web analytics

Test terrain du Canon G5X MkII en Sulawesi – partie 3

9
BILLET PREC.
BILLET SUIV.

Suite de notre test terrain du Canon G5X MkII en Sulawesi (et un peu à Hong Kong)… N’oubliez pas de lire également le test du Canon G1X MkIII avec lequel il est possible d’hésiter !

 

Lire les deux autres parties de ce test : 

 


 

Idéal en voyage : un compact ultra performants et suffisamment compact
  • Construction et Finition - 84%
    84
  • Prise en main et ergonomie - 93%
    93
  • Discrétion, compacité, silence et poids - 92%
    92
  • Visée électronique - 66%
    66
  • Qualité d'image - 88%
    88
  • Réactivité et vitesse - 96%
    96
  • Fonctionnalités - 92%
    92
  • Pertinence du prix - 89%
    89

Idéal en voyage : un compact ultra performants et suffisamment compact

En conclusion, je crois avoir trouvé mon nouveau compagnon de voyage idéal... Il est le compact le plus équilibré du moment, qui réussi la combinaison parfaite entre "Plage Focale", luminosité, compacité, ergonomie et performances... Une combinaison qui semble sans équivalent sur le marché, en cette fin 2019.

Et c'est principalement à la qualité de son zoom 24-120 mm f/1.8-2.8 qu'il le doit... Un range focale suffisamment long pour être "polyvalent". Mais pas trop long non plus : ce qui permet de conserver de très bonnes performances et une luminosité très généreuse.

Alors bien entendu son prix reste assez élevé, c'est vrai... Mais compte tenu de tout ce qu'il y a dans la boîte : ce prix me semble plutôt justifié (et il sera amené à baisser progressivement).

Je recommanderais donc ce Canon G5X MkII à tout photographe ambitieux. Et aussi à tout photographe débutant (ou intermédiaire) qui souhaite un appareil discret, performant et polyvalent : car ce G5X MkII reste très facile et agréable à utiliser. Grâce à son ergonomie tactile très réactive et à une interface graphique très étudiée et intuitive.

Le Canon G5X MkII est ce genre de "petites merveilles", telles que Canon est régulièrement capable d'en produire... Il ne possède pas forcément la fiche technique la plus extrême du moment, mais c'est une merveille d'équilibre et de plaisir d'utilisation. Il restera pour moi l'appareil photo le plus attachant sorti en 2019. Il est "mon coup de coeur" de cette année...

87.5 %

 


L’application Canon Camera Control : un vrai plus – Elle fonctionne sur le Canon G5X Mark II comme sur les autres Canon EOS récents en WIFI / Bluetooth (mais pas de NFC sur ce modèle). Reportez-vous à notre article sur le canon EOS R : j’en avais assez longuement parlé.

Il est par exemple bien agréable d’attribuer des notes aux images présentes sur la carte, depuis le grand écran de votre iPad. Notes que l’on retrouvera plus tard dans Lightroom : c’est la première utilisation que j’en ai personnellement…

 

Une fois la première connexion réalisée, c’est très pratique et ça marche très bien, c’est un vrai bonheur avec un iPad Pro. La configuration lors du premier envoi est le seul obstacle à passer, pensez à utiliser le petit bouton WIFI sur le côté… Enfin, tout est relatif, car certains trouveront peut-être, que tout ça reste moins facile… que de connecter ses AirPods II à son iPhone. C’est vrai !

Voilà le prochain « benchmark » pour Canon : parvenir à égaler le simplicité de connexion des Air Pods II… Ce qui est bien entendu bien plus facile pour Apple, qui fabrique les écouteurs et le Smartphone. Et peut donc appairer les deux bien plus efficacement.

 

 

 

trop sympa ! le site Français digixo.com offre spécialement à nos lecteurs une carte SD 128 Go : achetez votre Canon G5X MkII en suivant ce lien avec le code : PHOTOETMAC  Merci qui ?

 

 

 

 


La vidéo 4K : elle est arrivée – Oui c’est la grosse surprise : l’arrivée de la vidéo 4K (sans crop) chez Canon (en MP4 et codec H.264)… Même si la durée d’enregistrement est limité à 10 minutes en format 4K, afin de limiter les risque de surchauffe… Dissiper la chaleur avec un boitier aussi petit ne doit pas être si facile. En format Full HD, la durée maximale des séquences monte à 30 min. L’autonome de la batterie en vidéo est donnée pour 55 minutes.

Le rolling Shutter reste raisonnablement limité sur le Canon G5X Mark II et c’est bien… Il n’y a pas d’entrée Micro pour le G5X MKII : donc si la vidéo vous intéresse tournez-vous plutôt vers le G7X MkIII : car il est fait pour ça (avec notamment un Mode Live Stream sur Youtube exclusif)…

 

Pour une raison mystérieuse, Canon a décidé de supprimer depuis peu la fréquence 24 im/sec de ses productions… Ce qui m’est indifférent, mais qui embêtera peut-être les gens qui ont l’habitude d’utiliser cette fréquence… Donc soyez prévenus : seulement du 25 ou du 30 im/sec pour ce Canon G5X MKII, mais aussi pour le G7X MKIII. En résumé :

 

  • Format 4K : 3840 x 2160 (30p/​25p)
  • Format Full HD : 1920 x 1080 (120p / ​100p / ​60p /​ 50p /​ 30p /​ 25p)
  • Format HD : 1280 x 720 (60p / ​50p)
  • MP4 : Image: MPEG-4 AVC/H.264, Audio : MPEG-4 AAC-LC Stéréo)

 

L’autre petite déception est l’absence d’Autofocus Dual Pixel en vidéo, qui est plus gênante qu’en photo. Cette absence s’explique par le capteur 1 pouce, d’origine Sony… Par contre, le Canon G1X MkIII qui est équipé lui d’un capteur APS-C fabriqué par Canon, bénéficie de l’AF Dual Pixel… Du coup, il est privé de format 4K sans recadrage.

Donc, si vous désirez profiter en même temps : de l’AF Dual Pixel et du format 4K (sans crop) : il faudra nécessairement vous tourner vers le récent EOS M6 MkII (plus encombrant). Ou aller voir ailleurs…

A noter la présence d’un Filtre ND logiciel (3-stop et position Auto), bien utile (et même indispensable) pour la vidéo. Mais également pour des prises de vue photos, à contre jour et grande ouverture (f/1.8 ou f/2.8)… D’autant que la sensibilité minimale du G5X MkII est de 125 ISO (impossible de descendre à 50 ISO comme sur un reflex). Par ailleurs, avec de minuscules objectifs de compact : je me méfie un peu des diaphragmes fermées au maximum. Car la diffraction guète plus vite que sur les objectifs de reflex.

Ci dessous 3 exemples de vidéos uploadées sur Youtube, sans montage, ni modifications. C’est filmé en 4K à main levée, sans la moindre précautions avec quelques « coups de zoom »…  Le son (pas si terrible) est enregistré directement par le micro interne :

 

 


La grande simplicité et la clarté exemplaire du Manuel de l’appareil – Je tiens à insister (un peu plus encore), sur l’avantage compétitif de Canon en ce qui concerne l’ergonomie et la facilité d’utilisation, en général… Et pour vous le faire comprendre : prenons le cas particulier du Mode d’emploi… Tout spécialement de la version PDF à télécharger (en deux clics ici) chez Canon Europe.

Je vais insister un peu là dessus, même si vous n’êtes pas tous suffisamment « sérieux », pour vous référer systématiquement aux manuels… et vous avez tord ! Moi je le fais régulièrement… Ces Modes d’emploi en PDF proposés par Canon, sont très agréables à parcourir sur écran : grâce aux liens cliquables et aux boutons « page suivante / page précédente ». A noter que cette méthode de navigation (qui me semble indispensable) était déjà proposée en 2015 pour le Manuel du premier G5X.

Nicolas Boileau (1636-1711) : «Ce que l’on conçoit bien s’énonce clairement. Et les mots pour le dire arrivent aisément». laculturegenerale.com/?p=5949

 

Juste pour vérifier : j’ai aussi téléchargé le Manuel du Sony RX100 Mk6… Et là : c’est un peu moins agréable. Déjà, Sony à eu la très bonne idée de mélanger dans le même PDF : le guide en Français et en Espagnol (comme si ils n’avaient pu concevoir un Pdf unique par langue)…

Ce qui pourtant, aurait présenté un énorme avantage : sur le Manuel Canon, allez à la dernière page et vous tombez sur les 4 pages d’Index (tous les termes techniques utiles). Pour chacun de ces termes : le numéro de page indiqué est un « lien cliquable »… Qui vous emmène directement à la bonne page. Ce manuel d’utilisation en Pdf est donc intelligent et « navigable ».

Rien de tel chez Sony : vous n’aurez droit qu’à la simple « impression Pdf » du Manuel papier qui est « idiot » : aucuns liens cliquables, aucune interactivité. Ergonomie zéro, (un peu à l’image des Menus des appareils Sony). Et pourtant ; si il y existe des utilisateurs qui auraient vraiment besoin de consulter le manuel de leur appareils… Ce sont bien les utilisateurs de Sony RX100 : je suis passé par là.

J’ai ensuite cherché à télécharger le manuel du dernier RX100 : à savoir le RX100 Mk7 : ici… Pour ce tout récent modèle : Sony ne vous propose même plus de télécharger un Manuel en Pdf (seul le guide de démarrage est disponible : un seul PDF pour toutes les langues)… A la place du manuel téléchargeable : on ne vous propose qu’un manuel « 100% en ligne »… Ce que je n’ai pas trouvé pratique en Sulawesi, ou souvent on ne dispose même pas de connexion 3G !

Si l’on se dirige vers la fin des manuels « intelligents » (incluant des liens de navigation) et téléchargeables en PDF : alors c’est un pas de plus vers un monde numérique de moins en moins ergonomique… Et de plus en plus hostile aux « êtres humains »… Je regrette le manque d’intérêt de Sony pour les questions d’ergonomie : espérons qu’ils y travaillent… On avait déjà pu constater il y a quelques années que les mises à jour Firmware chez Sony n’étaient pas si simple à installer (mais ça s’est amélioré depuis).

 

 


Ce que j’ai regretté : un petit défaut ergonomique – Aucun appareil n’est parfait, même pas un Canon. J’ai donc tout de même trouvé quelques défauts ergonomiques à mon Canon G5X MkII.

Premier défaut : celui qui m’a gêné le plus… J’utilise beaucoup le bracketing d’exposition. Plus encore avec un capteur 1 pouce (même si il est assez performant) qu’avec mon Full Frame, car la dynamique est tout de même moins impressionnante que celle d’un Full Frame… J’ai donc deux regrets concernant le bracketing d’exposition : d’abord il n’est pas possible de définir un bracketing sur deux vues seulement (ce que je fais généralement avec mon EOS 5DsR, car c’est bien plus économique en stockage et généralement suffisant).

Second soucis : lorsque l’on éteint l’appareil, la programmation du bracketing disparait… Ce qui oblige à la refaire. On aimerait disposer d’une option (comme sur les reflex) : pour que le bracketing reste actif, même si l’on éteint l’appareil… Dernier petit détail (mais c’est un détail) : j’aurais aimé réorganiser l’ordre des trois prises de vue comme sur mon reflex. Comme ceci : – / 0 / +.

Un petit bracketing d’exposition, ça aide toujours la nuit avec des lumières compliquées… D’autant plus agréable que la rafale Haute vitesse est hyper rapide.

 

 


Un second petit défaut ergonomique – Autre chose : j’aurai aimé que l’on puisse configurer la rétractation de l’objectif sur 30 sec : ce qui dans des situations de « ballade » ou l’on fait moins de photo, permettait de rentrer plus vite l’appareil dans la poche… Du coup, je l’ai réglé sur 1 minute, c’est déjà relativement court.

Alors, pourquoi ne pas éteindre totalement le Canon G5X Mark II me direz-vous ? Cela m’arrive… Mais du coup, je perd ma programmation de bracketing (CF paragraphe précédent, vous me suivez). Il faut donc la refaire. Même si c’est rapide, c’est quelques secondes perdues à chaque fois.

 

Et surtout j’oublie régulièrement si mon appareil est en Mode veille, ou complètement éteint (car il n’y a pas de témoins visible, comme l’écran monochrome d’un reflex par exemple, ou même celui de l’EOS R). Du coup, assez souvent je déclenche inutilement des rafales de 3 images : en croyant que le bracketing est actif, alors qu’il ne l’est pas… Car l’appareil avait été « éteint » : grrrrrr… c’est énervant !

Par contre détail bien pratique : j’ai remarqué que lorsque l’appareil est éteint, vous pouvez appuyer sur la touche play et cela met sous tension l’appareil… Pour visualiser rapidement les images, sans que l’objectif ne se déploie. Une nouvelle pression sur Play suffit à éteindre l’appareil (c’est bien une extinction totale) : sans avoir déployé l’objectif, ni réveillé l’ensemble de l’appareil…

Je suis bien content avec mon nouvel écran « dans l’axe ». On peut photographier un peu plus discrètement grâce à lui… Ici il n’était pas vraiment évident de me placer « au raz du sol » avec mon reflex (dépourvu d’écran orientable) : ce que j’ai pu faire avec le G5X MkII… Les constructeurs devraient nous proposer le choix pour les écrans : comme une « option au choix »… Seconde qualité de cet écran dans l’axe : je peux caler le pouce de ma main droite, juste en dessous… Et je trouve que l’on tient bien mieux l’appareil ainsi : cela sécurise bien la prise en main (j’avais déjà remarqué cela avec le G7X).

 

 


Un troisième petit défaut à signaler – Ce Canon G5X Mark II n’est pas du tout tropicalisé… Alors que le Canon G1X MkIII était à l’épreuve des intempéries… Il faudra donc faire attention et c’est un peu dommage pour un « appareil à tout faire ». Mais comme vous pouvez le constater sur le tableau ci-dessous : c’est la norme chez tous ses concurrents.

Canon G5 X Mark II Sony RX100 VII Canon G7X Mark III Panasonic LX100 II
Prix 899 € 1299 € 779 € 878 €
Capteur Stacked CMOS Stacked CMOS Stacked CMOS BSI CMOS
Resolution 20.1 Mpixels 20.1 Mpixels 20.1 Mpixels 17 Mpixels
Zoom 24-120 mm 24-200 mm 24-100 mm 24-75 mm
Ouverture f/1.8-2.8 f/2.8-4.5 f/1.8-2.8 f/1.7-2.8
AF Détection de contraste Détection de Phase Détection de contraste Depth from defocus
Viseur OLED OLED N/A LCD
Resolution EVF 2.36 M. de points 2.36 M. de points Sans 2.76 M. de points
Ecran 1.04 M. de points 0,92 M. de points 1.04 M. de points 1.24 M. de points
Orientation de l’écran 45° vers le bas
180° vers le haut
90° vers le bas
180° vers le haut
45° vers le bas
180° vers le haut
Fixe
Tropicalisation Non Non Non Non
Video 4K UHD 4K UHD 4K UHD 4K UHD
Filtre ND Oui Non Oui Non
Intervalomètre Non Oui Non Oui
Autonomie 230 à 180 photos 240 à 220 photos 235 à 180 photos 340 à 300 photos
Poids (batterie + carte) 340 g 301 g 304 g 392 g

 

 

 


Ma conclusion personnelle : un vrai coup de coeur !   J’ai au final encore plus adoré ce Canon G5X Mark II… que j’avais déjà apprécié le Canon G1X MkIII. Et je crois avoir (enfin) trouvé mon compact de poche idéal : au moins pour les 2 ou 3 années à venir… Voilà une bonne nouvelle !

Le viseur est correct et à le mérite d’exister, sans entamer la compacité de l’ensemble… Même si l’on regrette la manipulation nécessaire, pour le déployer. On regrette aussi la position centrale du viseur du G5X et du G1X MkIII ainsi que le rembourrage caoutchouté de l’œilleton. Mais on gagne tellement en compacité que finalement, ces sacrifices sont acceptables (d’autant plus acceptable si vous êtes un « jeune photographe » davantage habitué à l’écran… qu’au viseur). Ce G5X MkII est très compact : c’est aussi sa force.

La qualité d’image est très bonne… En tous cas très satisfaisante à mon goût, avec la colorimétrie Canon habituelle qui nous est familière et la personnalisation fine de la netteté que j’aime… Le rendu des images issues de ce compact, ne différera pas trop de celles de votre reflex EOS.

Les belles couleurs Canon ressortent bien avec une correction d’exposition de -2/3 ou carrément – 1 diaph. Je le trouve , très similaires à celles de mes reflex Canon…

 

C’est surtout le Zoom 24-120 mm f/1.8-2.8 qui est le point fort de cet appareil : sa polyvalence et sa grande luminosité le distinguent de ses compétiteurs… Pour les compacts, comme pour les reflex : ce qui compte c’est l’objectif (comme on l’a expliqué). Et en tant « qu’opticien », Canon reste probablement meilleur que les autres à ce jeux-là…

Il me semble que les choix faits sur les divers Sony RX100 sont moins bien calibrés : soit c’est un 24-70 mm f/1.8-2.8, qui me semble un peu trop court et peu polyvalent… Soit c’est un 24-240 mm f/2.8-5.6 : qui est trop peu lumineux à mon goût (mais qui pourra convenir à certains photographes qui tiennent absolument à disposer d’une très longue focale).

Ajoutez à tout cela une excellente réactivité générale : une rafale haute vitesse qui est déjà très au delà de mes besoins… Et un Autofocus plutôt efficace globalement (même si les derniers Sony RX100 font mieux, c’est vrai)… Je suis donc comblé.

N’étant pas un utilisateur de vidéo, ne n’ai pas comparé la qualité de la vidéo 4K à ses principaux rivaux : du moment que les couleurs sont belles et que l’image est suffisamment nette : cela me suffit… Bien entendu pour la vidéo : mieux vaut se tourner vers le Canon G7X MkIII, qui ne dispose pas de viseur malheureusement. Mais ceci est une autre histoire.

C’est donc une excellente note globale que j’attribue à ce Canon G5X Mark II : je vous le recommande chaudement… Vous ne le regretterez pas !

 

 

Tout bon… Pas bien…
 

  • Equilibre performances / polyvalence / taille
  • Range focal 24-120 mm : un vrai progrès
  • Ouverture f/1.8-2.8 : équ. à f/4.9-7,6 en FF.

 

  • Bague d’objectif « clic » en zoom par paliers
  • Présence d’un petit viseur bien lisible
  • Colorimétrie Canon et Style « Détails fins »

 

  • AF très efficace (bien que non Dual Pixel)
  • Réactivité générale excellente
  • Rafale haute vitesse (peut être utile)

 

  • Ergonomie : la meilleure sur un compact
  • Menus Canon et Menus personnalisables
  • Implémentation du tactile très efficace

 

  • Ecran orientable dans l’axe (je préfère)
  • Qualité de fabrication plutôt bonne
  • Présence du WIFI et Bluetooth

 

 

  • Prix encore élevé
  • Viseur qu’il faut extraire vers l’arrière
  • Absence de « tropicalisation »

 

  • Peu de réglages de la vitesse en rafale
  • Peu de personnalisation des commandes
  • Absence d’un vrai bouton ISO

 

  • Performances vidéo en retrait
  • Pas de fréquence 24 im/sec en vidéo
  • Pas de prise casque, ni micro

.

 

 


 

Idéal en voyage : un compact ultra performants et suffisamment compact
  • Construction et Finition - 84%
    84
  • Prise en main et ergonomie - 93%
    93
  • Discrétion, compacité, silence et poids - 92%
    92
  • Visée électronique - 66%
    66
  • Qualité d'image - 88%
    88
  • Réactivité et vitesse - 96%
    96
  • Fonctionnalités - 92%
    92
  • Pertinence du prix - 89%
    89

Idéal en voyage : un compact ultra performants et suffisamment compact

En conclusion, je crois avoir trouvé mon nouveau compagnon de voyage idéal... Il est le compact le plus équilibré du moment, qui réussi la combinaison parfaite entre "Plage Focale", luminosité, compacité, ergonomie et performances... Une combinaison qui semble sans équivalent sur le marché, en cette fin 2019.

Et c'est principalement à la qualité de son zoom 24-120 mm f/1.8-2.8 qu'il le doit... Un range focale suffisamment long pour être "polyvalent". Mais pas trop long non plus : ce qui permet de conserver de très bonnes performances et une luminosité très généreuse.

Alors bien entendu son prix reste assez élevé, c'est vrai... Mais compte tenu de tout ce qu'il y a dans la boîte : ce prix me semble plutôt justifié (et il sera amené à baisser progressivement).

Je recommanderais donc ce Canon G5X MkII à tout photographe ambitieux. Et aussi à tout photographe débutant (ou intermédiaire) qui souhaite un appareil discret, performant et polyvalent : car ce G5X MkII reste très facile et agréable à utiliser. Grâce à son ergonomie tactile très réactive et à une interface graphique très étudiée et intuitive.

Le Canon G5X MkII est ce genre de "petites merveilles", telles que Canon est régulièrement capable d'en produire... Il ne possède pas forcément la fiche technique la plus extrême du moment, mais c'est une merveille d'équilibre et de plaisir d'utilisation. Il restera pour moi l'appareil photo le plus attachant sorti en 2019. Il est "mon coup de coeur" de cette année...

87.5 %

 

N’oubliez pas de lire également le test du Canon G1X MkIII avec lequel il est possible d’hésiter !

 

Lire les deux autres parties de ce test : 

 

 

 

 

trop sympa ! le site Français digixo.com offre spécialement à nos lecteurs une carte SD 128 Go : achetez votre Canon G5X MkII en suivant ce lien avec le code : PHOTOETMAC  Merci qui ?

 

 

 

 


Ecrire des articles de fond (test terrain) prend énormément de temps… Mais c’est ceux-là qui vous intéressent le plus (et moi aussi). Je ne sais combien de temps je pourrais continuer à enrichir ce blog (qui existe depuis plus de 10 ans) sans rémunération directe. En effet, depuis que le Mensuel Déclic Photo a disparu, l’écriture des « tests terrain » n’est plus financée en quelque sorte).

Paypal-Donate-Button-Image

Donc pour « garder le rythme », je compte un peu sur « l’investissement » sur ce blog, que vous pourriez faire par vos dons via Paypal. Merci d’avance et bonne lecture…

 

 

 

 

BILLET PREC.
BILLET SUIV.

9 commentaires

  1. Pingback: Test terrain du Canon G5X MkII en Sulawesi - partie 1 - photoetmac.com

  2. Pingback: Test terrain du Canon G5X MkII en Sulawesi - partie 2 - photoetmac.com

  3. Jean-Claude Grouard le

    Sympa ce test et un beau voyage. As-tu fait un test de l’application Canon Digital Photo Professional Express disponible sur iPad et qui permet de développer les raws CR3 ?

    Cela permet de développer ses photos en voyage sans passer par un abonnement Adobe, beaucoup trop cher.

    J’utilise Caméra Connect avec mes 200D et 6D et ensuite Lightroom en version gratuite sur android mais qui ne traite que les vignettes jpeg.

  4. Bonjour,
    Très belles photos aux couleurs qui claquent ; et un test d’appareil très complet, j’ai rarement vu aussi « long ». Tout celà demande beaucoup de travail. Ne serait ce que de l’écrire.
    Mais qu’en est il des hautes iso. 1600, 3200? Merci à vous.
    Bien cordialement Thierry.

    • Merci du retour ! Oui, c’est très acceptable à 3200 ISO…

      De toutes façons, il n’y a pas de meilleures solutions dans cet encombrement actuellement…

      Car on a ici un des meilleurs capteur 1 pouce du moment (Sony capteur « empilé » : stacked)… Mais surtout on dispose du zoom le plus lumineux du moment (ce qui évite de devoir monter trop vite en ISO), il est équipé du 24-120 mm f/1.8-2.8 (c’est exceptionnel et c’est un très gros avantage face au zoom du Sony RX100 MKVI, qui est beaucoup moins lumineux)…

      Donc je dirais que le G5X MkII : est vraiment le meilleur choix actuellement, si l’on veut travailler dans toutes les ambiances avec un matériel ultra léger et ultra compact.

      Si l’on veut vraiment faire des photos à cette sensibilité de 3200 ISO et même plus : alors mieux vaut éventuellement choisir le G1X MkIII avec son capteur APS-C…

      Mais vraiment : cela sera inutile pour la grande majorité des photographes.

  5. Pingback: Les cinq "terribles défauts" du Sony A7R IV - photoetmac.com

  6. Le conseillerais tu pour des portraits ? Je cherche un appareil de tous les jours en complément de mon 6D que j’utilise généralement avec 135 f/2 pour les portraits.

Leave A Reply


Notifiez-moi des commentaires à venir via émail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.