Catégorie : 000 – Grand large

000 - Grand large
8
Une prise en main « rare » : le Pentax 645 Z, du lourd !

Prise en main inhabituelle aujourd’hui sur notre site, plutôt consacré aux reflex légers et aux petits hybrides… J’ai essayé récemment le Pentax 645 Z  (parcourez sa fiche d’identité sur le site Ricoh) : un moyen format de 51 Pixels au ratio 4/3, successeur du Pentax 645 D de 40 Mpix…

 

 

Qui s’utilise un peu comme un reflex et sait s’échapper des studios… C’est aussi l’un des moyens formats les plus « abordables » : à 7990 € il est beaucoup moins coûteux que les Hasselblad et PhaseOne. PENTAX 645 Z : FICHIERS RAW À TÉLÉCHARGER.

Alors, ce « petit » moyen format, fait-il la différence, par rapport à un reflex Full frame de type Nikon D800, Sony Alpha 7R, ou Canon Eos 5Ds ? C’est vraiment ce que je voulais savoir… Avant de vous livrer mes impressions, je vais commencer avec une anecdote… A peine ai-je commencé à faire quelques images dans la rue avec ce beau jouet, qu’un jeune homme s’approche de moi !

Il m’interpelle assez énervé : « vous avez pris une photo ? Et je suis dessus » ? Je réponds en souriant pour « désamorcer » cette situation bien connue… que oui en effet ! Il est bien sur ma photo, que j’ai fait « de cette rue »… Mais que bien entendu, je ne le prenais pas en photo « lui » et surtout qu’il ne s’inquiète pas… Sans même répondre, il tourne les talons et s’en va un peu honteux !

_1160810_blog_0702px_larg

Voilà donc le premier effet d’un appareil « visiblement » professionnel : vous ne passerez plus inaperçu (suis-je jamais passé inaperçu d’ailleurs ?)… Avec ce Pentax et ses optiques, vous passerez encore moins inaperçu ! Nul doute que lors d’un évènement, ou d’un mariage : armé d’un tel objet, vous apparaitrez comme « le plus pro » de tous les photographes présents ! Et blague à part, il existe des tas de circonstance ou cela s’avèrera assez utile… Pour convaincre un client de vous faire confiance !

Caractéristiques –  Avant la prise un main, commençons par un petit récapitulatif des caractéristiques marquantes, car ce genre de matériel est assez peu connu. Honneur au viseur optique, réellement confortable bien qu’affichant 98% du champs seulement. Considérer ce qui est hors du champs du viseur comme un peu de sécurité…

Les deux optiques que j’ai utilisée sont énormes (et à grande ouvertes) ce qui laisse passer beaucoup de lumière dans le viseur. On voit large et clair et ça fait aussi partie du plaisir de photographier. Le verre dépoli est interchangeable un oeilleton en caoutchouc large (non visible ci-dessous) est proposé… Et un niveau électronique est même disponible dans le viseur (ainsi qu’en visée Live View sur l’écran).

_1160853_blog_0702px_larg

La seule mauvaise surprise, ce sont les collimateurs AF réellement petits et complètement perdus aux centre… On est confronté immédiatement à ce qui apparaitre comme un des points faibles du boîtier (toutefois pour qui a connu les modules AF des reflex professionnels des années 90, rien de trop insurmontable)…  Lire la suite.

000 - Grand large
45
Testé : ultra grand angle Panasonic 7-14mm f/4 ASPH G

S’il n’existait qu’une seule bonne raison d’utiliser un hybride micro 4/3 en complément d’un reflex, je crois bien l’avoir découverte… Et ce serait probablement : l’incroyable zoom ultra Grand angle «orthoscopique» Panasonic Lumix G VARIO 7-14mm F4.0 ASPH (de son vrai nom).

 

 

Il s’agit de l’objectif micro 4/3 le plus étonnant et le plus extrème qui soit… Probablement le plus sexy aussi ! Un objectif injustement méconnu, sorti en 2009 déjà… et dont vous n’avez pourtant pas souvent entendu parler.

Il semblerait que Panasonic n’ait jamais assuré la promotion qu’il mérite, alors qu’il présente d’indéniables qualités : ouverture constante (f/4), bonne qualité d’image (globalement), poids de 300 grammes seulement et encombrement hyper réduits (vu la plage focale couverte)… Prix (parfois) raisonnable, du moins comparé à ses paires en APS-C et full frame.

Lumix G VARIO 7-14mm F4.0 ASPH B

 

Plus léger, plus compact, car micro 4/3. Presque tout le monde sait que l’on n’achète pas un micro 4/3, pour s’emmerder avec un viseur électronique. Les viseurs électroniques restent même l’un des principaux handicapes de ce système : en 2015 les meilleures EVF sont toujours de véritables horreurs : je ne comprends pas ceux qui prétendent le contraire… Dès que l’on travaille en plein soleil, on est « à l’ouest »… Et après quelques jours d’utilisation l’oeil se fatigue, à cause de la faible luminosité du viseur qui reste bien plus sombre qu’une scène ensoleillée ! Pas la peine d’insister davantage…

_1130243_blog_1078px

Par contre on achète bien volontier un APN micro 4/3 (ce que j’ai fait en complément de mes reflex), pour profiter de la taille réduite des optiques Micro 4/3 : vous aviez déjà été bluffé par le zoom 12-32 livré en kit avec les Panasonic GM1, GM5 et GF7, dont la taille microscopique est hallucinante ? Vous serez encore plus impressionné par la taille de ce zoom ultra grand angle (du moins si vous connaissez déjà le zoom 14-24 mm de Nikon, ou le dernier né de Canon).

Le capteur étant moins large (ratio 4/3 plus carré), le cercle optique peut être plus petit : la surface des lentilles est donc utilisée de façon plus optimisée (moins de gaspillage de verre et d’espace). L’idéal pour « gaspiller moins de cercle optique », serait même d’avoir un capteur carré. Ou mieux encore : rond ! Dans ce cas 100% de la surface des lentilles serait utile.  Lire la suite !

 

 


Améliorez la colorimétrie de vos fichiers RAW Canon, Nikon, Fuji, etc… dans Lightroom Classic (sur Mac et PC), dans Lightroom (Cloud) et dans Adobe Camera Raw (Photoshop) grâce aux Profils que j’ai développé afin de remplacer « Adobe Couleur ». Découvrez mes profiles Lightroom à Télécharger !

 

 


 

 

000 - Grand large
10
Voyage photo Hong Kong du 9 au 17 Janvier 2015

Inscriptions ouvertes pour notre Voyage photo à Hong Kong, du vendredi 9 au samedi 17 janv. 2015. On passe à 9 jours (au lieu de 8) et le nombre de places est désormais limité à 6 ou 7. De quoi s’agit-il ? Pour vous faire une idée, parcourez le journal du précédant Voyage photo Hong Kong de janvier 2014. Jours  : 12345

Combien ça coûte ? Environ 3290 € (la formule 2015 est encore à l’étude). Le tarif ne sera pas supérieur à celui de l’an dernier, qui était de 3290 € tout compris (formation, billet d’avion, hébergement, restauration à l’exception de trois repas libres)…

Attention, ce voyage photo à Hong Kong est limité à 6 ou 7 photographes seulement… De façon à ce que chacun puisse recevoir autant de conseils personnalisés qu’il le souhaite. Il est ouvert aux photographes débutants et confirmés. Au delà de la découverte de la surprenante et trépidante Hong Kong, il vous permettra d’approfondir votre maitrise de la photo, tout en « éveillant votre regard ». Lire la suite…

000 - Grand large
3
Street photographie à Hong Kong : Fan Ho

Un petit rappel à propos de notre voyage photo à Hong Kong du 9 au 17 janvier : nous avons 4 inscrits le voyage est donc garanti (les billets et l’hôtel sont déjà réservés)… Reste donc théoriquement 2 ou 3 places, dépêchez-vous de réserver ! Je serais sur le Salon de la photo, si vous avez des questions à me poser à ce propos et souhaitiez me rencontrer… Justement à propos de Hong Kong ! Apprenez-en un peu plus sur Fan Ho, photographe Chinois dont nous avons déjà parlé…

Et qui devrait vous inspirer : grâce à cette vidéo (un peu longue mais intéressante)… Vous pouvez aussi trouver une sélection intéressante d’images de ce photographe sur cette page (ce n’est pas forcément ses meilleures images, mais il y a le choix)… Lire la suite.

000 - Grand large
29
Essai, « grandeur nature » du Canon EOS 5D à Palawan

Me voici revenu à Hong Kong (autant dire au 21em siècle) après 4 semaines de vagabondage d’îles en îles en Mer de Chine et Mer de Sulu, autour de Palawan la « dernière frontière des Philippines ».

Un vrai bonheur : poissons frais, mangues et papayes à chaque repas. Nage chaque jour dans des lagons turquoises au milieu des tortues et des barracudas. Une petite plongée de temps en temps… La vraie vie quoi ! Je ferme cette parenthèse en vous recommandant très chaudement Palawan : dans la catégorie « financièrement accessible », c’est l’un des derniers paradis sur terre ! Lire la suite.

Asie, Philippines, Nord Palawan, El Nido. Vibert / Actionreporte

1 12 13 14 15