web analytics

Mes 10 bonnes raisons de passer aux Canon EOS R6 et R5 en 2021

35
BILLET PREC.
BILLET SUIV.

 

Il est assez probable, que tôt ou tard… vous « craquerez » pour un Canon EOS R6, ou un EOS R5, accompagné d’un ou deux objectifs RF pour commencer… Ou peut-être serez-vous tenté par le premier né de la gamme : le Canon EOS R (qui coute beaucoup moins cher actuellement 1 799 € boitier nu avec la bague EF / RF) et que j’utilise avec bonheur ; car il reste totalement dans le coup, au point que je le préfère à n’importe quel réflex…

A moins que vous ne patientiez jusqu’à l’arrivée (possible) d’un prochain modèle : peut-être même un EOS R7 à capteur APS-C qui sait ? Quoique je ne suis pas certain qu’un tel modèle arrive, mais on verra bien (un peu de suspens reste plus excitant que de tout savoir de l’avenir)… Le passage du monde du reflex à l’hybride Full Frame est désormais « totalement engagé »…

 

 

Avant d’aller plus loin : juste un petit mot rapide à l’attention de nos lecteurs Nikonistes (je sais qu’il en reste) : qui pourront transposer une bonne partie de cet article en mode « Z » puisque beaucoup de constats que je fais à propos des EOS R sont également valables pour les Nikon Z. L’offre récente en boîtiers « Z » est devenue très intéressante depuis les version II des Z6 et Z7… Même si du côté des objectifs c’est un peu moins reluisant, avec toujours aucun Z 70-200 mm f/4 compact annoncé… (relire notre : Test de 15 jours avec le Nikon Z7 à Hong Kong).

 

 

 


Fin 2020 : un petit point de situation

  BACK TO TOP 🔺 

L’objet de cet article est de détailler les 10 points qui m’ont le plus convaincu dans la gamme Canon EOS R… Pour autant, je ne vais pas vous refaire ici la liste de toutes les qualités de cette gamme.

A ce sujet : relisez plutôt mon  « test du Canon EOS R6 et celui du Canon EOS R avec le RF 35 mm f/1.8 IS USM. Je répète et j’insiste : l’EOS R n’est pas du tout devenu « ringard », il reste une superbe affaire si vous le trouvez à bon prix. Et d’ailleurs j’explique dans mon article comment le personnaliser au mieux, pour faire oublier ses petits défauts ergonomiques et l’absence de Joystick… 

De tas de commentateurs qui ne font pas « beaucoup » de photos, vous expliqueront facilement « tout ce qui ne va pas », avec les Canon EOS R (spécialement sur le premier modèle d’EOS R qui avait fait l’objet d’un « lynchage » assez irrationnel).

On vous expliquera par exemple que les objectif RF sont chers et « pro »… En oubliant soigneusement de signaler le prix raisonnable des nouveaux objectifs d’entrée de gamme disponibles. Il n’en existe pas encore beaucoup, mais il en existe suffisamment pour commencer à s’équiper « petit à petit ».

Et il y en a pour tous les goût… A commencer par cet exceptionnel RF 24-105 mm f/4 ultra polyvalent, ultra performant et relativement peu encombrant… Qui pèse à peu près le poids de mon ancien EF 24-70 mm f/4 L IS USM, que je considérais être le « juste compromis » : entre performances et ce qu’il est acceptable d’emporter dans un petit sac pour un après midi de ballade.

Sans oublier que pour certains modèles spécifiques : mieux vaut choisir dans les gammes EF pour les utiliser avec la bague EF / RF (par exemple en studio, lorsque la compacité n’est pas un facteur trop important). On peut supposer que lorsqu’il sera temps pour vous, de compléter progressivement votre équipement, alors de nouveaux modèles seront probablement arrivés…. Relire : Possible gamme Canon RF en 2021 : vous allez halluciner ! Mais passons maintenant aux 10 points forts de cette gamme EOS R.

 

 


Bonne raison n°1 : l’Autofocus Dual Pixel de Canon, peut-être le meilleur AF actuel ?

  BACK TO TOP 🔺 

Les progrès de Canon à ce niveau en d’espace de trois ans ont étés très spectaculaire… Spécialement avec les EOS R5 et EOS R6, Canon s’est hissé au niveau des Sony A7… Au point de les égaler de l’avis de nombreux testeurs, voir de les dépasser dans certains domaines…

Notamment si l’on prend en compte la facilité d’utilisation (lire : Les Méthodes de sélection des collimateurs AF au milieu de l’article), l’ergonomie générale et l’absence de black-out dans le viseur… Ou encore la détection des yeux des oiseaux en vol, ce qui intéresse de nombreux photographes animaliers (et plus généralement la détection des yeux tout court…), relire : Autofocus et suivi des yeux : Canon a rattrapé Sony.

Bien entendu, des progrès sont encore possibles et Canon n’hésite pas à proposer de nombreuses mise à jour des Firmware à chaque fois que c’est nécessaire (ou que c’est possible). On peut considérer que ces trois marques (Canon, Sony et Nikon) sont parvenues à un niveau d’efficacité qui « ringardise » définitivement l’Autofocus des reflex… Et qui justifie pleinement le passage à l’hybride Full Frame désormais. Relire : En 2021 : rester en reflex ou passer en hybride Full Frame ?

Une remarque à propos de Panasonic qui reste légèrement en retrait des trois leaders au niveau des performances de l’AF. Panasonic utilise encore un système basé sur la détection de contraste, qui reste parfois un peu plus erratique. Mais à mon avis cela va changer très vite et l’on devra « compter avec » Panasonic, qui a récemment proposé un boîtier plus compact : le S5 qui est terriblement séduisant…

 

 

 

Nikon a bien progressé récemment, mais reste encore un poil moins impressionnant que les AF de Canon et Sony. Toutefois le système AF des Nikon Z en ce mois de décembre 2020, est meilleur que n’importe quel système reflex (et classé en troisième position donc).

Quoiqu’il en soit : après avoir testé l’un de ces trois système AF (et bientôt 4 peut-être, si Panasonic adopte un nouveau système AD) il est probable que vous ne souhaitiez jamais revenir à un système reflex. J’invite mes lecteurs « encore sceptiques » à se rendre dans une boutique pour essayer un de ces nouveaux boitiers hybrides Full Frame : vous serez bluffés…

 

Et vous ? Qu’en pensez-vous ? Exprimez-vous en commentaires

 


Bonne raison n°2 : un très bon viseur électronique qui ne génère pas de black-out

  BACK TO TOP 🔺 

Jusqu’à fin 2018, la plupart des EVF sortis avant celui du Canon EOS R, me semblaient peu satisfaisant (il y avait toujours un truc qui me gênait)… Mais Nikon et Canon ont bien compris, que les photographes utilisateurs de reflex, ne se laisseraient pas convaincre par un viseur médiocre. Et fin 2018 : ils ont fait ce qu’il faut pour leur entrée dans cette nouvelle arène, ou ils étaient attendus avec un peu de scepticisme…

Considérons donc ce nouveau niveau d’exigence de 3,69 Mpix (fin 2018) : comme le « minimum vital » concernant les EVF désormais. Tout ce qui est moins bien : est « à balancer à la corbeille »… Et c’est d’ailleurs ce que j’annonce depuis des années, relire cet ancien article : Votre viseur électronique est-il… « dépassé » ?

Le viseur du Canon EOS R5 (annoncé en juillet 2020) est encore meilleur avec 5,76 Mpix. Au passage, consultez cette liste impressionnant des amélioration des EOS R5 et EOS R6 comparé à l’EOS R : liste en PDF sur canon.com..

Pendant que l’EOS R6 se content « plus ou moins » du viseur de l’EOS R avec 3,69 Mpix… Mais l’EOS R6 profite d’une fréquence plus élevée (de 120 im/sec), qui est bien agréable à l’oeil que celle de l’EOS R (qui se contente de la moitié à 60 im/sec). Relire : Passionnant Match des Full frame d’entrée de gamme.

Par ailleurs (et c’est là aussi que les EOS R6 et EOS R5 marquent un progrès très sensible par rapport au premier EOS R) : c’est l’absence de « black-out » durant les rafales, qui procure un confort de visée exceptionnel… Le viseur vous épargne la désagréable impression de « trou noir » entre deux images en mode rafale et c’est très efficace… Et cette petite séquence, en est une très brillante illustration (attention, il s’agit à droite du Nikon Z7 et non pas du Nikon Z7 II). Avouez que c’est très convainquant :

 

 

 


Bonne raison n°3 : désormais suffisamment d’objectifs peu coûteux et légers…

  BACK TO TOP 🔺 

Cette question des « petits » objectifs destinés aux amateurs moyennement fortunés a longtemps été un handicape pour la gamme Canon EOS R. Mais je considère que ce n’est plus vraiment le cas depuis cet automne 2020… Il existe désormais le minimum vital !

Tout en haut de la liste : je placerais le petit RF 35 mm f/1.8 IS STM, annoncé fin 2018 avec le premier EOS R. C’est lui qui m’avait fait adorer le Canon EOS R, dès le début (ici, quelques images que j’ai pu réaliser avec). 

 

 

Même si le gain de poids et de volume par rapport à son prédécesseur en gamme EF datant de 2012 (le EF 35 mm f/2 que je possédais), n’est pas aussi visible qu’avec le zoom 24-105 mm f/4 : ce gain de poids existe tout de même et je le trouve appréciable (ci-dessus image en provenance de Camerasize.com).

De toutes façons, sautez-lui dessus, même d’occasion ! D’autant que revenir à la prise de vue au 35 mm, fera du bien à tout le monde : un bon exercice pédagogique…. Relire : Vous tournez en rond ? Revenez au 35 mm f/2… ou f/1.8. Précisons qu’il est toujours disponible sur Amazon, pour 547 €, son prix ne semble pas changer : signe qu’il se vend très bien…

 

 

Je possède déjà le Canon RF 35mm f/1.8 Macro IS STM et je compléterais ce trio dès que l’on pourra repartir en voyage…  Vient alors l’indispensable RF 50 mm f/1.8 STM, l’autre objectif pédagogique par excellence, qui a le bon goût de rester très peu coûteux… Présentation : 229 € : Canon RF 50 mm f/1.8 STM désirable et compact. Même si entre les deux : c’est le 35 mm que je vous recommande de préférence. 

 

 

Par ordre des priorités, suivi immédiatement par le récent Canon RF 85 mm f/2 Macro IS STM : léger, compact et disposant d’une distance de mise au point très courte… Qui peut éventuellement être confronté au Samyang 85 mm f/1.4 AF Monture Canon RF (lire notre test terrain ici). Compacts, lumineux et pas trop chers, tout en proposant un bokeh épatant : ces trois là forment une équipe « d’indispensables »…

 

 

Ce qui m’a poussé à revendre mon EF 35 mm f/2 L IS USM et mon exceptionnel EF 85 mm f/1.4 L IS USM, pourtant tout neuf (et que j’aimais tant… dire que je n’ai même jamais trouvé le temps de vous écrire un test terrain, à son sujet ! Ce que j’avais pourtant très envie de faire)…

Ces trois là forment déjà un ensemble très compact, léger et peu coûteux, bien adapté à la street photo et au voyage « léger ». Relire aussi : Quels objectifs recommander pour les Canon EOS R et Canon EOS RP. Ci-dessous, le Canon RF 35 mm f/2, face aux alternatives Sony et Nikon : Camerasize.com :

 

 

Toujours dans la catégorie « pas trop cher » : j’ai eu un vrai coup de coeur pour l’ultra grand angle Samyang 14mm f/2.8 AF Monture Canon RF (relire le test terrain), dont l’Autofocus est très efficace… Pensez-y, car ce ne sera peut-être pas avant longtemps, que Canon nous proposera un RF 14 mmm f/2.8, aussi peu coûteux… Je le considère comme « un must » actuellement !

Mais le meilleur est peut-être encore à venir, si l’on en croit les rumeurs : Possible gamme Canon RF en 2021 : vous allez halluciner ! D’après CanonRumors on aurait droit à cela en 2021 (si du moins cette saleté de virus ne venait pas « tout ralentir », ce qui est une hypothèse fataliste bien entendu…) :

 

  • Canon TS-R 14 mm f/4 L
  • Canon TS-R 24 mm f/3.5 L
  • Canon RF 10-24 mm f/4 L USM
  • Canon RF 14-35 mm f/4 L IS USM
  • Canon RF 24 mm f/1.8 IS STM Macro
  • Canon RF 35 mm f/1.2 L USM
  • Canon RF 100 mm f/2.8 L Macro IS USM
  • Canon RF 135 mm f/1.4 L USM
  • Canon RF 100-400 mm f/5.6-7.1 IS USM
  • Canon RF 400 mm f/2.8 L IS USM
  • Canon RF 500 mm f/4L IS USM
  • Canon RF 600 mm f/4L IS USM
  • Canon RF 800 mm f/5.6 L IS USM
  • Canon RF 1200 mm f/8 L IS USM.

 

Un 100 mm Macro f/2.8 est très attendu, je suppose… Et pour ma part : un éventuel RF 24 mm f/1.8 IS STM (bien compact dans la lignée du RF 35 mm f/1.8) me comblerait… Car depuis que j’ai revendu mon Sigma 24 mm f/1.4 Art : je sais qu’il va me manquer un peu ! Relire : Le Sigma 24 mm f/1.4 Art : mon objectif préféré)…

Même si j’ai conservé mon minuscule EF 28 mm f/2.8 IS USM pour l’utiliser avec l’EOS 5DsR et sur la bague EF / RF. Rappelons que ce très joli modèle de 2012 est minuscule ! Il est le plus petit des EF stabilisé et s’accord très bien de l’EOS R monté sur la bague EF / RF. Il est malheureusement quasi introuvable, si vous le trouvez d’occasion : foncez ! Relire : Discret petit génie oublié : Canon EF 28 mm f/2.8 IS USM)

 

 

 


Bonne raison n°4 : le reste de la gamme optique Canon RF…

  BACK TO TOP 🔺 

N’oublions pas que les boitiers ne sont que des « détails » et qu’on en change assez souvent… Car n’oubliez pas : ce qui compte c’est l’objectif. Et là : Canon me semble faire mieux que les autres (Nikon et Sony) à nouveau. La gamme n’est pas immense (pour le moment) : mais elle est parfaitement ciblée, pour répondre aux attentes de la plupart d’entre nous…

A commencer par ce RF 24-105 mm f/4, qui est le parfait objectif de voyage, polyvalent et compact et léger (tout juste 700 gr. alors que le EF 24-105 mm f/4 L IS USM II en pèse 795 gr)… Il est une très grande réussite de la Gamme EOS R, relire : Canon RF 24-105 mm f/4 L IS : meilleur zoom polyvalent ?

Je trouvais les 24-105 mm finalement trop encombrants. Et je les avais délaissés depuis 2012, pour revenir à un EF 24-70 mm f/4 L IS… Le passage à l’EOS R me permet de revenir à ce type de zoom un peu plus polyvalent, que j’avais utilisé entre 2005 et 2012 : le 24-105. Et Canon reste le seul à le proposer avec une telle qualité, me semble-t-il (même si un comparatif est à prévoir éventuellement)… CF : camerasize.com :

 

 

Enfin, mon second coup va bien entendu aux deux RF 70-200 mm… Et spécialement au nouveau Canon RF 70-200 mm f/4 L IS USM, ultra compact (qui ne sera disponible qu’en mars 2021 malheureusement, alors qu’il avait été annoncé pour fin décembre initialement. Peut-être un effet de la crise du COVID)… C’était vraiment le zoom sur lequel j’espérais beaucoup de la monture RF. 

 

 

 

Ci-dessus, comparé à l’ancien Canon EF 70-200 mm f/4 L IS (… là encore je viens de revendre le mien), qui est monté sur la bague d’adaptation EF / RF. Et bien comment dire : il n’y a pas photo, n’est-ce pas ? On ne regrettera donc pas le passage à la gamme hybride EOS R. Avec un tel atout dans sa manche, Canon va certainement attirer du monde en provenance de Sony et de Nikon. Car le gain de taille est très spectaculaire !

 

 

 

 

 

En attendant, relire également notre Prise en main du Canon RF 70-200 mm f/2.8 L IS USM. Lui c’est l’objectif des pro : qui fera toute la différence si vous devez le « trimballer tous les jours ». C’est lui qui allègera vraiment votre sac photo…

 

Caractéristiques du RF 70-200 mm face aux autres 70-200 mm
  EF 70-200 f/2.8 L IS USM III Canon RF 70-200 f/2.8 L IS USM Nikon F 70-200 f/2.8 Nikon Z 70-200  f/2.8 S Sony FE 70-200 f/2.8
Poids du 70-200  1440 gr. 1070 gr. 1430 gr. 1440 gr. 1480 gr.
Longueur 19,6 cm. 14,6 cm. 20,3 cm. 22,0 cm. 20,0 cm.
Diamètre 8,9 cm. 9,0 cm. 8,9 cm. 8,9 cm. 8,8 cm.

 

 

La prouesse de ce gain de taille et de poids (qui n’avait jamais pu être réalisé auparavant sur aucuns type d’objectifs), repose sur une formule optique entièrement nouvelle. Et celle-ci a bien entendu été rendue possible par la monture RF, dont l’absence de miroir permet de rapprocher les groupes de lentilles arrières, encore plus près du capteur.

 

 

Toute autre chose maintenant, qu’il ne fallait pas passer sous silence : ne négligeons pas l’intérêt de cet étonnant et hors normes Canon RF 600 mm f/11 IS STM : léger et amusant (test terrain). Qui apporte un vent de fraîcheur dans ce domaine si particulier des téléobjectifs « amateurs »… Beaucoup critiqué, mais incroyablement efficace et totalement unique en son genre… Essayez-le d’abord ! Et n’en parlez qu’après…

 

 

Exclusif : Terrain du Canon RF 600 mm f/11 IS STM et du RF 1.4x

 

Et bien entendu pour la bonne bouche : pour les pros du studio, du mariage et du portrait c’est un peu une révolution, avec ce phénoménal RF 85 mm f/1.2 L IS USM DS. Que tout le monde ne peut pas s’offrir, mais qui fera certainement de l’oeil à beaucoup de « pros »… Comme vous les savez déjà, j’adore les 85 mm (tous, y compris le minuscule EF 85 mm f/1.8 USM). Relire aussi J’ai testé le Sigma 85mm F1.4 DG HSM Art : Grandiose. Ou plus ancien : Sigma 85mm f/1.4 et Canon EOS 5DsR : ça pique.

 

 

 


Bonne raison n°5 : les nouveaux fichiers « allégés » C-RAW

  BACK TO TOP 🔺 

Mais non, mais non ! Ma 5em bonne raison de craquer : n’est PAS la stabilisation du capteur des EOS R5 et EOS R6, qui est un progrès certes… Mais ce n’est PAS ce qui va impacter le plus ma façon de travailler en général (relire : La stabilisation du capteur vous sera-t-elle, indispensable ? au milieu de l’article )…

Non : l’atout N°5 de Canon (par ordre de préférence pour moi) : ce sont bien les fichiers RAW « allégés » C-RAW… Qui me feront économiser beaucoup de place sur mes disque durs (oui, vraiment beaucoup)… Et me permettront de faire de grosses économies sur mon budget stockage et sauvegarde.

Si vous êtes vraiment un « vrai photographe productif » (et non un geek, qui s’amuse la plupart du temps davantage avec les réglages de son 4K qu’à faire des photos), si vous shootez « beaucoup » : alors cet argument « d’économie » d’espace est vraiment fondamental (en plus d’être dans l’air du temps écologique) ! Un avantage concret et pratique, en faveur des utilisateurs de Canon EOS R… Canon prépare un nouveau format RAW : le .cr3

Autre chose (qui ne concerne que l’EOS R6) : ne négligez pas les avantages d‘une résolution plus modeste (plus raisonnable) de 20 Mpixels… Ainsi avec l’EOS R6 vous profiterez de RAW plus léger, auxquels s’ajoute la compression sans perte des .CR3. Des fichiers plus rapides à copier vers l’ordinateur. Plus légers à traiter dans Lightroom… Plus rapide à sauvegarder vers vos disques. Plus rapides à uploader vers le Cloud (pour ceux qui préfèrent Lightroom Cloud à la place de Lightroom Classic). Et même plus vite uploadés sur : image.canon (lire nos explications en fin d’article à ce sujet).

D’autant que entre 20 et 24 Mpix : la différence de résolution reste modeste… Quelques exemples du poids très réduit des RAW du Canon EOS R6 : 

 

CANON EOS R6 – JPEG + RAW – 20 Mpixels

      • CR3 : 17,7 Mo
      • JPG : 3,1 Mo

CANON EOS R6 – JPEG + RAW COMPRESSE – 20 Mpixels

      • CR3 : 6,6 Mo
      • JPG : 3,1 Mo

CANON EOS R – JPEG + RAW – 30 Mpixels

      • CR3 : 26,5 Mo
      • JPG : 5,5 Mo

CANON EOS R – JPEG + RAW COMPRESSE – 30 Mpixels

      • CR3 : 11,7 Mo
      • JPG : 5,5 Mo

 

 


Bonne raison n°6 : les quatre adaptateurs EF / R

  BACK TO TOP 🔺 

Qui me garantissent de parfaitement exploiter mes objectifs EF (même si il ne m’en reste que deux) avec les EOS R.

Et rien ne dit d’ailleurs : que je ne rachèterai pas certains objectifs EF très spécifiques, si leur prix est amené à baisser (sensiblement), suite à la transition de beaucoup de professionnels vers les gammes RF (ce que j’espère). Par exemple, si je trouvais un jour un Canon EF 200 mm f/2 IS USM en occasion : je sauterai dessus : des années que je rêve de ce « morceau » devenu mythique…

Et pourquoi pas un téléobjectif du genre EF 400 mm F/2.8 L IS USM III qui est incroyable de légèreté et d’équilibre… J’ai pu le tester avec lma bague d’adaptation EF / RF : c’est comme si elle n’existait pas. Il faut peut-être saisir l’opportunité du passage EF vers RF, pour « saisir » certaines bonnes affaire ! 

 

 

Mais surtout : moi qui suis un grand utilisateur de filtre polarisants, je vais mon régaler avec la version permettant d’intégrer un polarisant rotatif (que l’on pilotera depuis une molette de la bague)… Ce qui sera bien plus pratique lors de l’utilisation conjointe du polarisant et d’un pare-soleil…

  • Bague RF / EF : fournie avec le kit (ou dispo pour 109€)
  • Bague RF / EF : Contrôle Premium : 219 €
  • Bague RF / EF : Drop In Filtre C-PL : 329 €
  • Bague RF / EF : Drop in Filtre V- ND : 449 €

Là, je dis progrès visible et même coup de génie… Car Canon a trouvé le moyen de transformer ce qui peut être considéré comme un inconvénient (la bague un peu encombrante)… en « fonction avantageuse » ! Il fallait y penser… Malheureusement en ce mois de décembre 2020 : il semble que ces bagues soient encore disponibles au « compte goutte »… Ce qui est probablement le signe d’un certain succès.

 

Et vous ? Qu’en pensez-vous ? Exprimez-vous en commentaires

 


Bonne raison n°7 : batteries compatibles avec les précédentes LP-E6 et LP-E6N

  BACK TO TOP 🔺 

Oui, limiter le nombre de chargeurs différents en voyage, voilà une très bonne chose… Je possédais 4 exemplaires de batteries LP-E6 pour mon EOS 5DsR, voilà donc une modularité bienvenue avec le Canon EOS R et ses successeurs. Bravo Canon (et Nikon a d’ailleurs suivi la même logique : tant mieux)…

La nouvelle Batterie des Canon EOS R5 et EOS R6, qui se nomme LP-E6 NH monte à 2130 Mha (et reste compatible avec la très ancienne LP-E6 originale de 1600 Mha, qui remonte à l’EOS 7D sorti en 2009 je crois bien).

Utilisée sur l’EOS R6 avec l’écran LCD, l’autonomie de le LP-E6 NH monte à environ 510 clichés (j’en ai fait plus que cela). Et en utilisation avec le viseur, on ne dispose plus que de 380 clichés (la visée par le viseur en fréquence 120 im/sec, consomme plus que la visée avec l’écran).

 

 

Tout cela me convient très bien et m’évite de changer d’un coup toutes mes batteries… Pour information, je ne me suis jamais retrouvé en panne sèche avec l’EOS R, ni avec l’EOS R6. J’emporte toujours deux batteries supplémentaires et j’ai l’esprit tranquille. Toutefois, restez conscient que les performances diminuent plus vite, si vous utilisez les anciennes batteries LP-E6 de 1600 Mha. 

J’aime beaucoup ces batterie LP-E6 : d’ailleurs j’ai même trouvé un panneau LED pratique, qui utilise ces mêmes batteries Canon (il s’agit du Kaiser StarCluster Flächenleuchte 327). 

 

 


Bonne raison n°8 : la stabilisation du capteur

  BACK TO TOP 🔺 

Pour mon utilisation personnelle, il ne s’agit pas d’une révolution « indispensable », mais d’un « petit plus » agréable…

Mais indéniablement l’IBIS* apportera beaucoup de sécurité aux photographes qui s’inquiéteront moins souvent de leur vitesse d’obturation : spécialement les débutants qui n’ont jamais appris la règle du « un sur la focale ». Je dirais que ce sont en priorité ceux-là, qui en profiteront… Sans être une « révolution », l’arrivée de l’IBIS* s’avèrera être un « atout » bien pratique.

Pour les utilisateurs experts et pro, cette « double-stabilisation » apportera un confort et des possibilités décuplées dans des situations spécifiques (qui ne sont pas aussi fréquentes qu’on l’imagine). Ils ne vont donc pas s’en plaindre, d’autant que cet IBIS* est très bien implémenté et tire parti des décennies d’évolution des objectifs IS, qui sont très nombreux dans leurs besaces (en EF, en EF-S et en RF)…

L’arrivée de l’IBIS* dans les EOS R, est aussi une bonne nouvelle pour les utilisateurs de reflex EOS en général et pour le marché d’occasion… Les acheteurs potentiels seront rassurés de savoir que « stabilisé ou non », ce petit objectif d’occasion profitera d’une stabilisation sur leur (prochain) EOS R… Du coup, l’héritage des gammes EF depuis 1987 va peut-être connaitre une nouvelle jeunesse : je pense par exemple aux milliers de zoom EF 70-200 mm f/4 non stabilisés de première génération… En parfait état de marche ! Ou à ce merveilleux petit EF 100 mm f/2 USM de 1991, ultra piqué et si léger avec lequel je me suis régalé. Sans oublier les « légions » de petits EF 50 mm f/1.8 : un des objectifs les plus vendus au monde…

 

 


Bonne raison n°9 : Canon domine toujours l’ergonomie

  BACK TO TOP 🔺 

Je suis un inconditionnel de l’ergonomie Canon en général… et je le suis de plus en plus. C’est en général : « plus malin » et mieux pensé… tout simplement !

La bague programmable à l’avant des nouveau objectifs est un « petit plus bien agréable »… Et les avancées des EOS R5 et EOS R6 ont à mon avis conforté cette avance de Canon en terme d’ergonomie, de confort de prise en main, de rapidité d’accès à toutes les fonctions. Que seul Nikon est capable d’égaler (mais au prix parfois d’un peu de prise de tête)…

Alors que Nikon a raté une occasion immanquable avec ses « Z » de réformer ses « menus à rallonge » (ce qu’ils n’ont pas osé faire, ou pas su faire… et c’est bien dommage), les Menus Canon sont toujours de très loin les plus efficace. On peut toujours les personnaliser avec des « Menus perso » ce que je vous conseil fortement… Avec quelque chose comme cela :

 

 

Si les EOS R5 et EOS R6 font l’unanimité (ou presque), bien entendu le premier EOS R avait été très critiqué (de façon un peu excessive et irrationnelle) : notamment sur la Touch Bar (que je désactive tout simplement et elle ne gène plus personne)… Ou, sur l’absence de Joystick : mais j’ai trouve de nombreuses parades à cette absence (simplement en personnalisant les 4 boutons du Joypad à l’arrière. Du coup je ne suis pas trop gêné par l’absence de Joypad sur l’EOS R)…

Heureusement l’ergonomie d’un boitier ne se résume pas la seule présence d’un Joystick. D’autant qu’avec le nouveau système AF : on en a plus très souvent besoin…

 

 

 

Il fallait bien que j’en parle quelque part, alors pourquoi pas dans le chapitre consacré à l’ergonomie : il n’y a toujours pas de GPS embarqué dans les EOS R(comme il l’était dans l’EOS 6D). Alors ça, c’est vraiment dommage !

Et c’est le seule « gros reproche » que je ferai à Canon (et à tous les autres constructeurs)… Je suis un voyageur et j’avais adoré le GPS intégré dans l’EOS 6D dès 2012… Quel dommage de ne pas le retrouver sur les EOS R, probablement à cause d’un problème d’autonomie. A moins qu’un futur modèle plus « pro » ne l’embarque à l’avenir ?

 

Et vous ? Qu’en pensez-vous ? Exprimez-vous en commentaires

 


Bonne raison n°10 : je me fiche toujours autant de la vidéo 4K en 2020

  BACK TO TOP 🔺 

Même si la vidéo 8K a fait son apparition sur l’EOS R5, il me semble que Canon a d’abord conçu ses EOS R5 et EOS R6 pour les photographes : en priorité… Ce que je salue !

Et oui, en 2020 je me fiche toujours autant, de filmer 4K ! Autant qu’en 2017… Et je n’ai toujours pas de Télé 4K. Je ne suis donc pas forcément le mieux placé pour vous conseiller… Alors, si vous êtes un vidéaste forcené (avant d’être un photographe) : peut-être les offres récentes de Nikon ou de Panasonic, vous sembleront-elles plus judicieuses que les EOS R5 et EOS R6 ?

Pour ce qui me concerne, je n’ai guère envie d’augmenter exagérément mon stock de disques durs en filmant en 4K, lorsque je peux me contenter de 1080p…

Mon stock d’images (photo et vidéo) est constitué de 22 To de stockage au total, qui sont répartis désormais sur deux disques flambant neufs de 12 To… Et j’ai du faire un peu de ménage récemment : en me débarrassant de pas mal de « rushs » filmés en voyage en 1080p (principalement l’année de la sortie de l’EOS 5D MkII).

Ajoutez à ces 22 To de fichiers RAW : trois « sauvegardes intégrales », qui sont bien évidement stockées dans 3 endroits différents… Ce qui veut dire 88 To de disques en tout… C’est lourd et finalement assez cher à « entretenir » tout ce monde là , alors si en plus je filmais aussi en 4K : ne m’en parlez pas !

Le plus important en vidéo pour moi : c’est que l’AF reste simple et rapide (et l’AF Dual Pixel Canon reste probablement le meilleur du monde : Le Canon EOS 6D MkII reste le meilleur boîtier… vidéo). Avec sa colorimétrie très agréable, ce Canon EOS R6 semble bien parti pour séduire les V-Logueurs, qui n’ont vraiment pas besoin de 4K systématique…

Car à quoi bon détruire inutilement la bande passante d’Internet (qui coûte déjà si cher en terme d’émissions de CO2). S’acharner à mettre en ligne du 4K pour faire un simple blog : ce n’est vraiment pas très éco responsable ! C’est même irresponsable…

 

 

 

 

 


Améliorez la colorimétrie des RAW de vos Canon EOS R5, EOS R6, EOS R et EOS RP : dans Lightroom Classic (sur Mac et PC), dans Lightroom (Cloud) et dans Adobe Camera Raw (Photoshop) grâce à 4 Profiles que j’ai développé afin de remplacer « Adobe Couleur » qui ne me convenait pas. Découvrez mes profiles à Télécharger ici !

 

 

  BACK TO TOP 🔺 

 

  

BILLET PREC.
BILLET SUIV.
+

35 commentaires

  1. Bonsoir JF

    J’ai lu avec grand intérêt, comme toujours ton billet très instructif.

    Un seul point sur lequel je ne suis pas d’accord, c’est sur les batteries, j’aurais vraiment préféré qu’ils les changent carrément et qu’ils améliorent grandement l’autonomie qui pêche.

    Car lorsque l’on vend son ancien boitier et que l’on a plusieurs batteries, il suffit de faire un pack de l’ensemble et hop on repart a zéro, ça permettait de retirer un point négatif de l’hybride et pas des moindres.

    Quand au C-RAW, assez d’accord malgré tout, d’autant qu’a priori il est difficile de voir une différence, mais étant sur DXO , je ne suis pas sur que ça soit pris en compte.

    Et pour tout le reste c’est tres juste

    Je suis depuis quelques petits mois seulement avec le systeme R (RP et 24-240 mm), pour commencer doucement avec, je commence a peine a prendre mes marques, ça s’améliore un peu chaque jour et meme si c’est du bas de gamme par rapport à ce que j’avais avant (Nikon D850 et optiques 2.8), je pense avoir fait le bon choix dans le système pour quelques années.

    Bien sur c’était le R5 qui m’intéressait, mais je m’attendais plus a 3 799 € (et non dollars) mais bon…

    On attendra encore un peu, le temps de se faire a l’ergonomie et que tout cela baisse, le R5s est très tentant aussi, étant paysagiste et photo macro c’est a priori vraiment un boitier de rêve, avec un viseur encore meilleur et quelques améliorations côté photo et moins côté video ce qui m’irait complètement.

    Je ne suis pas sur de grand chose, surtout par les temps qui courent, mais dès que ca ira mieux, le 70-200 mm f/4 sera dans mon sac c’est certain et y restera longtemps, car là oui c’est indéniable Canon fait très fort et donne envie, et là : l’hybride prend tout son sens, plus envie de se trimballer avec des Kg d’optiques.

    Et hâte de voir aussi ce que sera capable de donner le premier vrai objectif Macro de la gamme RF .

    Malgré les temps sombres que nous traversons tous, avec plus ou moins de réussite (je suis nouveau chômeur grâce au covid :( ) ça met un peu de baume au coeur et apporte quelques éclaircies de voir qu’ils se bougent et ne restent pas les deux pieds dans le meme sabot.

    Plus qu’a ce que les choses rentrent un peu dans l’ordre et que l’on puisse retrouver une vie plus « normale »

    Vivement les voyages et la liberté
    Encore merci Jean François pour ce beau partage
    et avec un peu d’avance bonnes fêtes a tous

    • Oui, alors il se trouve que les batteries de l’EOS RP sont nettement moins résistantes que celles de la série R…

      ça se discute : moi je trouve ça quand même bien plus pratique de conserver la compatibilité avec les LP-E6 : car j’ai conservé aussi mon EOS 5DsR : alors disposer du même chargeur, j’apprécie vraiment !

      Et je pense que la plupart des photographes (du moins experts et pro) apprécieront de conserver quelques temps leur (vieux) boîtier reflex, en bas-up ! Du coup : la compatibilité fait sens…

      Par contre je ne serai pas étonné que dans 2 ou 3 ans : les EOS R futures passent sur un autre système de batterie éventuellement. Pour suivre les évolutions technologiques dans ce domaine…

  2. La sortie du 70-200mmf4 est retardée à au moins mars.
    Verre à moitié plein: bcp de demandes.
    Verre à moitié vide: problème de production.

  3. Moi j’attends un EOS RP niveau légèreté et dimension et prix et toute la technologie du R à l’intérieur…

    Et en option, un capteur stabilisé, (même si le RF 35mm et RF 85mm f/1.8 et les zooms sont stabilisés, dommage pour le RF 50mm f/1.8). J’espère un RF 50mm f/1.4 stabilisé, au prix du EF 85mm f/1.8…

  4. Bonjour Jf

    Pour ma part je suis encore aujourd’hui entre les deux. Possesseurs de deux reflex (EOS 7D Mk2 et EOS 6D Mk2) et d’un hybride EOS R, j’ai beaucoup de mal a abandonner la visée reflex pour la partie photo.

    L’EOS R me sert exclusivement pour la video. Je n’arrive pas a me faire a la visée par EVF en mode photo. Le décalage par rapport a ce qui se voit me gêne.

    Par contre avantage en mode video c’est de pouvoir filmer en visée EVF. Ce qui apporte une bonne stabilité. Je continue donc a préférer la visée reflex pour la photo.

    Ce qui me gêne donc aujourd’hui pour pratiquer photo et video à 50/50 : est de devoir posséder les deux technologies.

    Et aussi de devoir repasser à la caisse pour le optiques RF (J’aime pas la bague d’adaptation ). Du coup l’argument de réduire le poids n’est pas là.

    J’envisage de m’offrir l’EOS R6 en 2021, si le tarif baisse. Ce qui portera mon matos à 4 boitiers. Pour mon activité c’est nécessaire. L’hybride pour la video et le reflex pour la photo.

    Je sais que beaucoup dirons que l’hybride, c’est l’avenir de la photo. Certainement.

    Mais pour ma part la visée optique reflex restera plus agréable et réactive que l’hybride. Pour moi l’hybride, c’est l’avenir de la video pas de la photo. On ne fera pas de plus belles photos en hybride. Par contre on fera de meilleures videos avec un hybride.

    En resumé. Je prend le meilleur des deux mondes, même si le poids de mon sac ne baissera pas.

    • mmmm…. je ne suis pas d’accord sur un point : lorsque tu écris  » On ne fera pas de plus belles photos en hybride »…

      Et bien je suis convaincu : que si ! Justement grâce aux nouveaux objectifs : justement on fera des photos qui étaient impossible à faire avant… C’est déjà le cas avec les RF 85 mm f/1.2 par exemple.

      On fera de meilleurs photos : « plus facilement », grâce à des 70-200 mm plus légers…

      Et même, pour un « budget donné » par exemple celui qui veut s’acheter un 85 mm f/2 : réussira de meilleurs portraits à grande ouverture avec beaucoup moins de photos ratées, grâce à l’AF « à détection de l’oeil », qui est 10 fois plus efficace que l’AF des reflex…

      Donc par exemple : en portraits, bien entendu que l’on fera « de meilleures photos » en hybride qu’en reflex… Et on en ratera beaucoup moins aussi !

      … ça donne à réfléchir non ?

  5. Bonjour
    En tant que photographe amateur
    Je suis passé cet été de l’EOS 6D au RP
    Super content par contre par rapport à mes finances, le parc d’optique RF est très très limité

    Je ne sais pas ce que fait Sigma ou Tamron
    Par contre pour les pros il est plutôt bien fourni

  6. Bonjour Jean François,

    Une petite question à l’amoureux des 85mm que tu es (on partage cela) : Samyang 1.4 ou canon macro ?

    Tu penches vers lequel, curieux d’avoir ton avis (j’ai le samyang que j’aime beaucoup).

    • Bonjour Aurélie (il y a vraiment trop peu de filles ici, en général ! Remarque en passant) !

      J’ai beaucoup aimé le Samyang… et je n’ai pas encore beaucoup de recule : je n’ai essayé le RF 85 mm que quelques heures : c’est trop court pour me faire un avis.

      Mais je crois que j’achèterai quand même la version Canon, à cause de sa distance de mise au point plus courte…

      La différence d’ouverture n’est pas si énorme (visuellement on gagnera plus de bokeh en s’approchant de son premier plan davantage).

      Et pour une question de polyvalence : donc le Canon… Qui est stabilisé : donc sur mon EOS R dépourvu de stabilisation : c’est un meilleur choix !

      Dernière chose : le Canon RF 85 mm f/2 IS STM est également un tout petit peu plus léger et compact (500 gr, contre 582 gr)… C’est 82 gr de gagné : pas négligeable.

      https://camerasize.com/compact/#799.913,799.860,ha,t

      Donc il a ma préférence : car je suis quand même dans une logique d’allègement, autant que possible. Je ferais donc le choix du Rf 70-200 mm f/4 L IS USM aussi…

  7. très bon article, merci !
    Sur les R5 et R6 je serais ravi de passer là dessus leur prix me semble justifié mais le budget je ne l’ai pas ! Du coup j’apprécie le passage sur l’Eos R qui reste à mon sens un super appareil dont il faut guetter le prix si on a un budget plus serré.
    Je ne comprends pas pourquoi le RP a si mauvaise presse, je le possède depuis un an et j’en suis totalement satisfait, aucune autre marque ne propose un plein format à ce prix là, évidemment qu’il a des limitations mais est-ce que vous demandiez à l’époque à un 100D (que j’ai aussi) et dont vous vantiez pas mal les mérites d’avoir les qualités d’un 70 ou 80D ?
    Pour moi le RP est un appareil à considérer comme on regardait le 100D à l’époque, petit, discret, efficace, à emporter partout et capable d’offrir un résultat au dessus de beaucoup d’appareil de taille équivalente, tout ça à un prix inégalable !
    Sur les batteries elles ne sont vraiment pas un problème, j’en ai 4 et rarement l’occasion d’en vider plus de 2, si on fait attention à ses paramètres elles tiennent au moins aussi bien que ce qui est écrit sur le papier voir même un peu plus.
    Sur le 400mm, c’est sûr qu’il y a de sacré optiques RF à utiliser sur le parc R, moi c’est plutôt le 400 f5.6 que je vise ;)

  8. Une bonne raison pour malheureusement ne pas passer au R (boitier + objectif) : ça coûte réellement un bras. On pourra lire plein d’article sur les raisons de craquer pour l’Audi Q4, elle restera hors budget pour beaucoup. Je sais, bague d’adaptation, Eos R etc. Mais réellement, après tant d’année à photographier avec des boitiers Canon, vraiment je n’en peux plus de leur laisser au minimum 2 000 € par objectif… Donc je conserve mon matériel reflex et mes nombreux objectifs.

  9. Je suis convaincu comme toi mais tout n’est pas mieux. Par exemple un petit détail qui est pénible c’est lorsque tu fais des photos en studio, ta température de couleur dans le viseur est très grade un peu sous ex et tungstène et je n’ai pas trouver le moyen de résoudre ça. Sinon j’ai regardé les prix de l’occasion sur la gamme EF et il y a vraiment des affaires à faire et ce n’est que le début !!!

  10. Moi aussi je m’apprête à passer au full frame. Je vais très certainement prendre un Z6 II. Il me plait ce boitier.

    Je pense très fort au R6 mais il me frustre un peu ce boitier. Dans quelques temps quand les prix auront baissés je prendrais sûrement un R5 ou R mkII puisque c’est dans les tuyaux… et perso ce serait le top, un boitier canon orienté photo, sans nous faire payer le marketing 8K ou 4K 120…. dont je me fous éperdument…

    Pour l’heure mon choix s’est donc arrêté sur le Z6 II, avec 24-70 2.8 et 70-200 2.8. La colorimétrie semble moins jaune qu’auparavant en effet, plus naturelle.

    N’étant pas du tout fanBoy je me dis que ça doit être interessant de pouvoir bosser avec des marques différentes, qui ont chacune leurs forces et leurs faiblesses.

    Mon OMD EM1 va prendre un coup de vieux et pourra rester au placard ;)

    • La question la plus importante : ce sont les objectifs…

      Quels zooms et quels fixes désirez-vos acheter : c’est la première question à se poser.

      Préférez-vous un 24-105 mm f/ 4 en visant plus de polyvalence ?
      Préférez-vous un 24-70 mm f/4 en visant moins d’encombrement ?

      Visez-vous un 35 mm ? Et un 85 mm ? Légers et compacts ? Ou Plus performants et plus lourds ?

      Visez-vous des longues focales ? Ou ce n’est pas votre centre d’intérêt ?

      Ce sont d’abord les questions à vous poser… Ensuite étudiez attentivement,nt la gamme optique de chaque fabricant (et le prix éventuellement)… ET ensuite choisissez le boitier qui va derrière !

  11. Salut Jean-François

    je me pose plein de questions dont celles que vous citez. Le choix est cornélien!!!

    je m’étais arrêté sur deux configurations différentes (pour débuter): Z6 II avec 24-70 2.8 et 70-200 2.8 OU le R6 avec le 24-105 et le 100-500. ça tournait autour du même budget. Le S5 aussi était intéressant mais l’autofocus en retrait et son viseur qui date m’ont fait abandonner l’idée.

    j’ai longtemps hésité et finalement je vais sur le Nikon.

    Le 24-105 finira bien par sortir ainsi que le 100-400.

    J’ai un a priori sur les zoom télescopiques. J’ai envie de tester le zoom interne de Nikon. De plus je suis un peu « déçu » des objectifs 1.8 de canon qui ne sont pas tropicalisés et comme je vie en nouvelle Calédonie (climat trèèèèès humide) il me faut du tropicalisé.

    Le choix est dur et Canon me fait de l’oeil. Ce sera pour dans un an ou deux le temps de renflouer les caisses ;)

    Deux petits points supplémentaires en faveur du Nikon: il me semble qu’il y ait plus de disponibilité (peut-être car ils en vendent moins…) chez Nikon et les tarifs sont globalement (légèrement) plus bas.

    Je regrette que le R6 n’ai pas été moins cher, à 2200€ . Et en toute franchise je préfère le R5, qui est un peu hors budget aussi et son coup marketing 8K me gonfle un peu. Je ne sais même pas si mon MacBook Pro 15″ de 2015 peut traiter de la 4K alors la 8K….. Le R est excellent, j’ai pu le tester, prix très attractif, mais il manque deux trois choses (stabilisation…)…

    Bref avec canon c’est un peu comme avec apple: la logique de la frustration pour nous diriger vers le haut de gamme… je déconne un peu ;)

    trop de choix non de Zeus!!!

    Merci pour la réponse en tout cas et vive l’art de la photo.

    • Je comprends… Plusieurs points : le Nikon Z6 II est un très bon choix, mais je criais que je préférais le Z7 premier du nom (pour la résolution), ou le Z7 II.

      – Si vous envisagez un 70-200 mm : alors c’est plutôt un des deux Canon ! Sans la moindre hésitation… Car la plus grande qualité d’un 70-200 mm c’est d’être léger et compact. Sans quoi, on ne s’en sert pas (j’ai revendu mon précédent f/2.8 pour préférer le f/4 pour cette raison). On ne le prends pas assez souvent, car le sac est trop lourd.

      – Avec un 70-200 mm plus léger : vous le prendrez plus souvent : doc, réaliserez plus de bonnes images. Par ailleurs un objectif pas trop lourd améliore la capacité de cadrage et la vitesse de changement de focale.

      – Ces deux RF 70-200 mm compact, sont le plus gros progrès réalisé dans l’optique depuis 20 ans : ce serait idiot de ne pas profiter de cet avantage. peut-être Nikon y viendra aussi : à mon avis, ils n’auront pas le choix…

      – Autre point : je n’ai aucun doute sur leur solidité (télescopique ou pas). C’est du Canon, ils ne les auraient pas sorti en version L (Pro) : si ils n’étaient pas surs de leur coup…

      – Encore autre chose : la tropicalisation, on s’en fout, ça ne sert à rien… ! ! ! Oubliez ce détail : c’est du marketing ! J’ai moi même trimbalé des objectifs non tropicalisé sous la pluie et dans des climats humides (Costa Rica, Hong Kong, Vietnam, Laos… sous oublier pas mal de sorties en bateau, pendant des années, sans jamais avoir connu de problème).

      – La 8K : vous n’en avez pas besoin ! Donc ne l’utilisez pas ;-) Je ne vois pas ou est le problème…

      – L’absence de stabilisation (de l’EOS R) : je m’en passe (je m’en suis toujours passé jusqu’à présent : jamais ressenti un tel manque de ce côté là). Pour ça que je suis encore sur l’EOS R. Mais je passerait sans doute au R5 en cours d’année… Pour les 45 Mpixels surtout.

      Bon, Nikon ou Canon : peu importe, les deux seront très bien…

      • « la tropicalisation, on s’en fout, ça ne sert à rien… ! ! ! Oubliez ce détail : c’est du marketing ! J’ai moi même trimbalé des objectifs non tropicalisé sous la pluie et dans des climats humides (Costa Rica, Hong Kong, Vietnam, Laos… sous oublier pas mal de sorties en bateau, pendant des années, sans jamais avoir connu de problème). »
        Je peux donc prendre sans crainte mon EOS R avec son RF 35 1.8 pour mes sorties à vélo? Vu la pluie quasi constante, je n’ai pas encore osé et j’attendais une version tropicalisée du RF 35 (mais du coup, f1.2, plus lourd, plus cher)

    • Normalement le Z 24-105 est prévu pour 2021. Je l’attends aussi (j’utilise le 24-120 avec bague en attendant). J’ai longtemps hésité aussi entre switcher chez Canon ou rester chez Nikon. Les pour ou contre, m’ont fait rester chez Nikon, car principalement je suis « très » équipé chez Nikon. J’aurais pu simplifier mon équipement avec juste une triplette f/2,8 Canon et un R5 (hors de question d’avoir un R6 à 20 Mpx en 2021) sans trop perdre, mais il y a deux, trois points qui m’ont bloqué, notamment le RF 70-200 f/2,8 qui, en contrepartie de sa conception compacte, n’accepte pas de multiplicateurs (ultra pratiques en voyage quand on ne veut pas s’encombrer d’un plus gros télé et mes fixes Nikon avec un rendu inégalé. Du coup j’ai gardé mes reflex et j’ai pris un Z7 avec le 14-30 pour le voyage. Je pense qu’à terme je passerai sur un hybride pro (on parle déjà des Z8-9 en 2021 en remplacement du Z7 et D850), mais je garderai mon D500 pour les longues focales (la « vraie » visée est plus confortable). Un switch reflex/hybride en douceur, mais pas total. Bonnes réflexions….

  12. A mon avis le plus gros frein pour passer aux Canon mirrorless actuellement (en dehors de leur prix), c’est le non support de leurs profils colorimétriques natifs (Standard – Paysage – Portrait…etc) dans Lightroom quand on shoote en RAW… :(
    En effet, on perd tout l’intérêt de la colorimétrie Canon flatteuse pour l’oeil…
    Ce point a-t-il été corrigé côté Adobe ou toujours pas ? (peut-être est-ce un point de discorde entre Canon et Adobe ??)

    • Oui, le Sony A1 est un boitier impressionnant… : il est annoncé à 7 300 € boitier nu si j’ai bien lu.

      Il n’est donc pas vraiment un concurrent du Canon EOS R5, que l’on trouve aux alentours de 4.490 €.

      On peut supposer que face à ce Sony A1 : Canon et Nikon proposeront (tôt ou tard) leur propres version de l’hybride Ultra professionnel Full Frame, probablement au même prix ?

      … cela sera très intéressant !

      Merci de me lire et bon confinement, à venir ! C’est sur que plus on est confiné et plus on a besoin de vitesse en rafale et de vidéo 8K ;-)

      Pour ma part je me suis rabattu sur le petit Canon RF 50 mm f/1.8, qui me fait bien plaisir pour pas très cher sur mon bon vieux EOS R…. en ce moment !

  13. C’est certain que Sony a sorti les muscles pour impressionner, mais qui achètera à ce prix ?
    Comme tu le dis, cette débauche de spécifications techniques est-elle utile ?
    Bon on va dire que l’aspect positif c’est que cela augure du standard abordable dans quelques années.
    ;-)

Leave A Reply




⬆︎ GO TO TOP ⬆︎