web analytics

Canon EOS R10 à 989€ et Canon EOS R7 à 1.500€

85
BILLET PREC.
BILLET SUIV.

Les Canon EOS R7 (1.499 € boitier nu avec la bague AF/RF) et Canon EOS R10 (989 € nu avec la bague EF/RF)… à capteurs APS-C viennent d’être dévoilés… Et pour une belle surprise : ce sont deux belles surprises de 32 Mpixels et 24 Mpixels. A ce prix là : je ne vois rien de mieux.

Nous allons détailler certains caractéristiques extrêmement intéressantes de ces deux premiers boîtiers RF à « petits capteurs APS-C » (Canon en offre vraiment beaucoup pour le prix avouez) : les caractéristiques complètes du Canon EOS R7 sont ici. Et les caractéristiques complètes du Canon EOS R10 sont là. Mais voilà déjà quelques images, pour vous mettre en appétit :

 

 


Le Canon EOS R7 : il a tout d’un grand…

Concernant d’abord le Canon EOS R7 : il s’agit bien (selon moi) de l’authentique successeur de la gamme des « reflex Canon APS-C experts » à deux chiffres de la série des EOS 50D, 60D, 90D… Et l’on peut dire également que par ses performances (vitesse en rafale et AF) : il remplacera aisément les EOS 7D et EOS 7D MkII, même si la philosophie initiale de ces boitiers n’était pas exactement identique.

 

Les reflex « amateurs » sont encore un peu plus « morts » aujourd’hui après l’annonce de cet EOS R7, alors que l’on avait déjà annoncé la mort des reflex « pro » après l’annonce des EOS R5 et R6 à l’été 2020 (relire Premier « test terrain » du génial Canon EOS R6)… Par contre, ma devise « la vraie photo c’est au Full Frame » a pris un « petit coup dans l’aile » aujourd’hui. Je ne pensais pas que Canon reviendrait à l’APS-C avec une nouvelle gamme : mais j’avais tord !

On remarquera sur cette vue arrière du Canon EOS R7, la présence d’une molette arrière « verticale » selon la tradition Canon… Mais délocalisée sur le haut de la face arrière du boîtier, à l’emplacement ou se trouve habituellement le Joystick du Canon EOS R5. Ce qui dénote peut-être une « légère évolution » du style de prise en main, ce qui est assez normal avec un boitier plus petit.

L’avantage de cette combinaison du Joystick (situé au centre) et de la roue codeuse : ce sera de contrôler l’AF très facilement, en même tempos que la correction manuelle d’exposition. Moi qui suis fan de cette dernière, je trouve l’invitation intéressante : à voir une pratique bien entendu…

 

Le retour du Crop x1.6 : commençons par une petite déception… J’aurais rêvé que cette nouvelle gamme RF en APS-C, soit l’occasion pour Canon d’adopter un nouveau format de capteur APS-C : c’est à dire un coefficient de x1,5… Plutôt que l’habituel facteur de x1,6 inauguré par Canon en 1999 à une époque ou les capteurs coûtaient extrêmement cher.

Rappelons qu’au début du 21em siècle : gagner un peu de surface de capteur grâce à ce choix de x1.6 plutôt que x1.5 permettait une économie d’échelle fantastique (qui a peut-être beaucoup aidé Canon dans sa conquête du marché du reflex numérique). Mais il est moins cher aujourd’hui de fabriquer des capteurs, donc il est un peu dommage de ne pas avoir changé cela : apprendre la table de multiplication par x1,5 aurait été plus simple pour les prochaines générations de photographes (d’autant que les « millénnials » sont désormais totalement nuls » en math, comme le démontrent pas mal d’études internationales ;-)

 

La bague d’adaptation EF / RF offerte : voilà une bonne nouvelle, la bague est offerte avec le boitier nu et dans tous les kits ! Vraiment ça c’est sympa et un soulagement… Au moins il n’y aura pas de pénurie et cela rassurera tout le monde. D’autant u’il existe déjà pas mal d’objectifs EF (Full Frame) et EF-S (APS-C pour reflex) qui seront très intéressants à monter sur ces deux petits boitiers. Canon vient de tuer la gamme EOS M d’ailleurs, puisque la bague n’accepte pas les objectifs EF-M.

 

Quels objectifs RF (Full Frame) ajouter à votre kit ? Au delà des deux objectifs d’entrée de gamme (quasi offerts en kit) : vous pourrez craquer pour quelques objectifs RF Full Frame complémentaires à monter sur ces EOS R7 et EOS R10… Je pense notamment à la petite merveille (très peu coûteuse) Canon RF 16 mm f/2.8 STMM (lire ma prise en main) qui est éventuellement perfectible avec les 45 Mpix d’un EOS R5 (notamment dans les angles qui sont un peu mous)… Mais qui sera excellent sur un capteur APS-C (d’autant que l’on utilisera pas les angles) et se transformera en 25.6 mm. Un grand angle très acceptable…

Relire à ce sujet : Lightroom Classic 11.1 corrige le Canon RF 16 mm f/2.8 STM et aussi : Retour d’un lecteur sur le petit Canon RF 16 mm f/2.8

Ensuite : on rêvera certainement d’un télé objectif, et Canon offre des solutions très originales en monture RF relire : Test terrain du Canon RF 600 mm f/11 IS STM : léger et amusant ! et aussi : Ils sont incroyables ces Canon RF 600 mm et 800 mm f/11 IS STM. Sans oublier l’étonnant : Canon RF 100-400 mm f/5.6-8, que j’ai essayé et vraiment il est incroyable : il a été « pensé » dès l’origine pour le Canon EOS R7 je suppose…

 

Deux appareils super rapides !

Ce Canon EOS R7 est un vrai sportif qui démode ses prédécesseurs… Imaginez : des rafales de 15 im/sec. avec l’obturateur mécanique : c’est vraiment très, très rapide ! Idéal en animalier et en sport…  D’autant que l’on passe à 30 im/sec. avec l’obturateur électronique : là, çà dépote…

Quand au Canon EOS R10 il est également très rapide (surtout lorsque l’on se souvient de son prix de 989 €) : des rafales de 15 im/sec. avec l’obturateur mécanique et de 23 im/sec. avec l’obturateur électronique !

Pour information : le Sony a6400 est battu : obturateur mécanique à 11 im/sec et électronique à 8 im/sec.

Signalons aussi que le Fujifilm X-S10 est également battu : obturateur mécanique à 8 im/sec et électronique à 20 im/sec.

 

Le double lecteur de carte : Canon a été généreux avec un double lecteur de carte SD / SDHC / SDXC et UHS-II… ce qui rassurera les paranoïaques. Moi j’estime que ça ne sert à rien car je n’ai jamais perdu d’images à cause d’une carte (mais bon : ce débat a déjà eu lieu, on ne va pas le réouvrir)… Tant mieux pour les utilisateurs : ce boîtier conservera une bonne côte à la revente grâce à ce double lecteur de carte, qui est « entré dans les habitudes ».

 

Un Autofocus de compétition : Grace à un processeur de très haut niveau (mais oui, c’est le DIGIC X comme dans l’EOS R3, pas moins), les Canon EOS R7 (et même l’EOS R10) bénéficient tous les deux du suivi AF : des Personnes (yeux/visage/tête/corps), des animaux (chiens, chats et oiseaux), ou des véhicules (voitures de course ou motos)… Pour les deux boitiers on profitera des « méthodes de sélections de collimateurs » suivantes : 

  • Sélection auto : 651 zones AF disponibles
  • Sélection manuelle : 1 collimateur (format de cadrage AF peut être modifié), 5915 positions AF
  • Sélection manuelle : extension du collimateur AF à 4 collimateurs (haut, bas, gauche, droite)
  • Sélection manuelle : extension du collimateur AF environnant
  • Sélection manuelle : zone flexible AF 1-3 (tous les collimateurs AF répartis sur 9 à 567 zones)
  • Sélection manuelle : autofocus sur toute la zone (zone de mise au point intégrale avec 651 zones)

Tout cela est assez dingue, vu le prix des deux boitiers… Il semblerait que l’EOS R10 et l’EOS R7 partagent exactement les même performances AF… SI c’est le cas, alors chapeau Canon, car pour un boîtier à 989 € c’est remarquable.

 

Exposition, sensibilité et Mode Anti Scintillement : Plutôt que de vous parler de la sensibilité ISO maximale (allez la lire ici et dont on se fout un peu, si l’on est un bon photographe)… j’ai envie plutôt de souligner la présence du Mode Anti Flickr sur les deux boitiers : Scintillements détectés à une fréquence de 100 ou 120 Hz. Pas mal sur des boitiers « amateurs ».

Bon allez : la sensibilité va de 100 à 32.000 (par paliers de 1/3 ou d’une valeur). La Sensibilité ISO maximale est extensible jusqu’à 51.200 ISO. Mais pas possible malheureusement de descendre à 50 ISO (ce qui serait plus utile parfois, que 51.200 ISO).

Pour être complet : l’Obturateur Mécanique permet d’exposer entre 30 sec. et 1/8000 sec (par palier de 1/2 ou de 1/3). Et l’Obturateur électronique de 30 sec à 1/16.000 sec… Pas rien ça !

 

Un viseur et un écran : OK sans plus : Il ne fallait pas rêver… Pour ce prix là, le viseur sera « juste acceptable » mais « sans plus » : avec 2,36 millions de points seulement (1024 × 768). Une couverture (verticale/horizontale) d’environ 100 %. Et un grossissement d’environ 1,15.

Le Moniteur LCD couleur TFT de 7,5 cm (2,95 pouces), affiche environ 1,62 million de points et toujours entièrement tactile (chez Canon le pilotage tactile est une merveille)… C’est OK, sans plus mais cela n’aura pas d’impact sur vos images.

 

Correction automatique de l’horizon : amusant que personne n’ai pensé à ce type de fonction avant… C’est à tester : pourquoi pas ! Il est vrai que l’on a tous tendance à « pencher » d’un côté, au niveau du cadrage. Avec 32 Mpixels, on peut se permettre de perdre un peu de résolution pour s’éviter pas mal de « nettoyage » en post traitement. Les photographe « marins » vont certainement apprécier cette innovation…

 

Batteries compatibles avec les EOS R5, R6, EOS 5D, etc…

Bonne nouvelles pour les utilisateurs d’autres boitiers EOS R, ou même de reflex : les batteries au lithium-ion rechargeable sont de type LP-E6NH (incluse) et compatibles avec les anciennes LP-E6N et LP-E6. Ouf, et merci pour ça !  L’autonomie devrait donc rester correcte : entre 500 et 770 photos selon Canon…

 


Le Canon EOS R10 : petit prix, mais il en fait un maximum

Et pour l’EOS R10 : du successeur des petits reflex à trois chiffres : les EOS 500D, 750D, etc… On remarque notamment un logement flash sur le « prisme » du Canon EOS R10.

 

En tous cas, au vu du prix de vente extrêmement serré de ces nouveaux hybrides APS-C, le dilemme risque d’être cornélien lorsque l’on hésitera entre un petit EOS RP (Full Frame) de première génération (lire Le Canon EOS RP se vend bien au Japon )… et ces nouveaux APS-C de 2022, qui en offrent beaucoup plus au niveau de l’AF notamment, mais surtout de la vitesse en rafale. Canon vient de tuer l’EOS RP.

 

 


Conclusion : fin de la gamme EOS M ? Et fin prochaine… des reflex APS-C ?

Canon, ne l’a pas formellement annoncé, mais je ne vois pas comment la gamme Canon EOS M peut continuer à exister, lorsque l’on voit tout ce que le petit Canon EOS R10 offre pour moins de 1000 €.

A moins que Canon ne désire vendre des EOS M extrêmement compacts, à des prix extrêmement bas ? La gamme Canon EOS M est présentée ici mais elle aurait besoin d’une révolution pour rester attractive face à l’EOS R10.

Il manque toutefois à l’EOS R10 un vrai zoom ultra grand angle commençant à 10 mm : et je ne doute pas qu’un RF 10-22 mm soit en préparation. Je regrette également que les deux zooms proposés ne commencent pas à 15 mm. Comme Canon avait crée un 15-45 mm pour la gamme EOS M. Cela aurait été bien mieux…

La gamme des petits reflex d’entrée de gamme Canon EOS 800D (qui a fait la fortune de Canon durant presque 20 ans et a constitué une base installée d’utilisateurs fidèles)… est à mon avis en grand danger de disparaitre, à moyen terme. Car si l’on veut un reflex : ce sera logiquement un reflex Full Frame, ou rien (histoire de profiter pleinement d’un beau viseur optique). Et je ne vois absolument plus aucune raison de se diriger vers ce type d’appareils reflex à petits capteurs ; mis à part un prix « cassé » en dessous des 600 € éventuellement. Et la volonté d’acheter ensuite des objectifs EF d’occasion, qui restent fantastiques : il est vrai que ce marché est attractif et les prix vont devenir incroyablement bas, au fur et à mesure que les photographes experts vont adopter des objectifs RF… Bref : le monde change très vite !

 


Les spécificités du « grand » Canon EOS R7 : haut de gamme APS-C

  • 32 million pixels (EOS R7) and 24 million pixels (EOS R10)
  • APS-C size image sensor
  • Autofocus (AF): subject detection inherited from EOS R3
  • Up to 15 frames per second (FPS) mechanical shutter
  • First Canon APS-C camera with up to 7.0 stops Coordinated Image Stabilization
  • 5-axis image stabilization in the body
  • No Built-in pop-up flash
  • Dual memory card slots (EOS R7 only)
  • Full width 4K video recording at 60p (EOS R7 only), 30p and 24p
  • Record each clip over thirty (30) minutes
  • Up to 30FPS with electronic shutter (EOS R7 only)
  • Dust and moisture resistant (EOS R7 only)
  • In-body image stabilization (EOS R7 only)
  • 2.36 million dot EVF
  • 1.62 million dot vari-angle monitor
  • DIGIC X
  • LP-E6NH
  • 132.0 x 90.4 x 91.7 mm
  • 612g

 

 


Les spécificités du « petit » Canon EOS R10 :  l’entrée de gamme APS-C

  • 24 million pixels (EOS R10)
  • APS-C size image sensor
  • Autofocus (AF): subject detection inherited from EOS R3
  • Up to 15 frames per second (FPS) mechanical shutter
  • Built-in pop-up flash
  • First Canon APS-C camera with up to 7.0 stops Coordinated Image Stabilization
  • Full width 4K video recording at 60p (EOS R7 only), 30p and 24p
  • Record each clip over thirty (30) minutes
  • 2.36 million dot EVF
  • 1.04 million dots
  • DIGIC X
  • LP-E17
  • 122.5 x 87.8 x 83.4 mm
  • 429g

 

 


Spécificités du : Canon RF-S 18-45mm f/4.5-6.3 IS STM :

  • Lens configuration: 7 elements in 7 groups
  • Shortest shooting distance: 0.20m (AF) / 0.15m (MF)
  • Maximum shooting magnification: 0.16x (AF) / 0.26x (MF)
  • Filter diameter: 49mm
  • Size: φ69.0 × 44.3mm
  • Weight: 130g

 

 


Spécificités du : Canon RF-S 18-150mm f/3.5-6.3 IS STM

  • Lens configuration: 17 elements in 13 groups
  • Shortest shooting distance: 0.17m (AF) / 0.12m (MF)
  • Maximum shooting magnification: 0.44x (AF) / 0.59x (MF)
  • Filter diameter: 55mm
  • Size: φ69.0 × 84.5mm
  • Weight: 310g

 

 Canon EOS R7 (1.499 € boitier nu avec la bague AF/RF) et Canon EOS R10 (989 € nu avec la bague EF/RF)

 

BILLET PREC.
BILLET SUIV.

85 commentaires

  1. Un viseur de 2.3 mp sur le R7. Je trouve ça très dommage. J’espère qu’il est quand même un peu meilleur que le Rp.

    Et pas un objectif qui commence à 15mm (équivalent 24mm). La série M a l’avantage d’un 15-45.

    Le reste est très bien. Mais je me demande ce que ça donne réellement en sensibilité utilisable.

      • Pour le R10 non, mais le R7 méritait d’être un peu plus Pro, donc un viseur pro.
        Le 7Dm2 était dans la gamme pro, de même niveau que le 5D…

      • Le XT4 a un viseur de 3.2 mp ;)
        Pour le coup je trouve ça mesquin de la part de Canon.
        Mais comme c’est mesquin sur le R6 de n’avoir que le mode auto ou tout manuel en vidéo, de ne pas permettre d’enregistrer des paramètres vidéos perso en C1, C2 et C3 ;)

  2. Les buffers ont l’air limité, ce qui est dommage notamment pour le boitier R7 plutôt destiné à la photo animalière (entre autres).

  3. Le R10 semble être dans la lignée des 80D, 90D. Cela laisserait-il de la place pour un futur R100 pour succéder aux XXXD ?

  4. Le R7 est pour ma part plus proche du 90D avec des améliorations, cependant j’en suis certain qu’un modèle sera au dessus de celui-ci qui sera vraiment l’équivalent du 7Dmark2 ( avec un meilleur viseur et un Cf card + Sd, etc…)

    Le R10 je dirais plus tôt que c’est la gamme 850D en mieux c’est sur.

    Autrement ce sont d’excellent produit le R10 a un très bon qualité prix.

  5. Très surprenant la molette autour du joystick et aussi haute.

    Pas en mal, perso j’aime beaucoup l’idée — à voir à l’usage. Mais surprenant.
    Après si ça permet de tout faire œil dans le viseur jdis pas non.

    Et ce R7 gomme un des (petits) défauts du R6 : il n’y a plus un seul bouton à gauche donc on peut tout commander à une main. Chose impossible avec le R6.

    • C’est que ça peut être un bon choix ergonomique cette molette.
      Il n’y a pas l’écran supérieur comme les bons vieux 7D.

      • Comme je l’ai dis plus haut il ne remplace pas vraiment le 7DMARK2 effectivement il manque beaucoup de chose : écran supplémentaire, carte CF, meilleurs viseurs, on peut rajouter l’éclairage des touches etc….

        Je pense qu’il sortira plus tard en tant que R7PRO ? ( dénomination a la mode dans le monde tech. ) tout comme le R1.

        En tout cas le prix du R7 est correct pour les fonction qu’il apporte et accessible aux amateurs.

        • Vu la dénomination du bestiau, si si il remplace le R7. Tout comme le R6 remplace le 6D, le R5 remplace le 5D, et le R10 remplace la série 10D.

          Pour les autres boîtiers (R/Rp) y’avait rien de très clair (notamment le R3, explicitement à mi chemin entre le R5 et ce que Canon estime capable de mieux en RF) mais là Canon est plus que clair sur la nomenclature des sorties récentes.

          Leur top of the line en APSC mirrorless, c’est définitivement le R7. Ils ne font pas de la pub sur les similitudes entre l’AF du R3 et l’AF du R7 pour rien.

          L’absence d’écran de rappel, c’est un détail ergonomique pour Canon (moi ça m’emmerde de pas l’avoir sur mon R6, mais bon on fait avec).

          Après je veux bien faire amende honorable si Canon sort un boîtier plus haut de gamme en APSC. Mais je n’y crois pas. (Et donc les cartes CF, meilleur viseur et autres touches rétroéclairées resteront l’apanage des monoblocs pour le moment.)

  6. R7 et R10…

    Je ne comprends pas le positionnement de la gamme, la différence entre un R6 et R7 est trop grande. Si il y a un successeur pour le R et RP, ils seront Mark2 ?
    Va faire comprendre à un acheteur potentiel… Sony, Nikon c’est plus clair.

    • C’est un peu le souci de la gamme 1/5/6/7 Canon. Pas de place entre le R6 et le R7, et les boîtiers deux chiffres sont toujours APSC (dans la logique Canon).

      J’ai aucune idée de comment ils vont trouver une dénomination pour le prochain plein format entrée de gamme Canon (qui remplacerait le R et le Rp si je devais parier, pour un tarif ~Rp, et à ce moment le R6 devrait baisser en prix pour occuper le créneau FF 2000-2500).

      • Ouais mais du coup ça serait vraiment tout pourri niveau désignation, un R sans numéro.

        À la limite je dirais bien R8 ou R9, pour rester dans le 1 chiffre. R8 pour l’entrée de gamme style R, et R9 pour le ultra low cost plein format (sans viseur ni rien) ? (Honnêtement je prévoierais qu’un seul boîtier d’entrée de gamme FF quitte à parier.)

  7. Hello,

    C’est clair que Canon fait vraiment plaisir en s’occupant enfin d’une gamme APS-C Hybride.

    Maintenant, j’ai l’impression qu’on oublie vite que c’est l’optique qui fait l’image. Le reste n’est que de la masturbation pour les Geeks fan de spécifications alléchantes.
    Pour le moment il n’y a rien qui montre que Canon est prêt a fabriquer des optiques RF-S de qualité satisfaisante. Mon rêve serai une game L pour l’APSC. On le voie bien avec les deux premières optiques proposé afin d’inonder le marcher de Kit en plastique.

    Il n’y a rien à faire, pour avoir une optique de qualité, il faudra se tourner encore vers la Gamme L qui est juste excellente, mais pas du tout cohérente avec ces boitier.
    Et ça c’est la stratégie commerciale de Canon afin de faire croire au photographe en herbe qu’ils on besoin d’un Full Frame :-)

    EOS R7 a franchement l’air séduisant ! A voir les la dynamique du capteur et la monté en sensibilité avec une telle résolution. Car oui, ça pourrais me tenter, je suis déjà sur Canon en FF. Un retour en APS-C Canon, pourquoi pas…
    Mais Canon m’a déjà tellement déçu avec leurs games de boitier / optique APS-C que pour l’instant j’ai quand même beaucoup plus confiance en Fuji qu’en Canon malgré ce coup d’éclat !
    J’attend de voir ce qu’il vont offrir dans l’avenir pour me décider.

    Mais ne nous trompons pas, je vous conseille de bien réfléchir au focale avec lesquelles vous souhaitez travailler ! Et surtout vous devrez vous demander si vous serez prêt à travailler avec des optiques qui produisent des cercle images deux fois plus grand que votre capteur pour pouvoir avoir des optique de qualité. (Sans compter le budget, le poid / encombrement qui finalement vous pousseront à passer sur Full Frame un jour ou à abandonner la photo.

    Donc j’émet une réserve et j’attend avec impatience la gamme RF-S de Canon qui sera déterminante pour le futur de cette nouvelle gamme de boitier hybride APS-C.

    Je sais que je fait le chat noir dans cette euphorie collective, mais j’assume tout ce que je dit.

    Voilà, c’était mon sentiment à chaud

    PS : Pas tapper SVP :D

    • Le R7 a deux cibles : ceux qui veulent faire de l’animalier (grâce au crop factor), et ceux qui veulent un second boîtier complémentaire à un FF (R5 ou R6).
      Sinon jsuis d’accord, c’est pas un boiter très intéressant tel quel avec la gamme APSC (qui sera de toute façon réduite).

      Mais bon c’est le cas des Z également, dont la gamme optique APSC est ridicule. Et pour les Sony, c’est un peu différent mais ça vend pas du rêve même si les constructions tiers sont prolixes.

      Perso je te rejoins. Je ne suis pas débordant de joie. De toute façon j’ai un 70-200 à financer. Mais si j’ai un 70-200, en plus de mon 15-35, un R7 ou un R10 complèterait parfaitement mon R6 pour varier. (Par exemple R7+15-35 en transtandard, et 70-200 sur le R6. Ou UGA sur le R6 et 70-200 sur le R7 pour viser très loin. Ça se complète.)

    • Si l’on s’intéresse à la qualité optique : alors c’est que l’on a besoin du Full Frame (on est dans cette cible).

      Et l’on choisira logiquement un EOS R6 ou un EOS RP, si l’on est dans cette démarche « ultra qualitative ».

      • Double contradiction avec cette phrase « Je pense notamment à la petite merveille (très peu coûteuse) Canon RF 16 mm f/2.8 STMM (lire ma prise en main) qui est éventuellement perfectible avec les 45 Mpix d’un EOS R5 (notamment dans les angles qui sont un peu mous)… Mais qui sera excellent sur un capteur APS-C », donc faut bien une bonne optique, parce que là tu nous dis qu’un objectif FF fera mieux devant un APS-C, du coup c’est l’optique qui compte.
        2ème contradiction, un objectif pas au top devant un FF serait donc excellent devant des capteurs APS-C dont les photosites sont encore plus petits? Plus on croppe plus on voit les défauts, un APS-C c’est un FF croppé par défaut…

        Et je suis d’accord avec Laurent et Chiffon, si Canon avait voulu faire de la concurrence APS-C à Fujifilm, ils auraient développé leur gamme EF-M, donc pas de raison de s’attendre à plus que ce que font Nikon et Sony dans ce format et ce que faisaient déjà Nikon et Canon en reflex (20 ans et un seul zoom f/2.8 pour APS-C et une panoplie de focales fixes qui se comptent sur les doigts de la main).

      • Non non non et non.
        Cela voudrait dire que si l’on s’intéresse à la qualité optique, il faut aller sur des capteur toujours plus grand ?
        ça voudrais dire que l’écosystème Micro 4/3 ne dispose d’aucune bonne optique ?
        Ca voudrait dire qu’il vaudrait encore mieux passer sur du moyen format pour avoir encore plus de qualité optique ?

        Non non, ne vous trompez pas, Canon n’a aucune envie de produire des optique de qualité sur APS-C ! Si c’était le cas, beaucoup moins de gens passerait sur Full Frame.

        Quand je suis passé de mon 40D à mon 5DII, j’ai crus moi aussi que le problème était le format de capteur.
        Mais quand je suis passé sur APS-C Fuji, je vous garantie que pour le poid et le prix ça a changé ma vie. Enfin une gamme cohérente d’optique de qualité sur APS-C, enfin des prix raisonnable, enfin un poids raisonnable !

        Canon a toujours segmenté ça gamme comme cela et c’est très décevant je trouve.

        Maintenant vous y voyez ce que vous voulez… Je sais qu’ici il y a des partis pris..
        Canon jusque qu’au bout des ongles.

  8. Je ne suis personnellement pas convaincu pas ces 2 boitiers vu leurs prix, j’aurais plutôt tendance à acheter un r ou un RP si je devais m’equiper, mais je ne doute pas qu’ils trouvent leur public et qu’ils se vendent très bien

    • Pareil, on trouve le RP pratiquement au prix du R10 (bon, évidement, boitier d’il y a 2 ans vs boitier tout juste annoncé). Et les défaut du RP sont présents aussi ici (batterie, manque d’écran).
      Bref, pour moi le choix est clair, je prefere privilégier la qualité d’image (FF) vs la rafale et le crop.
      Mais je comprends tout a fait que d’autres soient dans une position différente.

      « Amusant » de voir que les attributs des hauts de gamme (segmentation par taille de capteur et par vitesse de rafale notamment) ne soient pas reproduites ici. Cela étant ,chapeau Canon d’avoir calé un Digit X dans le R10!!

      • Au niveau qualité d’image : rien ne dit que le RP soit meilleur que cet EOS R10 (et son nouveau capteur de 32 Mpix)…

        L’EOS R peut-être (probablement)… Mais l’EOS RP : je n’en suis vraiment pas certain : car il est un cran en dessous de l’EOS R, à ce que j’en ai vu sur mes propres images…

        • Déjà c’est le R7 qui a le capteur de 32.5MP et non le R10, et dire « on a retravaillé le capteur » ne signifie pas qu’il soit nouveau, ça a l’air d’être le même que celui du 90D et du M6 II pour le R7 et le même que le 80D et M50 II pour le R10 (ce qui collerait également avec le fait que leurs capteurs soient toujours 1.6, s’ils ont repris les anciens ils ont forcément repris leurs dimensions avec).

          • Et concernant la qualité, si le 16mm f/2.8 a déjà du mal sur un FF de 45MP, il ne deviendra pas excellent mais sera encore plus à la peine sur un APS-C de 24 ou 32MP (photosites de la taille d’un FF de 55 et 75MP!), le principal gain sera le vignetage et accessoirement s’ils peuvent faire un 16 f/2.8 aussi léger, compact et pas cher pour mettre devant un FF ça veut dire qu’il pourrait l’être encore plus s’il était conçu pour APS-C (dans le cas contraire il serait donc de meilleure qualité devant l’APS-C).

        • Hâte de voir ton essai terrain pour départager RP et R10, je crois que je vais enfin remplacer mon petit 100 D pour mes voyages familiaux…
          C’est prévu avant la sortie du R10 ?

        • vu le positionnement prix je me poserai la question entre un R10 vs RP ou bien entre un R7 vs R. Je suis assez d’accord que la qualité d’image risque d’égaler et peut être même d’être meilleure dans certains cas que celle du RP. Je crois que les capteurs des 90D et 80D plus ou moins repris ici ont une bonne dynamique, tandis que le RP conservera à mon avis une meilleur montée ISO. Le R restera probablement supérieur. A mon sens c’est plus un choix APS-C avec meilleur AF à un prix beaucoup plus abordable que les R3/5/6 (là il faut reconnaitre que ça peut être un bel argument) ou FF avec meilleure montée ISO, bokeh + avantageux… l’avantage du crop pour moi présente très peu d’intérêt car avec les efforts de Canon pour démocratiser les longues focales, pour celui qui est en FF et veut faire un peu d’animalier, il est plus avantageux de partir sur un RF100-400 ou un 600 ou 800 f11 que d’investir dans de l’APS-C

          • L’AF est déjà bridé rien que sur la sensibilité, -4EV sur R10, -5 sur R7, -6 sur R5/R6 et -7 sur R3. S’ils brident déjà là-dessus, j’attends de voir des tests avant de dire que les R7/R10 auraient un meilleur AF que les R5/R6 (pour le R7 je veux bien y croire mais le R10 j’ai de gros doutes).

  9. Guillaume Grandin le

    Je lis les commentaires, beaucoup de septiques, certains grincheux, peu d’enthousiasmes… vous êtes comme ça dans la vie ? Aller ce n’est que de la photo ! Et même si comme moi c’est votre métier, oui peut-être que ça aurait pu être mieux, les tarifs, l’ergonomie, etc, mais le boitier parfait n’existe pas alors rappelez-vous les fiches techniques de nos outils de travail il y a 5 ans, 10 ans, y’a pas photo ! ;-)
    Et si y’a photo selon vous, tant mieux car oui elles étaient déjà très bien nos images y’a 5 ou 10 ans pour vivre de notre métier, hein ?! Alors elles seront très bien aussi demain avec les nouveaux outils à venir qui facilitent grandement la vie ! Donc ok on jette un oeil aux fiches technique et puis on remet vite son nez derrière nos viseurs pour faire des images !

    Si JF reconnait s’être un peu trop vite emballé en disant que « la vraie photo c’est du FF » (perso j’ai toujours dis que Canon ferai du APS-C en RF…) il sera peut-être d’accord avec moi si je dis : la vraie photo c’est celle qu’on prend avec passion !
    Ou comme le disait Alfred de Musset, « Qu’importe le flacon, pourvu qu’on ait l’ivresse! »
    Bonnes photos messieurs ! ;-)

  10. Intéressant surtout le R7 car le prix est canon (pas de jeux de mots). Dommage pour le viseur mais quand on voit tout le reste des fonctionnalités et composants…
    A voir les ambitions de la marque en termes d’optiques. Car l’intérêt de l’APSC réside toujours là, ce que certains constructeurs tiers d’optiques ont bien compris.

  11. Une belle rumeur, 5 objectifs RF-S sont à venir :

    Canon RF-S 22mm F2 STM lens
    Canon RF-S 11-55mm F4-4.5 IS STM lens
    Canon RF-S 55-250mm F4.5-7.1 IS STM lens
    Canon RF-S 16-55mm F2.8 IS USM lens
    Canon RF-S 32mm F1.4 STM lens

    Donc des objectifs de qualité vont arriver ce qui a mon avis tuer l’EF-M…

    • J’ai acquis en juin 2018 le M50 avec les objectifs du kit (plutôt moyens) puis à leur sortie le M 11-22 IS (qui est devenu mon objectif de base l’ensemble étant de poids réduit et facile à transporté et le M 32 F1.4 non stabilisé mais de qualité optique exceptionnelle. On peut effectivement penser qu’il y aura adaptation de ce dernier en RF-S). Le principal reproche que je fais au M50 est la qualité du viseur dans les ambiances très ensoleillées et c’est le même viseur qui semble repris dans les R7 et R10. Mon rêve d’amateur est le FF R5 dont la qualité du viseur.

    • Guillaume Grandin le

      idem, le 11-55 sera intéressant avec seulement une perte de diapo glissant à 4,5, il faudra voir si le volume et le poids resteront contenu. 17,5-88 équivalent 24×36 c’est pas mal du tout, même si j’aurais préféré un 10 qui aurait fait un 16 mm. Mais Canon fera certainement un zoom ultra grand angle… du genre 8-20 ! ;-)

  12. J’ai commandé le R7 hier après l’annonce officielle. J’ai un RF 100-500 monté sur un R6 et je suis toujours trop court en ornitho. J’ai un peu peur de la montée en ISO du R7. Avec le R6, j’ai pris des photos très correctes dans les forêts du Costa Rica à 12800 ISO.

    J’ai mis en vente mon EOS R, acheté avant les confinements et très peu utilisé. Et je garde bien sûr mon R6 pour toutes les autres photos. Aucun regret.

  13. Jean-Claude Grouard le

    J’ai un RF 100-500 monté sur un R6 et je suis toujours trop court en ornitho. J’ai commandé le R7 en espérant qu’il monte à 12800 iso avec une qualité correcte. Je garde mon R6 pour toutes les autres photos.

  14. Bonjour,
    Apparemment tout le monde semble penser que mettre un objectif FF sur un APS-C permet de gagner en zoom.
    Comme j’ai dit plusieurs fois (mais ce n’est que mon avis) :
    – le crop factor, comme l’indique son nom, c’est du rognage de l’image, et donc ce n’est pas un cadeau !
    – l’objectif fait la même image quel que soit le capteur et quelle que soit sa taille ! mais on en prend moins en APS-C.
    – l’impression d’avoir plus de zoom n’est qu’un artefact ;
    – et donc le crop factor ce n’est pas un zoom gratuit …

    Mais bon, il y a plein de pros ici qui vont me contredire …

    • Et bien en effet, et je vais m’en charger ;-)

      Le petit capteur sera intéressant seulement si l’on souhaite s’approcher davantage de son sujet (sport, animalier, actu, reportage parfois) :

      Exemple, si l’on possède un EOS R Full Frame de 32 Mpixels (cela se trouve pour 1000 €), avec un RF 100-400 mm… et que l’on souhaite s’approcher encore plus près : alors, effectivement on aura (vraiment) intérêt à monter son 110-400 mm sur un EOS R7 (de 32 Mpixels également)…

      Car on obtiendra beaucoup plus de détails et un plus fort grossissement au final, qu’avec le Full Frame.

      Par contre si l’on possède un EOS R5 de 45 Mpix : il n’est pas évident que l’on y gagne quelques chose… On aura plutôt intérêt à recadrer dans son image de 45 Mpixels (du moins si l’on a shooté en dessous de 800 ISO)… Car dans le hautes sensibilité : le recadrage posera peut-être davantage de problèmes, que l’utilisation d’un « Crop factor ». Il faudra faire des test pour le confirmer…

  15. Merci de votre réponse, je ne demande qu’à changer d’avis.
    Mais …
    D’une part le nombre de pixels c’est un autre sujet. Mon sujet, c’est le crop factor APSC / FF (1.5 ou 1.6 ou autre).
    D’autre part dire « on obtiendra beaucoup plus de détails et un plus fort grossissement au final, qu’avec le Full Frame » ce n’est pas un argument, c’est juste une affirmation alors que c’est le fond du problème.

    Mon argument à moi c’est :
    L’objectif fait la même image quel que soit le capteur et quelle que soit sa taille.
    Et donc, on n’obtiendra pas plus de détails en APS-C qu’en FF.

    • Bien sur que si : « à résolution du capteur égale (32 Mepixels par exemple) : on obtiendra évidement plus de détail et un grossissement du sujet plus important grâce à un APS-C qu’avec un Full Frame »… (si le but est de grossir le sujet : bien entendu l’APS-C est gagnant)…

      Je l’avais d’ailleurs vérifié à l’époque ou je disposais d’un APS-C de 24 Mpixels (EOS 200D), face à un Full Frame de 20 Mpixel (EOS 6D). Le petit APS-C permettait de grossir le sujet plus fortement en utilisant le même téléobjectif (un 300 mm) que le Full Frame de résolution (quasi) égale…

      Mais la situation s’est inversé dès que mon Full Frame est passé à 50 Mpixel (EOS 5DRs) : car en recadrant l’image (pour ne conserver que la partie centrale correspondant à la zone APS-C) : il subsistait plus de détails dans cette image, que dans celle de 24 Mpixel provenant de l’APS-C. Avec cette différence de résolution : l’APS-C n’avait plus d’intérêt…

      Réfléchissez au fait que dans le cas d’un APS-C de 32 Mpixel : cela correspondrait (environ) à la partie centrale d’un capteur Full Frame de 50 Mpixels.

      Donc avec un APS-C de 32 Mpixels : vous obtenez plus de grossissement (de détails) bien entendu… qu’avec un Full Frame de résolution identique (32 Mpixels).

      Toutefois cela n’intéresse que le photographe qui a « besoin de s’approcher » de son sujet (par exemple celui qui ne dispose que d’un 400 mm, par exemple, alors qu’il aimerait avoir un 600 ou un 800 mm, pour de la photo d’animaux, ou d’actu)…

      C’est totalement évident et mathématiquement imparable (de plus je l’ai constaté sur le terrain) !

      • Dans ce cas, pourquoi ce ne serait pas encore mieux de prendre un micro 4/3?

        Ah et « mathématiquement » la correspondance de définition entre APS-C et FF ne se calcule pas avec le crop factor mais avec la différence de surface, un 32MP APS-C Canon correspond à un FF de près de 75MP! Donc si l’objectif FF n’est utilisé qu’au centre par l’APS-C, il doit répondre aux exigences de résolution d’un FF de 75MP…

        • Oui, en effet ! C’est pour cela que (actuellement) : ce capteur APS-C de 32 Mpixel est une superbe affaire pour qui cherche à se rapprocher… (plus intéressant que le Full Frame de 45 Mpix qu’est l’EOS R5).

          Toutefois, lorsque l’on disposera d’un capteur Full Frame de 75 Megapixel : celui-ci apportera une polyvalence bien plus grande, notamment côté grand angle… (mais évidement : avec un prix d’achat bien plus élevé, malheureusement).

          En attendant : l’idéal est de disposer de 2 appareils, un Full Frame de 30 Mpix (ou davantage). Accompagné d’un APS-C de 32 Mpix (l’EOS R7 sera idéal)…

          Concernant le Micro 4/3 : au vu de la résolution actuelle du capteur (20 Mpix), je crains que le rapport de grossissement (en regard du prix des objectifs), ne soit pas forcément favorable… Mais il faudrait comparer ça : objectif par objectif ( je vous laisse faire les comptes ?)

          Ajoutez à cela la perte financière à la revente du matériel Micro 4/3 (car le Micro 4/3 n’a plus vraiment la cote, qu’on le veuille ou non) : au final, je crois que ce Micro 4/3 ne soit plus vraiment une « affaire »… ( ? )

          • Ajoutez aux Canon R7/R10 le prix d’achat des objectifs RF, qui ont leurs prix normaux de plein format et non d’APS-C…sinon en théorie on n’achète pas du matériel pour le revendre mais pour s’en servir, en particulier les objectifs.

            Entre mFT et APS-C, le rapport de surface est de 1.63x, autrement dit un mFT de 20MP c’est la résolution d’un 32MP en APS-C « normal », 29MP en APS-C Canon, à la différence qu’on ne doit pas acheter le plus cher pour les avoir, du coup.

            Pour faire un lien avec cousinhub38, on ne gagne pas en zoom optique avec un APS-C car mettre un 200mm devant un APS-C n’équivaut pas à mettre un 300mm devant un FF, le crop APS-C est équivalent à un zoom numérique. Pour faire simple, c’est comme si on avait un capteur FF de 85MP (j’avais calculé avec un APS-C « normal » aussi mais celui de Canon étant plus petit la résolution des APS-C Canon est donc encore plus exigeante) qu’on réglait par défaut en mode APS-C,

    • Guillaume Grandin le

      Cousinhub, JF a pourtant bien expliqué donc je ne comprend pas pourquoi vous persistez à dire « qu’on trompe les gens » lorsque l’on explique qu’un 100mm pour 24×36 devient un 160mm avec un capteur APS-C Canon.
      Je vais essayé de vous expliquer autrement.
      Je pense que vous faites une erreur classique, vous assimilez la longueur focale d’une optique avec le champs couvert qu’elle procure…
      C’est l’habitude de penser uniquement à travers le prisme du format 24×36, celui du film 135mm qui s’est imposé après la seconde guerre.

      La longueur focale est la caractéristique de base d’une optique : elle détermine le champ qu’il couvrira associé à une taille de film donné.
      Elle s’exprime en millimètres : en fait, c’est tout simplement la distance qui sépare le centre optique de l’objectif du plan film de l’image d’un sujet qui s’y forme, situé à l’infini.

      La couverture de champs, ou angle de champs est directement lié à 2 facteurs : la longueur focale (que l’on vient d’expliquer) ET aussi au format du film !
      Donc pour une même longueur focale l’angle de champs sera grand sur un film grand format et il sera plus petit sur un film plus petit.

      Le seul paramètre physique que l’on ne peut pas changer sur nos boitiers c’est la taille du cercle image exploitable, car il est déterminé par la construction du boitier, taille de la baïonnette et celle de l’objectif qui vient s’y fixer.
      A l’époque des chambres photographiques on pouvait utiliser une optique 150 mm sur une chambre au format 4×5″ comme sur une chambre au format 5×8″, il suffisait de changer la taille de la platine… ! Et ce 150mm en 4×5″ (qui offre un point de vue équivalent d’un 45mm en 24×36) devenait un grand angle avec une chambre en 5×8″ selon les lois de la physique, il n’y a aucune tromperie là-dedans … ;-)

      Qui peut le plus peu le loin : Une optique fabriquée pour le format 24×36 offre un cercle optique plus large qu’une optique fabriquée pour l’APS-C. Donc si vous la montez un RF 50mm sur le futur R7 APS-C au capteur plus petit, vous avez toujours montez un 50 mm, aucun souci là-dessus, mais votre plan film étant plus petit qu’un format 24×36, vous obtiendrez un angle de champs plus petit car vous utilisez une plus petite surface du cercle image. Vous avez rogné dans ce cercle optique, vous avez « zoomé » comme si vous allongiez votre focale (alors quelle reste la même : 50mm) ou encore vous avez « recadré » votre image après coup en post prod’, tout cela est équivalent, le résultat est le même : vous vous rapprochez de votre sujet.

      Donc oui, ne vous en déplaise, pour bien comprendre cette différence obtenu et simplifier les choses, nous avons inventer « l’équivalent 24×36 » : un 50mm construit pour du 24×36 deviendra un « équivalent 80mm » monté sur un APS-C Canon.
      Les lois de la physiques sont plus têtus que vous … ;-)

      • Je n’avais pas vu votre réponse.
        Focale, cadrage, angle de champ, etc, oui oui on sait tout cela.

        Vous dites :
        « on obtient un angle de champ plus petit »
        C’est assez évident …

        « Vous avez rogné dans ce cercle optique, vous avez « zoomé »  »
        Ben non, on rogne, on ne zoome pas, c’est bien le fond du pb.

        « ou encore vous avez « recadré » votre image après coup en post prod’, tout cela est équivalent, le résultat est le même : vous vous rapprochez de votre sujet. »

        Ben non, on ne se rapproche pas …
        Ou alors, mettez le 100 mm sur un smartphone, vous obtiendriez un zoom fabuleux ???

        C’est curieux, JF a bien montré qu’on obtient en fait plus de détails parce que l’APSC-C a une plus grande densité de pixels, et vous, vous prétendez qu’on se rapproche sans même parler de pixels …

        Bref, la focale ne change pas, l’image est rognée donc l’angle de champ est évidemment modifié, et il n’y a aucun zoom là dedans.
        Et JF ajoute « il y plus de détails SI le capteur a une plus grande densité de pixels » (ce aui n’a rien à voir avec le FORMAT APSC).

        • « il y plus de détails SI le capteur a une plus grande densité de pixels » (ce aui n’a rien à voir avec le FORMAT APSC).

          Rien à voir en effet. Toutefois, il se trouve que Canon a l’habitude de tester une « plus grande densité de pixels » : d’abord sur des capteurs APS-C (moins coûteux à l’achat. Peut-être cela permet d’amorcer la rentabilité de ce type de capteur)… Celle du 32 Mpix est très élevée, ce qui veut dire que l’on verra apparaitre en 2023 probablement : un capteur Full Frame de la même densité (ou plus) : ce qui donnera quelque chose entre 70 et 100 Mpixels (je n’ai pas fait le calcul)…

          Mais ce boitier coutera beaucoup plus cher. Ce qui justifie pour un amateur de longue focale de préférer l’EOS R7, si il ne s’agit que de s’approcher (sans besoin de polyvalence côté grand angle)…

          • Guillaume Grandin le

            Merci JF d’avoir répondu une fois de plus, à monsieur « CousinHub38 ». Depuis l’avènement des réseaux sociaux et des commentaires sur divers blog et sites internet, il y a de plus en plus de gens focalisés sur un seul objectif – sans mauvais jeu de mot ;-) – : avoir le dernier mot. Mais c’est un autre débat…

            Au lieu d’expliquer avec des mots j’aurais dû donner les formules de calculs optique, un peu de maths ça ne fait pas de mal ! ;-)

  16. Je suis d’accord avec cousinhub38, l’objectif fait la même image mais elle est traitée par le boîtier.
    Si les deux capteurs sont de tailles différentes, celà donnera deux images différentes.
    Deux notions sont à considérer : la définition et la résolution. Et même si, par exemple, le R5, a une résolution supérieure au R7 une photo prise en aps c, par le R5, aura une définition très inférieure à celle prise avec le R7 (nombre de pixels dans l’image pour le même cadrage final).

    • Je vous rassure : nous sommes parfaitement d’accord…

      L’objectif « fait la même image » : oui, bien entendu l’objectif ne change pas…

      Mais seule la partie Centrale de cette image, est « capturée » par le (petit) capteur APS-C…

      (Il est tout de même fou qu’en 2022 on soit encore obligé de répéter cette évidence ;-)

      Résultat des courses : dans le cas de deux capteurs de taille différente (un Full Frame et un autre APS-C) étant de résolution totalement identique (32 Mpixels par exemple ce qui implique des photopile plus petit dans le cas de l’APS-C et une densité de photopile plus élevée) : un photographe animalier qui aurait besoin de « grossir » son sujet au maximum : aura intérêt à utiliser son 400 mm (par exemple), de préférence sur le capteur APS-C…

      Il obtiendra grâce au capteur APS-C un grossissement supérieur sur « l’image finale capturée » : donc « l’équivalent » (virtuellement) d’une focale plus longue (un 640 mm dans le cas de Canon), mais avec une image de résolution identique (toujours 32 Mpix).

      Ce qu eme tente d’expliquer depuis le début…

  17. Mais c’est « tricher » que de raisonner en mettant le même nb de pixels en FF et en APS-C !
    C’est sûr qu’en mettant autant de pixels sur une plus petite surface, on aura plus de détails, mais on s’éloigne de la notion de crop factor !
    Pour un bon raisonnement mathématique (physique plutôt) il ne faut faire varier qu’un seul facteur à la fois : il faut raisonner à densité de pixels constante (la résolution, et pas la définition) : là, on fait vraiment jouer le crop factor.

    Ce que je veux dire : beaucoup de gens disent « je vais gagner en zoom » en passant en APS-C, sans se rendre compte qu’en fait ils auront plus de détails grâce à une éventuelle augmentation du nombre de pixels, et pas intrinsèquement grâce au format APS-C.

    • Je vous rassure : nous sommes parfaitement d’accord…

      Dans le cas de deux capteurs de taille différente (un Full Frame et un autre APS-C) étant de résolution totalement identique (32 Mpixels par exemple ce qui implique des photopile plus petit dans le cas de l’APS-C et une densité de photopile plus élevée) : un photographe animalier qui aurait besoin de « grossir » son sujet au maximum : aura intérêt à utiliser son 400 mm (par exemple), de préférence sur le capteur APS-C…

      Bien entendu ; « c’est tricher » : mais on s’en fout complètement de tricher (la photo n’est que de la triche n’est-ce pas)…

      Seul le résultat compte ! Dans le cas d’un photographe animalier qui ne dispose que d’un 400 mm mais aurait besoin d’un 640 mm : il sera bien plus heureux avec son capteur APS-C de 32 Mpixel (si il est de résolution identique à son full frame bien entendu, par exemple un EOS R de 32 Mpix)…

  18. un capteur ou un objectif ne trichent pas et encore moins un écran d’ordinateur.
    le but d’une photo est d’être affichée sur un écran ou d’être tirée sur papier, pas de faire de la physique.
    La définition d’une photo est donc primordiale, il suffit de prendre n’importe quelle photo à pleine définition et de la passer en 800X600 et de les comparer en cropant.
    C’est leffet recherché, avoir un maximum de détails en utilisant un capteur FF à très forte résolution ou un APSC avec une résolution plus faible.
    Et si on a un capteur aps c avec une résolution plus importante, alors c’est bysance.
    Chacun trouve midi à sa porte.

  19. « avoir un maximum de détails en utilisant un capteur FF à très forte résolution ou un APSC avec une résolution plus faible. »
    !!!
    Image rognée + résolution plus faible permettrait donc d’avoir plus de détails !!!

    Le vrai fond du pb, c’est qu’un 100mm FF sur un APS-C ne donne pas un 150 mm, ça c’est du marketting …
    On obtient le cadrage d’un 150mm, oui, mais pas plus de détails (à résolution constante).

    • Un objectif de 100 mm sur un capteur APS-C de 32 Mpixel : ça permet (virtuellement) d’obtenir le cadrage d’un 150 mm… Exactement, oui !

      Et c’est la seule chose qui compte, et ça nous arrange bien : donc on peut dire sans crainte, qu’un 100 mm sur un APS-C « ça donne un 150 mm »…

      Certes on peut « jouer sur les mot » et préférer dire : « ça cadre comme un 150 mm » (ce qui est sans doute plus juste) : mais c’est exactement la même chose : on peut dire ce que l’on veut, du moment que l’on se comprend ;-)

  20. un aps c avec une résolution plus faible équilibre la donne (je traduis). Un aps c avec une résolution plus forte c’est bysance.
    Il faut lire les posts jusqu’au bout…
    La résolution constante ne veut rien dire !
    La définition d’une photo a un sens et la qualité un autre plus subjectif.
    Un 100mm sur un 6D aura, peut-être un meilleur résultat qu’un 7D mkii en basse lumière, pas lorsqu’on va croper (voir le chapitre différence résolution définition).
    Je suis d’accord ! un 100mm sur un apsc ne donne pas un 150mm il donne une image avec une définition plus importante donc avec plus de détails, pour moins cher.
    Je l’avais déjà mentionné dans un autre post « halte à la dérive sectaire ». Le FF est un excellent matériel mais n’est pas le seul et l’APS C convient très bien à la photo animalière, pour encore une fois moins cher.

    • Nous sommes d’accord…

      « Le FF est un excellent matériel mais n’est pas le seul et l’APS C convient très bien à la photo animalière, pour encore une fois moins cher. »

      Ceci à condition de disposer de capteurs APS-C ayant une densité de pixels supérieure (ou égale) à celle des capteurs Full Frame. Dans ce cas : on paye moins cher, car on n’achète que la partie centrale du capteur Full Frame ;-)

      Un peu comme si au lieu d’acheter un cochon en entier, on n’achète que la jambon…

      Mais on ne peut manger que du jambon dans la vie. Il y a aussi tout le reste (saucisson, pieds de cochon, etc…) Donc, (pour qui peut se l’offrir) : la vraie photo c’est aux full Frame ;-)

  21. « un 100mm sur un apsc ne donne pas un 150mm »
    Au moins nous sommes d’accord là-dessus, or ce n’est pas l’avis de ceux qui simplifient 100=>150 ou 160.

    « il donne une image avec une définition plus importante donc avec plus de détails »
    ??? Pourquoi la définition serait plus importante ???
    C’est pour ça que je disais « à résolution constante  » ou à même résolution si vous préférez.

  22. Une dernière fois, la définition représente le nombre de pixels composant UNE image.
    Il n’est pas question de résolution, mais bon… Prenons donc un capteur APSC et un capteur FF de même résolution, ramenons l’image FF au cadrage de l’image APS C, il y aura moins de pixels donc moins de détails.
    Voilà, si quelqu’un peut faire plus clair je suis preneur, moi j’arrête.

  23.  » ramenons l’image FF au cadrage de l’image APS C, il y aura moins de pixels donc moins de détails ».
    Non.
    Il y aura moins de pixels parce que l’image a été croppée / rognée.
    Mais sur la surface APSC il y en a autant, et donc il n’y a pas plus de détails.

    Dit autrement : un 100 mm a une focale de 100 mm quel que soit le capteur, et il faut arrêtrer de dire qu’un 100mm devient un 150mm, ça trompe les gens.

    • En fait faut raisonner plus simplement pour obtenir le même cadrage sur le capteur je dis bien la même image reçu sur le capteur : sur l’APS-C on monte un 100 mm et le FF on monte un 160mm.

    • Nous allons faire plus simple : tout dépend de la densité de photosite (ou de pixel) par mm2 sur chaque capteur…

      ____________________________

      Premier cas de figure : si la densité de photosites est identique entre 2 capteurs APS-C et Full frame : cela donnera des résolutions forcément différentes (beaucoup plus élevée dans le cas du Full Frame). Dans ce cas le Full Frame est plus intéressant pour sa polyvalence, mais beaucoup plus cher aussi (donc pas pour tout le monde)…

      Mais en recadrant l’image prise au 100 mm pour obtenir le même cadrage que donne le capteur APS-C avec le même objectif : on obtiendra exactement le même nombre de pixels (et de détails) pour les deux capteurs… Match nul ! Sauf au niveau financier…

      ____________________________

      Second cas de figure : résolution identique (32 Mpixel) sur les deux types de capteurs (donc densité de pixel beaucoup plus élevée sur le capteur APS-C). On obtiendra donc plus détails avec l’APS-C qu’avec le Full Frame… Donc avantage techniquement pour l’APS-C ! Et aussi avantage financièrement (généralement)…

  24. Exact, un 100mm reste un 100mm mais l’image produite par un aps c a un équivalent 160mm chez canon.
    Se mettre en position aps c sur un R5 lui donne une résolution de 18 mp contre 32 mp sur le R7.
    Cela représente 14 mp de détails (de pixels) supplémentaires pour le même cadrage de l’image.

  25. Je suis d’accord avec vos deux cas de figure.
    Mais cela se résume à dire, plus il y a de pixels mieux c’est. Tout le monde est d’accord là-dessus.
    Mais ce n’est pas mon sujet, qui est :
    Un 100 mm a une focale de 100 mm quel que soit le capteur, et il faut arrêter de dire qu’un 100mm devient un 150mm grâce au crop factor, ça trompe les gens, ils croient automatiquement gagner en zoom en passant en APS-C.

    En tout cas, la réalité, c’est que les amateurs que je rencontre (photos d’oiseau) croient dur comme fer qu’ils ont gagné en zoom un facteur 1.5 ou 1.6 par le fait de mettre un objectif FF sur un APS-C.

    • Oui, oui, j’ai compris votre point de vue… C’est une question de « formulation ».
      Alors, disons, qu’il faut « bien préciser » : à résolution de capteur égale…

      Mais dans tous les cas : du moment qu’ils possèdent un APS-C de 30 Mpix (EOS 90D) : bien entendu qu’ils sont « gagnants » grâce à l’APS-C (par rapport à un Full Frame de 50 Mpix…)

      Si l’on disposait d’un Full Frame de 100 Mpixel : pour un objectif donné, ce serait lui qui permettrait un grossissement plus élevé qu’un APS-C de 30 Mpix.

      Mais on en est pas encore là… Et ile prix final ne serait pas le même non plus.

      Donc au final : oui, les amateurs (de photos d’oiseau) ont absolument raison de croire dur comme fer, qu’ils ont gagné en zoom un facteur X (ce X étant à déterminer selon la définition des 2 types de capteurs) : par le simple fait de mettre un objectif FF sur un capteur APS-C. Car oui : c’est un fait incontestable, ils se « rapprochent » bien plus facilement de leur sujet grâce à l’APS-C…

      • « ils se « rapprochent » bien plus facilement de leur sujet grâce à l’APS-C… »

        Non, pas grâce à l’APS-C, mais grâce à un capteur de meilleure définition, (qui pourrait aussi bien être un FF).

        • Ahah ! Tu aimes jouer sur les mots ;-)

          Grace à un capteur de plus haute résolution… et de taille APS-C (ce qui permet d’exploiter la partie centrale correspondant à la zone de cadrage APS-C)…

          Ce qui revient plus ou moins à dire : « grâce au capteur de taille APS-C » ; du moment que l’on a précisé (plus tôt) : que l’on parle bien de capteurs de tailles différentes mais de définition identique (32 Mpix).

          Cette précaution étant prise : on peut dire, « grâce à sa taille APS-C » il me semble, car cela implique logiquement une une densité de pixel plus élevée dans le cas du capteur APS-C. Donc plus de détails et potentiellement un grossissement supérieur (tant que ces pixels sont de bonne qualité)…

          • « cela implique logiquement une une densité de pixel plus élevée dans le cas du capteur APS-C »
            Pourquoi ça ? La définition d’un capteur APSC c’est sa taille, pas sa densité ou son nb de pixels.
            Dans la page wikipedia, on ne parle même pas de pixels …
            https://fr.wikipedia.org/wiki/APS-C

            • « cela implique logiquement une une densité de pixel plus élevée dans le cas du capteur APS-C » … bien entendu : si l’on est dans le cas d’un capteur APS-C de 32 Mpix (ce qui a été précisé précédemment).

              Bien entendu un capteur APS-C peut afficher n’importe quelle définition : le premier que j’ai utilisé en l’an 2000, c’était 3 Mpixels (Canon EOS D30)…

              Puis l’on est passé à 6 Mpix. Puis à 8 Mpix, puis 10, puis 12, puis 18, puis 20, puis 24, puis 32 !

  26. En fait on s’en fiche un peu du pourquoi du comment ; si je peux me permettre.

    Ce qui compte c’est l’image que l’on obtient. Donc a nombre de pixels équivalents entre un R7 et un R qui donnent chacun une image de +/- 30 mp on aura avec un 100mm une image plus zoomée avec l’aps-c(160mm) pour pas plus cher.

    La question c’est : quelle sera la qualité de cette image ? Aujourd’hui les capteurs FF ont une montée en ISO bien supérieure aux capteurs aps-c donc pour prendre des oiseaux en forêt le FF sera avantageux tandis que l’image zoomée grâce au crop aps-c sera probablement moins bonne à cause du manque de lumière.

    Les éléments qui changent en faveur de l’aps-c avec ces nouveaux boitiers R10 et R7 ce sont surtout les progrès en autofocus qu’ils offrent pour beaucoup moins cher que sur la gamme FF.

    Si demain les capteurs aps-c deviennent aussi bons en basse lumière que les FF ; alors il n’y aura plus beaucoup de raison de ne pas choisir un aps-c pour de l’animalier, mais on n’en est pas encore là

Leave A Reply




⬆︎ GO TO TOP ⬆︎