Catégorie : Nikon dslr

000 - A LA UNE
79
Match : reflex Full Frame à viseurs optiques 2016

Quel reflex full frame ? Le passage au full frame est-il raisonnable financièrement ? Faut-il revendre ses reflex et objectifs APS-C avant de passer au tout full frame… L’arrivée du Pentax K-1 révolutionne-t-elle l’offre amateur-expert ?

Essayons d’y voir plus clair dans l’offre actuelle, en nous limitant aux modèles à viseur optique… Je vous propose de comparer (d’abord) les fiches techniques. Puis les zoom trans-standard (en bas de la page)… Comparer exclusivement les fiches techniques à la loupe, n’est évidement pas la façon la plus intelligente de choisir son appareil photo. Mais cette étape reste pourtant obligatoire… avant de faire vos comptes !

Visitez aussi ce tableau récapitulatif des sorties des gammes de reflex Canon EOS… qui permet de constater que le nombre de gammes et de modèles d’EOS est plutôt en expansion. Ainsi que notre calendrier prévisionnel du renouvellement des prochains Canon EOS.

Bookmarkez cette page photoetmac.com/2016/02/comparfullframe : elle sera actualisée à la sortie des prochains reflex…

Faire vos comptes… sans oublier de compter les objectifs ! Attention au prix des objectifs ! On n’achète pas un reflex Full frame, pour se contenter du zoom de base non (dans ce cas restez sagement à l’APS-C) ?

trois_reflex_fullframe_comparatif_Canon_Nikon_Penstax_702

Je ne me suis pas lancé dans le chiffrage de la « triplette populaire » : 16-35 mm + 24-70 mm + 70-200 mm (à vous de le faire) ; par contre je me suis penché sur l’offre des zoom trans-standard (en bas de la page). Et des fantastiques objectifs fixes à f/1.4 de Sigma, considérés comme des « Must »… J’ai aussi indiqué les prix « de la rue », qu’il conviendra peut-être de mettre à jour d’ici quelques mois.

A noter que les EOS 6D MkII et EOS 5D MkIV sont attendus dans l’année 2016… Et ils vont probablement bouleverser ce tableau. Je reviendrais compléter ces colonnes le jour de leur annonce. On attend évidement un AF « nouvelle génération » sur l’EOS 6D MkII qui profitera des raffinements arrivés sur les EOS 7D MKII et EOS 5Ds, par exemple. N’oublions pas que les EOS 6D et 5D MkIII sont sortis il y a 4 ans déjà… Peut-être faut-il mieux attendre leurs successeurs ?

Pentax K-1

Nikon D750

Nikon D810

Canon EOS 6D

EOS 6D MkII

EOS 5D MkIII

EOS 5D MkIV

EOS 5Ds / R

36,4 Mpix 24,3 Mpix 36,1 Mpix 20,2 Mpix 22,3 Mpix 30,4 Mpix 50,6 Mpix
fév. 2016 sept. 2014 juin 2014 sept. 2012 mars 2012 aout 2016  fév. 2015
1 990 € 1 947 € 3 190 € 1 509 € 2 497 € 4 100 € 3 590 €

 

A ce moment, le choix que vous avez fait d’un boîtier (uniquement sur la base de son prix, nu), sera peut-être amené à être remis en question, face à l’offre des objectifs du moment (les constructeurs sortiront de nouvelles optiques en 2016).

En effet : on devrait « d’abord » choisir les objectifs dont on a besoin (en étudiant les gammes optiques disponibles chez les trois marques), puis choisir l’appareil à placer devant : « ensuite »…

Car on garde un 70-200 mm pas loin de 10 à 15 ans… Par contre les boîtiers sont appelés à être changés plus souvent. D’une part car ils sont plus fragiles. Ensuite, car ils se « démodent » très vite en numérique, contrairement à une bonne optique.

Dans cet esprit, lisez donc cet article (en anglais), qui vous amènera peut-être à changer de point de vue sur le Pentax K-1, qui possède une des fiches techniques les plus généreuses.. Mais qui pourrait vous coûter « plus cher » dès qu’il s’agira de choisir un ensemble d’objectifs cohérents : « Once you’ve bought a couple of lenses for your Pentax K-1, that reasonably $1800 has turned into a much bigger investment.« 

N’oubliez pas : l’important ce sont les objectifs pas les boîtiers… Dernier point, j’ai exclu de cette page les hybrides Sony A7 à viseurs électronique. Ceux qui veulent un viseur optique, ne s’y intéresseront pas… (du moins tant que les  viseur électroniques seront ce qu’ils sont en 2016). Lire aussi cette liste des petits défauts du Sony A7R II, histoire de vous laisser tenter « en connaissance de cause ».

Ceux qui veulent absolument utiliser un viseur électronique, n’ont pas besoin de guide d’achat : tous les viseur électroniques font 2,36 Mpix et sortent de la même usine… Allez directement chez Sony, choisir le modèle correspondant à votre budget (puisque Sony ne connait aucun concurrent à ses hybrides full frame A7). Voici d’ailleurs un petit rappel des prix des divers modèles de Sony A7 … Lire la suite

000 - A LA UNE
24
Pourquoi le Nikon DL 18-50 mm f/1,8-2,8 fera un carton

Il est certains nouveaux appareils, dont on serait quasi certain « dès le premier regard » qu’ils rencontreront le succès… On peut évidement se tromper. mais allez, je me lance : voici les raisons qui selon moi, feront du Nikon DL 18-50 mm un succès (relire Nikon DL en grand angle et standard, les 2 font la paire

Vous vous demandez peut-être pourquoi, je ne crois pas beaucoup au succès du Pentax K-1 (au delà du cercle étroit des Pentax fans), en dépit d’une fiche technique séduisante ? Alors que dans les 5 minutes (sans même avoir lu la fiche technique), j’étais déjà certain que le Nikon DL 18-50  était un appareil « attendu » bien au delà du cercle des Nikonistes ? C’est assez indéfinissable en fait : c’est le feeling ! Et lorsque c’est confirmé par la fiche technique, alors il faut l’expliquer plus en détail :

Car c’est un compact, indépendant de toutes gamme optique – Par exemple, les utilisateurs de Canon EOS « un peu déçus » par l’offre compact de Canon (Canon G5X et G7X II), pourront l’acheter… Ce qui n’est pas la même histoire avec les appareils à optiques interchangeables (il y a toujours un frein psychologique, parfois injustifié à changer de « monture »).

nikon-dl-compared_together

Car son range focal est novateur et unique pour un compact – Depuis combien d’années rêvions nous d’un compact à zoom « Ultra Grand angle » ? Ou même d’un objectif fixe Ultra Grand angle… Devinez quel est l’objectif que j’utilise le plus avec mon Panasonic GM1 ? C’est le zoom 7-14 mm (Testé : ultra grand angle Panasonic 7-14mm f/4 ASPH G). Car c’est juste super pratique… Et que le petit compact qu’on sort à table ou dans une réunion, un festival, doit pouvoir viser large. Voir très large…

Car l’ouverture reste « assez correcte » – Il ne s’agit pas d’un équivalent évidement à un « vrai » zoom f/1.8-2.8 tel que sur un full frame évidement. Elle doit subir un coefficient (probablement) équivalent au coefficient permettant de passer du capteur 1 pouce au Full frame. Mais ça reste assez correcte pour autant. Reportez-vous aux courbes ouverture / focale ici (en bas de la page)…

Car il est stabilisé (et possède un filtre ND 3 IL) – Et même grâce à une nouvelle technologie combinant le décalage de l’objectif habituel (pour les photos) et une stabilisation électronique combinée à la stabilisation de l’objectif (pour la vidéo).

On dispose aussi d’un filtre ND de 3. IL. L’obturateur classique monte à 1/1600 sec. Et un obturateur électronique grimpe au 1/16000 sec. Pas de problème pour shooter dans l’axe du soleil.

Car il a un pare soleil qui « déchire sa race », oupsss – J’avais déjà expliqué il y a longtemps (à l’occasion d’un test terrain de l’Olympus X-Z1), la difficulté à trouver un pare-soleil efficace pour un compact… Pourtant un pare-soleil est indispensable en reportage et en voyage pour protéger votre lentille avant. Surtout en street photo, ou dans les environnements poussiéreux, si vous vous promenez le compact en permanence prêt à déclencher. Personne n’avait semble-t-il suffisamment pensé à ce problème (pour les zoom) avant Nikon.

 

Car il a un capteur 1 pouce et que ça suffit bien  – Ce qui compte c’est le cadrage (d’ou la proposition de deux zooms complémentaires sur les deux modèles de DL), pas le capteur dont l’importance sur l’intérêt de votre photo sera totalement négligeable façons à la pertinence du cadrage et de la réactivité…

Alors il y aura toujours quelqu’un pour rapprocher à Nikon de ne pas utiliser un capteur Micro 4/3, ou même APS-C… Oui, d’accord, on peut toujours rêver de capteurs plus grands. Mais il existe aussi une question de prix et de taille. Soyez conscient qu’il n’existe absolument aucun compact équivalent équipé d’un capteur Micro 4/3. Encore moins en APS-C… Et certainement pas en full frame : ni à ce prix… Ni dans cette taille. Ni avec ce range focal. Ni équipé d’un zoom…

Car il sera réactif (on peut le supposer) – Si les Nikon 1 n’avaient pas que des qualités, ils avaient au moins la qualité d’être réactifs… Notamment grâce à cet AF hybride (mi contraste, mi détection de phase sur la capteur) disposant de 105 collimateurs. Nikon annonce 20 im/sec avec suivi AF en rafales (sûrement un peu optimiste, mais même la moitié sera bien).

Car il est beau tout simplement – Pas de rétro design inutile et clinquant ici… Cet appareil ressemble à une outil : efficace et sobre. Le but est visiblement l’efficacité, pas la frime… Lire la suite…

Nikon_DL_6

000 - A LA UNE
11
Nikon DL en grand angle et standard, les 2 font la paire

Le Nikon DL 18-50 (c’est le nom) est dévoilé : enfin un compact Grand Angle… J’ai envie d’écrire, c’est pas trop tôt, d’autant que son zoom est précisément un 18-50 mm f/1,8-2,8 (équiv 24 x 36).

La bonne nouvelle : présenté en même temps, un Nikon DL 24-85 l’accompagne. Avec un zoom 24-85 mm f/1,8-2,8 (toujours équin. 24×36). Le design est enfin superbe : technique, sobre, efficace, sans fioritures inutiles, sans rétro design idiot… Juste parfait pour un photographes : ces deux appareils ressemblent enfin à des « outils ». Les ingénieurs de Nikon doivent lire mon blog (ou alors les grands esprits se rencontrent) : rappelez-vous j’écrivais à la fin du test du Nikon P7200 en mars 2013 : 

Idée folle : s’il semble impossible de créer un compact de haute tenue, équipé d’un 24-200 mm à grande ouverture… Alors suggérons aux fabricants de proposer un couple de compacts complémentaires, destinés aux photographes experts : Le premier équipé d’un 24-70 mm (en privilégiant une grande ouverture). Et le second d’un 70-200 mm (en privilégiant le range focal).

nikon-dl-compared_together

Et de proposer un kit avantageux si l’on achète les deux ensemble ! Tant il est vrai que les pros ne voyagent jamais avec un seul appareil, mais généralement avec deux… Avec ces deux compacts couvrant un tel range focale, il deviendrait presque possible de voyager en se passant de reflex. Après tout, c’était un peu l’idée derrière les Nikon 35Ti et 28Ti… Mais depuis cette époque, les progrès réalisé sur les compacts sont époustoufflants. Un travail de reportage ambitieux au compact de poche n’était pas envisageable à l’époque. Il l’est aujourd’hui…

Pourquoi le Nikon DL 18-50 mm f/1,8-2,8 fera un carton. Ces compacts sont équipés d’écrans OLED tactiles et orientables, de capteurs 1 pouces, de la stabilisation et de bagues de pilotage autour de l’objectif. Le ciblage est expert… L’AF hybride devrait être performant : à détection de phase sur le capteur, combiné à la détection de contraste. Lire la suite…

Nikon_DL_6

 

APN : Canon
16
Canon 1D X II face au Nikon D5 : le comparatif

Voici un petit comparatif, juste pour le fun entre Canon EOS 1DX Mark II (fiche technique ici) et le Nikon D5 (fiche technique ici)… J’ai basculé le texte en vert, pour les points sur lesquels il semble se dégager un net avantage. Lire la suite…

Capteur et résolution
Canon EOS 1D X Mark II Nikon D5
21.5 megapixels (20.2 Mpix) 21.33 megapixels (20.8 Mpix)
Taille des photosites : 6,6 µm Taille des photosites : 6.45 µm
Raw Large : 5472 x 3648 Raw large : 5568 x 3712
Raw medium : 4104 x 2736 (11,2 Mpix) Raw medium : 4176 x 2784 (11.6 Mpix)
Raw Small : 2736 x 1824 (4,9 Mpix) Raw Small : 2784 x 1856 (5,1 Mpix)
14 bits 14 bits
Ratios : 3/2 Ratios : 3/2 et 4/5
JPEG extraits des vidéos 4K : 8,8 Mpix ?

 

Viseur
Canon EOS 1D X Mark II Nikon D5
100% – grossissement 0,76x 100% – grossissement 0,72x
Dégagement oculaire : environ 20 mm Dégagement oculaire : 17 mm

 

Ecran
Canon EOS 1D X Mark II Nikon D5
Ratio 3/2 – tactile – 1.620 Mpix Ratio 3/2 – tactile – 2,359 Mpix

 

nikon_d5_VS_Canon_EOS_1D_X-INVERS

 

Lire la suite…

 

000 - A LA UNE
19
Nikon AF-S 24–70mm f/2.8E ED VR : accident industriel ?

Les tests s’enchainent et la plupart des testeurs sont très déçu par le récent Nikon AF-S 24–70 mm f/2.8E ED VR (stabilisé) proposé à 2374 €. Plus lourd, trop cher, trop long (avait-on écrit)… et même moins piqué que son prédécesseur ?

Alors : est-ce un ratage complet ? Ce serait vraiment catastrophique, car il s’agit du zoom de base des professionnels… Un petit tour chez DxO Labs devenu une nouvelle référence (depuis que DxO Marks s’est mis à jour avec le Canon EOS 5Ds R comme référence pour le piqué) vous en apprendre un peu plus :

Nikon 24-70mm f/2.8E Conclusion: Disappointing DxOMark scores : « Overall sharpness is down compared to its predecessor and slightly worse at the critical setting of f/2.8. While chromatic aberration has been improved slightly, it’s still far from good at the wider focal lengths. »

Pour Focus numérique (que je trouve souvent, un peu trop tendre avec Nikon) : « La qualité optique n’est absolument pas au niveau de ces ambitions. Le niveau de piqué et surtout le comportement de l’objectif sont très décevants. On en attendait beaucoup plus de Nikon. D’un point de vue optique, le nouveau Tokina et le Tamron font mieux. » Si eux écrivent ça, après avoir testé deux exemplaires différents, tant ils ont été surpris des mauvais résultats : c’est que ça craint vraiment pour ce modèle !

 Nikkor_24-70mm_f28

Déjà que le « vieux » Nikon 70-200 mm f/2.8 est selon moi complètement « dépassé technologiquement » (vu qu’il s’agit en fait d’un 68-160 mm à la plus courte distance de mise au point)… Heureusement que Nikon possède encore quelques belles références par ailleurs (comme le 70-200 mm f/4 stabilisé, ou le très spécial et récent 300 mm f/4 stabilisé).

0000_SCREEN_JFV 524

Le plus grave selon moi : est qu’il n’existe chez Nikon, aucune proposition équivalente au Canon EF 24-70 mm f/4 L IS USM aux environs de 1000 € (qui fait quasi aussi bien que le Nikon f/2.8 stabilisé pour moins de la moitié du prix et beaucoup moins de poids)… Lire la suite.

000 - A LA UNE
49
Nikon D500 le retour du fils prodigue

Le Nikon D500 c’est le Retour du fils Prodigue, le retour d’un APS-C professionnel que l’on n’espérait plus depuis la fin du D300s sorti en 2009, qui n’était qu’une « évolution » d’un D300 sorti en 2007… Pendant ce temps là Canon occupait seul ce secteur avec l’EOS 7D MkII : insupportable pour Nikon.

Ainsi, le format APS-C ne sera pas délaissé plus longtemps par Nikon et c’est une excellente nouvelle car le format APS-C présente aussi quelques avantages à côté d’une gamme full frame avec laquelle il peut « partager » une partie de ses objectifs (les objectifs FX s’accommodant sans problème d’un capteur APS-C) :

« Il fallait festoyer et se réjouir, parce que ton frère que voici était mort et il est vivant, il était perdu et il est retrouvé »enseigne la parabole !

Nikon D500 arriere

J’ai été très sévère avec Nikon ces derniers, estimant que la marque n’était plus aussi innovante que par le passé. Et j’ai régulièrement pointé quelques défauts récurrents que Nikon tarde à corriger (colorimétrie, ergonomie, menus, sans oublier le manque de quelques « optiques stratégiques »)… C’est donc avec un certain soulagement que l’on voit arriver quelques innovations de premier ordre avec les nouveau D5 et D500, ce dernier établissant sans discussion le « nouveau benchmark » des boîtier APS-C.

Vous trouverez ici un pdf Nikon, détaillant les nouvelles technologies des Nikon D500 et D5.

Un pdf en Français chez Nikon, résumant l’ensemble des caractéristiques.

Micro site Nikon D500 : http://imaging.nikon.com/lineup/microsite/d500/fr

Pour une fois le secret (la bonne nouvelle), avait été bien gardé : aucune fuite, pas même une rumeur… On a donc deux fois plus de plaisir a découvrir les caractéristiques pour le moins époustouflantes de ce nouveau « leader » en APS-C. Qui vous coûtera tout de même 2300 € à partir de Mars (on peut s’offrir un full frame pour ce prix-là). C’est « de l’APS-C professionnel » comme on vous le disait.

Nikon D500 cote

Ou est passé le Nikon D400 ? Il aurait du s’appeler Nikon D400, mais dans certains pays d’Asie la prononciation du chiffre 4 est similaire au mot « mort » et on y a longtemps cru à la mort définitive de cette lignée d’APS-C… C’est peut-être ce qui explique que Nikon soit passé directement au D500 (même si c’est invérifiable), on appèle cela la Tetraphobie : « À Hong Kong, certains appartements… évitent tout étage allant de 40 à 49. Ils passent directement du 39e étage au 50e, faisant croire, aux individus non-atteints de tétraphobie, que les étages manquent »… Notons toutefois que le Nikon D4 avait échappé à cette règle.. Lire la suite…

000 - A LA UNE
15
Mes conseils pour photographier les zombies

Réglages AF, réglages d’expo, choix des objectifs et de matos divers : voici tous mes conseils pour mieux photographier les zombies, en préservant votre sécurité… J’animerais d’ailleurs ce dimanche une conférence à 16h au Salon de la photo : « l’Art de photographier les zombies ».

Car il faudra vous y faire : les zombies vont progressivement envahir nos rues. Êtes-vous préparés en cas d’invasion zombie ? Il ne sera bientôt plus possible de les éviter, ni de les fuir (quoique certaines zones puissent être préservées)… Pour aller ou d’ailleurs, sur une planète totalement zombéifiée ? Alors mieux vaut apprendre tout de suite à vivre avec les zombies, à les photographier (vite et bien) et à y échapper. Les zombies studies : un véritable domaine scientifique. Je suis heureux d’apporter ma modeste contribution, en vous aidant à mieux les photographier, sans vous faire mordre !

Vos expériences et témoignages sont bienvenus en commentaires.

 


Viseur optique ou viseur électronique ? Utilisez absolument un viseur optique pour surveiller votre sujet en permanence, car le « retards » d’affichage de la plupart des viseurs électroniques risquent de vous coûter la vie… Ne parlons même pas des EVF qui par défaut affichent l’image dans le viseur après chaque déclenchement. De nombreux utilisateurs novices y ont laissé la peau car ils ignoraient que cet affichage pouvait se désactiver évidement… Mais souvent le désactiver ne suffit pas : la visée reste figée un dixième de seconde, ce qui peut s’avérer fatal.

Le viseur électronique ne sera supérieur au viseur optique que la nuit, dans le noir complet, ce qui ne sert à rien ! D’une part : il n’y a généralement rien d’intéressant à photographier, dans les situations ou l’on ne distinguerait rien du tout à travers un classique viseur optique…

D’autre part si vous êtes dehors en pleine nuit alors qu’il y a des Zombies dans le coin : c’est que vous êtes déjà mort ! Ou que vous êtes déjà vous-même un zombie qui ne supporte pas la lumière du jour…

En cette fin 2015, nous en sommes encore à la préhistoire du viseur électronique (Votre viseur électronique est-il… « dépassé » ?) : il est encore bien trop tôt pour s’en équiper !

 


Quel objectif choisir ? Utilisez de préférence deux zooms, dont un trans-standard… Idéalement montés sur deux boîtiers, car en présence de zombie il est délicat de changer rapidement d’objectifs (d’autant que les zombies sont attirés par tous les bruits métalliques à cause d’une mutation de leur oreille interne).

the-walking-dead-saison-2-serie-creee-par-frank-darabont-en-2010-10542725jlnjy_1713

Je recommanderais le 24-70 mm f/4 L IS USM de Canon, qui est plus léger (ce qui permet de fuir plus vite) et plus performant que ses homologues d’autres marques, pour un encombrement réduit : une merveille ! Après avoir utilisé ces dernières années plusieurs zoom trans-standard de diverses marques (24-70 mm f/2.8, 24-105 mm f/4 et 24-120 mm f/4), celui-ci est mon préféré de très loin.

 


Choisissez bien votre 70-200 mm f/2.8 : il vous sauvera la vie ! Un 70-200 mm f/2.8 me semble également obligatoire car les photo de zombie les plus intéressantes le sont à « l’heure bleu », lorsque la lumière décline… Certes le Canon est très cher, mais il est le plus performant de loin. Il n’existe pas de 70-200 m f/2.8 en monture Sony E.

Quand au Nikon, il est « dépassé technologiquement » et si vous souhaitez réaliser un portrait de zombie sans vous approcher trop près, vous serez coincé ! Car à la plus courte distance de mise au point, cet antique Nikon 70-200 mm f/2.8 s’avère être un 60-135 mm (avec des conséquences importantes sur le grossissement, notamment si vous comparez au Canon).

Tragique découverte pour ceux qui croyaient avoir acheté un 70-200, de découvrir qu’ils possèdent un 60-135 mm. C’est le phénomène dit de « focus breathing », dont je vous parlerais un jour (j’ai un article en préparation depuis 2 ans là-dessus)… Et certains 70-200 mm en souffrent plus que d’autres. Lire chez photo.net :

0000_SCREEN_JFV 274

Rabattez vous éventuellement sur les version f/4 des deux marques, si vous manquez de budget, mais oubliez tous les zoom télé à ouverture glissante. A signaler que Nikon se rattrape avec le Nikon 70-200 mm f/4 qui est spécialement réussi (avec un grossissement bien supérieur à la version f/2.8). Mais attention aux projections d’hémoglobine, car il n’est pas tropicalisé (étonnamment). Lire la suite