Catégorie : APN : Nikon

APN : Nikon
5
Update : détection des yeux d’animaux pour Nikon Z6 et Z7

Jour de mise à jour (ici) pour les Nikon Z6 et Z7. Elle apporte le suivi de l’oeil, pour nos amis les animaux (que j’apprécie pour certains en photo et d’autres marinés dans du citron et des herbes).

Voilà un truc que Canon ne fait pas encore… Mais on se doute bien qu’un jour cela devrait être possible. Autre nouveauté : le support des cartes CFExpress : « In addition to Sony® CFexpress memory cards, Type B CFexpress cards made by ProGrade® and Lexar® will also be supported for Z7 and Z6 cameras using Firmware 3.0 ». Donc, si vous ne l’avez pas encore fait : c’est le moment de relire notre  Test terrain : 15 jours avec le Nikon Z7 à Hong Kong. Lire la suite…

A RELIRE CET ETE (BEST OF)
7
Jared Polin « massacre » le Nikon D6 quel est votre avis ?

Je vous laísse apprécier ce massacre en règle ! Jamais Jared Polin n’avait été si sévère avec un appareil professionnel… Lui qui adorait Nikon, le divorce semble définitif. « n’achetez pas cet appareil »…

Et cela contraste énormément, avec son enthousiasme pour le Canon EOS 1DX MkIII (qu’il tient dans la main) et même pour le Canon EOS R5 (vidéo en bas de cette page : Le Canon EOS R5 est dévoilé par Canon). Pensez-vous qu’il est trop sévère ? Donnez votre avis iciLire la suite ici !

000 - A LA UNE
17
Annonce des Nikkor Z 24-200 mm f/4-6.3 VR et Z 20 mm f/1.8 S

Annonce importante aujourd’hui pour les utilisateurs de Nikon Z6 et Z7 : voici les Nikkor Z 24-200 mm f/4-6.3 VR et le grand angle Z 20mm f/1.8 S

A relire à ce sujet : mon grand test de 15 jours avec le Nikon Z7 à Hong Kong. Ce 24-200 mm ‘aurait été bien utile, si il avait été là ;-) C’est une plage focale intéressante…    Lire la suite…

APN : Nikon
36
Le Nikon Z 24mm f1.8 détruit en vol par Jared

Moi qui était assez fan de mon Sigma 24 mm f/1.4 Art (au point de l’avoir élu à une époque « mon objectif préféré » mais c’était il y a longtemps) : je me demandais si l’arrivée du Nikon Z 24mm f1.8 allait lui faire un peu d’ombre sur la scène (fort peu encombrée) des 24 mm lumineux…

Et bien si le test de Jared Polin commence plutôt bien, ça se gate assez vite… au moment de tester le bokeh puis l’AF. On peut dire que le testeur « détruit en vol » le pauvre Nikon Z 24 mm f/1.8. Lire la suite…

APN : Canon
12
BCN Awards 2019 : équilibre des ventes au Japon

Voici les chiffres 2029 des ventes d’appareils photo au Japon, qui ont étés publiés par BCN. On remarquera la forte domination de Canon dans presque tous les secteurs…

Les choses n’ont pas beaucoup changé en 2019 donc, comme vous pouvez le constater sur le graphique général publié par BCN. Seule contre performance pour Canon, le domaine spécifique des Digital Video Camera (il reste à préciser exactement ce à quoi ça correspond). Relire les résultats de 2018 : Chiffres BCN 2018, Canon et Nikon écrasent le marché Japonais. Mais passons aux chiffres de 2019 d’abord :

2019 Reflex :   Canon : 57.4 %   –   Nikon : 39.3 %  –   Ricoh  : 3,1 %

2019 Hybrides :   Canon : 31.6 %  –   Olympus : 23.5 %  –   Sony : 22.5 %

2019 Appareils compacts :   Nikon : 31.5 %.  –   Canon : 29.8 %   –   Sony : 11.9 %

2019 Objectifs :   Canon : 20,7 %  –   Sigma : 15,7 %.  –   Nikon : 13,7 %

Et par curiosité : voici les chiffres (provisoires) de ce début de l’année 2020. Mais à mi- janvier, ça ne veut absolument rien dire (bien entendu)… Même si l’on peut noter une assez forte poussée de Canon sur le secteur des compact (+ 9,5 %) : ce que j’aurais tendance à attribuer aux excellents petits appareils compacts G7X MkIII et G5X MkII (relire : Test terrain du Canon G5X MkII en Sulawesi) :

2020 (au 15 janvier) Reflex :   Canon : 56.3 %.  –   Nikon : 41.1 %.  –   Ricoh : 2.4 %

2020 (au 15 janvier) Hybrides :   Canon : 30.9 %  –   Sony : 25.9 %  –   Olympus : 23.4 %

2020 (au 15 janvier) Appareils compacts :   Canon : 39.3 %.  –   Nikon : 22.9 %.  –   Sony : 15.2 %

2020 (au 15 janvier) Objectifs :    Canon : 19.9 %  –   Sony : 16.9 %  –   Nikon : 14.4 %

 

Copies d’écran de la traduction anglaise des tableaux publiés par BCN pour 2019  :

 

Un petit coup d’oeil sur les ventes d’objectifs en 2019 :     Lire la suite…

APN : Nikon
25
Les reflex : plus vivants que jamais ?

Intéressante vidéo ou Tony Northrup explique pourquoi le premier marché « expert / professionnel » en volume : reste « le marché des reflex », en tous cas pour Nikon et Canon…

A la limite, les (quelques) photographes qui étaient les plus « fans » de technologie et les plus impatients de passer à l’hybride, à la limite ceux-ci étaient « déjà » partis chez Sony et Fuji… Mais ce qu’il faut bien comprendre : c’est qu’ils ne représentent qu’une infime minorité des photographes. C’est ce que j’explique depuis au moins 4 ou 5 ans : la « base installée » des utilisateurs de reflex reste toujours beaucoup plus importante, que celle des utilisateurs d’hybrides, qui ne grossi que doucement et sans « sans à-coups ».

Peut-être est-ce mieux comme ça d’ailleurs : car on ne remplace pas en 6 mois, toutes les usines de fabrication de reflex, par des unités fabrication d’hybrides. Si la demande changeait brusquement il y aura risque de pénurie (que l’on se souvienne du tremblement de terre de Sendai et de ses conséquences durant presque un an)…

Vous avez bien compris : je parle de « base installée des reflex en activité »… Je ne parle pas des ventes. Les ventes : ne reflètent pas ce que les gens « utilisent » actuellement (et même pas ce que les gens envisagent d’acheter), car la majorité des gens utilisent actuellement des appareils et objectifs achetés dans les 10 dernières années… Rien ne dit que ces gens se laisseront tenter par un hybride, alors que un reflex sera moins cher et plus « familier », peut-être moins intimidant.

Et vu les ventes massives de reflex au cours des 10 dernières années : il faudra assez longtemps (avec des ventes actuelles très faibles) pour que la « base installée » d’hybrides, ne rattrape l’énorme masse de la base installée de reflex… D’autant que les reflex vendus depuis 10 ans étaient très solides et très performants. Beaucoup ne sont pas dépassés et fonctionneront encore très bien dans 10 ans !

Et cette proportion (de la base installée toujours) continuera probablement d’évoluer assez lentement dans les cinq ans qui viennent : peut-être avec une légère accélération exponentielle… A partir du moment ou il ne se vendra « plus du tout » de reflex (pas avant 10 ans je suppose)… Ce constat explique à mon avis pourquoi Canon s’est adressé « d’abord » aux professionnels et aux utilisateurs les plus exigeants : en leur proposant en premier lieux des objectifs pour hybrides très coûteux et très professionnels. Lire la suite…

000 - A LA UNE
122
Test : 15 jours avec le Nikon Z7 à Hong Kong

Cela faisait trop longtemps c’est vrai, que je n’avais pas refait sérieusement de la photo avec un Nikon. Mais mieux vaut tard que jamais… A l’occasion de ce séjour de 15 jours à Hong Kong : travailler avec le Nikon Z7 était l’occasion de repartir sur de nouvelles bases avec du matériel Nikon… Matériel Nikon qui ne m’avait pas laissé que de bons souvenirs à l’époque de leurs derniers reflex : une époque qui depuis un an me semble être déjà de l’histoire ancienne… Car oui, nous avons « changé d’ère photographique ».

 

Et désormais, à l’ère des hybrides Full Frame génération 2019 : je trouve que certains reflex (et surtout leurs objectifs) ont terriblement vieilli. C’est spécialement le cas de certains Nikon : comme l’encombrant (mais surpuissant) Nikon D850 par exemple. Qui a besoin d’autant de performance ? Et qui supporte encore transporter autant de kilos ? Quant au Nikon D750, il n’a pas été mis à jour depuis 2014 : une éternité… Oui, les reflex, ont soudain « pris un coup de vieux ».

Ce ne sont pas leurs performances (excellentes souvent) qui sont en cause (encore que : après avoir testé la détection de l’œil telle qu’elle fonctionne après les dernières mises à jour Firmware, on doit relativiser les performances des reflex pour certains exercices, notamment pour les portraits à très grande ouverture). Mais ce sont bien leur poids et leur encombrement, dont on se rend compte à quel point ils étaient « excessifs »… En tous cas du point de vue des photographes amateurs experts et des voyageurs.

Car la photo : ce n’est pas seulement une question de performance : il y a aussi une question de « disponibilité » d’encombrement et de plaisir d’utilisation. Qui passe aussi par l’utilisation d’un matériel qui sait se faire un peu oublier. Parfois il faut admettre que : « less is more »…

Exemple frappant : le Nikkor 24-120 mm f/4 qui depuis 2010 était le seul zoom à ouverture f/4 constante disponible pour les « kits » reflex Nikon. Son poids a directement contribué à la réputation de « lourdeur » des reflex Nikon. Je crois qu’il a même « abimé » l’image de Nikon (et même celle de tous les reflex) dans l’imaginaire collectif inconscient des photographes… J’affirme sans prendre trop de risques : que cet objectif préhistorique, a fait fuir de nombreux Nikonistes directement chez Sony, Fuji, ou Canon (qui proposait dès 2012 un EF 24-70 mm f/4 léger, stabilisé et raisonnablement compact)…

Comparez vos objectifs de reflex, avec cle Nikkor 24-70 mm f/4 S à 931€ (sur Amazon ou Digixo ). Ou avec le 14-30 mm f/4 S à 1300 € (sur Amazon ou Digixo) : vous sautez joyeusement à travers un portail temporel… Et vous passez d’un monde ancien et mamouthesque vers un monde nouveau, léger, fluide et pratique.

Oui, je viens d’inventer le terme « mamouthesque » qui n’est pas sympa pour ce bon vieux 24-120 mm. Mais en 2019 : qui voudrait encore se charger d’une telle « enclume » ?

Nikon fait sa révolution et a adopté une toute nouvelle philosophie avec les objectifs Z qui m’ont vraiment séduit durant 15 jours et des dizaines de kilomètres à pied dans Hong Kong. Ces deux petits objectifs sont si compacts et légers, qu’ils risquent de paraitre un peu « cheap » aux yeux des traditionnalistes amateurs de belle mécanique… Mais je vous rassure, ils ne sont pas « cheap » en pratique : ils font bien le job… Mais rentrons maintenant dans le vif du sujet de notre « test terrain »… Lire la suite.

ACTU : matos photo, divers
15
Test terrain du Nikon Z7 : en préparation

Mes amis Nikonistes vont êtres contents, je vous prépare un grand test terrain Nikon Z7 (dans quelques temps), accompagné de son 24-70 mm f/4 S et du 14-30 mm f/4 S…

J’ai pu réaliser quelques images aujourd’hui, dès réception du colis en provenance de chez Nikon, d’autant qu’un bout de soleil montrait son nez… Première satisfaction à souligner (c’était d’ailleurs la première chose que je tenais à vérifier) : la colorimétrie de Nikon a beaucoup évolué depuis l’époque du D750… Je n’ai pas encore pu tester sur des portraits, mais on peut déjà dire que avec le Picture Control Standard, le rendu est assez réaliste et plaisant. Et les « bleus » ne sont plus autant « violets »…

Mieux encore : dans Lightroom le Profile Standard est très respectueux de « l’intention colorée » du boîtier (en JPEG) : j’ai shooté en RAW + JPEG, comme à chaque fois que je test un nouveau boîtier…

Et les distorsions du 14-30 mm f/4S sont corrigées dans le Module de Développement… Je vous parlerais en détail de cet objectif très intéressant bien entendu… Le test est à venir : patience ! En attendant, voici quelques exemples d’images en RAW + JPEG prise aujourd’hui, afin d’apprécier les « couleurs » dans Lightroom : lire la suite…

000 - A LA UNE
69
Bienvenue au Nikon Z50 à capteur APS-C

Ouf ! Voilà une bonne nouvelle pour les Nikonistes, Nikon vient enfin de présenter un hybride APS-C, qui devrait faire oublier l’épisode totalement calamiteux des Nikon 1… Bienvenue au Nikon Z50.

La grande nouvelle est qu’il partage la même monture que les Nikon Z Full Frame : signe d’une nouvelle stratégie très intéressante. Alors que Sony avait équipé ses hybrides Full Frame d’une monture destinée à l’APS-C, Nikon a fait l’inverse… En équipant ses hybrides APS-C d’une monture conçue pour le Full Frame. Nous verrons ce qu’il en sera : en terme de résultats… Mais on peut déjà dire qu’en terme de look, c’est plutôt réussi !

Par contre on est étonné de ne voir qu’un capteur de « seulement » 20.9 Megapixels. C’est assez peu… Notamment face aux 30 Mpixels des Canon EOS M6 MkII et du Canon EOS 90D. Un choix étonnant en 2019… Je n’aurais pas le temps de vous en dire beaucoup plus ce soir, donc rendez-vous directement chez Nikon pour découvrir tous les détails de la fiche technique : sur la page du Nikon Z50… Place aux photos et à vos commentaires : lire la suite.

000 - A LA UNE
46
Nikon, Canon : de nouveaux « Reflex Pro » seront-ils nécessaires ?

Un an après la présentation des premiers hybrides Canon EOS R / EOS RP et Nikon Z6 / Z7 : on peut dire globalement que le pari « hybride » des deux marques est gagné…

Canon et Nikon ont pris pied lentement, mais sûrement sur ce nouveau continent des hybrides Full Frame, ou Sony régnait seul jusqu’alors… Mais avouez : c’était un continent relativement vide jusqu’en 2018. Ce n’est plus le cas un an plus tard, puisque le nombre d’hybrides Full Frame disponible a littéralement explosé, avec également l’arrivée (outre de Canon et Nikon) de Panasonic et bientôt Sigma.

Globalement je dirais que l’accueil de la plupart des photographes a été extrêmement positif, même si les ventes des hybrides Canon et Nikon ont décollé plutôt doucement… Mais ceci est du à d’autres raisons qu’un éventuel manque d’adhésion des photographes à la formule hybride. Canon et Nikon ont le temps, car les photographes ne sont (en général) pas trop pressés de renouveler des reflex qui répondent déjà à la plupart de leurs besoins…

La première raison de ce succès : est à mon avis l’attention extrême que Canon et Nikon ont apporté à leurs viseurs, qui ont « rassuré » les adeptes des viseurs optiques, en apportant la preuve de leur confort… Et en distancé (temporairement au moins) les modèles précédemment utilisés sur des hybrides de prix équivalents. Il y aura eu « avant et après » les viseur électroniques des EOS R et Z6 / Z7.

La seconde raison du succès a été la rapidité de la disponibilité des premiers objectifs natifs : même si tous ne sont pas encore accessibles et disponibles : il y en a eu globalement pour tous les goûts… Et (presque) toutes les bourses… On ne s’attendait pas à une telle avalanche de références aussi rapidement. Ajoutez à cela l’excellence des bagues d’adaptation canon et Nikon qui se font totalement transparentes (cela n’avait jamais été le cas auparavant).

Troisième raison du succès : Canon et Nikon ont démontré que les mises à jour Firmware pouvaient radicalement modifier le comportement et les performances des leurs appareils, notamment leur Autofocus. Ce qui est rassurant… Un exemple de ce que canon proposera très, très bientôt dans cette vidéo assez impressionnante. On sait que l’AF Dual Pixel de Canon est un must : ce sera de mieux en mieux : lire la suite…

000 - A LA UNE
41
Oubliez (un peu) ce bon vieux Collimateur AF Unique

Avec tout le respect que j’ai pour le travail de certains de mes collègues photographes plus âgés que moi (et quelques autres plus jeunes aussi) je voudrais leur suggérer d’essayer une autre méthode… que toujours opter pour ce « satané collimateur unique ».

D’ailleurs on en parlait récemment :  Racontez des histoires en photo, ne comptez pas les pixels et ce sont certains commentaires qui m’ont donné l’idée d’écrire cet article (que j’aurais du écrire il y a longtemps)…

Il me semble que vous êtes assez nombreux à persister dans une vraie erreur d’analyse et de méthode : en restant bloqué depuis des années, sur l’utilisation quasi systématique ce de « satané collimateur unique » ; que vous vous efforcez (parfois laborieusement) de « placer » sur votre sujet… Ce qui vous fait perdre un temps fou et vous fait rater énormément de photos dans l’urgence (me semble-t-il). Rappelez-vous que la photo : c’est l’instant décisif…

Ceci, que vous utilisiez la bonne vieille technique du Joystick : lorsque vous êtes généralement en Mode AF Continu (appelé Ai-Servo chez Canon)…  Ou encore la technique du « Décadrer / Mémoriser / Recadrer » : lorsque vous êtes généralement en Mode AF Single (appelé One-Shot chez Canon).

Ces deux façons de faire sont évidement très utiles dans certains cas précis : et bien entendu je les utilise assez régulièrement (comme vous)… Mais pas aussi souvent que vous ne le croyez et (probablement) pas aussi souvent que vous (si vous êtes de ce style de photographe là)… Et beaucoup moins souvent depuis 10 ou 15 ans, que je ne le faisais dans les années 90 ou au début des années 2000.

D’un point de vue général : je conseillerais à beaucoup de photographes de faire beaucoup plus souvent confiance en la Sélection Automatique des Collimateurs AF, qui est réalisée très efficacement par l’appareil avec Priorité au sujet le plus proche (ou le plus contrasté). Qui est le plus souvent : justement le sujet le plus intéressant… Ce qui tombe bien ! Lire la suite…

APN : Canon
22
Quel est le meilleur 70-200 mm f/4 ?

Qui, de Canon, Nikon ou Sony, fabrique le meilleur 70-200 mm f/4 ? Vous le saurez grâce à ce passionnant test de Lens Rental, que je cite assez souvent…

C’est une question importante, car un « bon » 70-200 mm à ouverture contante est plus ou moins une obligation dans l’équipement d’un professionnel ou d’un photographe expert. Relire mon ancien article :  Ce qui compte c’est l’objectif…  Je présente justement toute une série d’images ici, que j’avais réalisé avec mon EF 70-200 mm f/4 L IS USM (version 1, que je trouve déjà plutôt efficace).

Espérons que dans quelques temps Lens Rental puisse compléter ces tests, avec le prochain Canon RF 70-200 mm f/2.8 L I USM. En attendant, le grand vainqueur est probablement la dernière version du Canon EF 70-200 mm f/4 L IS USM II… Qui n’est pas si éloigné, des performances de son grand frère ouvrant à f/2.8. C’est remarquable pour un « simple » 70-200 mm f/4, qui reste raisonnablement compact… Leurs conclusions sont intéressantes :  Lire la suite…

APN : Canon
14
Capteurs stabilisés bientôt dans les reflex Canon & Nikon ?

On sait depuis de nombreux mois déjà, que les prochain hybrides Full Frame Canon EOS R verront arriver la stabilisation du capteur (dont les hybrides Nikon et Sony profitent déjà).

Il semblerait que des annonces Canon soient prévues fin aout / début septembre (dates traditionnelles d’annonces chez Canon). On le sait moins : mais il serait possible que les reflex de Nikon et Canon profitent eux aussi de la même technologie bientôt… Un brevet Canon tendrait à le démontrer ici. Lire la suite…

000 - A LA UNE
23
Petit détail de Profondeur de Champs sur les Nikon Z6 et Z7

Je suis tombé sur cette très intéressant vidéo, qui passionnera les photographes paysagistes « pointilleux » qui ont l’habitude de gérer « très précisément » leur profondeur de champs, en s’appuyant sur le zoom 100% à l’écran, en Live View…

Le problème est que sur les Nikon Z6 et Z7 (et contrairement aux reflex Nikon utilisés par ce photographe précédemment) : au delà de f/5.6, l’aspect réel de la profondeur n’est plus mis à jour en temps réel si vous fermez le diaphragme… Lire la suite !

000 - A LA UNE
34
A quel point la taille de capteur affecte la profondeur de champs

On le répète depuis des années : la taille de capteur a bien un effet sur la profondeur de champs… Comme cette vidéo le démontre.

Mais cette différence est-elle suffisamment importante selon vous, pour justifier de préférer l’APS-C au Micro 4/3 ? Ou même : d’adopter le Full Frame, de préférence à l’APS-C que vous utilisiez depuis des années… Et bien c’est à vous de décider !

D’autant qu’en ce moment (et dans les années qui viennent) de nombreux photographes s’apprêtent à passer progressivement d’équipements reflex, à des équipements hybrides… C’est donc une occasion nouvelle d’hésiter entre APS-C et Full Frame. Il est vrai que ces derniers sont (pour certains) à peine plus encombrants que les APS-C que l’on utilisait il y a 10 ou 15 ans… Lire la suite...

1 2 3 24