web analytics

Des objectifs Canon incluant leur propre Capteur Courbe spécifique ?

20
BILLET PREC.
BILLET SUIV.

Surprise, d’après cette page repérée par Canon News, Canon aurait déposé une série de brevets pour des objectifs interchangeables, spécialement conçus pour illuminer un capteur courbe…

Fichtre alors ! Cette innovation aurait l’avantage de permettre des ouvertures extraordinairement lumineuses. Parmi les brevets de focales déposées : 

  • 50 mm f/1.2
  • 50 mm f/1.0
  • 35 mm f/1.4
  • 35 mm f/1.0
  • 35 mm f/1.2
  • 65 mm f/1.2
  • 85 mm f/1.2
  • 85 mm f/1.0
  • 100 mm f/1.2
  • 130 mm f/1.2

De tels objectifs : ça fait rêver avouez ! En plus, il y a pas mal de détails ici : Japan Patent Application 2021-043385, donc ça semble assez crédible comme possibilité…

Moi, j’imagine bien que Canon puisse concevoir des objectifs très spécifiques, avec le capteur intégré dans l’objectif ! Un capteur différent à chaque fois, idéalement optimisé pour chaque objectif… Et que l’ensemble (objectif + capteur) pourra peut-être se visser sur les EOS R… Ou alors (moins probable) : se visser sur un nouveau type de boitier dépourvu de capteur : une idée que l’on avait d’ailleurs (un peu) déjà vu chez Ricoh.

La question suivante est : ces capteurs courbes   intégreront-ils la gamme Canon EOS R ? Bientôt, ou dans Longtemps ? Ou Canon lancera-il une nouvelle gamme d’appareils ? Ou peut-être s’agit-il d’un possible compact Full Frame haut de gamme ?

 

Il semblerait que sur chaque image de focales : la ligne désignée « IP » soit le capteur courbe… Et qu’il soit à chaque fois différent. Donc j’en conclu, que le capteur est à chaque fois intégré dans l’objectif de façon fixe ! 

 


Embodiment 1 : 
Focal length 51.50 mm
F number 1.24
Half angle of view 22.79
Image height 21.64 mm
Lens length 75.01 mm
BF 9.10 mm
JPA 503043385_i_000004.jpg

 

Embodiment 2
Focal length 51.50 mm
F number 1.24
Half angle of view 22.79
Image height 21.64 mm
Lens length 74.56mm
BF 9.05 mm
JPA 503043385_i_000007.jpg

 

Embodiment 3
Focal length 51.50 mm
F number 1.03
Half angle of view 22.79
Image height 21.64 mm
Lens length 76.30 mm
BF 9.00 mm
JPA 503043385_i_000010.jpg

 

Embodiment 4
Focal length 35.00 mm
F number 1.45
Half angle of view 31.72
Image height 21.64 mm
Lens length 116.13 mm
BF 9.00 mm
JPA 503043385_i_000013.jpg

 

Embodiment 5
Focal length 35.00 mm
F number 1.03
Half angle of view 31.72
Image height 21.64 mm
Lens length 116.35 mm
BF 9.00 mm
JPA 503043385_i_000016.jpg

 

Embodiment 6
Focal length 35.00 mm
F number 1.20
Half angle of view 31.72
Image height 21.64 mm
Lens length 117.93 mm
BF 9.00 mm
JPA 503043385_i_000019.jpg

 

Embodiment 7
Focal length 65.00 mm
F number 1.24
Half angle of view 18.41
Image height 21.64 mm
Lens length 93.12 mm
BF 10.19 mm
JPA 503043385_i_000022.jpg


Embodiment 8
Focal length 82.50 mm
F number 1.24
Half angle of view 14.69
Image height 21.64 mm
Lens length 117.14 mm
BF 14.70 mm
JPA 503043385_i_000025.jpg

 

Embodiment 9
Focal length 82.50 mm
F number 1.03
Half angle of view 14.69
Image height 21.64 mm
Lens length 118.58 mm
BF 14.33 mm
JPA 503043385_i_000028.jpg

 

Embodiment 10
Focal length 97.10 mm
F number 1.25
Half angle of view 12.56
Image height 21.64 mm
Lens length 138.22 mm
BF 19.37 mm
JPA 503043385_i_000031.jpg

 

Embodiment 11
Focal length 130.00 mm
F number 1.25
Half angle of view 9.45
Image height 21.64 mm
Lens length 177.93 mm
BF 39.31 mm
JPA 503043385_i_000034.jpg

 

Embodiment 12
Focal length 31.95 mm
F number 1.24
Half angle of view 22.78
Image height 13.42 mm
Lens length 47.62 mm
BF 6.10 mm
JPA 503043385_i_000037.jpg

 
 
 
 
BILLET PREC.
BILLET SUIV.
+

20 commentaires

  1. Plusieurs choses
    – les brevets de capteur courbe existent depuis quelques années déjà
    – les rumeurs d’appareil à capteur courbe tout autant (on songe au Ricoh GR dont il se murmurait qu’il existerait un jour en version plein format, capteur courbe, f/2.4)

    Mais le souci majeur des CC, hormis la fabrication, est que leur courbure est fixe. Et ne peut donc convenir qu’à une formule optique donnée (où, en effet, le gain existe). C’est donc envisageable pour un appareil à optique fixe. Mais pas pour un ILC, surtout que ça demanderait une toute nouvelle monture, puisque le tirage mécanique changerait. Et il faudrait que la courbure soit adaptative, selon les optiques, voire pour les zooms selon la focale choisie.

    Bref, un jour peut-être pour un appareil à optique fixe, j’y crois. Mais probablement pas dans les 10-20 ans à venir pour une monture. Après, je peux me tromper.

    • Disons, que les objectifs sont pas mal détaillés… donc, ça semble un peu crédible !

      Et aussi, il y a des tas de choses que l’on ne croyait pas possibles… qui depuis le sont devenues. Donc à surveiller ;-)

    • Il semblerait que sur chaque image de focales : la ligne désignée « IP » soit le capteur courbe… Et qu’il soit à chaque fois différent.

      Donc j’en conclu, que le capteur est à chaque fois intégré dans l’objectif de façon fixe ! Et que l’ensemble (objectif + capteur) pourra peut-être se visser sur les EOS R… Ou sur un nouveau type de boitier, dépourvu de capteur… Une idée que l’on avait un peu déjà vu chez Ricoh.

  2. Tu te souviens du Ricoh GRD JF ? C’était ça : le capteur adapté à l’objectif. Tu payais le capteur avec chaque objectif !

    • Oui, et ça n’a pas trop bien marché commercialement…

      Mais si il s’agit de Canon et que l’on puisse « visser » des tels objectifs sur les EOS R actuel (donc changer de capteur ponctuellement) : cela apporte énormément d’avantages…

      Par exemple l’utilisateur d’un Canon EOS R6 (20 Mpixels) qui travail pour la presse, a soudain besoin d’une très haute résolution pour une commande de publicité : hors, il loue une semaine (ou achète) un de ces nouveau RXF 85 mm f/1.0 équipé d’un capteur courbe de 50 Mpixels : et il exploite un nouveau capteur spécifique de 50 Mpix, juste le temps d’utiliser cet objectif spécifique !

      Génial !

    • Oui, entre 2500€ et 5000 €… chaque objectif. Et alors ?

      Si il s’agit d’objectifs exceptionnels (genre un 85 mm f/1.0) : totalement inimitables et exclusifs, qui apportent un « réel plus » pour les besoins des professionnels : il y aura très certainement un marché pour ça…

      Des tas de professionnels payent déjà ce prix là pour certains objectifs « rares »…

      • 2500€ ?
        Quand on voit qu’un 85 f1.2 coûte déjà 3000€ on peut facilement imaginer qu’on s’approcherait les 5000€.

        La question que je me pose surtout c’est qui a besoin d’objectifs aussi ouvert?? Et pour quel usage?

        • Peut-être pas si coûteux… ?

          Car la conception et la fabrication pourraient être plus simple : vu que le capteur et l’objectif étant conçu dès le départ « l’un pour l’autre »… ?

  3. J’ai un peu de mal à y apporter du crédit : qu’ils puissent le faire, peut être. Qu’il y ait intérêt, j’en suis moins convaincu.

    Je suppose que ces capteurs courbes nécessiteront des objectifs spécifiques, produisant une focalisation sur une surface courbe et non dans un plan. Canon vient de mettre en service la série R et les RF. Ne serait-ce pas de la dispersion de développer une nouvelle gamme d’appareils ?

    Quant à l’intégration d’un capteur dans l’objectif, je ne veux même pas imaginer le prix de ces objectifs… Faudra peut être attendre que la technologie des capteurs se stabilise (éviter de faire des objectifs aussi « jetables » que les appareils) et que leurs coûts diminuent très sérieusement. Ne serait-ce pas créer un marché sans un volume décent de client ?

    Bref, pas tout de suite pour moi… mais j’ai toujours été mauvais avec le marc de café… Moi, en tout cas, je vote pour le capteur souple à géométrie variable contrôlée.

    • Un prix Objectif + capteur disons : entre 2500€ et 5000 €… chaque objectif, ne me choquerais pas…

      Si il s’agit d’objectifs exceptionnels (genre un 85 mm f/1.0) : totalement inimitables et exclusifs, qui apportent un « réel plus » pour les besoins des professionnels : il y aura très certainement un marché pour ça…

      Des tas de professionnels payent déjà ce prix là pour certains objectifs « rares »…

      • Effectivement. Toutefois, on est prêt à payer fort cher un objectif car il sera gardé quelques temps. Qu’en sera-t-il du capteur qui sera en l’espace de quelques misérables années bien dépassé ? C’est pour ça que j’évoquais le besoin d’une technologie stabilisée de capteurs.

        Si on veut aller dans le sens que tu évoques, ne faut-il pas partir sur un sytème très modulable et pouvoir changer également le capteur associé à la partie optique ?

        Sinon, d’accord sur le côté très « exclusif » du système qui peut trouver son marché…

        • Canon pourrait concevoir par exemple un système incluant une possibilité de mise à jour du capteur ? Via un retour en atelier (on a vu cela chez Sigma, et aussi chez plusieurs constructeur, dont Canon, pour diverse fonctions)…

          C’est une idée…

          Mais bon : je n’en sais rien du tout… Absolument tout est possible : y compris cette idée un peu folle (au départ), de capteur inclus dans l’objectif !

          Ce serait le meilleur moyen de bénéficier du meilleur capteur en fonction de l’objectif : les deux ayant été conçu dès le départ (dès le plan sur le papier) : l’un pour l’autre…

          Et du coup : avec un capteur qui n’a qu’un seul but « uniquement » être le meilleur pour une seule focale : peut-être cela permettra de baisser le cout de fabrication (de l’objectif et du capteur)… Alors que faire des capteurs et des objectifs « polyvalent » est complexe, dont plus couteux ?

          Et si l’on voit l’exemple du succès d’Apple qui a appliqué ce principe à la perfection : concevoir le matériel (même le processeur) et le système : l’un pour l’autre. Sur le M1 : c’est une réussite extraordinaire…

  4. Il semble qu’il y ait 2 possibilités.

    Le rayon de courbure du capteur étant le même que la focale de l’élément R5, il serait possible de calculer des objectifs ayant le même capteur.
    Les applications calculées dans les schémas semblent être pour des mirrorless APS-C à objectif fixe collapsable.

    Même en Anglais ce n’est pas vraiment clair.

  5. Intéressant comme idée. C’est sur que le premier truc qui vient à l’esprit c’est le tarif prohibitif probable de ce type d’objectif. Mais en y réfléchissant bien, ça pourrait également permettre de simplifier grandement la formule optique et finalement s’y retrouver (Un capteur en plus, mais du verre en moins).

    Ce qui me plait moins, c’est la durabilité de ce type d’objectifs. On peut acheter un objectif hors de prix en se disant qu’on pourra potentiellement le garder toute sa vie. Aujourd’hui on utilise encore des objectifs qui ont plusieurs décennies et qui n’ont rien perdu de leurs qualité. En manuel certes, mais optiquement c’est toujours viable.

    Là on ajoute un sérieux facteur pour nuire à la durabilité d’une optique en la complexifiant avec de l’électronique. Et j’imagine que ce type d’objectif ne pourrait pas s’adapter sur une autre boitier avec une bague d’adaptation donc c’est moins rassurant.

  6. Tant qu’a rêver un peu je verrais plutôt un capteur capable de pouvoir modifier sa courbure à la demande et de pouvoir être également totalement plat au besoin.

    Cela permettrait une intégration plus simple dans la nouvelle gamme R et des boitiers compatibles avec tout le parc optique canon.

    Au final ça ferait un super produit !

Leave A Reply




⬆︎ GO TO TOP ⬆︎