Author Jean-François vibertphoto.com

APN : Canon
3 Ils parlent du Canon EOS RP (moi aussi, bientôt)…

J’ai été vraiment trop débordé avec mes formations Lightroom cette semaine, et je n’ai pu vous proposer une analyse. complète. du Canon EOS RP : cela viendra, lorsque je l’aurais essayé…

En attendant, je vous propose une liste de vidéos à consulter, ou vous vous ferez une idée complète du plus petit appareil photo Full Frame à objectifs interchangeables, actuellement disponible. Et aussi du moins cher ! On en parle en commentaires…

Lire la suite…

 

... super !
000 - Grand large
93 Une bombe : le Canon EOS RP ne coutera que 1499 €

Les prix des Canon EOS RP ont été officiellement annoncés… Et franchement : 1499 € le boîtier nu avec la bague EF/RF, ce n’est vraiment pas cher ! On attend avec impatience de pouvoir essayer cette petite bombe. Restez connectés…

 

 

Voici dans le détail tous les tarifs, disponibles en France :

– Canon EOS RP boitier nu  +  Canon Mount Adapter : 1.499 €

– Canon EOS RP  +  RF 24-105mm f/4L IS USM  +  Canon Mount Adapter : 2.499 €

Il existe une offre spéciale (économie de 250 €) qui permet d’aboyer le RF 35 mm f/1.4 pour seulement 339 € de plus :

– Canon EOS RP  +  RF 24-105mm f/4  +  Canon Mount Adapter + RF35 mm f/1.4 : 2.839 €

Voici quelques photos de l’appareil en haute résolution cette fois :  Lire la suite…

 

Et voilà, le "Full Frame pour tous" !
000 - A LA UNE
59 Vous tournez en rond ? Revenez au 35 mm f/2… ou f/1.8

Après avoir tout fait, tout essayé et tout tenté : il peut arriver qu’un photographe « tourne en rond », qu’il ne trouve plus autant de plaisir ni d’inspiration à re-photographier les même lieux (sa ville ou sa campagne)…

A réaliser toujours un peu les mêmes photos, aux mêmes moments et aux même endroits… Si vous ne lâchez jamais votre 24-70 mm ou votre 70-200 mm : il est probable que Paris (ou votre ville) finisse toujours par ressembler un peu… à Paris (ou à votre ville) !

Et même Hong Kong (qui je crois est infiniment plus variée et même plus intéressante que Paris), finira toujours par ressembler un peu : au Hong Kong « de la dernière fois »… Notamment si vous y passez environ un mois par an depuis 14 ans, comme c’est mon cas (pour connaitre les dates du prochain voyage photo à Hong Kong : me contacter ici).

Je vous suggère donc une solution pour « luter contre l’ennui photographique » (si vous ne l’avez pas déjà tenté) : lâchez vos zoom habituels… Sortez plus léger en ne prenant qu’un unique boitier (un Full Frame si possible) équipé d’un unique objectif fixe… Et quel objectif dans ce cas ?

Je vous suggère d’essayer en priorité, un « petit » 35 mm bien lumineux qui reste suffisamment compact : par exemple un 35 mm f/2. Ou même un 35 mm f/1.8, à condition qu’il soit assez compact (j’insiste)… Relire :  De bonnes résolutions photographiques… pour 2019 !


Un simple 35 mm f/2 ou f/1.8 est suffisant : en effet, il n’est pas forcément utile de vous alourdir d’un monstre encombrant ouvrant à f/1.4. Cela peut-être intéressant bien entendu, mais peut-être pas dans ce cas là… On l’a déjà remarqué ici : beaucoup d’objectifs assez lourds nous ont étés proposés ces dernières années et il nous faudrait : Des objectifs plus légers pour nos futurs hybrides Full Frame

Enfin c’est à vous de voir, il est indiscutable qu’à f/1.4 vous aurez des résultats spectaculaires, un peu plus qu’à f/2… Tant que vous serez capable de transporter votre objectif f/1.4 sans vous fatiguer. Tout est là.

Le danger en préférant des f/1.4 : c’est de vous retrouver à nouveau avec un sac trop lourd, comme c’était le cas avec votre zoom… Pour retrouver du plaisir : il faut aussi retrouver de la mobilité, de la vitesse et même une certaine « insouciance psychologique ».

Il faut que « l’enjeux photographique » soit moindre que lorsque vous sortiez avec vos deux zoom, en ayant pour but de « tout capturer »… Il faut revenir au plaisir, à la spontanéité et à la simplicité… En acceptant de ne « pas pouvoir tout photographier ».

Non, en choisissant de sortir avec un unique objectif fixe à grande ouverture : dites-vous que vous allez « rater beaucoup plus »… Mais qu’en contre partie, vous allez peut-être donner plus de chances à des photos plus originales d’apparaitre. Des images que vous ne faisiez probablement pas avec vos zooms.

Certains jours, peut-être  mieux vaudrait « moins d’images réussies »… Mais en contre partie quelques images plus « intéressantes » que d’habitude…

On tombe souvent dans ce travers : beaucoup d’images « réussies techniquement » qui sont toutes banales et toutes ressemblantes à celles que vous avez déjà réalisé… Et même éventuellement, toutes ressemblantes aux images que réussissent tous les photographes, qui travaillent avec les mêmes zooms que vous et passent au même endroit !


Le 35 mm : la focale ni trop large, ni trop étroite… Le 35 mm en Full Frame est probablement la focale la plus polyvalente. Elle est déjà suffisamment large pour des paysages ou des vues d’ensemble.

Entre parenthèse : surtout depuis que Lightroom nous permet de faire des « Fusion Panorama » faciles, « sur deux étages »… Au 35 mm pour viser plus large : pensez à assembler quatre, six, ou huit photos, disposées sur deux étages…

Capturez une première « ligne du haut » constituées de 2, 3, ou 4 images décalées latéralement (avec 10 ou 20% de zone se chevauchant). Puis cadrez plus bas et réalisez la « ligne du bas » : également constituée de 2, 3, ou 4 images.

Et Lightroom se débrouillera très bien pour assembler tout ça : vous obtiendrez ensuite une image « plus large et plus haute » d’un ratio pas trop éloigné de votre 3/2 initiale. Comme si vous aviez shooté avec un 14 mm. Le fichier obtenu aura une résolution énorme, il sera au format .dng : donc conservant tout le potentiel d’ajustement des RAW d’origine… Fascinant lorsque ça marche bien.

Une autre solution plus simple est d’assembler 3 images cadrées verticalement et décalées latéralement : ce qui pèsera moins lourd mais qui est déjà intéressant et transforme votre 35 mm en 24 mm (à peu près).

A noter que vous pouvez même faire du bracketing d’exposition en plus (si vous êtes vraiment motivés et face à un contraste important qui justifie ce braketing) : Lightroom Classic CC 8.0 mise à jour intermédiaire. Puisque depuis peu Lightroom est même capable d’assembler des « panorama HDR » : là c’est monstrueux et très excitant face à certaines scène très contrastées… Mais refermons cette parenthèse Lightroom et revenons à la photo au 35 mm. Lire la suite…

 

Il vous faut un 35 mm f/2 !
000 - Grand large
13 Lightroom Classic CC passe en 8.2 et Lightroom CC en 2.2

Mise à jour habituelle (février 2019) pour Lightroom Classic CC (abonnement)… C’est le principe de l’abonnement : vous payez chaque mois et vous recevez des mises à jour plus régulièrement (la précédente remonte à décembre il y seulement 2 mois).

On passe donc cette fois : concernant les logiciel pour « ordinateurs » : en Lightroom Classic CC 8.2 d’une part (Découvrez les nouveautés de Lightroom Classic CC)… Et en Lightroom CC 2.2 d’autre part : découvrir ici le détail concernant Lightroom CC.

Sans oublier le Module ACR de Photoshop : Adobe Camera Raw qui passe lui en 11.2. C’est plus clair qu’avant, au moins tout cela se conjugue en versions .2 désormais…

Quand à Lightroom CC sur les smartphone et tablettes, il passe en 4.2… Découvrez ici le détail des nouvelles fonctionnalités de Lightroom CC pour iOS. Et par ici le détail des nouvelles fonctionnalités de Lightroom CC pour Android. Il y a même une Mise à jour de Lightroom CC 1.2 pour Apple TV !

 

Au programme on remarquera l’arrivée d’un moteur de gestion de l’accentuation basé sur l’Intelligence Artificielle appelée Sensei chez Adobe. « Sensei » ça fait Japonais, ça fait classe n’est-ce pas !

Le petit souci de ce moteur « spécial » et très performant : c’est qu’il oblige à créer un nouveau fichier .dng qui est plutôt lourd (76 Mo dans le cas d’un Fuji X-T10 par exemple, qui s’ajoutent aux 33 Mo du RAF original)… Je pense donc, que ça n’intéressera que les utilisateurs de Fuji à capteurs X-Trans, qui étaient assez mal traités par le moteur classique de Lightroom jusqu’alors.

La nécessité de devoir créer un nouveau fichier plus lourd en .dng est à mon avis : un « demi aveux d’échec ». Cela veut dire qu’il était impossible de les traiter correctement avec le moteur classique… Et créer un fichier supplémentaire : voilà qui n’est guère satisfaisant en terme de flux de travail et de temps perdu. Moi j’ai trouvé une solution plus simple : me passer totalement des appareil Fuji à capteurs X-Trans ! Cette nouveauté vient surtout « officialiser » le fait que Adobe a du mal avec ce type de fichiers… Et qu’ils ne sont peut-être pas les seuls.

Toutefois cette nouvelle option pourra s’avérer intéressante pour tout le monde lors d’utilisations ponctuelles. Par exemple, si vous désirez créer un tirage géant (du genre 2 m de large) et que vous souhaitez accentuer vigoureusement, sans que cela ne dégrade trop votre image.

Quelques essais que j’ai réalisé avec des RAW de Fuji X-T : glissez le curseur pour comparer… On constate que l’outil joue aussi sur la. saturation qu’il essaye de préserver (en la renforçant). L’opération n’est pas très rapide… Lire la suite.

 

Mise à jour mineure...
APN : Canon
65 Le nouveau Canon EOS RP ne pèserait que 485 gr.

La bonne nouvelle semble se confirmer : Canon va finalement nous proposer un hybride d’entrée de gamme ultra léger… Celui dont on rêve depuis des années ! Le Canon EOS RP : ne pèserait que 485 gr (avec sa batterie)… Imaginez un peu !

De quoi justifier (enfin) l’abandon du viseur optique, qui va nous manquer (mais il faudra bien se faire une raison)… Les caractéristiques ont fuite chez nokishita-camera.com. Rappelons que actuellement le premier EOS R : pèse 660 gr… Qu’un Nikon Z6 : pèse 675 gr.

Rappelons qu’un reflex comme le Canon EOS 6D : pèse 765 gr (il reste un des plus léger, c’est pour vous donner une idée)… Et que le minuscule hybride APS-C Canon EOS M50, ne pèse lui que 390 gr. Ainsi à 95 gr. près : Canon a presque réussi à faire un hybride Full Frame aussi léger qu’un hybride APS-C…

Et face à d’autres hybrides « experts » réputés ultra léger ça donne quoi ? Un Sony A7 III : pèse 650 gr (il est donc battu). Et un Fuji X-T3 : pèse 539 gr. Il reste donc un peu plus lourd que le nouveau Full Frame de Canon (mais il n’est qu’un APS-C pourtant).

Il ne reste plus à Canon, qu’à proposer des optiques légère désormais (il existe déjà le RF 35 mm f/1.8 IS USM et c’est déjà un bon début)…  Liste des caractéristiques qui ont fuité : lire la suite…

 

Enfin un Full Frame ultra léger !
ACTU : matos photo, divers
19 Astuce de pro : du Velcro® pour fixer vos disques durs

Non, non… Contrairement à une légende tenace, le Velcro n’a pas été inventé par la NASA pour l’expédition lunaire (lire l’histoire du Velcro ici). Mais le Velcro est tout de même génial et peut rendre plein de services aux photographes…

J’en emporte toujours une petite bande dans mes bagages on ne sait jamais. Je vous livre aujourd’hui une astuce de pro vraiment précieuse et utile : je l’utilise personnellement pour accrocher mes disques durs en voyage sur l’écran de mon Mac (après avoir testé un système à ventouses trouvé à Hong Kong il y a quelques années, mais qui ne tenant pas suffisamment fort)…

Cette façon d’accrocher mes disques externes me permet de travailler dans le train par exemple, en me passant de tablette: le Mac posé sur mes genoux avec plusieurs disques branchés dessus… Je peux me lever et me déplacer en tenant l’ensemble. d’une seule main, sans crainte de faire tomber ou déconnecter un disque (lors d’une copie de sauvegarde ça peut-être gênant)…

Attention : il ne faut pas qu’un disque tombe alors qu’il fonctionne (si c’est un disque classique, les SSD ne craignent pas les chocs). Prévoyez donc une surface suffisante. Lire la suite…

 

C'est trop beau ! Quelle époque formidable...
APN : Canon
45 5 objectifs Canon RF annoncés très bientôt

Cinq objectifs Canon RF ont étés repérés sur le net (chez Nokishita) qui seront probablement annoncés officiellement dans une semaine, en compagnie d’un nouvel hybride EOS RP probablement d’entrée de gamme… (MAJ le 06 février)

D’après les photos (très petites) : toutes bénéficient de la bague avant programmable, qui fait partie des atouts de la gamme RF (à l’exception du 24-240 mm). On compte quatre « Séries L » haut de gamme cerclées de rouge. Un un zoom 10x à ouverture glissante, probablement d’entrée de gamme. Dans le détail, voici ce que ça pourrait donner :

Canon RF 15-35mm f/2.8 L IS USMvoici un intéressant zoom Ultra Grand Angle stabilisé… La lentille avant « plate » autorisera la mise en place de filtres. Et il adopte exactement la même forme que le 24-70 mm qui est presque son jumeau. Ce range focal me semble plus utile (et pratique) que celui du Nikon Z 14-28 mm (qui manque un peu d’allonge pour être parfaitement polyvalent – Relire ce que j’ai dit à promos de la focale 28 mm : Discret petit génie oublié : Canon EF 28 mm f/2.8 IS USM)…

Par contre ce 15-35 mm f/2.8 risque d’être un peu plus lourd et un peu encombrant aussi (et probablement assez cher)… C’est normal : car il ouvre à f/2.8 constant (alors que le Nikon n’est qu’un f/4 constant). Il sera aussi meilleur optiquement probablement : visiblement Canon a cherché à produire d’exceptionnelles optiques professionnelles.

Canon RF 24-70mm f/2.8 L IS USM : le zoom professionnel RF de base arrive… Et il est enfin stabilisé. Ce qui va tout changer et probablement « doucher » les espoirs de voir arriver un jour un zoom EF 24-70 mm f/2.8 L IS USM stabilisé. Cela a du sens : cela signifierait la fin annoncée des reflex EOS professionnels à moyen terme chez Canon.

Canon RF 70-200mm f/2.8 L IS USM : il sera un « temps fort » de la montée en gamme des objectifs RF. On est frappé par la longueur réduite de ce. 70-200 mm f/2.8… A n’en pas douter une formule optique assez originale autorisé part la nouvelle monture RF. MAJ : une nouvelle image vient d’apparaitre :

Canon RF 24-240mm f/4-6.3 IS USM : probablement un objectif destiné à séduire les amateurs et photographes voyageurs… Probablement en kit avec le nouvel « EOS RP » d’entrée de gamme. Il est certain que partir en voyage avec Full Frame très léger (Canon EOS RP certains parlent de seulement 400 gr), avec son RF 24-240 mm… Accompagné du petit RF 35 mm f/1.8 IS USM Macro (si l’on veut vraiment rester léger et si l’on aime la « belle » image).

Et éventuellement ajouter le RF 15-35 mm f/2.8 L IS USM (si l’on est vraiment très motivé)… Avec peut-être même la bague d’adaptation pour y mettre un minuscule EF 50 mm f/1.8 STM… ou un EF 85 mm f/1.8 : et bien cela aurait vraiment de la gueule ! De quoi faire oublier les reflex pourquoi pas…

Canon RF 85mm f/1.2 L USM : celui-ci va probablement coûter un bras… Un objectif portrait ultime qui attendra (impatiemment) l’arrivée d’un futur EOS R « stabilisé », puisque l’EOS R ne l’est pas. Il est aussi l’indice évident que Canon proposera bel et bien la stabilisation du capteur..

Et comme d’habitude vos commentaires par ici…    >>>   Lire la suite.

 

Bientôt du nouveau...
000 - A LA UNE
11 Canon RF 24-105 mm f/4 L IS : meilleur zoom polyvalent ?

Tout à fait passionnantes : écoutez les conclusions de Dustin Abbott à propos du Canon RF 24-105 mm f/4 L IS USM. Un objectif qui je dois dire : est hyper agréable à prendre en main, même si on aurait rêvé d’un modèle un peu plus compact.

A l’image de ce qu’à fait Nikon (relire Des objectifs plus légers pour nos hybrides Full Frame)… Mais il s’agit sans doute du meilleur 24-105 mm f/4 jamais conçu et Dustin Abbott est très positif à son sujet. Tout comme d’autres commentateurs ont pu l’être à propos du Canon RF 35mm f/1.8 Macro IS qui est lui aussi un vrai chef d’oeuvre, compte tenu de son prix serré (500 €) et de son encombrement minimal. Relire les conclusions d’un excellent photographe Canon RF 35mm f1.8 Review & Sample Photos.

Donc, si vous rêvez de partir en voyage avec un seul objectif à tout faire : ce RF 24-105 mm f/4 L IS est certainement le meilleur des objectifs polyvalents jamais conçu… Et rappelez-vous que en photo ce qui compte c’est l’objectif, le boîtier n’est qu’un accessoire secondaire. Dit autrement : il faut choisir d’abord vos objectifs et ensuite un (ou des) boitier(s) à placer derrière… Les bons photographes procèdent dans cet ordre. Et je pense que procéder à l’envers (c’est à dire choisir d’abord l’appareil puis s’inquiéter des objectifs) : dénote simplement d’un manque de compréhension de ce qui fait une bonne photo.

Après avoir parcouru les revues disponibles pour les deux premiers objectifs disponibles en gamme RF (ce 24-105 et le 35 mm). : il me semble assez clair que Canon (et Nikon aussi) disposent avec les montures RF et Z : d’un réel avantage sur des montures plus étroite… De quoi exprimer pleinement leur savoir faire… Et notamment en ce qui concerne Canon : un savoir faire que j’estime être (probablement) le meilleur de tous les fabricants d’objectifs. Lire la suite…

 

L'objectif "à tout faire" idéal ?
1 2 3 473