web analytics

Guide d’achat partie 5 : avez-vous besoin d’un viseur, optique, électronique ?

2
BILLET PREC.
BILLET SUIV.

Grâce à dix questions, notre guide d’achat des appareil photo en 10 étapes vous aidera à identifier vos besoins, pour dénicher l’appareil qui vous convient le mieux… Nous allons décrypter la jungle des termes techniques et présenter simplement les différents types d’appareils, les divers formats, les types de capteurs et d’objectifs pour choisir rapidement votre appareil photo… Suivez les 10 étapes :

 

 

 

5 – Avez-vous besoin d’un viseur ? Optique, ou électronique ?

Depuis 2018 la photo connait une profonde mutation technologique. Nous passons d’un monde autrefois dominé par les reflex (depuis 1959), équipés de viseur optiques reposant sur un système de miroir… A un monde d’appareils « hybrides » (sans miroirs) équipés de viseurs électroniques. La question est faut-il encore rester fidèle aux reflex, ou passer aux hybrides ?

 

 

 

Soutenez le blog par vos achats chez :

Ou chez notre partenaire Français Digixo

 
 


 

 

 


De rares appareils sont dépourvus de viseur : les appareils compacts les plus simples (et quelques rares compacts haut de gammes également) ne sont pas forcément équipés de viseurs… Ce qui oblige à viser à l’écran : et ce n’est pas très pratique… Mais rien d’impossible évidement. On peut assez facilement se passer de viseur lorsque l’on est à l’intérieur… Par contre c’est en extérieur (et dans la nature) : que l’on se rend compte à quel point un viseur est irremplaçable. Spécialement sur le sable, la neige, en montagne : ici le viseur est obligatoire.

Léger, discret, mignon et pas cher : ce petit Canon EOS M200 est dépourvu de viseur… et le restera : aucun viseur amovible n’est prévu ici… Heureusement l’écran est orientable.

 

  • Écran orientable à défaut de viseur : notez bien qu’en l’absence de viseur, il sera beaucoup plus pratique de cadrer avec un écran orientable, plutôt que fixe… Un écran orientable est plus lisible car on le tourne vers sois et l’on peut aussi éviter les reflets.
  • Problème de stabilité  : sans viseur on ne dispose pas de « point d’appui » contre l’arcade sourcilière… Du coup le risque de flou de bouger augmente, même si votre appareil est stabilisé. C’est spécialement embêtant aux longues focales : pas de « Safari » sans un vrai viseur.
  • Intérieur / extérieur :  Attention si vous essayez un appareil à l’intérieur, la luminosité de son écran peut vous sembler suffisante car votre pupille s’agrandi lorsqu’il fait sombre (même dans une boutique bien éclairée, la luminosité réelle est finalement assez faible). Une fois à l’extérieur par beau temps, vous serez très surpris de constater que l’écran semble finalement très peu lumineux… Car vos pupilles se sont refermées pour s’ajuster à la luminosité ambiante.
  • Des appareils à « viseur optionnel » :  sachant que pas mal de (jeunes) photographes amateurs n’ont jamais appris (ou pensé) à utiliser des viseurs, plusieurs fabricants proposent des appareils « dépourvus de viseur », mais qui peuvent accueillir un viseur électronique optionnel (ou même un viseur optique relire le Test terrain du Ricoh GR III)… Que l’on pourra acheter plus tard, ou dès l’achat de l’appareil (en kit), ou ne jamais acheter…

 

     
  ► Astuce : en street photo et au grand angle, vous pouvez aussi vous entraîner à cadrer sans forcément « viser précisément » à l’écran, ou au viseur… Choisissez un semi grand angle (entre 24 et 35 mm) et apprenez à diriger votre appareil dans la bonne direction « sans le surveiller » : essayez de mémoriser « l’angle du poignet nécessaire » pour cadrer une scène face à vous, sans photographier le sol… C’est un des secrets de la « street photographie » pour saisir discrètement « l’instant décisif ».  
     

 

Déclencher à bout de bras (en contre plongée par exemple) en utilisant l’écran (orientable c’est mieux) : permet d’obtenir des points de vues différents… Ne pas négliger l’intérêt de l’écran orientable.

 

 

 


Les appareils à viseurs électroniques : il y a désormais plus de chance que vous vous dirigiez vers ce type d’appareils, que vers des reflex équipés de viseurs optiques (qui conservent toutefois leurs adeptes). Mes 10 bonnes raisons de passer aux Canon EOS R6 et R5 en 2021

Ce qui semble le plus séduisant avec les appareils « sans miroir » à viseur électroniques : c’est probablement le « Suivi Autofocus » des visages, des yeux et même des objets… Oubliez (un peu) ce bon vieux Collimateur AF Unique. Tout en conservant l’œil dans le viseur électronique : vous pouvez même déplacer les « collimateurs Autofocus » par faire le point : oû bon vous semble… Tout simplement en glissant votre pouce sur l’écran tactile (le pouce de la main droite qui tient la poignée de l’appareil par ailleurs). Relire :        Faut-il rester en reflex ou passer en hybride Full Frame ?

 

Un hybride sans miroir Canon EOS M6, équipé de son viseur électronique amovible (et optionnel)

 

 

  • Pratiques pour la vidéo : il est parfois plus simple de filmer l’œil collé dans le viseur, ce qui stabilise (éventuellement) l’appareil… Il est également agréable de passer en revue ses images (par les vérifier) en les regardant dans le viseur plutôt qu’à l’écran (ce qui vous donnera un peu un côté zombie).

  • Inconvénients en peine nature : par forte luminosité (neige, plage, montagne), la luminosité des viseurs électroniques (même les meilleurs) est finalement faible… Ce qui oblige à monter leur réglage de luminosité au maximum dans certains cas. Du coup, la fidélité des couleurs est un peu aléatoire.

 

     
 

► Astuce: la querelle entre « les anciens et les modernes » tourne à l’avantage des seconds, donc des viseurs électroniques. Ce ne sont pas vraiment les viseurs eux-mêmes, qui auront gagné : mais plutôt tout ce qui accompagne ce changement d’appareils. Spécialement les systèmes Autofocus des « hybrides sans miroir » : qui présentent beaucoup d’avantages et qui décident les photographes experts à préférer désormais ce type d’appareils, à viseurs électroniques…

 
     

 

 

Les Canon EOS R sont des hybrides sans miroir avec viseur électroniques. Vous pouvez bénéficier des mêmes raffinements : sur l’écran ou dans le viseur (mise au point tactile sur l’écran, suivi AF des visages, simulation d’exposition…)

 

 

 


Viseurs optiques des appareils reflex : ils sont moins à la mode désormais, car ce type d’appareil est un peu plus complexe à utiliser pour les débutants. Toutefois les amateurs de photo les plus exigeants ont toujours apprécié les viseurs optiques large et très clairs des reflex… Les partisans des uns et des autres peuvent en discuter pendant des heures, mais la seule chose à faire : c’est d’essayer les deux.

Le Nikon D780 est un des reflex très avancés. Il peut alterner la « Visée optique classique » à travers le viseur optique. Et le cadrage par l’écran en empruntant leur technologie aux hybrides « sans miroirs » de la marque (le viseur étant alors désactivé).

 

  • Les avantages : On voit mieux les couleurs (qui sont justes) et lorsqu’il fait beau, il peut sembler « plus agréable » d’utiliser un viseur optique plutôt qu’un viseur électronique (qui semble sombre par contraste avec la forte luminosité extérieure)
  • Le prix : les reflex à viseurs optiques sont souvent un peu moins chers… Et ils conservent l’avantage des gammes d’objectifs immensément larges et moins coûteuses. relire notre prise en main du Canon EOS 200D.
  • Un inconvénient de taille : les reflex à viseur optique sont plus lourds et plus encombrants que les « hybrides sans miroirs ».
  • Les reflex ne profitent pas de l’autofocus avec suivi de l’œil : du moins pas pendant la visée optique (à travers le viseur optique)… Car il faut savoir que certains reflex récents, se comportent exactement comme des « appareils sans miroirs » : uniquement lorsque l’on vise avec l’écran (ce qui désactive malheureusement le viseur optique).

 

Certes quelques photographes habitués aux reflex qui ont du mal à se passer de leur viseur optique. Pourtant les « viseurs électroniques » autorisent de réelles prouesses et progressent chaque année. Il est désormais évident, que l’avenir appartient aux viseurs électroniques.

 

 

     
 

► Astuce : si vous savez bien utiliser un reflex (et si vous aimez cela), alors profitez de cette période de « transition »… Car plus la technologie des viseurs électronique progresse : et plus le prix des reflex baisse…

Pourtant, ils marchent toujours aussi bien : simplement ils impliquent un peu plus d’apprentissage que les appareils à viseurs électroniques. Depuis 1959 : tous les photographes professionnels ont utilisé des reflex à vise optique… Vous pouvez continuer à faire comme eux !

 
     

 

Les photographes expérimentés, ne peuvent se passer d’un viseur à hauteur d’œil (optique ou électronique)

 

 

 

Soutenez le blog par vos achats chez :

Ou chez notre partenaire Français Digixo

 
 


 

 

 

► question suivante : avez-vous besoin d’un Flash intégré ?

  

 

 

 

 

BILLET PREC.
BILLET SUIV.

2 commentaires

  1. Pour l’instant, je trouve qu’un bon viseur electronique ne se trouve que sur du haut de gamme. Les petits APSC on souvent des viseurs electroniques pas terribles. C’est pour ça que je préfère un viseur optique sur un entrée de gamme. Et le poids d’un 250D reste parmi les plus bas des appareils photo.

    • Il y a du vrai la-dedans…

      Souvent avec les hybrides d’entrées de gamme de le viseur est décevant, je me retrouve à utiliser l’écran. Du coup, on peut préférer les reflex d’entrée de gamme : question de goût.

      Heureusement les écrans des petits Canon (comme le G5 X MkII) sont très lisibles et très lumineux (bien plus que beaucoup d’écran des autres marques qui semblent ternes et verdâtres).

      Toutefois, si l’on prend le cas précis du reflex Canon EOS 90D qui a été annoncé le même jour que l’EOS M6 MkII (avec lequel il partage la plupart des caractéristiques) : on peut franchement hésiter entre les deux…

      Certes la visée de l’EOS 90D est sympa (et son AF classique efficace en visée optique). Mais l’AF moderne (Dual Pixel) de l’EOS M6 MkII est très attirant aussi (et l’EOS 90D en profite aussi à condition de viser par l’écran)…

      Bref : un vrai dilemme… Je pencherais plutôt pour le Canon EOS M6 MkII

Leave A Reply




⬆︎ GO TO TOP ⬆︎