Catégorie : 000 – Grand large

000 - A LA UNE
0
Test terrain du Canon RF 70-200 mm f/4 L IS USM : bientôt

J’espère que vous passez de bonne vacances ! Les miennes sont épuisantes… Après le Test terrain du drone DJI Air 2S à la Réunion, je suis déjà en train de bosser sur le test terrain du Canon RF 70-200 mm f/4 L IS USM (avec l’EOS R5 qui fera peut-être lui aussi l’object d’un test à part, comme celui de l’EOS R6).

Vous me direz : il risque d’être court le test du Canon RF 70-200 mm f/4 L IS USM… Tellement cet objectif est fantastique ! Je fais régulièrement des images avec lui, monté sur le Canon EOS R5 et le Canon EOS R… et j’en suis enchanté. En attendant, relire ma Prise en main du Canon RF 70-200 mm f/2.8 L IS USM qui déjà allait au delà de tous nos espoirs.

Ce zoom compact est réellement un des meilleurs arguments imaginables qui puisse vous encourager à adopter un Canon EOS R, R5 ou R6. Lire la suite…

000 - A LA UNE
14
Test terrain du drone DJI Air 2S à la Réunion

Il y quelques années en 2018, j’avais un peu joué avec un DJI Spark (désormais indisponible), qui a été mon tout premier Drone : acheté à Hong Kong un peu sur un coup de tête, car il était vraiment peu cher… C’était une petite machine très amusante et plutôt facile à vivre. Toutefois, je l’avais revendu un an plus tard, avec très peu d’heures au compteur (il faut bien l’avouer)…

En effet, la durée de vol était très courte (16 minutes), l’appareil photo de seulement 12 Mpixels ne shootait qu’en JPEG (pas de RAW) et ne possédait qu’un capteur de très petite taille. Les photos étaient donc plutôt décevante (du point de vue d’un photographe pro habitué au Full Frame, bien entendu)…

De plus la liaison vidéo avec le drone (en WIFI à cette époque) était un peu instable et « peu rassurante » pour un débutant… Il m’est arrivé de ramener le drone en pilotage visuel : en me passant de la vidéo, un détail qui limitait beaucoup son utilisation. Ajoutez à cela que la mise en connexion WIFI entre le smartphone et la télécommande était fastidieuse avant chaque décollage. Trop de contraintes, pas assez de sécurité, pas assez de fun, pour un modèle un peu trop « léger » au final…

 

 

Mais cinq ans plus tard tout à beaucoup changé : je viens de m’offrir un drone DJI Air 2S (lien vers le site DJI) et là c’est vraiment autre chose… Je vous propose dans ce test le ressenti d’un « apprenti pilote » qui est d’abord un photographe, avant d’être un expert du drone (j’en suis encore loin). Ce qui intéressera je suppose, d’autres photographes ayant envie de prendre un peu de hauteur sans trop se prendre la tête…

Cette fois-ci avec ce nouveau DJI Air 2S (qui a perdu le terme « Mavic » dans son nom) il me semble que les drones « experts » sont parvenus à une excellente maturité (fiche technique chez DJI). Et qu’avec ce nouveau venu vous pouvez enfin vous lancer : si vous en rêviez n’attendez plus. Lire le test

000 - Grand large
34
Quelle vitesse avec Lightroom Classic 10.3 optimisé Apple Silicon ?

J’ai fait quelques tests comparatifs rapides : avant puis après la mise à jour de Lightroom Classic, de la v10.2 (Intel fonctionnant en Mode Emulation Rosetta) vers le nouvelle version 10.3 optimisée pour processeur Apple Silicon, annoncé ce jour… (Lightroom Classic 10.3 pour processeur Apple Silicon disponible)…

Les gains de vitesse sont évidents : Lightroom Classic 10.3 semble tourner très agréablement sur mon MacBook Air M1 2020 (celui testé ici : Une semaine sur Lightroom Classic avec le Macbook Air 13″ M1 relire au passage les tests comparant le MacBook Air M1 au précédent MacBook Pro 15″ à processeur Intel).  Autrement dit : que de progrès en un an seulement ! Jamais de l’histoire du Mac, je n’avais connu un tel gain de performance en un an ! Jamais…

 

Test de lancement de Lightroom Classic : voilà déjà un gain de performance qui se ressentira tous les jours : plusieurs fois par jour !

Précédemment, sur mon MacBook Air M1, il fallait environ 6,5 sec. pour lancer mon catalogue Lightroom de 610.514 photos. Pour mémoire, rappelons que cela prenait (environ) 10 sec. sur mon précédent MacBook Pro Core i7 Quad Core de 2018 (une des machines les plus puissante de son époque d’une valeur de presque 4000 €TTC. Relire :  Macbook Pro 15 pouces mi 2018 : chrono Lightroom). Si le tout premier lancement de Lightroom Classic 10.3 (Apple Silicon) a pris 18 sec (mais ce n’était qu’une seule fois), ensuite le gain de performance a été sensible :

• Lancer Lightroom Classic 10.2 (Intel) sur MacBook Air 13″ M1 :  6,5 sec

• Lancer Lightroom Classic 10.3 (Apple Silicon) MacBook Air 13″ M1 :  4,5 sec

 

Test de quitter Lightroom Classic : car cela compte aussi… J’ai quitté systématiquement sans effectuer de « Copie de sauvegarde » du catalogue, ce que l’on fait assez souvent également.

La précision de ce dernier test est un peu aléatoire, désolé (c’est très court pour mesurer précisément à la main)… Mais la sensation d’accélération est indiscutable au moment de « Quitter ». J’ai renouvelé ces tests plusieurs fois et je vous donne ces résultats avec prudence : il ne s’agit que de « moyennes arrondies ». Rien de scientifique, mais les tendances sont indiscutables.

• Quitter Lightroom Classic 10.2 (Intel) sur MacBook Air 13″ M1 :  2 sec

• Quitter Lightroom Classic 10.3 (Apple Silicon) sur le MacBook Air 13″ M1 : 1,5 sec

 

Test d’Exports de 96 fichiers RAW : vers des JPEG de taille adaptée pour le Web : c’est à dire a 1400 Pixels de largeur, avec un filigrane intégré…. J’ai du mal à en croire mes yeux : c’est trois fois plus rapide ! 

• Export 96 RAW de Lightroom Classic 10.2 (Intel) – MacBook Air 13″ M1 : 3 min 01 sec

• Export 96 RAW de Lightroom Classic 10.3 (Apple Silicon) – MacBook Air 13″ M1 : 52 sec

 

Test d’export de 32 images de types variés vers du JPEG en 5000 Pixels (pour le print) : ce dossier contenait un mélange de fichiers RAW, DNG, TIFF et JPEG… La progression est ici moins sensible, mais elle existe :

• Export 32 fichiers divers Lightroom Classic 10.2 (Intel) – MacBook Air 13″ M1 : 1 min 11 sec

• Export 32 fichiers divers Lightroom Classic 10.3 (Apple Silicon) – MacBook Air 13″ M1 :  55 sec

 

Importation (en mode Copier) de 43 fichiers RAW du Canon EOS R : avec construction des Aperçu dynamiques et utilisation de l’aperçu Intégré (le Mini vignettes JPEG inclus par l’appareil dans les fichiers RAW). J’ai mesuré le temps total en incluant la construction des Aperçus dynamiques. Le gain de vitesse est ici encore très perceptible…

• Import 43 fichiers divers Lightroom Classic 10.2 (Intel) – MacBook Air 13″ M1 :   1 min 23 sec.

• Import 43 fichiers divers Lightroom Classic 10.3 (Apple Silicon) – MacBook Air 13″ M1 :  38 sec

Lire la suite…

000 - A LA UNE
5
MacBook Pro 14″ et 16″ M1X 2021 : le point sur les fuites

Vous n’êtes pas sans savoir (et sans espérer) que Apple annoncera très bientôt (c’est à dire demain le 7 juin) les prochains MacBook Pro 14″ et 16″ à Processeurs M1X (ou M2)…

Je suis tombé sur cette vidéo, qui fait le point complet sur les rumeurs, les fuites, le design et même les performances espérées ! De la Science Fiction ? Nous le saurons très vite… Lire la suite.

 

000 - A LA UNE
18
Mes 10 conseils pour la photo de paysage

La photo de paysage, c’est d’abord trouver des beaux paysages, mais c’est surtout s’y trouver au bon moment ! Avant même parler de photo, il faudrait parler de voyages, de déplacements, de marches à pied parfois douloureuses (notamment si vous êtes trop chargé)… Mais ceci est tellement évident, que j’ai choisi de ne pas détailler cet aspect des choses : si vous restez à la maison, il n’y aura pas de photo de paysage. 

Et pour éviter de rester à la maison : optez pour du matériel léger et voyagez… (sans tombez pour autant dans le « Travel Porn » nouvel outil de distinction sociale sur les réseaux sociaux quelle horreur)… Ceci étant posé, passons maintenant à quelques conseils plus généraux, qui me viennent à l’esprit. Comme toujours, vous êtres invités à partager votre avis et vos conseils en commentaires.

1 – Commencez par analyser la scène et réfléchissez 5 minutes… Oui, je réfléchis tout de même (un peu), avec de déclencher : je regarde autour de moi, j’essaye de visualiser quels seraient les meilleurs points de vue, les bon angles, tout cela en me basant sur mon expérience. Pour cela il faut disposer d’un certains « sens de l’espace » et vous représenter la scène en 3D, un peu comme on joie au billard. Quel serait le cadrage possible : si je me déplaçais par là, plutôt que par ici…

Bon, je ne réfléchis pas trop longtemps quand même ! Sinon la belle lumière va s’en aller ! Et puis si après 5 minutes, vous ne « voyez » toujours rien et si vous n’êtes toujours pas « inspirés » : alors shootez un peu… Et ça viendra peut-être en faisant, comme l’appétit vient en mangeant !

2 – Oubliez le trépied : ne restez pas statiques, essayez divers angles et divers point de vue. Le pire que vous puissiez faire : serait de planter votre trépied, pour ne plus bouger d’emplacement, ni d’angle, ni de point de vue… Non, il faut faire tout l’inverse : bougez plus pour « déclencher plus ».

Je ne crois pas du tout à « la photo » soignée aux petits oignons : celle qu’on imagine, qu’on prépare, que l’on shoot en une fois… Et puis c’est fini et c’est gagné ! Non ça ne marche pas comme ça… En ce sens : l’utilisation du trépied est souvent contre productive et constitue un véritable « frein à la créativité »… Il faut au contraire, shooter (beaucoup) d’abord et sans trépied autant que possible. Puis trier ensuite !

Attention : pour autant, je n’ai pas dit : on shoote d’abord, puis on réfléchi ensuite (CF point N°1 ci-dessus). Je n’ai pas écrit non plus : qu’il ne faut jamais utiliser un trépied ! Mais je crois que l’on ne devrait le déployer qu’en « dernier recours » : uniquement si l’on ne peut pas faire autrement. Lire la suite…

000 - A LA UNE
8
Photoshop : nouvelle fonction d’ajout de bokeh « Neural Filters »

Nous n’avons pas souvent l’occasion de parler de Photoshop, tant Lightroom devient performant et universel pour le travail des photographes en post-traitement…

Pour autant Adobe n’oublie pas de faire évoluer Photoshop, en lui ajoutant quelques fonctions susceptibles de séduire les photographes… Ainsi la dernière version propose de nouveaux outils (encore en beta), qui reposent sur un travail de calcul « délocalisé » dans le Cloud. Il faut aller dans le menu « Filtres » et choisir « Neural filters ».

J’ai notamment repéré cet outil de création automatique de bokeh, qui est plutôt convainquant… Si du moins vous n’ajoutez pas trop de bokeh ! Je viens d’essayer ça sur une image JPEG de 6000 pixels de large. Appréciez le résultat en tirant le curseur : lire la suite…

000 - Grand large
35
Pourquoi aimez-vous la photo ?

Pourquoi aimez-vous la photo ? Finalement, en voilà une bonne question… Certains aiment la musique : l’écouter ce qui est banal, ou en faire (ce qui est plus rare)… Certains aiment la cuisine : la manger ce qui est mon cas, ou la préparer (parfois ça m’arrive aussi)…

Mais pourquoi aimer-vous la photo ? Pourquoi aimons-nous la photo ? Vous êtes cordialement invités à donner votre réponse : les commentaires sont ouverts par ici…

La photo, ce sont avant tout des souvenirs… Par exemple le souvenir de cette petite rue animée de Hong Kong (et que vous avez obligatoirement visité si vous êtes allé à Hong Kong), qui a disparue il y a environ trois ans… Car un énorme projet immobilier luxueux a remplacé ces anciennes boutiques et ces anciens ateliers.

La photo, c’est aussi des souvenirs d’enfance.  Me concernant, la photo remonte à ma plus lointaine enfance : je ne me rappel pas vraiment de la toute première photo que j’ai prise, ce devait être vraiment très tôt car j’avais souvent l’habitude de jouer avec l’appareil photo de mon père.

Mais la plus ancienne photo que je me souvienne avoir réalisé avec mon propre appareil et avoir découverte imprimée quelques jours plus tard : je m’en souviens parfaitement ! Je devais avoir 6 ou 7 ans, on m’avait offert un de ces appareils « jouet » à Noël. Un basique Great Wall Plastic Factory Diana, fabriqué à Hong Kong très courant dans les années 70. Lire la suite…

000 - A LA UNE
10
Le guide officiel d’utilisation des Drones de Loisir en France
Suite à notre dernier article à propos du dernier drone DJI Air 2S, un de nos lecteurs fidèles me glisse ce petit lien utile et même indispensable, vers le « Guide Officiel » destiné aux pilotes de drones amateurs… Lecture indispensable, pour que vos infos soient complètes en terme de réglementation.
 
C’est long mais très complet : Guide_categorie_Ouverte.pdf

 

Ce guide présente les grands principes de sécurité et les règles pour utiliser un drone dans un cadre de loisir ou professionnel simplifié en France. Ces utilisations rentrent désormais dans un cadre réglementaire Européen, qu’on appelle « Catégorie Ouverte ». En lisant ce guide, vous comprendrez… Lire la suite

000 - A LA UNE
13
Profils Lightroom pour Panasonic GH5, GX80, GX85, GX8, GX9, G9, GM1

Notre première série de profils pour hybrides Panasonic Micro 4/3 est disponible ce soir… Désolé pour ceux qui ont attendu si longtemps et qui me les réclamaient depuis 6 mois. Prochainement je m’attaquerais aux hybrides panasonic Full Frame (dont la colorimétrie est très différente, ce sera donc un nouveau challenge).

Pour le moment sont concernés : les Panasonic Lumix DC-GH5, Panasonic Lumix DMC-GX80, Panasonic Lumix DMC-GX85, Panasonic-Lumix DMC-GX8, Panasonic-Lumix DC-GX9, Panasonic Lumix DC-G9, Panasonic Lumix DMC-GM1

Profils destinés à Lightroom Classic, à Lightroom (Cloud) et à Photoshop (ACR) sur Mac et PC… J’ai créés ces 8 profils spécifiques, pour remplacer le Profil « Adobe Couleur » de Lightroom, qui est souvent décevant, spécialement pour les teintes chaudes. Par ici : les Profils Panasonic

Adobe Couleur
Paysage C46
← GLISSEZ →

Tirez le curseur à gauche, pour voir l’effet du profil

000 - Grand large
4
Astuce vitale, combiner automatiquement Profil Couleur + Preset ISO Adaptatif

Vous êtes nombreux à apprécier les Profils Couleurs pour Lightroom que j’ai élaboré pour certains appareils de diverses marques. Pour le moment : Canon, Nikon, Sony et Fuji… Le guide d’installation est par ici.

Et par ailleurs certains (moins nombreux étonnamment), ont aussi adopté mes Presets ISO Adaptatifs ; que je considère vraiment indispensables afin de parvenir à un Workflow fluide… Le Guide d’installation est par ici. Vous avez probablement appris à appliquer automatiquement soit les uns, soit les autres…

Mais la plupart des photographes ignorent, qu’ils peuvent automatiser l’application des Profils et des Presets ISO Adapt : ensemble et en même temps… Ceci dès l’importation des images ! Oui, appliquer instantanément les deux automatiquement est possible… et c’est même vital.

 

READ THIS PAGE IN ENGLISH

 

Pourquoi appliquer automatiquement Presets ISO Adaptatifs, en même temps que le Profil Couleur de son choix ? Le but du jeux est bien entendu de gagner du temps deux fois ! Premièrement en ne vous inquiétant plus des questions de « Profils couleurs » appareil par appareil… Car vous aurez personnalisé quel Profil Couleur sera appliqué automatiquement, pour les RAW de tel ou tel appareil.

Secondement : gagner du temps encore, puisqu’il sera inutile de vous préoccuper du Réglages des 10 curseurs de Netteté et de Correction du Bruit… Car ceux-ci seront automatiquement gérés en fonction de la Sensibilité ISO de chaque image, par les Preset ISO Adaptatif…

Ce double automatisme fonctionne superbement bien ! Je vais tenter de vous montrer rapidement dans cet article, comment le mettre en place. Et je reste à votre disposition en commentaires, pour répondre aux questions. Lire la suite…

000 - A LA UNE
54
Les reflex sont « bel et bien morts »… en 2021

Et oui, mes amis : cette fois il faut bien voir les choses en face et dire les choses « telles qu’elles sont » : les reflex en 2021 c’est désormais plié ! C’est fini, c’est terminé : les reflex sont morts désormais…

Chez les Canonistes, qui restent les photographes les plus nombreux sur la planète (et de loin, vu l’immensité du « parc installé » de reflex depuis des décennies), on le « sent » de plus en plus clairement : les reflex n’en ont plus pour très longtemps… Relire ce long article détaillé, qui pèse le pour le le contre à propos de cette question cruciale : En 2021 : rester en reflex ou passer en hybride Full Frame ?

Spécialement depuis l’été 2020 et la sortie de Canon EOS R5 et R6 (relire le Premier « test terrain » du génial Canon EOS R6). Même si la majorité des utilisateurs de reflex Canon EOS ne sont « pas encore » passé à l’hybride ; ils savent tous que pour Canon, « l’avenir se conjugue désormais en Mode hybride »…

Les Canonistes sont désormais convaincus par les hybrides… L’annonce officielle du (futur) Canon EOS R3 aura été pour tous les pro le « dernier clou » sur le cercueil du reflex. Un boîtier pro « monobloc » bien moins encombrant que la gamme des EOS 1Dx et suffisamment convaincant : c’est tout ce qu’il fallait (Le Canon EOS R3 comparé à d’autres boitiers).

Tous les utilisateurs de reflex Canon EOS savent donc bien (je crois) que leur prochain appareil ne sera plus un reflex : ce sentiment s’impose et se renforce au fur et à mesure que s’ajoutent de nouveaux objectifs RF exceptionnels, alors que aucun objectif EF n’a été annoncé par Canon depuis longtemps… Comme par exemple ce Canon RF 100 mm f/2.8 L IS Macro SA Control, qui est assez extraordinaire et qui a été présenté récemment (relire : Canon RF 100 mm f/2.8 L Macro IS USM : l’autre good news )… 

Les Nikonnistes sont-ils encore timides face aux Nikon Z  – Du côté de Nikon la marche en avant (la fuite en avant ?) semble plus lente, alors que pourtant : les progrès technologique sont bel et bien là (une mise à jour Firmware cette semaine annonce des progrès du côté de l’AF) et la gamme des Nikon Z est très intéressante aussi…

Mais si la marque semble bien engagée dans la transition, il n’est pas aussi certains que tous les photographes « Nikonistes » soient aussi préparés au « passage ». Car les ventes de Nikon Z semblent un peu plus lentes à décoller que celles des Canon EOS R. Il semblerait que Nikon vende encore « beaucoup plus » de reflex proportionnellement, que d’hybrides… Et c’est éventuellement ce qui peut paraitre « plus inquiétant » d’un point de vue économique pour l’avenir de Nikon. Je crois avoir remarqué que les Nikonistes sont en générale « plus âgés » que les utilisateurs d’autres marques : plus conservateurs aussi…

Pour Nikon, les 2 ou 3 prochaines années seront décisives : car face à Nikon, il y a Canon… Mais il y a surtout Sony ! Qui domine actuellement le monde de l’hybride Full Frame, depuis qu’ils ont eu l’audace en 2012 de se lancer sur ce segment… Lire la suite ! 

 

000 - A LA UNE
25
Et si l’on oubliait le bokeh 5 minutes ?

Non, il n’y a pas que le « bokeh » dans la vie d’un photographe… Je tiens à le redire ici, car trop souvent les « jeunes photographes » qui commencent à progresser, passent par cette phase plus ou moins longue : ou ils sont obsédés par le « bokeh »…

Ce qui passe en général, par une quête (quasi exclusive) d’objectifs à la plus grande ouverture possible… Parfois jusqu’à l’excès… Parfois plus raisonnable, selon leurs moyens : avec l’achat d’occasion, ou l’achat de très anciens modèles « vintage » et exotiques, totalement manuels et finalement assez peu recommandable (bien qu’étant très lumineux)…

Avant de commencer, je précise que j’ai tenté d’illustrer cet article, avec des photos « totalement dépourvues de bokeh », justement pour vous montrer que l’on peut s’en passer. Du moins, j’aurais essayé… Et je vous invite (en vue « d’oublier le bokeh 5 minutes ») à relire ces deux articles, dans lesquels je vous propose quelques « classiques de composition » et quelques « figures imposées ». Autant de « pistes créatives » afin d’échapper à la quête systématique du « flou d’arrière plan »  : 

1 – Prise de vue : quelques « classiques » de composition (partie 1)

2 – Prise de vue : quelques « classiques » de composition (partie 2)

Rappelez-vous vos débuts : votre période « zoom 18-55 mm f/3.5-5.6 » – Sans doutes, êtes-vous déjà passé par là, surtout si vous avez moins de 35 ans… (et d’ailleurs si vous vous « reconnaissez », votre témoignage en commentaires nous serait précieux) : c’est un phénomène qui a touché tout photographe ayant d’abord appris la photo à l’aide d’un de ces zooms d’entrée de gamme peu coûteux : par exemple un Zoom 18-55 mm f/3.5-5.6 pour APS-C (ils sont bien pratique et heureusement qu’ils existent).

Au tout début, durant cette première phase d’apprentissage : il vous était très difficile d’obtenir des images présentant ce joli flou d’arrière plan qui fait « pro ». Et si vous ajoutez à cela, toutes les autres difficultés normalement rencontrées par un photographe débutant : vous avez probablement traversé une première phase photographique assez décevante… C’est normal (à moins que vous n’ayez beaucoup voyagé, ce qui permet de passer ce cap). Lire la suite…

1 2 3 20