Catégorie : ACTU : matos photo, divers

000 - Grand large
9
Le Canon EOS R3 comparé à d’autres boitiers

Je me suis amusé avec Photoshop, à superposer des images de quelques boitiers en me basant sur la taille de leur monture, pour évaluer et comparer la taille qu’aura le Canon EOS R3, par rapport à d’autres modèles bien connus…

D’abord face au Canon EOS R5, il est évident que l’EOS R3 est un « beau bébé » : plus pro, plus gros… Oui, oui, vous ne rêvez pas les deux sont bien à la même échelle : j’ai procédé prudemment en superposant les montures…

Mais face au Canon EOS 1DX MkIII, on gagne tout de même pas mal de volume… ce sera un soulagement pour les professionnels.

Mais face au Canon EOS 5D MkIV, on retrouve probablement quelque chose d’un peu équivalent, si on ajoute son grip à ce dernier…

Le Fujifilm GFX 100 reste luis aussi très imposant (c’est un carotteur un peu plus grand) : 

Par contre il faut reconnaitre le « coup de maitre » de Fuji, avec son dernier né, le GFX 100 S : si compact, pour 100 Mpixels :

Est-ce vraiment la peine que je compare avec d’autres boîtiers ? Des reflex peut-être ? Lire la suite…

ACTU : matos photo, divers
17
Le drone qui fait rêver les photographes : DJI Air 2S

Le Chinois (basé à Shenzen) DJI a présenté hier le drone compact DJI Air 2S (site DJI) qui est une variante (ou un successeur ?) du précédent DJI Air 2 (qui avait été annoncé en avril 2020)…

Ce nouveau drone à tout pour plaire aux photographes. J’ai utilisé (un peu) le DJI Air premier du nom et j’ai beaucoup aimé m’amuser avec… Mais je l’avais revendu car ce premier modèle ne shootait qu’en JPEG et utilisait un capteur de petite taille. De plus la liaison vidéo avec le drone (basée sur le WIFI) était un peu flippante et il arrivait parfois de devoir ramener le drone en pilotage visuel, en se passant de la vidéo…

Comme on arrête pas le progrès, ce nouveau modèle DJI Air 2S utilise désormais :

• un capteur 1 pouce de 20 Mpixels

• Il shoot en format RAW

• Il filme en 5,4K

• Son grand angle est élargi à l’équivalent Full Frame d’un 22 mm.

• DJI annonce 31 minutes de vol une autonomie en léger progrès

• Technologie de pilotage ActiveTrack 3.0

• Une nouvelle technologie de liaison avec le drone (OcuSync 3) étend la portée à 12 km (on rappel que la législation vous interdit de perdre de vue votre drone)… Mais qui peut le plus, peut le moins !

Comme je vous le disais : ce nouveau modèle a tout pour plaire. Et il est le plus avancé de la gamme actuellement sur de nombreux points… Je sens que je vais craquer !  Lire la suite…

 

 

ACTU : matos photo, divers
15
Annonce officielle du Canon EOS R3

Voici donc annoncé le Canon EOS R3 (communiqué de presse en Anglais ici), qui inaugure une nouvelle catégorie située entre la série des EOS R5 et celle des EOS 1DX… Ce qui peut dejà vous donner une indication sur son éventuel prix de vente.

La grosse surprise (pour les anciens) est le retour du « choix du collimateur AF par l’oeil », qui rappelle notre Canon EOS 3 argentique (que j’ai longtemps utilisé parallèlement au Canon EOS 5… L’EOS 3 a été d’ailleurs le dernier appareil argentique que j’ai vendu en 2002, mais je ne l’utilisais plus depuis plus d’un an déjà).

On note également l’arrivée d’un nouveau type de capteur rétroéclairé, qui garantira un meilleur contrôle du « rolling shunter »… Intéressant !

 

A n’en pas douter on aura là un boîtier très ambitieux. Canon communique quelques caractéristiques sur cette page : Canon EOS R3 site Français. Et il y a aussi cette page du site Canadien en Français, qui semble différente.

 

Capteur CMOS Superposé Rétroéclairé Plein Format (stacked sensor) – « Le Canon EOS R3 est doté d’un capteur développé par Canon et du premier capteur CMOS superposé rétroéclairé plein format 35 mm de Canon pour une lecture à haute vitesse. Ce nouveau capteur produit beaucoup moins de distorsion « obturateur déroulant » lors du fonctionnement de l’obturateur électronique qu’avec le 1D-X Mark III ».

Voilà qui rendra probablement inutile le recours à à un (coûteux) obturateur mécanique (plafonnant à 20 im./sec comme celui de l’EOS 1DX MkIII) pour les rafales haute vitesse… L’arrivée du capteur « Stacked Sensor » permettant une lecture de l’image plus rapide : il élimine certains défauts des obturateurs électroniques.

30 Images par seconde avec suivi AF  – Jusqu’à 30 images/s avec l’obturateur électronique de l’EOS R3 avec le suivi de la mise au point et de l’exposition automatiques. « La nouvelle génération d’autofocus CMOS Dual Pixel II peut suivre de manière fiable les yeux et la tête des sujets jusqu’à 30 im./s. »

C’est d’ailleurs la vitesse annoncée par Sony pour son nouveau Sony A1, qui rappelons-le est un capteur de 50 Mpixels (autrement dit une quantité de données exceptionnelle à traiter)… Pour le moment Canon n’a pas annoncé la résolution de ce futur EOS R3. Une rumeur de 45 Mpix court sur le net, mais ce sera peut-être moins que cela ?

Mise Au Point Automatique Avec Commande Oculaire – « Pour la première fois dans un appareil photo de la série EOS R, vous serez maintenant en mesure de régler l’emplacement de la zone de mise au point dans le viseur, simplement en le regardant (*) — Vous pourrez ainsi faire des changements incroyablement rapides de mise au point de l’appareil photo, ou définir le point initial à partir duquel le système de mise au point automatique de l’EOS R3 fera le suivi des sujets en mouvement.

( * Pendant la prise d’images fixes uniquement, à l’aide du viseur électronique. La mise au point automatique avec commande oculaire peut ne pas être possible, selon les caractéristiques individuelles ou les conditions de prise de vue, et peut ne pas être possible pour les utilisateurs qui portent des lunettes bifocales, certains types de lunettes de soleil ou de lunettes de soleil avec miroir ou certains verres de contact rigides. )

 

Tropicalisation professionnelle – L’EOS R3 est doté d’une résistance à la poussière et à l’eau équivalente à celle de la série EOS 1D.

Conception monobloc avec batterie intégrée (de plus grande capacité) – La conception Monobloc, avec poignée verticale intégrée assure une position confortable de la main (et probablement une meilleure solidité de l’ensemble). Sans oublier une autonomie augmentée…

Connectivité grâce à Mobile File Transfer  L’EOS R3 est entièrement compatible avec la toute nouvelle application pour smartphone Mobile File Transfer, offrant ainsi une nouvelle façon de partager des images lors de vos déplacements.

Peu d’information sont données concernant la vidéo…  On peut supposer un boîtier certainement orienté « spécifiquement » vers les photographes…

Tout ce que l’on ne sait pas encore… Pour le moment : pas d’informations données sur le type de cartes utilisées, la résolution, la date de sortie, ou le prix…  Lire la suite par ici…

ACTU : matos photo, divers
1
Canon RF 100 mm f/2.8 L Macro IS USM : l’autre good news !

L’annonce du prochain Canon EOS R3 (en développement) est une très bonne nouvelle… Mais l’autre bonne nouvelle du jour, c’est l’arrivée de ce premier objectifs macro dans la gamme RF.

Le Canon RF 100 mm f/2.8 L Macro IS USM (page du site Canon) est innovant à plus d’un titre, notamment face à son prestigieux prédécesseur en monture EF (un objectif que j’ai possédé quelques années et avec lequel j’ai réalisé certaines de mes plus belles images).

Grossissement x1.4 et contrôle du bokeh grâce à la bague SA CONTROL – La version RF profite en effet d’une nouvelle bague qui permettra de modifier l’aspect du bokeh, en contrôlant les « aberrations sphériques » (une chose que j’avais plus ou moins prédite, suite au succès de la version DS du RF 85 mm f/1.2). Ce nouveau venu bénéficiera d’un rapport de grossissement jusqu’à 1,4x, combiné à une distance de mise au point minimale plus courte de 26 cm. Ce qui est très intéressant… Lire la suite.

000 - A LA UNE
14
Canon RF 100 mm f/2.8 L MACRO IS USM : premières images

Une fois de plus c’est le mystérieux compte Twitter Nokishita (qui n’a plus de site, mais juste un compte Twitter), qui a publié en avance deux images d’un produit « à venir » de façon imminente…

Il s’agit du très attendu Canon RF 100 mm f/2.8 L MACRO IS USM, qui sera probablement l’objectif de la gamme Canon RF le plus piqué… Enjoy et patience ! Lire la suite…

000 - Grand large
13
Un plaidoyer pour un Canon RF 28 mm f/2 IS STM

Je rêve que Canon propose bientôt un petit « RF 28 mm IS STM »… En quelque sorte : un petit frère du RF 35 mm f/1.8 IS STM… qui a connu un grand succès et fut l’un des trois premiers objectifs qui avaient été présenté avec le premier EOS R fin 2018 (relire : Vous tournez en rond ? Revenez au 35 mm f/2… ou f/1.8).

D’autant que l’on espère beaucoup d’objectifs Canon RF en 2021 : Possible gamme Canon RF en 2021 : vous allez halluciner ! Oui, j’aime beaucoup le 28 mm, une focale injustement négligée… Un 28 mm : c’est un 35 mm en plus large, en plus pratique disons…

D’ailleurs, on trouve quelques compacts intelligemment équipés de 28 mm fixes : relire le Test terrain du Ricoh GR III (équipé d’un 28). Il existe aussi ce Nikon Coolpix Aa : à capteur APS-C et 28 mm fixe ; un appareil quasi inconnu, qui n’a pas une grande réputation. Je ne peux vous en dire plus, je ne l’ai jamais testé.

Pour les utilisateurs de reflex Canon : cherchez (désespérément et d’urgence) ce très discret petit génie oublié : le Canon EF 28 mm f/2.8 IS USM (seulement 490 €)… relire ici mon article précédent. Un objectif sorti en 2012… Mais qui de façon assez inexplicable, était rapidement devenu introuvable. Tentez peut-être votre chance chez Digixo, il est ici à 469 € seulement.

Je crois que ce EF 28 mm f/2.8 IS USM de 2012, n’avait connu aucun succès commercial… Car tout le monde s’était à l’époque précipité (à juste titre) sur l’excellent EF 35 mm f/2 IS USM (j’ai vendu le mien il y a quelques temps, pourtant j’ai conservé le petit EF 28 mm f/2.8). Lire la suite…

 

000 - A LA UNE
19
Nikon Studio NX : le retour de l’explorateur perdu…

Après pas mal de cafouillages, Nikon vient enfin d’offrir aux utilisateurs de fichiers .NEF (et de fichiers JPEG de toutes marques) un explorateur / développeur unifié plus ambitieux… et gratuit. Nikon Studio NX est en quelque sorte une fusion de ViewNX-I et de Capture ND-D.

Il était temps, car devoir utiliser deux logiciels séparés en 2021, était totalement préhistorique… On sait depuis 2006 (grâce à Lightroom et Aperture), que le « tout en un » est la bonne solution. Si les deux prédécesseurs Capture NX-D et ViewNX-i sont encore disponibles au téléchargement quelques temps : il est évident qu’ils sont emmenés à disparaitre à moyen terme.

La communication de Nikon me semble bien ambitieuse à son sujet (ici page Nikon NX Studio)… Je l’ai téléchargé (il est dispo gratuitement ici) et installé, pour me faire une idée. Il fonctionne sur mon MacBook Air M1 en Mode émulation (il s’agit d’une application Mac Intel pour le moment).

J’ai trouvé les premier lancement du logiciel beaucoup trop lent : pas moins de 45 secondes environ ! Plutôt insupportable, quand Lightroom se lance en moins de 8 sec (je précise que j’ai refait ce test 3 fois avec le même résultat).

Toutefois, après avoir pris le temps de redémarrer le Mac (ce que je n’avais pas fait avant) : le temps de lancement n’est plus 45 sec, mais désormais de seulement 15 sec (testé trois fois de suite). Du coup ça va beaucoup mieux ! Même si c’est deux fois plus lent que le lancement de Lightroom…

Pas mal d’options sont disponibles : par exemple afficher les collimateurs AF utilisés à la prise de vue. On remarque l’arrivée de la gestion des mot-clé, la gestion et le visionnage des vidéo, ainsi que la prise en charge des coordonnées GPS. Malheureusement, tout me semble trop lent par rapport à la dernière version de Lightroom Classic 10… (n’oublions pas qu’il ne s’agit que d’une première version et qu’elle n’est pas encore optimisée pour mon Mac M1, restons magnanimes). Pour autant Lightroom Classic 10 n’est pas encore optimisé Apple Silicon, lui non plus : et pourtant il est beaucoup plus rapide.

NX Studio peut s’interfacer avec Nikon Transfer 2 et Camera Control Pro 2. Son interface est fonctionnelle, assez efficace, mais reste assez triste et moche… On est encore englué dans cette ambiance « anthracite » dont tout le monde se lasse depuis 2006. Même si l’on peut personnaliser (pas beaucoup) le fond des images (j’ai choisi du gris).

On retrouve des fonctions de Developpement classiques, telles que la correction des poussières et même des U-Points que j’ai rapidement testé. Mais c’est assez peu réactif, donc je n’ai pas perdu trop de temps dessus… On remarque également la fonction de correction des perspectives : malheureusement sur ma machine, c’est assez peu utilisable, car ça rame ! Lire la suite… 

000 - A LA UNE
40
Nikon, seulement 7,5% de part de marché sur les hybrides Mirrorless ?

Selon Business Journal au Japan, la part de marché de Nikon pour les hybrides « mirrorless », aurait chuté à seulement 7,5% au Japon… Et Nikon serait désormais en 5em position des fabricants d’appareils hybrides. Traduction de l’article en Français par ici :

« Selon la société de recherche Techno System Research, Sony est le leader du marché sans miroir de janvier à septembre 2008 (depuis ? ) avec une part de 35%. Canon (30%) occupe la deuxième place. Nikon, qui occupe le deuxième rang des appareils photo reflex, est derrière Fujifilm (12%) et Olympus (8%) à 7,5%.
L’observation selon laquelle « Nikon peut également se retirer de l’appareil photo après Olympus » (une personne concernée) a émergé est une image de la souffrance de Nikon. Le secteur des appareils photo de Nikon peut-il continuer ? ( … )

Les résultats financiers consolidés de Nikon pour l’exercice se terminant en mars 2021 (normes comptables internationales) prévoient que le chiffre d’affaires, qui équivaut aux ventes, diminuera de 24% sur un an à 450 milliards de yens, et la perte d’exploitation sera de 65 milliards de yens (6,7 milliards de yens). On dit que ce sera le pire de tous les temps, avec une perte nette de 42 milliards de yens (un excédent de 7,6 milliards de yens). ( … )   Mais il y a plus grave : 

Nikon était autrefois le numéro un sur le marché mondial des équipements de fabrication de semi-conducteurs. L’élan à ce moment-là a déjà disparu. Cela est dû à l’effondrement d’Intel, un client majeur des équipements de fabrication de semi-conducteurs. Il semble que l’influence des changements structurels dans l’industrie des semi-conducteurs soit venue à Moro, comme Nvidia aux États-Unis dépassant Intel en termes de capitalisation boursière. » Lire la suite…

ACTU : matos photo, divers
7
Le Laowa 11 mm f/4.5 FF RL arrive en monture Canon RF

Un petit mot rapide pour signaler que l’Ultra Grand Angle (orthoscopique ou rectilinéaire) Laowa 11mm f/4.5 FF RL Full Frame, est désormais proposé en monture Canon RF pour 799 $.

Jusqu’alors il n’existait qu’en montures Nikon Z, Sony FE, L-Mount et Leica M. Avec la monture Canon RF : cela fera donc 5 variantes… Bien entendu cet objectif est en mise au point manuelle. Une focale de 11 mm, ça commence à faire « large » : très, très large… Pourtant cet objectif semble incroyablement compact. On trouvera bientôt cet objectif hors norme chez notre partenaire Digixo je suppose ! On aura peut-être l’occasion de l’essayer… Lire la suite…

ACTU : matos photo, divers
6
Balance ton port : un mini Hub USB-C à 38 €

Vous êtes nombreux à regretter l’absence de Hub « multi USB-C » jusqu’à présent… Cela fait plusieurs années que l’on en cherche : et plusieurs années que l’on en trouvait pas !

Les seuls dispositifs à notre disposition étant de couteux hub multi-ports : très encombrants et très chers, incluant des tas de choses dont on ne veut pas… Ou alors ces deux modèles en Thunderbolt 4 (pas encore vraiment disponibles) :

• CalDigit Thunderbolt 4 / USB4 Element Hub : indispensable ?

• Hub OWC Thunderbolt 4

C’est donc la première fois donc que je remarque sur Amazon (merci à Mathieu F. qui l’a signalé ici) : un minuscule Hub à 38,63€, qui ne propose que des ports USB-C.

Juste histoire de l’emporter en voyage au « cas ou » : il devrait permettre aux utilisateurs de Macbook Air M1 et Macbook Pro M1 (pour le moment équipés de seulement deux ports Thunderbolt / USB 4) de brancher éventuellement « en même temps » : une clé USB, deux disques durs, un lecteur de carte, tout en conservant leur alimentation branchée directement sur l’un des deux ports du Mac !

A noter que j’ai aussi remarqué cet autre modèle Belkin (une marque connue par contre), qui propose deux ports USB-C avec deux ports USB 3 : une configuration assez rare qui peut être pratique.

Alors j’ai commandé sur Amazon ce : Sitecom CN-385 Hub USB-C 4 Ports | USB-C vers 4X USB-C Port, données 5 Gbit/s et Puissance 7,5 W, pour MacBook Pro, New MacBook, ChromeBook Pixel, Tablette USB Type-C, qui ne coute que 38,63 €. Je l’ai reçu en 24h : il est vraiment très petit et très joli : belle finition aluminium, rien à dire…

 

 

Il propose 4 ports USB-C 3.1 ce qui porte le total disponible sur un Macbook Air à deux ports à un total de 5 au final. Une fois que vous avez branché l’alimentation directement, vous disposez donc de 4 port USB-C 3.1. Je l’ai essayé avec deux disques SSD branchés en même temps et un lecteur de carte… Une petite diode s’allume : s’est très bien.

Les trois volumes sont montés instantanément, tout semble fonctionner normalement. La vitesse avec un disque SSD Samsung T5 de 1To, est limitée à 290 Mb/sec en lecture, ce qui est légèrement inférieur à la vitesse du disque branché directement sur le Mac (374 Mb/sec en lecture). C’est une assez bonne surprise car ce n’est pas trop lent… Lire la suite.

000 - A LA UNE
11
CalDigit Thunderbolt 4 / USB4 Element Hub : indispensable ?

Les premiers hubs Thunderbolt 4 / USB 4 commencent à arriver : et ils vont tout changer, notamment pour les utilisateurs de MacBook Air M1 et de Macbook Pro M1 (qui rappelons-le, ne sont équipés que de 2 ports USB 4). Relire : une semaine sur Lightroom Classic avec le Macbook Air 13″ M1.

Jusqu’à présent avec avec la norme Thunderbolt 3 et les Mac Intel : il était impossible de multiplier les ports USB-C. Mieux valait donc choisir des machines équipées de 4 ports… Car il arrive fréquemment qu’un photographe doive brancher en même temps 3 ou 4 dispositifs « rapides ». Par exemple : 

 

1 – Un lecteur de carte rapide

2 – Un SSD de stockage

3 – Un second disque destiné à la sauvegarde…

4 – Un câble d’alimentation (suffisant pour fournir 60 à 100 W.)

 

Désormais : tout change… Car la multiplication des ports USB-C est la vraie nouveauté de la norme Thunderbolt 4 / USB 4.

Après le premier Hub OWC Thunderbolt 4 que nous présentions fin novembre (vendu 149 USD, qui n’est pas encore disponible partout), voici venir le Hub CalDigit Thunderbolt 4/USB4 Element Hub (148 €). Sur le site de CalDigit on trouve un comparatif face au tout premier modèle présenté par OWC : Lire la suite…

1 2 3 29