Catégorie : ACTU : matos photo, divers

000 - A LA UNE
16
Canon EOS R5 : démo de reconnaissance des yeux des animaux

La reconnaissance des yeux des animaux est arrivée sur les EOS R5 et R6… On se demandait un peu à quoi ça allait ressembler : et bien voici la réponse en vidéo.

C’est assez impressionnant, car il n’y a pas seulement les yeux des chats, des chiens et des oiseaux qui sont reconnus… Mais aussi les yeux des tortues ou des poissons ! Relire :  Premier « test terrain » du génial Canon EOS R6.

A ce sujet pensez à ajouter à votre Menu Personnalisé Vert : le Menu de sélection de Types de sujets à détecter, qui propose trois options : Personnes, Animaux, ou Pas de priorité… On sait que le système de détection des yeux accrochera les yeux des chats, des chiens et des oiseaux.

J’ai pu attraper furtivement le chat et le chien du voisin, pour tester le Mode de suivi de l’oeil des animaux… Vraiment, cet Autofocus Dual Pixel est devenu totalement redoutable ! Jugez plutôt sur pièce… Vous ne le saviez pas : mais j’ai une chaine Youtube (en sommeil depuis des années). Je me dis souvent que je devrais « me mettre » à Youtube, pour faire comme tout le monde. Si vous vous abonnez à ma chaine : je vais peut-être commencer à y penser ! Lire la suite…

000 - Grand large
112
Fichiers du Canon RF 600 mm f/11 IS STM à télécharger

Comme j’ai déjà lu quelques « bêtises » ces dernières heures à propos du nouveau Canon EF 600 mm f/11 IS STM (dans les commentaires du Premier test terrain du Canon EOS R6) : j’ai réalisé quelques images pour vous les proposer, en téléchargement…

Je prépare un test du Canon RF 600 mm f/11 IS STM (à technologie DO) : le test prendra encore quelques jours… C’est un concept étonnant et très nouveau. Une seule ouverture : f/11… On ne peut ni ouvrir, ni fermer, mais au 600 mm : est-ce vraiment nécessaire ?

Il pèse seulement 950 gr. Et surtout, il ne coûte que 749 € ! Beaucoup en parlent (et même en disent déjà du mal), sans même l’avoir vu de près ! Moi j’en ai un sous la main… Et je peux vous dire : il vaut le coup !

J’ai choisi des images par temps de pluie (exprès) histoire de montrer qu’il n’y a pas besoin de « tonnes de lumières » pour shooter à f/11. 1250 ISO sont suffisants sous la pluie ! Donc imaginez sous le soleil…

La première image à télécharger est un JPEG (brut de l’appareil) pris avec le Canon EOS R6 en JPEG à 1250 ISO et au 1/125 sec (une vitesse très basse qui est autorisé par la stabilisation du capteur combiné à celle de l’objectif. Lire la suite…

000 - A LA UNE
45
Aimez-vous le Leica Q2 ? Le commentaire du jour…

Philippe, un de nos lecteurs a fait l’acquisition d’un Leica Q2… Un bon appareil, je trouve mais dépourvu d’écran orientable…

Ce qui est fort dommage, car l’écran orientable est le progrès le plus extraordinaire et indispensable en photo de rue, que l’on ait inventée lors des 20 dernières années… Dommage !  Malgré ce manque, le Leica Q2 est pourtant le seul Leica qui trouve (un peu) grâce à mes yeux. Toutefois, Philippe se demande si il a bien fait de l’acheter ! Aidez-le… Voici son commentaire posté ce jour ici :

« Justement, j’ai fait l’acquisition d’un Leica Q2, bon, c’est du costaud, du massif et ça peut même servir d’arme par destination ! Mais à part ça ?

Pas même une prise pour télécommande, il faut passer via un smartphone et même là, impossible d’aller au delà des 60 ou 120 secondes car pas de mode Bulb, bon, passons.

Stabilisation optique nulle de chez nulle, mon téléphone fait bien mieux ! Bouchon d’objectif qui s’est fait la malle au bout de 15 jours, Mr Leica facture ce truc 150€, ben voyons… Et le fin du fin est le pare-soleil, alors là, chapeau bas messieurs les ingénieurs de chez Leica !

Celui ci se vissé sur l’extérieur de l’objectif, belle prouesse s’il en est car le pas de vis peut être détruit au moindre choc, donc ils sont très ingénieux, pour ne pas bousiller le dit pas de vis, il faut visser dessus un cercle, ils se moquent de qui ?

Alors, le Q2, fait il de belles photos ? Bien sur que non, l’appareil a faire de belles photos n’a pas encore été inventé et c’est tant mieux ! Lire la suite…

000 - A LA UNE
42
Un grand capteur : c’est (toujours) bien mieux !

S’il ne fallait rappeler qu’une petite chose avant l’été, c’est que « plus le capteur est grand : plus la photo est belle ! On l’avait déjà (souvent) dit : mais on le « re dit » encore…

Et cette fois-ci : une petite vidéo extrêmement bien montée le démontre, tirages à l’appui… Passionnante, comme toujours les vidéos de JP Morgan et Kenneth Merrill. A part dans le domaine de la vidéo : je ne crois plus trop à l’avenir du format Micro 4/3 en photo, si vous aviez encore des doutes, voici pourquoi. Vos commentaires par ici…

000 - A LA UNE
4
De nouvelles fonctionnalités « pro » chez PhotoDeck

Après une récente évolution des thèmes et du design (relire Mise à jour majeure des styles chez PhotoDeck), Photodeck apporte de nouvelles fonctions intéressantes pour les professionnels, y compris ceux qui travaillent en équipe.

Je rappel au « nouveaux » que PhotoDeck, est ce système (proposant des thèmes élégants ainsi qu’un back office puissant), que j’ai choisi pour créer / héberger mon site de photographe : vibertphoto.com (n’imaginez pas que un compte Instagram remplace un vrai bon site professionnel surtout ;-) Je précise car on m’a posé la question récemment ! Visitez leur site PhotoDeck, pour avoir un aperçu des tarifs et des thèmes proposés. Ils sont nombreux et tous profitent des nouveautés… Que voici :

1 – Possibilité de créer un second site supplémentaire depuis le même compte : je trouve cette nouveauté vraiment très intéressante… C’est une très bonne surprise.

Vous aurez désormais la possibilité nouvelle de créer des sites supplémentaires sous un compte PhotoDeck unique STANDARD ou BUSINESS, qui partageront le même espace de stockage et toutes les fonctionnalités de votre forfait pour 10 € / mois supplémentaires (un prix moindre qu’un nouveau compte). L’option se trouve sur la page de gestion de l’abonnement. La plupart des photographes ont différentes spécialités et créer des sites différents permet de maintenir une image de marque claire pour chaque spécialité.

Ce sera également pratique pour ceux qui souhaitent essayer un thème nouveau (ou des options nouvelles), sans remettre en question leur site principal : en gardant les fonctionnalités auxquelles ils sont habitués.

 

2 – Arrivé d’un outil de travail pour les équipes (version bêta) : il a été ajouté la possibilité d’ajouter des co-équipiers aux comptes PhotoDeck, afin qu’un membre puisse déléguer l’accès à son espace d’administration à différentes personnes avec des identifiants différents… Et des droits différents.

PhotoDeck est utilisé par des photographes indépendants, mais aussi par des équipes et organisations… Pour eux cette fonctionnalité ouvre de nouvelles possibilités. Lire la suite…

000 - A LA UNE
28
Test terrain du Ricoh GR III à Paris

Ce test terrain aurait du se dérouler en Birmanie durant trois semaines en février mars. Malheureusement, ce voyage a été annulé à la dernière minute, suite à un léger problème international de virus, dont vous avez entendu parler…

Me voici donc dans les rues de Paris (avant le confinement), pour tester le Ricoh GR III (lien vers la page du produit en Français). Et après tout c’est bien aussi… Car cet appareil est typiquement celui que les passionnés de Street Photo aiment prendre tous les jours dans leur sac « de ville »… Y compris lorsqu’ils vont au travailler, ou lorsqu’ils sortent faire une petite ballade « sans but » : les mains dans les poches.

 

On hésite pas à emporter un minuscule appareil qui rentre dans une poche. Du coup, « le meilleur appareil photo » c’est celui que l’on a toujours avec soi. Et j’ai pu maintes fois pu le vérifier : les photos vraiment originales et intéressantes : ce sont typiquement celle que l’on avait pas imaginé, pas anticipé… On voit une belle lumière, on assiste à une scène étonnante et hop : on sort l’appareil et l’on prend quelques photos en passant… A condition bien entendu que l’appareil soit « dans votre poche ». Qu’il reste rapide à dégainer, rapide à s’allumer et capable de saisir « l’instant décisif » cher à Henri Cartier-Bresson.

 

 

C’est à ce moment précisément : que beaucoup répondent qu’ils disposent depuis quelques années de l’appareil intégré à leur téléphone, dont la qualité n’est pas si mauvaise… Toutefois, si elle est parfois suffisante, elle n’a absolument rien à voir avec ce que donne (par exemple) : un capteur APS-C de 24 Megapixels, placé derrière un excellent 28 mm f/2.8 stabilisé. Et souvent l’image issue d’un téléphone s’avère finalement un peu décevante : caricaturale, artificielle et bruité dès que la lumière manque… Ne parlons même pas de la « réactivité », de la possibilité de jouer avec la profondeur de champs, des options de bracketing, de la possibilité de shooter en RAW, etc… Autant de caractéristiques « photographiques » qui me permettent d’affirmer (en 2020) que :

actuellement et contrairement à ce qu’espèrent faire croire les fabricants de smartphone : lorsqu’il s’agit de faire de la « vraie photo », absolument aucun smartphone n’est en mesure d’arriver à la cheville d’un authentique appareil photo, notamment s’il est équipé d’un capteur APS-C…

Fermons donc ce débat, avant de commencer cet article. Le Ricoh GR III est typiquement l’appareil du « citadin photographe passionné » ; ou du « photographe citadin convaincu » si vous préférez… Toujours prêt à noter quelque chose dans son « calepin photographique ». Ce que l’on comprend bien en suivant le « Blog officiel du Ricoh GR » qui est très sympa et une véritable source d’inspiration…

Mais sachez le : si vous êtes « habitué » à utiliser un zoom : commencer à faire (soudain) de la photo avec un 28 mm fixe… Voilà un exercice qui vous semblera très spécial, éventuellement un peu frustrant, mais certainement très formateur. Vous ne prendrez pas du tout le même genre de photos : certains types d’images vous seront difficiles, ou même « interdites »… Il est beaucoup de situation (spécialement en voyage) ou la polyvalence d’un zoom est intéressante (sinon indispensable). En ce sens, je trouve que le Ricoh GR III fait une assez bonne équipe avec mon Canon G5X MkII (relire le Test terrain en Sulawesi ici). Le premier serait un appareil de « ville »… Et le second un appareil « de voyage » ! Je vois une subtile nuance entre les deux… Lire la suite.

000 - A LA UNE
34
Test terrain : écran 32″ Asus Pro Art PA32UCX-K à Mini LED

Lorsque je ne travaille pas sur l’écran Retina de mon MacBook Pro 15″ (de 2018) en déplacement ou dans mon Coffee Shop préféré : je travaillais jusqu’à présent sur un bon vieux moniteur 27 pouces de 2017 : un modèle bien mate, bien calibré, mais « non 4K » et plutôt « terne »… Donc finalement beaucoup moins « plaisant » que l’écran de mon MacBook Pro 15″.

 

 

Du coup, j’ai remarqué que depuis 4 ou 5 ans, j’ai de plus en plus tendance à délaisser le travail « à mon bureau »… Et à me tenir de plus en plus souvent « un peu n’importe comment » et sur n’importe quel type de siège. Ou même à travailler dans mon canapé grâce à cet excellent support réglable (et aussi grâce à cet autre truc amusant) : avec un risque non négligeable de mal au dos et une baisse évidente de productivité (aucun trackpad n’est aussi efficace qu’une bonne souris)…

Stop au « laisser aller » ! J’ai donc envie d’un grand écran 4K qui me procure un peu plus de plaisir et me redonne l’envie de travailler plus longuement : à mon bureau… Installé bien droit sur un bon siège de bureau ergonomique.

J’ai eu l’occasion d’essayer durant 3 semaines le ASUS ProArt PA32UCX-K (ici, page du produit en Français chez Asus)… Et chez Digixo à 2.999 €. Il s’agit d’un 32 pouces 4K à technologie « Mini LED » spécifiquement conçu pour les Art Graphiques et la photo. Il appartient à la gamme Pro Art du fabricant Taïwanais. Sa dalle IPS affiche 3840 x 2160 pixels, pour une luminosité de 1200 cd/m² maximale. Et un ΔE < 1 : lire un « Delta E » de 1, ce qui signifie une excellente fidélité des couleurs.

 

Cet ASUS ProArt PA32UCX-K dispose d’une connectique impressionnante avec deux ports USB-C Thunderbolt 3, dont un seul délivre 60 Watt, ce qui permet d’alimenter mon MacBook Pro 15″. Il est livré avec une sonde X-Rite i1 Display Pro (habituellement aux alentours de 213 €). Et avec bien évidement l’indispensable « Casquette Anti-Reflet » (Monitor Hood, ou Visière) qui caractérise les écrans dits : « Arts Graphiques ».

Dernière chose : le ProArt ProArt PA32UCX-K est pré-calibré en usine « à l’aide d’un nouveau processus en trois étapes qui assurent des couleurs fidèles », selon le fabricant. Et je confirme : ça se remarque immédiatement dès l’allumage sans nécessité de calibrer sois-même l’écran (ce qui rassurera ceux qui n’ont jamais fait cela), du moins si l’on adopte le Mode Adobe RVB (d’autres Modes pré-réglés, HDR et autres : restant très mystérieux et excessifs pour moi).

Ouf ! J’ai tout dit… Sauf le prix qui est de : 2 999 € (prix recommandé) disponible notamment chez Amazon. Et très bientôt chez Digixo (notre partenaire Français basé à Paris). Je rapelle que nous touchons une petit commission (meilleure chez Digixo), si vous effectuez vos achats en suivant nos liens.

Alors je sais… En dehors des photographes professionnels, peu d’amateurs sont en mesure d’investir 3.000 € dans un écran. Et même, osons dire qu’une taille de 32″ : n’est pas forcément obligatoire non plus… Mais que 27″ suffira à tout le monde… Dans ce cas lorgnez du côté du PA27AC à 669 € chez Digixo ou à 669 € chez Amazon

Voir même : choisissez un bon 24 pouces, c’est vraiment peu coûteux et cela reste toujours bien mieux, que de travailler sur l’écran de votre ordinateur portable. Il existe d’ailleurs ce modèle Asus PPA24AC à seulement 399 € et 399 € chez Amazon. Que je n’ai pas testé, donc je ne peux rien vous en dire, mise à part qu’il appartient à la gamme Pro Art de Asus : c’est à dire destinée à la photo et aux Arts Graphiques. Lire la suite…

ACTU : matos photo, divers
37
7 nouveaux objectifs Canon RF en 2020 ! Oui, mais lesquels ?

Après 10 objectifs fabriqués en 2019 (Quels objectifs pour le Canon EOS R), Canon a annoncé qu’ils présenteraient 7 nouveaux objectifs en 2020… Deux sont déjà connus, notamment le RF 24-105 mm f/4-7.1 IS STM que nous avons présenté et le Canon RF 100-500 mm f/4.5-7.1 L IS USM … Mais quels seraient les 5 suivants ?

Avant de passer au petit concours des pronostiques… Commençons par à lister (à nouveau) les objectifs actuellement disponibles pour la gamme EOS R (relire : Test terrain du Canon EOS R et du RF 35 mm f/1.8 IS STM)… je vous rappel que si vous effectuez vos achats en cliquant sur le liens Amazon, votre site touche un petit pourcentage. Et si vous n’aimez pas Amazon utilisez les liens vers notre partenaire Français Digixo, qui fait travailler des salariés en France (les produits Canon professionnels ne sont pas disponibles chez eux, mais les autres oui).

D’abord les objectifs RF fixes actuellement disponibles  :

Canon RF 35 mm f/1.8 IS ST (528 € ici) – (535 € ici) – Lire : RF35 mm f/1.8 IS testé par DPreview

Canon RF 50 mm f/1.2 L USM (2 279 €) – (2 479 €) – Lire RF 50 mm f/1.2L, meilleur 50 mm du monde ?

Canon RF 85 mm f/1.2 L USM (2 989 € ici) – (2 996 € ici)

– Canon RF 85 mm f/1.2 L USM DS – (3 565 € ici)  –     Prise en main Canon RF 85 mm f/1.2 L IS USM DS

Ensuite les zooms RF actuellement disponibles :

Canon RF 15-35 mm f/2.8 L IS USM (2 499 € ici) – (2 499 € ici)

Canon RF 24-70 mm f/2.8 L IS USM (2499 € ici) – (2 499 € ici)

Canon RF 24-105 mm f/4 L IS USM (1 119 € ici) – (1 201 € ici)

Canon RF 24-240 mm f/4-6.3 IS USM (999 € ici) – (999 € ici)

Canon RF 28-70 mm f/2 L USM (2 839 € ici) – (2 845 € ici)

– Canon RF 70-200 mm f/2.8 L IS USM – (2 971 € ici) –   Prise en mainRF 70-200 mm f/2.8 L IS USM

Sans oublier les quatre adaptateurs EF/RF actuellement disponibles (chez notre partenaire Digixo) :

Bague d’adaptation EF / RF – simple (119 € ici) – (124 € ici)

Bague d’adaptation EF / RF – avec bague de commande (199 € ici) – (229 € ici)

Bague d’adaptation EF / RF – Adaptateur C-PL (polarisant 299  ici) – (375 € ici)

Bague d’adaptation EF / RF – Adaptateur V-ND (filtre neutre – 499 € ici) – (449 € ici)

Passons aux objectifs RF déjà annoncés pour l’année 2020 : ont déjà étés annoncés, les objectifs suivants :

Canon RF 24-105 mm f/4-7.1 IS STM : Déjà annoncé :

– Canon RF 100-500 mm f/4.5-7.1 L IS USM  : Déjà annoncé

Canon Extender RF 1.4x : Déjà annoncé

Canon Extender RF 1.4x 2x : Déjà annoncé

Et maintenant voici les objectifs RF que je crois « possibles » en 2020 : c’est un mélange de ce qu’il manque logiquement à la gamme… De ce que Canon pourrait vendre le plus rapidement et un peu de ce que l’on « aimerait » idéalement :

– Canon RF 20 mm f1.4 L USM : je rêve d’un très grand angle professionnel à grande ouverture. Mais qui ne soit pas forcément aussi ouvert que f/1.2 (ce qui n’est pas très nécessaire au 20 mm). Et qui ne soit pas forcément un 14 mm f/2.8 (il existe déjà et fonctionne très bien sur la bague d’adaptation car il est assez compact). Je le verrais alentours de 1500 €, c’est à dire pas trop cher… Car c’est un objectif stratégique pour attirer les amateur de paysage et d’architecture.

– Canon RF 45 mm f/2 IS STM pancake ? Celui-ci est le plus attendu peut-être : nous avons besoin d’un objectif fixe standard intermédiaire, à ouverture moyenne… Afin qu’il reste léger et pas trop coûteux : c’est à dire f/1.4 ou f/1.8 Je verrais très bien un 45 mm plutôt qu’un 50 mm, pour un poil plus de polyvalence… Et si possible qu’il soit « pancake » : en tous cas très court (pas plus long que le RF 35 mm f/1.8). Je le verrais bien proposé à 450 € seulement…

– Canon RF 85 mm f1.8 IS STM : il nous fait aussi un « cousin » de l’actuel EF 85 mm f/1.8. C’est à dire un objectif à portrait peu coûteux et très léger… Il est attendu par de nombreux amateurs experts. Il devrait rester très compact et très discret… Motorisation STM pour rester compatible avec la vidéo. Je le verrais alentours de 900 €… Lire la suite.

000 - A LA UNE
70
Le Canon EOS R5 est dévoilé par Canon

Une première photo (crédible) du futur Canon EOS R5 aurait fuitée « depuis un site Français » (peut-être 01Net, qui a retiré la page en question).

Durant la nuit : Canon a officiellement dévoilé ce que sera le Canon EOS R5 qui a déjà sa page sur le site Canon ! Retour à un design un peu plus classique et arrondi pour l’EOS R5. Ce qui plaira à tout les Canonistes je suppose (lire également l’autre annonce du jour : Canon RF 24-105mm f/4-7.1 IS STM : seulement 499 €).

La sortie serait pour le mois de juin 2020 seulement : que ça va être long… (peut-être faut-il s’attendre à quelques remise exceptionnelles sur les EOS R d’ici là ?). En attendant Canon nous fait déjà saliver avec cette vidéo, ou l’on en apprend beaucoup :

Au dos : on distingue bien la molette plate caractéristique des Canon EOS depuis 1987 (la roue codeuse comme elle est appelée chez Canon)… et qui est pour moi un incontournable du design Canon. Disparition complète de la Touch bar en effet : la théorie Darwinienne de l’évolution aura eu sa peau ?

Mais on ne retrouve pas (apparement) le même bouton « tactile » AF-ON que sur l’EOS 1DX Mk III. Le Joystick est bien là également, avec un viseur au dégagement important ce qui est prometteur…

Comparons la forme du boitier avec elle de l’EOS R actuel : glissez le curseur ! Le nouveau venu semble moins haut et plus large ?

Avant
Après
← GLISSEZ →

 

Pour les caractéristiques : les fuites depuis quelques jours semblent concordantes… Et elles sont très intéressantes :

Capteur CMOS de 45 Mpixels

Stabilisation du capteur (IBIS : In Body Image Stabilisation), autorisant :

gain de 5 stops uniquement avec l’IBIS

gain de 7 à 8 stops encombrant IBIS et stabilization de l’objectif

Obturateur mécanique : 12 im/sec

Obturateur électronique : 20 im/sec

Habituelle roue codeuse à l’arrière (donc trois molettes en tout)

Plus de « touch bar »

Joystick identique aux reflex Canon EOS 5D

Double lecteur de carte Mémoire (SD + CFExpress ?)

Ecran orientable sur le côté

Bouton programmable à l’avant (testeur de prof. de champs)

Nouvelle batterie de plus forte capacité dans la forme des LP-E6 … Lire la suite…

000 - A LA UNE
24
Fuji X100V : que de progrès depuis ce X100 (raté)

Il faut savoir rendre à César… Lorsque l’on voit les très nombreuses améliorations qui ont été faites par Fuji sur les 5 versions successives de leur fameux Fuji X100 (et spécialement la toute dernière) : on comprend mieux pourquoi j’avais détesté la première version…

Que j’avais très sévèrement critiqué à l’époque (en 2011) ici : Fuji X-100 : prometteur… mais raté ! Ce qui m’avait été très souvent reproché (j’ai même reçu des insultes par mail suite à cet article et on m’a même exclu d’un groupe Fuji sur Facebook : imaginez l’intolérance ;-) Oui, mais voilà : j’avais pourtant 100 fois raison…

D’ailleurs Chris Nichols de DPreview avoue dans cette vidéo (à 11.47) qu’il n’a jamais été un fan de ce modèle à titre personnel… Tout comme moi. Je suis d’ailleurs souvent d’accord avec les points de vue de Chris qui ne sont pas les points de vue « habituels » du reste du staff DPreview (au passage, lui n’ont pas n’a pas trop aimé l’expérimentation « incongrue pour le moins » que Fuji à commise sur l’écran du X-PRO 3 : Coup de folie : cacher l’écran du X-Pro 3 ).

Et au cours des années suivantes : je n’ai pas rencontré beaucoup d’utilisateur de ce premier Fuji X100… Car j’ai surtout rencontré énormément « d’ex-utilisateurs » du premier Fuji X-100. Oui, autour de moi : énormément de gens l’avaient revendu… Au bout de 12 ou 24 mois seulement. Et ils ont eu raisons !

J’espère qu’il n’arrivera pas la même chose au nouveau Fuji X100V… Mais cela ne risque pas je pense, car le chemin parcouru par Fuji est immense. Ce nouveau Fuji X100 V est très bien équipé, il est magnifique et devrait convaincre beaucoup plus facilement que son lointain ancêtre.

Pour autant, j’ai lu cet intéressant point de vue chez Dpreview, de quelqu’un qui apparement n’approuve pas la totalité des choix faits par Fuji pour son nouveau venu. On peut notamment être étonné / inquiet de la disparition du Touch Pad à l’arrière : pas moins de 5 boutons programmables qui disparaissent (c’est à tester à l’usage). Que l’on repense par exemple à cette molette de réglage des ISO qui était catastrophique sur les premiers X100… et qui ne l’est plus (plus autant).

Au final, ce Fuji X100 V devrait séduire : notamment grâce à un objectif en très gros progrès, grâce à un meilleur viseur et surtout grâce à un écran (enfin) orientable qui fait réellement défaut à nombre des ses compétiteurs de la même « famille »… Je veux parler de cette « famille » des appareils « compacts experts » à grands capteurs, qui sont destinés plutôt à la « street photographie »…

Comme le Leica Q II, ou le Ricoh GR III. Des appareils de prix différents, mais qui tous sont dépourvus d’écrans orientables : ce qui est vraiment dommage lorsque l’on aime la street photographie. Lire la suite…

000 - A LA UNE
17
Annonce du Canon EOS 1D X MkIII : ça déménage !

Rentré trop tard et un peu trop débordé pour m’occuper du blog : je vous propose les deux vidéos de Chris et Jordan, concernant les domaines photo et vidéo du Canon EOS 1Dx MkIII… annoncé ce jour !

Annonce qui fait taire certaines critiques concernant la vidéo 4K de précédents modèles Canon (sans crop désormais)… Et laisse espérer de « grandes avancées » pour les prochains Canon EOS R. Et espérons-le aussi pour les prochains reflex Full Frame « intermédiaires » : que pourront être les EOS 5D MkV et EOS 6D MkIII. Donc on ne parle pas encore, mais qui arriveront un jour je pense… D’autant que Nikon vient d’annoncer aujourd’hui son Nikon D780. Alors, on en discute ?

Et concernant la vidéo, cette seconde partie : lire la suite…

000 - A LA UNE
26
Petit bilan Photo et Mac… de l’année 2019

Période un peu plus calme en ces temps de grève : il faut dire que depuis un mois les clients se sont fait plus rares sur Paris, pour venir assister à des formations…

Un mois ? Mais c’est dingue ce truc… Donc, félicitations aux 7% de grévistes de la SNCF qui parviennent à handicaper toute une partie de l’économie d’un pays. Les gens ne l’oublieront pas. Mais passons… Du coup, ce calme relatif est l’occasion d’une petite pause bienvenue…

Et aussi l’occasion de faire un petit bilan tout azimuts de 2018. L’occasion enfin : de vous souhaiter une bonne année 2020.

Du côté Blog : commençons par une remarque : votre blog a changé de serveur en 2018 (une fois de plus). Nous sommes sur la dernière version de PHP et à la dernière version de WordPress. Même notre vieux thème est à jour… Je n’ai d’ailleurs pas vraiment l’intention (ni le temps) de changer ce thème, celui-ci reste pratique, non ? Votre avis ?

PhotoetMac.com « tourne » désormais comme un charme : plus le moindre plantage et toutes les archives depuis 2004 restent accessibles. C’est béton et c’est reparti pour 10 ans au moins…

 

PS : je dois ajouter que ce changement de serveur a coûté cher et nous a pris du temps : je vous encourage donc à faire un don ici pour contribuer à financer l’existence du site

 

Du côté « des liens commerciaux » : 2019 aura été marqué par une prise de conscience de la puissance « destructrice » d’Amazon. Spécialement à l’occasion du Black Friday et aussi pendant les grèves… Il existe un véritable danger à terme « d’effondrement total » de la distribution locale. Vous verrez que dans les 10 ans à venir on ne parlera plus que de ça…

Toutefois ne vous y trompez pas : ce sont principalement les liens commerciaux vers Amazon et Google, qui ont fait vivre notre blog depuis des années. Sans les revenus tirés des liens Amazon et Google, notre blog (et son contenu gratuit) n’existerait plus…

C’est convient de cela, que depuis 2019 je vous propose une boutique en ligne Française : Digixo… Si vous réalisez vos achats en suivant nos liens vers Digixo : notre « pourcentage » monte à 5% (mieux qu’avec Amazon). Et les prix sont généralement équivalent : parfois moins chers même…

Mais en plus vous contribuez à faire vivre une société Française basée à Paris, qui emploi une dizaine de salariés. Une petite équipe qui bosse dans un environnement de travail « humain »… Leur stock est disponible au Centre de Paris (9em), ou vous pouvez « récupérer » vos achats. Sinon, c’est l’expédition postale classique.

 

 

Du côté de iOS : le seul gros progrès de l’année que je retiens : aura été l’adoption de la carte e-SIM chez Orange. Si vous voyagez souvent et que votre iPhone dispose de le e-SIM, c’est génial. Relire :  Passez à une carte E-sim chez Orange et Sosh.

Lors de mes déplacements récents à Hong Kong et en Sulawesi, la e-SIM m’a permis d’utiliser des SIM locales donc de bénéficier du « partage de connection » et d’un numéro de local : sans devoir extraire ma SIM française. Donc de rester joignable par mon numéro Français. Un très gros progrès en pratique donc. Merci Apple !

A part ça : iOS n’est toujours pas fait pour créer ni pour travailler ! Comme je l’ai souvent écrit… Malheureusement iOS reste principalement un « terminal de consommation », même si l’on note certains progrès du côté de Lightroom (version Cloud),  : The Verge assassine iOS sur le nouvel iPad Pro (à raison). C’est un maigre bilan…

Du côté de l’iPhone et l’iPad : le gros progrès en 2018 aura été l’arrivée d’un Ultra Grand Angle dans l’iPhone 11 Pro, équipé de trois objectifs… Je suppose que chaque année on ajoutera un nouvel objectif désormais.

l’iPhone qui revient donc au premier plan des Smartphones offrant de « bons appareils photo ». Apple continue de proposer de plus belles couleurs (il me semble), que la plupart des autres marques… Même si sur la papier l’iPhone n’est pas systématiquement le meilleur : il reste toutefois l’un des meilleurs choix pour un photographe.

Le point noir reste iOS, qui est toujours aussi « fermé »… Mais voilà  : Apple veut absolument vous vendre des abonnements à ses services de Streaming Vidéo et Musique. C’est vraiment dommage de ne pas voir les iPad progresser autant qu’ils le pourraient (en terme de fonctionnalités). Car ils sont « bridés » par iOS (même si la déclinaison iPad OS laisse espérer du mieux à l’avenir)…

La seule bonne chose dans tout ça : c’est que au moins : les ordinateurs portables d’Apple, ne sont pas « menacés » par la concurrence des iPad Pro.

Du côté Macbook Pro : justement, de ce côté là, on a été enfin gâté… Relire : Le nouveau MacBook Pro 16″ est fantastique.

Le nouveau MacBook Pro 16″ est la machine d’Apple la plus attirante depuis au moins 15 ans… Et l’on est enfin débarrassé de cette « saloperie » de Clavier papillon qui restera un véritable « accident industriel ».

Je n’ai pas eu le temps d’en parler suffisamment : mais ce nouveau MacBook Pro 16″ est vraiment « le Mac des photographes »… Alors, foncez : vous pouvez y aller ! Disons que ce MacBook Pro aura « sauvé l’année » pour Apple : MacBook Pro 2019 à 8 coeurs : oui, ça vaut le coup !

Du côté du Mac Pro : mon enthousiasme sera beaucoup plus modéré par contre à son propos… Vu le prix déraisonnable de la bête, qui l’interdira à la plupart des photographes. C’est clairement une machine pour les vidéastes et très peu de photographes auront intérêt à investir 7.000 € à 14.000 € dans ce monstre magnifique !  Le nouveau Mac Pro : n’est pas pour vous !  –  Lire la suite…

000 - A LA UNE
9
Canon RF 70-200 mm f/2.8 L IS USM : le meilleur ?

Je vous rappel que vous pouvez en savoir plus sur le dernier zoom RF 70-200 mm f/2.8 de Canon en relisant ma Prise en main du Canon RF 70-200 mm f/2.8 L IS USM et cet intéressant test du Canon RF 70-200mm F2.8 L IS USM par the-digital-picture.com.

Extrait : « All of Canon’s L-series RF lenses introduced to date are really impressive and the RF 70-200mm F2.8 L IS USM is as awesome as expected and alone a great reason to add an R-series camera to the kit. A 70-200mm f/2.8 lens is practically a mandatory member of any professional or serious amateur photography kit. The RF 70-200mm F2.8 Lens is easily my new favorite in this lens class. »

Je viens d’ajouter en bas de l’article, une petite galerie de quelques images que j’ai pu réaliser avec (même si je n’ai pu passer que quelques heures malheureusement avec cet objectif fabuleux). Une galerie qui vous laissera tout de même apprécier le bokeh obtenu, qui est d’autant plus intéressant que la distance minimale de mise au point a été améliorée, ce qui permet des portraits vraiment magnifiques…

 

Et pour en savoir plus (en attendant peut-être un test longue durée bientôt) : voici quelques vidéos de prise en main… Bonne lecture ! Lire la suite.

000 - Grand large
20
Test du Canon RF 50 mm f/1.2 L USM

Dustin Abbott a bien travaillé et vous propose un test en deux parties, du Canon RF 50 mm f/1.2 L USM… Qu’il considère être le plus incroyable 50 mm qu’il a jamais testé.

J’ai moi-même pu l’utiliser pas mal… Et je confirme tout ce qu’il explique dans sa vidéo. D’ailleurs en bas du présent article, je vous propose une petite galerie d’images que j’ai pu réaliser avec cet incroyable objectif…

Profitez des vacances pour relire ma Prise en main du Canon RF 85 mm f/1.2 L IS USM DS (en tous cas ceux qui peuvent s’offrir cet incroyable objectif, totalement unique au monde)… Les autres reliront ma Prise en main du Canon RF 70-200 mm f/2.8 L IS USM ; un objectif indispensable en reportage, qui sera dans le budget de davantage de monde…

Vraiment ces objectifs RF : ils sont incroyables… Vivement que d’autres modèles accessibles arrivent à l’image du Canon RF 35 mm f/1.8 Macro IS testé par DPreview  (parcourez également la petite galerie d’images au RF 35 mm, que j’ai posté en bas de cet article).

On attend aussi avec impatience, un des prochains boitiers EOS R (il en arrivera au moins un bientôt en 2020), doté d’un peu plus de pixels, ce qui permettra d’exploiter à leur maximum tous ces objectifs incroyables. Lire la suite…

ACTU : matos photo, divers
58
Fausse bonne idée : objectifs Full Frame sur boitier APS-C

Ce sujet a récemment donné lieu à de longues discussions, suite aux commentaires d’un précédent article : relire le débat dans les commentaires à ce sujet ici

Je suis assez d’accord avec le point de vue de Tony Northrup : c’est une assez mauvaise idée d’utiliser des objectifs Full Frame sur des appareils APS-C pour « espérer obtenir de meilleurs résultats ».

Vous pouvez relire notre grand débat dans les commentaires à ce sujet ici… Ou recommencer la discussion de zéro ici même ! Mais visionnez ça avant : Full-frame lenses on APS-C cameras is USUALLY bad.

Si on pouvait comparer des objectifs APS-C et Full Frame : d’ouverture, de génération identique et de qualité de conception et constructions équivalentes : alors on aurait certainement des surprises…

Je crois qu’un zoom pro comme l’exceptionnel RF 15-35 mm f/2.8 monté sur un capteur APS-C, ne ferait pas nécessairement (beaucoup) mieux qu’un éventuel EF-S 10-22 mm f/2.8 de même génération et conçu avec les même exigences de qualité, monté sur le même capteur APS-C.

Pourquoi ? Car le second utilise toute la surface de ses lentilles (il utilise donc plus de verre) que le premier qui n’utilise que la partie centrale de ses lentilles. Lire la suite…

1 2 3 19