web analytics

Nouveautés de Lightroom Classic 10 et Lightroom 4

57
BILLET PREC.
BILLET SUIV.

Annoncée dans la journée d’hier, la mise à jour de Lightroom Classic en version 10 a provoqué des réactions plutôt mitigées, de l’avis général…

L’information vraiment importante concernant l’avenir de Lightroom Classic, on l’avait eu il y a quelques temps déjà. C’est que Lightroom Classic passera bien sur Mac Apple Silicon en 2021 (relire à ce sujet Adobe travail actuellement à porter Lightroom Classic et Photoshop sur Apple Silicon)… Ouf et re-ouf !

On sait donc que Lightroom Classic ne désertera pas nos Mac, dès l’abandon des processeurs Intel par Apple. Et cela va mieux en le disant ! Car on avait tout de même quelques inquiétudes à ce sujet… (la première machine présentée avec un processeur Apple Silicon sera un portable léger probablement d’ici la fin 2020, qui mettra certainement l’économie d’énergie et l’autonomie à l’honneur).

 

Vous retrouverez ici chez Adobe le détail des nouveautés de Lightroom Classic 10, les nouveautés de Lightroom 4 (Cloud). Et enfin celles de Photoshop 22. Mais avant de détailler les nouvelles fonctionnalités, parlons d’abord de ce qui énerve dans cette version 10… En commençant par la « fin de compatibilité » avec tous les Mac tournant sous Mac OS 10.13 (et sous des versions précédentes).

 

 


Lightroom Classic 10 est désormais incompatible avec Mac OS 10.13 et systèmes précédents : oui, il faudra désormais au minimum être en Mac OS 1014 Mojave pour faire tourner Lightroom Classic 10.0. 

 

       > Comment updater un vieux Mac Pro en Mojave MacOSX 10.14 et Lightroom 10…

 

Et c’est aussi le cas pour Lightroom 4.0, pour Photoshop 2021 (v.22.0.0) et même pour la nouvelle version de Bridge 2021 (qui n’apporte rien de nouveau à part la numérotation v.11.0.0.83). Lire : System requirements | Lightroom. Seul Camera Raw semble rester compatible avec le vieux système Mac OS 10.13.6 (copie d’écran réalisée sur mon Mac Pro 2011) :

Donc, exit mon vieux Mac Pro de 2011  : ce qui me désole… Soit il restera en Lightroom 9.4 (c’est le plus probable). Soit je tente un « hack » infernal pour lui installer Mac OS 10.14. Soit je le change carrément et le remplace par un Mac mini, ou un iMac…

Mais si l’on écarte les questions de compatibilité et d’échanges avec le catalogue issu de mon MacBook Pro sous Lightroom 10 (et pour ça je trouverai bien de petites bidouilles) : je ne vois pas beaucoup de raison de faire évoluer cette machine vers Lightroom Classic 10. Car il n’héberge qu’une sorte de sauvegarde « à jour » de mon catalogue principal. Qui lui-même réside sur mon MacBook Pro 15 » (datant de l’été 2018, qui est plus puissant)…

Car avouons, que ce ne seront pas les fonctionnalités nouvelles de Lightroom Classic 10, qui me motivent et qui pourraient vraiment justifier un « remplacement » de cette vieille machine (qui tourne encore comme une horloge). Justement, venons-en maintenant aux fonctionnalités de ce Lightroom Classic 10  : 

 

 


Toujours pas de profils Camera Matching pour les Canon EOS R5 et EOS R6 : voici un autre problème qui me surprend énormément et me consterne depuis environ un an (et le mot est faible) : c’est l’absence des Profils Camera matching pour de nombreux modèles Canon récents…

Vraiment, je ne comprend pas ce qui se passe entre Adobe et Canon à ce sujet ! Puisque dans le même temps Adobe propose des profils pour les Nikon Z (et d’autres appareils récents). Sont notamment concernés par cette absence de « profils », ces modèles :

  • Canon EOS R5*
  • Canon EOS R6*
  • Canon EOS RP*
  • Canon EOS D90
  • Canon EOS 1DX Mark III
  • Canon EOS M6 Mark II
  • Canon EOS G5 X Mark II
  • Canon EOS G7 X Mark III 

Et c’est justement cette photo raison qui m’a conduit à développer toute une gamme de profils (d’abord pour mon usage personnel), qu’il vous est désormais facile d’installer chez vous… Et qui finalement remplacent « très avantageusement » les profils « Caméra Matching » que Adobe livrait depuis des années… Je trouve même que mes profils « Spéciaux », font même bien mieux que ceux livrés par Adobe.

Du coup j’ai décliné mes profils pour d’autres modèles Canon, Nikon, Fuji et Sony… Bientôt je pense que je travaillerais aussi sur des profils pour iPhone X, Xs, 11 et 12. Tous mes profiles sont à télécharger ici : www.photoetmac.com/boutique.

* Très curieusement, il existe depuis la sortie de cet appareil, des profils « Camera Matching » pour le Canon EOS R (que vous voyez sur l’image de droite). Ce qui me laisse vraiment très perplexe… Je n’ai pas pu recevoir d’éclaircissements à ce sujet chez Canon France, pas plus que chez Adobe. Il va falloir creuser cette question car ça devient urgent…

 

 


Accélération graphique : voilà qui aura été bien long à arriver ! Mais voilà (théoriquement) une meilleure prise en compte de la puissance de votre carte graphique, en utilisation générale et avec davantage d’outils de Développement et de fonctions… Notamment l’accélération est supposée se faire en affichage dans la Bibliothèque et dans l’outil de Développement lorsque l’accélération GPU est activée

A noter que une seule de vos cartes graphiques est utilisée par Lightroom (si vous en avez plusieurs dans un Mac Pro par exemple). Plus d’infos ici chez Adobe et là : Graphics processor (GPU) FAQ | Lightroom.

Vous seriez sensé remarquer un gain de réactivité, en principe… Mais je dois avouer que sur mon MacBook Pro 15 » de aout 2018, je ne trouve pas que le changement soit spectaculaire en Bibliothèque. Il est peut-être un peu plus perceptible lors de l’utilisation du pinceau en Mode Developpement.

Peut-être faudrait-il que je sois équipé d’une carte graphique plus puissante, pour que j’en perçoive vraiment les bénéfices ? La mienne est une AMD Radeon Pro 560X avec 4 Go de RAM (ce qui n’était pas l’option de base à l’époque)…

 

Pire : il me semble ne percevoir aucun gain de réactivité en général avec Lightroom 10 : plutôt l’inverse ! Par exemple : lorsque je passe d’une grosse Collection à une autre. Ou que je passe d’un gros dossier comportant de nombreux sous-dossiers à un autre, lorsqu’il s’agit de dossiers que vous n’avez pas consulté depuis longtemps (bon, dans le même temps certains logiciels actuels – comme DxO au hasard – ne savent toujours pas afficher le contenu « cumulé » d’un dossier comportant de nombreux « sous-dossiers »)…

Autre chose : j’ai remarqué que l’utilisation du Filtrage par Métadonnées est devenu extrêmement lent ! Catastrophiquement lent même… A moins que ce ne soit un bug chez moi ? Avez-vous remarqué ce problème également ?

Essayez par exemple d’ajouter une nouvelle colonne (4 ou 5 colonies) et de demander l’affichage de l’Etat d’Aperçu dynamique (ce que je fais assez régulièrement car j’en ai besoin). Cela prend au logiciel plusieurs dizaines de secondes de travail, alors que c’était plus « utilisable » avec Lightroom 9.

Bref : je ne suis pas du tout convaincu pour le moment, des progrès en réactivité du côté de la Bibliothèque… Y compris lorsque l’on charge un RAW en Module développement pour la première fois.  A suivre donc…

 

 


Amélioration des tailles d’affichages en mode zoom  : ce n’est pas que l’ancien système me gênait beaucoup : on y était bien habitué (à condition d’utiliser les raccourcis clavier, comme je l’enseigne dans mes formations)… Mais voilà on peut désormais choisir n’importe quelle taille « intermédiaire » de zoom : on est plus limité aux affichage 1/3, 1/2, 100%,, 200%… Vous pouvez choisir n’importe quel Pourcentage de zoom entre 6 % et 1600 %. Ceci probablement grâce à la meilleure prise en compte des cartes graphiques…

Il sera plus facile d’utiliser le curseur de zoom (celui de la barre d’outil en bas de l’image), car le système utilisé depuis presque 10 ans cède la place à un nouveau système plus facile à comprendre. Au Centre le taux 100%. A gauche les facteurs de zoom plus petits. A droite les facteurs plus grands…

 

 

Nouvelle fonction sympathique : on peut même zoomer sur une zone précise (à sélectionner à la souris tout en pressant Ctrl sur PC… Ou Cmd sur Mac). Croyez moi ont non : je trouve que voilà une des améliorations le plus sympa (et les plus utiles) de cette nouvelle version !

 

Seconde nouvelle fonction sympathique : possibilité de changement de facteur de zoom « en continu », lorsque vous appuyez sur la touche Maj. pendant que vous glissez votre souris latéralement :

 

Zoom par zone

 

On appel cela le « scrubby zoom » et cela ne fonctionne que en Module Développement pour le moment. Sur mes captures d’écran (ci-dessous), le curseur de la souris n’apparaît pas malheureusement. Mais vous remarquerez que le pointeurs s’affiche sous la forme spécifique d’une loupe cernée de deux flèches. C’est pas si mal… Et cela repose également sur l’accélération matérielle de la carte graphique.

 

Un autre aspect intéressant de cette amélioration de l’affichage : est que vous pourrez désormais connaitre quelle est le taux de zoom utilisé lorsque vous êtes en Mode d’affichage « ajusté à la taille de l’écran ». Ou en Mode d’affichage « écran Rempli en hauteur, ou largeur ».

Par exemple chez moi avec mon MacBook Pro 15″ : en Mode « Rempli », pour un EOS R cela donne précisément 41,5% de taux de zoom… Alors que si l’on affichage les 45 Mpix d’un EOS R5, le taux de zoom est précisément : 34%… Ce n’est pas vital, mais tout de même intéressant au moment d’apprécier la netteté d’une photo. 

 

« C’est peut-être un détail pour vous, mais pour lui, ça veut dire beaucoup… » Espérons juste que cette nouveauté n’alourdisse pas le dossier des Aperçus du catalogue (je vais me renseigner à ce sujet). Plus d’infos ici chez Adobe.

 

 


Outil Color Grading : c’est pour moi un gadget plaisant (enfin plus ou moins, car l’ergonomie n’est pas si géniale), qui permettra de « teinter » ses images selon « la mode du moment »… Mais il ne s’agit pas vraiment d’une fonctionnalité très utile aux photographes.

On le retrouvera dans Lightroom Classic 10 (Mac et PC). Dans Lightroom 4 (Cloud) en versions desktop Mac et PC. Et aussi en version Smartphone (iOS et Android).  Mais pas dans le version en ligne (qui se charge et s’utilise dans votre navigateur), nommée Lightroom Web si vous l’ignoriez…

 

Vous trouverez de longues explications ici sur le Blog d’Adobe (entre nous la longueur de ces explications pourrait ne pas rassurer sur l’aspect intuitif de l’outil : car ce qui se conçoit bien s’énonce clairement… et plus rapidement que ça). Par ailleurs les exemples photo publiés sur cette page, sont plutôt moches et totalement sans intérêt photographique (c’est mon avis)… D’ailleurs, il serait temps qu’Adobe fasse revenir des photographes (de vrais photographes et non des graphistes), dans les équipes de conception de Lightroom !

Sans Color Grading
Avec Color Grading
← GLISSEZ →

Tirez le curseur à gauche, pour voir l’effet de l’outil Color Grading. Ici l’outil a été utilisé pour « rougir » et éclaircir les tons moyens. Pendant que les tons clairs étaient foncés et « jaunis ».

 

A défaut de séduire les photographes, cet outil qui remplace totalement l’ancien « virage partiel », séduira peut-être les graphistes et probablement les utilisateurs de Lightroom (Cloud) : grâce lui, ils pourront faire mieux qu’avec Instagram, (c’est déjà ça)…

Sans Color Grading
Avec Color Grading
← GLISSEZ →

Tirez le curseur à gauche, pour voir l’effet de l’outil Color Grading. Ici démarche contraire… J’ai utilisé l’outil pour corriger une dominante jaune en éclaircissant et refroidissant les tons clairs.

 

 

Par contre du côté de l’ergonomie, vraiment je ne trouve pas ça « si génial »… Il aurait peut-être été possible de faire autrement (je n’y ai pas réfléchi) : mais je ne suis pas séduit d’emblée. On verra à l’usage avec le temps. Et laissons un peu à cet outil le « bénéfice du doute »… encore quelques semaines.

Sans Color Grading
Avec Color Grading
← GLISSEZ →

Tirez le curseur à gauche, pour voir l’effet de l’outil Color Grading. Ici j’ai utilisé l’outil pour ajouter une dominante orange (sépia) sur les hautes lumières… Tout en refroidissant les ombres.

 

 

 


Nouveau Mode Connecté pour Canon affichant le Live View : voilà une nouvelle intéressante. A tester ! Car jusqu’à présent j’ai toujours préféré utiliser Canon EOS Utilité (gratuit), qui me semble imbattable en matière de pilotage à distance… Combiné au système de « Dossier surveillé » de Lightroom, qui est très efficace. Je fais des formations à ce sujet si vous êtes intéressé, j’ai mis au point une procédure très efficace…

Le nouveau Mode connecté Live View pour Canon (qui n’est disponible que pour certains appareils photo Canon) commence doucement à se rapprocher de ce que permet depuis toujours Canon EOS Utility. Il va donc peut-être commencer à être interessant. On suppose que le support d’autres marques suivra bientôt… A lire en détail chez Adobe : Photographiez en temps réel avec le mode connecté Live View pour Canon.

 

 


Nouvelle typo dans les listes : oui, j’ai bien l’impression que la typo utilisée a changée… C’est plus aéré et plus esthétique il me semble (à vérifier). Notamment lorsque l’on fait défiler ma longue liste des profils personnalisés…

 

 


Nomage du catalogue lors de l’upgrade de chaque nouvelle « version entière » de Lightroom : on pourra sois-même décider de la façon de renommer le nouveau catalogue lors de chaque changement de version entière (passage de v9 à v10. Ou de v10 à v11, dans quelques temps)…

Mieux pour les débutants qui laisseront sagement le logiciel de lui-même. Cela leur évitera de devoir faire du ménage dans les divers « Lightroom Catalogue-2.lrcat », qui se créent à chaque upgrade.

 

 


Fonction automatique « Best photos » dans Lightroom 4 (Cloud) : disponible en version beta depuis très longtemps, la voilà enfin en version finale cette fonction que j’aime beaucoup utiliser…. Oui, j’aime beaucoup cette fonction de sélection automatique des meilleures photos ! Si vous êtes peut-être surpris que je puisse penser cela : alors on en discute en commentaire si vous voulez…

Non, ce n’est pas exactement le logiciel qui choisi à votre place… C’est plutôt le logiciel qui vous fait des suggestions, qui sont très intelligentes, je trouve. Les autres nouveautés de Lightroom 4 (Cloud), sont par ici (je ne les détaillerai pas plus).

 

 


Outil filigrane synchronisé dans Lightroom 4 (Cloud) : il est totalement « inexplicable » que cet outil Filigrane arrive si tardivement dans Lightroom (Cloud) ! Vraiment… Mais mieux vaut tard que jamais. Attention toutefois : il reste trop « minimaliste » à mon goût.

Si vous voulez un vrai outil de Filigrane efficace : c’est dans Lightroom Classic qu’il faut agir. De toutes façon, on ne le répétera jamais assez : le « vrai Lightroom », c’est Lightroom Classic… Et pour longtemps je suppose, car le rythme d’évolution de Lightroom Cloud n’est pas très rapide… Les autres nouveautés de Lightroom 4 (Cloud), sont par ici (je ne les détaillerai pas plus).

Ne loupez pas à ce sujet, notre article de référence : Les 20 erreurs les plus gênantes avec Lightroom (ou je résume la différence entre les deux Lightroom).

 

 


Quelques nouveaux appareils et objectifs sont pris en charge par cette version de l’environnement Adobe  : comme habituellement. Notamment le nouveau Full Frame d’entrée de gamme Panasonic DC S-5. La liste à jour est par ici :

 

 

 

 

       > Comment updater un vieux Mac Pro en Mojave MacOSX 10.14 et Lightroom 10…

 

 

BILLET PREC.
BILLET SUIV.

57 commentaires

  1. L’outil Color Grading : « Mais il ne s’agit pas vraiment d’une fonctionnalité très utile aux photographes. »

    Voilà une opinion avec laquelle je ne suis pas du tout d’accord : j’utilise cet outil de façon régulière sur mes photos de paysage pour contrôler finement les dominantes dans les tons clairs et foncés en utilisant la méthode de Mark Litllejohn, présentée dans cette vidéo.

    https://www.youtube.com/watch?v=cE4gLUhPEZo

    Cet outil a vraiment résolu un problème que j’ai toujours eu avec mes appareils Canon (7D puis 6D) : la forte dominante verte par temps couvert, diablement difficile à corriger avec la simple balance des blancs.

    Et je suis d’autant plus content que ce nouvel outil ajoute des corrections sur les tons moyens.

    Pour finir sur l’ergonomie : il est vrai que j’ai du mal à prendre en main l’outil dans cette version. Par contre la roue colorimétrique permet de corriger bien plus facilement une dominante en allant chercher cette dominante avec la pipette puis de régler la correction à l’opposé sur la roue colorimétrique. C’est très visuel et plutôt efficace.

    • Oui, on va finir par s’habituer à l’ergonomie, comme pour tout nouvel outil.

      Ils auraient déjà du mettre les rend sde grandes taille l’un « au dessus » de l’autre (dans une colone plutôt que sur une ligne) afin que l’on puisse y accéder en même temps (comme on le fait sur la version miniature en triangle, qui n’est pas assez précise…)

      Il aurait fallut aussi un système de « crantage » ou de clic avec des positions précises que l’on puisse retrouver quel valeurs de départ on a choisi de modifier et de combien…

      Jusqu’à présent, lorsqu’il y avait des problèmes de dominantes : je les corrigeais de façon localisées… Très précis !

  2. Et pendant ce temps là…..
    Dxo fait des propositions très intéressantes….
    Dxo Photolab 4 est arrivé
    En France on à des idées et des produits de pos- traitements performants

    • Oui, mais on est un peu têtu en France : chez DxO ils refusent de s’intéresser depuis des années au catalogage…

      La version précédente était encore incapable d’afficher le cumule des images d’un dossier et des sous dossiers qu’il contient : comment on peut travailler avec un outil qui ne dispose même pas d’une fonctionnalité aussi basique et indispensable que ça ?

      Je prends les paris, que ça n’a pas été ajouté dans la dernière version… Je vais mettre à jour ma version, pour vérifier du coup…

      • Votre jugement me parait trop réactif sans vraiment avoir vérifié les choses
        Etre critique est une bonne chose à condition que ce soit constructif et pas à priori..;
        Certes à l’école nationale de la photo(à Arles) eux aussi négligent ce produit Français mais est ce une raison pour cautionner cela
        Je ne dénie pas les qualités de Lightroom , produit états unien, dont la récente mise à jour semble ne pas vraiment satisfaire les utilisateurs habituels y compris vous même si j’ai bien compris votre chronique.
        Gilles Théophile ne semble guerre plus convaincu que vous à propos de la nouvelle mouture de Ligthroom , par ailleurs il utilise Dxo Photolab et anime des Webinaires sur ce produit tout a fait estimable et performant.
        Comme rien n’est parfait en ce monde …tout est perfectible les produits mais aussi les humains qui utilisent les dits produits

        • Mon jugement n’est pas « réactif » puisque je connais DxO depuis sa création… Et vous pouvez d’ailleurs vérifier que j’étais dans leurs locaux en visite dès 2006, sur cette photo : https://photoetmac.com/2018/04/dxo-labs-serait-en-redressement-judiciaire/

          J’ai successivement testé TOUTES les versions de DxO depuis la n°1… Et j’ai très souvent l’occasion de discuter avec eux. Toujours très intéressant et sympa de travailler avec cet éditeur Français. Et en plus j’ai tendance à privilégier ce qui est Français (si possible). Et je connais très bien Gilles aussi, depuis 2006… avec qui nous discutons parfois de DxO et de choses et d’autres (nous en avons justement discuté de DxO, par téléphone la semaine dernière).

          Pour ma part : j’admire leur moteur de « débruitage » de DxO qui est hyper efficace : c’est vrai (il est bien mieux que celui Lightroom en effet)…

          Et il m’est parfaitement INUTILE ! Car je n’ai aucun problème de bruit à régler…

          Cette fonction n’intéresse que quelques photographes rares (qui font souvent des photos au dessus de 6400 ISO) : ils sont très rares (et tant mieux pour eux si DxO leur est utile). Mais pour ma part cela m’arrive très, très, très rarement.

          Car la nuit, je ne trouve pas grand chose d’intéressant à photographier ( le plus souvent je dors) : ce qui est le cas de la majorité des photographes (mais tant mieux si certains y trouvent leur intérêt). Restons conscient que c’est une sorte de « fantasme » de réaliser des photos de nuit pour les débutants : je ne sais pas pourquoi j’ai toujours remarqué ça… le photographe débutant considère que c’est une sorte de défi à relever. Une fois qu’ils l’a fait 2 u 3 fois : c’est fini ! ! ! Le soir on se repose en famille, ou on s’éclate entre amis en général : oui, l’immense majorité des gens font plein d’autre choses la nuit… et lorsque l’on photographie la nuit : en général c’est que la scène, ou le sujet sont éclairés ! Durant les spectacles, les concerts on y voit presque comme en plein jour : en tous cas ces sujets ne nécessitent pas des sensibilité extrêmes (en moyenne)… Cela arrive « parfois » évidement, mais ce n’est vraiment pas la majorité des images de spectacle.

          Par contre j’ai au quotidien : des besoins de catalogage, bien plus souvent que de « Développement ».

          C’est ça le problème de nos brillants ingénieurs Français… Ils se disent : « qu’est-ce que je pourrait faire de magnifique » ? Et ils font le Concorde ! Un avion pour lequel le marché n’a forcément une grosse demande…

          On aimerait plutôt que les ingénieurs de DxO se demandent : qu’est-ce que je pourrait faire pour faciliter le travail des photographes au quotidien ? Et qu’ils commencent par analyser qui sont les photographes… Le nombre de photos qu’ils stockent et développent. Quelle est la valeur ISO en moyenne de ces stock de photos.

          Moi je sais une chose (car je les connais les photographes) : les photographes (ceux qui travaillent et qui achètent du matériel et des logiciels) : ne sont pas de gens qui shootent souvent à 6400 ISO, lorsque 1600 ISO peut suffire largement… En moyenne : ces photographes connaissent suffisamment la technique photo : donc dans leur production quotidienne, la proportion d’images shootée au dessus de 6400 ISO, doit (en moyenne) se situer en dessous des Une pour Mille images.

          Les photographes donc se contentent très bien du « médiocre » moteur de débruitage de Lightroom (médiocre mais bien suffisant à mon goût)… Par contre ils ont besoin de collections performantes, de gestion des dossiers rapides est moderne, etc… D’ou le choix de Lightroom pour une grande majorité d’entre eux. Ou de Capture One pour une minorité (qui en offre tout de même plus que DxO question gestion de photothèque)…

          On espère que DxO un jour va s’intéresser à nos problèmes de photographes… davantage qu’à compter les pixels et le « bruit numérique » au microscope ! Ce qui ne est pas si souvent utile : il faut dire ce qui est.

          Tant mieux si DxO trouve un public de gens qui shootent majoritairement à 6400 ISO et au delà : mais restons conscient qu’ils sont « l’exception » ! L’immense majorité des photographes ont d’autres besoins bien plus urgents…

          • « Car la nuit, je ne trouve pas grand chose d’intéressant à photographier »

            c’est surtout les photographes de sports ou d’animalier.
            quand tu veux du 1/2000 minimum t’es vite à 12800 iso. pas forcément de nuit. mais on a un peu de bruit à enlever.

            moi je suis comme toi : j’ai limité mon appareil à 12800 iso, des fois il y monte, je ne vois pas vraiment la différence.

            • Oui, je sais bien… J’ai d’ailleurs publié des test comparatif réalises à f/11 avec le RF 600 mm f/11 : c’est le même sujet.

              https://photoetmac.com/2020/07/canon-rf-600-mm-f11-si-stm/

              Couple Vitesse / ISO à f/11 : sujet à l’ombre** – Dernier test : le même sujet à l’ombre des arbres (avec le même arrière-plan végétal que la série précédente), qui du coup est sur exposé maintenant :

              1/640 sec, à 5.000 ISO, toujours à f/11 – L’image est parfaite… Tirage A2 sans aucune appréhension.

              1/1.600 sec, à 12.800 ISO, toujours à f/11 – Cela se passe très bien. Un peu de correction du bruit dans Lightroom et le tirage A2 est possible…

              1/2.000 sec, à 16.000 ISO, toujours à f/11 – C’est toujours très acceptable… Tirage A3+ sans la moindre hésitation. On en conclura donc, qu’il suffit de travailler en priorité vitesse avec ISO Auto lorsque l’on veut exploiter le RF 600 mm f/11. On adaptera la vitesse, selon la vitesse de déplacement du sujet…

              Et si je shoot (peut-être un jour) : une superbe image à 16.000 ISO (peu probable) et que j’envisage (en plus) d’en faire un tirage de 1m de large (encore moins probable mais admettons), alors à ce moment : jku préférerai certainement DxO pour faire mon développement…

              Mais ce sera bien entendu une situation rarissime et exceptionnelle… qui intéresse peut-être un photographe sur 1000. Une fois pas an (et encore)…

              Moi, je dis « tant mieux », si DxO apporte à ces cas exceptionnels une solution complémentaire… qui soit meilleure. Mais que l’on reste conscient de cette situation reste totalement exceptionnelle et ne concerne que quelques rares photographes à de rares occasions !

            • je suis bien d’accord avec toi, sauf que quand les photos sont en agence, ils zoom à 100% pour voir a quoi ça ressemble, et si c’est un peu bruité on te soule. mais quand on maitrise soi même ce qu’on fait de ses images, pas de probème, le bruit est noyé dans l’impression.

            • je suis toujours épaté par ces types de remarques, « on monte les iso a tant et tant » avec des valeurs vraiment élevées, et je me pose la question, les photographes de sports et animaliers d’antan, comment ils faisaient avec leurs appareils et pellicules? pour moi ce n’est pas parce que les produits modernes nous permettent de monter en iso > 6400 qu’on doit les utiliser tout le temps, c’et un faux argument à mon sens, si on peut profiter, c’est bien, mais ce n’est pas la norme pour nombreux de photographes. l montée en iso remplace en quelque sorte la maitrise de la technique photo.

          • Il se trouve que lorsqu’on fait de la photo de spectacle essentiellement concerts de jazz(en salle) pour ce qui me concerne ou de la photo de concours équestre en indoor , qui plus est lorsque se sont des épreuves de coupe du monde comme à Équita’Lyon ou Genève,6400 Iso est ma basse de réglage sensibilité, qui plus est avec des longues focales…;
            Pour les épreuves d’équitation les vitesses que j’utilise sont le 800 emm essentiellement et si on veut avoir un peu de profondeur de champ (F5.6 à 11)…
            Chacun voit midi à sa porte
            Il est évident que pour de la photo de paysage c’est moins prioritaire mais dès que l’on veut essayer de faire de la photo d’architecture….on/moi je suis très content de trouver les outils inclus dans Dxo Photolab …c’est efficace et pratique…quand à Dxo Photolab 4 il y a de belles promesses..;
            Les webinaires des 26 octobre et 19 novembre seront sans doute éclairant sur les potentialités de Dxo Photolab 4 sans parler de Dxo Fimpack et Dxo ViewPoint qui sont intégrable dans Photolab….
            Comme par ailleurs il y a les outils passerelles(toujours dans Photolab ) vers Lightroom…et retour..
            Bref à essayer avant de s’emballer sur de vaines palabres …
            Après on aime ou on aime pas…pour le coup ça n’est pas un problème technique

            • Mais j’aime beaucoup DxO… ainsi que la passerelle (améliorée dans la nouvelle version) vers / depuis Lightroom.

              Et j’admire le travail fait par les ingénieurs de DxO qui sont brillants.

              C’est juste que je n’ai absolument pas besoin d’une telle technologie. Car elle ne sera utile que dans des cas rarissimes, ou pour des photographes très spécialisés (oui, le cas du sport « indors » par exemple est particulier : il y a peu de lumière, on besoin de vitesse et en plus : de longues focales…).

              Cela concerne vraiment pas grand monde…

              Par contre : ce dont tout le monde aurait besoin, manque un peu dans DxO : et c’est vraiment dommage. Dans leur cas : ça ressemble à de « l’aveuglement », tellement ils ne font pas d’efforts de ce côté là…

        • Mais pour les possesseurs de  » vieux » appareils ca permet d’améliorer grandement l’image ainsi que les photos plus anciens .

          Concernant la photothèque c’est une autre méthode mais des personnes préfèrent, mais je trouve que depuis Lightroom et en formule abonnement les nouveautés sont a peine visible et c’est sur ce point que j’insiste comme vous êtes en abonnement pour vous garder le plus longtemps possible ben les nouveautés sont plus espacées.

          Suis étonné que Photoshop soit mieux suivi ainsi que les logiciel cloud et ios.

          • Quand on possède un appareil de looser qui donne ceci à 200 iso je dis bravo DXO. débruiteur HQ et DEEP PRIME 100% manque plus qu’un catalogueur ….

        • Gilles Theophile le

          Martin, pour mettre les choses au clair : j’utilise et je continuerai à utiliser essentiellement Lightroom Classic.

          Par contre, oui, pour certaines images, il m’arrive de confier une partie du traitement à DxO, notamment les images de drone. Je profite de la correction optique et du débruitage DxO, et je traite le DNG de retour dans Lightroom comme un fichier Raw, et plus particulièrement l’excellentissime tonalité auto basée sur l’AI.

          • Ok …donc c’est fromage et dessert…
            J’ai toujours Lightroom version 6.14 mais je ne m’en sert plus je préfère Dxo Photolab….
            J’attends avec vos Webinaires pour « voir à l’œuvre » non seulement les évolutions et nouvelles fonctionnalités mais également la nouvelle ergonomie comme le laisse supposer la vidéo de promo sur le site de DXO…
            Hélas pour moi , les commentaires et l’édition Photolab4 support de la vidéo sont en anglais et je ne comprends pas cette langue…
            C’est d’ailleurs le même problème pour certaines vidéo de webinaires , à propos de Photolab 3,qui sont elles aussi en anglais…

  3. MATTHIEU CHOUARD le

    Pareil que toi JF : pas envie, mais pas envie du tout d’abandonner mon « vieux » Macpro de 2013 qui tourne pourtant comme une horloge et sur lequel j’ai pas mal investi en SSD, mémoire etc. pour le maintenir à un niveau de performance tout à fait correct pour traiter mes photos. Interessé de savaoir comment on pourrait bidouiller une « rétro-importation de catalogues LR 10 vers LR9

  4. Bon, j’ai craché sur la fonction de remplacement du ciel en disant que c’était une fonctionnalité pour les agents immobiliers.

    J’ai testé et ca marche quand meme carrément super bien ! c’est très impressionnant. et sans aller dans le coté caricatural des démos il y a vraiment moyen de faire des choses assez chouettes et naturelles !

  5. Il exporte le ciel sur des calques séparés, il y a moyen de re-regler
    Ca marche pas bien sur un portrait a grand ouverture ou le ciel est flou : il colle un ciel net. mais vu qu’il est sur calque il Est possible de passer du flou dans un 2e temps.

    exemple avec une photo à la con (plage de sable noir aux Canaries) 0 réglage.

  6. Jean-François,
    Merci pour ces remarques toujours pertinentes.
    Concernant, le manque de performance du filtrage par métadonnées, malheureusement, je confirme rencontrer le même problème depuis plusieurs versions. Et pourtant, j’ai une configuration plutôt robuste (Processeur I9/ 32 Go de RAM / Disque SSD). Aucun forum LR ne remonte pourtant ce dysfonctionnement. J’espérais des amélioration avec cette version… Le problème s’accentue si on cherche à modifier, par exemple, la légende via le menu déroulant « Exif IPTC »

  7. Gilles Theophile le

    JF, même avis que toi à propos du Color Grading, un outil très compliqué, avec des fonctionnalités cachées, tout ça pour coloriser des images. Je l’ai dit clairement à son inventeur, qui ne l’a pas trop bien pris…

    Quant à l’absence de profils pour le R5/R6, c’est un souci technique et des discussions sont en cours entre les différents protagonistes.

    • Oui, j’ai comme l’impression, qu’il leur manque de vrais photographes en ce moment chez Adobe…

      Alors que dans les belles années (2006 2015) : on avait vraiment l’impression, que des gens très sensibilisés à nos besoins (de photographes) étaient « aux manettes ». Mais cette génération n’est visiblement plus là…

      Nous n’avons pas tous forcément envie de faire des photos au smartphone, ou à l’aide d’un drone… Je regrette que Adobe (comme DxO dans un sens), aient un peu trop tendance à se focaliser sur des gadgets, en oubliant l’essentiel : le flux de travail.

      D’ailleurs, si Apple fait ce qu’il faut avec la prise en compte du RAW dans l’iPhone et dans la synchronisation Cloud vers leur application Photo, cela pourrait faire « mal » à Lightroom (Cloud).

      Car dans un sens le flux de travail « made in Apple » (iPhone > iCloud > Photos) est sacrément bon et sacrément efficace. Il est d’ailleurs bien plus ancien que celui de Lightroom (Cloud)…

      Et pour pas mal de monde, il est déjà (sera un jour) bien suffisant !

      • les « retouches » intégrées a la pellicules sont quand même plutôt efficaces dans une grosse majorité des cas. avant j’ouvrais 100% de mes photos dans un soft d’édition LR/PS/snapseed. maintenant 95% des images sont ajustées avec les outils directement disponibles.
        T’as raison, le flux de travail apple est vraiment efficace

  8. Gilles Theophile le

    À lire certains avis, ici, je crois que beaucoup d’entre vous se méprennent en cantonnant DeepPRIME à la photo nocturne ou en concert au-delà de 6400 ISO. Cette technologie peut s’utiliser dès les basses sensibilités et fait des miracles sur certaines images. Par exemple, je confie tous mes DNG de Mavic Pro, et ça réhausse vraiment la qualité des images.

    • Oui, mais cela se rapproche un peu du cas (particulier) de la photo de nuit… Le « petit » capteur du drone, étant un peu l’équivalent : d’une « haute sensibilité » sur un grand capteur…

      C’est un cas un peu particulier donc… Et tant mieux si DxO est là pour régler ce problème.

      Et bien entendu : « qui peut le plus peut le moins ».

      Mais que l’on me comprenne bien : je trouve ça fantastique d’avoir en france un logiciel aussi performant que DxO. C’est juste que j’aimerais qu’il soit un peu plus « polyvalent »…

  9. je pense comme certains ici qu’il faudrait le tester avant de faire trop de critiques,meme si j’ai bien compris que tu l’apprécies malgré tout ,mais il n’y a pas que le debruitage qui a été amelioré,loin de là ,c’est toute la prise en main ,la configuration a son gout,le flux de travail aussi (meme si pas encore au niveau de LR)avec de reelles et belles ameliorations ,les filigranes et j’en passe. et pour deeprime sur des photos raw de 5D (de 12ans) et a iso faible apres retouche (je suis tres loin d’avoir ton niveau de retouche c’est certains) et bien ça retire l’excedant visible sans perdre le moindre detail de l’image meme a 100% ni le moindre changement de colorimetrie de la photo d’origine ,c’est bluffant ,peut etre encore plus donc sur des capteurs anciens (en raw bien sur ,ca ne marche pas en jpeg),je suis donc vraiment heureux d’avoir shooté en raw depuis le debut du numerique,mon prof de photo en 2005 m’avait dit que dans le futur avec le progres informatique ,on serait capable de faire d’enormes choses ,a priori il avait raison ….

  10. le meilleur des 2 mondes?

    en tout cas pour ma part j’ai opté pour lr « classic » en « gratuit » (après 7 jours je conserve tout sauf le module développement et cartes donc le principal atout de Lr (module bibliothèque) et avec dxo photolab 4 qui a vraiment très nettement progressé en ergonomie (on ne parle que de deep prime mais c’est pas forcement le principal) et sur ma vielle machine en vitesse d’exécution, j’obtiens une excellente qualité photo couplé a un catalogueur puissant simplement en « compliquant » (un peu) le flux.

    franchement l’ergonomie de Dxo largement à la traîne avant (pas de copier collé sélectif des paramètres… palettes d’outils redondant et non ergonomique) a fait un bon avec les onglets (lumière, couleurs etc…)un peu à la manière du mode solo de lr

    c’est devenu même plus rapide pour moi d’accéder à un outils que de faire défiler les outils de lr et la taille des curseurs plus grande que sur lr. la vitesse de réaction (latence) des outils est bien meilleure aussi (i5 8Giga de ram donc pas tout frais…)

    moi qui est passé il y a un an sur dxo, je pestais encore malgré des résultats excellents sur l’ergonomie et parfois pour du « rapide en lots » je retournais sur LR… c’est fini!

    il manque toujours un module « bibliothèque » ou impression correcte mais vu la bonne articulation avec lr c’est parfaitement gérable (pour un amateur que je suis). l’absence de HDR et pano (rare pour moi) est largement supléable par des solutions externes (affinity en l’occurrence)

    espérons que Dxo comble cela (honnêtement je n’y crois pas, ils sont trop petits) ou plutôt qu’ils s’associent avec un autre éditeur pour s’interfacer de manière la plus transparente possible avec leur catalogue(photosupreme? , autre). ce serait génial que l’intégration avec lr soit encore plus poussée mais sur le plan stratégique pas sur qu’adobe (ou dxo) le veuille.

    sur ce coup merci adobe pour le catalogue « gratuit à vie » ou au moins « gratuit pour l’instant »…

    pour un professionnel (surtout si pano, Hdr….) je comprends que ce ne soit pas la même musique.

  11. cela semble en plus pérenne car adobe a laissé « actif » et « gratuit » le catalogue et autres modules (hors dev et cartes) pour permettre à ceux qui arrêtent l’abonnement de continuer à gérer leur photothèque.

    je détourne (comme jean François vibert ici même l’avais gentiment expliqué et viens de le refaire) donc cette possibilité qu’a laissé adobe à ses anciens abonnés pour avoir un catalogue gratuit.

    ayant un compte adobe (j’étais sur lr jusqu’en 6.14) c’est simplissime (créative cloud).

    peut être un jour verrouilleront ils ce système en ne permettant qu’a ceux qui ont une « ancienne » licence créative cloud d’activer les modules résiduels?

    pour l’instant c’est réservé à tous. il suffit de créer un compte adobe.

    si c’est le cas on verra d’ici la quel solution adopter.

    • Gilles Theophile le

      tant de contournements pour éviter de débourser 11,99 * par mois… tout en se liant les mains et en se mettant des œillères…

      Bravo.

  12. c’est surtout que l’on fait avec l’argent que l’on a ,on est « malheureusement  » pas tous a vivre dignement de la photo ,ni meme avec le job actuel et que l’on est bien obligé de trouver des solutions economiques ,il ne faut pas avoir de propos trop hatifs.presque 150€ annuel c’est beaucoup (en ce qui me concerne),depuis que je suis avec DXO c’est seulement 45€ la MAJ pendant le black friday donc plus de 3x moins cher que la solution LR .meme mon forfait telephonique est a 4.99€ donc 12€ pour un logiciel ,pas possible,je prefere mettre mon argent dans une optique .
    bien sur ,je n’ai aucun mal a comprendre que pour vous 12€ par mois en temps que pro qui gagne sa vie avec, tant en photographe qu’en tant que formateur ce ne soit rien ,c’est certain mais tout le monde n’a pas cette chance ;)

  13. Oui bruno.
    on a pas a se justifier du moment que on reste dans la légalité.

    Je suis passé de lr à dxo sans regret pour les raisons qui m’appartiennent dxo que je paie ainsi que toutes mes licences lr depuis la version 2.0…

    Aucune leçon à recevoir de  » certains  »

    Et si je souhaite avoir un catalogueur performant ce qui pour moi est important et qu’il se trouve en plus que celui existe en « gratuit  » que je le maitrise ( 10 années à pratiquer lr…) qu’il d’interface en plus avec mon dematriceur. je ne voit pas en quoi je me priverait et irai chercher ailleurs…

    Rien à faire du cloud, de photoshop ( affinity) ni autre plus value.

    Certains trop étriqué ne sont pas capables de l’envisager.

  14. Tout cela est très réducteur. Comme si Photolab se résumait uniquement au débruitage !!! Je le préfère a Lr entre autres choses, pour la qualité d’image délivrée, même à bas ISO. La gestion du détail est meilleure et plus facile a obtenir qu’avec Lr, qui sur ce point gère la chose de manière préhistorique. Au lieu de travailler sur la qualité de l’optique on fait du maquillage bas de gamme avec de la bête accentuation. Leur panneau Détail est une vraie blague… peut être qu’ils proposeront enfin une véritable solution quand Dxo aura une véritable solution de tri. Qui vivra verra…

  15. Je vous trouve un peu extrémiste.

    Lr est quand même très bon!
    La différence à bas iso est ténue

    Après ceci dit je n’ai que des bons objectifs donc la plus value de dxo sur la qualité optique est moindre.

    Pour des objectifs moyens, la différence lr dxo doit être plus marquée.

    A haut iso ( plus de 3200 pour mon 6d) dxo est devant.

    Les algorithmes et outils n’étant pas les mêmes, difficile de comparer.

    On arrivera avec les 2 à de très bonnes choses.

    Après un an de pratique de dxo, j’arrive à mieux que lr mais c’était pas le cas au début.

  16. Gilles Theophile le

    Nicolas P, à part traiter ceux qui donnent un avis d’extrémiste, d’étriqué, de donneur de leçon, de commentateur sans intérêt, que sais-tu faire d’autre ? Et t’arrive-til de te regarder dans un miroir, d’ailleurs ?!?

  17. Le terme extrémiste était un peu fort surtout dans le contexte actuel je vous l’accorde.aucune volonté de denigrer, J aurais du employer un autre terme.

    Mais,à par venir critiquer l’opinion des autres qui utilisent comme ils l’entendent des logiciels photos légalement, meme si ce n’est pas votre utilisation que faites vous?
    Je vous retourne la question.

    Vous trouvez inopportun d’utiliser lightroom en gestionnaire performant d’images qu’il est, laissé à disposition par Adobe et couplé à un dematriceur externe qui s’interface plutôt bien plutôt que le tout en un qu’il est aussi c’est votre droit.

    C’est le mien de considérer a solution comme viable et très qualitative et de pouvoir renseigner si cela intéresse certains (comme le maitre des lieux le fait lui même ici) de cette possibilité.

  18. Gros ralentissement de LR (et de tout le mac) pour moi avec cette mise jour.
    La roue multicolore revient en permanence, dans le module développement: par exemple quand je copie les paramètres ou quand je touche au color grading.
    Je n’avais aucun problème de fluidité avec la version précédente.

    je suis sous iMac 2017, i5, 8Gb, avec Radeon 4gB et SSD.
    Pas une machine incroyable… mais c’est quand même relativement alerte.

    Par ailleurs je n’ai aucune autre application qui tourne derrière.

    Bref: l’accelerazione de LR grâce à la carte graphique, je ne la vois pas !

    c’est dommage, car je trouve le color grading assez facile à utiliser (pour mon usage !).

Leave A Reply