web analytics

En 2020 Canon et Sony ont vendu 4 fois plus d’hybrides que Nikon !

56
BILLET PREC.
BILLET SUIV.
Fichtre, à ce rythme il y a tout de même de quoi s’inquiéter un peu, pour l’avenir de Nikon… Vous ne pensez pas ? Lire ici : « Canon and Sony made FOUR TIMES as many mirrorless cameras as Nikon in 2020« …
 
Question subsidiaire et anecdotique : que représenteraient sur ce « graphique », les parts de marché de Fuji, Panasonic, Olympus, ou encore Pentax ? Une feuille de papier à cigarette ?
 
 
(Image credit: Digital Camera World)
 
Extrait : « Fascinating new data reveals that Canon and Sony both produced over four times as many mirrorless cameras than Nikon last year, adding some context to the true scale of each of the « big three » camera manufacturers.« 
 
MAJ : cet article chez FStoppers est tout à fait intéressant également :
 

« The headline takeaways, if you take the figures at face value, are twofold: firstly, Canon has made significant in-roads into Sony’s grip on the market, and secondly, Nikon is selling less than last year. Let’s remind ourselves of the 2019 figures (units sold):

  1. Sony: 1.65 million
  2. Canon: 940,000
  3. Fujifilm: 500,000
  4. Olympus: 330,000
  5. Nikon: 280,000
  6. Others: 240,000

The 2020 reporting doesn’t explicitly mention Fuji or Olympus, but given that there are 800,000 units unaccounted for, this broadly correlates with last year’s numbers even if total CIPA shipments shrunk by 900,000 units from 3.8M in 2019 to 2.9M in 2020. Specifically, the hit has come from Sony and possibly Fuji and Olympus.

Let’s look at those two points in more detail. There was a 24% drop in mirrorless units shipped, yet Canon has apparently increased units sold by 12%. That’s a remarkable performance in a COVID year where sales are dropping and is due in large part to the early release of the R5 and R6. Meanwhile, Sony has seen a drop of 30%, a significant dent in its mirrorless aspirations that maybe represents how competitive the marketplace is and challenging the trading conditions are. »  

Lire la suite…

 

BILLET PREC.
BILLET SUIV.
+

56 commentaires

  1. Juste un petit oubli dans cet article, les modèles concernés.
    Le gros des ventes sont des Sony A6400 et des Canon EOS Kiss M (M50) et Kiss M2 (M50 mk2). En APS-C entrée de gamme Nikon vend des réflex (Le Z50 n’était en début vente).
    On ne parle pas de ventes écrasantes de R5 et R6 en compétition avec des A7C-A7-A7R et des Z6 et Z7.
    Ce site s’apparente de plus en plus à un troll Canon.

    • Personne n’a expliqué qu’il s’agit de ventes d’hybrides Full Frame…

      La plupart des gens savent bien que le gros du marché de la photo est constitué de capteurs APS-C… Un marché d’ou Nikon est totalement absent malheureusement : grosse erreur stratégique.

      Il est probable que l’échec du Nikon One, pourrait finir (à long terme) par couler Nikon… Ils ont mi énormément d’énergie et de ressources dans le développement du Nikon One et pendant ce temps, Sony et Canon ont « sécurisé » leur part de marché sur l’APS-C mirorless…

      C’est probablement irréversible…

      • La part de marché a peu d’importance sur ce type de marché souvent à achat unique pas d’un système. Nikon est le leader en réflex bas de gamme APS-C (D3500, D5600) qui se vendent toujours très bien. Il faut maintenant passer l’offre en hybride avec le Z50 et probablement un futur Z30.

        • J’espère que Nikon sera capable de développer cette gamme d’hybrides APS-C… Z50, etc…

          Mais malheureusement : ça ne « sent pas bon »… pour le moment !

          Car les ventes de ce Nikon Z50 semblent très faibles semble-t-il (la population des utilisateurs Nikon semble assez âgée et très conservatrice. Les jeunes photographes, sont déjà partis ailleurs, il me semble).

          Les objectifs disponibles dans cette gamme sont trop trop rares… Et le plus grave : le rythme des annonces de produits APS-C de Nikon… est imprévisible. Et pour l’instant : ils ne présentent et n’annoncent rien (à part le premier modèle) !

          Par ailleurs : vu les résultats financiers de Nikon : ont-ils encore le moyen de développer cette gamme APS-C, dont la « marge » est faible (et ne présente un intérêt qu’à la condition d’être n°1 du marché) ?

          Même Canon, ne semble pas très motivé pour développer davantage leur gamme EOS M… Probablement car les gains espérés sont trop faibles pour justifier l’investissement, et le développement de nouveaux objectifs et de nouveaux hybrides APS-C.

          Tout ça me laisse craindre que la gamme APS-C de Nikon Z, reste sans avenir ? Je n’en sais rien, mais je ne suis pas très confiant…

          • Le gros de l’APS-C c’est des appareils de base avec les zooms de kit.
            L’EOS-M est une impasse, la monture n’est pas compatible avec le reste de la gamme.
            Pour celui qui veut évoluer, c’est le plus mauvais choix possible.
            A voir si Canon va faire un APS-C avec une monture R…

            • Pas d’accord… Car le monde a changé : en 2008 : les gens achetaient un reflex APS-C (à 1500 €), en se disant qu’ils allaient peut-être « évoluer » vers un reflex Full Frame un jour. A cette époque peu de choix en Full Frame, très peu d’occasion et quasiment aucune offre de Full Frame d’entrée de gamme.

              Ce n’est plus comme ça en 2021 ! De nos jours, les gens qui achètent un APS-C sont déjà beaucoup moins nombreux… Et surtout cette clientelle là : ne se dit pas qu’ils « évoluront » un jour au Full Frame, peut-être…

              En effet : ceux qui « veulent un Full Frame » (ou réfléchissent à un Full Frame) : peuvent directement acheter du Full Frame ! Car il y a énormément de choix (5 ou 6 marques), il y a des prix bas (et de nombreux modèles) d’entrée de gamme… Sans oublier « énormément » d’occasions disponibles en Full Frame… On peut quasiment débuter directement en Full Frame avec 1500 € de nos jours.

              Donc proposer une offre APS-C compatible avec le Full Frame : ne sert plus à grand chose… Et n’intéresse plus vraiment les acheteurs potentiels.

              Dans moins de 10 ans : le marché APS-C (un peu à l’image du Micro 4/3) aura quasiment disparu, ou aura été réduit à un marché de niche (pour la vidéo comme le fait Panasonic)…

              Dans 10 ans : les photographes amateurs qui auraient acheté de l’APS-C (avant 2020), achèteront plutôt des smartphone équipés de zoom « périscopiques »…

              Et moi, je ne crois pas que Canon sorte un APS-C en monture R (j’aimerais bien, mais je ne crois pas).

              Je pense qu’ils continueront à développer (doucement) la gamme EOS M encore 10 ou 15 ans au moins : ceci « parallèlement » à la monture R. Sans passerelle entre les deux… Car pour la clientelle visée par les EOS M : cette passerelle est totalement inutile. On achète pas un EOS M pour « évoluer », ce concept appartient au passé… Pour évoluer en 2021 : on commence par un Full Frame d’entrée de gamme (qui coute ce que coutait un APS-C dans les années 2010)

  2. D’un autre coté, Apple a bien réussi à survivre avec une part de marché très réduite et un chiffre d’affaire au plus bas, il y à 20 ans. Et maintenant…
    Il ne faut donc pas vendre la peau de l’ours :)

  3. Je me souviens en 2103, lorsque j ai bascule sur sony avec le Sony Ar7, ne souhaitant pas allé sur nikon. Car c était les seuls boîtiers 24×36 en 36 millions de pixel en l époque. Certain confrère se sont fichu de moi ‘, disant que sony n était pas une marque pour photographe professionnels… J en ri encore

    • Donc, 7 ans passés avec des viseurs pourris et des couleurs moches ?

      Passer à l’hybride en 2013 : c’était beaucoup trop tôt…

      Je reste sur cette position, et je ne regrette pas du tout d’avoir profité de mes reflex jusqu’en 2020 ! ! ! La bascule vers l’hybride ne pouvait à mon avis se faire avec 2019 / 2020 : la technologie n’était pas prête…

      • il y a pas une manière de faire des photos. Je fais quasi que du studio. cela ne me gène pas du tout aussi bien en portrait qu’en nature morte. et puis le côté versatile de la monture E, qui me permet de mettre aussi bien un Canon 90 TSE qu’un Leica 50 noctilux.

  4. De toute façon, les chiffres on leur fait dire ce qu’on veut :-)
    Un autre site proclame que que « Sony devance Canon et Nikon pour la production d’appareils photo hybrides » puis affirme ensuite que « Sony domine ses concurrents » et il faut prendre le temps de lire l’article en détails pour voir que Canon vend en fait à peine moins d’hybrides que Sony, sans oublier que bien sûr que les ventes hybrides+reflex de Canon et Nikon font 3 fois le volume des ventes Sony.
    Espérons en tout cas que Nikon arrivera à remonter la pente avec les modèles de la série Z. Nous avons besoin de diversité et de concurrence !

    • Exact. Nous avons besoin de Nikon et de leurs produits de qualité!

      Avec le même capteur que Sony, ils ont une colorimétrie incroyablement meilleure. Et je m’arrête là.

        • Olivier Olivier le

          Sauf qu’un Nikon n’est pas au prix d’un Leica ! On trouve un Z5 à 1500 € dont la partie photo est aussi bonne qu’un R6 ou un Sony 7 et elle sera supérieure à un Fuji APC . Entre un Fuji XT4 et un Z5 il n’ya pas beaucoup à hésiter si vous pratiquez du paysage ou portrait!

      • Oui, la colorimétrie incroyablement meilleure… c’est juste depuis les Z6 et Z7 : donc extrêmement récent.

        Avant : c’était extrêmement moche, faux et même laid !

        Et la meilleure preuve de cela : c’est le changement de cap à 360° qui a été opéré avec les Z, qui démontre qu’ils étaient totalement dans l’erreur auparavant… Même les Nikonistes qui adoptent les Z, découvrent soudain (stupéfaits), que leurs couleurs étaient « moches » avant…

        Alors qu’ils avaient une totale confiance dans Nikon ! Cette découverte à contribué à « abimer » fortement l’image de Nikon auprès de certains de leurs fidèles utilisateurs…

    • Oui, c’est toute la problématique des statistiques… mal présentées, on leur fait dire ce qu’on veut (les stats sont une vrai science). Il existe même une religion qui a démontré que le réchauffement climatique était corrélé avec la disparition des pirates.

      Plus sérieusement, ce genre de statistiques font mal à Nikon. Non pas parce qu’elles démontrent la faiblesse de Nikon, mais parce qu’on introduit un doute dans l’esprit de l’acheteur sur l’avenir de Nikon : ajouter un petit coup de pouce à une réalité et l’affaire est faite (effet meute ou autre ?).

      JF, je n’attaque pas ton article mais la conclusion de l’article que tu reprends. Car les données exploitées ne sont pas présentées : est-ce tout ML confondu ? En ce cas, un résultat peu étonnant, mais on ne peut pas en conclure que Nikon va mal (ie. pas sur ces stats, dans la réalité, je n’en sais strictement rien).
      D’ailleurs, le site parle de production et non de vente. Peut être pourrait on explorer les stocks d’invendus et peut être Sony et Canon ont d’énormes immobilisations financières ? Absurde, n’est-ce pas ? Ça l’est. La seule différence entre mon propos et l’article est que je ne peux m’appuyer sur un élément concret qui permet au lecteur de se dire « en effet… y a un truc… ».

      Il y a eu une excellente vulgarisation sur Arte il y a quelque temps sur la fabrique de l’ignorance.

      • La ou tu as raison : c’est que le monde est « guidé » par les statistiques… Même fausses ou incomplètes. Les gens se font une idée à partir de ce qu’ils croisent comme information.

        Cela dit : il faut savoir que les information sont plus ou moins juste / ou fausses, au profit de tout le monde… Le lendemain, après avoir lu cette infographie, un acheteur potentiel va tomber sur une autre statistique qui viendra contredire celle de la veille.

        Ce qui je veux dire, c’est qu’il n’y a pas un « complot » de statistiques qui visent à fuir à Nikon. Il y en a autant qui nuisent à Canon, à Sony etc…

        A la fin, l’acheteur qui a « du nez », fini bien par sentir la tendance : il n’y a jamais de « fumée sans feux » ! On sent bien que Nikon est en chute libre, maigres d’intéressantes innovations récentes, on est pas certain qu’ils possèdent de quoi redresser les comptes…

        Car il y a les statistiques (que l’on peut « relativiser », mais aussi les « résultats annuels » qui sont assez normés et difficilement contestables. Et même les licenciements ou les fermetures de bureau local dans certains pays…

        Sans oublier ce que l’acheteur peut « toucher » dans sa boutique : la fréquence des nouveaux produits, leur nombre et leur caractère innovant…

        Cela fait des années que Nikon « inquiète » : les statistiques (même si elles sont à prendre avec des pincettes), viennent noircir un peu plus (et confirmer un peu plus), un tableau très inquiétant…

        On a déjà vu ce processeur avec Olympus, d’ailleurs… Je ne dis pas que Nikon aura le même destin qu’Olympus (car ce n’est pas la même chose du tout). Mais durant plusieurs années : un vaisseau d’indices inquiétants avaient pu préparer les utilisateurs de Olympus à ce qui allait arriver.

        L’intérêt d’un site d’information : est de mettre en « évidence » ces indices. Après aux utilisateurs de décider si ils préfèrent quitter le navire avant le naufrage (éventuel), ou si ils conservent une totale confiance dans la marque qu’ils ont acheté.

        A mon avis, il y a un début de « perte de confiance » de la part de certains utilisateurs Nikon. D’ailleurs moi si je devais débuter un équipement de la base en ce mois de mars 2021 : je ne suis pas certain que Nikon ferait partie de mon choix final. Même si objectivement le Nikon Z6 II, ou le Z5 sont objectivement très réussi et bien placés financièrement.

        • Merci de ton retour. Oui, tu as raison, à la relecture, mon commentaire est plus tourné manipulation que je ne le souhaitais et que je ne le pense.

          Je crois bien plus à l’effet de meute. Nikon est le faible du moment et il y a moins de chance d’être contredit en soutenant cette thèse que l’inverse (toujours se rappeler du « et pourtant elle tourne »… être à contre courant est dangereux). Aujourd’hui c’est Nikon. Ce qui est amusant et dramatique : Nikon (comme toute autre société) dépend de sa capacité à convaincre de sa capacité à être présent pour l’avenir, or plus cette capacité est remise en cause, moins il est facile de convaincre et plus la capacité à assurer l’avenir est compromise.

          En exploitant les mêmes données sources, sans prise de recul, on arrive tous aux mêmes conclusions (sans compter qu’il est rassurant de se dire qu’on a le même résultat que ses collègues…). Ce problème arrive parfois dans les milieux professionnels de la recherche, alors dans les autres milieux… Des fois, ça se fait tout naturellement et des fois c’est juste une petite pichenette placée où il faut et quand il faut (c’est un métier aussi)…

          A titre personnel, qu’est ce que j’en pense ? Aucune réalité. J’ai un Z7 I et un R6 (svp, ne pas me dire que c’est n’importe quoi, je le sais même si je sais pourquoi que je l’ai fait). Honnêtement, le Z7 n’a pas à rougir devant le R6. Alors, oui, le R6 a une sacré longueur d’avance, sur certains points spécifiques (l’AF dynamique notamment), mais pour le reste, le Z7 en a à offrir et nous ne sommes pas sur une même génération (Z7 I ou II). Dans les deux cas, si la photo est ratée, c’est, dans 90% des cas la faute du photographe et non de l’appareil photo. Notre incapacité à reconnaitre nos limites suffisent-elles à expliquer les méventes de Nikon ? :-p

  5. Quel est l’intérêt d’un tel article rédigé par un ambassadeur (officiel ou officieux) de Canon…
    Depuis que le palais de L’Elysée se mue en centre d’étude épidémiologique tout le monde à le droit de se muer en analyse économique..même si ça sent très fort la pub rédactionnelle
    Ceci étant en quoi cela fait il avancer la compétence de la pratique photo…?

    • L’intérêt c’est juste l’information… sur une réalité. Mais personne ne vous oblige à en prendre conscience.

      L’intérêt d’un site d’information : est de mettre en « évidence » des indices. Après c’est à vous utilisateurs de décider si vous préférez quitter le navire avant son naufrage (éventuel), ou si vous conservez une totale confiance dans la marque dans laquelle vous avez investi…

      A mon avis, il y a un début de « perte de confiance » de la part de certains utilisateurs Nikon… Qui se ressent dans les chiffres de ventes. Autant que dans les discussions. Et dans ces statistiques aussi…

      D’ailleurs moi si je devais débuter un équipement de la base en ce mois de mars 2021 : je ne suis pas certain que Nikon ferait partie de mon choix final.

      Même si objectivement le Nikon Z6 II, ou le Z5 sont objectivement très réussi et bien placés financièrement. Mais, on préfère généralement investir dans une marque qui donne confiance en l’avenir…

      L’intérêt de cet article est de questionner cette confiance. Je constate qu’elle est très relative pour certain lecteurs. Même si d’autres ne doutent en rien de l’avenir de Nikon.

      Je précise enfin que je souhaite à Nikon de se « relever » très rapidement : car la concurrence profite toujours aux utilisateurs des autres marques (en les obligeant à progresser).

      Il faut reconnaitre que c’est l’essor et le succès des mirorless de Sony, qui a obligé Canon et Nikon à innover… Canon a réagi plus efficacement que Nikon, en développant sa gamme EOS M (ceci explique leur seconde place).

      Nikon a totalement raté ses Nikon One : ce qui explique leur part de marché catastrophique pour les Mirorless (en général)… C’est tout !

  6. C’est quoi l’intérêt de ce genre de billet ?
    Au niveau photo, je précise …
    Ça fait des clics, des vues, ça nourrit son homme et c’est tout. Triste.

    • Rien ne vous oblige à lire ce genre d’article bien entendu ! Je rappel que ce site est gratuit, sa fréquentation libre et sa lecture facultative…

      Mais ce que je constate c’est que ce genre d’article passionne les gens… Et même vous ! Puisque vous avez posté ce commentaire.

      Alors que je ne me souviens pas que vous ayez posté un commentaire sur mon précédent article « de conseils photo » par exemple : STREET PHOTO : OUBLIEZ CES TABOUS PHOTOGRAPHIQUES !

      https://photoetmac.com/2021/03/street-photo-oubliez-ces-cinq-tabous-photographiques/

      En 15 ans, on a déjà connu le rachat de Minolta, l’arrêt de Samsung, la vente d’Olympus… L’agonie à petit feux de Pentax (lente et progressive). Qui peut dire ou en sera le marché de la photo traditionnel dans 15 ans ?

      Cette question est tout à fait passionnante, je trouve. Mais si elle ne vous intéresse pas : c’est votre droit !

  7. Je ne commente même plus ce genre d’informations,
    Rien à voir avec la pratique photo dont ce site s’éloigne de plus en plus.
    Seulement colporter les ragots du web pour accumuler des clics, pathétique…

    • Vous oubliez très vite les excellents dossiers de JF agrémentés de très belles images!

      Il y a de la qualité ici, sinon vous n’y seriez pas…

    • Ces informations ne vous intéressent peut-être pas… D’accord !

      Mais ce ne sont pas des « ragots » du web, pour autant ! C’est juste l’état du marché de la photo.

      Cela ne me fait pas forcément plaisir de constater ce lent et (semble-t-il) inéluctable déclin de Nikon.

      Mais je trouve que c’est tout de même un « fait marquant » de notre époque. Et le sujet passionne tout le monde semble-t-il, à en juger par le nombre de commentaires sous cet articles !

  8. Il n’y a PAS a tortiller des fesses.
    Concrètement presque aucun matériel CANON n’est disponible en Europe alors que le réseau de distribution de Sony lui ne sembl pas touché par la crise Covid.

    Donc pour vendre ou acheter il faut deja que le matériel soit disponible en boutique et sur internet.

    • Je constate c’est que ce genre d’article passionne les gens… Et même vous ! Puisque vous avez posté ce commentaire.

      Alors que je ne me souviens pas que vous ayez posté un commentaire sur mon précédent article « de conseils photo » par exemple : STREET PHOTO : OUBLIEZ CES TABOUS PHOTOGRAPHIQUES !

      https://photoetmac.com/2021/03/street-photo-oubliez-ces-cinq-tabous-photographiques/

      En 15 ans, on a déjà connu le rachat de Minolta, l’arrêt de Samsung, la vente d’Olympus… L’agonie à petit feux de Pentax (lente et progressive). Qui peut dire ou en sera le marché de la photo traditionnel dans 15 ans ?

      Cette question est tout à fait passionnante, je trouve. Mais si elle ne vous intéresse pas : c’est votre droit !

  9. Justement, vos conseils photos me passionnent. Vos photos sont superbes et pour moi, en terme de pratique photo vous êtes un exemple à suivre, mais relayer ce genre d’info, TOUJOURS dans le même sens, fait que vous perdez en crédibilité. Ce n’est que mon avis.
    Peut être que Nikon souffre, vends moins, communique mal ? Sur ce dernier point, je suis le premier à m’en plaindre, mais un peu de place au doute ? Non ? Juste penser que peut être qu’ils ne s’éparpillent pas et restent concentrés sur leur petit savoir faire. Nikon comparée à Canon et Sony est une petite boîte. S’ils doivent couler, comme Minolta et Pentax, ils couleront. Ce naufrage n’a pas besoin de polémique qui n’apporte aucune réponse.
    Faites ce que vous savez faire, vous le faites tellement bien. Parlez nous photos, technique, point de vue, mise au point, cadrage, contrastes, post-traitement… s’il faut un jour que je shoote avec un Sony ou un canon… je le ferai. Comme en vélo ou en ski, j’avoue que ce n’est jamais le matos qui m’a limité, mais plutôt mes possibilités. Votre blog est le blog d’un pro dont on s’abreuve de conseils et d’expérience. Ne salissez pas votre blogue en relayant des infos dont beaucoup se foutent et dont beaucoup, dont je fais partie, s’agacent. Ou bien élevez le débat…
    Vous ressemblez un peu à Federer qui se gaussait de la faillite d’Adidas, parce que Nike c’est tellement mieux… le lien pour acheter, c’est par la cher’s lecteurs…. sérieux Jean François, tu vaux mieux que ça. Ton blog est un des meilleurs qui soit et tu balance ce genre de scorie…

    • Disons que je crois qu’il est important que les futurs acheteurs soient parfaitement informés de la situation de Nikon, avant de se décider pour une marque…

      Si Nikon doit couler (ou simplement perdre de plus en plus de terrain), dans les 10 pu 15 ans à venir (ce qui est une possibilité, comme cela a été pour Olympus) : et bien mieux vaut être prévenu… Et le lecteur qui auront choisi une autre marque en lisant mon article, me remercieront de les avoir influencé » indirectement.

      J’écris ici les conseil que je donnent à un ami, lorsqu’un ami m’appel pour me demander quoi acheter… Je lui explique par exemple que le Nikon Z5 est très bien placé au niveau rapport qualité / prix.

      Mais que dès qu’il voudra acheter un 35 mm, un 50 mm et un 85 mm pour compléter : cet avantage sera annulé (et plus que annulé), par le cout des objectifs… Donc que au final son Nikon Z5 lui reviendra plus cher qu’une autre marque.

      Et je lui explique enfin que j’ai un doute sur l’avenir de Nikon… pas tout de suite. Mais à moyen / long terme.

  10. Nikon n a surtout pas vu venir sony et ses hybrides avec un très bon positionnement d amateur à pro. Avec les entre autre a7 a7s et a7r, a1, apsc etc… Et l engouement que cela a provoqué avec pourtant des batteries faiblardes et visée brouillonne. Mais par contre, coup de maître sur la monture à faible tirage et intercomptatibilté avec les autres marques.

  11. Oh les gars ,JF donne des infos et c’est toujours intéressant d’en prendre connaissance , vos critiques sont à mon avis malvenues , son blog est pour moi un des meilleurs , il est riche d’infos et de conseils et comme le dit Marco «  il y a de la qualité ici sinon vous n’y seriez pas » Et Je ne défends pas canon en disant ça , je suis chez Olympus, et j’y reste encore malgré leur rachat . Continue comme ça JF

    • Merci de tes encouragements ;-)

      Dire qu’il a fallut que je supprime des commentaires « d’insulte » (oui, carrément des insultes) sur cet article… C’est assez lamentable et ça en dit long sur le bêtise humaine.

      • J’espère que vous ne parlez pas de mon commentaire du 31 mars, en réponse à MARCO, dans lequel je disais que autant certains billets étaient excellents autant celui-ci tombait bas.
        Parce que je ne vois pas ce qu’il y a d’insultant là-dedans et pourtant il a été supprimé …

        Mais si vous avez reçu des insultes, j’en suis comme vous navré.

  12. Comparer Nikon et Canon en se basant seulement sur leurs ventes est une idiotie…
    Nikon : 25 000 employés
    Canon : 200 000 employés… 8 fois plus
    Donc quand Canon vendra 8 fois plus que Nikon on pourra en reparler :D :D

    • Oui, enfin c’est normal : Canon fabrique aussi des imprimantes, du matériel médical, des caméra de surveillance pour l’industrie, ils fabriquent leur propres capteurs et encore plein d’autres choses (même des satelites)… C’est donc totalement normal vu l’ampleur de leurs activités : c’est juste une très grosse boite de high tech.

      Ce sont eux qui déposent le plus de brevets aussi : de toutes les boites Japonaises…

      Si il fallait comparer : on choisirait de comparer la « Division photo de Canon » (qui n’est qu’une fraction de Canon), avec la division photo de Nikon…

      • Et c’est « marrant », je n’achète ni Canon pour la photo (Nikon), ni pour les imprimantes (Epson), ni pour le scanner (Epson). Mais comme beaucoup j’ai commencé Canon (photo et imprimantes) ;-)

  13. Ce que je constate, c’est que Sony a bien de sortir ses hybrides plein format à cette époque. Si ils avaient sorti il y a 2ans et demi son premier hybride, il n’aurait pas eu autant de parts de marché.
    Toutes les stats confirment que Sony est premier et Canon second.
    Nikon résiste grâce à ces ventes en réflex. Ils doivent encore convertir son parc réflex vers l’hybride.
    Fujifilm est 3eme dans les hybrides. Ils ont une carte à jouer. Phagocyter les possesseurs Olympus.

    • Oui, Sony a été malin…

      Ils ont bien fait de commencer très tôt leur offensive sur l’hybride Full Frame (dans leur intérêt : cela a été très intelligent)

      Ce qu’il ne veut pas dire qu’il était intéressant pour un photographe équipé d’un bon reflex, d’acheter un de ce hybrides trop tôt.

      A mon avis, il fallait mieux éviter tout ce qui a précédé le Sony A7 III (et ce modèle y compris : franchement son écran, son viseur, sa colorimétrie, beurk…)

  14. Justement, du fait de la taille de la firme et de sa diversité, je soutiens que la puissance commerciale de Canon n’a rien de commun avec celle de Nikon. Il reste que Nikon dispose d’un savoir faire reconnu et se montre capable de produire une grande qualité. Si la cohérence commerciale n’est pas au rendez vous, la cohérence pour l’utilisateur se tient. Nikon tape moins large car ils n’ont probablement pas la possibilité de sortir autant de produits qu’il ne le faudrait pour équiper le plus grand nombre, de l’amateur qui ne fait que quelques dizaines de photos par an, au pro qui en sort plusieurs centaines par jour.
    Nikon ne dispose pas des mêmes possibilités que Canon. Ceci, assorti de quelques erreurs de vision stratégique et d’une tendance à se perdre vers des produits dont je ne comprend pas l’utilité (50 mm de 0,95???), fait qu’on ne comprend pas toujours : pourquoi toujours pas de 70-200 compact ? Pas de Z8 ? pas de 105 macro ? Pas de pancake ? La réponse est elle dans la taille de la firme ?

    En tout cas, j’utilise aussi bien du Nikon hybride (a moi) que le Canon r6 (ma compagne). Il y a du bons et des choses agaçantes dans les deux. A part la vivacité de l’af, les deux se valent.

    J’ai peur qu’à communiquer uniquement sur les difficultés de Nikon, on ne finisse par effrayer la clientèle potentielle qui forcément ira ailleurs, aggravant ainsi les mauvais résultats.
    Je viens d’apprendre (info à vérifier) que le Canon Rf 2,8 70-200, topissime en terme de compacité, ne serait pas compatible avec les multiplicateurs rf ? À absolument vérifier JF. Si c’est vrai, je veux bien un billet là dessus.

    • Bien entendu, les deux Canon RF 70-200 mm f/4 et f/2.8 ne sont pas compatibles avec les multiplicateurs x1.4 et x2 : c’est normal, car ces deux objectifs sont « compacts » : il n’y a pas de place à l’arrière pour le « fut » du multiplicateur… Le cahier des charges impliquait la « compacité maximale », au détriment de l’utilisation du multiplicateur.

      De toutes façons, j’ai renoncé à utiliser des multiplicateurs x1,4 depuis longtemps temps : pas assez bons, généralement… Cela dit, si l’on veut un zoom plus polyvalent avec un range focale plus ambitieux (et plus encombrant) : il y a du choix (et probablement d’autres choix arriveront également)…

      Pour revenir aux « info » anxiogènes sur l’avenir de Nikon : il ne s’agit pas de « communiquer » (ce qui est le boulot des marques), mais d’informer… Ensuite aux lecteurs de faire leurs choix.

      Par exemple pour prendre un cas extrême : ils serait « mensonger » de ne pas avertir les lecteurs, que Pentax « semble » au bord de l’agonie en ce moment (j’écris « semble », car je n’en sais rien). Mais en tous cas les « apparences » sont contre eux (peu de produits annoncés, pas d’hybrides)… Aux lecteurs d’en tirer des conclusions.

      Concernant Nikon : beaucoup de signes sont « peu rassurants ». On ne va pas les cacher ! Aux lecteurs d’en tirer des conclusions. Ou pas !

      • Pour Pentax, je ne sais pas si ils sont à l’agonie mais le CEO a récemment mentionné que le plan était de maintenir la marque à l’intérieur de Ricoh (pas de vente envisagée)…

        C’est vrai que les lancements de nouveaux produits sont moins fréquents, mais au moins ils en sortent toujours!

        Pour les hybrides, leur stratégie est claire: ils se concentrent sur les DSLR. Je suppose que leur pari est qu’il y aura toujours un marché pour les viseurs optiques suffisamment important pour supporter un petit fabricant. Marché d’ailleurs rapidement abandonné par les gros noms (Canon Appears to Be Rapidly Discontinuing Popular DSLR Lenses https://petapixel.com/2021/03/31/canon-appears-to-be-rapidly-discontinuing-its-dslr-lenses/). Reste à voir ils gagneront leur pari ou pas… Mais bon, tant qu’à aller sur le marché déjà sursaturé des hybrides, ce n’est peut-être pas vous non plus… Si les déboires de Samsung, Olympus et même Nikon démontrent quelque chose, c’est que les hybrides sont d’assurer la prospérité et la pérennité d’un fabricant.

        Bref, je pense que Pentax ne désire tout simplement pas jouer dans la même cour que Canon, Sony, Nikon et Fuji et on ne peut pas vraiment comparer le succès selon les mêmes critères. C’est une niche (les DSLR) pouvant s’avérer tout à fait viable dans la mesure où le but n’est pas de vendre des millions de boitiers hybrides d’entrée de gamme à monsieur et madame tout le monde… On verra bien…

  15. C’est là qu’on voit qu’il y a les 3 gros (Canon/Nikon/Sony) … et le reste (Fuji, Olympus, Panasonic, Pentax) !
    Après les chiffres de vente c’est une chose, mais ce qui compte vraiment c’est les sous que ça leur rapporte par rapport aux sous qu’ils y ont mis :)
    Ex : On peut vendre 1000 appareils avec une marge de 1 euros ou 1 appareil avec une marge de 1000 euros, c’est kiff kiff au final pour l’entreprise

    PS : est-ce que les appareils « hybrides vidéo » de Panasonic sont considérés comme des appareils photo ou pas et rentrent dans ces chiffres de vente ? (ex : le S1H, certifié Netflix)

    • Soyons conscient que plus la « série » est modeste en nombre d’exemplaire… (typiquement Fuji, Olympus, Pentax…)

      …et plus le bénéfice par exemplaire vendu, diminue !

      On peut suspecter que Canon et Sony (vu le nombre d’appareil vendus), font les plus gros bénéfices par appareils vendu.

  16. « Soyons conscient que plus la « série » est modeste en nombre d’exemplaire… (typiquement Fuji, Olympus, Pentax…)
    …et plus le bénéfice par exemplaire vendu, diminue ! »

    Euh ça c’est faux par contre…
    Le contre exemple est Hasselblad (ou même Leica) : très peu de ventes, mais que du très haut de gamme avec de très grosses marges
    Et c’est pareil pour toutes les marques de luxe, c’est même le modèle économique du monde du luxe : prix très élevées, grosses marges, mais très faibles volumes de vente (c’est pour ça que l’image de marque est ULTRA importante pour ces marques là du luxe, sinon personne achète leur produit, vendu bcp trop chers objectivement que leur vraie valeur/cout de fabrication)

    Bon après, l’idéal c’est Apple biensur : produits très cher (luxe) mais vendus à la pelle avec des marges énormes -> jackpot !

    • « Soyons conscient que plus la « série » est modeste en nombre d’exemplaire… (typiquement Fuji, Olympus, Pentax…)
      …et plus le bénéfice par exemplaire vendu, diminue ! »

      Si, évidement c’est très largement juste… Ce qui est totalement une évidence économique (et mathématique) et c’est d’ailleurs démontré par toute les industries, dans tous les domaines.

      « Le contre exemple est Hasselblad (ou même Leica)… » : ce contre exemple, ne vaut, que pour des « série réduites » à condition que le prix soit extraordinairement élevée (ce qui compense et même plus) le surcout lié à une petite série… Bien entendu !

      Mais si l’on vend au même prix que les autres (plus ou moins) : alors les gains par exemplaires dégringolent, au fur et à mesure que le nombre d’exemplaire fabriqué en vendu dégringole…

      C’est bien pour cela que les constructeurs automobiles se « regroupent », pour partager des « bases » communes, et ne changer que la carrosserie entre modèles de différentes marques.

Leave A Reply




⬆︎ GO TO TOP ⬆︎