web analytics

Prochainement des MacBook Pro M2 Pro : gravés en 3 nm ?

14
BILLET PREC.
BILLET SUIV.

Internet bruisse de rumeurs réjouissantes depuis quelques semaines, concernant l’arrivée prochaine dans les MacBook Pro 14 et 16 pouces, de nouvelles puces M2 Pro produites à Taïwan par TSMC et gravées à la finesse de 3 nm (alors qu’actuellement les M1 Pro sont gravés à 5 nm).

Une gravure du processeur plus fine, cela signifie moins de consommation électrique, moins de chaleur dégagée donc moins de thermal throttling, donc de meilleures performances plus longtemps… Autant dire de meilleures machines dans tous les sens du terme (vitesse et longévité de la batterie). Cela signifie probablement aussi : un Mac Pro (enfin) à base de processeur M2 Pro en 2023… Un Mac Mini Pro à base de M2 Pro ? Et même des puces à 3 nm dans l’iPhone 15 : fin 2023 peut-être ?

Le design des prochains MacBook Pro 14″ et MacBook Pro 16″ ne changerait pas, seul le processeur changerait et serait nommé M2 Pro… Ce n’est donc peut-être pas le meilleur moment d’acheter un MacBook Pro M1 Pro en cette rentrée ? Attendre de possibles annonces le 7 septembre en même temps que l’annonce de l’iPhone 14 ? Même si il est peu probable qu’un MacBook Pro M2 Pro soit annoncé en même temps qu’un iPhone…

 

Tout cela est réjouissant évidement (comme la fusée Artemis qui va décoller ce 29 aout vers la lune)… Mais à côté de cela, on prie pour qu’il ne se passe rien de grave à Taïwan… Il est évident que depuis quelques mois, on vit la période la plus inquiétante de l’histoire contemporaine.

Et cette petite histoire de virus depuis 3 ans pourrait finalement n’être qu’une petite blague, à côté de ce qui pourrait se passer si malheureusement la Chine décidait d’annexer Taïwan (ce qui n’a rien d’impossible). Ou se mettait à aider massivement la Russie en Ukraine… On ose même pas y penser ! En attendant on attend avec impatience les nouvelles puces Taïwanaises, dont la production en série pourrait commencer en septembre… Et on serre les fesse !

 

BILLET PREC.
BILLET SUIV.

14 commentaires

    • Oui, enfin un peu d’inflation, on ne peut pas dire que ce soit une catastrophe non plus… (en tous cas pour la partie qui est liée à la « reprise » post COVID).

      Elle ne resterait pas forcément à 10% d’une part : si la guerre s’arrêtait… Une grande partie étant causée par la guerre en Ukraine et concerne surtout l’énergie.

      Dans tout ça : le COVID n’aura pas été la grosse catastrophe. Par contre la guerre en Ukraine : c’est plus grave…

  1. Heuuuu….. « Oui, enfin un peu d’inflation, on ne peut pas dire que ce soit une catastrophe non plus…  » 10%… pas catastrophique !!!
    Tu es milliardaire ou quoi !?
    As-tu vu les prix des fruits et légumes, la viande, le poisson, le fromage en cette fin août ? C’est dingue.
    Sans parler de l’électricité et du gaz qui vont encore augmenter.
    Beaucoup de gens vont devoir se serrer la ceinture pour vivre (dont moi) !
    Je te rappelle que l’inflation historique de 1974 en France était de 13,7. Je l’ai vécue et c’était violent.

    Quant à ton analyse de la Covid, si tu penses que 16,6 millions de morts (chiffre OMS max mais fiable) ce n’est pas une grosse catastrophe, les bras m’en tombent !!!
    De plus ce chiffre va croitre puisque la Covid n’est pas terminée.
    En espérant ne pas avoir un variant qui nous échappe totalement.

    La guerre en Ukraine pour 2022 (sans compter depuis 2014) a fait pour l’instant 11544 victimes.

    Donc elle est où la grosse catastrophe ?

    • Aucune fiabilité des chiffres de la mortalité COVID. On a (dans les pays occidentaux) mis des décès COVID qui ne sont pas lié au COVID.
      Moyenne d’âge (pays occidentaux) des décès au delà de l’espérance de vie…
      Donc je partage l’analyse de Mr Vibert.
      Par contre je partage votre analyse sur la montée des prix variable selon les pays européens… Mais je ne suis pas sûr que la guerre en Ukraine soit la seule responsable (en tous cas exclusivement !).

    • Dans l’absolu tout ça est catastrophique à court terme, je te l’accorde bien entendu… Mais il y a encore des « fruits et légumes, de la viande, du poisson, du fromage ». Ce qui j’imagine : c’est que l’on pourrait dans quelques années : ne plus en trouver du tout.

      Il est possible (espérons que je me trompe) que par rapport à ce qui nous attend pour les 10 ans à venir : nos petits malheurs de 2020 à 2022 paraissent « anecdotique » dans 10 ans…

      Si la guerre en Ukraine (qui est en fait une guerre Russie / Occident) s’éternisait sur plusieurs années, notamment si la Russie coupait totalement le gaz (sur plusieurs années). Et si éventuellement la Chine s’impliquait dans cette guerre (avec Taiwan comme détonateur : dans l’histoire, rarement des pays ont construit des armées pour ne jamais s’en servir)… Ajoutons quelques petites crises climatiques et migratoires là-dessus pour compliquer la donne. On pourrait « regretter » la période actuelle.

      Mais bon : heureusement, le pire n’est jamais certain !

      Sur le COVID on a dit (et envisagé) tellement de bêtises, que l’on doit prendre beaucoup de précautions avant d’imaginer l’avenir ;-) On avait pas du tout imaginé être « sauvés » par la technologie ARN avec un vaccin qui était inimaginable 1 an plus tôt. Donc parfois on est surpris en bien ! Notamment par la technologie et l’intelligence, qui souvent ont permis de régler certains problèmes qui semblaient insurmontable (avant que l’on ne s’y colle).

      • Oui la guerre en Ukraine risque de s’éterniser.
        Poutine peut toujours fermer le gaz, les pays qui en dépendent sont en train de s’organiser pour s’en passer à l’avenir. Il aura donc tout perdu !
        Le plus dur va être l’hiver qui arrive surtout s’il est très froid.

        Bien d’accord avec toi, que le risque majeur à venir est l’attitude de la Chine envers Taïwan. qui pourrait être encore plus grave que la guerre en Ukraine.
        N’oublions jamais que presque tout vient de Chine (et beaucoup de Taïwan).

  2. “Cela signifie probablement aussi : un Mac Pro (enfin) à base de processeur M2 Pro en 2023…”

    M2 Max et M2 Ultra pour le Mac Pro voir déclinaison encore plus puissante, mais aucune chance d’y voir un M2 Pro !

  3. Bonjour,

    Je viens de me payer un MacBook Pro 14′ pour remplacer mon Mac mini fin 2012. Je n’ai pas attendu le M2 car tous les évènements survenus ces derniers mois ont un potentiel inflationniste je m’attends à des augmentations de prix justifiées par des avancée un peu abstraites comme celle présentée ici.
    Bien sûr tout ce qui permettrait d’utiliser moins de matériaux et d’économiser de l’énergie peut-être vu comme une avancée également.

    PY

    • Je pense que les avancées permises par la gravure à 3 nm dans les processeur M2 Pro ne seront pas du tout « abstraites » ! Bien au contraire c’est du « très concret »…

      C’est du « physique » : un peu comme une voiture (beaucoup) plus aérodynamique, qui permet de baisser sensiblement la consommation (dans les voitures la marge de progression de l’aérodynamique est bien plus minimale)… En plus : de rouler plus vite s’il est besoin.

      Il est probable que l’on gagne au quotidien 15 à 20% de performance en changeant de finesse de gravure : c’est énorme. Et 15 à 20% de consommation électrique peut-être…

      Alors bien entendu : on ne sentira pas une grosse différence au quotidien. Mais au bout de 5 ans d’utilisation, cela fait une sacrée différence à la fin (tant en termes de performances, de fluidité que de consommation et d’usure des batteries)…

      Nous verrons !

Leave A Reply




⬆︎ GO TO TOP ⬆︎