Catégorie : MAC OS X : Macintosh Hardware

000 - A LA UNE
17
LaCie 1big Dock et LaCie 1big Dock SSD Pro

LaCie (la filiale du fabricant de disques Seagate), a présenté aujourd’hui deux nouvelles solutions de stockage intéressantes, destinées aux professionnels de la vidéo et de la photo.

D’une part : le LaCie 1big Dock SSD Pro, en Thunderbolt III qui intègre un SSD à base de FireCuda® NVMe SSD. Il est plutôt destiné au montage de vidéos 6K, 8K, grâce à une vitesse de lecture exceptionnelle pouvant atteindre 2 800 Mo/s.

 

Idéal sur un Mac Pro par exemple : avec deux ports Thunderbolt 3 compatibles USB-C. Sa station d’accueil intègre un port USB 3.0, des logements pour cartes mémoire adaptés au besoin du cinéma (CFast 2.0, CFexpress et SD). Et une connexion DisplayPort 1.4 en sortie.


D’autre part le LaCie 1big Dock, que je trouve spécialement intéressant pour les photographes, car il peut accueillir des disques « nus » de 3,5 pouces, qui sont extrêmement économique à l’achat (comparé aux petits formats de 2,5 pouces). Je n’en ai pas lu une CONFIRMATION, dans le communiqué de presse, mais il me semble évident que l’on peut changer facilement le disque interne (comme cette photo avec le tiroir ouvert le suggère). Lire la suite…

000 - A LA UNE
30
Apple Silicon : Adobe travail à porter Lightroom + Photoshop

Vous en avez entendu parlé aujourd’hui, Apple mènera dans les deux années à venir une lente transition vers des Mac à processeurs « Apple Silicon » (de type ARM) qui sont les nouveaux « processeurs maison » d’Apple : Apple announces Mac transition to Apple silicon.

On s’en doutait depuis plusieurs années, mais ce soir : c’est officiel (lien vers la Keynote), Apple a officialisé ses plans en matière de changement de processeur, parallèlement à l’annonce de son prochain système d’exploitation au look redessiné. Voir un aperçu de « macOS Big Sur » en Anglais (« Big Sur » est le surnom de macOS 11.0, c’est clair, c’est sur ?)… Et par ici, la liste des nouveautés, qui au passage : oublie de nous parler d’éventuelles améliorations de l’application « Mail », qui est selon moi une sorte de scandale. Cette application indispensable… reste « en dessous de tout » sur Mac (mais passons, ce n’est pas le sujet du jour).

Je ne sais pas encore si l’abandon des processeurs Intel, est une bonne ou une mauvaise nouvelle ? Nos Mac ne seront plus des PC comme les autres et cela changera quelque peu la donne pour les bidouilleurs : notamment les adeptes de Hackintosh…

D’ici à 2022 ou 2023 : il n’existera plus de nouveaux mac à processeurs Intel…  Autre sujet d’inquiétude : les derniers Mac à processeur Intel (vendus en ce moment et encore durant 1 ou 2 ans) resteront-ils aussi longtemps capables de faire tourner les futures versions des systèmes d’exploitation d’Apple (qui abandonne désormais la dénomination Mac OSX, pour passer à macOS 11) ? S’agira-il d’une génération de Mac… à obsolescence programmée ?

Du côté des applications, rassurez-vous : pendant plusieurs années, toutes les anciennes applications continueront de « tourner » sur les nouveaux processeurs, grâce à une couche logiciel d’interface appelée Rosetta 2. Les anciens se souvient de Rosetta (1) qui avait permis la même transition entre les processeurs PowerPC et les processeurs Intel. Ce qui a pris plusieurs années…

Mais les anciens se souviennent aussi que les années : passent vite (lire chez MacG : Comment en 210 jours le Mac est passé du PowerPC aux processeurs Intel). On l’a vu avec le Code 32 bits de certains logiciel, devenu récemment définitivement incompatible avec Mojave (alias Mac OS X 10.15).

Rosetta 2 permettra donc (pendant quelques années) au Code développé pour processeurs Intel, de tourner directement sur les nouveaux processeurs Apple Silicon. Ce qui permettra de conserver (quelques années de plus) les anciennes applications développées pour des futur anciens « Mac Intel ».

Mais au-delà (dans les 2 ou 3 ans) : il faudra bien que les développeurs, adoptent un nouveau code : afin que leurs logiciels tournent directement sur les nouveaux processeurs Apple, sans l’aide d’un « traducteur » (il arrivera un jour ou Rosetta 2 sera démodé et ralentira forcément les applications qui l’utilisent).

C’est pour cela que Adobe a d’ors et déjà annoncé qu’ils travaillent à cette ré-écriture de Photoshop et Lightroom… pour les futurs Mac, à processeurs Apple. Lire la suite…

MAC OS X : Macintosh Hardware
29
Choisir le MacBook Pro 13” 2020, ou le MacBook Pro 16” 2019 ?

Avant toutes choses relisez notre précédent article : Choisir un MacBook Pro 13”, Macbook Pro 16”, ou Macbook Air. Et pour compléter, je vous propose ce petit complément très informatif sous forme de vidéo…

Un spécialiste de la vidéo compare le nouveau MacBook Pro 13” et son grand frère de 16”… Le petit nouveau s’en sort remarquablement bien : tant que l »on n’a pas trop besoin du travailler en « multi-coeurs » et de faire travailler sa carte graphique (typiquement les monteurs vidéo et les joueurs). Cela confirme à peu près tout ce que je vous expliquais dans mon article (et c’est rassurant). Et tout le bien que l’on peut penser du nouveau petit MacBook Pro 13”, qui est très bien né avec ses nouveaux processeurs de 10e génération…

En d’autres termes : pour 90% de vos travaux dans Lightroom et Photoshop, le surcout de passer au Macbook Pro 16”, ne sera probablement pas justifié, en termes de gains de performances… Par contre concernant l’écran bien entendu : c’est une autre question et justifier le surcoût. Vos commentaires et questions sont bienvenus.

Et quelques copies d’écran : d’abord, présentation des deux adversaires :

Ensuite : en performances Mono-coeurs : le petit nouveau se paye le luxe de légèrement devancer son grand cousin… On peut donc décréter l’égalité. Bravo au MacBook Pro 13” : c’est une très bonne affaire, notamment pour toutes les utilisations courantes. Et pour la plupart des photographes…

En performances Multi-coeurs : léger avantage c’est logique, pour le 16”. Mais ce n’est pas considérable. Et la différence de prix entre elles deux, ne se justifie pas vraiment, vu cette petite différence de performances. Lire la suite…

000 - A LA UNE
20
Choisir un MacBook Pro 13”, Macbook Pro 16”, ou Macbook Air

Si vous envisagiez de changer votre Mac portable, c’est le bon moment en ce mois de mai 2020… Car il y a bien longtemps que les gammes de MacBook Air 13”, de MacBook Pro 13”, ou Macbook Pro 16” n’avaient été si complètes, intéressantes et les options nombreuses.

Je vais détailler ci-dessous quelques configurations « raisonnables », allant de 2.079 € à 2.949 €… En dessous de ce prix, ce n’est clairement pas assez. Et au dessus : c’est un peu du luxe, mais on s’habitue au luxe !

En très haut de gamme, il y a bien entendu le MacBook Pro 16” qui est une merveille surpuissante, équipée du nouveau clavier « ciseaux » dénommé « Magic Keyboard » (comme toute la gamme désormais, le détestable clavier « papillon » ayant définitivement disparu)… Ce nouveau clavier « Ciseaux » est reconnaissable à ses touches de flèches en T inversé, à une course des touches un peu plus longue (moins douloureuse après des heures de saisie) et à une frappe plus mate et plus silencieuse.

Mais ce MacBook Pro 16” est aussi une merveille technologique extrêmement coûteuse, dont vous n’avez probablement pas – totalement – besoin ! Vous n’êtes que « photographe » : vous ne travaillez pas pour Hollywood… Toutefois si vous rêvez de cette « pépite » et si vous pouvez vous l’offrir, alors faites vous plaisir : qui peut le plus, peut le moins !

Il est capable de supporter des charges de travail intenses sur la durée : bien plus intenses que tout ce que la plupart des photographes ont généralement besoin de faire… Il est même totalement conçu pour répondre aux besoins (plutôt démesurés) des vidéastes qui font du montage en format 4K… Autant dire de la science fiction pour nous.

Quoique…  Si vous vous placez dans la perpective des 5 prochaines années, alors peut-être cela vaut-il le coup de se préparer pour un avenir en 4K ? Et même en 8K ? Ce que laissent imaginer les dernières révélations sur le Canon EOS R5 (attendu pour cet été) : relire de nouvelles caractéristiques dévoilées. Dans ce cas, optez directement pour un Macbook Pro 16”

A l’opposé de ce 16” : en entrée de gamme il existe depuis quelques temps le séduisant MacBook Air 13” (présenté début mars 2020) qui est équipé lui aussi du nouveau clavier « ciseaux »… Bien que moins puissant que les deux modèles « Pro » car il ne possède que 2 coeurs (au lieu de 4, 6, ou même 8 coeurs) : il fera très bien l’affaire pour beaucoup d’entre nous. Ses processeurs Intel (les Core i3, Core i5 et Core i7) sont d’ailleurs tous de 10e génération. Je parlerai du Macbook Air, plus bas dans cet article.

Mais commençons par détailler celui qui sera le plus vendu : le nouveau MacBook Pro 13” (de génération 2020), qui a justement été présenté la semaine dernière…

Le MacBook Pro 13” : le juste milieu, léger, puissant et pas trop cher…  Jusqu’à la semaine dernière, ceux qui visaient un MacBook Pro 13”, étaient horriblement frustrés ! Car ce modèle intermédiaire était encore équipé de l’ancien clavier « papillon »… Un clavier « raté » à la frappe sèche, désagréable et moins précise (je trouve) qui était relativement fragile : l’introduction de poussières pouvait bloquer des touches… Un usage préventif de l’aspirateur (à distance de 2 cm) était conseillé.

Mais c’est désormais fini, puisque voilà un nouveau MacBook Pro 13” : redevenu très « pro » grâce à son nouveau clavier « ciseaux » dénommé Magic Keyboard… Il pèse tout juste 1,4 kg (c’est à peine plus que son prédécesseur), contre 2kg exactement pour le Macbook Pro 16”… Il arrive en quatre configurations de base. Voici les trois premières (la quatrième est masquée sur cette image) : lire la suite…

000 - A LA UNE
26
Petit bilan Photo et Mac… de l’année 2019

Période un peu plus calme en ces temps de grève : il faut dire que depuis un mois les clients se sont fait plus rares sur Paris, pour venir assister à des formations…

Un mois ? Mais c’est dingue ce truc… Donc, félicitations aux 7% de grévistes de la SNCF qui parviennent à handicaper toute une partie de l’économie d’un pays. Les gens ne l’oublieront pas. Mais passons… Du coup, ce calme relatif est l’occasion d’une petite pause bienvenue…

Et aussi l’occasion de faire un petit bilan tout azimuts de 2018. L’occasion enfin : de vous souhaiter une bonne année 2020.

Du côté Blog : commençons par une remarque : votre blog a changé de serveur en 2018 (une fois de plus). Nous sommes sur la dernière version de PHP et à la dernière version de WordPress. Même notre vieux thème est à jour… Je n’ai d’ailleurs pas vraiment l’intention (ni le temps) de changer ce thème, celui-ci reste pratique, non ? Votre avis ?

PhotoetMac.com « tourne » désormais comme un charme : plus le moindre plantage et toutes les archives depuis 2004 restent accessibles. C’est béton et c’est reparti pour 10 ans au moins…

 

PS : je dois ajouter que ce changement de serveur a coûté cher et nous a pris du temps : je vous encourage donc à faire un don ici pour contribuer à financer l’existence du site

 

Du côté « des liens commerciaux » : 2019 aura été marqué par une prise de conscience de la puissance « destructrice » d’Amazon. Spécialement à l’occasion du Black Friday et aussi pendant les grèves… Il existe un véritable danger à terme « d’effondrement total » de la distribution locale. Vous verrez que dans les 10 ans à venir on ne parlera plus que de ça…

Toutefois ne vous y trompez pas : ce sont principalement les liens commerciaux vers Amazon et Google, qui ont fait vivre notre blog depuis des années. Sans les revenus tirés des liens Amazon et Google, notre blog (et son contenu gratuit) n’existerait plus…

C’est convient de cela, que depuis 2019 je vous propose une boutique en ligne Française : Digixo… Si vous réalisez vos achats en suivant nos liens vers Digixo : notre « pourcentage » monte à 5% (mieux qu’avec Amazon). Et les prix sont généralement équivalent : parfois moins chers même…

Mais en plus vous contribuez à faire vivre une société Française basée à Paris, qui emploi une dizaine de salariés. Une petite équipe qui bosse dans un environnement de travail « humain »… Leur stock est disponible au Centre de Paris (9em), ou vous pouvez « récupérer » vos achats. Sinon, c’est l’expédition postale classique.

 

 

Du côté de iOS : le seul gros progrès de l’année que je retiens : aura été l’adoption de la carte e-SIM chez Orange. Si vous voyagez souvent et que votre iPhone dispose de le e-SIM, c’est génial. Relire :  Passez à une carte E-sim chez Orange et Sosh.

Lors de mes déplacements récents à Hong Kong et en Sulawesi, la e-SIM m’a permis d’utiliser des SIM locales donc de bénéficier du « partage de connection » et d’un numéro de local : sans devoir extraire ma SIM française. Donc de rester joignable par mon numéro Français. Un très gros progrès en pratique donc. Merci Apple !

A part ça : iOS n’est toujours pas fait pour créer ni pour travailler ! Comme je l’ai souvent écrit… Malheureusement iOS reste principalement un « terminal de consommation », même si l’on note certains progrès du côté de Lightroom (version Cloud),  : The Verge assassine iOS sur le nouvel iPad Pro (à raison). C’est un maigre bilan…

Du côté de l’iPhone et l’iPad : le gros progrès en 2018 aura été l’arrivée d’un Ultra Grand Angle dans l’iPhone 11 Pro, équipé de trois objectifs… Je suppose que chaque année on ajoutera un nouvel objectif désormais.

l’iPhone qui revient donc au premier plan des Smartphones offrant de « bons appareils photo ». Apple continue de proposer de plus belles couleurs (il me semble), que la plupart des autres marques… Même si sur la papier l’iPhone n’est pas systématiquement le meilleur : il reste toutefois l’un des meilleurs choix pour un photographe.

Le point noir reste iOS, qui est toujours aussi « fermé »… Mais voilà  : Apple veut absolument vous vendre des abonnements à ses services de Streaming Vidéo et Musique. C’est vraiment dommage de ne pas voir les iPad progresser autant qu’ils le pourraient (en terme de fonctionnalités). Car ils sont « bridés » par iOS (même si la déclinaison iPad OS laisse espérer du mieux à l’avenir)…

La seule bonne chose dans tout ça : c’est que au moins : les ordinateurs portables d’Apple, ne sont pas « menacés » par la concurrence des iPad Pro.

Du côté Macbook Pro : justement, de ce côté là, on a été enfin gâté… Relire : Le nouveau MacBook Pro 16″ est fantastique.

Le nouveau MacBook Pro 16″ est la machine d’Apple la plus attirante depuis au moins 15 ans… Et l’on est enfin débarrassé de cette « saloperie » de Clavier papillon qui restera un véritable « accident industriel ».

Je n’ai pas eu le temps d’en parler suffisamment : mais ce nouveau MacBook Pro 16″ est vraiment « le Mac des photographes »… Alors, foncez : vous pouvez y aller ! Disons que ce MacBook Pro aura « sauvé l’année » pour Apple : MacBook Pro 2019 à 8 coeurs : oui, ça vaut le coup !

Du côté du Mac Pro : mon enthousiasme sera beaucoup plus modéré par contre à son propos… Vu le prix déraisonnable de la bête, qui l’interdira à la plupart des photographes. C’est clairement une machine pour les vidéastes et très peu de photographes auront intérêt à investir 7.000 € à 14.000 € dans ce monstre magnifique !  Le nouveau Mac Pro : n’est pas pour vous !  –  Lire la suite…

000 - A LA UNE
34
Le nouveau MacBook Pro 16″ est fantastique

Si vous êtes intéressé par les nouveaux MacBook Pro 16″, alors regardez cette excellente prise en main, ou vous découvrirez plein de choses intéressantes…

Il y a de quoi craquer : avec son nouveau clavier (le retour de la touche Escape) et des performances en hausse, ce nouveau modèle est vraiment le bon ! Et je suis bien tenté de remplacer mon modèle à 6 coeurs, qui ne date pourtant que d’aout 2018 (celui-ci : Macbook Pro 15 pouces mi 2018 : chrono Lightroom et Macbook Pro 15″ 2018 : premier test avec Lightroom) : mais je crois que je gagnerais un peu en performances. Et surtout je pourrais passer à un SSD de 2 To, ou même à 4 To, pour un surcout acceptable (pour la première fois chez Apple)…

Du coup, je crois que ceux qui ont opté pour la version immédiatement précédente (celle-ci : MacBook Pro 2019 à 8 coeurs : oui, ça vaut le coup… avec son clavier : Protégez votre clavier de MacBook Pro) doivent peut-être le regretter… Regardez aussi cette très positive revue du MacBook Pro 16″ chez Engadget.  Et vous, quel est votre avis ? 

000 - A LA UNE
7
Mise à jour Mac OS X 10.15 Catalina : attendez !

Ne soyez pas stupides ! Ne mettez pas à jour votre système en Mac OS X 10.15 Catalina immédiatement : attendez, attendez… Attendez encore au moins 1 ou 2 mois, que tous les petits problèmes soient réglés.

Et ils ne manquent pas semble-t-il : les petits soucis avec Catalina… Et c’est normal, vu l’absence totale désormais de support de tout code 32 bits…

Même si… (heureuse surprise) : une grande partie de Lightroom 6.14 semble toujours fonctionner… Ouf ! A l’exception de la lecture des vidéos et des diaporamas (on s’en passera), qui font appèle à certains composants 32 bits. Ce qui ne sera pas réparé, soyez en certains… Quand aux anciennes versions de Lightroom  : « elles n’ont pas été conçues ni testées sur macOS Catalina », d’après une fiche technique d’Adobe.   Lire la suite…

COMMENTAIRE DU JOUR
40
Utilisateurs de iView Media Pro évitez OSX 10.15 Catalina

Un avertissement à l’attention des (encore nombreux) utilisateurs de IVIEW MEDIA PRO, EXPRESSION MEDIA et MEDIA PRO : ces différentes versions du fameux logiciel de catalogage, ne pourront plus être lancées dans la nouvelle version du système d’exploitation d’Apple Mac OS X 10.15 Catalina !

Ceci faute de « support des applications 32 bits », désormais abandonné par Apple à partir de Mac OS X10.15… Aussi, je vous colle ci-dessous le « commentaire du jour », d’un de nos lecteurs publié ce jour à la suite de cet article : Media Pro abandonné : Phase One a bien « merdé » !

On ne remerciera d’ailleurs jamais assez Phase One (l’éditeur de Capture One) qui a littéralement « massacré » Media Pro : ex Microsoft Expression Media (Microsoft qui avait fait du bon boulot), ex iView Media Pro…

Un logiciel qui avait pourtant 15 ans d’avance sur son temps, mais qui a joué de malheur, après que Microsoft l’ait revendu à Phase One. De cet authentique massacre à la tronçonneuse : il me reste une grande méfiance, pour ne pas dire une authentique colère envers cet éditeur… Lire la suite.

000 - A LA UNE
15
Du stockage interne pour le nouveau Mac Pro

Cela va certainement coûter très cher (si, si, encore plus cher)… Mais au moins une première solution technique pointe son nez, pour ceux qui souhaiteront (forcément) installer des disques classique 3,5 pouces dans leur prochain Mac Pro et les configurer en RAID (ou pas).

Car hier : on n’en a pas appris beaucoup, concernant les capacités de stockage internes, de la nouvelle (et inaccessible) merveille pour les pro… Relire :  Le nouveau Mac Pro : n’est pas pour vous !

Promise vient de dévoiler un « Module XMP » plug and play, destiné à se loger dans le Mac Pro « raclette ». Il pourra accueillir jusqu’à 4 disques 3,5 pouces donc monter jusqu’à 32 Go de stockage. On n’en sait pas beaucoup plus, ni concernant le prix, ni concernant la date de dispo…

 » Promise Pegasus Storage – Custom-Designed for New Mac Pro – The power of promise pegasus storage, now inside new Mac pro –  Co-designed by Promise & Apple. Fine-Tuned for macOS Mojave and new Mac Pro. Legendary Promise Engineering, Quality & Support. New internal storage options, custom-designed for the new Mac Pro. Promise Pegasus R4i and Pegasus J2i enable end-users to easily manage the explosion of unstructured data and digital assets critical to their creative projects  » Lire la suite…

000 - A LA UNE
39
Le nouveau Mac Pro : n’est pas pour vous !

Comment dire ? Si comme moi, vous rêviez d’un Mac Pro pour y ranger des disques durs, bien à l’abris comme dans votre Mac Pro de 2011… et bien c’est un peu raté !

Car le nouveau Mac Pro 2019 (depuis si longtemps espéré et attendu) également connu sous le pseudonyme la « râpe à fromage » : sera très cher (6000 $) et très puissant… Et vu la puissance délirante de l’alimentation prévue, il pourra aussi servir d’appareil à raclette : et faire fondre du fromage !

Mais il ne sera peut-être pas « le Mac Pro pour vous » : même si il dispose de roulettes en option, il ne sera pas ce « camion à disques » dont vous aviez besoin,  qui faisait également office de « coffre fort ».

 

En d’autres termes : ce sera toujours un « petit bordel de câbles » sur votre bureau… Mais ce sera un « petit bordel… surpuissant » avec des câbles en Thunderbolt 3 : c’est toujours ça de pris  ! Une puissance qui sera probablement inutile à nous autres, « simples utilisateurs de Lightroom »… On en parle ici ?

000 - A LA UNE
12
MacBook Pro 2019 à 8 coeurs : oui, ça vaut le coup !

MacG a déjà testé les performances du nouveau MacBook Pro pour la première fois à 8 coeurs (modèles 2019)… Celui qui succède donc au précédent MacBook Pro 15″ à 6 coeurs : celui que je possède et dont je vous présentais les performance en aout 2018 (Macbook Pro 15 pouces mi 2018 : chrono Lightroom)…

Visiblement, l’apport d’un coeur supplémentaire vaut le coup, si vous utilisez des applications comme Lightroom Classic, capables d’exploiter et répartir ses efforts sur l’ensemble des coeurs :

« Ce performance boost donne un vrai coup de fouet aux MacBook Pro. Jetez un coup d’œil distrait sur notre graphique, et vous penserez que c’est toujours la même histoire, des gains modestes d’une année sur l’autre. Mais regardez-y de plus près : le MacBook Pro 13″ gagne 10 %, le MacBook Pro 15″ d’entrée de gamme gagne 14 %. Vous utilisez des applications capables d’exploiter huit cœurs ? Le MacBook Pro 15″ haut de gamme sera 45 % plus rapide que son prédécesseur direct, et 26 % plus rapide que le modèle toutes options de l’an passé. » Une saine lecture !  Lire la suite…

000 - Grand large
32
Protégez votre clavier de MacBook Pro

Il me semble évident qu’Apple fera bientôt face à un nouveau problème de retours et de réparations de claviers sur ses MacBook Pro. La génération 2018 a peut-être un peu amélioré les choses, mais le problème ne semble pas totalement réglé pour autant…

De plus, outre le blocage éventuel de certaines touches à cause de poussières (la touche Espace notamment semble régulièrement touchée), il y a aussi un problème d’usure du revêtement des touches. Un peu comme si les touches les plus utilisées laissaient des « marques », des zones plus lisses…

J’ai donc décidé de prendre des mesures et d’adopter une protection de clavier : je suis tombé sur la protection transparente Clear Gard de Moshi : c’est une super marque qui fait déjà d’excellentes coques haut de gamme pour iPhone et aussi des coques pour Macbook Pro… Lire la suite…


000 - A LA UNE
65
Le nouveau Mac Mini est devenu une « vraie bombe »

Information rapide à propos du Mac Mini présenté cette semaine qui bouleverse désormais la donne. Ce Mac mini est devenu l’un des Mac les plus puissants et l’un des meilleurs choix pour les photographes (qui n’ont pas tous besoin d’un portable).

Des « benchs » de Mac Mini un peu gonflés ont étés publiés (ici et ) sur Geek Bench et le placent au dessus du MacBook Pro 15″. Bien entendu : il faut y mettre un peu d’argent pour arriver à ce niveau et le configurer un peu (passer le processeur en Core i7 monter à 16 Go de RAM). Avec 1969 € (environ) vous obtenez une petite bombe transportable, moins couteuse qu’un MacBook Pro. Donc plus que jamais à recommander aux photographes, qui auront aussi le choix de l’écran (mate si possible). Lire la suite…

000 - A LA UNE
15
Macbook Pro 15 pouces mi 2018 : chrono Lightroom

Voici la suite de nos tests avec Adobe Lightroom Classic CC, sur le Macbook Pro 15 » mi 2018 à six coeurs… Relire la première partie : Macbook Pro 15″ 2018 : premier test avec Lightroom.

Passons maintenant à quelques tests chronométrés en comparant « dans la vraie vie » : le Macbook Pro 15’’ mi 2018 (Core i7 à 2.6 GHz à six coeurs), à mon précédant Macbook Pro 13’’ mi 2015 (Corte i7 à 3,1 GHz à deux coeurs physiques, mais quatre étant simulés). Les deux machines étant équipées de 16 Go de RAM et d’un SSD de 1To. Je suppose que cela vous aidera à savoir à peu près ou se situe votre propre machine entre ces deux là…

 

1 – Test intensif de constructions Aperçus 1/1 pour 267 RAW : le premier test qui me semblait indispensable, consiste à demander la construction des aperçus 100% sur un mélange de 267 images RAW (majoritairement) de diverses appareils et résolutions (avec quelques JPEG et PSD). Un travail que l’on fait très souvent dans Lightroom et qui est indispensable, avant de travailler confortablement en Bibliothèque (pour trier, comparer, afficher, sélectionner).

Vainqueur : le nouveau MBP15’’ et ses six coeurs, qui « écrase » littéralement l’ancien MBP 13’’ et ses deux coeurs (bien qu’il en apparaisse 4 sur le graphique, les 2 coeurs supplémentaires sont émulé). Il est environ deux fois plus rapide (avec 22 minutes d’avance), ce qui me semble assez logique et rassurant. Je ne regrette donc pas mon investissement car la construction des aperçus 1/1 est une des taches rébarbatives incontournables dans Lightroom !

Macbook Pro 13’’ mi 2015 : 39 mm et 15 sec.

Macbook Pro 15’’ mi 2018 : 17 mm et 10 sec.

Constante de la fréquence de travail : on constate durant les 17 minutes passées par le MBP 15 » à calculer les aperçus, que la fréquence du MBP15’’, est restée constante aux alentours de 3.3 GHz (donc légèrement au dessus de la fréquence de base de 2,6 GHz). Pas de Thermal Throttling ici…

La fréquence de l’ancien MBP13 sur la même période de 17 minutes, est restée stable à environ 3.1 GHz. Tout ceci par une température ambiante de 30°C (installé dans le jardin à l’ombre des arbres). Lire la suite…

000 - A LA UNE
8
Macbook Pro 15″ 2018 : premier test avec Lightroom

Voilà ! Mon nouveau Macbook Pro 15″ génération mi 2018 est arrivé (plus vite qu’espéré) et installé… Et c’est le moment de vous donner mes première sensations : en général… et surtout en utilisant Lightroom de façon intensive…

Pour le suite des mesures chronométrées dans la « vraie vie », c’est là : Macbook Pro 15 pouces mi 2018 : chrono Lightroom. J’ai choisi donc la configuration « quasi ultime » en Core i7 dont la fréquence de base monte à 2.6 GHz. Car la fréquence de base (on va le voir ensuite) est sans doute ce qui est le plus important, pour aller vite dans Lightroom… C’est bien plus important que la fréquence « Turbo Boost », qui n’est utilisée que temporairement. Macbook Pro juillet 2018 quelle configuration choisir ?

 

Un mot rapide sur le clavier : oui, ça fait « un peu plus de bruit » que l’ancien clavier façon 2015 et je ne suis pas encore certain de savoir lequel je vais préférer… (encore trop tôt). Mais on frappe finalement assez vite dessus : c’est pas si catastrophique… Par contre je suis parfois un peu embêté par les nouvelles touches de flèches (si utiles dans Lightroom) : je tape parfois un peu à côté (tellement habitué aux anciens à l’aveugle) et aussi par l’absence de touches de Fonctions (pour le son, la luminosité de l’écran, etc…).

Vraiment : je n’aime pas cette Touch Bar, qui n’est pas assez lumineuse en extérieur (dans le jardin et vue de biais dans une position un peu couchée à cause de la chaise longue ! )… Bref, c’est la « Fausse bonne idée », le gadget coûteux et inutile par excellence… Passons ! Car il est là pour longtemps. La seule bonne chose qu’elle apporte : c’est le Touch ID, bien agréable et rapide…

 

Un mot rapide sur le design, le son, le trackpad, etc… : oui, très gros progrès, c’est étonnant, ce son est vraiment superbe… Avec des graves étonnants pour un portable. Le Trackpad extra large : oui, pourquoi pas… Pas gênant en tous cas.

C’est le Magsafe 2 qui va me manquer je crois. Il faudra que je trouve un accessoire pour sécuriser la connexion de l’alimentation et éviter de se prendre les pieds dans le tapis.

Ce portable chauffe pas mal quand même, en short dans le jardin par temps de canicule : il faut une serviette pour se protéger les cuisses… Sinon, le design est réellement somptueux : c’est un object incroyablement beau, qui donne envie de la saisir pour travailler dessus. J’apprécie, même si je sais que la suppression de quelques ports utiles (le regretté lecteur de carte SD) a tout à voir avec cette problématique de design. Je ne voudrais pas travailler sur un portable moche !

 

Oui 16 Go de RAM sont suffisants : (faute de budget, car je ne voulais pas dépasser les 3600 €, ce qui est déjà beaucoup relire notre guide de configuration des Macbook Pro ici : Macbook Pro juillet 2018 quelle configuration choisir ? ). J’ai préféré un disque SSD de 1To (indispensable) et une option carte graphique légèrement boosté (ce n’est déjà pas le point fort de ces machines).

Résultat du test de RAM : iStat Menu me confirme que mes 16 Go de RAM sont très suffisants.  Ce que l’on peut constater sur cette image : je ne suis pas « à la limite » lorsque je reconstruit les aperçus 100%, tout en développant des images (les deux en même temps, c’était un peu pénible avec ma précédente machine à 4 coeurs, mais là : c’est OK) :

 

Le disque SSD de 1To est vraiment très rapide… Pas la peine de trop détailler, puisque l’on ne peut pas en changer et que je crois que toutes les tailles des SSD de ces Mac, tournent en principe à la même vitesse (ce qu’il faudrait vérifier car en 2014, on se souvient que les petits SSD de 256 Go étaient moins rapides).

Donc, ces disques SSD des Macbook Pro 2018, sont plus rapides que dans les SSD (SATA) des PC : voilà un atout évident des portables d’Apple. Une petite copie d’écran devrait vous en convaincre : on est à 2400 Mb/sec en écriture et à 2700 Mb/sec en lecture (le disque quasiment vide et neuf). Par comparaison, le disque de mon précédent Macbook Pro 13″, tournait environ à 1400 Mb/s en lecture / écriture  (une fois plein).

Par contre : on ne peut les changer, donc il ne faut pas choisir trop petit… Même si on aura toujours la possibilité d’utiliser des SSD externes rapides en USB-c, ou Thunderbolt III.

 

Performances théoriques : un premier test avec Geek Bench permet de comparer ce nouveau Macbook Pro 15.1 tournant de base à 2,6 GHz avec mes deux précédentes machines : mon vénérable Mac Pro mi-2010 à douze coeur tournant à 3,33 GHz (pas à vendre celui-ci, je crois qu’il peut durer encore 10 ans). Et donc mon Macbook Pro 13 de mi 2015 tournant à 3.1 GHz équipé de quatre coeurs. Le Tout est ici chez Geek Bench :

Ce que l’on constate : c’est que l’ancêtre de 2011 se défend encore très bien en performances « Multi-Core » avec un score de 13.717 (donc lorsqu’il s’agit d’exporter depuis Lightroom, ou de créer des aperçus), grâce à ses 6 coeurs et à une fréquence de base très élevée (3,33 GHz).

Cette génération de machine était en avance sur son époque : on s’en rend compte en allant comparer les Mac les plus performants sur Geek Bench en taches Multi-Core : on trouve d’ailleurs encore un Mac Pro 2012 à la 10em place… Et même un Mac Pro 2010 à la douzième place ! Tout ça en occasion, ça vaut encore le coup… Lire la suite.

000 - A LA UNE
5
Macbook Pro 2018 : Lightroom 54% plus rapide

D’après Mat Granger (vidéo ici), le Macbook Pro Core i9 de juillet 2018 exploserait les compteurs lors des exports Lightroom… Dans la vraie vie, ils serait carrément 54% plus rapides, qu’avec la génération précédente lors de cette tache.

Et même 57% plus rapide que la génération 2015. Ce qui au passage en dit long sur le manque de progrès des performances entre 2015 et 2017 (j’ai eu du nez de faire durer le plus longtemps possible mon Macbook Pro 2015). Curieusement, lors d’un export Final Cut, le progrès est plus modeste (seulement 11% de progrès face à la génération 2017… Mais 40% de progrès, face à la génération 2015).

Relire notre long article : Macbook Pro juillet 2018 quelle configuration choisir ?

On ne pourra plus dire que Lightroom n’est pas optimisé pour le Mac… Et à n’en pas douter c’est bien le fait que les calculs de Lightroom, sont également répartis sur tous les 6 coeurs avec les derniers processeurs (dotés de 6 coeurs, alors que les précédentes générations ne disposaient que de 4 coeurs). Lire la suite…

1 2 3 13