Catégorie : ACTU : matos photo, divers

000 - A LA UNE
15
Le Canon EOS 5D Mk IV arriverait le 27 aout ?

Au fur et à mesure que l’on s’approche de la rentrée, on s’approche (probablement) de l’annonce du Canon EOS 5D Mk IV… D’après Digicame-Info, ce serait pour le 27 aout, lors d’un évènement consacré « aux »… EOS 5D.

Il en existe 4 actuellement : EOS 5D, EOS 5D MkII, EOS 5D MK III et EOS 5Ds. Mais sur la photo ci-dessous, on distingue cinq modèles (le cinquième à gauche a une forme de prisme étrange et l’on ne distingue aucun marquage lisible). Lire la suite…

canon_five graphy

000 - A LA UNE
33
Qu’y a-t-il dans mon sac photo ?

Voilà un article que j’aurais pu écrire il y a longtemps… mais, mieux vaut tard que jamais. Je vais donc vous décrire  le contenu « type » de mon sac photo, en expliquant à chaque fois le pourquoi de tel ou tel choix de boîtier ou d’objectif.

Evidement, j’ai plusieurs sacs photos « types »… Nous allons détailler d’abord le « gros sac » : pour les « vrais voyages » qui valent le coup… Autrement dit, pour les « vrais photos » pour lesquelles j’ai une « obligation de résultat », c’est le sac qui intéressera les « vrais photographes », malheureusement, il est obligatoirement assez lourd celui-ci ! Je ne crois pas qu’on puisse faire « à coup sur » de la belle image, sans « investir » un peu de temps, de fatigue et d’énergie… Pour transporter au moins un full frame et deux ou trois objectifs. Je ne crois pas que l’on puisse tout miser sur son « oeil » et son intelligence. ce serait présomptueux ! Oui, le matos (les objectifs surtout) ça compte aussi… 

Sac a dos Lowepro Fast pack video Ouvert 702

Ensuite on parlera du petit sac du week end : le « sac à hybride » pour le petit voyage tranquille, pour la ballade photo les mains dans les poches en « amateur »… Pour faire des photos souvenirs, lorsqu’il n’y a aucun enjeux particuliers et pas de risque à être lent et imprécis. Relire : « Mon nouveau sac Lowepro Dslr Video Fastpack 250 aw ».

_MG_1701-Modifier_blog_0702px

Un boitier principal Full frame : le Canon EOS 5DsR : on commence avec mon reflex principal. En dehors du full frame point de salut, même si entre l’an 2000 et 2005 il m’a bien fallut vivre en APS-C… Mais les deux n’ont rien à voir. J’ai choisi la plus haute résolution du moment et la polyvalence rassurante du Canon EOS 5DsR depuis sa disponibilité en aout 2015. Oui, c’est vrai qu’il est un peu plus lourd (et plus cher), que mon précédent réflex : le génial petit EOS 6D qui m’a accompagné durant trois ans.

Mais cet upgrade valait vraiment le coup… Car cet Canon EOS 5DsR est le meilleur reflex que j’ai jamais eu la chance d’utiliser. Pour vous convaincre qu’il est une vrai merveille, relisez tout ça : Test terrain : Canon EOS 5Ds R au Kenya. Je ne l’utilise pas toujours à sa résolution maximum de 50 Mpix, mais parfois j’opte pour le fichier mRAW de 28 Mpix, qui est une taille idéale.

A noter que si j’avais été Nikoniste, j’aurais probablement opté pour le Nikon D750 qui est extrêmement équilibré et possède plein de qualités. Il possède par exemple cet écran orientable qui fait défaut au Canon. Et il n’est pas plus lourd que mon petit EOS 6D… Et si j’avais été « Sonyiste » qu’aurais-je choisi ? Il est probable que… je serais passé en Canon : pour le viseur optique, pour les objectifs, pour l’autonomie, pour la colorimétrie, etc…

Un boitier de secours APS-C : le Canon EOS 100D : c’est mon second reflex, pour sortir léger… Evidement je l’ai débarrassé de toutes sangles du cou, qui ruinerait la compacité : je l’utilise avec une minuscule dragonne de poignet pour APN compact…

 J’ai toujours utilisé un second boîtier à capteur APS-C en complément du full frame, afin de donner un peu d’allonge à mes objectifs… Cet EOS 100D est vraiment minuscule et vraiment très agréable à utiliser… Mais il sera probablement bientôt remplacé dans mon sac par son successeur. Car la différence de résolution (18 Mpix contre 50 Mpix) devient trop importante avec son cousin full frame.

Auparavant, pour « grossir au maximum » et m’approcher d’un sujet, j’avais intérêt à monter mon 70-200 sur l’EOS 100D (18 Mpix), plutôt que sur l’EOS 6D (20 Mpix). Désormais avec l’EOS 5DsR, j’ai plutôt intérêt à laisser le 70-200 sur le gros capteur de 50 Mpix et à recadrer dans l’image en post traitement. Du coup, je n’utilise plus aussi souvent l’EOS 100D que j’en avais l’habitude…

Mais je ne sais pas encore par quoi je le remplacerais, probablement durant l’hiver 2017. Peut-être par un Canon EOS 6D MkII : nous verrons lorsqu’il arrivera, s’il est toujours aussi compact et s’il dispose de suffisamment de pixel (28 Mpix serait bien). A moins que le futur EOS 150D soit sufisamment intéressant (s’il gagne l’AF et le capteur de 24 Mpix de l’EOS 80D par exemple, sans prendre trop de poids).

A moins que justement cet EOS 80D, finisse par me tenter (car son prix baissera bientôt)… Pourquoi pas, car il est déjà extrêmement pratique vu son prix raisonnable. Enfin, j’aimerais vraiment retrouver un second boîtier équipé d’un GPS (comme l’était l’EOS 6D).

Un petit objectif full frame fixe « pancake » : le Voigtlander 20 mm f/3.5 : celui-ci je m’en sers principalement pour les images sous-marines, car il rentre pile-poil dans mon sac Ewa Marine… Donc je ne l’emmène pas si souvent que ça en voyage, je l’ai parfois utilisé lorsque je veux voyager (très) léger. Mais la mise au point manuelle reste plus lente et plus aléatoire qu’un bon AF (même si l’on maitrise bien l’hyperfocale, ça reste moins pratique). Bon, il ne coutait pas très cher, alors je le garde… Relire : Je le veux : Voigtländer Color-Skopar 20 mm (Canon EF).

Un petit objectif APS-C fixe à tout faire : le Canon EF-S 24 mm f/2.8 STM : monté sur le petit EOS 100D ce merveilleux petit pancake donne un 38 mm f/2.8. Il est piqué, pas cher et super discret… Indispensable pour se promener les mains dans les poches en ville. Relire : Le successeur du Canon EOS 100D en aout ?

Un zoom compact à tout faire : Canon EF 24-70 mm f/4 L IS USM : il s’agit de l’objectif « standard » et polyvalent… Quel progrès par rapport à mon précédent EF 24-105 mm f/4 L IS USM. Ou même face au Nikon 24-120 mm f/4 que j’ai souvent utilisé (trop encombrant et aux performances optiques décevantes)…

canon_ef_24-70mm_f4l_is_usm-small

Ce Canon EF 24-70 mm f/4 L IS USM est actuellement unique au monde : il dispose d’un excellent piqué (parfaitement compatible avec 50 Mpix, je vous assure), il est plus compact et plus léger que les autres 24-70 mm. Il est équipé d’une position macro bien agréable et d’un loquet de verrouillage qui faisait défaut sur le Ef 24-105 mm. Enfin, cet objectif n’est pas trop coûteux (dans les 900 €)… C’est l’objectif qui manque vraiment dans la gamme Nikon par exemple.

Je le recommande donc à quiconque désire passer au full frame sans se ruiner. L’économie réalisée par rapport à un 24-70 mm f/2.8, vous permettra de vous offrir 2 à 3 objectifs fixes f/1.4 (qui permettent de réaliser des images qu’aucun zoom ne peut réaliser). Un bon calcul en terme de polyvalence, de rendu et de poids (car vous n’êtes pas obliger d’avoir tout en permanence dans votre sac). Ci-dessous, mon EF 24-70 mm f/4, monté sur l’EOS 6D (en été 2014 en Islande), vous voyez : les deux sont très compacts. Lire la suite…

_1110118_blog_1078px

000 - A LA UNE
28
Le NIKKOR 70-200 mm f/2.8G ED VR Ⅱ bientôt remplacé ?

Le AFS NIKKOR 70-200 mm f/2.8G ED VR Ⅱ (sorti en 2009) sera-t-il bientôt remplacé ? Nikonrumors le suppose… Et moi je considère que c’est absolument urgent ! Et que cela aurait du être fait il y a très longtemps, car ce modèle est vraiment dépassé…

Notamment face au 70-200 mm f/4 et surtout face au Canon équivalent. Nous en parlions récemment ici Canon contre Nikon : ou en sont-ils en 2016 ? et là : Quelques bêtises que l’on entend régulièrement… En cause : d’abord le piqué, relativement décevant ( http://goo.gl/2EYBi8 ) comme le soulignait Tony Northrup dans sa vidéo en s’appuyant sur les mesures de DxO.

Ensuite (et c’est encore plus grave) : le fait que ce 70-200 mm, se transforme en 60-135 mm ( ! ) à la plus courte distance de mise au point, à cause du « Focus Breathing » (bobatkins.com). C’est à dire à la plus importante distance de mise au point, notamment pour le reportage, le mariage, le portrait… Tony Northrup l’explique dans une vidéo (allez directement à 7,55) youtube.com. Alors que le phénomène de focus breathing (qui existe sur toutes les optiques) est quasi nul sur le Canon EF 70-200 mm f/2.8 L IS USM II…

AF-S-NIKKOR-70-200mm-f-2.8G-ED-VR-II_front

Cette caractéristique est juste catastrophique sur le Nikon 70-200 mm f/2.8  : les conséquences (en portrait spécialement), sont un « grossissement » insuffisant : http://photo.net/nikon-camera-forum/00cysZ. A quoi sert d’acheter un 70-200 mm pour qu’il se transforme en 60-135 mm (et c’est bien le cas, tous ces sites le démontrent) ?

Voilà en fait la focale réelle de votre Nikon 70-200 mm f/2.8 aux différentes distances de prise de vue : bythom.com. « For those that are concerned about reach, here’s the full table of approximate focal lengths reached at 200mm » : Lire la suite…

  Marked 200 mm is really :
1.4 m 134 mm
2 m 147 mm
3 m 164 mm
5 m 176 mm
10 m 186 mm
Infinity 192 mm
000 - A LA UNE
2
Segate annonce le Seagate BarraCuda Pro en 10 To

Segate annonce donc aujourd’hui une série de disques de 10 To… Pour les photographes, le Seagate BarraCuda Pro existe désormais en 10 To et ne coûte que 479,90 €. Ce qui en fera bientôt une solution de stockage et de sauvegarde standard. 

Pour ma part j’utilise déjà 4 disques de 6 To dans mon Mac Pro… et réalise des sauvegardes (en trois exemplaires) sur des modèles de 4 et 6 To. Les écrans deviennent Retina, les reflex montent à 40 ou 50 Mpix (générant des RAW pesant de 55 à 65 Mo pièce)  : et les disques suivent pour stocker et sauvegarder tout ça… Normal ! Testé chez Anantech.

000 - A LA UNE
22
Matos photo : les pires fausses bonnes idées, partie 2

Surtout, avant d’aller plus loin : relisez bien mon introduction : Matos photo : les pires fausses bonnes idées, partie 1. Voici, la suite de notre revue « d’innovations », de caractéristiques à la mode, de gadgets, ou de « lubies photographiques »…

> Compter sur une tablette pour stocker et classer ses photos en voyage ! Les tablettes sont lentes, on y voit pas très bien les images, la colorimétrie est fantaisiste et la capacité de stockage est extrêmement limitée… Oubliez donc les tablettes pour stocker des photos en voyage : un point c’est tout…

Première solution : vous achetez davantage de cartes mémoires et attendez d’être rentré pour visualiser et sauvegarder tout ça… Seconde solution : vous utilisez un vrai ordinateur portable (certains modèles sont vraiment légers par exemple le Macbook 12″ d’Apple) et stockez vos images dessus (grâce à Lightroom par exemple). Sans oublier de réaliser des sauvegardes sur disques externes (en plus).

> Revenir à l’argentique ! Croyez-vous vraiment que si vous ne parvenez pas à « faire » de bonnes photos en numérique… Le fait de revenir à une technologie ancienne, vous aiderait à progresser ? Probablement pas…

Mon conseil : faites davantage de photos, multipliez les expériences. Peu importe l’appareil, peu importe la technologie… Choisissez la moins coûteuse, la plus efficace : donc certainement pas l’argentique ! Qui vous prendra énormément de temps et vous coutera très cher à la longue.

Argentique_1280px-Nikon_F

> La recharge par câbles USB « dans le boîtier » qui est livré sans chargeur : voilà encore un truc insupportable dont le seul intérêt est pour le constructeur de réaliser une petite économie. C’est très mesquin ! Et dire qu’il y a des testeurs sur Internet qui apprécient cela ! C’est peut-être qu’ils ne testent les appareils que par la fenêtre de leurs bureaux ?

Par contre pour le photographe voyageur (ou le photographe en week end, tout simplement) : une fois que sa batterie est vide, il doit immobiliser obligatoirement son appareil pour la recharger ! Adieux les photos nocturnes… Alors qu’avec un vrai chargeur (et à condition de posséder une seconde batterie – tout photographe sérieux possède une seconde batterie) : on peut continuer à utiliser l’appareil, pendant qu’une des batteries est sagement placée dans le chargeur occupée à se recharger.

> Les bagues d’adaptations : je n’en pense pas grand chose de bien ! Souvent elles coûtent assez cher… Et pourtant ne permettent pas de récupérer toutes les possibilités AF d’un système. Du moins en 2016… De plus, elles déséquilibrent l’ensemble boîtier objectif vers l’avant, l’ensemble devient relativement long, disgracieux et encombrant…

Je crois qu’il vaut mieux choisir astucieusement son système d’objectif d’abord et avant tout : donc la monture la plus richement dotée et diversifiée, ou celle qui vous donne accès à cet objectif unique au monde et indispensable, que vous souhaitez absolument utiliser… Puis ensuite : acheter l’appareil à placer derrière. Car c’est le choix des objectifs, qui compte largement plus que l’appareil.

Par contre j’aime bien le principe de certains objectifs Sigma Art récents, qui via un retour en SAV (relativement peu couteux), peuvent recevoir un élément arrière différent, adapté à une monture différente de celle que vous avez acheté initialement… Décidément, Sigma fait très fort : si seulement ils étaient aussi intelligent pour concevoir des appareils photos moins tarabiscotés ! Lire la suite…

Sigma_MC-11_side_adapter_Sony_E_702_vignet

000 - A LA UNE
33
Matos photos : les pires fausses bonnes idées, partie 1

Petite revue « d’innovations », de caractéristiques à la mode, de gadgets « du moment », ou de « lubies photographiques », que je ne vous recommande pas au moment de choisir un appareil photo. La suite est par ici :  les pires fausses bonnes idées, partie 2

Mais je dois (avant de commencer) faire une mise au point ! Avant que certains ne me « tombent dessus » et ne me traitent de « conservateur », voir de réactionnaire, voire pire (je suis toujours ébahis de l’intolérance de certains, dès qu’on tente d’échapper à la « tendance mainstream » et à la « pensée unique ») ! Oui, je tiens à préciser d’emblée, que ce n’est pas parcequ’une caractéristique me semble inutile en 2016, (voire farfelue ou même préjudiciable dans l’état actuel de la technologie)… qu’elle le sera encore dans 3 ans ou en 2020 !

Car la technologie évolue et apporte à chaque décennies, ses bienfaits et ses « révolutions » : et je suis le premier à me précipiter vers ce qui est potentiellement « révolutionnaire »…

Pour autant il est inutile d’essuyer les plâtres, « à chaque frémissement technologique » ! Un exemple : ceux qui avaient adopté l’autofocus avant 1988, s’en souviennent, pour s’en être mordu les doigts : c’était trop tôt… Ahhhh, ce Nikon F4 (que l’on m’avait prété) avec lequel j’ai fait les toutes premières images que j’ai vendu… Ah, ce Minolta Dynax 7000 prêté lui aussi ! C’était bien trop tôt l’AF n’était pas assez performant pour vous faire gagner du temps : à quelques années près, c’était de l’argent inutilement gaspillé.

Pour quelques innovation technologiques décisives : (l’autofocus Canon après 1988 en était une… et peut-être le viseur électronique en sera-t-il une aussi, bientôt)… Combien d’exemples de « sois-disant innovations technologiques » : qui ne sont que des pièges marketing, des attrapes gogos, ou des tentatives inahbouties ?

Méditons un peu la-dessus, avant de craquer pour un sois-disant gadget innovant… qui n’est pas encore au point, ou qui arrive trop en avance par rapport à notre éco-système technologie global !

> Le WIFI et le pilotage à distance : voilà pour 90% des utilisateurs un gadget coûteux et totalement inutile… Qui a vraiment besoin de piloter son appareil à distance, ou publier dans l’instant des images sur Facebook ? Comme si ça ne pouvait attendre le soir ? Pas grand monde…

Généralement les gens s’amusent avec leur WIFI, deux ou trois fois : puis oublient définitivement ce gadget coûteux. Moi, j’ai du utiliser peut-être une douzaine de fois, le WIFI (très efficace) de mon (ex) Canon EOS 6D : pour des besoins de formation. A la limite ça peut se justifier pour afficher immédiatement sur l’iPad les images réalisées dans le cadre de la formation…

Et je précise que j’ai trouvé les App iOS de Canon plutôt bien conçues et efficaces ( Canon EOS Remote mise à jour pour tablettes ). Alors imaginez l’intérêt extrêmement limité du WIFI, lorsque le constructeur à « très mal développé » ses applications pour tablettes… Ce qui est malheureusement très souvent le cas, chez la plupart des fabricants.

> La vidéo 4K : si on vous l’offre pour le même prix (comme le Panasonic GX80), alors pourquoi pas… Mais franchement ne choisissez pas tel modèle à la place de tel autre, sous prétexte qu’il dispose du 4K.

Car tous les photographes (à part quelques pro du sport et de l’animalier) s’en tapent royalement de la vidéo 4K… Soit vous faites de la photo (et vous choisissez votre appareil photo sur ses qualités d’appareil photo). Soit vous faites de la vidéo et dans ce cas là n’achetez pas un appareil photo, mais choisissez sur d’autres critères (et les problématiques photos sont secondaires)…

> Le viseur électronique : est à mon avis la pire fausse bonne idée du moment… Le prix que vous payez pour les viewfinders actuels (de 2,36 Mpix) et tout simplement indécent (Votre viseur électronique est-il… « dépassé » ?)… Et leurs performances dans le hautes lumières et face à un contre jour, constituent à mon avis une gène préjudiciable à la création.

Comment « sentir la vibration de la lumière », comment composer et surtout comment enchainer les rafales lorsque la situation l’impose, avec les dispositifs actuels ? C’est encore trop tôt…

Mon avis : évitez-les… Sauf éventuellement lorsqu’il permettent un gain effective de place (et c’est assez rare), combiné à un prix raisonnable : comme par exemple le Panasonic GX80 (que j’adore). Ou éventuellement sur le minuscule Panasonic TZ100 (que j’adore aussi)… Lire la suite !

000 - A LA UNE
5
Fuji X-T2, ça se précise… en images

Photo Rumors publie de nouvelles images du futur Fuji XT-2 de 24 Mpix… Cette fois-ci, accompagné de son indispensable poignée batterie (c’est vrai que l’autonomie n’est pas le fort des hybrides).

Ouf, on distingue un joystick (enfin), pour déplacer rapidement les collimateurs AF uniques, ce qui est bien utile dans certains cas de figures (portrait par exemple). Le Fuji X-T1, ces dernier temps ? Bof… Mais à la rentrée : un XT-2 avec son capteur de 24 Mpix et une ergonomie en net progrès : pourquoi pas ? On verra si les caractéristiques annoncées se confirment. Lire la suite.

Fuji-X-T2-with-battery-grip_blog_0702px_larg

000 - A LA UNE
2
Bondic : kit de réparation en plastique liquide

Merci à Vincent de m’avoir mis sous le nez ce machin, appelé Bondic ! Du plastique liquide à polymériser en 4 sec avec la petite lampe UV intégrée… Cela ne coute que 25 € et vous le trouverez par exemple : ici sur Amazon.fr.

Vous vous rappelez Sugru qui durci en 24h (Mes Sugrus sont arrivés… et ça marche) ? Et bien Bondic serait un peu un Sugru de précision avec l’avantage de la rapidité. J’ai commandé mon kit, pour voir… Training vidéo : c’est assez impressionnant ! On peut imaginer de mettre en reliefs certains boutons d’APN pour les rendre plus accessibles et reconnaissables sans les regarder. Lire la suite…

000 - A LA UNE
6
Seagate Innove 8, disque 8 To auto alimenté en USB-C

Très intéressant : Seagate proposera d’ici quelques semaines le premier disque dur au format 3,5 pouce, « auto-alimenté » en USB-C. Nommé Innov 8, il permettra de vous passer de cable secteur et ça : c’est « énorme » ! 

Surtout avec une capacité de 8 To, idéale pour les photographes… Le seul « hic » : mon Macbook Pro ne pourra pas s’y connecter, faute de connecteur USB-C… Car pour le moment le seul Mac à pouvoir en profiter sera le minuscule Macbook Retina 12″. Un Mac un peu limite pour la photo question puissance, mais agréable question gabarit et design (vivement sa version 2)… Lire la suite !

innov8-back-of-box-hi-res-3000x3000

000 - A LA UNE
2
Mise à jour des Templates PhotoDeck

Mise à jour importante des templates de PhotoDeck (tous nos articles ici) à l’occasion du dernier Week End… qui apportent de nombreux améliorations (CF le Blog Photodeck ou vous trouverez tous les détails)…

Parmi les plus intéressantes, les versions « Responsive » des thèmes pour smartphone, qui permettent désormais le « zoom avec deux doigts » :

IPHONE_702_PIX_Photodeck_01_cote_cote

On peut aussi faire une « double tap du bout des doigts », pour le zoom avant… Et idem pour le zoom arrière, ce que j’utilise plus volontiers que le « zoom à deux doigts ». En plus c’est extrêmement fluide. Le reste de l’esthétique a été également revu et modernisé… Autant dans la version smartphone que la version classique. Rendez-vous sur mon site  vibertphoto.com,  pour vous en rendre compte. Lire la suite…

ACTU : matos photo, divers
14
Révolution à venir : vers des viseurs hybrides Canon ?

On apprend ici et , que Canon aurait déposé un brevet (n° 2016-35525 – publié le 2016.03.17 mais déposé le 2014.08.04) pour un viseur optique hybride, permettant d’afficher un écran LCD, en surimpression de la visée optique de la scène…

Si le dispositif s’avèrerait efficace, la question du choix entre hybride et reflex ne se posera plus en les mêmes termes. Un reflex équipé de ce dispositif présenterait les avantages des viseurs optiques et électroniques. Il s’agirait peut-être de la révolution que le monde de la photo attend depuis une petite dizaine d’années…

Toutefois le brevet ne fait pas pour le moment référence à un afficheur électronique « total », mais seulement à l’affichage des données de prises de vue… Lire la suite.

CANON_PATENT_HYBRID_VIEWFINDER

 

ACTU : matos photo, divers
5
Canon EOS 5D MkIII : bientôt la fin des stocks ?

Salon Canon Rumors, on se dirigerait (encore plus) vers un prochain remplacement du Canon EOS 5D MkIII… Après diverses rumeurs (et notamment le nom de « EOS 5Dx »), c’est la baisse des stocks qui constitue un nouvel indice.

« We’re told that some retailers are seeing “ETL” (End of the line) warnings on ordering systems in various parts of the world. In a few places, the estimated arrival time of new Canon EOS 5D Mark III retailer orders has gone from 2 to 5 days and at least one retailer has seen “unknown” for arrival time. Stock levels for the camera have been fine for years, so this change is noticeable. » Lire la suite…

000 - A LA UNE
4
Sigma MC11, une bague adaptatrice Canon vers Sony A7

DPreview a pu tester rapidement la bague d’adaptation Sigma MC11, dont je vous parlais la semaine dernière. Elle permettra de monter sur les Sony A7, la plupart des objectifs Canon et Sigma équipés de montures Sigma et Canon.

Est-ce le début de la fin du cauchemar du manque d’objectifs pour la gamme A7 ? Peut-être, car visiblement cette bague autofocus Sigma, démode toutes les bagues précédentes (les Metabonnes notamment, qui ne permettaient pas d’exploiter tous les modes AF, comme le montre cette vidéo).

Assurément une bonne nouvelle pour Sony… Qui pourra peut-être consacrer un peu plus d’énergie à l’amélioration du pathétique viseur électronique de 2,36 Mpix, qui reste un frein considérable à l’adoption des hybrides par les photographes les plus exigeants (votre viseur électronique est dépassé)…

Sigma_MC-11_side_adapter_Sony_E_702_vignet

Le fait est, que cette bague n’accueillera pour l’instant pas les objectifs Nikon. Mais s’agit-il d’une bonne ou d’une mauvaise nouvelle pour Nikon ? Bonne nouvelle : si vous possédez des objectifs Nikon, vous serez moins tentés de jeter un oeil dans le viseur d’un A7. Mauvaise nouvelle vous préférerez peut-être acheter un reflex Canon, ce qui vous laissera éventuellement l’option d’acheter aussi un Sony A7 en second boîtier (en attendant l’hybride Full frame Canon)… Lire la suite…

000 - A LA UNE
79
Match : reflex Full Frame à viseurs optiques 2016

Quel reflex full frame ? Le passage au full frame est-il raisonnable financièrement ? Faut-il revendre ses reflex et objectifs APS-C avant de passer au tout full frame… L’arrivée du Pentax K-1 révolutionne-t-elle l’offre amateur-expert ?

Essayons d’y voir plus clair dans l’offre actuelle, en nous limitant aux modèles à viseur optique… Je vous propose de comparer (d’abord) les fiches techniques. Puis les zoom trans-standard (en bas de la page)… Comparer exclusivement les fiches techniques à la loupe, n’est évidement pas la façon la plus intelligente de choisir son appareil photo. Mais cette étape reste pourtant obligatoire… avant de faire vos comptes !

Visitez aussi ce tableau récapitulatif des sorties des gammes de reflex Canon EOS… qui permet de constater que le nombre de gammes et de modèles d’EOS est plutôt en expansion. Ainsi que notre calendrier prévisionnel du renouvellement des prochains Canon EOS.

Bookmarkez cette page photoetmac.com/2016/02/comparfullframe : elle sera actualisée à la sortie des prochains reflex…

Faire vos comptes… sans oublier de compter les objectifs ! Attention au prix des objectifs ! On n’achète pas un reflex Full frame, pour se contenter du zoom de base non (dans ce cas restez sagement à l’APS-C) ?

trois_reflex_fullframe_comparatif_Canon_Nikon_Penstax_702

Je ne me suis pas lancé dans le chiffrage de la « triplette populaire » : 16-35 mm + 24-70 mm + 70-200 mm (à vous de le faire) ; par contre je me suis penché sur l’offre des zoom trans-standard (en bas de la page). Et des fantastiques objectifs fixes à f/1.4 de Sigma, considérés comme des « Must »… J’ai aussi indiqué les prix « de la rue », qu’il conviendra peut-être de mettre à jour d’ici quelques mois.

A noter que les EOS 6D MkII et EOS 5D MkIV sont attendus dans l’année 2016… Et ils vont probablement bouleverser ce tableau. Je reviendrais compléter ces colonnes le jour de leur annonce. On attend évidement un AF « nouvelle génération » sur l’EOS 6D MkII qui profitera des raffinements arrivés sur les EOS 7D MKII et EOS 5Ds, par exemple. N’oublions pas que les EOS 6D et 5D MkIII sont sortis il y a 4 ans déjà… Peut-être faut-il mieux attendre leurs successeurs ?

Pentax K-1

Nikon D750

Nikon D810

Canon EOS 6D

EOS 6D MkII

EOS 5D MkIII

EOS 5D MkIV

EOS 5Ds / R

36,4 Mpix 24,3 Mpix 36,1 Mpix 20,2 Mpix 22,3 Mpix 30,4 Mpix 50,6 Mpix
fév. 2016 sept. 2014 juin 2014 sept. 2012 mars 2012 aout 2016  fév. 2015
1 990 € 1 947 € 3 190 € 1 509 € 2 497 € 4 100 € 3 590 €

 

A ce moment, le choix que vous avez fait d’un boîtier (uniquement sur la base de son prix, nu), sera peut-être amené à être remis en question, face à l’offre des objectifs du moment (les constructeurs sortiront de nouvelles optiques en 2016).

En effet : on devrait « d’abord » choisir les objectifs dont on a besoin (en étudiant les gammes optiques disponibles chez les trois marques), puis choisir l’appareil à placer devant : « ensuite »…

Car on garde un 70-200 mm pas loin de 10 à 15 ans… Par contre les boîtiers sont appelés à être changés plus souvent. D’une part car ils sont plus fragiles. Ensuite, car ils se « démodent » très vite en numérique, contrairement à une bonne optique.

Dans cet esprit, lisez donc cet article (en anglais), qui vous amènera peut-être à changer de point de vue sur le Pentax K-1, qui possède une des fiches techniques les plus généreuses.. Mais qui pourrait vous coûter « plus cher » dès qu’il s’agira de choisir un ensemble d’objectifs cohérents : « Once you’ve bought a couple of lenses for your Pentax K-1, that reasonably $1800 has turned into a much bigger investment.« 

N’oubliez pas : l’important ce sont les objectifs pas les boîtiers… Dernier point, j’ai exclu de cette page les hybrides Sony A7 à viseurs électronique. Ceux qui veulent un viseur optique, ne s’y intéresseront pas… (du moins tant que les  viseur électroniques seront ce qu’ils sont en 2016). Lire aussi cette liste des petits défauts du Sony A7R II, histoire de vous laisser tenter « en connaissance de cause ».

Ceux qui veulent absolument utiliser un viseur électronique, n’ont pas besoin de guide d’achat : tous les viseur électroniques font 2,36 Mpix et sortent de la même usine… Allez directement chez Sony, choisir le modèle correspondant à votre budget (puisque Sony ne connait aucun concurrent à ses hybrides full frame A7). Voici d’ailleurs un petit rappel des prix des divers modèles de Sony A7 … Lire la suite

000 - A LA UNE
35
BenQ SW2700PT : un excellent écran 27 pouce à 699€

L’arrivée de BenQ en France bouleverse la donne sur le marché des écrans « photo » en 27 pouces, en proposant des caractéristiques que l’on ne trouvait que sur des écrans autrefois beaucoup plus cher… (beaucoup trop chers même) !

 

 

Durant trois semaines. j’ai essayé ce BenQ SW2700 PT, que l’on trouve à 699 € chez Amazon ici. ou ici à 699 € en boutique et en ligne chez Le Cirque. Ou encore ici (avec une offre spéciale pour les membres de la FPF)… A ce prix on pourrait se dire : ou est le piège ? Après trois semaines d’essai, je n’ai pas vraiment trouvé de « piège », c’est donc « une affaire »… La diagonale est de 27 pouces (69 cm) est au ratio 16/9em, c’est classique et la résolution de 2560 x 1440 pixels, est supérieure au Full HD.

C’est bien assez pour de la photo (je ne lorgne pas encore sur les modèles 5K, ce sera pour beaucoup plus tard)… Avant de passer à la calibration, il faut monter votre écran… Facile, tout s’emboite sans outil. Même le support de pied, qui présente l’avantage de ne pas être trop encombrant sur le bureau. L’ajustement vertical est « sans efforts » : le poids de l’écran (étonnamment léger) est parfaitement compensé…

Installation matérielle : comment peut-on imaginer travailler sur un écran d’iMac (qui ne pivote pas et ne se règle pas verticalement)… Un écran fixe : c’est la catastrophe assurée pour vos vertèbres cervicales.

Ici, la colonne de soutien verticale propose un grand débattement. Elle est même graduée (pour noter la bonne hauteur et la retrouver)… Ainsi, l’écran peut être levé « assez haut » : au niveau des yeux (au maximum 19 cm entre la table et le bas de l’écran). Ce qui permet de travailler (éventuellement) avec votre portable posé sous l’écran (photo suivante) :

_1170111_blog_1078px

Le portable disposé devant (ou sous) l’écran : j’ai testé et ça marche bien… Notament avec le Mode « Double Ecran » de Lightroom… Disposez la grille en bas : les raccourci « g » et « maj. g » servent à alterner la position de la vue Loupe et de la vue grille. Ci dessus par exemple : c’est « Maj g » (l’écran principal étant attribué au 27 pouce, l’écran du Macbook devenant « l’extension » (écran secondaire).

Connectez la souris au Hub USB3 de l’écran, cette disposition vous dispensera d’acheter un clavier. Vous aurez trois câbles à brancher : le Mini Display (fourni), le cable USB 3 et l’alimentation. Inutile d’investir dans un Hub Thunderbolt (encore un truc inutile comme sait bien générer l’univers Apple).

L’écran peut aussi descendre très bas au niveau de la table, pour quasiment « reposer sur son pied ». Intéressant pour certains espaces de travail trop hauts (genre table d’architecte) : il peut descendre à seulement 5 cm (entre la surface de la table et le bord inférieur de l’écran). Lire la suite…

 

1 9 10 11 12 13 19