web analytics

Les 13 erreurs à ne pas commettre en achetant votre Mac

34
BILLET PREC.
BILLET SUIV.

C’est la rentrée et pas mal de photographes doivent changer leur Mac, c’est de saison… Mais aussi des étudiants qui ont besoin d’une machine neuve, ou d’occasion. L’occasion pour moi de partager quelques conseils…  Et si vous avez des questions ou des remarques : n’hésitez pas à les poster en commentaires

 

 

 


1 – N’attendez surtout pas… que le prix baisse !

Peut-être n’avez-vous pas suivi l’actualité et l’effondrement de l’Euro face au Dollar depuis un an ? Sans parler de tout le reste : COVID, Ukraine, inflation, tensions à Taïwan ? Le prix de tous les matériels électroniques, ne devrait donc pas baisser dans les mois et les années à venir… Seule leur qualité peut éventuellement progresser. Mais cela aura un coût : par exemple le passage à une gravure à 3 nm. pourrait nous coûter cher…

 

 

►  Donc n’attendez pas : car si vous trouvez que tout ça est déjà cher en 2022 : ça sera pire à l’avenir… Il est probable que le prix des Mac continue à monter au fur et à mesure que l’Euro s’effondre (la chute a été brutale depuis mai 2021 et pourrait s’accélérer si la guerre en Ukraine s’éternise)…

 

 

 

 


2 – N’optez pas pour un modèle Pro alors qu’un MacBook Air est probablement suffisant

Bien peu d’utilisateurs travaillent « intensément » au point qu’ils pourraient exploiter l’incroyable puissance des MacBook Pro M1 Pro et M1 Max (et bientôt M2 Pro)… Je ne vois qu’une seule très bonne raison de craquer pour ces modèles « Pro » : leurs étonnants écrans HDR et haut-parleurs exceptionnels. Oui, les écrans des MacBook Pro M1 Pro en 14″ et 16″ sont si exceptionnels et si magnifiques, qu’ils suffisent à beaucoup de gens pour préférer ces modèles, aux MacBook Air…

Mais à part ça : les MacBook Air M1 et M2 suffisent à la plupart des utilisateurs : y compris moi-même qui passe un temps considérable chaque jour sur l’ordinateur et même en tenant compte du fait que ces Macbook Air dépourvus de ventilateurs « chauffent pas mal » en été ; ce qui les oblige à ralentir ponctuellement la tache en cours. Mais au final, je ne considère pas que ce « Thermal Trottling » soit un gros soucis, rapporté à l’ensemble de votre utilisation annuelle.

Cela tombe bien, car jamais il n’a existé d’ordinateur aussi peu chers que les Mac M1 tout en proposant une telle puissance (et dans une moindre mesure les MacBook Air M2). Relire : Quelle vitesse sur le MacBook Air M1 avec Lightroom Classic 10.3 optimisé Apple Silicon ? Oui, les Mac M1 restent étonnamment bons marchés, un peu comme si Apple avait voulu frapper un grand coup pour convaincre les utilisateurs du bienfondé de l’abandon des puces Intel. Faut-il préférer le MacBook Air M2 à un MacBook Pro M1… (ou M2) ?

Par ailleurs les MacBook Air M1 ou M2 ont l’avantage d’être plus beaucoup plus légers et plus fin que les MacBook Pro. Que ce soit pour les déplacement professionnels, en vacance, ou pour surfer depuis un canapé : leur poids plume me semble être un avantage inestimable… Et je trouve qu’il est très rapidement « inconfortable » d’avoir avec un MacBook Pro 14″ sur les genoux. Mais peut-être suis-je un peu obsédé par le confort ?

 

 

 

►  Visez donc un peu moins cher en optant pour un modèle « non pro » : ce qui vous permettra de dépenser plus afin d’opter pour 1 To ou 2To d’espace disque… Et un minimum de 16 Go de RAM : car ça, c’est bien plus important, que de disposer de plusieurs coeurs supplémentaires. Quand au Mac Mini M1 de bureau : il offre déjà pas mal de possibilités (y compris piloter deux écrans 4K en même temps). Je ne suis pas certain que beaucoup de monde ai vraiment besoin d’un Mac Studio, ou d’un Macbook Pro… Il faudra certes ajouter quelques « hubs » et accessoires peu coûteux aux modèles « non Pro ».  Quelle configuration pour votre Mac Studio ?

►  Remarque : le lecteur SD du MacBook Pro M1 n’a rien d’irremplaçable… Un lecteur externe est peu coûteux et très rapide aussi (plus rapide souvent) : « SD Card Slot in New MacBook Pros Supports UHS-II With Speeds Up to 250 MB/s »… Quand mon lecteur Sandisk USB-C a été « mesuré » à plus de 500 Mb/sec. Je n’utilise que ça depuis pas mal d’années. J’ai toujours une petite « trousse d’écolier » avec 2 ou 3 accessoires (très légers), que j’emporte « de toutes façon »… Donc y ajouter (ou non) un lecteur de carte externe : c’est un non sujet.

 

 


3 – Ne commandez pas une machine de bureau, alors qu’un portable est un meilleur choix….

Nous sommes entré dans l’ère de la mobilité : mobilité parfois forcée pour les uns, obligés de télétravailler ou désireux de fuir à la campagne (quoique le COVID nous a imposé une immobilité forcée, espérons temporaire)… Personnellement, je ne vois plus l’intérêt d’opter pour une machine de bureau en tant qu’ordinateur principal, alors que l’on dispose de portables incroyablement puissant pour tout faire (y compris les Macbook AirM1 et M2)… Pensez qu’un portable sera plus facile à revendre, quelque soit son état et quelque soit le délais après lequel vous le vendrez. Alors qu’une machine de bureau d’occasion n’intéressera pas grand monde.

Un ordinateur portable vous accompagnera en week end, ou au fond de votre canapé (j’évite de l’emmener dans le lit, quoique ça arrive parfois). Donc oubliez les coûteux Mac Studio, Mac Pro, etc… A moins que vous n’éprouviez le besoin d’utiliser deux Mac en même temps (c’est mon cas) : avec un système de synchronisation (Dropbox, ou iCloud) qu’il faut installer et comprendre (pour beaucoup d’utilisateurs ceci est d’ailleurs un « frein »)…

Personnellement je travail la plupart du temps sur mon portable qui est ma machine principale (un MacBook Air M1 qui présente le défaut de ne pouvoir piloter qu’un seul écran externe) : notamment l’après midi et souvent en déplacements, ou branché à un projecteur pour mes formations Lightroom. Le soir je passe généralement sur mon Mac Mini M1 (notamment si ma femme pique le portable)… J’utilise aussi mon Mac Mini le matin en buvant mon café : pour répondre aux mails, ou lorsque j’ai un travail plus long à réaliser (plusieurs heures). Ce qui nécessite un bon clavier, un bon fauteuil de bureau, une souris… et du bon café. 

Autre raison qui peut vous faire préférer une machine de bureau : si vous voulez travailler en double écran en permanence (j’aime bien ça) : ainsi mon Mac Mini (qui est le plus économique de tous les Mac) est capable de piloter deux écrans 4K en même temps… Un 32 pouces et un 24 pouce, relire : Test terrain : ASUS ProArt PA329CV l’écran 4K en 32″ pour tous)… Alors que mon MacBook Air ne le peut pas (toutefois il peut piloter un 4K 32 pouces unique, ce qui est déjà bien).

 

 

Enfin, le cas de l’iMac M1 est un peu « à part » : car si l’on fait le compte de tout ce qu’il embarque, il est financièrement très intéressant (et ses performances sont même assez exceptionnelles pour le prix : oui, il est une très bonne affaire)… Toutefois, en 2022 qui a envie d’un écran de 24 pouces seulement ? C’est trop petit : un 27 pouces est le minimum vital pour un photographe… Et personnellement je vous recommanderait vraiment un 30 pouces, ou un 32 pouces.

►  En conclusion pour travailler avec deux grands écrans 4K : il faut, soit une machine de bureau (minimale comme le Mac Mini par exemple, ou maximale comme le Mac Studio)… Soit un MacBook Pro, ce qui est bien plus coûteux qu’un Mac Mini. En résumé : au delà de cette nécessité impérieuse de travailler sur 2 écrans, je ne vois plus aucune raison d’opter pour une machine de bureau, en tant que « machine principale ». Si toutefois une machine « de bureau » ne pouvait être évitée : alors ma préférence va vers le petit Mac Mini M1.

 

 

 

 


4 – N’optez pas pour un processeur trop cher, en négligeant la RAM et l’espace disque…

Vous avez opté pour un type de machine en suivant le conseil n°2 : très bien… Il reste à sélectionner un type de processeur ensuite : inutile de booster votre machine avec des « coeurs supplémentaires », car vous ne ressentirez probablement jamais la différence. Vous gagnerez peut-être 1 ou 2 minutes lors d’un export de photos, juste une ou deux fois par semaine : la belle affaire… MacBook Pro 14″ et 16″ M1 Pro : quelles configurations acheter ?

S’il vous reste de l’argent à dépenser : augmentez la RAM en priorité, visez au minium 16 Go de RAM… Passer à 24 Go ou à 32 Go ne sera utile qu’à une minorité d’utilisateurs (toutefois je le ferai sur ma propre machine). Puis augmentez l’espace disque « autant que possible ». Dans tous les cas évitez l’option 256 Go de SSD (sur certains modèles ce disque est plus lent) mais surtout : c’est bien trop étroit pour travailler… Je détail cela à la question suivante.

 

 

►  Personne chez les photographes n’a « vraiment » besoin de la puissance des M1 Pro et des M1 Max. Et ne parlons même pas du M1 Ultra (celui embarqué dans le Mac Studio). Les processeur M1 et M2 « de base » nous suffisent largement pour travailler dans Lightroom… La RAM et l’espace disque sont bien plus importants.

►  Remarque : dans le cas ou vous opteriez pour un MacBook Pro 14″ et désirez tout de même pousser la RAM à 32 Go, alors il pourrait être éventuellement judicieux (pour à peine plus cher) de passer au modèle M1 Max. C’est un cas un peu particulier, décrypté ici : Macbook Pro 14″ : si vous passez la RAM à 32 Go alors passez au M1 Max ?

 

 

 

 


5 – Ne soyez pas radin avec l’espace disque : visez 1To, ou même 2To.

Il est vraiment idiot de ne pas « doubler » la taille de votre SSD de 512 Go à 1To : pour seulement 230 € de différence (sur les MacBook Pro et les MacBook Air M1, M2)… Et vous retrouver à cours d’espace disque au bout de seulement 3 ans (en moyenne) : alors que la différence de prix à l’achat était ridicule  ! Rapportée sur 3 ans d’utilisation, 230 € ne représente pas grand chose :  6,30 € par mois… 

N’oubliez pas que l’on ne peut pas changer le SSD interne après l’achat (ça c’était il y a déjà très longtemps)… N’oubliez pas que stocker des fichiers sur un disque externe est possible : mais reste parfois plus contraignant et beaucoup plus lent (en accès disque mais aussi en manipulations)…

Enfin, « mauvaise blague » d’Apple : il a été découvert que (uniquement sur les machine M2 d’entrée de gamme les moins chères) les disques de capacité 256 Go était deux fois plus lents… Car Apple a supprimé un contrôleur sur les deux. Cette amputation ne concerne pas les MacBook Air M1, mais seulement les machines M2. Alors faisons simple : 256 Go d’espace disque : déjà c’est ridicule et vraiment trop petit pour tout le monde. Mais en plus, c’est deux fois plus lent ! 

 

 

►  Optez donc au minimum pour un SSD de 512 au minimum et j’insiste c’est vraiment un « minimum ». Par contre un espace de 1To me semble une bonne moyenne pour la plupart des photographes. Et pour un photographe « professionnel » : je recommande 2To. Monter au delà de 2To : cela me semble inutilement couteux… Mais si l’on peut, alors pourquoi pas !

►  Remarque : vu l’ampleur des problèmes qui se profilent (à côté desquels l’épisode COVID semblera peut-être anecdotique) : vous ne savez pas quand vous serez amené à changer de Mac « la prochaine fois »… Le changement suivant pourrait être plus éloigné, que vous ne l’imaginez, donc : ne lésinez pas sur l’espace disque.

 

 

 

 


6 – N’oubliez pas le « double chargeur » de 35 W.

Avec les MacBook Air M1 et M2 : un petit chargeur de 30 W. est inclus… Il existe en option un chargeur « rapide » de 67 W. qui ne me plait pas trop, car il est plus lourd et encombrant… Toutefois si vous voulez recharger plus rapidement votre MacBook Air M2 : c’est la solution (seul le M2 autorise la charge rapide).

►  Par contre le nouveau chargeur « double USB-C » de 35 W… reste aussi compact et léger que le chargeur de base… Il ne coûte que 20 € (de plus) que le chargeur USB-C simple de 30 W. Mais il sera deux fois plus pratique en permettant de rechercher votre Mac et votre iPhone en même temps…

►  Remarque : à noter qu’il existe aussi d’autres chargeurs double moins cherséventuellement plus puissants et plus compacts. Celui-ci que j’utilise à l’avantage de proposer une prise USB-3 (plus polyvalente) en plus d’une prise USB-C et de délivrer 65 W.

 

 

 

 


7 – Si vous êtes « fauchés » ne négligez pas le MacBook Air M1… à la place du MacBook Air M2

L’ancien modèle de de MacBook Air M1 reste disponible au catalogue… Enfin, pas si ancien : je travail actuellement dessus, et il est largement suffisant pour tout ce que je dois faire au quotidien ! Il est beaucoup moins cher que le MacBook Air M2 (environ 300 € moins cher à configuration égale) : ce qui donne pour la configuration minimale que je recommande aux photographes :

MacBook Air M1 – 16 Go de RAM et SSD de 1To : 1.889 €

MacBook Air M2 – 16 Go de RAM et SSD de 1To : 2.189 €

 

A noter que le modèle M1 le moins cher : le MacBook Air M1 avec 8Go de RAM et 256 Go de SSD à 1.199 € n’est pas affecté par la vitesse du SSD 2 fois plus lente (qui rend les modèles MacBook Air M2 de 256 Go peu recommandables). Autrement dit : il est envisageable d’acheter ce modele à 1.199 € : si l’on est vraiment « fauché ». Alors que le M2 d’entrée de gamme MacBook Air M2 avec 8Go de RAM et 256 Go de SSD à 1.499 €  n’est pas une très affaire.

Le MacBook Air M2 ne devient intéressant, qu’à partir du modèle MacBook Air M2 avec 8Go de RAM et 512 Go de SSD à 1.729 €.

 

 

►  Autrement dit, il existe un « gap » de 530 € entre l’entrée de gamme du MacBook Air M1 et le premier MacBook Air M2 « recommandable » (puisque l’on évitera le modèle 256 Go à 1.499 €)… C’est beaucoup.

Mais vous gagnerez un peu de vitesse, un meilleur écran : plus lumineux et un peu plus haut, un port supplémentaire (grâce à l’alimentation MagSafe qui libère un port USB-C). Notez qu’en passant au M2, vous ne gagnerez rien au niveau du clavier, ni pour le son. 

►  Remarque : vue le prix de ce MacBook Air M2 : certains seront tentés d’ajouter quelques centaines d’euro supplémentaires pour passer au MacBook Pro d’entrée de gamme, qui en offre beaucoup plus c’est vrai… Mais il est également beaucoup plus lourd : donc il n’est pas pour moi ! Mais si le poids ne vous concerne pas, alors pensez-y…

►  Remarque : quelques soucis de « Thermal Trottling » de MacBook Air M2 dans certains circonstances (que personnellement je ne considère pas être un problème), certains utilisateurs seront tentés de conseiller le MacBook Pro 13″ M2 car équipé de ventilateurs… Mauvaise idée à mon avis (mais je sais que mon avis n’est pas partagé par tout le monde), alors si vous devez passez vraiment à un modèle équipé d’un ventilateur : passez directement au MacBook Pro 14″ M1 Pro… En tous cas évitez ce modèle 13″ M2 « de base » avec le SSD de 256 Go : Fuyez le désastreux MacBook Pro 13″ M2 à 256 Go de SSD / 8Go de RAM.

 

 

 

 


8 – Ne gaspillez pas votre argent en « hubs couteux », ou « adaptateurs surdimensionnés » inutiles !

Il existe des dizaines d’adaptateur USB-C / USB 3, efficaces et peu coûteux, relisez mon article : Mes petits disques, hubs USB-C, USB 3, câbles, dock, etc… Donc ne vous ruinez pas inutilement : en achetant notamment l’adaptateur proposé à prix d’or par Apple au moment de réaliser votre commande…

 

 

Alors, oui je sais… On déplore toujours l’absence de lecteur de carte SD sur la gamme des MacBook Air ! C’est le « petit truc » qui leur manque. Alors que les MacBook Pro en sont équipés… Je ne suis pas certains pour autant, que cela doive vous détourner des MacBook Air.

Intéressant : sur ces MacBook Pro M1, ce port de carte SD permet d’étendre (un peu) la capacité de stockage du Mac, grâce au JetDrive™ Lite 330 (que je présentais ici) : pour des données ne nécessitant pas une grande vitesse… Désormais, on retrouve un lecteur de carte SD sur (presque) l’ensemble de la gamme Mac : quel soulagement après ces « années Jony Ives » et cette « obsession de la finesse » ; au cours desquelles Apple était prête à sacrifier les performances et quelques accessoires sur l’autel d’un design plus fin. Mais finalement, c’est la « révolution Apple Silicon » qui aura permis de concilier « encombrement minimal » et « performances » sans sacrifier les accessoires, ni l’autonomie… On ne mesure pas à quel point cette architecture Apple Silicon aura été révolutionnaire, relire : Un match entre un PC et un Mac Mini M1 du même prix.

►  Bien entendu les MacBook Air M1 et M2 (et même le Mac Mini dans une moindre mesure) ne disposent pas d’autant de ports que l’on pourrait espérer. Mais il existe beaucoup de solutions pro coûteuses pour régler cette question. Et la solution la plus intelligente n’est pas forcément d’opter pour un MacBook Pro, juste pour son lecteur de carte…

 

 

 

 


9 – N’achetez pas d’occasion un Mac Intel (même peu cher), en croyant à la bonne affaire

Les Mac à processeur Intel sont sans avenir, donc pas vraiment de bonnes affaires (ils seront impossibles à revendre dans pas longtemps)… A éviter, à moins que le prix ne soit vraiment « cassé » ! Mais tout dépendra du modèle bien entendu et de l’utilisation que vous en ferez… Fuyez spécialement la génération souffrant du problème du « clavier papillon »… Et fuyez les modèles équipés de la fatidique et ennuyeuse « Touch bar » : totalement inutile.

 

 

 

Il reste actuellement (aout 2022) un seul modèle à processeur Intel en vente neuf directement sur l’Apple Store : un modèles de Mac Mini. Le seul (petit) avantage de ces machines Intel est actuellement de pouvoir redémarrer sous Windows nativement via Boot Camp. Mais sachez que Windows n’est pas interdit pour autant sur les processeurs Apple Silicon (en parallèle du système, autrement dit en même temps que Mac OS).

►  D’une façon générale : oubliez ce type de Mac à Processeurs Intel : ils sont de l’histoire ancienne depuis 2 ans… Les Mac à processeurs Intel chauffent plus, leurs batteries se vendent plus vite et sont globalement moins rapides (et ce sera de pire en pire car Apple travaillera uniquement à l’optimisation qui système sur ses propres processeurs Apple Silicon).

►  Remarque : le passage à l’architecture Apple Silicon à permis à Apple de rivaliser enfin avec les meilleurs PC : Le MacBook Pro 16″ bat le meilleur portable PC au même prix. Et souvent de les dépasser…

 

 

 

 


10 – Ne comptez pas sur un iPad Pro pour remplacer un vrai Macintosh

Non ne rêvez pas : l’iPad (même l’iPad Pro) est encore bien incapable de remplacer votre Mac… Ne comptez pas travailler très efficacement avec. Au delà de répondre à quelques mails, consulter quelques sites, prendre quelques notes et et développer vite fait quelques images sur Lightroom Cloud : on est très vite limité…

 

 

Même une fois iPad OS 16 installé : l’ergonomie de l’OS est décevante… Notamment ce nouveau « Stage manager » qui semble être un véritable « petit cauchemar bordélique » et qui nécessitera plusieurs années de mise au point avant de bien fonctionner (ou de disparaitre)… On suspecte le concept « mal imaginé » dès le début ! Et je suis prêt à prendre les paris que Stage manager rejoindra la « Touch Bar » dans la collection des « plantages en beauté d’Apple ». Il y en a eu chez Apple autant que chez d’autres marques (pas moins je crois) : je pense au type d’innovation trop « déconnectées » des habitudes de travail. Comme par exemple à la Touch Bar que Canon a tenté d’introduire sur le premier EOS R.

Personnellement, je ne vois pas comment on pourrait être productif en photo sur l’ipad (sans même parler des problème de iPad OS) : déjà car Lightroom Cloud est extrêmement limité par rapport à Lightroom Classic (et je précise que je le connais bien et l’utilise intensément aussi avec 90.000 photos sur mon Cloud) . Relire mon état des lieux entre les deux versions de Lightroom : Comment choisir : Lightroom Classic ou Lightroom (Cloud) ?

Revenons à l’iPad Pro et à son clavier. Je regrette : des raccourcis claviers trop incomplets… L’absence d’un véritable Finder évolué, un prix finalement très proche de celui d’un Mac… Et encore beaucoup d’autres limitations qui semblent « assez stupides »… On ne comprend pas bien pourquoi iPad OS en est encore là, après toutes ces années… Peut-être Apple veut-elle protéger le marché du Macintosh ? Ou butent-ils sur des difficultés techniques qui nous dépassent ? Ou des difficultés ergonomiques liées à l’absence de souris ? Mystère…

►  A retenir : le vrai problème de l’iPad Pro est son système d’exploitation iPad OS qui progresse d’année en années… Mais qui progresse bien trop lentement, alors que le Finder du Mac lui n’arrête pas de s’améliorer parallèlement.

 

 

 

 


11 – N’attendez pas (pas obligatoirement), l’arrivée de la puce M2 Pro gravée à 3nm…

Il se murmure que la prochaine puce M2 Pro gravée à la finesse de 3 nm et fabriquée à Taiwan par TSMC pour le compte d’Apple, devrait entrer en production de masse en septembre 2022…  Lire : Prochainement des MacBook Pro M2 Pro : gravés en 3 nm ?

 

 

Ce qui ne veut pas dire que des MacBook Pro M2 Pro seront annoncés immédiatement ! Et encore moins disponibles, rapidement… Donc, si vous avez besoin d’une machine pour travailler maintenant : n’attendez pas !

Petite remarque amusante au passage : il est étonnant que ce soit une entreprise ayant un logo « aussi vintage » (représentant un wafer) qui domine l’électronique mondiale ; en produisant les puces les plus avancées au monde. Si TSMC (ou Taiwan) toussait : ce serait toute la high-tech mondiale qui s’enrhumerait, avec des conséquences plus ou moins incalculables… 

►  Il faudra donc peut-être attendre le début de l’année 2023, avant de voir ce processeur gravé à 3nm arriver en masse dans les machine professionnelles d’Apple. Et peut-être son prix sera-t-il très élevé…

 

 

 

 


12 – Ne négligez pas l’intérêt de commander sur le site Apple afin de personnaliser votre Mac

En 2022 (comme c’est le cas depuis des années), l’apple Store en ligne me semble bien plus pratique que n’importe quelle autre boutique : y compris les boutiques Apple Store « physiques »… C’est du moins le cas ; pour quelqu’un de bien informé et qui sait exactement quel Mac choisir et comment le configurer. Et c’est en principe votre cas ! Puisque vous êtes arrivés sur mon site.

 

►  A retenir : l’intérêt de l’apple Store en ligne est évidement de personnaliser très précisément votre machine : quel processeur ? Combien de mémoire vive ? Et combien d’espace disque : en fonction de votre budget… 

►  Remarque : il existe une boutique officielle Apple chez Amazon… Souvent c’est très pratique (si l’on a déjà l’habitude de faire ses courses chez Amazon). Mais je ne crois pas qu’il soit possible de personnaliser sa commande : dommage.

 

 

 

 


13 – N’oubliez pas l’Apple Store Education. Ou les produits reconditionnés : chez Apple (et Amazon)

Autre grand intérêt de l’Apple Store en ligne pour les étudiants et les enseignants : l’Apple Store Education… avec des remises jusqu’à 15% et souvent 150 € de cadeaux à la rentrée.

Plus intéressant encore : la boutique de produits déconditionnés… Explorerez régulièrement la section Macintosh et guettez la présence du modèle souhaité. Toutes les configurations ne sont pas disponibles bien entendu et parfois il faut patienter assez longtemps, avant de trouver la configuration (32 Go de RAM et SSD de 2To) que vous cherchiez. C’est comme ça que j’avais acheté mon Mac Mini par exemple (en version 32 Go / 2 To).

 

►  A retenir : aucune crainte à avoir, les produits sont très sérieusement contrôlés et emballés par Apple… Et bien entendu sous garantie : tous les détails sont ici. « Chaque produit reconditionné Apple suit une procédure de reconditionnement rigoureuse qui comprend des tests fonctionnels complets, avec une remise pouvant atteindre 15 % ».

►  Remarque : A noter qu’Amazon propose également une boutique de produits reconditionnés (je ne l’ai jamais testé) : Amazon Renewed

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

BILLET PREC.
BILLET SUIV.

34 commentaires

  1. Super billet JF, merci ! Beaucoup de bon sens.
    Point 3 : Perso, je préfère quand même un portable type Macbook Air de base pour les déplacements et les voyages que de me trimballer un mac portable couteux + un mac fixe avec de la RAM, un ssd de 2To (je vais passer au Mac Studio). PS: j’achète toujours du recondtionné chez Apple. (200 à 250€ d’économisé par machine ; quand toute la famille est équipée, ça fait une belle économie.
    Bon week-end.

    • Oui, même chose : ça me fait toujours un peu bizarre lorsque je me déplace dans certains endroit très pauvres (en Sulawesi ou en Birmanie) et que je trimbale un portable à 4.000 €, lorsque tu connais le revenu moyen local…

      Pas que je craigne le vol, mais plus un sentiment de malaise… (je en me suis jamais fait rien voler en voyageant… alors que dans le 18em à Paris on m’a déjà volé mon iPhone… et mon vélo ! )

      • En même temps, vu le revenu moyen, pas sûr qu’un Mac à 1500 € ça fasse une grosse différence par rapport à un Mac à 4000 € !
        Surtout si tu ajoutes le prix du matos photo et du billet d’avion…
        Je ne critique pas, juste pour dire qu’on ne se rend pas toujours compte (moi le premier !) de la chance que l’on a d’être aussi privilégiés !

  2. JF, si je souscris à la plupart de tes conseils, il y en a un que tu as oublié : 14e conseil, vérifiez que pour le même prix, vous n’avez pas 10x mieux dans le monde d’en face ;-)

    • Oui, Gilles tu as raison : il faut vérifier cela ;-) Je vais peut-être l’ajouter…

      Toutefois en ce moment (aout 2022) je suis assez confiant sur le fait que à prix égale : on a moins bien en PC (ce qui n’a pas toujours été le cas bien évidement).

      Voir beaucoup moins bien ! Si par exemple on prend le cas du MacBook Air M1 en entrée de gamme à 1199€ : en face pour 1199€ on trouve des PC portables beaucoup moins recommandables…

      Mais cela peut évoluer très vite : dès que les PC passeront à une architecture ARM, peut-être ?

      • C’est clair, JF et je sais de quoi je parle car après avoir jonglé entre les deux univers pendant plus de 15 ans car ma boite était PC/windows, je suis maintenant 100% mac et ne reviendrai pas en arrière. Rien que pour la gestion synchronisée d’Apple de mes appareils. Et le cloud. Et la stabilité : je ne me souviens pas de plantage de mes Macbooks quand les PC sont une horreur (les gros fichiers xls qui plantent sans enregistrer par ex.) ; mon dernier DELL a même partiellement cramé à cause de la batterie qui avait doublé de volume (il avait 2 ans). Et Time Machine. Et la durabilité. Et le design (ça compte aussi). Et les mises à jour d’Apple. Et le SAV. Et Et Et.

        • Oui, il y a longtemps que je rêve d’avoir le courage de me mettre à un grand comparatif « Mac / PC »…
          Genre avantage s/ inconvénients, un peu dans celui que j’ai commencé entre Lightroom Classic et Lightroom Cloud, ici :

          Comment choisir : Lightroom Classic ou Lightroom (Cloud) ?
          https://photoetmac.com/2022/06/le-match-lightroom-classic-versus-lightroom-cloud/

          C’est vrai que ce serait intéressant. D’autant que les Mac et le PC ont évolués : certains problèmes que connaissaient les PC ont sans doute été améliorés ou réglés depuis quelques années…

          Mais je manque de courage pour me lancer dans cette entreprise « monumentale » !

        • J’ai eu de nombreux désagréments avec certains Mac – un MacBook Pro 17″ qui a fini à la déchetterie après 2 ans, 2 MacBook Pro dont la batterie a gonflé et défoncé le châssis, un iMac incapable de démarrer sans qu’un 2e écran n’y soit relié – et, donc, bien que je sois toujours utilisateur de Mac, on pourrait aussi en redire sur le monde Apple.

          Sans parler du comportement de macOS qui oblige à redémarrer au bout de quelques jours parce que l’ordinateur ou certains périphériques finissent par fonctionner de façon bizarre ou plus du tout.

          Ça fait longtemps que je lorgne du côté des PC portables de gamers et, aujourd’hui, Windows 11 a atteint une belle maturité et un confort d’utilisation qui n’a rien à envier au Mac. Le leasing pro de mon iMac 27″ Intel court encore jusqu’à l’été 2023, j’ai le temps de réfléchir, et le fait qu’il ne soit plus possible de virtualiser Windows sur Apple Silicon – une fonction indispensable pour mon travail – fait que cela pourrait contribuer à ma décision.

          Bref, le but ici n’est pas de dénigrer le Mac, mais de dire que cette plateforme n’est pas exempte de problèmes et que le monde d’en face a des solutions très intéressantes. C’est d’ailleurs aussi pour cela que je n’utilise AUCUNE application Apple (hormis le système) ni leur cloud, afin de faire la bascule aisément dans le côté obscur de la force ;-)

          • Perso, 3 Macbook Pro (un 13″ et deux 15″), un mac mini, deux Macbook air, deux Macbook 12″ : Jamais eu un seul pépin (même après avoir boosté la ram et mis un ssd pour les 1eres versions des MBP). Et mes amis en univers Apple non plus. Votre histoire mérite peut-être un désenvoutement, lol.

            « Windows 11 a atteint une belle maturité et un confort d’utilisation qui n’a rien à envier au Mac. » et « C’est d’ailleurs aussi pour cela que je n’utilise AUCUNE application Apple (hormis le système) ni leur cloud » : effectivement, pas la peine d’aller chez Mac si vous les utilisez comme des PC avec leur univers limité, aucune interconnectivité (smartphone, tablette, laptop, montre) et en oubliant les meilleures App Apple qui facilitent la vie de tous les jours. Good luck, man ;-)

          • Oui, moi que ai des Mac de bureau et portables depuis… 1991 ! Je n’ai quasiment jamais eu de problèmes…

            Ou alors des bricoles : une carte graphique de Mac Pro qui a grillé.

            Un écran de portable qui a eu des soucis de « revêtement » (changé gratuitement à l’Apple Store en 50 minutes chrono)…

            Bah… après oui : il peut exister un soucis de temps en temps. Mais statistiquement : il me semble que Apple s’en sort mieux globalement (§surtout depuis 10 ans.

            Ensuite on peut échapper à l’écosystème iCloud (moi j’utilise Dropbox depuis toujours car il avait 10 ans d’avance), mais il est dommage de ne pas profiter de cet écosystème assez fabuleux connecté à l’iPhone et l’iPad : c’est passer un peu « à côté » d’une des avantages majeurs d’Apple. Du coup ne pas en percevoir le réel intérêt.

            Ce serait un peu comme un utilisateur de Lightroom Classic qui « passerait à côté » de la partie Lightroom Cloud (pour prendre une image assez parlante)…

            • Quelques trucs dont je ne peux plus me passer :
              – le partage des mots de passes, des favoris signets, du cloud apple sans faille
              – localiser (eh oui, j’ai des enfants) et les air tags pour les clés (j’en ai retrouvé dans un champs)
              – décrocher un appel avec la montre quand on ne sait pas où est son iphone
              – les mises à jours pour les failles et les virus
              – iPhoto pour le partage et Airdrop
              Pour résumer, il y a un écosystem Apple alors qu’il n’y a qu’un désert en face qui coute plus cher au final quand on voit la durée de vie et la cote à la revente. J’ai gardé un MBP de 15″, 8 ans acheté 1750 €, revendu 200€ après 8 années !!!

          • Je viens de regarder en entier (et attentivement) cette excellente vidéo, qui compare ce qui est « comparable » :

            https://youtu.be/Ed0dWP01FkI?t=1092

            Le MacBook Air M2 (16 Go de RAM et SSD 1To) à 2 des meilleurs PC portables actuels : à peu près au même prix…

            Sans chipoter : les 3 ordinateurs sont à peu près à égalité den tous les domaines… Certains dominant ponctuellement les autres dans un domaine particulier (par exemple avec Lightroom le Mac l’emporte)…

            Donc, je ne vois vraiment pas en quoi les PC seraient moins cher, à performance égales…

            Ou plus efficace, à prix égale.

            Depuis la Transistion vers Apple Silicon : on en est là je dirais. Un très léger avantage aux Mac M1 et M2 (selon les domaines d’utilisation)….

  3. Pro Depuis que j’ai changé mon MacBook pour un IPad Pro M1 je ne ferai plus le chemin inverse , j’adore l’Ipad il me suis partout en vacance, randonnée trek avec l’utilisation des données cellulaire on est connecté partout et avec la suite Adobe j’ai tout ce qu’il me faut, pour le reste de retour à la maison c’est l’iMac qui devrait céder sa place à un Mac Studio avec un belle écran pour continuer le traitement de mes photos, j’ai hate de voir l’arrivé d’IOS 16.
    C’est marrant autour de moi beaucoup de personne s’intéresse et sont curieuses de voir ce que je fait avec cet IPad Pro combiné avec le clavier Apple, j’en connais beaucoup qui ont fait le pas et qui en son très satisfait. Les jours du MacBook sont comptés

    C’est cet article de ce photographe qui m’a fait faire le pas
    https://www.austinmann.com/trek/ipad-pro-m1

    • Hello ! Et merci pour ce témoignage…

      A noter que les portables Macintosh se connectent à tout moment : au partage de Connexion de l’iPhone en 4G / 5G, avec une incroyable facilité… Ce qui fait que les données cellulaires de l’iPad ne sont pas vraiment un avantage (juste un forfait supplémentaire à payer). Quitte à prendre un iPad : je préfère me connecter sur mon forfait « données » de téléphone (que je n’exploite pas autrement)…

      Personnelement, je ne vois pas comment on pourrait être productif en photo sur l’ipad (sans même parler des problème de iPad OS) : déjà parceque Lightroom Cloud est extrêmement limité par rapport à Lightroom Classic (et je précise que je le connais bien et l’utilise intensément aussi avec 90.000 photos sur mon Cloud).

      Relire mon état des lieux entre les deux versions de Lightroom :

      COMMENT CHOISIR : LIGHTROOM CLASSIC OU LIGHTROOM (CLOUD) ?

      https://photoetmac.com/2022/06/le-match-lightroom-classic-versus-lightroom-cloud/

      • Chacun à son point de vu la dessus mais je t’assure que c’est un excellent outil pour le voyage et le trek, pour ce qui est du partage de connection je connais très bien mais ça te bouffe la batterie rapidement de ton Iphone lorsque tu l’utilise en modem d’où l’avantage de prendre un Ipad cellulaire.
        Après que ce soit un MacBook Pro 14 ou 15 pouces la taille d’écran et juste bonne danse on cas pour faire des retouches sommaires pour le reste c’est le retour à la maison avec un grand écran de qualité.
        Pour ce qui est de Lightroom sur Ipad je n’ai aucun soucis de mon coté il fonctionne parfaitement ça ne bug pas. Un plus aussi c’est l4apple pencil ça permet de faire des choses sympa.
        Bref on ne me fera pas revenir en arrière c’est le genre de truc lorsque tu as gouté tu as du mal en t’en passer

        • C’est donc à mon avis que tu n’utilise Lightroom Classic qu’à 50% de ses possibilités… (et probablement Mac OS aussi peut-être ;-)

          Oui, bien entendu, on peut « finaliser plus tard »… Mais pour beaucoup de photos : pas besoin de finaliser plus tard : je fais directement mon ajustement sur mon MacBook Air M1 : le jour même après avoir déchargé les cartes. Et je n’y reviens plus….

          Mon Lightroom Classic est ensuite synchronisé vers Lightroom Cloud (et je profite ensuite de tous les avantages de Lightroom Cloud et Lightroom Web surtout, sur mon iPad Pro 12 », ou sur mon iPhone 13 Pro : parfois je retouche même des images dessus : et c’est synchronisé vers mon Lightroom Classic ensuite…)

          Oui Lightroom Cloud marche super bien désormais (et Lightroom Web sur fond blanc : c’est beaucoup mieux aussi ! ) . Mais tout est tellement limité avec en termes de raccourcis et surtout d’options de catalogage sur Lightrom (il a clairement 5 ou 6 ans de retard sur Lightroom Classic). C’est surtout cela qui m’emmerde avec la version Cloud : les faiblesses du catalogage (collection Dynamiques absentes notamment car je les utilise beaucoup, dès la phase d’importation : COMMENT CHOISIR : LIGHTROOM CLASSIC OU LIGHTROOM (CLOUD) ? https://photoetmac.com/2022/06/le-match-lightroom-classic-versus-lightroom-cloud/ )

          Et par ailleurs : comment stoker un reportage entier d’un mois en voyage ? Par exemple je reviens de Thaïilande avec 600 Go d’image (et cette fois je n’ai pas fait de drone, donc pas de vidéo 5K, ce qui aurait encore alourdi cela)…

          Il me faudrait donc un iPad Pro M1 avec un SSD de 1To au minimum : c’est à dire 2.159 € : du grand n’importe quoi ! ! ! C’est totalement ridicule comme prix n’est-ce pas ! Car pour 190€ de plus, je peux avoir un MacBook Air M1, (qui en fait 100 fois plus), avec SSD de 2To et 16 Go de RAM.

          Et je ne parle pas des manip fastidieuses sur iPas OS pour synchroniser ces 600 Go de photos (chaque 2 ou 3 jours) vers me 2 SSD externes de sauvegardes ! Alors que dans Mac OS : un clic sur Carbon Copy Cloner et il me synchronise mes deux sauvegardes (branchées en même temps sur les 2 ports USB-C) ceci en quelques minutes vers des SSD qui tournent à 2200 Mb/sec en lecture / écriture… Bref un autre monde !

          D’autant que l’on peut maintenant faire tourner les app iOS sur le Mac…

          Encore moins besoin d’iPad !

          Sinon, concernant le partage de Connection : je l’utilise plusieurs heures par jours en général depuis plusieurs années (je travail d’un café ou le WIFI est pas génial certains jours et totalement coupé le week end). Et je termine toujours ma Journée avec la batterie de mon iPhone 13 Pro au-dessus de 50% : donc jamais eu de problème de batterie à cause du partage. Mais peut-être que j’ai une utilisation assez « économe » de mon iPhone…

          Cet été en Thailande j’avais une carte SIM locale avec de la Data et j’ai systématiquement utilisé le partage de Connection depuis cette carte locale avec le meme iPhone 13 Pro (et ceci tous les jours) : jamais été handicapé par l’autonomie de l’iPhone. Donc, sincèrement je ne crois pas que ce soit un point « vraiment en défaveur » de la solution Mac.

        • Voilà aussi une des raisons pour lesquelles il me serait impossible de bosser avec un iPad Pro : la vitesse de transfère, pour sauvegarder mon travail (et parfois stocker à l’extérieur tout en bénéficiant de bienfaits de Lightroom Classic)

          Les vitesses de lecture / écriture sont 4 fois plus lentes sur iPad Pro que sur Mac : https://youtu.be/Ns2cJ3Vo4mA?t=200

          Quand à cette autre séquence : https://youtu.be/Ns2cJ3Vo4mA?t=247 c’est exactement à cause de ce genre de « misères » que je considère que l’ipad est un gadget et n’est pas encore suffisamment mur, pour « travailler » efficacement.

          • J’utilise un SSD sandisk extrême pro 1TO sur l’Ipad Pro M1 par l’ancienne version, je n’ai aucun souci de transferts c’est rapide et la vitesse de travail et impressionnante depuis le M1 ca ne rame jamais. Je ne trouve absolument pas un gadget c’est un super outil de travail, il faut juste s’habituer un peu au debut ensuite c’est que du bonheur. Fini pour moi les portables je ne reviendrai pas en arrière est franchement je pense qu’a terme les portables disparaîtront, la tablette c’est l’avenir

            • Tant mieux, si tu peux t’en sortir avec ;-)

              Pour moi travailler sur iPad Pro : à chaque nouvelle génération, ça continue à ressembler à de la science fiction (mais j’aimerai bien pourvoir exploiter mon iPad Pro)… Déjà il y a le fait que les Mac et les PC portables continuent de progresser (au moins aussi vite que les tablettes progressent..). Objectivement : lorsque l’on regarde les progrès récent des MacBook Air M1 et M2 depuis 3 ou 4 ans : ils ont beaucoup plus progressé que les iPad Pro, qui souffrent de la pauvreté des applications diverses… Et aussi au fait que l’on à toujours pas encore inventé une bonne façon d’interagir avec le doigt sur l’écran, qui rivaliserait avec la réactivité incroyable d’une souris (et son clic-droit) combiné aux raccourcis claviers (qui multiplie par 10 au moins la vitesse de travail et la productivité).

              Donc je ne vois pas vraiment comment les tablettes (et spécialement iPad OS) « rattraperaient » prochainement les portables. Mais pourquoi pas ? Si cela arrivait, je serai le premier à me précipiter. Toutefois lorsque je lis ton commentaire :

              « franchement je pense qu’a terme les portables disparaîtront, la tablette c’est l’avenir »

              Je me demande si ça ne serait pas comme un choix « un peu idéologique » de ta part, un peu comme une profession de foi ? Plutôt qu’un choix basé sur une comparaison pratique ?

              Enfin, peu importe, on a le droit de « vouloir croire » à une technologie, avec quelques années d’avance… et que ça marche ! Cela s’appèle une « intuition ». Je ne la partage pas, mais tout le monde peut se tromper…

              • chacun son point de vu comme je l’ai dit plus haut mais de la à dire que l’Ipad Pro et un gadget je ne suis pas d’accord, je te convie à en essayer tu sera surpris de ces performance, tu changera sûrement radicalement d’avis, l’évolution du dernier modèle M1 avec son superbe écran à changer radicalement la donne hate de voir la suite qu’Apple va nous proposer.

                Dans toutes les professions l’Ipad a trouvé sa place au fil des années médecine, aviation, maritime……… on se demande pourquoi

                • Tu sais, j’ai quand même pas mal d’années de pratique sur iPad (depuis le tout premier, j’en ai eu 4 ou 5 modèles… Notamment des Air, des Mini et l’iPad Pro 12″ que j’utilise chaque soir dans mon lit avec un assez nombre limité d’app. et beaucoup avec Lightroom Cloud)… J’utilise notamment beaucoup l’iPad Mini en voyage avec des cartes et « mémo de voyage ».)

                  Par ailleurs ce n’est pas spécialement une question de performances, mais bien d’ergonomie qui bloque… (quoique la lenteur pour copier un dossier de sauvegarde et l’absence d’un soft comme Carbon Copy Cloner sont pour moi rédhibitoires).

                  Je ne nie pas son intérêt dans certaines profession : notamment pour réaliser une tache très précise (et lorsqu’une société a développé en interne, ou qu’un éditeur a développé une application « métier » efficace) : il n’y a aucune raison de se priver d’un outil plus léger et compact qu’un portable, c’est évident…

                  Reste que Lightroom Cloud n’est absolument pas une application efficace (en terme de catalogage) : pour une utilisation « pro », c’est un peu raté… (à part la retouche, quelques sélections et notations rapide, un peu de retouche et sa fonction principale : être un « Book transportable » j’accède à 90.000 photos qui sont les meilleurs toutes classées dans des collections thématiques et Chronologiques). Mais ce n’est qu’une fraction de ce que je dois faire en tant que photographe. Les fonctions d’exports de LR Cloud sont spécialement lamentables et étriquées : impossible de travailler avec ça (lorsque l’on est habitué à l’efficacité extrême de LR Classique)…

                  Mais aucun doute que l’iPad va progresser (et je l’espère de plus en plus rapidement). Il faudrait pour cela que Apple fasse beaucoup plus d’efforts pour séduire les utilisateurs de Mac (comme si ils n’y croyaient pas eux-même).

                  Un seul exemple mon iPad Pro 12″ (qui n’est pas un M1 mais qui jusqu’alors bénéficiait de toutes les avancées des dernière version de iPad OS) : ne bénéficiera pas de « Stage manager » par exemple (pas une grande perte visiblement), mais je trouve ça dommage que Apple « bride » la compatibilité avec des modèles pas si anciens…

                  Autre exemple débile : Instagram qui ne propose toujours pas d’application Native iPad ! Un véritable scandale (heureusement je me fout complètement d’Instragam)… J’ai crée un compte Vero (aujourd’hui même) : quel bonheur de voir des photos sur leur application native iPad sur mon grand écran de 12″ ! ! ! (et je me souviens que l’app iPad de Facebook avait été très longue à venir aussi).

                  Bref : iPad OS (et la médiocrité de pas mal d’appli majeures) sont encore un véritable frein à l’adoption de l’ipad : spécialement lorsque l’on jongle avec des dizaines d’applications comme moi. Si l’on se limite à 2 ou 3 applications (toujours les mêmes) et que celles-ci sont « au niveau » de leur version « bureau », alors pourquoi pas..

                  Concernant le travail avec l’ipad : je préfère donc rester patient (et éviter de perdre mon temps en essuyant les plâtres).

  4. Petite précision ici en Belgique je n’ai aucunement besoin de souscrire à un forfait supplémentaire pour l’iPad cellulaire, la carte sim supplémentaire et compris dans mon forfait illimité en données, tout comme l’Esim de mon Apple Watch 7

    • Pas mal ça…

      C’est à dire que on achète un forfait avec une SIM (ou eSIM) que l’on met dans son iPhone… Et une seconde SIM (ou eSIM) est fournie pour un second appareil ?

      Est-ce beaucoup plus cher qu’un forfait standard ?

      Cela n’existe pas en France ?

      • En fait l’internet est tres chers en Belgique mais depuis peut ils font un nouveau forfait internet illimité avec box telephone fixe et surtout ce forfait comprend 3 cartes SIM une par personne.
        Après chaque personne a le droit a une sim de donnée pour l’iPad et aussi inclus une Esim pour l’Apple Watch tout en illimité en Europe
        Le tarif c’est quand meme 126€ / mois

        Je ne comprends pas par contre pourquoi en France il faut prendre un forfait supplémentaire pour l’iPad ou la Watch c’est un peu abuser

          • 42€ tout illimité par personne avec le lot de carte SIM en France tu es à combien pour tout ces services ?

            Après l’iPhone en tant que modem fonctionne bien mais la batterie en prend un coup dans son autonomie malheureusement

  5. 600Go soit au bas mot 20.000 images !!
    Je ne doute pas de ta rapidité à trier que les années d’expérience ont aiguisée, mais je reste dubitatif.
    Combien de temps pour trier au retour de vacances ?

    30 secondes/image => 4 semaines de 5 jours de travail à raison de 8 heures/jour.
    Chaque seconde gagnée par image représente un total de 6heures : tu m’étonnes que ton « workflow » doit être optimisé !!

Leave A Reply




⬆︎ GO TO TOP ⬆︎