Catégorie : Adobe Lightroom CC

VU SUR LE NET !
13
Lightroom Classic CC passe en 8.2 et Lightroom CC en 2.2

Mise à jour habituelle (février 2019) pour Lightroom Classic CC (abonnement)… C’est le principe de l’abonnement : vous payez chaque mois et vous recevez des mises à jour plus régulièrement (la précédente remonte à décembre il y seulement 2 mois).

On passe donc cette fois : concernant les logiciel pour « ordinateurs » : en Lightroom Classic CC 8.2 d’une part (Découvrez les nouveautés de Lightroom Classic CC)… Et en Lightroom CC 2.2 d’autre part : découvrir ici le détail concernant Lightroom CC.

Sans oublier le Module ACR de Photoshop : Adobe Camera Raw qui passe lui en 11.2. C’est plus clair qu’avant, au moins tout cela se conjugue en versions .2 désormais…

Quand à Lightroom CC sur les smartphone et tablettes, il passe en 4.2… Découvrez ici le détail des nouvelles fonctionnalités de Lightroom CC pour iOS. Et par ici le détail des nouvelles fonctionnalités de Lightroom CC pour Android. Il y a même une Mise à jour de Lightroom CC 1.2 pour Apple TV !

 

Au programme on remarquera l’arrivée d’un moteur de gestion de l’accentuation basé sur l’Intelligence Artificielle appelée Sensei chez Adobe. « Sensei » ça fait Japonais, ça fait classe n’est-ce pas !

Le petit souci de ce moteur « spécial » et très performant : c’est qu’il oblige à créer un nouveau fichier .dng qui est plutôt lourd (76 Mo dans le cas d’un Fuji X-T10 par exemple, qui s’ajoutent aux 33 Mo du RAF original)… Je pense donc, que ça n’intéressera que les utilisateurs de Fuji à capteurs X-Trans, qui étaient assez mal traités par le moteur classique de Lightroom jusqu’alors.

La nécessité de devoir créer un nouveau fichier plus lourd en .dng est à mon avis : un « demi aveux d’échec ». Cela veut dire qu’il était impossible de les traiter correctement avec le moteur classique… Et créer un fichier supplémentaire : voilà qui n’est guère satisfaisant en terme de flux de travail et de temps perdu. Moi j’ai trouvé une solution plus simple : me passer totalement des appareil Fuji à capteurs X-Trans ! Cette nouveauté vient surtout « officialiser » le fait que Adobe a du mal avec ce type de fichiers… Et qu’ils ne sont peut-être pas les seuls.

Toutefois cette nouvelle option pourra s’avérer intéressante pour tout le monde lors d’utilisations ponctuelles. Par exemple, si vous désirez créer un tirage géant (du genre 2 m de large) et que vous souhaitez accentuer vigoureusement, sans que cela ne dégrade trop votre image.

Quelques essais que j’ai réalisé avec des RAW de Fuji X-T : glissez le curseur pour comparer… On constate que l’outil joue aussi sur la. saturation qu’il essaye de préserver (en la renforçant). L’opération n’est pas très rapide… Lire la suite.

000 - A LA UNE
7
Formation Lightroom à l’ENSP Arles du 25 au 28 février

Un petit mot pour rappeler que ma prochaine formation Lightroom de 4 jours (28h) : traitement des photographies (niveau perfectionnement), se déroulera du 25 au 28 février prochain, à l’Ecole Nationale Supérieure de la Photographie d’Arles.

Il reste quelques places… J’assurerais la session suivante du 3 au 6 décembre 2019Renseignez-vous ici (demandes de devis), ou directement auprès de moi pour en savoir plus (je pourrais évaluer directement votre niveau et vous conseiller plus spécifiquement). J’anime aussi des Workshop Lightroom sur 1 seule journée à Paris (et plus rarement en Savoie), renseignez-vous ici

Je réalise que cela fait déjà 8 ans (depuis 2011), que je descends avec plaisir à Arles 2 ou 3 fois par an, pour y former sur Lightroom des photographes débutants ou professionnels (en formation Continue) ! A l’Ecole Nationale Supérieure de Photographie : on ne voit pas le temps passer…

Et désolé pour cette photo vraiment ancienne et très moche de la salle en désordre faite avec mon vieux l’iPhone 6 en JPEG, oui j’ai honte ! (désormais j’ai le XS en .dng grâce à Lightroom CC : ça ira mieux)…

Mais c’est juste pour vous donner une idée : l’équipement et les Mac sont à la hauteur (mais vous pouvez aussi apporter votre machine Mac ou PC si vous préférez) : les licences et version de Lightroom sont à jour, le projecteur est très efficace… En vrai la salle est bien mieux que ça quand elle est rangée !

Et si vous recherchez une formation Lightroom sur Paris : j’anime des Formations professionnelles Lightroom de 3 jours (niveaux débutants et avancés) depuis 2006 chez Pyramyd Formations… Oui ! Depuis les tous débuts de Lightroom 1 (et avant Lightroom, c’était sur iView Media Pro depuis 2004).

Depuis 15 ans donc (!) j’ai pu peaufiner mes méthodes de formation, comme vous pouvez l’imaginer. Ces formations durent 3 jours (21h) et sont très intensives. Voici les dates des prochaines sessions :

Lightroom niveau débutant : du 

Lightroom niveau avancé : du 

000 - A LA UNE
44
Test : Capture One 12, le vétéran se défend bien

Je n’avais pas eu l’occasion de mettre à jour mon logiciel Capture One depuis plus d’un an. Il était donc urgent que je me replonge dans Capture One 12 (sorti en novembre 2018), pour évaluer les progrès réalisés. Et le comparer à Lightroom Classic CC 8.1

Mais aussi le comparer aux quelques alternatives nouvelles, dont nous avons parlé récemment : relire notre point de situation : Existe-t-il de vraies alternatives à Lightroom ?… Comme le très étonnant ON1 Photo Raw 2019 (relire notre test), que je considère comme une authentique alternative à Lightroom. Mais aussi le plus modeste (mais étonnant lui aussi) Skylum Luminar 3 avec Bibliothèque (lire notre test). Ou encore le moins connu : Alien Skin Exposure X4 (relire notre test). Mais aussi le « vétéran » DxO PhotoLab 2 (relire notre test), qui a gagné un timide « Explorateur de fichiers » très récemment.

Bien entendu, Capture One 12 et Lightroom Classic CC sont les logiciels de traitement les plus réputés et complets. Capture One 12 est aussi le plus cher : au minimum 349 € sans abonnement. Ou alors sur abonnement : à 18,30 € / mois.

Toutefois signalons que contrairement à Lightroom : Capture One reste disponible en licence classique (sans abonnement)… Ce que beaucoup de photographes apprécient. Même si l’investissement initial de 349 € est conséquent…

Et correspond à 29 mois de location de Lightroom Classic CC (accompagné de Photoshop et de l’offre Cloud Lightroom CC et Portfolio). Quasiment deux ans et demie d’abonnement, période au cours de laquelle Lightroom bénéficie d’amélioration très régulières : tous les 2 ou 3 mois (c’est l’intérêt d’un système sur abonnement (CF : la liste des updates de début 2018 et de fin 2018).

N’oubliez pas que pour bénéficier des mêmes mises à jour (plus espacées) sur Capture One sans abonnement : vous devrez régulièrement acheter des mises à jour (qu’il ne faut pas oublier de comptabiliser dans le prix de la licence classique)… Mais le principe de l’abonnement est un autre débat !

Avant de rentrer de le vif du sujet, j’en profite pour vous inviter à relire : Lightroom Classic CC ou LR CC quelle formule choisir ? Et surtout le test de Excire : le plug-in qui dope la recherche dans Lightroom un article qui en dit long sur le potentiel du système de « plug-in » de Lightroom. Enfin, cliquez ici pour lire nos quelques articles à propos de Capture One.

Importation du catalogue Lightroom…  Commençons par évoquer ce que j’aime bien dans Capture One, nous verrons ensuite ce qui me gène, ou me déplait… Je préfère prendre les choses dans cet ordre là, afin que tout le monde lise jusqu’au bout et que éventuellement l’on ne m’accuse pas d’être « partial ».

J’ai juste l’habitude de donner mon avis de façon très explicite « sans prendre de gants »… Car mon site ne dépend pas de l’humeur des « annonceurs », ce qui est souvent le cas de sites d’information high tech… Ce qui modère obligatoirement leur ligne éditoriale (ça je vous le garantis).

Ultime remarque préalable (qui n’est pas un petit détail) : vous trouverez ici la liste des formats RAW supportés qui est disponible. On remarque les dernier Nikon Z6 et Z7, ainsi que le Canon EOS R… Bien joué. Souvent Lightroom est plus rapide que Capture One, mais ce dernier s’en sort tout de même très bien.

Au lancement de Capture One 12, vous aurez le choix entre deux mode de travail : le « Mode Session ». Ou le « Mode Catalogueur » : que je préfère utiliser bien évidement et que je vous recommande… L’éditeur a trouvé là une façon élégante d’échapper au paradoxe du « logiciel catalogueur »…

Car un « catalogueur » est indispensable pour les utilisateurs avancés désirant garder la trace des disque externes de stockage (par exemple). Mais un tel « catalogueur » est aussi plus « intimidant » pour les débutants. Ce sera à vous de voir, mais je ne parlerais dans cet article que du « Mode catalogueur ».

Point très intéressant pour les utilisateurs de Lightroom : un Plug-in d’importation des catalogues Lightroom est proposé par Capture One… Sont pris en charge : les Collections, les mot-clés et les Métadonnées, ainsi que quelques paramètres de Développement : comme le Recadrage, la Balance des blancs, la Saturation (il est précisé : couleurs et exposition sont approximatives)…

Cela marche plutôt bien concernant la partie Bibliothèque. Mais ce n’est pas toujours convainquant pour les Développement, toutefois ce n’est pas trop grave. Disons, que « c’est déjà ça » et cela vous fera gagner pas mal de temps… Il est vrai que ON1 Photo RAW est bien plus ambitieux concernant l’importation des catalogues Lightroom. Mais je ne saurais dire à quel point cela fera la différence en pratique, il faudrait quelque. semaines de tests intenses pour s’en rendre compte : ON1 Photo Raw 2019 (relire notre test).

Certaines choses originales que j’apprécie dans l’Interface : immédiatement j’ai trouvé plutôt agréable la possibilité d’afficher une « marge » de taille réglable (dans les préférences) autour de la photo, afin de mieux l’isoler de l’interface… C’est un petit détail, qui aide à mieux « voir » ses images. Toutefois, quel dommage de n’avoir pas pensé à nous permettre de régler aussi la luminosité de cette marge.  Du noir, au blanc…

Car pour le reste il faudra se contenter de ce « sempiternel gris anthracite » qui a envahi tous les logiciels photos. Que c’est énervant ça ! Lire la suite…

000 - A LA UNE
11
Excire : le plug-in qui dope la recherche dans Lightroom

Le Plug-in Excire de reconnaissance de formes est encore loin de remplacer la création manuelle de mot-clés : pas encore assez malin pour ça. Mais il est déjà assez futé pour compléter et enrichir automatiquement vos mot-clés. C’est génial !

C’est une bonne nouvelle que l’arrivée de ce Plug-in Excire désormais en Français, qui produit des mot-clés… en Français ! Cela me donne une excellente occasion de reparler des mot-clés hiérarchique de Lightroom (il y avait longtemps) : un système génial et inégalé, dont je suis devenu (un peu) un spécialiste…

… notamment aux dires des quelques photographes professionnels, sociétés ou institutions qui font régulièrement appel à mes connaissances pour optimiser leurs catalogues Lightroom et leurs thésaurus de mot-clés : ainsi en 2018 je suis intervenu auprès de Yan Arthus Bertrand, Patrick Robert, l’Opéra de Paris, Décathlon et quelques autres. Si vous arrivez sur cette page : c’est que vous avez peut-être besoin d’aide ou de conseils à propos des mot-clés ? Vous êtes bien tombés : contactez-moi

Certains de mes clients, possèdent des catalogues Lightroom dépassant le million d’images : ce qui veut dire, plusieurs milliers de mot-clés à gérer… Ce qui serait totalement impossible sans l’aide des mot-clés hiérarchiques. J’espère donc que le présent article, vous donnera un peu envie de vous replonger dans vos mot-clés, ou même vous donnera l’idée de venir suivre une Formation Lightroom avec moi, au cours de laquelle je vous formerais à l’utilisation optimale de ces fameux mot-clés (entre autres)…

N’oubliez pas (toujours à propos de mot-clés), de relire cet article récent (qui m’avait demandé un peu de travail) et qui vous sera éventuellement précieux : Thésaurus Lightroom Régions et Communes Françaises. Vous y trouverez une démonstration de la puissance des mot-clés hiérarchiques de Lightroom.

Alors, qu’est-ce que Excire précisément ? Excire est un plug-in pour Lightroom payant (mais pas trop cher vu le travail qui est fait), qui utilise l’intelligence artificielle pour « lire » vos photos pour y reconnaitre des formes, des visages, des couleurs. Ce qui lui permet d’appliquer automatiquement des mot-clés aux photos.

Une version d’essai est proposée ici : Excire Search Pro Trialversion qui vous permettra de bénéficier de toutes les fonction de Excire Search et Excire Search Pro gratuitement pendant 30 jours… N’hésitez pas à faire un essai sur un petit groupe de photos. Si vous êtes convaincu : il existe deux versions payantes :

La version de base Excire Search Mac et PC ne coute que 39 €. Elle est 100% fonctionnelle, mais ne permet de pas d’importer les mot-clés générés et utilisés par le logiciel, dans votre « Liste de mot-clés » personnelle de Lightroom (en vue par exemple, de les modifier à votre guise, ou de les exporter).

Ensuite : la version « Excire Search Pro Mac et PC » coute 99 € (79 € en promotion jusqu’a fin janvier) … Celle-ci permet d’intégrer les mot-clés crées par Excire, dans la liste des mot-clés de Lightroom. Ce qui fait toute la différence et « boost » le potentiel du plug-in, nous y reviendront plus bas… A noter qu’il  reste possible d’upgrader plus tard : depuis Excire Search de base vers Excire Search Pro pour 40 €.

>>> Lire la suite…

000 - A LA UNE
103
Existe-t-il de vraies alternatives à Lightroom ?

Depuis des années, je suis entouré de nombreux photographes : des professionnels qui utilisent Lightroom, Capture One, ou DxO. Mais aussi beaucoup d’amateurs qui n’entendent pas investir autant d’argent dans leurs logiciels que des « pro ».

Personnellement, je ne pourrais pas me passer des qualités de catalogage du vétéran Lightroom Classic CC (que j’utilise depuis 12 ans et que j’enseigne depuis 12 ans également)… Et aussi de petit nouveau Lightroom CC, qui est si pratique pour partager son travail avec mes clients, mes élèves ou mes amis. Relire en passant : Lightroom Classic CC ou LR CC quelle formule choisir ?

Pour autant, je suis pleinement conscient qu’il existe une forte demande pour des alternatives moins coûteuses que Lightroom, qui ne reposent pas sur le principe de l’abonnement. Un principe qui personnellement ne me gène pas : je paye bien un abonnement pour mon téléphone, pour Internet, pour l’eau, le gaz et l’électricité… Mais je respecte le point de vue de ceux qui ne veulent pas en entendre parler… C’est comme ça… Et ça ne se discute pas.

C’est pour cela que je me suis lancé dans une série de tests approfondis, afin de trouver une (ou plusieurs) alternatives possibles à Lightroom : qui soient moins couteuses et « sans abonnement ». Je vous engage donc à profiter des vacances pour lire mes trois tests de ces trois alternatives à Lightroom :

Lire le test de Capture One 12

Lire le test de : ON1 Photo RAW 2019

Lire le test de : Skylum Luminar 3

Lire le test de : Alien Skin Exposure X4.

Je fais en ce moment le tour de leurs forces et de leurs faiblesses… Les trois sont installés sur mes deux Mac et je passe de l’un à l’autre sans arrêt, afin de saisir toutes les nuances et les grosses différences qui les sépare. Et qui les sépare de Lightroom surtout… Certains sont capables (comme Lightroom et Capture One), de cataloguer des disques externes, d’autres non… Certains sont riches d’énormément de fonctionnalisées (certaines absentes de Lightroom), d’autres sont beaucoup plus simples.

Certains sont faciles, ou plus difficiles… Tout cela est assez compliqué : trouver un vainqueur est difficile et nous ramène 11 ou 12 ans en arrière. A l’époque ou tout le monde hésitait entre Lightroom, Aperture et View Media Pro. La même démarche rationnelle m’avait amené à faire le bon choix, et à écarter Aperture (qui présentait certaines défaillances « structurelles » et « logiques »)… J’attend vos avis et commentaires ici même, lorsqu’il s’agira de comparer ces trois offres (et d’autres peut-être). Lire la suite…

000 - A LA UNE
23
Mises à jour automatiques du « Lightroom gratuit »

Souvenez-vous de mon article : Lightroom Classic CC gratuit à la fin de l’abonnement ! Ou j’expliquais que si vous cessez de payer l’abonnement à Lightroom Classic CC, ce dernier restera fonctionnel indéfiniment… 100% gratuitement…

Oui : 100% gratuitement, dans une configuration légèrement réduite : seuls les Modules Développement et Cartes sont désactivés… Ce qui vous laisse à disposition gratuitement le plus puissant catalogueur d’images actuellement sur le marché. Récemment un de nos lecteurs posait la question des « Mises à jour » éventuelles de cette version « Gratuite ».

Sa question précisément : était de savoir si le logiciel pourrait continuer à « Importer » les fichiers RAW des derniers boitiers sortis récemment (ce qui implique une mise à. jour du « Moteur de développement », afin de au minimum visualiser les vignettes en grille et créer les aperçus 100% des RAW, pour les cataloguer et les visualiser à 100%).

Je viens d’avoir l’occasion de le vérifier sur un ordinateur pour lequel j’avais créer un compte « test » et installé la version d’essai de Lightroom Classic CC 7.0, en décembre 2017 (déjà mise à jour un peu plus tard en 7.3). Et bien je vous confirme que un an plus tard ; la mise à jour vers la version 8.1 de Lightroom Classic CC a bien été proposée. On peut même activer sa mise à jour Automatique (ce que je ne préfère pas activer) :

Lire la suite…

000 - A LA UNE
19
Le Mac Pro 2019 promis… en fait ce serait le Mac Mini ?

Bravo et merci à l’ami Vincent, pour pour avoir déniché ce test comparatif sur Lightroom du Mac mini à 6 courts face à un iMac 5K à 4 coeurs de 2017 (le plus rapide des 2017).

Comme vous le voyez, lors de cet test d’import et d’export, le Mac mini a 6 coeurs l’emporte haut la main, ce qui fait de lui le vrai « Mac Pro » du moment… Justement on en parlait justement récemment dans les commentaires : Le nouveau Mac Mini est devenu une « vraie bombe ». certains se demandaient si il fallait mieux une machine équipée d’une vraie carte graphique. Moi je crois qu’il vaut mieux avoir 6 coeurs… Lire la suite…

000 - A LA UNE
60
Test de ON1 Photo Raw 2019 : l’alternative à Lightroom

Je vous parlais récemment de Skylum Luminar 3 (proposé à 69 € Test de Skylum Luminar 3)… Voici aujourd’hui un test de ON1 Photo RAW 2019 : qui coute 99,99 $ et qui logiquement en offre (beaucoup plus) que Luminar 3.

Consultez d’ailleurs la liste impressionnante des nouveautés de la version 2019. Et la liste complète de toutes les fonctions du logiciel… Si Skylum Luminar 3 était la première version du logiciel à proposer le « catalogage » de photothèque, ce ON1 Photo RAW 2019 est plus ancien (je le test depuis deux ans) et plus confirmé dans ce domaine du « catalogage », un type de logiciel totalement indispensable aux photographes.

Mieux, l’éditeur propose avec cette version un « Plug-in » d’importation des catalogues Lightroom… Excusez du peu : migrer votre catalogue Lightroom, avec ses collections, ses collections dynamiques, ses copies virtuelles, ses mot-clés et même le développement (non destructif) de vos fichiers RAW ? Voilà qui est séduisant pour qui est allergique à l’abonnement…

Oui, vous avez bien lu : ON1 ambitionne même de « récupérer » la plus grande partie de vos ajustement RAW… C’est très fort ! Et nous y reviendrons plus bas…

Comme vous le savez, Lightroom Classic CC est mon outil de travail principal depuis 2006 et mon logiciel de traitement et de classement préféré (comme vous le savez si vous suivez l’actualité de ce logiciel que je couvre depuis 11 ans). C’est pour cela que je jugerais de la plupart des fonctions de ON1 Photo RAW 2019, en les comparant à celles de Lightroom qui est mon Benchmark personnel. Soyez prévenus.

On avait évoqué aussi récemment, le fait que DxO (qui coute 129 € et 199 € selon les versions), a lui aussi ajouté une gestion de dossiers à ses fonctions principales. Malheureusement, il me semble que cette fonctionnalité « d’Explorateur de Dossiers » est encore beaucoup trop timide pour le moment. Relire : DxO PhotoLab 2 : le temps du renouveau. Mais saluons tout de même cet effort : c’est un timide début…

Pas de version en Français malheureusement… Passons désormais aux choses sérieuses. Pour commencer une petite déception : il faudra s’accommoder de la langue de Shakespeare… Car ON1 Photo RAW 2019 n’existe qu’en Anglais actuellement, alors que Skylum Luminar 3 a fait l’effort de proposer aussi son logiciel en Français. Accompagné d’ un site en Français et d’un Manuel pdf en Français. Cela fera « toute la différence » pour certain d’entre vous…

Commençons par évoquer les fonctionnalités disponibles : ON1 Photo RAW 2019 est moins sexy dans son apparence que Luminar 3, mais il est beaucoup plus complet aussi… Oui, beaucoup plus ! Presque trop complet même et certaines fonctions mériteraient un certain « polissage » de leur interface…

Du coup, ON1 Photo RAW 2019 ambitionne (vraiment) de remplacer Lightroom, il s’adresse aux photographes « sérieux » possédant déjà un certain niveau d’expertise. Alors que Skylum semble plus accessible et aussi un peu plus « Fun »…

Surprise : un Plug-in d’importation depuis Lightroom : Avant de parler des questions d’interface, de Bibliothèque et de développement (plus bas), quelques lignes à propos de l’importation des catalogues Lightroom. Ce Plug In fonctionne « aussi bien » que l’on peut l’imaginer : c’est à dire pas à 100% (en ce qui concerne les Développements). C’est pas si mal sachant que c’est une première version.

Et c’est déjà un bel exploit de pouvoir en quelques clic, transférer ses collections, ses collections dynamiques, ses copies virtuelles et (une partie) de ses Développements vers ce nouveau logiciel. Tout n’est pas encore parfait : j’ai fait l’expérience avec un petit bout de mon catalogue (préalablement exporté depuis Lightroom sous forme d’un « Mini Catalogue ».

La récupération des Collections marche bien (ce que l’on constate ci-dessous) : pas de problème avec les Ensembles de Collections (Lightroom propose une arborescence dans les Collections, que ON1 Photo RAW 2019 récupère). Lire la suite…

000 - A LA UNE
0
Mise à jour pour ON1 Photo Raw 2019.1

Petite mise à jour technique ce soir, pour ON1 Photo RAW 2019.1 : de nombreuses fonctions sont améliorées et le logiciel supporte le nouveau Nikon,on Z6… Lire la Liste complète ici.

Je profite de l’occasion pour vous signaler que j’ai crée un Groupe de Soutien Français pour aider les utilisateurs du logiciel… Et informer ceux qui sont simplement curieux : par ici facebook.com/groups/on1photoparis. Au plaisir de vous y retrouver ! Lire la suite…

000 - A LA UNE
12
Une version spéciale de Lightroom pour Moniteurs 49″ ?

C’est amusant ! LG annonce un moniteur géant de 49 pouces (soit deux 27 pouces cotes à cotes… Et regardez bien l’interface affichée sur cet écran : c’est Lightroom !

Mais s’agit-il d’une version spéciale de Lightroom ? Non… c’est un montage : ils ont dupliqué les panneaux de droite et gauche : histoire d’occuper toute la largeur de l’écran ! Trop large peut-être ? Est-ce bien raisonnable ? Mais ça ferait pas mal sur mon bureau… Lire la suite !

LOGICIEL : Skylum Luminar
78
Exclusif : test de Skylum Luminar 3 avec « Bibliothèque »

J’ai eu la chance de pouvoir tester le catalogueur Skylum Luminar 3 quelques temps avant sa sortie (prévue le 18 déc. prochain) et j’ai été relativement étonné (lire aussi mon test de ON1 Photo Raw 2019 l’alternative à Lightroom).

Car je ne m’attendais pas à ce que ce « petit » logiciel se soit autant amélioré, par rapport à ce que j’avais pu essayer auparavant. Alors avant d’entrer dans le vif du sujet, je tiens à préciser certaines choses, notamment par rapport à Adobe Lightroom Classic CC, qui est mon outil de travail principal depuis 2006 et mon logiciel de traitement et de classement préféré (comme vous le savez si vous suivez l’actualité de ce logiciel que je couvre depuis 11 ans).

Non, il n’est pas vraiment possible à Skylum Luminar de rattraper en 1 ou 2 ans seulement, ce. que Adobe à mis 12 ou 13 ans à construire patiemment avec Lightroom, qui conservera encore longtemps une grosse avance (car Lightroom n’est pas figé et continue de s’améliorer chaque trimestre)…

D’ailleurs, il est à noter que cette version 3 de Luminar (avec Bibliothèque pour la première fois) que l’on nous avait promis pour 2017, s’est fait attendre plus longtemps que prévu… Preuve certainement qu’il est plus difficile de développer un tel logiciel, que ne l’avait peut-être anticipé son éditeur initialement lorsqu’ils avaient annoncé leur ambition d’offrir une « alternative » à Lightroom : c’était à l’époque ou l’on avait appris que Lightroom passerait au principe de l’abonnement.

Un prix serré et pas d’abonnement…. Alors, oui : fin 2018 Luminar 3 (avec gestion de Bibliothèque) est enfin là ! Et sans surprise : il existe encore un « gouffre » entre Lightroom Classic CC et Luminar 3 : tant en termes ergonomiques, qu’en terme de fonctionnalités… Et c’est absolument normal. Mais il faut aussi admettre qu’il existe une très grosse différence de prix entre les deux logiciels :

Ce « petit » Skylum Luminar 3 ne coute que 69 € (et actuellement 59€), une fois pour toutes… Imaginons qu’au bout de 24 mois, il vous sera éventuellement nécessaire de repayer entre 40 € et 60 €  ( ? ) pour installer 1 ou 2 mises à jour. Au pire cela vous coutera sur 4 ans, peut-être : entre 130 € et 200 € ? En tout…

Alors que Lightroom repose sur un abonnement à 11,99 € par mois. Soit 563 € pour 4 ans environ (puisqu’il y a 30 jours d’essais). Lightroom coute au moins 2 à 3 fois plus cher, mais il propose aussi 10 fois plus de fonctionnalités (au minimum). Sans oublier le partage Cloud (Lightroom CC inclu)… Et des mises à jour chaque trimestre.

Ce sera à chacun d’évaluer ses besoins… Et c’est peu dire, que certains d’entre vous sont allergiques à ce principe d’abonnement. Mais il faut aussi relativiser un peu : car primo : Lightroom Classic CC restera (pour 70%) gratuit à la fin de l’abonnement ! Et par ailleurs : Lightroom 6.14 sans abonnement est toujours en vente… Et il faut être conscient : que la version 6.14 de Lightroom (sans abonnement sortie fin 2017), offre encore bien plus de fonctionnalités que tout ce que l’on trouve dans cette version 3 de Luminar.

Oui : je me répète il faut que ce soit clair : le Lightroom 6.14 sans abonnement de fin 2017, est encore clairement supérieur (très largement supérieur) à Skylum Luminar 3. C’est à prendre en compte, si vous vous sentez capable d’exploiter cet avantage. Je tenais à remettre la « maison au milieu du jardin »…

Toutefois, il est clair que pour beaucoup de photographes amateurs : l’offre de Luminar sera très alléchante, car ils utilisent moins de 10% de tout ce que Lightroom leur propose… D’autant que Skylum propose des remises spéciales aux utilisateurs possédant déjà des produits de l’éditeur : skylum.com/fr/luminar-discount.

Je me dois encore de préciser que l’offre Luminar 3, n’est pas la seule sur ce créneau. En effet, je test aussi depuis plusieurs années un autre logiciel alternatif à Lightroom. Il s’agit de On1 photo Raw 2019 (relire : TEST DE ON1 PHOTO RAW 2019 : L’ALTERNATIVE À LIGHTROOM ), que je trouve très intéressant, qui est plus complet que Luminar et ne coute que 99,99 € (plus que Luminar, mais moins que Lightroom).

On a vu aussi récemment que DxO (qui coute 129 € et 199 € selon les versions), a ajouté lui aussi une gestion de dossiers (malheureusement encore beaucoup trop timide pour le moment) à la dernière version de son logiciel. Relire : DxO PhotoLab 2 : le temps du renouveau. Mais c’est un début. C’est aussi le signe que presque tous les éditeurs ont compris (12 ans après Adobe, et presque 20 ans après View Media Pro ou Fotostation), que les photographes ont besoin d’un outil spécifique de catalogage et de visualisation.

Découverte de la Librairie : Luminar crée un catalogue. Il est temps de passer à la découvert du logiciel… Comme Lightroom : à son premier lancement Luminar 3 crée automatiquement un catalogue qui est nommé « Luminar Catalog.luminar ». Celui-ci est placé par défaut dans votre dossier Images. Il est possible de créer plusieurs catalogues et de passer de l’un à l’autre. Mais comme avec Lightroom : le catalogue ouvert sera automatiquement fermé, dès que l’on ouvre un autre catalogue. Lire la suite > > > par ici…

000 - A LA UNE
7
Lightroom Classic CC passe en 8.1 et Lightroom CC en 2.1

Petite mise à jour de Lightroom en ce début décembre… Pas énormément de nouveautés, mais tout de même : pour la première fois, Adobe autorise un début de « personnalisation libre » de l’interface. Ce qui va dans le bon sens et soulève quelques espoirs.

C’est en effet la toute première fois que Lightroom fait une entorse à cette doctrine extrêmement rigide depuis 2006, selon laquelle rien ne devrait « bouger » dans l’Interface « rigide et constante » qui est la même depuis le début. Plusieurs fois je me suis d’ailleurs plaint, notamment de cette dominante gris anthracite, qui nous est imposée depuis 11 ans, couleur qui ne me semble absolument pas justifiée.

Alors, tenez-vous bien : après un « clic droit » sur le panneau de droite en Module Développement, il sera désormais possible avec Lightroom Classic CC 8.1, de changer l’ordre des Onglets dans ce panneau. On peut dire que c’est « timide »… Mais c’est un début. A noter que jusqu’à présent on pouvait déjà masquer certains Onglets si on ne souhaitait pas les utiliser (par exemple, masquer l’onglet « Virage Partiel » permettait de gagner un peu de place dans l’interface). Lire la suite…

000 - A LA UNE
26
Arrêt du Module Carte pour les anciens Lightroom 6

Suite à un changement de politique de vente de Google Maps, Adobe annonce dans cette note que les anciens Lightroom 6 n’auront plus accès au Module carte (qui fonctionne grâce à Google Maps) à paris du 30 novembre…

 

 

MAJ le 12/10/2019 : Oui, il est toujours possible de télécharger « l’installer » de Lightroom 6 ici chez Adobe… Si vous possédez une licence bien entendu !

 

 

Et c’est déjà le cas pour les versions 4 et 5. Dommage, mais Adobe n’y est pour rien (il ne s’agit pas d’une volonté d’Adobe de vous forcer à upgrader le logiciel. Ne voyez pas le mal partout). Lire la suite…

000 - A LA UNE
37
DxO PhotoLab 2 : le temps du renouveau

Tout d’abord, de bonnes nouvelles : l’entreprise de Boulogne semble sortie de ses ennuis. La situation financière de l’entreprise DxO semble revenue à la normale, elle est notamment dégagée de la tutelle de l’administrateur judiciaire. Ouf !

DxO OpticsPro, devient donc DxO PhotoLab 2. Un changement de nom qui dénote une ambition plus large, ainsi DxO ne sera plus seulement l’exceptionnel outil de traitement RAW que nous connaissions bien. Mais aussi un gestionnaire d’image complet… Après l’intégration des fameux « U Point » (techno de retouche locale, récupérée suite à l’acquisition de Nik Softwear), 
DxO PhotoLab 2 améliore son outil 
DxO ClearView… Mais surtout (et c’est ce qui nous intéresse le plus ici) : il ajoute un gestionnaire d’images plus ambitieux : nommé DxO Photothèque.

Le logiciel est immédiatement disponible en téléchargement sur le site de DxO  : http://shop.dxo.com. Prix spécial de lancement jusqu’au 18 novembre :

– DxO PhotoLab 2 Essential Editionpour 99,99 € (au lieu de 129 €)

– DxO PhotoLab 2 Elite Editionpour 149,99 € (au lieu de 199 €)

J’encourage vraiment nos lecteurs, à acheter cette version du « renouveau » : même si vous utilisez déjà un autre logiciel (comme Lightroom). Car d’une part vous profiterez d’un « regard différent » qui peut enrichir votre pratique. D’autre part, vous contribuez à conserver en France un savoir faire digital, extrêmement rare et précieux et aussi quelques emplois très spécialisés.

Car il n’existe plus grand chose d’intéressant dans notre pays (inventeur de la photographie) dans le domaine du logiciel et de l’ingénierie photo… (oui, c’est désolant). Alors je vous demande (si vous le pouvez) : d’encourager DxO en achetant cette nouvelle version. Il me semble que ce logiciel grâce à son explorateur, dispose d’un vrai potentiel et va connaitre un vrai renouveau…

Je précise aussi que DxO n’est pas sur abonnement. Si vous êtes allergique à ce principe (je ne le suis pas personnellement), alors DxO fait partie des (rares) solutions crédibles, à se poser comme alternative aux produits Adobe. Lire la suite…

000 - A LA UNE
10
Lightroom Classic CC 8.0 mise à jour intermédiaire

C’est une mise à jour très discrète, qu’Adobe nous propose pour le passage de Lightroom Classic CC 7.4 à Classic CC 8.0. A tel point que l’on se demande bien ce qui peut justifier un changement de numérotation « entier »…

Mais il est vrai, qu’avec le principe de l’abonnement : les nouveautés sont désormais « étalées » tout au long de l’année. Ce qui a l’avantage pour les photographes débordés, de pouvoir les assimiler par « petits morceaux », plus progressivement… A noter que parallèlement, la version « Cloud » de Lightroom CC, passe également en version 2.0 (relire : Lightroom Classic CC ou Lightroom CC, quelle formule choisir ?). Alors allons-y pour ces (quelques) nouveautés :

Nouveau Processus de Développement 5 : léger changement pour le « Processus de Développement » qui passe en version 5. Ce qui permettra d’accéder à de nouveaux outils… Bien entendu (et pour éviter qu’elles ne soient modifiées), vos anciennes photos restent dans le processus que vous aviez utilisé lors de leur catalogage / Développement initial (vous pourrez leur attribuer le nouveau processus si vous le désirez, mais il faudra le faire vous même). Part contre les nouvelles photos seront automatiquement prises en charge par ce nouveau processus. Pas de changement de méthode donc de ce côté là.

 

Fusion de panoramas HDR : voilà une innovation plus intéressante, le but est de fusionner deux outils qui existaient séparément : la Fusion HDR et la Fusion Panorama. On pourra donc augmenter la Plage dynamique de nos panorama en doublant les prises de vue (ou même en le triplant ce qui sera probablement inutile). En pratique réalisez chaque photo de votre panorama deux fois (ou 3 fois) en utilisant un bracketing 2 vues (ou 3 vues). Lire la suite…

1 2 3 4 8