web analytics

Prise en main Canon EOS M50 – Partie 1/2

62
BILLET PREC.
BILLET SUIV.

La nouvelle petite merveille accessible de Canon est arrivée : le Canon EOS M50 est disponible en Kit avec le EF-M 15-45 mm f/3.5-6.3 IS STM pour seulement 699 €… Il fallait essayer ça et accessoirement, le comparer au Canon EOS 200D et même au Canon G1X MkIII le compact APS-C des experts.

Je me suis rendu à la petite boutique Camara à Paris 9em (merci à Philippe qui accueil toujours nos lecteurs avec attention)… Ou j’ai pu prendre en main longuement ce Canon EOS M50 (dont vous retrouverez toutes les caractéristiques détaillées ici). Dès la prise en main, je suis tombé un peu amoureux… Tant que j’y suis : visitez par ici, la (courte) gamme des objectifs Canon EOS M. On en parlera dans la seconde partie de cet article.

Ce mini reflex (ok, ce n’est pas un reflex mais il leur ressemble tellement), est minuscule et léger. Son ergonomie est (presque) parfaite, le viseur est assez correct (du moins dans la norme des EVF actuels). Pour un prix de seulement 699 € avec un EF-M 15-45 mm f/3.5-6.3 IS STM (équivalent à un 24-72 mm) : on ne peut pas vraiment se plaindre.

Je dirais que c’est une parfaite alternative au Panasonic GX80 que je considérais comme la meilleure affaire dans les hybrides d’entrée de gamme. Il y a déjà deux ans… Deux ans plus tard, l’EOS M50 le surclasse à mon avis, grâce à une colorimétrie plus agréable et à son capteur APS-C de 24 Mpix, (qui est bien plus intéressant que capteur Micro 4/3 de seulement 16 Mpixels du GX80). Relire : Prise en main : Panasonic GX80 enfin un hybride efficace.

Mais l’EOS M50 concède quelques petites absences, plus ou moins gênantes selon le photographe que vous êtes : étrangement pas de Mode panoramique (pourtant apparu sur le Canon G1X MkIII). Et pas d’obturateur électronique 100% silencieux accessible en Modes PASM (mais il existe un Mode scène 100% silencieux utilisant un obturateur électronique).

Pour autant, je sens que cet EOS M50 (caractéristiques détaillées ici), va peut-être dépasser la bonne note attribuée au Canon EOS 200D. Ce petit Canon EOS 200D (j’en possède un), qui serait actuellement le reflex APS-C que l’on pourrait considérer comme « le plus proche », par son prix et ses caractéristiques… Relire notre test du Canon EOS 200D ici)…

 

 


Taille, poids et design – Oui, le Canon EOS M50 est vraiment minuscule, notamment si vous l’équipez du petit objectif pancake EF-M 22 mm f/2.8 STM (seulement 219 €, à ce prix là : pourquoi s’en priver). En plus : je le trouve très mignon, vraiment très réussi esthétiquement.

Petite parenthèse : avec une étonnante régularité je trouve le design des EOS Canon plus esthétique, plus simple et plus efficaces… que le design des autres marque (désolé, mais c’est comme ça, j’écris les choses comme je les vois)… Et ceci sans artifices injustifiés, ni le moindre besoin de « molettes à l’anciennes » ou autres gadgets inutiles et désagréables (je vise par exemple, ce système de réglage ISO « à l’ancienne » de certains Fuji : le gadget idiot par excellence).

Il y a parfois quelques ratés bien entendu (toutes les marques peuvent se tromper) : comme le G1X MkII par exemple qui était peu convaincant au niveau de la prise en main. Mais Canon avait corrigé le tir très efficacement avec le modèle suivant : l’excellent petit Canon G1X MkIII (relire notre  Test du Canon G1X MkIII : compact APS-C des experts).

On pourra d’ailleurs hésiter entre Canon EOS M50 et Canon G1X MkIII : tous les deux partagent de nombreuses caractéristiques… Même capteur, même type d’AF, même viseur, même qualité d’image, même couverture du zoom, même petit flash et quasiment la même réactivité…

Mais le Canon EOS M50 a l’avantage de profiter d’objectifs interchangeables (même si le choix est serré) et d’un prix (de départ) bien plus sage…. Mais il a aussi le désavantage face au G1X MkIII, de ne pas pouvoir être glissé dans la poche d’une veste. A part cela : les deux sont relativement équivalents…

La finition est très bonne : par exemple j’aime beaucoup cette molette « aplatie » qui cercle le déclencheur… Très ludique à manipuler, très efficace et très jolie en plus : ce qui démontre qu’en 2018, on peut encore innover en matière de « molettes ».  Par défaut, les touche M/Fn sur le dessus est configurée pour régler la sensibilité (comme on pouvait s’y attendre). Certaines touches sont configurables par ailleurs (mais pas autant qu’on pourrait en rêver).

Je trouve la version blanche (façons Stormtroopers), particulièrement sexy (notamment avec le minuscule EF-M 22 mm, équivalent à un 32 mm)… Elle plaira surement aux filles. Pour le reste : la forme de ce minuscule hybride rappel celle des reflex. Et je préfère nettement cela, de préférence aux viseurs en coin des Panasonic GX80 ou au Sony Alpha 6300.

 


Prise en main et ergonomie générale – Largeur : 116 mm. Hauteur : x 88 mm. Profondeur : 59 mm… Il ne pèse que 390 gr avec ses batteries (étrangement le Panasonic GX80 est sensiblement plus lourd avec 426 g. boitier nu) : le Canon EOS M50 est donc vraiment un minuscule hybride APS-C. Et c’est bien le but du jeux… Dans ces conditions, on accepte assez volontiers de se passer de viseur optique (même si l’on déteste les EVF, comme moi).

Pour rappel : le Canon EOS M5 pesait 427 gr (presque 40 gr de plus), ce qui lui donnait un aspect plus dense et « plus pro », renforcé par l’utilisation de matériaux plus luxueux. Mais personnellement, je préfère du plastique pour gagner un peu de poids : car le gain de poids, c’est vraiment le but d’un hybride.

Le petit bouton de mise sous tension est idéalement place sou le pouce droit… et participe à rendre le Canon EOS M50 très agréable à prendre en main… J’ai été étonné par la bonne qualité du gainage de la poignée : caoutchoutée, très agréable et non glissante… La « sécurité de prise en main » est très bonne, pour un tout petit boitier comme ça.

On note malheureusement la disparition de la molette de correction d’exposition sur l’épaule droite du boitier (remplacé par la molette des Modes). On devra réaliser la correction d’exposition autrement : d’une pression sur la touche +/- combinée à la molette avant tournée de l’index. C’est un peu moins pratique évidement, car ce bouton +/- est vraiment minuscule… Mais très franchement, je pourrais tout de même, m’en accommoder au quotidien.

Par contre rassurez-vous : le bracketing d’exposition (AEB) est bien là… (contrairement au petit EOS M100 qui en est privé lui).

A noter aussi la présence des nouveaux Menu « Guidés », tels qu’on les trouve sur le récent Canon EOS 200D (relire : Prise en main du Canon EOS 200D : indispensable). Ils sont extrêmement agréables et aideront probablement les débutants. Ce genre de chose me fait conseiller les appareils Canon EOS aux débutant, bien plus volontiers que d’autres modèles d’autres marques (par exemple le Canon G1X MkIII ne propose pas ces menus simplifiés très didactiques).

 


La qualité d’image en général – Le Canon EOS M50 est équipé du fameux capteur de 24 Mpix Dual Pixel, qui depuis quelques années déjà est en service… Inutile de rentrer dans les détails : la qualité d’image bien suffisante pour des besoins professionnels (les miens et probablement les vôtres aussi). On relira nos conclusions du Test du Canon G1X MkIII : compact APS-C des experts.

Entre parenthèse : libre à vous de me croire, ou pas… Plutôt que de faire confiance à mon expérience de terrain, vous pouvez aussi juger un appareil sur la foie des tests sur mires, largement disponibles sur Internet : et vous découvrirez des boîtiers équipés de capteurs APS-C Sony de 24 Mpix, qui offrent (c’est vrai) un peu plus de « dynamique » que les CMOS Canon… Mais je suis convaincu, que cela ne vous aidera en rien à faire de meilleures photos ! Car les bonnes photos dépendent bien davantage : de l’ergonomie de votre boîtier, de la colorimétrie du fabricant… Et surtout de la variété des objectifs qui rentrent dans votre budget (ou pas)… Il ne sert à rien de disposer d’un gamme d’objectifs trop chers, que vous ne pouvez vous offrir.

Le range ISO de ce petit Canon EOS M50 s’étend de 100 à 25.600 ISO (avec une extension jusqu’à 51.200, dont on se passera très bien)… Personnellement je m’arrête toujours 3200 ISO maximum. Exceptionnellement je monte parfois à 6400 ISO. Je pense que cela vous suffira largement. Mais il est vrai que certains capteurs Sony font mieux (ce qui ne me servirait à rien)…

Le point fort de ce boitier : profiter de la colorimétrie Canon, que je considère être bien plus agréable que celle de la concurrence : un argument fort que je mets en avant lorsque je recommande un Canon.

Ajoutez le Picture Style « détail fins » (apparu en 2015 sur le Canon EOS 5Ds, relire ceci) qui est de la partie : ce n’est pas un « petit détail », notamment si vous shootez en JPEG. Car ce style d’image permet un réglage « fin » de l’accentuation. Avec un réglage séparé du « rayon », du seuil et de la force : cela change tout dans le « micro-rendu » des détails… On peut donc appliquer plus d’accentuation, mais plus fine… A noter que chaque Picture Style est réglable de cette façon. On pourra donc obtenir ces « détails fins » : en modifiant par exemple le style Standard habituel (que je préfère utiliser).

 


Les avantages du .CR3 : le nouveau format RAW – Le Canon EOS M50 est le premier Canon à proposer le nouveau format RAW CR3. Ce format abandonne l’ancien système de sRAW (small) et de mRAW (médium) qui étaient des fichiers RAW classiques mais de plus faible résolution (et que l’on ne trouvait pas de toutes façons sur les reflex d’entrée de gamme, ni sur les compacts, le G1X MkIII en est par exemple privé).

Par contre le nouveau format RAW .CR3,  propose une nouvelle option de compression (C-RAW), qui permettant d’alléger le poids des fichiers jusqu’a 40%. Démonstration dans le Finder :

  • CR3 compressé : 16,3 Mo
  • CR3 non compressé : 31,2 Mo

Vous en comprenez les conséquences pratiques pour le photographe voyageur ? Elles sont énormes… Ce n’est pas un petit détail : avec ce Canon EOS M50, vous aurez moins souvent besoin d’utiliser un disque de stockage externe, en voyage… Si vous êtes utilisateur de portable Apple, vous choisirez peut-être un SSD de 512 Go plutôt que 1 To, du coup… Economie à l’achat de 500 € précisément (au 31 mars 2018).

Revers de la médaille lors de l’utilisation du RAW compressé : il y aura forcément une très légère perte qualitative, qui sera totalement invisible (je vous le certifie). La seule façon de la détecter serait de prendre une image sous exposée de 4 IL. Puis de la ré-exposer de 4IL de façon logicielle… Puis de zoomer sur un détail dans les ombres, à 100%. Alors on percevrait la différence entre le RAW compressé et non compressé.

Bref : ne tenez pas compte de cette différence qualitative : aucune chance que vous soyez handicapé à cause d’elle. Je n’hésiterais pas (personnellement) à utiliser la version compressé des CR3 en permanence : pour toutes mes images… C’est dit ! On disposera probablement de ce nouveau type de RAW sur tous les EOS à venir. Excellente nouvelle, qui me conduit (une raison supplémentaire) à continuer à préférer Canon. Ci-dessous comparaison du JPEG brut de l’appareil et du CR3 en version compressée lu dans Lightroom 7.3 ;

A noter que la dernière mise à jour Lightroom 7.3 prend en compte ces nouveaux formats RAW (Lightroom 7.3 révolutionne les Profils d’étalonnage). Les utilisateurs de Lightroom 6.14 (et précédents) pourront convertir les .CR3 en .DNG avec l’outil gratuit proposé par Adobe : « Dng Converter »… (oui : Lightroom 6.14 sans abonnement est toujours en vente).

 


L’utilisation du viseur – Quelque soit l’appareil, je préfère de toutes façons cadrer dans un viseur, plutôt qu’à l’écran (notamment car on est beaucoup plus stable en appuyant l’oculaire du viseur sur son arcade sourcilière, qu’en tenant un appareil à main levée)…

Même si je déteste toujours autant les viseurs électroniques (beurk) ; celui du Canon EOS M50 est dans la norme, c’est l’éternel 2,36 Mpixel qui nous lasse depuis plusieurs années (Votre viseur électronique est-il… « dépassé » ?)… Un viseur électronique Oled de 2 360 000 points : assez étroit, mais raisonnablement lisible (pas pire que quelques autres). Il est assez proche de celui d’un Panasonic GX80 (Prise en main : Panasonic GX80 enfin un hybride efficace)… Bref : passable.

Il dispose de quelques paramétrages. mais pas assez (bien évidement) pour me satisfaire. Toutefois, restons conscient qu’il ne s’agit ici : que d’un hybride à 699 € en kit (et même rapidement moins cher que cela) ! Pas d’un modèle professionnel…

On lui pardonnera donc « un peu plus »… Au moins ce viseur est-il « centré » comme sur un reflex. C’est plus agréable qu’un viseur décentré (je trouve). L’appareil est si minuscule,qu’il ne « cache » pas tout votre visage, du moins si l’on vise de l’oeil droit (ci-desssus, notre ami Philippe vise de l’oeil gauche).

 


La visée à l’écran – Le Canon EOS M50 dispose d’un écran orientable sur le côté (de 3 pouces affichant 1,040,000 points), contrairement au Canon EOS M5, qui dispose d’un écran orientable dans l’axe (ce que je préfère). Mais on s’y fait… L’écran de côté est mieux pour les Selfies et la vidéo : c’est la mode…

A noter que le pilotage tactile de l’appareil via l’écran est remarquable. Tous les boutons sont assez gros pour être pressé sans erreurs. Même les menus sont facilement « navigables » à l’écran. Tout fonctionne comme on s’y attend… Un élément de plus qui rassurera les débutants.

Grâce à cet écran latéral… l’EOS M50 est l’outil par excellence du V-Blogger (ou du Youtubber si vous préférez)… Probablement le meilleur actuellement sur le marché, grâce aussi à l’accroche et au suivi « doux » de l’AF Dual Pixel. Salué comme le « meilleur du genre » par des spécialistes de la vidéo…

Attention : pas d’AF Dual Pixel, si vous filmez en résolution 4K,  ce que vous ne ferez probablement pas : car le 4K est plutôt symbolique sur ce modèle… Et c’est à ce moment là, que l’on se rend compte à quel point cet AF Dual Pixel est efficace (et qu’il nous manque cruellement lorsqu’il ne fonctionne pas).


Réactivité et performances générales – La rafale est tout simplement impressionnante… Qui aurait pu imaginer qu’avec seulement 699 € en kit, on puisse shooter à 10 im/sec. C’est le genre de progrès qu’apporte les hybrides en supprimant les mécanismes de miroir (dans un reflex c’est surtout le mécanisme du miroir qui limite la vitesse en rafale, bien avant l’obturateur mécanique).

Cette très courte vidéo vous montre à quel point cet obturateur mécanique est rapide (une fois débarrassé de l’aller retour du miroir reflex)…

Vous n’aurez certainement pas besoin de cette vitesse très souvent. Et c’est là que je regrette (comme à chaque fois), que Canon ne propose pas un réglages plus fin de la vitesse en rafale : seulement deux vitesses… Vue par vue, ou rafale lente et rafale rapide : c’est ridicule ! Il faudra faire une pétition, car ça fait des années que ce détail m’énerve. Selon le sport (ou l’activité) que l’on shoot, la vitesse en rafale doit être réglée précisément, afin de ne pas produire inutilement trop d’images… Ainsi, j’aimerais pouvoir choisir : 2 im/sec. Ou : 4 im/ sec. Ou : 6 im/sec. Ou : 8 im/sec. Puis 10 im/sec…

Je n’ai pas fait de test particuliers, ni de comparaisons, car je n’ai été alerté par aucun ralentissements. Ce Canon EOS M50 me semble « globalement suffisamment réactif ». Je valide donc cette question…

Dans les modes PASM, vous ne pouvez activer l’obturateur électronique 100% silencieux… Mais vous disposerez du même mode silencieux que sur le Canon G1X MkIII, qui n’est pas à 100% silencieux… Juste très discret. Car dans ces modes PASM : il ne s’agit pas d’un obturateur électronique.

Par contre (et ça désolé, je ne l’ai pas testé car je ne sors jamais des Modes PASM par habitude) : cet EOS M50 dispose pour la première fois, d’un Mode 100% silencieux grâce à un obturateur Electronique mais qui n’est disponible que dans le Mode Scène « Silencieux »… Comme expliqué ici :

Ceci, probablement pour des raisons d’ergonomie. Car sur la plupart des hybrides amateurs, lorsque l’on active l’obturateur électronique, on se retrouve soudain coincé sur quelques autres paramétrages (qui sont impossibles à activer, à cause de l’obturateur électronique)…

 

 

… à suivre, la seconde partie ici !

 


 

 

BILLET PREC.
BILLET SUIV.

62 commentaires

  1. « Qui aurait pu imaginer qu’avec seulement 699 € en kit, on puisse shooter à 10 im/sec. C’est le genre de progrès qu’apporte les hybrides en supprimant les mécanismes de miroir. L’électronique coute de moins en moins cher : beaucoup moins cher qu’un dispositif mécanique précis et fiable. »

    –> ça reste un obturateur mécanique non ? (même si y’a plus de miroir). Ya un mode silencieux ?

      • Merci. ya bien quand même un obturateur qui tient les 10 i/s c’est pas juste de l’électronique. Peut être que c’est pas compliqué 10 i/s au niveau mécanique pour un obtus et que c’est juste les mouvements du miroir qui sont durs à faire à 10i/s

        pas moyen de déclencher 100% silencieux ? (peut être que le capteur canon ne fait pas d’obturation électronique ?)

        • C’est bien cela : c’est pas l’obturateur mécanique qui limite la vitesse sur les reflex… Mais la relevée du miroir.

          Ici : pas de miroir, donc les 10 im/ sec sont accessibles à l’obturateur mécanique sans problème.

          Et il n’y a pas d’obturateur électronique (100% silencieux), en effet (du moins pas accessible en Modes PASM)… Alors que le Panasonic GX80 le propose (mais cela entraine aussi certaines limitations).

          Mais bon, pour la plupart des gens, l’obturateur électronique 100% silencieux, n’a rien d’obligatoire…

          Heureusement il existe un Mode scène (facile), qui utilise l’obturateur électronique :

          https://www.youtube.com/watch?v=83Sc9jkseFM

            • Je n’ai plus l’appareil pour vérifier. Mais, j’ai vérifié sur le net :

              Dans les modes PASM, c’est le même mode silencieux que sur le Canon G1X MkIII, qui n’est pas à 100% silencieux… Juste très, très discret. Mais dans ces modes PASM : il ne s’agirait pas d’un obturateur électronique.

              Par contre (et ça je ne l’ai pas testé) : l’EOS M50 disposerait pour la première fois d’un Mode 100% silencieux, grâce à un obturateur Electronique :

              https://goo.gl/t5TFKG

              Mais ce Mode 100% silencieux, ne serait disponible que dans certains Modes Scène… Que je n’ai évidement pas testé ! ! ! Probablement pour des raisons d’ergonomie. Car sur la plupart des hybrides amateurs, j’ai remarque que lorsque l’on active l’obturateur électronique, on se retrouve soudain coincé sur quelques autres paramétrages (qui sont impossibles à cause de ce type d’obturateur).

              Les débutants qui activent l’obturateur électronique (et oublient), ignorent que c’est lui qui les empêche de faire certains autres réglages (déjà vu).

              http://www.trustedreviews.com/reviews/canon-eos-m50

              « Canon has also included a silent shooting mode that uses a fully electronic shutter – the first time this has appeared on a EOS camera. Frustratingly, though, it’s only available from a fully automated mode that’s accessed from the SCN position on the exposure-mode dial. The electronic shutter can’t apparently be selected in any other shooting mode, which feels like a missed opportunity. »

  2. C’est marrant, sur la correction d’exposition, tu disais exactement l’inverse que sur ce test : Tu préférais passer par le bouton +/- et maintenant tu regrettes l’absence de la molette Correction.
    C’est l’effet du GX1 M3 ?

    • Non, disons que ici il s’agit d’un boitier débutants… Dans ce cadre là : probable que la grosse molette (que moi je n’aime pas beaucoup), serait plus facile à utiliser pour les débutants, que ce petit bouton +/- …

      Qui sur ce modèle EOS M50, est vraiment trop petit.

      Alors, moi je préfère utiliser le bouton +/- que la grosse molette. Mais ici il est trop petit et moyennement accessible.

      Pas trop grave pour les débutants, qui de toutes façons ne l’utilisent pas (en général). Du coup : autre avantage, ils ne risquent pas de la dérégler (ce qui arrive très souvent chez les utilisateur de X-T20 par exemple).

      De mon expérience de formateur (et je vois passer des dizaines de débutants chaque trimestre) : la correction d’exposition « activée par erreur », est la première cause d’erreur d’exposition… Ensuite : la seconde source d’erreur : ce serait la mesure Spot activée par erreur.

      Ce dernier « piège » est vraiment terrible : chaque année, je découvre des dizaines d’élèves qui en sont victimes, parfois durant de longs mois ou même des années ! Et ils ne comprennent pas pourquoi leur appareil photo a un comportement aléatoire…

      Canon permet d’afficher dans le viseur une alerte (un triangle Danger), lorsque le Mesure Sport est activée : c’est ça une « bonne ergonomie » ! ! ! ET c’est ça qui permet de faire de meilleures photos, bien plus que la dynamique du capteur (soit dit en passant ;-)

  3. Jean-Claude Grouard on

    Bonjour JF, j’ai remplacé mon 2° boitier, un 7D par le petit 200D et j’en suis très content. Je ne vois pas l’intérêt de le remplacer par cet hybride qui oblige à investir dans une nouvelle gamme d’objectif. Les pancakes Canon (24 et 40 mm) permettent d’avoir un 2° boitier très léger avec en plus un flash intégré. Je reste en plein format la plupart du temps avec mon 6D.

    • Oui, je ne pense pas que cela vaille le coup, de remplacer un EOS 200D par un EOS M50… Je garde moi aussi mon EOS 200D en complément de mon Full Frame :  (d’autant que j’ai aussi un C1X MkIII… et je ne trouverais jamais le temps d’utiliser suffisamment ces trois ou quatre appareils) !

      Mais imaginions le cas de quelqu’un qui ne possède pas encore d’APS-C… et cherche  :

      – soit un premier boitier léger, facile et pas cher.

      – soit un APS-C léger et compact en complément d’un Full Frame…

      Dans ces deux cas, la question peut se poser…

  4. Bonjour ou bonsoir,

    Personnellement je fais surtout de la video FHD avec un Lumix GX80, j’en suis très content sauf qu’il est trop petit en main, on appuie trop souvent par inadvertance sur les (petits) boutons.

    De plus l’objectif, assez décentré, a tendance à faire basculer l’appareil, d’où des photos pas très horizontales, du coup il faut garder ça à l’esprit et c’est perturbant.

    Je vais vraisemblablement migrer vers ce M50, pour : sa meilleure prise en main (à essayer), son autofocus, son écran orientable, la colorimétrie Canon.

    Je pense prendre le 15-45 mm du kit. Et j’hésite entre le 55-200 mm EF-M, et le 55-250 IS STM avec bague d’adaptation : plus long et plus lourd, moins discret (voire ridicule ?) mais meilleur piqué d’après les tests (si vous avez une idée, merci … d’ailleurs vous pourriez en dire un mot dans la 2 partie de votre article …).

    Merci pour tous ces articles très instructifs et votre style plaisant !

  5. j’ai aussi testé ce M50 et le M5 avant lui, franchement faut ne pas avoir essayer un viseur d’un Panasonic GX8 ou G9 pour dire cela.

    Pour la colorimétrie, je préfère Canon, mais force est de constater qu’a tous ceux a qui j’ai montré la photo avec le 5DMKIII ou le G9, ils ont tous préféré celle du G9 (je parle de colorimétrie) qui sur ce dernier parait bien plus naturel.

    Enfin, moi j’attend toujours leur top mirrorless et voir ce que ça donne avec des bon optiques aussi, parce que là il n’y a rian a ce mettre sous la dent (bien que j’ai vue qu’il y a un 50 1.2 de nouveau et un 35 1.4 qui vont sortir)

    mais pour le prix du M50 je préfère largement un panasonic gx9

  6. Hello,

    le M50 a-t-il la possibilité de modifier le point AF via le touch screen comme le M5? Car ça ça me plaît bien côté réactivité.

    Et le temps de démarrage est-il long ? Pas comme un A6000 à 2s?

    Derniere question, niveau batterie, ça tient combien de vues ? Étant près à l’achat d’un apsc poir des raisons d’allonge, de poids. Je me pose la question entre M5, M50 ou 77D…

    salutations

    • La batterie est vraiment légère… 235 vues théorique (300 en étant économe). Il en faudra 3, ou 4 en voyage pour tenir la journée ! C’est certain, que moi je préfère utiliser un reflex en voyage pour cette raison…

      Mais si l’on ne shoot pas beaucoup (et que l’on est OK avec le viseur électronique) : alors pourquoi pas…

      Non, il n’y a pas de « Touch and Drag AF » disponible en cas d’utilisation du viseur électronique… On a ça sur le Canon G1X MkIII. Bah : cela n’a rien de vital…

      C’est Fun, mais on l’oublie assez rapidement.

      • Bonjour M. Vibert et merci pour les infos et cette première partie.

        En revanche, pour moi ça risque d’être décisif cette histoire de Drag AF, évidemment, vu que j’ai déjà un M6 et que c’est le seul vrai avantage que le M50 aurait pu avoir avec son viseur, vu que le viseur additionnel que je possède déjà est identique à celui-ci en terme de rendu et bien plus pratique… puisqu’on peut l’enlever !

        Reste la réactivité de l’engin en comparaison…

        Mais attendons la suite.

        Au passage TDP a aussi sorti son article sur le M50 mais pas passionnant je trouve (même si le site est habituellement sérieux). La comparaison des tailles interactives est pratique pour se faire une idée quand même. On voit que ce M50 n’est finalement pas beaucoup plus petit que le M5…

        https://www.the-digital-picture.com/Reviews/Canon-EOS-M50.aspx

         

          • … surtout si on doit acheter le viseur en plus (il est quand même chéro :D )!… ceci dit les contrôles sur le M6 ont l’air mieux aussi pour autant que je puisse en juger sur le papier.

            J’attendais un petit bon en qualité d’image avec « l’indice » de leur nouveau format raw, mais visiblement, ça ne change rien.

            Je l’essaierai si j’en ai l’occasion, mais pour l’instant, pas de raison de remplacer quoique ce soit. Je met de côté pour les futures réal de Canon (ou de Nikon, qui sait?) qui ne manqueront sûrement pas.

            Ou des objos bien sûr…

              • D’après ce qu’ils disent : le fonctionnement serait identique à celui que j’ai pu tester sur mon G1X MkIII…

                Au final, ça ne sert pas à grand chose.
                Car il me semble bien plus rapide de procéder autrement (d’après mon expérience) : pointer décentrer…

                • Je pense que c’est une question d’habitude à changer.

                  Logiquement, pointer-décentrer-déclencher (en bougeant l’appareil et changeant le cadrage) ne peut pas être plus rapide et plus fiable que simplement déplacer-déclencher (le tout juste avec les doigts, sans bouger l’appareil et sans changer le cadrage).

                  Sauf bien sûr si la fonctionnalité est mal implémentée et non fiable. Sinon, vraiment, je ne vois pas.

                  En tous cas, moi, pour l’avoir essayé sur le M5, j’ai bien apprécié.

                  Mais n’allez pas changer vos habitudes si elles fonctionnent ;)…

              • Effectivement… on trouve ça page 66 du manuel d’aide en Français… il suffisait de le télécharger…(je suis une feignasse des fois :D) Merci pour l’info.

                Pour moi qui suis myope, tout ce qui peut aider à une mise au point rapide sans bouger, c’est top :D

                 

                • Avec ce genre d’appareil je fais 9 photos sur 10 avec tous les collimateurs actifs… c’est ce qui est vraiment le plus rapide.

                  Et sans me préoccuper de la mise au point, qui tombe automatiquement (9 fois sur 10) sur mon sujet, qui est (9 fois sur 10) au premier plan ! ! !

                  Il n’y a qu’avec les objectif à f/2 et en dessous (sur du Full Frame), que je m’occupe de l’AF…

                  Même en Full Frame : 9 fois sur 10 je travail avec tous les collimateurs actifs en sélection Auto…

                  Pour cela que la sélection pouce via l’cran tactile me semble inutile.

                  Qui ne me serait utile que pour un photo sur 10… Et dans ce genre de cas : j’ai tout mon temps et je choisis de déplacer mon collimateur avec le trèfle (ou le joystick)…

                  Ou le plus souvent : je pratique la mémorisation et le décalage (ce qui est extrêmement rapide, notamment si l’on a déjà décallé un peu le collimateur)

                  D’autant que je suis dans 2 types de situation en général : sois, je suis à très grande ouverture (f/1.4, f/2)… et dans ce cas la : collimateur unique.

                  Sois je ferme entre f/5.6 et f11… ) et dans ce cas là : je ne m’occupe pas de l’AF et reste en multicolimateurs…

                  C’est soit l’un, soit l’autre.

                  Bon enfin, l’important c’est de trouver « sa » technique…

                  • Pas à dire, vous avez le chic avec les contrejours :D.

                    Je suis d’accord sur la méthode et c’est ce que je fais aussi avec le M6 (tous collimateurs)… et sur réflex j’utilise le bouton arrière et le recadrage.. mais sur le M6 avec un télé, je sais, pour l’avoir essayé sur le M5, que je serais beaucoup plus à l’aise en choisissant mon point de focus ou en déplaçant ma zone avec le pouce. Ceci dit, c’est vrai que c’est du chipotage :D. L’AF auto se débrouille bien dans l’ensemble. Mais pour moi ça reste quand même une solution par défaut. Acceptable, mais pas la mieux.

                    Quand je ne suis pas en télé sur les M en revanche je préfère la visée à l’écran avec mise au point et déclenchement au doigt. En portrait au 22, c’est super simple et confortable et ça permet des angles sympas et de choisir instantanément son point de focus. En paysage au 11-22 (où on est en équivalent >F/5.6) comme vous dites, la mise au point est peu importante du moment qu’on a l’hyperfocale ce qui est assez facile.

                    Du coup mon réglage, c’est tous collimateurs actifs avec le déclencheur ou déclenchement tactile sur écran avec point de focus … et en effet ça répond à 99% des cas avec les standards ou grands angles.

                    Sinon, j’arrête là moi sinon ça va finir à un mot par ligne… voire un demi-mot :D

                  • Oui, je suis assez d’accord…

                    Je n’ai pas trop eu l’occasion de travailler avec le déclenchement au doigt sur l’écran…

                    En général que je shoot à l’écran c’est au 24 mm à bout de bras (tres bas ou tres haut). Et là c’est pour moi en AF 100% auto (et tres souvent sans regarder l’appareil) !

                    Totalement à l’instinct… Avec le risque d’échouer (ce qui arrive souvent), mais je compense en prenant 10 fois plus de photos… (je préfère)

                    Et en passant plus de temps à trier dans Lightroom (ce que je fais plus vite que la plupart des gens ;-)

      • Du coup 4 batteries ça pèse dans le sac aussi ;-) et sur le budget. Et les optiques Efm aussi…et l’adaptateur aussi tout de même 100.-
        Finalement ce M50 devient peu intéressant.

        Malgré tout, peu de différence avec un 200d par exemple. Le 200d pour le même prix offre un viseur optique en plus et une meilleur autonomie.

        Tu me fais rire car autant tu es super positif sur le M50 que l’on voit aussi, que finalement, il ne sera probablement jamais dans ton sac ;-). LE G1x mkiii étant l’arme ultime pour être vraiment léger.

        Le Canon 200d me paraît tout même un petit boîtier bien sympa, bien que je lorgne sur un 77d (pour de la macro   au raz du sol et de temps en temps de l’animalier (plaisir) avec mon 200f2.8 qui après recadrage verra comme un 320f2.8 (oui en pdc f4 et mon 135f2 un 210f2 pour la proxi… ) j’hesiterais même pour le 80D d’occase pour sa meilleure résistance à l’humidité… Je suis encore dans la phase qu’est ce qu’j’achète finalement mais mon deuxième sera un apsc pour ses avantages de crop factor… et sa compacité si besoin avec les 24 et 40.

         

        • Il ne sera peut-être pas dans mon sac (il y a de toutes façons un EOS 200D dans mon sac déjà. Et il va y rester longtemps, vu le prix auquel je l’ai acheté à Hong Kong : je le garde)…

          Mais si l’EOS M50 n’est pas intéressant, à ce prix là : alors quel hybride sera interessant ?

          A tout prendre j’ai choisi le G1XMkIII, c’est juete. Mais c’est parce que je l’ai trouvé à 750 € à Hong Kong…

          Acheter un EOS M50 : pour beaucoup de gens , ce sera d’abord une question de prix. Car acheter 1 ou 2 objectifs complémentaires, sera vraiment bon marché.

          Je recommande généralement aux gens de prendre le Canon EOS 200D, plutôt qu’un hybride. mais on n’y peut rien : les débutants veulent des hybrides… Ils font ce qu’ils veulent. Dans ce cas : l’EOS M50 est le moins piètre probablement.

          • Je fais simultanément de la vidéo et de la photo, j’y arrive à peu près, à la volée (1 photo entre 2 scènes) parce que sur un hybride il y a le déclencheur photo ET le déclencheur vidéo : je bouge l’index de 1 cm.

            Sur un reflex, il faut tourner le levier on/off pour le mettre en position vidéo, c’est clairement impossible pour moi.

            D’où mon choix d’un hybride (en plus de la taille). Et donc du M50 s’il arrive un jour à la fnac …

  7. Dpreview vient de mettre en ligne son test. Difficile de dire qu’ils ont été emballés, c’est tiède, c’est le moins qu’on puisse dire… 4K et autonomie batterie parmi les gros points problématiques.

    • Ce sont des geeks…

      4K : je m’en fout complètement…

      L’autonomie n’est un soucis, que si on l’utilise comme appareil principal…

      Mais pour moi : un hybride n’est qu’un appareil complémentaire.. Alors avec 2 ou 3 batteries, franchement ou est le problème ?

      Quelle alternative à ce modèle. Et surtout à quel prix : avec deux ou trois objectifs complémentaires ?

      Un zoom ultra grand angle et un zoom télé… et un pancake !

      • 4k : je me répète aussi, je ne suis pas vlogger, ni un vidéaste amateur alors je ne suis pas concerné. MAIS pourquoi n’ont-ils pas proposé un 4k sans le crop ?

        Autonomie : Pour un amateur en photo comme moi, en voyage je prend environ 100-200 photos par jour au grand max. Car une fois les vacances finis, il faut les trier et les faire passer par Lightroom ou autre logiciel. Et c’est difficile en retournant au travail. Alors de mon passage du 6D au M5 aucun problème pour tenir une journée entière. PAR CONTRE pourquoi n’ont-ils pas mis une batterie LP-E17 comme sur le M5 ?

        Après les objectifs EF-M ne sont pas ultra qualitatif comme les EF de série L, mais c’est moins cher et ça tient dans les poches. Les objectifs de Pana et Olympus aussi mais c’est un peu plus cher :/.

        Hate de voir la deuxième partie !

         

        • « Mais pourquoi n’ont-ils pas proposé un 4k sans le crop ? »

          >>> Réponse : car le prix du processeur aurait été plus élevé (inutilement plus élevé, car le 4K n’intéresse pas vraiment les acheteurs d’un hybride à 699 € en kit… c’est mon avis). Panasonic peut éventuellement le faire à mordre cout, grâce au format de leur capteur (plus petit) qui nécessite peut-être moins de calculs (?).

          Alors certes : qui peut le plus peut le moins… Bien entendu disposer d’une vidéo 4K au même prix, est un avantage (pour ceux qui estiment avoir besoin du 4K).

          Mais si cela se fait au détriment de la résolution photo, ou d’autres caractéristiques (qualité de l’écran, vitesse en rafale, ou correction des objectifs), alors je préfère me passer de 4K… Bref : c’est comme ça ! Peut-être d’ici 12 à 24 mois : le même modèle APS-C arrivera avec de la vidéo 4K sans crop… Ce sera à ce moment là (peut-être) que je m’offrirais une TV 4K. Mais je ne suis pas trop pressé…

          PAR CONTRE pourquoi n’ont-ils pas mis une batterie LP-E17 comme sur le M5 ?

          Probablement pour alléger le poids et le prix du boitier… Je préfère un peu moins d’autonomie et du poids en moins. En prévision d’une grosse journée on se chargera de 2 ou 3 batteries. ET le reste du temps : ce ne sera pas nécessaire…

          On gagne évidement en modularité avec des batteries plus petites. Et 90% du temps, on a pas besoin d’emporter une seconde batterie. Car on sait que l’on en va prendre que quelques dizaines d’images. On profitera donc 90% du temps, d’un boitier plus léger.

          C’est pour cette raison (entre parenthèse), que les photographes pro apprécient les boitiers sans grill intérgrés (EOS 5D), de préférence aux EOS 1D (à grip intégrés)…

          • Vous avez raison pour la 4k. Si Canon avait utilisé tout le capteur avec redimensionnement pour la 4k, je pense que le processeur aurait surchauffé aussi comme sur des Sony, ou alors faire un boitier plus gros pour un meilleur rendement thermique. Et c’est avant tout un appareil photo, donc vaut mieux favoriser ce mode (on peut « tous » prendre des vidéos en 4k sur nos téléphone).

            Par contre, pour la batterie LP-E12 je pense que Canon avait encore du stock et qu’il leur fallait à tout prix rentabiliser.Donc oui c’est une question de prix, mais à mon avis ce n’est pas une question de poids car entre les deux, seulement 6 grammes les séparent.

            De plus je voulais offrir un M50 (eos kiss m au Japon) à ma femme en partageant le même chargeur, mais je vais lui offrir un M5 au final.

            Bon maintenant c’est l’heure de lire votre deuxième partie !

  8. Je suis d’accord sur le prix – il n’y a pas vraiment de compétition récente.

    Mais justement à cause du prix, cette histoire d’appareil complémentaire ne tient pas. C’est quand même 700 euros, un investissement significatif pour la plupart des gens. Donc c’est leur appareil principal.

    Et une autonomie de 235 vues qui est décriée ici quand c’est chez Sony, on ne peut pas la minimiser chez Canon, ce n’est pas objectif.

    Pareil pour la 4K. Ce n’est pas un gimmick. C’est très répandu maintenant (cf la quantité de contenus à ce format qui circule sur internet). Canon a loupé le train, dire qu’on s’en fout c’est mépriser la cible marketing de cet appareil.

    Mais bon après tout c’est ton blog, c’est ta ligne éditoriale, t’es chez toi même si le biais de ce site fait sauter les gens au plafond :-)

     

    • les gens, les gens… De quels gens parlent tu ?

      Pas ceux que je connais et que je rencontre : « les gens », que je rencontre le plus souvent (c’est à dire 75% de la population), ne postent pas de vidéo 4K sur Youtube, (au mieux quelques vidéo 1080p sur Facebook)…

      90% des gens que je reocontre ne sont pas dans « ton groupe de population » car tu es un geek : une espèce extrêmement rare. 90% de gens que je rencontre, font de la photo (encore la moitié d’entre eux en JPEG), achètent des Canon (car ils aiment les couleurs et ils ont bien raison)… Et ne savent même pas que l’on peut poster du 4K sur Youtube ! 99% d’entre eux n’ont pas d’écran 4K sur leur PC !

      Et 75% des gens n’ont pas de TV 4K chez eux…

      Bref : tu es en avance sur 90% de la population. car tu es un geek et tu vis dans ton monde de geek, entouré de potes geeks…

      Mais tu n’es pas « les gens » : ouvre les yeux…

      Pour gérer de la vidéo 4K : il faut que toute la chaine informatique derrière « suive » : autant en terme de stockage, que de montage, que d’affichage et de sauvegarde…

      Bref : il faudra encore au moins 4 ou 5 ans pour que 50% des gens, commencent à s’intéresser au 4K : c’est donc très normal qu’un boitier d’entrée de gamme comme l’EOS M50 fasse la (quasi) impasse sur le 4K..

      Moi-meêm je ne veux pas filmer, monter et stocker en 4K ! Le Full HD est largement assez encombrant.

      Bref : il y en a pour tous les gouts. Mais il me semble très logique que cet EOSM50 ne soit pas un caméscope 4K.

      ET c’ets pour cela qu’il se vendra très bien…

    • Je n’ai pas de ligne éditoriale… je dis juste les choses comme je le sens ! Et crois-moi : filmer en 4K, n’est pas réaliste pour moi en 2018.

      Et pas réaliste pour la majorité « des gens » ! Inutile pour un appareil comme l’EOS M50 de filmer en 4K… je le crois.

      En 2018 : le 4K est encore un truc « de geek » qui ne concerne que 10% des « gens »…

      Heureusement les geeks, qui ont déjà le choix des armes (et heureusement) : ils achèteront un Panasonic (et tant mieux pour Panasonic). Mais en contre partie, ils perdront la « colorimétrie Canon », l’ergonomie Canon, etc…

       

      • Je suis peut-être un geek mais perso je ne passe pas mon temps à décider pour les autres. Donc, s’il faut recommander un appareil, je recommande le plus versatile, celui avec le plus de fonctionnalités, parce que je suis certain que l’utilisateur final fera le tri. Même débutant, il est pas débile l’utilisateur final, il sait quand même naviguer dans un menu.

        bref bref, c’est pas trop la philosophie par ici, je sais, qui consisterait plutôt à recommander un canon contre toute logique, parce que tu comprends la colorimétrie c’est quand même top important.

        • Lorsque quelqu’un me demande conseil… Je suis bien obligé de lui donner mon avis (c’est pour avoir mon avis qu’il me demande conseil ;-)

          C’est le principe de « donner un conseil » ! ! !

          Croire que « accumuler » les fonctionnalité, aiderait les débutants à faire de la photo, voilà une idée très naïve… C’est exactement l’inverse qui se produit : plus il y a de fonctions (inutiles pour beaucoup) et plus les gens sont perdus et passent « à côté » de ce qui compte vraiment.

          Un appareil pour débuter devrait être le plus simple possible : limité à un Mode 100% Auto et aux Modes PASM. Tout le reste est nuisible si l’on veut apprendre la photo.

          Justement car les utilisateurs sont TOTALEMENT INCAPABLES de faire le tri… Ils ne disposeraient jamais d’assez de temps pour cela, vu le nombre de fonctionnalité ! Il faudrait y consacrer plusieurs jours à temps plein (7h/jours). Alors que les gens ne disposent que de quelques heures de pratique par week end !

          Celui qui dispose de plus de temps, n’a pas besoin de me demander conseil : il a déjà tout lui sur Internet et s’est fait son idée… (parfois en se trompant magistralement d’ailleurs, les gens se font très facilement avoir par le marketong des marques… qui justement leur en « mettent plein la vue » : en accumulant les gadgets sexy et fonctions inutiles ! )

          La colorimétrie c’est le plus important, ensuite c’est l’ergonomie : depuis que le question de l’exposition ne pose plus de problème.

  9. Hello,
    Je ne poste pas souvent mais là quand même…
    Etre à ce point fan-boy de Canon donne quand même un sacré coup à la crédibilité de tes tests !
    L’EVF qui existe depuis de si nombreuses années chez la concurrence et si décrié (défini comme rédhibitoire) devient en 2018 pas si mal (c’est le premier avril ?!). Idem pour l’autonomie de la batterie. Non mais sérieusement !
    Tu parles d’un appareil pour débutant très bien, mais quel debutant a besoin d’un 24 Mpx. Il y a aussi bien (ou mieux) et moins cher ailleurs pour s’essayer à la photographie si on se donne la peine de regarder. Je me vois mal recommander cet appareil à 600 euros pour un ami avec une gamme optique si famélique et avec aucune garantie sur l’évolution future (arrivée FF ?). C’est le GROS point noir chez les hybrides Canon alors qu’il me semble que c’est un point essentiel en photo et que l’occulter est franchement douteux.
    Ajouté à cela, ce zeste de condescendance rappelant aux contributeurs interrogatifs (ou non équipés Canon) leur rang de pauvre débutant ou pire de geek, c’est décevant.
    Enfin et je m’en vais, dire que les débutants choississent Canon pour la couleur, c’est une vaste fumisterie. Les débutants ne connaissent pas la photo c’est normal, ils achètent pour faire comme la majorité des acheteurs ou car un vendeur FNAC a conseillé Canikon. Ceux autour de moi (11 personnes je les compte, si si car c’est passionnant) achetent un beau reflex car ils pensent qu’ils auront les mêmes images que les pro avec le zoom de base (et qui représente dans 90% des cas l’unique objectif ! ) pour la naissance de leur enfants et sont ravis pendant 3-6 mois avant de le remiser au placard car trop encombrant et pas pratique (sauf une personne passée au FF Canon). C’est quand même plus facile le smartphone. Et quand j’ose leur parler de l’intérêt d’un 50 mm fixe, comment dire, c’est très rapidement trop compliqué comme de discuter iso, ouverture et temps d’exposition. Alors la colorimétrie, pfouuu ! ..

    • Justement : l’intérêt de le colorimétrie est directement et très facilement perceptible par les débutants (sauf pour ceux qui y sont insensibles… et c’est vrai que certaines personnes ne « voient pas » la couleur)…

      Oui des belles couleurs : c’est immédiatement compréhensible (bien plus facilement que l’intérêt d’un 50 mm… ou mmm qu le 4K). On les voit dans la boutique : déjà en regardant l’écran…

      Désolé : c’est un fait incontestable pour moi ! De plus j’ai rencontré plein de photographes amateurs (pas très techniciens), qui après avoir essayé d’autres marques sont revenus à Canon : pour la raison (d’après eux), qu’ils aimaient moins les couleurs… Ce que je comprend absolument ! Car il y a une vraie différence.

      Exactement le même différence entre les couleurs d’un iPhone et d’une autre marque (la plupart des autres smartphone donnent une petite dominante de verdasse, jaunasse) : ce n’est pas pour rien, que Apple a « copié » la colorimétrie Canon ! Il y a une vrai ressemblance…

      Désolé encore : les 24 Mpix, voilà une caractéristique très facile à apprécier pour quelqu’un qui n’y connait rien ! Déjà, c’est marqué dessus… Ensuite on peut zoomer (avec deux doigts sur l’écran tactile qui est fantastique chez Canon)…

      Tiens à propos : la différence d’écran : là encore la colorimétrie de l’écran chez Canon est plus flatteuse que chez Sony (sur la plupart des modèles je l’ai remarqué). Cela s’ajoute à la différence de colorimétrie des fichiers eux-même…

      Ensuite : je veux bien croire qu’il y a en plus un caractère « suiviste » : l’amateur fait confiance aux choix faits par les pro… Et dans ce cas : ils ont bien raison ! Beaucoup de portraitistes et photographes de paysages, choisissent Canon justement pour la couleur (spécialement les rouges et oranges, qui sont spécialement bien restitués).

      Il y avait cette différences entre les fabricants de films à l’époque argentique… je suis moi-même surpris que cette différence persiste, et que par exemple Nikon a été incapable de proposer un style d’image identique à celui de Canon (en complément de ses propres style d’image).

    • Non, j’ai dit que l’EVF est pas mieux qu’un autre (je déteste toujours)… Mais sur un boitier minuscule : avoir un EVF est toujours mieux que pas de EVF du tout).

      Mais l’EVF : c’est toujours aussi nul et décevant en 2018…

      C’est juste acceptable sur un « second boitier », pour sortir léger (à moins de 700 € en kit)… A ce propos, l’EVF de cet EOS M50, n’est pas mieux, que celui du Panasonic GX80, sorti deux an avant. Et que je n’hésitais pas à conseiller vivement, car pour ce prix serré: l’ensemble était  « très acceptable » :

      Prise en main : Panasonic GX80 enfin un hybride efficace

      Ce que je trouve idiot par contre (toujours en 2018) : c’est d’acheter un boitier à 1500 € (ou beaucoup plus), pour se retrouver avec un EVF, comme seul dispositif de visée (avec l’écran)…

      Voilà quelque chose que je ne ferais pas ! Si l’on est prêt à dépenser plus de 1500 € dans le boitier nu : alors je recommande le reflex  (sauf quelques cas particulier, comme le photographe de plateau de cinéma par exemple, qui doit rester 100% silencieux)…

      C’est vrai que le Sony A7III est très spectaculaire, et sera utile à certains photographes (si ils ont besoin de certaines de ses caractéristiques spécifiques : ce n’est d’ailleurs pas mon cas)…

  10. Ce M50 ne me fait pas « bander », trop gros, gamme optique nulle… je préfère encore mon GX80 (ou le nouveau GX9, qui est son successeur – et non pas le successeur du GX8, comme écrit par plein testeurs incompétents qui n’ont pas été voir son nom japonais : GX7mkIII)

    J’espère que Canon va retrouver son sex appeal avec son futur mirrorless full frame. (même si ils doivent bien se prendre la tête  actuellement entre garder la monture EF pas adaptée aux mirrorless ou bien sortir une nouvelle monture quitte à se mettre à dos ceux qui ont investi massivement en optiques EF…)

    Bon sur ce je retourne faire des photos avec de vrais appareils (Rolleiflex 2.8F et Hasselblad 500cm), outils super plaisants à utiliser et avec lesquels je retrouve le plaisir simple de la photographie et de rendus photographiques. Parce que les images issues de capteurs vidéo ça va bien 5 minutes pour faire joujou ;-)

    • Le canon EOS M50 n’est pas trop gros !  Il faut exactement le même poids que ses concurrents en Micro 4/3 : le Panasonic GX9 par exemple (avec les objectifs)

      Ou que le Sony A6300…

      http://j.mp/2qxrNLE

      Gamme optique adaptée aux besoin de ses acheteurs… la plupart des gens qui achètent un appareil à 699 € n’achètent jamais un second objectif ! Au mieux un ou deux autres…

      Justement Canon a parfaitement ciblé ces « second objectif »… Par exemple : Canon Est le seul à proposer un ultra grand angle utile équivalent à un 17-40 mm FF : à un prix imbattable…

      Il y a un objectif Macro avec LED : c’est inédit (et utile)… Bref largement de quoi contenter quelqu’un avec un budget de 1000 € ! Ce qui est le « panier moyen » du photographe…

       

      • La plupart des gens qui achètent un hybride cherchent selon moi à franchir une limitation des compacts en se laissant la possibilité d’aquerir une suite d’objo. Et la 2 cas : du grand angle lumineux ou du téléobjectif long pour animaux et avions/sport.

        Ces gens ont vus des bridges à des prix faramineux et se tournent vers l’hybride moins compliqué que le reflex (dans leur tête).

        Et dans ce cas le micro4/3 propose une gamme d’objo Bien plus développée et pérenne que Canon. Ça compte comme argument.

        Les petits capteurs aident aussi pas mal les gens en recherche de grosse focale.

        • Mwouai… pourquoi pas.

          Moi, je suis moyennement convaincu par cet argument.

          1 – Ceux qui sont intéressé (ou pensent avoir besoin), d’une gamme aussi large que celles en Micro 4/3 : sont déjà d’un assez bon niveau (d’information technique à défaut de niveau photographique)… Dans ce cas, ils sont informés des désagréments du petit capteur Micro 4/3. Donc je suppose qu’ils se tourneront vers les APS-C (hybrides ou reflex)… Voir directement vers les hybrides FF (bientôt moins chers, avec la concurrence qui va se développer entre Sony, Nikon et Canon sur ce secteur)

          2 – Il y a la question du prix qui reste primordiale : certes il y a des optiques pas chères dans les gammes (très larges c’est vrai) Micro 4/3… Mais la gamme Canon EF-M reste elle aussi très accessible financièrement. ET quelqu’un qui étudie les prix de très près, ne prévoit pas d’acheter plus de 2 objectifs complémentaires… (3 objectifs en tout, c’est déjà plus que les 3/4 des utilisateurs). Et si l’on se limite à 3 objectifs en tout : il y a largement assez d’objectifs en gamme EF-M. Exactement comme il y a bien assez de modèles d’iPhone pour contenter 90% des acheteurs potentiels… Seuls 10% des acheteurs sont suffisant,nt pointus pour vouloir quelque chose de très spécifique (et pour eux : il y a la gamme reflex).

          Pour me résumer : dans cette gamme de prix (boitier entre 400 et 800 €) : la diversité de la gamme d’objectifs disponible n’est pas vraiment un argument d’achat décisif… Du moment que l’utilisateur trouvera le second objectif dont il pense avoir besoin (et pour une toute petite proportion d’acheteurs : le « troisième » objectifs)…

          Ceux qui veulent plus d’objectifs : se tourneront carrément vers le Full Frame je pense… ET ceux là, sont très informés ! Ils attendront de comparer l’offre (à venir en 2019) : Canon, Nikon avec cette de Sony (déjà très!s intéressante).

          A mon avis : la prochaine génération d’hybride Full Frame : va tuer les Micro 4/3 haut de gamme…

          Restera les Micro 4/3 d’entrée de gamme, qui vont avoir fort à faire avec l’entrée de gamme hybride APS-C (Canon, ou Fuji, CF l’annonce du XT-100 hier)…

  11. Pingback: Prise en main Canon EOS M50 - Partie 2/2 - photoetmac.com

  12. Rico, c’est un peu le problème de canon depuis
    Quelques années : plus rien de bandant en boîtier. Que des boîtiers bridés dans tous les sens pour faire des effets de gamme.
    Ils se rattrapent avec quelques belles optiques comme le 85 1.4 IS mais au Niveau des boîtiers c’est la déprime chez les canonistes. Et à priori c’est pas les EOS M sans saveur qui changent les choses.

    • Pas du tout d’accord !

      L’EOS 6D en 2012 était carrément bandant…

      En 2015 : c’est l’EOS 5DsR qui était bandant…

      Puis l’EOS 5D MkIV est quand même sacrément bon aussi…

      Et très récemment le Canon G1X MkIII est le compact de poche le plus bandant que j’ai jamais utilisé…

      ET le CR3 compressé du Canon EOS M50 : c’est peut-être pas bandant ? Mais économiser 40% d’espace de stockage sans perte de qualité sur les RAW : moi je trouve ça totalement bandant… Et vu le prix du SSD intégré des Macbook Pro : pouvoir acheter un disque de 256 Go au lieu de 512 : ce sera carrément bandant aussi pour le portefeuille…

    • Bah, ça dépend de quel point de vue on se place…

      Lorsque tu n’a rien à foutre d’une fonctionnalité (comme le 4K par exemple) : ne pas en disposer n’est pas ressenti comme « être bridé »…

      J’ai juste l’impression de ne pas devoir payer pour, un truc… inutile !

      Si je suis satisfait des fonctions qui me semblent importantes (et que je les trouve mieux que chez la concurrence, comme la colorimétrie pu la gamme optique), ça me va très bien…

  13. « Si je suis satisfait des fonctions qui me semblent importantes (et que je les trouve mieux que chez la concurrence« 

    Tu peux aussi imaginer Alors que pas mal de monde pense autrement !

  14. Pingback: Ce qui compte c’est l’objectif : partie 4 - photoetmac.com

  15. Pingback: Panasonic envisagerait-elle de passer au Full Frame ? - photoetmac.com

  16. Bonjour,

    Merci pour cet article très utile pour un acte d’achat.

    je me permets ce petit commentaire pour demander votre aide et avis.

    En deux mots je ne suis pas photographe du tout mais j’hésite à investir dans un appareil plus perfomant que mon compact actuel suite a des photos nulles prises lors du meeting aérien de Meaux (avec un vieux Fuji F10).

    Je tombe sur ce Canon et il semble être la solution à mes attentes et je vois le Kit fnac le boitier + objectif 15-45 + obj 55 – 200 pour 800 euros (cash back canon deduit)

    Cette offre est elle interessante ? les objectif valent ils le cout ? Un débutant peut il utiliser un 55 -200 mm sans obtenir que des photos flous ?

     

    Merci pour votre aide et vos conseils

    Michael

     

  17. Pingback: Balade vespérale sur la petite chaume du Haut Gazon - feub.net

Leave A Reply


Notifiez-moi des commentaires à venir via émail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.