web analytics

8 Profils Lightroom pour Fujifilm séries X-T et X100

8
BILLET PREC.
BILLET SUIV.

Enfin disponibles ! Ce soir je vous propose 8 nouveaux profiles spécifiquement destinés à cinq boîtiers Fuji :

8 Profils Lightroom pour Fujifilm X-T4, X-T3, X-T2, X-T1, X100V

8 Profils Lightroom for Fuji X-T30, X-T20, X-T10, X-T200, X-T100

8 Profils Lightroom pour Fujifilm X100V, X100F, X100T, X100S, X100

J’en suis spécialement content. Les résultat obtenus sont fantastiques : je redécouvre mes fichiers RAF avec beaucoup de surprise et beaucoup de plaisir… C’est par ici.

← GLISSEZ →

Tirez le curseur à gauche, pour voir l’effet du profil

 

 

← GLISSEZ →

Tirez le curseur à gauche, pour voir l’effet du profil

← GLISSEZ →

Lire la suite : dans la boutique…

 

BILLET PREC.
BILLET SUIV.

8 commentaires

  1. c’est sympa comme initiative, le problème vient du fait que Lr est toujours assez mauvais avec les RAF par rapport à ce que fait Capture One voire même cette horreur ergonomique qu’est Silkypix, qui une fois bien paramétré sont plus efficaces dans le traitement des détails et du bruit…c’est surtout visible en photo de paysage ou les mousses et les feuilles ressortent assez mal avec Lr. Ceci dit pour les courageux qui utilisent ce combo c’est intéressant.

    • Si l’on fait les bons réglages dans l’onglet détail de Lightroom, les RAF s’en sortent pas si mal…

      A l’affichage de 50% : la différence entre les RAF traités par Capture One et Lightroom n’est pas énorme…

      En zoomant à 100% : Capture One prend un peu l’avantage avec des détails un peu plus fins. Mais franchement, ça ne se verra pas sur un tirage en dessous de 1,5 m de large !

      Si Capture One garde un autre avantage : c’est surtout parce que le réglage par défaut est meilleur. Mais si l’on se donne la peine de faire les bons réglages dans Lightroom (et avec le bon profil) : moi je trouve ça tout bon !

      Par ailleurs le gain de temps du catalogage de Lightroom justifie le choix de ce logiciel pour moi…

  2. va falloir que je me paye un stage avec Mr Vibert parce que ce point du traitement détail/bruit en particulier avec les Fuji mais également sur mes autres boitiers me pose plus de soucis qu’avec DxO ou C1… dommage car le reste de Lr est très efficace.

    • Je comprends, je sais bien qu’il y a une différence de traitement au niveau du micro contraste pour les .RAF entre Lightroom en Capture One (idem comparé à DxO, ou encore face à Canon DPP pour les RAW Canon)…

      Je le sais très bien et je passe mon temps à comparer cela… Pour autant, il fait zoomer à 200% pour commencer à percevoir la différence.

      Et si cette différence existe : il est bien difficile de dire si un des deux est meilleur (je vois un léger avantage pour Capture One sur certaines image)… Mais ce n’est pas évident sur tous les types d’images.

      Et enfin : une fois imprimé : quid de la différence ? personnellement je ne prendrais pas les paris, sur la capacité d’un photographe moyen à différencier deux tirages A3.

      Copie d’écran ici à 200% avec des réglages manuels sur les deux logiciel (visant non pas à l’égalité des deux images, mais à la meilleur qualité)

  3. Ces profils me semblent très bien, en tout cas ils vont dans le même sens que ce que j’essaie d’obtenir moi-même avec mes RAF., et je vais peut-être me laisser tenter ;-)

    Mais il serait intéressant de les comparer aux profils Fuji « made in Adobe », déjà existant dans Lightroom, plutôt qu’avec le profil générique Adobe Couleur.

  4. Sur ces exemples ca peut paraitre convaincant car il y a beaucoup d’aplat sans trop de zone avec structure très fine.
    J’ai fait l’essai avec tes bases de réglages (qui n’étaient pas du tout les miennes) et en les adaptant sur des photos de forêt avec mousse, écorce, feuillage et là c’est vraiment pas terrible.
    J’ai toujours eu l’impression qu’il y avait le X-trans des villes et le X-trans des champs. Tous les gars qui font de la street, du portrait ou du mariage sont satisfait car ce n’est pas très exigent en terme de micro détail, pour d’autres pratiques c’est problématique.
    Pour faire une parenthèse, je me demande pourquoi Fuji s’obstine à proposer cette technologie de toute façon vouée au placard, alors que leur versions de capteur Bayer font aussi bien sinon mieux. Les boitiers qui la possède sont juste bridés sur pleins d’autres paramètres afin de les faire rentrer dans la case « entrée de gamme ».
    Dans le même temps, ils ont mis des années à proposer une collaboration avec un éditeur sérieux et crédible de dérawtiseur qui permettrait d’exploiter pleinement leur système: étrange!

    • Oui, je suis d’accord : la microstructure est généralement meilleure sur Capture One, lorsque on l’évalue à 100% (voir à 200%)…

      Toutefois pour ce genre de sujets : je n’utilise pas ces réglages là. Il y a un autre réglage spécifique Fuji : avec le curseur détail poussé à fond. Et on réduit et ajuste les autres paramètres (niveau et rayon). Ici j’ai juste appliqué mon réglage habituel, qui marche très bien…

      Encore une fois : ça va dépendre des sujets… le cas du portrait est encore un autre cas particulier.

      Mais de toutes façons, on s’en fout totalement ! Car une fois proposé à la taille de visualisation c’est à dire pas le fichier entier de 5000 ou 60000 pixels de large, mais plus petit (sur Internet ce ne sera jamais au dessus des 2000 pix), ou imprimé sur Papier : on ne distingue plus ce niveau de détail. Qui est de toutes façons trop fin pour être distingué…

      La photos, ce n’est tout de même pas compter des pixels au microscope : mais évaluer une vue d’ensemble et « zoomer raisonnablement » parfois. Il faut que ça soit « assez net » et ça suffit !

      Et Lightroom permet tout à fait de travailler avec les Raw Fuji (même si ils reconnaissent qu’il existe un problème, puisque un outil spécifique est proposé dans Lightroom pour les RAW FUJI, que je n’utilise pas car le workflow devient trop long).

      Espérons que Fuji abandonne en effet cette technologie.

      Car il y a bien plus d’utilisateurs de Lightroom, qui seraient prêt à lâcher Fuji, que prêt à lâcher Lightroom !

Leave A Reply