

 

Compte tenu de la taille minuscule du zoom, Canon a fait un assez bon boulot, même sur les bords qui ne déçoivent pas trop (je m’attendais à moins bien en fait, je suis rassuré)…

Alors, bien entendu une optique fixe sur ce capteur de 24 Mpix feraient beaucoup mieux… Mais on ne peut pas tout avoir : rappelez-vous que vous vouliez un appareil compact !  Les aberrations chromatiques sont peu visibles. La géométrie et le vignetage sont corrigés logicielement (y compris dans les RAW qui arrivent corrigés d’office dans Lightroom). A f/16 face au soleil couchant, il produit de jolies petites étoiles… Et pas trop de flare. C’est vraiment impeccable…

Alors oui : il n’est pas très lumineux, c’est vrai. Autrement dit n’espérez pas un « bokeh » du diable… Sur ce plan, le Canon G1X MkIII ne fait pas de miracles ! Et ne fait pas mieux que son petit « jumeau » le Canon G5X qui dispose lui d’un zoom plus long 100 mm et plus lumineux à la plus longue focale (f/2.8)… Ce qui permet au « petit » de prendre légèrement l’avantage question bokeh, en dépit de son capteur 1 pouces plus petit.

La distance minimale de mise à point au 24 mm est de 10 cm : c’est très honorable pour un capteur 1PS-C, mais cela ne vous donne pas énormément de bokeh pour autant… Et elle est de 30 cm au 70 mm. Le range équivalent à un 24-70 mm est également court (3x c’est court pour un compact), mais pour qui est habitué aux reflex : c’est la norme, ou presque. Lire la suite…

000 - A LA UNE
7
Test terrain : Canon G1X MkIII à Hong Kong (1/3)

C’est peu dire que depuis des années, j’attendais l’arrivée d’un compact APS-C équipé d’un zoom… Le Canon G1X MkIII est le tout premier (et unique) compact APS-C suffisamment compact (390 gr), équipé d’un zoom 24-70 mm f/2.8-5.6 rétractable, capable de rentrer dans une poche de veste.

 

 

Avant lui, les photographes exigeants ne disposaient que de quelques compact APS-C à focales fixes : le plus recommandable étant certainement le génial petit Ricoh GR II dont le poids reste raisonnable et le design plat efficace pour se glisser dans une poche : https://goo.gl/iRJSiw

Et pour mieux mesurer « d’ou l’on vient » : signalons aussi l’existence depuis 2013, du Leica X-Vario (de 16 Mpixels) équipé d’un zoom 28-70 mm f/3.5-6.3 (assez sombre vue sa taille). Mais cet objectif ne débutait hélas qu’au 28 mm et l’ensemble était encombrant et lourd : à 680 gr, on ne peut parler de compact (comparaison : https://goo.gl/TBmfFB ). Ce X-Vario (qui semble n’avoir pas connu de descendance), ne proposait pas de viseur mais coûtait la somme faramineuse de 2400 €.

Bref : mesurer à quel point ce Canon G1X MkIII est révolutionnaire, aidera peut-être à comprendre certains compromis qui ont du être faits au niveau de la luminosité de son zoom. Nous y reviendrons…

Un capteur de reflex APS-C dans un corps de compact – A l’annonce du Canon G1X MkIII et de son 24-70 mm f/2.8-5.6, j’ai donc vendu mon précédent « compact » : le minuscule Panasonic GM1 et son zoom rétractable 12-32 mm f/3.5-5.6 (24-64 mm), que j’avais pourtant beaucoup apprécié ces dernières années… En dépit d’une ouverture moyenne, il était pratique, vu sa taille et son prix serrés. Je l’appréciais notamment avec le zoom ultra grand angle orthoscopique 7-14 mm f/4 : qui est sans doute un des plus intéressants zooms jamais produit par Panasonic… Oui mais voilà : mais je me suis lassé de sa colorimétrie trop éloignée de celle de mes reflex Canon.

Même après la création d’un profile personnalisé Color Checker Passeport, ses RAW me demandaient trop d’ajustements en post traitement, avant que je ne sois satisfait des couleurs. Et je ne l’étais jamais totalement… Même problème avec son ratio de capteur 4/3, qui finalement faisait « un peu tache » dans mon catalogue Lightroom.

Alors qu’avec ce Canon G1X MkIII, je redécouvre les joies d’un capteur APS-C de reflex au ratio 3/2… Avec des performances et des couleurs quasi identique à celles de mon EOS 200D (qui lui aussi est nouveau et à remplacé le vénérable EOS 100D)… Du coup, l’ensemble est beaucoup plus cohérent dans Lightroom.

Et plus léger dans le sac aussi… Imaginez à quel point je me sens léger, lorsque je laisse mon Full Frame et son zoom EF 24-70 mm f/4 L IS USM à la maison (et encore celui-ci est un des plus légers de sa catégorie). Ainsi, l’autre jour j’ai fait « ma journée de photo » à Hong Kong avec deux appareils : D’abord le Canon G1X MkIII qui me permet de profiter de la polyvalence de son zoom couvrant du 24 au 70 mm. Et en complément (pour la belle image) : mon canon EOS 200D équipé du EF 35 mm f/2 L IS USM (équivalent à un 56 mm) et du « petit » EF 85 mm f/1.8 (ce qui donne un équivalent 136 mm), je l’aime bien car il est ultra léger et ultra compact…

Certains jour je pourrais « panacher » le 24-70 mm du G1X MkIII (pour faire face à n’importe quelle situation), avec mon reflex Full Frame (pour la belle image). Qu je pourrais équiper d’une (ou plusieurs) de mes optiques fixes… A choisir entre le Sigma 24 mm f/1,4, le Canon EF 35 mm f/2, le Sigma 50 mm f/1.4, le Sigma 85 mm f/1.4, le Canon EF 85 mm f/1.8, ou le EF 100 mm f/2.8 Macro L IS… Le gain de place autorisé par le 24-70 mm du G1 X MkIII, me permettra d’emporter une ou deux optiques fixes de plus, dans un sac assez petit…

Laisser mon zoom EF 24-70 mm f/4 L IS USM à la maison : voilà un peu l’idée qui se cache derrière l’utilisation de ce G1X MkIII, qui me permet de gagner « de la modularité ». Lire la suite…

000 - A LA UNE
27
Test du Canon G1X MkIII bientôt en ligne

Quelques nouvelles de Hong Kong ! Notre voyage photo à Hong Kong s’est très bien déroulé… Et je vous prépare actuellement un test du Canon G1X MkIII : qui est sans surprise le meilleur compact que j’ai jamais essayé…

Encore deux ou trois jours de patience, avant que je puisse le mettre en ligne. Il faut dire qu’il est le seul équipé d’un capteur APS-C et d’un zoom 24-70 mm : dans ces conditions, il n’a aucun concurrents (ben non : aucun concurrent)… Alors, oui, il est un peu cher : mais la dépense vaut vraiment le coup je trouve.

Car il vous en donne beaucoup pour votre argent, notamment une polyvalence exemplaire et une exceptionnelle qualité d’image dans un si petiot espace : c’est totalement inédit ! Je pèse mes mots : inédit… Avec son capteur 24 Mpix APS-C : il pourrait presque remplacer un reflex… Oui, c’était dans la fiche technique, on s’y attendait (Test élogieux du compact APS-C : Canon G1X MkIII), mais il fallait encore le vérifier sur le terrain. C’est fait ! Lire la suite…

Lire la suite…

000 - A LA UNE
72
Il vend son Fuji X-T2 et passe au Canon EOS 6D MkII

Mon ami Jeff (un autre Jeff photographe amateur au sens « qu’il aime la photo » mais que ce n’est pas son métier), m’annonce qu’il vend son Fuji X-T2 et tous ses objectifs… Pour prendre un Canon EOS 6D MkII à la place…

Accompagné d’un EF 24-70 mm f/4, d’un EF 35 mm f/2 et d’un EF 100 mmf/2.8 IS. Je lui ai demandé pourquoi…

Canon EOS ou Fuji X ? Telle est la question vitale, qui semble agiter les cerveaux des « vrais photographes » ces derniers temps ! Ahah : je sais que ce terme « vrais photographes » en émoustille certains… Par « vrais photographes », je veux surtout parler des « photographes motivés », mais passons : ce n’est pas le débat du jour ! Et Nikon me direz-vous ? Pourquoi le débat ne serait-il pas Canon, vs Nikon, vs Fuji ? D’autant que Nikon vient de présenter le meilleur reflex du monde (c’est sur je le confirme) avec le fabuleux Nikon D850 ?

Et bien malheureusement pour Nikon : personne (ou presque) n’a besoin d’un reflex aussi performant, aussi encombrant et aussi cher que le Nikon D850… ET je crois que la plupart des photographes « normaux » : ont surtout besoin d’un appareil photo normal… C’est à dire performant, pas trop cher et surtout pas trop lourd ! Comme Fuji et Canon sont un peu les seuls à en proposer (je compte dans le poids total un équivalent 24-70 mm qui reste transportable et coûte moins de 1000 € : exactement ce que ne propose pas Nikon)… C’est pour cela que Nikon n’est plus dans le coup.

Car le plus important : est de conserver assez d’argent pour choisir les bons objectifs (ça c’est le plus important je l’ai expliqué ici : Ce qui compte c’est l’objectif ! Pas l’appareil…)… Et aussi pour s’offrir l’abonnement à Adobe Lightroom, qui reste l’outil le plus indispensable au vrai photographe, juste après ses objectifs mais bien avant son appareil (mais voilà encore un sujet de discussion polémique qui avait fait couler beaucoup d’encre en commentaires ici : Débat : Lightroom Classic CC uniquement en abonnement)…

Car voyez-vous, grâce à Lightroom (à condition de l’exploiter correctement, donc de s’être formé) : les images produites par un mauvais appareil seront probablement meilleures (et au moins elles ne dormirons pas au fond des dossiers), meilleures que celle produites par un très bon appareil, sans les cataloguer avec Lightroom ! Mais ceci est un autre débat ! Revenons au « switch » de l’ami Jeff… Je lui ai donc posé quelques questions et l’article est illustré de quelques unes de ses photos :

Pourquoi as-tu changé d’appareil ? D’abord à cause de la visée électronique, qui est tout de même un inconvénient, surtout à contre-jour… Même en optimisant les réglages du viseur (ce qui est possible sur le Fuji X-T2 et ce que j’ai fait depuis la Birmanie).

Pourtant avant, tu ne semblais pas trop gêné par la visée électronique. Pourquoi as tu changé d’avis sur ce point ? La visée électronique effectivement me convenait dans beaucoup de situations. Relire : Votre viseur électronique est-il… « dépassé » ? Mais comme je l’ai dit, en contre jour ça revient parfais à faire de la photo en « aveugle », alors que les scènes à contre jour sont très intéressantes. J’ai aussi des exemples en Birmanie un autre photographe était dans le champ. Et je ne l’avais pas vu dans le viseur… Lire la suite.

ACTU : matos photo, divers
11
Canon G1X Mark III officiellement présenté

Voilà, le Canon G1X Mark III à capteur APS-C (page Canon.fr) a été présenté officiellement… On apprend qu’il est protégé des intempéries, alors que le G5X (à capteur 1 pouce) ne l’était pas.

Le prix sera bien de 1299 USD aux USA et 1209,99 € en France (pourquoi pas 1210 € avouez c’est idiot de rater la virgule de si peu). Il sera disponible en novembre.

Voici quelques nouvelle photos et une petite vidéo. On constate que l’objectif est rétractable, à un point tel que c’est probablement le seul appareil APS-C équipé d’un zoom 24-70 mm a être aussi compact. Si les compact à capteurs APS-C et objectifs fixes ne vous ont pas séduit (c’est mon cas aussi) : alors ce premier compact haut de gamme avec zoom, pourrait être une petite révolution. Lire la suite…

000 - A LA UNE
19
Tamron et Sigma : plus de choix en 24-70 mm compacts

Ouf, il y aura bientôt davantage de choix en 24-70 mm compacts… Avec l’arrivé prochaine en rayon du Sigma 24-70mm f/2.8 DG HSM OS Art (ouf, il n’est pas trop gros) et l’annonce hier, d’un Tamron SP 24-70 mm f/2,8 Di VC USD G2 à 1199 $.

Et on sait que Tamron fait du bon boulot ces derniers temps : Tamron 70-200 f2.8 G2 meilleur que le Nikon 70-200 f2.8E ? Une bonne nouvelle pour les Nikonnistes (spécialement), qui étaient quand même très encombrés avec leurs monstrueux 24-70 mm f/2.8 (depuis le temps qu’on l’explique : Nikon AF-S 24–70mm f/2.8E ED VR : accident industriel ?). Visiblement la petite taille du Canon EF 24-70 mm f/4 a fait des émules du côté de Sigma et de Tamron…

Un petit détour par Camera Size, pour vous en convaincre et comparer les tailles des 24-70 mm respectifs : de Canon (à gauche le modèle stabilisé à f/4). De Sigma, Tamron et Nikon (trois modèles stabilisés à f/2.8). Lire la suite…

000 - A LA UNE
133
Pourquoi le Canon EOS 6D MarkII me plait beaucoup !

Le Canon EOS 6D MkII vient d’être révélé et ressemble exactement à ce à qui avait été révélé : ses caractéristiques ne seront donc pas une grande surprise pour nos lecteurs fidèles. En ce qui me concerne, je suis très satisfait de cette annonce.

Il faut dire que son prédécesseur fut l’un des boîtiers les plus agréables que j’ai jamais eu le plaisir d’utiliser en voyage, je n’ai utilisé quasiment que lui entre 2012 et 2015 (relire mon Test Terrain du Canon EOS 6D au Japon)… après avoir revendu mon Canon EOS 5D MkIII (dont je n’avais pas vraiment besoin, mais qui était sorti avant l’EOS 6D)…

Certes, depuis aout 2015 : le Canon EOS 5DsR (que j’ai adopté pour partir au Kenya en été 2015) s’est avéré plus performants le terrain à tous les ponts de vue que le Canon EOS 6D (relire mon test terrain du Canon EOS 5Ds R au Kenya)… Mais le prix a payer pour cela, fut assez élevé : le poids et l’encombrement de mon reflex principal ont sensiblement augmenté lors de ce « passage de relais ».

Et pour tout vous dire, depuis aout 2015 : mon « petit » Canon EOS 6D m’a beaucoup manqué… Sa simplicité légendaire, sa fiabilité exemplaire, sa sobriété remarquable et son GPS intégré : tout cela était un vrai bonheur. On peut même signaler la taille raisonnable de ses fichiers RAW de seulement 20 Mix, qui pèsent beaucoup moins lourd que les 50 Mpix dont je profite actuellement (même si les aperçus dynamiques de Lightroom permettent d’amortir le choc en ce qui concerne la fluidité en Développement)…

Oui, j’avais adoré utiliser mon « petit » EOS 6D première version, durant ces trois ans… Et le pilote d’ULM au Kenya, qui ma l’a racheté pour l’utiliser en survolant la brousse, en est toujours très content je crois. D’autant que le GPS lui est spécialement utile…

Avec l’EOS 6D Mark II annoncé en ce 29 juin, Canon propose une évolution raisonnable et logique : à environ 2109 € le boîtier nu, ce nouveau modèle sera probablement un best seller. Un « sésame », qui permettra à beaucoup d’amateur de passer à la photo Full Frame… C’est à dire : à la « vraie photo ». Et je sais que lorsque j’écris « vraie photo » : certains s’énervent et se sentent même « mis en cause »…

Mais vous pourrez argumenter tant que vous voudrez : on ne fait pas les mêmes photos en Full Frame qu’en APS-C… Ce n’est pas pour rien que presque tous les pro travaillent (quasiment exclusivement) en format Full Frame (appelez-le plein format, ou 35 mm, si vous préférez)… Et parfois aussi en APS-C (un peu). Mais c’est seulement « en complément » de leur Full Frame. Moi aussi, je ne me passerais jamais d’un second boîtier en APS-C (je l’ai souvent écrit ici) : mais en tant que « second boîtier ».

Pour moi, l’idée que APS-C et Full Frame se vaudraient, est un « mythe », tout simplement ! Un mythe, fabriqué par des constructeurs qui aimeraient bien vous le faire croire, ceci pour l’unique raison qu’ils sont incapables de livrer pour un cout de fabrication (et de vente) raisonnable : une alternative commercialement viable, à ce que seuls savent faire Canon et Nikon jusqu’à présent… (et aussi un peu Sony, Leica et Pentax, mais dans une moindre mesure).

Pour le moment : proposer un Full Frame du calibre de l’EOS 6D MarkII à 2105 €, accompagné d’une telle gamme optique (comportant de nombreuses optiques financièrement très accessibles qui restent très performantes, en dessous de 200 €) : et bien seuls Canon et Nikon en sont capables… C’est dommage, mais c’est une réalité incontournable.

Pentax et Sony n’en sont peut-être pas si loin… Mais on ne pourra sérieusement comparer leurs offres, que le jour ou leurs gammes optiques : seront équivalentes à celles de Canon et Nikon (et financièrement tout autant accessibles). Mais objectivement, autant Sony que Pentax en sont encore loin : tant en terme de rapport qualité prix, que de diversité des objectifs disponibles…

Si vous êtes conscient de cela et si vous pensez comme moi, que ce sont les objectifs qui « contribuent » le plus à votre réussite : alors cet EOS 6D Mark II est probablement l’un des meilleurs reflex, de 2017… que vous puissiez placer derrière les objectifs que vous aurez choisi !

Rappelez-vous qu’il faut d’abord choisir « ses objectifs » en fonction de votre style ou de vos ambitions photographiques (chez Canon, Nikon, Sigma, ou qui vous voulez)… Puis ensuite : trouver le boîtier adapté, qu’il suffira de placer derrière… On ne choisi pas un reflex d’abord, devant lequel on placera « n’importe quel objectif ». Car les boitiers passent (de plus en plus vite), mais les objectifs restent : 10 ou 15 ans au moins…

Mais laissons cela et passons à l’analyse de cet EOS 6D Mark II… Je vais d’abord vous expliquer ce que je trouve génial (en début d’article) et pourquoi je ne vois pas beaucoup de raisons de « dépenser plus » !

Et plus bas, je décrirais quelques « réserves » et critiques quoi peut lui faire… Donc, si vous êtes su genre pressé et « râleur » (à voir toujours le verre à moitié vide) : alors descendez directement en bas de l’article… Et n’oubliez pas de laisser vos commentaires en bas de l’article. Lire la suite…

000 - A LA UNE
62
Toutes les caractéristiques du Canon EOS 6D Mark II

Les choses deviennent de plus en plus précises, au fil des jours… Aujourd’hui, c’est encore le site Nokishita qui dévoile toutes les caractéristiques techniques du Canon EOS 6D MarkII… Régalez-vous ! Et surtout donnez votre avis en commentaires

– Nombre de pixels effectif : 26.2 Mpix (27.1 million de pixels au total)

– Processeur : DIGIC 7

– AF à 45 collimateurs tous croisés

– Dual pixel CMOS AF

– Mesure : 7560 pixels RGB + IR metering sensor

– Viseur : couverture de 98%

– Grossissement du viseur : 0.71x

– Rafales : jusqu’à 6.5 im/sec (jusqu’à 4 im/sec en AF Ai-Servo en prise de vue Live View)

Lire la suite…

000 - A LA UNE
36
Le Sigma 24-70mm f/2.8 DG HSM OS Art n’est pas trop gros

Pour moi, le plus important dans l’encombrement de l’équipement Full Frame que j’utilise , ce n’est pas la taille du boitier… Mais la taille et le poids du zoom trans-standard, qu’il faut considérer en tout premier. C’est pour cela, que je préfère le Canon EF 24-70 mm f/4 L IS USM, à la version f/2.8 non stabilisée.

En outre l’économie financière réalisée, me permet d’acheter un ou deux objectifs fixes à f/1.4 qui sont capable de produire des images que aucun zoom à f/2.8 ne permet d’obtenir)… Alors, justement : je me demandais quelle taille aurait le nouveau Sigma 24-70mm f/2.8 DG HSM OS Art stabilisé (très attendu) qui arrivera très bientôt dans les boutiques… La réponse est rassurante et se trouve ici chez CameraSize.com ! Ouf, il ne sera pas trop gros… Lire la suite.

000 - A LA UNE
30
Quel serait le prix d’un switch Canon vers Sony ?

Intéressante estimation chez DPreview qui s’est amusé à calculer quel serait le cout d’un switch Canon vers Sony : si un professionnel bien équipé, revendait tout son matériel Canon, pour racheter (à peu près) l’équivalent en Sony…

Sachant que l’exacte équivalent, n’existe pas vraiment… Et que le cout total du switch, dépendra surtout de l’ampleur du parc d’équipement nécessaire. A savoir 2 ou 3 boîtiers pro… Accompagnés de 6 ou 7 objectifs, sans oublier un flash… Mais DPreview a oublié de compter quelques accessoires au passage, comme un chargeur de batterie supplémentaire, ou un flash de secours, ou encore d’autres petites bricoles (coûteuse à la fin). Il faudra notamment prévoir pas mal de batteries de secours chez Sony… Lire la suite…

000 - A LA UNE
21
Calendrier 2017 de sortie des prochains Canon EOS

Voici la traditionnelle mise à jour mon calendrier prévisionnel (et hypothétique) du renouvellement des prochains Canon EOS. Pour ce qui concerne Nikon, j’avais fait le même genre de prévisions par le passé (il y a très longtemps), mais j’y ai renoncé ensuite car le rythme de renouvellement des Nikon est assez chaotique.

Avouons aussi, que le sujet ne m’intéresse pas autant… Du moins tant que Nikon n’aura pas fait de réels progrès en colorimétrie (ahhh, ces ciels violets qui ne sont jamais assez cyans) ! Et tant que Nikon ne propose aucun zoom 24-70 mm f/4, efficace, stabilisé, léger et accessible (à moins de 1000 €)… Deux handicapes, qui ne m’encouragent guère à conseiller l’achat d’un reflex Nikon full frame en ce moment (relire : « Nikon Extraordinary Loss » et annulation des Nikon DL). Mais revenons plutôt aux prochains Canon (au passage, visitez ce petit tableau récapitulatif des sorties des gammes de reflex Canon EOS… par ici  qui permet de constater que le nombre de gammes et de modèles d’EOS est plutôt en expansion) :

Tableau complet, par ici

Le Canon EOS 6D représente désormais une gamme full frame, compacte et spécifique à lui tout seul. Relire notre test terrain de l’EOS 6D au Japon… Voilà presque 5 ans qu’il existe : son remplacement me semble tout à fait imminent. On attend évidemment un nouvel Autofocus « à jour »… (il est toujours équipé de l’ancien AF à 11 collimateurs (très efficace, mais un peu frustrant à la longue)… Une montée du capteur à 24 Mpix, ou même à 28 Mpix (comme l’EOS 5D MkIV), est envisageable : relire Match : reflex Full Frame à viseurs optiques 2016.

EOS 6D (22 MP) : 17 septembre 2012 (longévité de 52 à 60 mois ?)

EOS 6D MkII (24 à 30 MP ?) : mars 2017 à septembre 2017 ?

Canon EOS 6D

Depuis le premier EOS 5D de 2005 (qui avait fait un carton mondial et son successeur l’EOS 5D MkII qui avait révolutionné la vidéo Full HD), les reflex Canon les plus attendus sont certainement ceux de la série EOS 5D… En cette fin 2015, tout le monde espère impatiemment un remplaçant à l’EOS 5D MKIII. Je pense qu’il ne devrait pas trop tarder : Lire la suite…

000 - A LA UNE
32
Classement de ventes de BCN Award 2016 : Canon domine

Petite info « un peu provoc »… relative au « Canon bashing » permanent qui est de bon ton sur le web photo depuis quelques années. Les BCN awards 2016 pour le marché Japonais ont sacré Canon gagnant, sur presque toutes les catégories en 2016…

Rappelons que BNC se base sur les données récoltées chez environ 2/3 de distributeurs au Japon. Ce qui donne pour 2016 :

Parts de marché pour les APN Reflex 2016 (au Japon)

1 – Canon 63.3% (56.2% in 2015)

2 – Nikon 31.6%

3 – Ricoh (Pentax) 4.8%

Parts de marché pour les APN Mirrorless 2016 (au Japon)

1 – Olympus 26.8

2 – Canon 18.5% (à comparer aux 13.6% en 2015)

3 – Sony 17.9%

Parts de marché APN à objectifs non interchangeables 2016 (au Japon)

1 – Canon 27.3%

2 – Nikon 22.1%

3 – Casio 19.3%

Parts de marché pour les objectifs 2016 (au Japon)

1 – Canon 24% (24.1% in 2015)

2 – Sigma 14.3%

3 – Nikon 12.5%

Notre analyse :  mais que dire de l’absence de Fujifilm… qui ne parvient pas à grimper dans le top trois, dans aucunes catégories ? Et bien tout simplement que Fuji reste trop cher…

Leur excellent capteur, la colorimétrie subtile… et le design « branché » (et quelque peu élitiste) des séries X, ne suffisent visiblement pas à convaincre. Du moins pas au delà d’un cercle un peu restreint d’amateurs fortunés. Lire la suite…

000 - A LA UNE
19
Du bonheur de shooter au EF 100 mm f/2.8 stabilisé

Notre voyage photo à Hong Kong 2017, s’est terminé samedi… Merci aux six participants pour leur enthousiasme et leur courage (on a pas mal marché). J’aime toujours autant Hong Kong, que je trouve d’une richesse incroyable.

Même au Japon, il est difficile de trouver en une seule journée, autant de contrastes et de sujets photos aussi différents. Cette année, j’ai fait le pari de laisser un peu mon EF 70-200 mm f/4 au repos… Et j’ai préféré une solution plus légère : le Canon EF 100 mm f/2.8 L IS USM Macro.

Alors évidement il est moins polyvalent, mais plus compact, plus léger, plus piqué et plus lumineux… Et le passer de mon Canon EOS 5Ds R à mon minuscule EOS 100D, me permet de bénéficier d’une « sorte de zoom virtuel ». En effet, il se transforme en 160 mm (coefficient de x1,6 sur l’EOS à capteur APS-C). Certes, pas de quoi remplacer totalement un EF 70-200 mm f/4 : mais de quoi bénéficier d’un peu de souplesse. Je ne pourrais me passer d’un APS-C en voyage, en complément de mon Full Frame.

De l’autre côté du « spectre des focales » utiles en ville, j’ai par ailleurs souvent préféré mon Sigma 24 mm f/1.4 Art, à mon classique zoom EF 24-70 mm f/4… Voilà une solution intéressante, que je recommanderais plutôt à ceux qui ont déjà photographié une ville sous « toutes les coutures », comme c’est mon cas à Hong Kong. Lorsque j’arrive pour la première fois sur un sujet, j’ai par contre du mal à me passer d’un zoom « trans-standard ».

Ici encore, j’ai eu la solution de transformer mon 24 mm en 38 mm, lorsqu’il est monté sur le Canon EOS 100D (APS-C)… Pendant que mon 100 mm est monté sur le boitier Full Frame. 

En tous cas, avec ces deux optiques fixes (24 mm et 100 mm) et ces deux boîtiers (APS-C et Full Frame) : j’ai presque l’impression de pouvoir tout faire. Pour résumer : je dispose en effet de quatre focales utiles : 24 mm, 38 mm, 100 mm et 160 mm… Ajoutez-y éventuellement un pancake EF 40 mm f/2.8 (pas cher et minuscule), donc un 64 mm aussi… et vous n’avez besoin de rien d’autre ! 

Pour revenir au Canon EF 100 mm f/2.8 L IS USM Macro, il est incroyablement piqué et la stabilisation est étonnamment efficace… Je ne fais pas trop de macro par ailleurs : je l’avais acheté pour numériser des diapos surtout ! Quelques exemples de photos prises à Hong Kong cette semaine :

Au fait : le prochain voyage photo à Hong Kong se déroulera du vendredi 05 au samedi 13 janvier 2018. Et il y a déjà deux ou trois inscriptions… Attention n’attendez pas le dernier moment : car il est limité à 8 places. Détails et programme ici :

https://photoetmac.com/2015/11/voyage-hong-kong/
http://www.destinationphoto.com

Si vous n’avez jamais participé à un voyage photo, commencez par celui-ci… Lire la suite.

Lire la suite…

000 - A LA UNE
12
Bonne blague : un Canon EOS 6D MkII mirorless ?

Rassurez-vous : il n’y a aucune chance pour que le futur Canon EOS 6D MkII devienne un boîtier « mirorless »… comme annoncé récemment par quelques sites de rumeurs ! Tout simplement car les acheteurs de reflex full frame actuels, n’en « voudraient pas ».

Et que Canon connait ses utilisateurs : le leader du marché photo ne prendrait pas le risque de lancer un boîtier, qui « rebuteraient » les majorité des utilisateurs de reflex, qui ne cherchent qu’à « renouveler » leur matériel. Et ne tiennent pas à « essuyer » les plâtres avec des viseurs électroniques peu aboutis.

Il est par contre probable que Canon travaille depuis quelques temps sur des prototypes d’hybrides FF (ce qui est peut-être à l’origine de la rumeur qui a agité le web). Mais avant que le marché « amateur expert » soit prêt à se passer d’un viseur optique, il s’écoulera encore quelques années…

Personnellement je ne voudrais d’ailleurs pas d’un remplaçant à mon reflex actuel dépourvu de viseur optique. Et nous sommes largement majoritaires dans ce cas ! Et cela : même si le gain d’espace et de poids était sensible, ce qui ne sera pas la cas : car dans le domaine du Full Frame ce sont de toutes façons les objectifs qui pèsent lourds. Que l’on pèse un sac contenant un EOS 6D avec trois zoom ouvrant à f/4 : et qu’on compare avec un sac contenant un Sony A7 accompagné de trois zoom f/4 équivalents…

Rappelons enfin que les viseur électroniques actuels n’ont absolument pas évolué depuis plusieurs années (ce qui est en sois une sorte de scandale) : Votre viseur électronique est-il… « dépassé » ? Et que la photographes raisonnables ne « tolèrent » des viseur électronique qu’à deux conditions et dans deux cas très précis : Lire la suite…

000 - A LA UNE
95
15 bonnes raisons de craquer pour le Canon EOS M5

L’arrivée prochaine du petit Canon EOS M5 aura déchainé les critiques… Oui ! Plus de 100 commentaires en quelques jours sur l’article qui le présente : Le Canon EOS M5 débarque enfin : alors heureux ? Une page extrêmement lue…

Vous êtes nombreux à regretter, son prix relativement élevé à son lancement (il s’agit du tout premier hybride sérieux de Canon)… Pourtant malgrès ce prix élevé (qui sera amené à baisser dans quelques mois, c’est certain), je pense moi, que ce modèle est une assez bonne affaire. Et connaitra un grand succès… Voici pourquoi en 15 paragraphes :

Que l’on réfléchisse un peu… Pour ce prix là (1400 € en kit avec le 15-45 mm), quel autre appareil propose tout ceci : un capteur de 24 Mix, un AF efficace (Dual Pixel), un design aussi réussi, une ergonomie aussi classique, un zoom équivalent 24-72 mm qui reste compact, un zoom grand angle (11-22 mm) peu coûteux en option, un écran tactile permettant de piloter l’AF… Et en prime la garantie d’une parfaite compatibilité avec 100 millions d’objectifs vendu par Canon depuis 1987 (via une bague fournie par Canon dont on ne doute pas de l’efficacité avec les objectifs Canon. Ce qui n’est pas garanti avec les bagues des fabricants Chinois). Oui, quel autre appareil vous offre tout cela pour 1400 € ?

1 – Parcequ’il est vraiment très petit et relativement léger… Rendez-vous sur Camera Size, pour le constater. Sa taille et son poids rivalisent avec le Panasonic GX80. Mais il embarque un capteur APS-C de 24 Mpix, alors que le petit GX80 n’offre qu’un (modeste) capteur Micro 4/3 de 16 Mpix. Beaucoup moins performant, tout de même…

En 2017, à l’heure des écrans Retina de 13 et 15 pouces (sans parler des 27 pouces) : je considère que seulement 16 Mix, c’est un peu court, tout de même (pas pour tout le monde bien entendu). Voilà pourquoi je n’achèterais probablement pas le GX80… Qui m’avait pourtant bien plus et dont le prix est très, très, très raisonnable (Prise en main : Panasonic GX80 enfin un hybride efficace)…

0000_screen_jfv-1-343

En terme de taille cet EOS M-5 n’a rien à voir avec le plus petit reflex l’EOS 100D. Faites un tour chez CameraSize qui n’a pas encore ajouté le EF-M 15-45 à sa base. Donc, sur la comparaison ci-dessus c’est l’ultra Grand Angle EF-M 11-22 mm qui est présenté. Et qui est un peu plus gros que le 15-45 mm.

canon_eos_m5_vs_eos_100d_face_702

canon_eos_m5_vs_eos_100d_702

canon_eos_m5_vs_eos_100d_dos_702

2 – Car son design est super réussi : il ressemble à un reflex et c’est un bon début… La position centrale du viseur est bien plus agréable qu’un viseur latéral (genre Sony A6500. Relire : un hybride cher et inutile : le Sony A6500)… Ensuite, la couleur, les matériaux, les molettes : tout ça est très finement dessiné. Cet EOS M 5 a de la classe ! On le sent avant même de l’avoir touché (ce qui ne va pas tarder : je suis impatient)…

Revisionner une série de vidéo, ou vous le verrez sous toutes les coutures (et la réaction des gens qui le touchent et le découvre pour la première fois est très positive, quand à la finition et à la prise en main) : Découverte du Canon EOS M5 en vidéos : très séduisant !

Canon sait fabriquer des reflex et cela se sent ! Aucun constructeur n’en a vendu autant depuis les débuts de l’histoire du reflex : et toute cette « culture » ergonomique semble résumée ici… Lorsqu’il aura fallut 3 génération des Sony A7, avant que Sony ne parvienne à placer correctement le bouton de déclenchement. Et pas mal de modèles avant qu’Olympus ne propose un véritable poignée sur son très séduisant Olympus OM-D E-M1 Mark II (à la poursuite des reflex).

Beaucoup d’utilisateurs ne sont jamais passé aux hybrides jusqu’à présent, car ils étaient rebutés par l’ergonomie (profondément rébarbative avouez…) de la plupart des hybrides, jusqu’à récemment. Notamment les hybrides Sony qui ne ressemblent pas à des appareils photos mais à des manettes de jeux vidéo !

Ce qui explique en partie la relative « razzia » réalisée par Fuji auprès des photographes traditionnalistes (je n’en suis pas)… Cette « forme de reflex » des Xt-1 et XT-10, avec leurs molettes et boutons métalliques et « bien dessinés ». Il y a un peu de ça sur le Canon EOS M5 : en plus moderne… Lire la suite…

canon_eosm_5_vs_gx80

000 - A LA UNE
30
Revue complète du Canon EF 24-105mm f/4L IS II

Il y a beaucoup de chances, pour que ce zoom soit votre prochain zoom ! Surtout si vous possédez déjà un Canon EOS 6D, ou envisagez le prochain Canon EOS 6D MkII…

Il possède en effet un range focal immensément pratique. Il est moderne, performant, piqué (bien davantage que son prédécesseur datant de 2005)… Et n’a pas vraiment de concurrents, crédibles chez d’autres marques (aperçu des concurrents ici)… Lisez donc ce test très complet du Canon EF 24-105mm f/4L IS II… Et si vous êtes pressé, allez directement aux conclusions. Rien que pour profiter d’un tel zoom, le choix du Full Frame me semble une évidence. Lire la suite…

canon_ef_24_105mm_f4_l_is_ii_usm_review-274x400

1 2 3 4 5 14