web analytics

L’Autofocus Dual Pixel du Canon EOS 1 Dx MkIII semble incroyable

10
BILLET PREC.
BILLET SUIV.

Intéressante vidéo, ou Jared Polin test spécifiquement l’AF Dual Pixel du Canon EOS 1Dx MkIII : donc la partie « mirorless » de l’appareil sans le viseur…

Et le résultat est spectaculaire… Si Canon utilise le même processeur et le même type d’AF Dual Pixel dans le prochain Canon EOS R5, alors il sera comment dire… incroyable ?

 

BILLET PREC.
BILLET SUIV.

10 commentaires

  1. Cela ne sera pas le même capteur pour le R5 et ses 45MPx (peut-être que le R6 avec son capteur de 20MPx héritera du capteur du 1Dx III… et dans ce cas oui ça sera mind blown).

    Cela étant dit, malgré tous les défauts de l’EOS R, je n’ai vu personne se plaindre de son AF… alors certes à 3fps le tracking est moins exigeant qu’à 12fps… mais malgré tout, ça augure déjà du très bon.

    Moi qui avais choisi Nikon pour leur AF en reflex, je sais chez qui j’irai en mirrorless.

      • Parce que ce DPAF a été longtemps moins performant que l’AF reflex traditionnel. Mais maintenant que les ML sont là, Canon y met les bouchées doubles. Pour le coup ils ont été visionnaires avec ce DPAF, en 2013. Cela leur a donné 5-7 ans de recul pour avoir une technologie mûre au switch mirrorless.

        Après l’AF en vidéo des Z est paraît-il surprenamment bon. J’espère qu’il sera vite au niveau de Canon et Sony. Une compétition à trois serait saine.

      • Tant qu’il n’était pas sur un boîtier mirrorless c’était pas évident de bosser avec, on voit bien le montage dans la vidéo. Pour l’ergonomie on repassera. On attends maintenant le R5 avec le même af mais un viseur électronique.

  2. Il eut été intéressant qu’il utilise l’ovf, ça sert aussi à cela un reflex.

    Le R5 pour l’instant on en parle, j’attends toujours une date pour appuyer sur le bouton. J’avais commande pour début mai, ils ne sont pas décidés à me faire plaisir comme d’habitude chez canon. Ça m’agace ces annonces de développement pour juste faire du bruit.

  3. Ma question va peut être parêtre stupide, cependant le ridicule ne tue pas…

    J’ai du ma à comprendre le positionnement d’un tel boitier quand je vois le prix auquel il est proposé pour un capteur de 20 Mp ?

    Qu’est-ce qui fait le prix d’un tel appareil ? Pour ce prix, est-ce qu’on commence pas à trouver des moyen format ?

    Est-ce l’autofocus ? Les FPS ? La solidité ?

    • Plusieurs choses mais principalement le fait qu’il soit indestructible et ultra fiable.
      c’est comme tu dis loins d’être la meilleur qualité d’image chez canon par contre tu peux l’utiliser au pole sud, sous une pluie tropicale, sous la neige, balancer du 20 images secondes, envoyer tes images par réseau wifi ou ethernet….

      les pros qui transmettent leurs images très rapidement aux agences n’ont pas intérêt à avoir plus de 20/24 max pour que ca passe rapidement (très souvent ils shootent en jpg).

      il y aussi le fait que c’est un boitier pro et que le prix est aussi en fonction de ce que les gens sont prêts payer pour l’avoir pas uniquement a son prix de revient

    • Parce qu’on s’en cogne un peu des mégapixels. 20MPx suffisent à l’essentiel des usages (même si 45MPx c’est toujours sympa).

      Ce que la série 1Dx (et les D4/D5/D6 chez Nikon) apporte tient en deux mots : fiabilité et réactivité.
      – L’autofocus tape tout le temps juste. Toujours. Même dans le noir quasi complet (j’exagère à peine). Il vise les yeux/visages avec précision, sans se foirer parce qu’un chien passe devant le sujet en courant. Même si le sujet est un moineau qui vole en rase-mottes en faisant des virages.
      – La rafale est énorme (12fps pour le premier 1Dx, 14 pour le mark II, 16 pour le mark III). Donc on ne rate pas une miette de l’action.
      – On est jamais empêché de shooter à cause d’un buffer plein et d’une décharge des photos dans la carte SD/CF/whatever, le buffer est quasi infini (1000 images sur le mark III).
      – Le boîtier est personnalisable de sorte à pouvoir modifier n’importe quel réglage en un clic de bouton, sans aller dans les menus.
      – Le boîtier est indestructible.
      – Jamais de panne de batterie.

      L’idée étant que l’appareil ne rate jamais une photo, ne soit jamais immobilisé et incapable de shooter, ne se foire jamais sur l’autofocus ou l’exposition, et que les fichiers soient propres quelles que soient les conditions lumineuses. Même si tu es par -40 en Antarctique ou dans la boue et la poussière.

      C’est la théorie, du moins. Aucun boîtier n’est parfait, mais les monoblocs sont là pour un besoin précis et sont les plus proches de ce cahier des charges. Pour un photographe de voyage comme JFV, c’est bien entendu totalement surdimensionné.

      Et tout cela a un coût, hélas.

  4. Je n’en ai pas eu souvent en main , Mais je dirais que le 20 Mpix aide aussi pour la qualité en basse luminosité . Comme dit précédemment c’est un monstre de robustesse et même au niveau du mécanisme du déclenchement, il me semble qu’il est garantie pour un nombre de déclenchements double ou triple par rapport à un 5D mkIV ( de souvenir ) .

Leave A Reply


Notifiez-moi des commentaires à venir via émail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.