web analytics

Mise à jour Lightroom Classic 12 : c’est du lourd !

23
BILLET PREC.
BILLET SUIV.

Depuis hier, la mise à jour en Adobe Lightroom Classic 12 est disponible… Vous pouvez procéder à l’installation (après une sauvegarde c’est mieux) : il ne semble pas exister de problèmes majeurs…

Sauf éventuellement si vous utilisez la version beta de Ventura (un problème de couleurs qui est déjà corrigé via une mise à jour à télécharger séparément chez Adobe)… En apparence cette nouvelle version  ne comportement des changement énormes (notamment dans l’interface qui n’évolue pas), toutefois les améliorations en Module Développement représentent un énorme travail de développement et les résultats obtenus sont assez époustouflants…

 

 


Nouveautés des masque de sélections localisés : de nombreuses innovations intéressantes arrivent pour ces outils puissants (arrivés en version 11) : 

  • La possibilité de sélectionner directement un « Arrière plan ». Cela évitera de devoir d’abord sélectionner le sujet, puis d’inverser cette sélection. C’est donc un peu de temps gagné à chaque fois…
  • La possibilité de détecter les personnes de façon différenciées des « sujets » (l’ancien masque « Sujet » arrivé en version 11 reste disponible par ailleurs). Lorsque l’on demande la détection des personnes, plusieurs personnes peuvent être isolées séparément… Et l’on peut choisir de traiter l’ensemble des personne en un seul masque, ou de les traiter de façons différenciées grâce à plusieurs masques.
  • Au sein d’un masque de personne : Lightroom est capable de séparer les différentes zones intéressantes : peau, cheveux, lèvres, sourcils, etc… Ce qui facilitera le développement des « portraits ».
  • Situé juste sous l’histogramme (à gauche des boutons Recadrage, Correcteur, Correction des yeux rouges et Masquage) : un nouveau bouton baptisé « Edition » permet de « terminer » le réglage des masques localisés et de revenir aux outils d’édition standards (les Réglages de bases et les Onglets suivants). Ce bouton baptisé « Edition » permettra de gagner du temps : en évitant de devoir cliquer en bas de l’écran sur le bouton « terminer » (que l’on trouvait dans la « barre d’Outils », d’ou il a disparu)…
  • Mais je regrette le fait que l’on en dispose toujours pas de « Dossiers » pour ranger nos (nombreux) masques et qu’il ne soit toujours pas possible de déplacer les masques dans un ordre manuel (les plus récents s’ajoutent en haut de la liste).

 

Ici Lightroom a considéré le coq à gauche : comme la « Personne 1 ». Et son propriétaire à droite, comme la « Personne 2 »

ici, sélection de la personne « en entier »… ce qui était déjà possible en version 11 ; mais Lightroom ne faisait pas de différence entre « Sujet » et « Personne ».

Ici, sélection séparée des Cheveux, lèvres, sourcils etc… qui peut créer automatiquement (si on le souhaite) un masque différent par type de zone.

 

 

 


Nouveautés de l’outil Correcteur Automatique « basé sur le contenu » : une puissante évolution de cet outil (basé sur l’Intelligence artificielle) permet désormais de supprimer très facilement des objets dans les photos : 

  • C’est une petite révolution : un nouvel outil de sélection de zone est capable d’effacer des détails de la photo en reconstruisant la matière grâce aux pixels alentours (basé sur le contenu).
  • En appuyant sur la touche « Option » : il est possible de sélectionner une zone source de son choix, à partir de la quelle Lightroom pourra reconstruire la zone à masquer.
  • La forme du nouvel outil Correcteur est désormais transparente ce qui est plus pratique (elle était blanche et opaque auparavant, masquant le sujet à effacacer).
  • Cet outil autrefois nommé « Suppression des défauts » change de nom : il s’appelle désormais l’outil « Correcteur », c’est plus adapté car on est loin désormais de la suppression des poussières et d’un basique « Tampon »…

 

Il a été très facile d’effacer le panneau de gauche sur cette image… Avec un tampon principal, puis encore deux petits tampons pour effacer 2 ou taches résiduelles… La reconstitution des nuages est quasi parfaite.

Il faut parfois s’y reprendre à plusieurs fois et être « inventif » pour parfaitement effacer un sujet… Mais généralement on y parvient !

 

 


Quelles nouvelles fonctions intéressantes : de petits raffinements ont été ajoutés, peu nombreux malheureusement…

  • Possibilité d’intervertir les panneaux d’onglets de droite à gauche (ce qui sera éventuellement intéressant pour ceux qui viennent de Capture One)…
  • C’est pas trop tôt : la possibilité d’afficher automatiquement le « Dossier parent » de tout nouveau dossier importé… C’est une option qu’il faut « cocher absolument » !
  • Possibilité de désactiver l’avance automatique lors de l’importation automatique. L’option est disponible dans les Paramètres d’Importation automatique… Cela ne « bougera plus » sans arrêt.

 

Inversion des panneaux droite et gauche en Module Bibliothèque. Elle est aussi possible en Module Développement.

 

 


Précautions à prendre : rappelons que lors des mises à jour de versions « entières » (par exemple de la V10 à la V11, ou de la V11 à la V12) : votre catalogue sera mis à jour (l’enseigne version étant conservée)

  • Depuis quelques versions, vous avez la possibilité de le renommer vous-même au moment de l’opération ce qui est très utile (vous pouvez ajouter l’année de création du catalogue et préciser la version) :
  • Avant la mise à jour, il est toujours prudent de faire une sauvegarde (sur un disque externe) de l’ensemble du dossier « Lightroom » il est situé (par défaut) dans votre dossier Images (sauf si vous l’avez installé ailleurs). Une sauvegarde Time Machine peut faire l’affaire…
  • Ce (gros) dossier « Lightroom » contient votre catalogue (fichier .lrcat), ainsi que les aperçus et les aperçus dynamiques (les previews.lrdata : ce sont ces deux là qui pèsent lourd)… Avant une mise à jour, je considère important de sauvegarder l’ensemble du dossier « Lightroom » (en incluant ces fichiers d’aperçus previews.lrdata) car ces aperçus seront attribués (transférés) à la version mise à jour (pour éviter un encombrement inutile) et renommés au passage… Cela évite un encombrement inutile mais cela complique aussi la retour à la version précédente si l’on souhaite conserver les aperçus. Sachez que du moment que vous apporterz des modifications au nouveau catalogue : les anciens aperçus seront inutilisables. Le retour à la version précédente signifie donc « perdre ses aperçus » généralement. D’ou l’importance je crois ; de sauvegarder l’intégralité du dossier Lightroom.

 

 


L’outil Courbe arrive dans les Masques Localisés… de ACR 15 : Adobe Camera Raw prend un peu d’avance sur Lightroom Classic et Lightroom, en intégrant l’outil « Courbe » dans les Masques localisés… Ce qui laisse présager cette évolution dans Lightroom Classic d’ici quelques mois ! On espère que l’outil TSL (Teinte, Saturation, Luminance) suivra rapidement… Exemple ci-dessous :

Atténuation localisée du contraste grâce à la Courbe : dans ACR 15… La modification est écrite dans le .xmp

Grace au .xmp (modifié par ACR 15) : Lightroom 12 est capable de lire les modifications apportées par ACR 15 (incluant une courbe dans un Masque localisé)… Sans être capable de les modifier, bien entendu. Mais tout est prêt. Patience ce sera pour très bientôt…

 

 


Nouveaux appareils supportés : terminons avec la prise en charge de nouveaux appareils et objectifs, qui est minimale sur cette version 12. Juste : l’iPhone 14. Le Sony Xperia 5 IV. Le Google Pixel 7 et le Panasonic LUMIX DC-TX2D)… Je redonne les liens en Anglais (le site Adobe France n’étant jamais mis a jour immédiatement après le mise à jour) :

 

 

BILLET PREC.
BILLET SUIV.

23 commentaires

  1. Guillaume Grandin le

    Adobe toujours au top, franchement les versions successives depuis plus d’un an sont vraiment des avancées remarquables. On attend la suite avec impatience, perso comme toi les corrections TSL dans les masques, cela fait des années que j’en rêve… Pourtant cela me paraît moins compliqué à mettre en oeuvre par rapport à une différenciation automatique objet/personne par exemple, mais on prend, on prend ! :-)

    • Je pense que cela arrivera…

      A noter qu’en manipulant les courbes (dans les masque localisés) avec intelligence et en combinant avec la saturation : on peut s’approcher de certains résultats obtenu grâce à TSL (mais la logique est plus complexe).

  2. Chez moi, c’est la nouvelle version de Photoshop (24) qui plante systématiquement à l’ouverture, que j’ouvre directement depuis Bridge, depuis le Finder, ou via Photoshop directement (Photoshop s’ouvre, puis plante dès que je veux ouvrir un fichier de R6…).
    Et ce sur un MBP M1.
    Du coup, retour aux versions précédentes…

  3. Bonjour,
    Depuis que j’ai installé la nouvelle mise à jour ligthroom, je n’arrives plus à exporter mes photos.
    Avez-vous une solution ?

    • Pouvez-vous être plus précis ? Que se passe-t-il exactement ?
      Avez-vous une alerte ?
      Avez-vous redémarré la machine ?
      Utilisez-vous des Plug-in (dont un pourrait éventuellement bloquer l’export) ?
      Quelle machine, quel système d’exploitation ?

  4. Assez incroyable !
    Ce qui s’était cool c’est qu’à l’import des images il en profite pour créer tous les masques, comme ça quand on arrive sur l’image tout est déjà fait

  5. Il y a un bug dans la sauvegarde du catalogue LRC sous Windows seulement, il ne sauvegarde pas .lrcat-data (les masques). Il faut le faire manuellement.
    MAJ promise sous quelques jours.

    ACR permet d’utiliser les courbes sur les masques et a une option de dématriçage en 32 bits mais uniquement sur Mac (Mx ou Intel).
    L’option 32 bits permet d’avoir un meilleur rendu dans les très hautes lumières et dans les ombres bouchées, on peut ensuite rentrer sur 16 bits avec un histogramme qui montre ce qui dépasse.
    C’est pour moi l’amélioration principale de PS/ACR et à venir dans LRC, même si elle est passée inaperçue (c’est 2 à 3 IL d’amélioration potentielle sur les raws).
    Il faut cocher:
    * Préférences de PS > Aperçus de technologie > Gestion précise des couleurs pour affichage HDR.
    * Préférences de PS > Caméra Raw > Aperçus de technologie > Sortie HDR.
    Dans ACR, il va apparaitre un 3ème bouton « HDR » en haut dans édition… puis l’histogramme 32 bits quand sélectionné.

  6. Je l’ai essayé sur des raws de bord de mer (à Groix) où j’ai le reflet du soleil sur la mer et des zones d’ombre dans les rochers.
    Effet bluffant.
    Si c’était un nouveau boîtier qui faisait cela, il ferait le buzz sur internet.

Leave A Reply




⬆︎ GO TO TOP ⬆︎