Catégorie : APN : Canon

000 - Grand large
24
Test terrain à venir : Canon EOS R6 Mark II, mais pas seulement…

Quelques nouvelles des tests terrain à venir : d’abord je vais vous parler du Canon EOS R6 Mark II, que je viens juste de récupérer et que je vais tester durant un mois…

Je suis très impatient d’évaluer la qualité d’image (à comparer avec celle de l’EOS R5 et l’EOS R par exemple, mais aussi avec celle de son prédécesseur relire notre « test terrain » du Canon EOS R6) et son ergonomie, qui a encore un peu progressé par rapport aux précédents EOS R (ce que peu de commentateurs ont vraiment souligné)… D’ailleurs à son sujet, je vois que Preview vient de désigner le Canon EOS R6 Mark II : Best camera around $2000. Ce qui est un vrai retournement de tendance pour DPreview.

J’en profiterai pour tester aussi le Canon RF 24 mm f/1.8 Macro IS STM qui est une sorte de RF 35 mm f/1.8 IS STM qui vise « plus large ». Les deux se ressemblent comme deux gouttes d’eau et il n’est pas impossible que ce nouveau RF 24 mm remplace souvent mon RF 35 mm dans le sac photo. Car il suffit de recadrer une image au 24 mm pour obtenir une image au 35 mm (non, non ! Contrairement à une idée répandue pour une distance au sujet identique : la géométrie de l’image ne change en rien… tant que l’on ne s’approche pas davantage du sujet). On perdra un peu en résolution, mais rien de dramatique avec 24 mpixel ou davantage.

J’emporterai également le Canon RF 15-30 mm f/4.5-6.3 IS STM, qui est un zoom grand angle accessible et compact, comme j’aime… Entre le RF 24 mm ou ce petit zoom : il y aura souvent « hésitation » en street photo. Lire la suite…

000 - A LA UNE
34
Le « trio magique » 15-35 + 24-70 + 70-200 mm : bientôt obsolète ?

Les progrès récents en résolution et en qualité d’image des boîtiers Full Frame… pourraient-ils amener un jour les photographes professionnels, à reconsidérer leur choix (habituel) du fameux « trio magique » de zoom ? A savoir : le « 15-35 mm + 24-70 mm + 70-200 mm »…

Sachant de variantes de tout cela sont possibles : avec des ouvertures constantes de f/2.8, de f/4 ou même des ouvertures « glissantes »… Ou avec des plages de focales légèrement différentes : comme les 24-105 mm, ou les 24-120 mm… Ou encore (plus original), par exemple cette nouvelle plage trans-standard de 20-70 mm f/4 très innovante, dont nous parlions tout récemment.

Ajoutons par ailleurs que des progrès dans la conception des objectifs permettent également d’envisager les plages focales différemment : je pense à la correction logicielle des distorsions, qui a autorisé toute une nouvelle génération d’objectifs très innovants : comme le Sony 20-70 mm f/4, ou chez Canon les récents : RF 16 mm f/2.8 STM, le RF 24-105 mm f/4-7.1 IS STM, les RF 24 mm f/1.8 Macro IS STM et RF 15-30 mm f/4.5-6.3 IS STM pour ne citer que quelques exemples… Ceux-là n’existeraient pas sans les correction logicielles embarquées dans le boîtier : ils ne seraient pas si compact et pas si efficaces.

Faut-il mieux mettre le paquet sur le zoom « ultra grand angle » ? Ou sur le zoom « trans-standard » ?  Alors si l’on décide de réduire son équipement à un duo de deux zooms plus « polyvalents » au lieu de trois zoom « plus performants »  (ce qui est de plus en plus envisageable, grâce aux possibilité de recadrage améliorées par la résolution en hausse) : faut-il mieux mettre le paquet sur le zoom « ultra grand angle » ? Ou sur le zoom « trans-standard » ? Bonne question… Il faut choisir si l’on préfère :

Solution n°1 – Un très bon zoom ultra grand angle 15-35 mm par exemple ou plus (qui obligera à cropper les images réalisée au 24-120 mm ou au 24-105 mm, afin de palier l’absence de vrai 70-200 mm) et dans un sens : pourquoi pas, puisque l’on dispose de beaucoup de pixels (de bonne qualité)…

Solution n°2 – Un très bon 70-200 mm (qui permettra de cropper également pour aller beaucoup loin – pour les gens qui en ont besoin – jusqu’à cadrer comme un300 mm ou même un 400 mm) et côté ultra grand angle, il faudra se contenter de cadrer « moins large » que dans la solution n°1.

Il est vrai que l’avantage du gain de résolution (qui progresse et continuera de progresser à l’avenir) nous permet de plus en plus à chaque nouvelle génération de boitier « d’allonger virtuellement » la plage focale d’un 24-120 mm ou d’un 24-105 mm (solution n°1).

Alors que ce gain de résolution n’aide en rien pour « élargir » la focale la plus large de notre zoom Ultra grand angle. Et donc en conséquence, il n’est pas idiot d’envisager de mettre plutôt le paquet sur un zoom Ultra grand angle, plutôt que sur un zoom trans-standard, voir sur un 70-200 mm. Lire la suite…

 

000 - A LA UNE
25
Canon RF-S 11-22 mm f/4.5-5.6 IS STM en approche ?

La déclinaison en monture RF-S (APS-C) des excellents et très accessibles objectifs EF-M (APS-C) semble se confirmer… Avec cette rumeur publiée ce jour par Canonrumors.com d’un probable Canon RF-S 11-22mm f/4.5-5.6 IS STM en approche…

Cerise sur le gâteau : ce serait trois objectifs RF-S qui seraient annoncés dans les premiers mois de 2023… On rêve de monter un tel zoom Ultra-Grand-Angle (conçu nativement pour l’APS-C) sur le Canon EOS R7 (relire notre Test terrain du Canon EOS R7 en Thailande), sur le Canon EOS R10 aussi… Et bien entendu sur le futur Canon EOS R8 qui serait attendu en février. Qu’en pensez-vous ?

000 - A LA UNE
18
Prochain Canon EOS R5 MkII vers une réorganisation des gammes ?

Selon les habituelles rumeurs qui courent sur le net (et qui sont assez régulièrement vérifiées par les faits), de prochains modèles de Canon EOS R sont attendus pour début 2023, ou le second trimestre…

A cet occasion une réorganisation des gammes EOS se profile. Les prochains EOS devraient se résumer à la gamme EOS R exclusivement : fini les reflex et fini les EOS M. Voici comment j’imagine les choses :

Fin des reflex Canon EOS (lien vers site Canon) : première évidence, ne vous attendez pas à de nouveau reflex EOS et bien entendu ne rêvez pas à de nouvelles optiques EF… Le reflex est mort plus vite que prévu, dépassé par les performances exceptionnels des hybrides post 2018 (relire Un témoignage du passage des reflex au Nikon Z9). Et bien aidé par la crise du COVID et les pénuries qui ont suivies.

Tué également par une forme de « fainéantise » (mais si, mais si…) de la plus jeune génération de photographes (nés après 1990 : une génération « fragile ») qui estiment à tord ou à raison : qu’il n’est pas acceptable de « porter 5 ou 6 kilos » d’équipement pour réussir de bonnes photos… Un « effort » qui pourtant ne rebutait pas les photographes nés avant les années 80… Toutefois passé 50 ans : ceux-ci commencent eux-aussi à se plaindre du poids de leur sac et du mal de dos… Voilà, ça c’est fait !

Fin des Canon EOS M (lien vers site Canon) : seconde évidence, la gamme des petits hybrides en monture EOS M s’arrêtera là… Plus de nouveaux objectifs EF-M, plus de nouveaux boitiers EOS M : c’est un peu dommage et un peu triste… Car cette gamme était vraiment charmante, assez peu coûteuse et finalement très efficace (Prise en main Canon EOS M50). Les EOS M faisaient très bien ce qu’ils avait à faire : je connais de nombreux utilisateurs d’hybrides EOS M qui seront très déçus…

Pour les même raison, leur fin ressemble un peu à la fin probable (à moyen terme ?) des appareils Micro 4/3 (qui surviendra un jour, le plus tard possible espérons) : ils faisaient bien le job, mais n’intéressent désormais qu’une petite minorité d’utilisateurs. On retiendra que les EOS M auront permi à Canon de préparer son passage réussi du reflex aux EOS R : ils auront été une sorte de « laboratoire d’essais grandeur nature »…

Il ne restera donc plus dans quelques années : que des Canon EOS R (lien vers site Canon) à capteurs APS-C, ou Full Frame… Canon devra donc satisfaire la (micro) niche de marché qui existe encore en entrée de gamme « loisir », avec de prochains modèles d’hybrides EOS R à capteurs APS-C. Du coup, on espère (très fort) que les ingénieurs Canon parviendront à les miniaturiser suffisamment…

Mais c’est assez bien parti lorsque l’on voit des objectifs RF (Full Frame) comme les RF 16 mm f/2.8, RF 24 mm f/2.8, RF 50 mm f/1.8… Relire : Test Terrain du Canon RF 16 mm f/2.8 STM et aussi le Test Terrain du Canon RF 50 mm f/1.8 STM.  Ce qui pourrait donner une structuration de gamme suivante : 

Modèle APS-C entrée de gamme un possible Canon EOS R500 (ou alors Canon EOS R50) pourrait être présenté en entrée de gamme APS-C pour remplacer les EOS M50 / EOS M6 MkII. Peut-être dépourvu de viseur, avec la possibilité de lui greffer un viseur optionnel comme l’EOS M6 MkII ? Objectif : le prix…

Modèle APS-C spécial vidéo (Vlog) : un Canon EOS R80 ou Canon EOS R90 pourrait être présenté pour remplacer les EOS M6 MkII… Peut-être spécifiquement orienté vidéo et V-Log (comme il en existe déjà chez Nikon et Sony). Livré avec ou sans EVF…

Modèle APS-C milieu de gamme 24 Mpix : le Canon EOS R10 existe déjà (annoncé en mai 2022) et pour le prix, il en offre beaucoup… Il est tout petit, tout mignon, pas cher, mais profite du même Système AF que le Canon EOS R3 et EOS R5 : excusez du peu !

Modèle APS-C haut de gamme 30 Mpix : le Canon EOS R7 existe déjà (annoncé en mai 2022) ; quel bonheur ! C’est le successeur légitime de l’ancien reflex EOS 7D MkII et il fait plus que le job : relire notre grand Test Terrain en Thailande ici

Full Frame d’entrée de gamme : actuellement représenté par un vieillissant Canon EOS RP (que je n’aime pas à cause d’un viseur médiocre) on espère son successeur rapidement… C’est « le maillon faible » dans la gamme EOS R actuellement. J’imagine qu’il pourra être nommé Canon EOS R30.

Full Frame de milieu de gamme (polyvalent) : si le Canon EOS R (premier du nom) fait encore le « job » (je l’utilise encore et il n’est pas ridicule à condition d’être bien personnalisé), il est temps que Canon présente un successeur, pas trop coûteux si possible… Relire Test terrain du Canon EOS R et du RF 35 mm f/1.8 IS STM.  J’imagine qu’il pourrait être nommé Canon EOS R8 ce qui le positionnerait intelligemment sous l’EOS R6 (mais au dessus des EOS R ç deux chiffres équipés de capteurs APS-C)… Le chiffrage à 2 digit indiquant une vocation « accessible » dans la gamme des 1500€ à 2000 €, avec capteur APS-C exclusivement…

Full Frame de milieu de gamme (sportif) : le Canon EOS R6 MkII vient d’être présenté n’est encore que « à peine » disponible. Si vous pouvez mettre la main dessus : foncez car c’est une merveille : 24 Mpx et rafale de 40 im/s pour le Canon EOS R6 Mark II… Son prédécesseur sorti à l’été 2020 était également excellent : Test terrain du génial Canon EOS R6.

Full Frame professionnel polyvalent : il s’agit du Canon EOS R5 actuel, véritable « coeur du marché » professionnel »polyvalent de Canon (et successeur du reflex EOS 5D MkIV). Est-ce le moment d’acheter ? Car son successeur le Canon EOS R5 Mark II est espéré pour le second trimestre 2023… Mais « espéré » ne veut pas dire qu’il est garanti…

Full Frame professionnel (haute résolution) : il s’agirait (sous toutes réserves) de l’équivalent du reflex Canon EOS 5DsR, on parle depuis très longtemps d’un possible Canon EOS R5 S doté de 90 ou 100 Mpixels. Mais rien n’indique qu’il verra finalement le jour : il est tout à fait possible qu’une récession économique mondial ait finalement raison de cette niche de marché. Lire la suite

000 - A LA UNE
22
Un témoignage du passage des reflex au Nikon Z9

Henry Dufour (henryphoto.photodeck.com) un de nos lecteur (que par hasard j’ai retrouvé au Kenya en plein Safari), nous fait part de son témoignage à propos du passage du reflex à l’hybride. J’ai trouvé ça intéressant et j’invite les derniers réfractaires au passage vers l’hybride, à le lire… Henry m’a aussi envoyé quelques images sympa, afin d’illustrer son propos.

« J’étais en Nikon depuis 25 ans. Il y a 4 ans je suis passé du reflex Nikon D850 au Nikon Z7 (tout en gardant un D5 pour le sport et l’animalier). Mon amie Nathalie était en Canon. Elle est passé du Canon EOS 5D Mk3 au Canon EOS R6. Je l’ai essayé… et suis tombé raide devant le monde qui séparait les Z6 ou Z7 de l’EOS R6 : notamment en terme d’Autofocus et de richesse de personnalisation.

Comme Nikon ne communiquait pas beaucoup sur son Nikon Z9, et que l’AF du Z7 (même le Nikon Z7 II), était à la ramasse derrière les Canon EOS R :  je me suis acheté un EOS R5… Avec un RF 70-200 mm f/2.8 L IS USM et un EF 200-400 mm d’occase. Et là je me suis régalé.

La découvert du Canon EOS R5 puis du Nikon Z9… J’ai fait un safari avec le Canon EOS R5 ou j’ai pu « oublier » de faire attention à mon Autofocus : qui faisait ce que je voulais… Pour mieux me concentrer sur le cadrage, sur la composition et sur l’exposition… Mais l’ergonomie des Nikon (par habitude) me manquait. Puis ils ont annoncé le Nikon Z9 et ses spécifications incroyables, le 400 mm f/2,8 TC 1,4 et le 800 mm.

J’ai donc reswitché pour le Nikon Z9. Je reviens d’un safari au Nikon Z9 + 500 mm Fl plus bague et 800 mm f/6,3. J’ai retrouvé le plaisir de photographier que j’avais avec l’EOS R5. L’AF du Z9 demande de l’apprentissage, mais une fois maitrisé, tu « en rates » très peu.

La reconnaissance de l’œil est très efficace, et quand ça ne reconnaît pas l’œil, le suivi 3D ou l’AF dynamique zone S s’en sortent très bien.

Reste le poids, des possibilités de personnalisation que je trouve moins poussées que chez Canon (pour ce que je faisais). Mais l’habitude de la prise en main Nikon me convenait mieux.

J’attend toujours de 400 mm f/2,8 TC 1,4… Mais chez Nikon ils m’ont dit « Monsieur, vous avez le 800 mm et vous êtes 15 en France »… Donc patience, je considère avoir déjà de la chance !

Avec ce 400 mm, tu as un 400 mm f/2,8, un 560 mm f/4… Et au crop : un 840 mm. Quand le 400 mm arrivera : je céderai mon 800 mm et prendrai un doubleur.

Voici qq images prises au 800 d’une embarcation au lac Baringo… Et quelques autres au Niko, Z9. A noter que le « rollier » a été pris grâce à la fonction pré enregistrement.

A propos du switch vers l’hybride : la ou je suis convaincu, c’est qu’il faille switcher maintenant pour les Canonistes que ce soit pour les boitiers pro, experts et grand publics. L’offre canon est complète sur toute la gamme. Et plus le temps passera, moins ils pourront trouver preneur à bon prix de leur reflex et optiques EF.

Pour Nikon, c’est à mon avis plus discutable, mais ça n’est qu’une question de temps. Les besoins en optique Z sont à peu près couverts (je trouve quand même qu’il manque un 70-200 mm f4 léger – le f/2,8 est une enclume).

Le zoom grand angle 14-30 mm Z  et le trans-standard 24-70 mm f/4 Z sont excellents. Le 85 mm f/1,8 Z est très bon aussi… Mais par contre en boitier il ya un gap entre le Nikon Z7 II et le Nikon Z9 : il n’y a pas de vrai remplaçant du reflex D850. Lire la suite…

000 - Grand large
57
Belle surprise à 2.699 € : Canon RF 135mm F1.8L IS USM

Belle surprise que cette annonce du Canon RF 135mm F1.8L IS USM (2.699 €) dévoilé en même temps que le Canon EOS R6 MkII : par ici pour les caractéristiques détaillées chez Canon.

La focale de 135 mm est unique : notamment pour des portraits magnifiques… Un 135 mm isole beaucoup plus le sujet de l’arrière plan, qu’un 85 mm (avec beaucoup plus de bokeh). Un 135 mm permet aussi de conserver plus de « distance de sécurité » : en shootant plus loin de son modèle, qui en sera moins intimidé. C’est notamment important lorsque le modèle n’est pas habitué aux photos : mieux vaut utiliser un 135 mm qu’un 85 mm. Lire la suite…

000 - A LA UNE
26
24 Mpx et rafale de 40 im/s pour le Canon EOS R6 Mark II

Comme espéré, le Canon EOS R6 Mark II a bien été annoncé par Canon ce matin (en même temps que le petit télé Canon RF 135mm F1.8L IS USM)… Les amateurs pourront se précipiter sur les derniers exemplaires de la version originale (datant de l’été 2020, soit environ 2 ans), dès qu’ils seront soldés… (relire notre très complet « Test terrain » du génial Canon EOS R6).

Mais ceux qui sont prêt à patienter un peu pour la dispo du nouveau modèle, gagneront un capteur très légèrement plus défini : on passe de 20 à 24.2 Mpixels ce qui psychologiquement est un « plus ». Le format HEIF (10 bits) fait son apparition (ce qui intéressera les utilisateurs d’écrans HDR, de Photoshop et de Lightroom, comme nous l’expliquions : Un mode HDR 32 bits en préparation dans Lightroom Classic).

La vitesse en rafale devient incroyable : rafales à 12 im/sec avec obturateur mécanique (et Buffer illimité). Rafales à 40 im/sec en obturateur électronique, ce qui fait de ce modèle un expert en photo sportive (l’EOS R3 se contente lui de 30 images/sec)… Mais attention : le Buffer sera moins généreux que celui de l’EOS R3, ainsi en rafale à 40 im/s : on parle de 190 fichiers JPEG, de 140 fichiers CRaw… Et de 75 fichiers RAW. L’EOS R6 MkII profite par ailleurs de la fonction de pré-enregistrement (0,5 sec avant le déclenchement) et du récent mode « rafale RAW » , inauguré sur les Canon EOS R7 et EOS R10.

En progrès également les modes Autofocus (Dual Pixel AF II) qui sont proches du très haute de gamme Canon EOS R3 (ce que l’on a déjà vu sur le petit cousin à capteur APS-C (relire notre Test terrain du Canon EOS R7 en Thailande)… L’ensemble sera bien aidé pare l’adoption du processeur Digic X, comme l’EOS R3, avec une plage d’utilisation étendu de -6,5 à 20 IL. 

Vous profiterez du suivi des voitures et motos, mais aussi (nouveau) : des avions et trains. Sans oublier les humains et animaux : chiens, chats, oiseaux comme ses prédécesseurs… A noter que l’EOS R6 Mark II inaugure un mode de suivi des chevaux avec possibilité de privilégier l’animal ou le cavalier…

Le viseur est toujours un OLED en 0,5 pouces affichant 3,69 Mpix pour un grossissement de 0,76x. le taux de rafraîchissement peut monter à 120 fps. Mais il profite du nouveau Mode d’affichage « Simulation viseur Optique », comme sur les OES R3 et EOS R7.

Le Canon EOS R6 Mark II utilise toujours un double lecteur de cartes SD UHS-II (compatible UHS-I). Lire la suite…

000 - A LA UNE
9
Disparition d’interfaces tactiles… suite !

Tout ce qui est à la Mode, se démode ! Il n’y a pas que chez Apple et chez Canon que la mode des interface « tactiles » a pris du plomb dans l’aile… Relire : Macbook Pro : la Touch Bar ne sert-elle… à rien et  La Touch Bar ne sert à rien… dans Lightroom Classic CC. Pour la petite histoire une lecture intéressante : 

Volkswagen abandonne sa pire idée depuis des années : les touches tactiles sur le volant : « Trois ans, c’est le temps qu’il aura fallu à Volkswagen pour réaliser que son idée prétendument révolutionnaire ne l’était pas tant. Cette idée, c’est le remplacement de boutons physiques sur le volant et la planche de bord de ses voitures par des zones tactiles à retour haptique, à l’apparence plus moderne. » Lire la suite…

000 - A LA UNE
0
Disponibles : mes profils Lightroom Pro pour le Canon EOS R7

Ils sont enfin disponibles : mes profils Lightroom « Pro » pour le Canon EOS R7 ! Améliorez la colorimétrie des RAW du Canon EOS R7 dans Lightroom Classic, dans Lightroom (Cloud) et Photoshop (ACR) sur Mac et PC… Grâce à ces 9 profils spécifiques, que j’ai créés pour remplacer le Profil « Adobe Couleur » de Lightroom qui est souvent décevant, spécialement pour les teintes chaudes. C’est par ici : Profils Lightroom spécifiques pour Canon EOS R7.

 

• Profils compatibles avec tous les fichiers RAW des Canon EOS R7 – J’ai développé ces profils spécialement pour les Canon EOSR3… Ils fonctionneront pas avec les fichiers RAW produits par les Canon des générations précédentes.

• Profils 100% compatibles avec versions 8.2.1 et suivantes de Lightroom Classic. Eventuellement compatibles avec Lightroom Classic 7.3 et postérieures (mais je ne garantis pas). Profils incompatibles avec Lightroom 6 et précédentes.

• Profils compatibles avec les versions 3.1 et suivantes de Lightroom (Cloud) : dans la version Mac et PC de Lightroom (Cloud), il est facile d’importer manuellement ces profils dans la version « desktop » du logiciel.

• Une fois installés dans Lightroom Classic : vous retrouverez ces profils dans des versions récentes de Adobe Camera Raw (dans Photoshop). Ils ne sont donc pas seulement réservés à Lightroom et Lightroom Classic. Lire la suite…

000 - A LA UNE
13
Test Terrain du Canon RF 50 mm f/1.8 STM : craquez !

Annoncé en novembre 2020, ce minuscule objectif pancake : est l’objectif Canon RF le plus vendu au monde. A ce prix là il faut être « insensible » au charme discret et bourgeois du 50 mm… pour ne pas craquer !

Ses ancêtres EF 50 mm f/1.8 pour reflex EOS – qui n’étaient pas « pancake –  était déjà les best sellers de la gamme EF, j’ai du acheter mon premier en 1993… Ils étaient même les plus vendus de tous les objectifs dans le monde : toutes marques et tous systèmes confondue. Ce qui place la barre très haut pour cet objectif minuscule : le plus simple, le plus basique, mais pas le moins utile…

Dans le même goût on lira le Test récent de l’indispensable RF 16 mm f/2.8 STM (que j’ai testé en Thailande en même temps que j’ai testé le Canon EOS R7)… Ce minuscule pancake « ultra grand angle » qui adopte le même « form factor », mais qui est lui totalement inédit par le choix d’une focale très audacieuse…

 
 

 

Une fiche technique toute simple – Il ne pèse que 160 gr : c’est vraiment minuscule ! Mais attention, il n’est pas stabilisé… Donc, si le capteur de votre appareil n’est pas stabilisé (EOS R, EOS RP et EOS R10) : révisez la règle du « un sur la focale » : ce qui n’est pas sorcier au 50 mm (au 50 mm visez autant que possible une vitesse de 1/50 sec ou davantage).

Sinon, utilisez un Canon EOS R5, R6 ou R7 dont les capteurs sont stabilisés, ce qui permet de gagner jusqu’à 5 stops en vitesse avec des objectifs non stabilisés… Et jusqu’à 7 ou 8 stops avec les objectifs IS.Le prix de ce Canon RF 50 mm f/1.8 STM est vraiment très accessible : 229€  c’est cadeau ! Canon développe depuis peu une gamme d’objectifs RF fixes : à prix doux… Pour les anciens utilisateurs de reflex, le passage aux hybrides EOS R me semble désormais une évidence. Les résultats sont meilleurs qu’en reflex, l’ergonomie a progressé et votre sac photo s’est beaucoup allégé ! Retour sur la fiche technique (et chez Canon la page des caractéristiques détaillées est par ici)… Lire la suite.

1 2 3 73