web analytics

5 raisons de préférer les capteurs Full Frame ?

31
BILLET PREC.
BILLET SUIV.

Dans cette vidéo, ce photographe de mode / YouTuber (ou l’inverse ?) explique pourquoi il préfère le utiliser des appareils Full Frame.

Cinq principales raisons principales à ce choix… que l’on peut détailler ici. Alors : la vraie photo, c’est au Full Frame (comme je l’ai toujours pensé), ou pas ? Mais avant de trancher, relire à ce sujet un de mes articles récent les plus intéressants : En 2021 : rester en reflex ou passer en hybride Full Frame ? Voyons de près : ces cinq bonnes raisons pour lesquelles préférer le Full Frame… (il en existe peut-être d’autres).

 


Premièrement : le bokeh…

Oui, je sais, il n’y a pas que le bokeh dans la vie, je l’ai d’ailleurs souvent expliqué ici. Mais il n’empêche : vos clients (ou vos amis), aiment et préfèrent généralement vos image avec un fort « bokeh ». Ils en raffolent et en demandent toujours plus… C’est pour cela que des des objectifs comme les EF 50 mm f/1.2 L et EF 85 mm f/1.2 L étaient sans équivalent en APS-C et restaient des « must » : les préférés des photographes de pub ou de mariage.

Désormais les RF 50 mm f/1.2 et RF 85 mm f/1.2 le sont encore plus. Le Full Frame est devenu encore plus intéressant grâce aux hybrides : car les les difficultés de mise au point (sur l’oeil) ont quasiment disparues…

 


Secondement : la plage dynamique…

Oui les plus grand capteurs sont sensé délivrer une meilleure plage dynamique. Si vous êtes un bon technicien et que vous savez parfaitement exposer vos images (ce qui est objectivement devenu assez facile depuis 10 ans) : alors vous n’avez pas grand chose à faire d’une plage dynamique « un peu meilleure » (ça aussi je l’ai souvent répété ici)…

Mais plus vous êtes mauvais photographe et plus cette « plage dynamique » vous permettra de rattraper vos erreurs. En ce sens : un capteur Full Frame est d’une grande aide pour les débutants. Il auront plus de facilité à rattraper leurs erreurs d’exposition…

 


Troisièmement : le choix d’objectifs…

Personnellement je trouve que c’est spécialement au niveau des grand angles et spécialement des grands angles à très grande ouverture que le Full Frame « fait la différence ». Relire : Quelles focales choisir pour quelle Photo ? 

Rappelez-vous que vous devrez appliquer un coefficient à l’ouverture et à la focale de vos objectifs APS-C ou Micro 4/3, afin de comprendre à quoi il correspondraient, en Full Frame. Et je vous engage à consulter nos pages consacrées à ce sujet (souvent polémique) : Appliquez le coefficient à la focale et… à l’ouverture. Mais aussi  En finir avec les Fake News à propos des équivalences entre capteur.

Et  Tableau des équivalences de focale, d’ouverture et d’ISO. Il y a aussi ce tableau comparatif datant de 2019, pas forcément à jour mais intéressant : Combien coute un équipement Full Frame complet dans chaque marque ? Et l’on comparera avec celui-ci Combien pour un appareil Photo APS-C selon les marques.

 


Quatrième raison : plus de recherche et développement… 

Il est un fait que les marque leader de la photo investissent actuellement beaucoup plus dans la recherche et le développement : sur les système Full Frame (Canon, Sony, Nikon)… Et même moyen format (comme Fuji ou Leica)… que dans les systèmes APS-C, Micro 4/3 ou encore plus petits (les Nikon One à capteur 1 pouces n’ont jamais décollé)…

 

 

Les marques qui défendaient exclusivement les petits capteurs comme Olympus : ont arrêté de la faire dans dans le pire des cas (Olympus, ou série Nikon One)… Ou se sont lancé dans le Full frame parallèlement (comme Panasonic), ou encore se sont lancé dans le Moyen format carrément (comme Fujifilm) : ce qui aurait tendance à démontrer que l’avenir est décidément beaucoup plus tourné vers les grands capteurs que les petits… Fujifilm GFX 100S : APS-C, Full Frame, ou Moyen format ?

Et lorsque l’on est un photographe geek : on veut profiter du meilleur AF, des meilleurs objectifs et de toutes les nouveautés… Il est un fait que les nouveaux objectifs les plus innovants : sont en général des Full Frame (si l’on pense aux RF 70-200 mm f/2.8 compacts de Canon, ou du RF 85 mm f/1.2 L USM DS).

 


Cinquième raison : toujours davantage de pixels…

C’est un fait : les grand capteurs permettent d’embarquer plus de pixels, tout en préservant les performance lors de l’augmentation des ISO. car plus c’est gros, plus c’est bon.

D’ailleurs pourquoi s’arrêter au Full Frame ? Si l’on augmente encore la taille du capteur : on peut accéder à 100 Mpixels désormais… Si du moins : financièrement vous pouvez vous le permettre.

Sauf que… non ! Vous ne pouvez pas vous le permette financièrement (très probablement) ! Pour l’immense majorité des photographes : aller au delà du Full Frame est tout simplement impossible et déraisonnable… Prenez donc votre calculette et faites vos compte : en intégrant les 3 ou les 4 objectifs dont vous avez « vraiment » besoin… Rêver c’est bien : mais la réalité vous rattrapera très vite.

Vous découvrez que le Full frame est la limite raisonnable, au delà de la quelle vous ne pourrez jamais aller…  Grace à sa diffusion en « grande série » ; le format Full Frame s’est imposé à la longue comme le « juste milieu » entre : le facteur performances d’une part… et le facteur prix. Du moins pour l’immense majorité d’entre nous ! Car au delà du Full Frame : l’augmentation des coups devient exponentielle…

D’une part pour des questions physiques de « fabrication » et de matière première. Mais aussi pour des question de « taille de série » et de nombre d’exemplaires fabriqués… En dessous d’un certain nombre « critique » d’exemplaires vendus : la coût de fabrication d’un objet le rend « non rentable » pour son fabricant. Donc pour les acheteurs…

 

 

 

BILLET PREC.
BILLET SUIV.
+

31 commentaires

  1. Hello!

    « Vous découvrez que le Full frame est la limite raisonnable, au delà de la quelle vous ne pourrez jamais aller…  »

    Oui, pour l’instant… mais peut être qu’un jour le MF tuera le FF comme tu dis aujourd’hui que le FF tue l’ APSC ou le M4/3!

    A propos de M4/3: il n’y a pas que la taille de capteur qui importe; les Olympus OM D M5 et M1 disposent de fonctions qu’aucun APSC, FF ou MF ne propose.

    Exemple: le focus stacking, possible en interne du boîtier qu’aucun FF hormis le Lumix S5 (mais est-ce en interne?) ne fait; pour un amateur quel bonheur!
    Et puis le live composite, la fonction haute résolution…

    La vraie photo c’est celle que je voulais faire… et que j’ai réussi à faire! Rien à voir avec le capteur!!!

    • Bof, bof, bof : le focus stacking est un peu un gadget (que Olympus et Panasonic ont ajouté à leurs boitiers, à une époque ou vraiment l’attrait des Full Frame et même des APS-C commençait à vraiment faire du tord aux appareils Micro 4/3)…

      Depuis le Focus Stacking est apparu sur plusieurs appareils Full Frame. Notamment le Canon EOS RP : en février 2019…

      Et sur les Canon EOS R6 et EOS R6 : en aout 2020.

      Lire dans le détail : j’en parle ici… A lire, le Test terrain du Canon EOS R6 : https://photoetmac.com/2020/07/canon-eos-r6

      A lire, le Test terrain du Canon EOS R6

      https://photoetmac.com/2020/07/canon-eos-r6

      • Gadget???

        En macro certainement pas, en paysage c’est pas mal non plus… parmi les meilleures photos macro que j’ai pu voir la majorité étaient prises au M4/3!

        Pour un amateur, ne pas avoir à passer par logiciel est un plus.

        En attendant, si les FF suivent – poussivement – la tendance c’est qu’il y a une raison.

        • Oui, oui, c’est une petite fonctionnalité supplémentaire…

          Mais c’est totalement anecdotique !

          La photo existe depuis 182 ans… Le Focus stacking existe depuis quelques années seulement ! Et pourtant, il ne nous avait pas beaucoup manqué jusqu’à présent…

          Dans quelques années : on le trouvera sur tous les appareils, Full Frame ou Micro 4/3), même sur les Smartphones…

          Ce n’est pas une spécificité propre à tel ou tel format… Simplement une bonne idée que Olympus a eu avant les autre (bravo à Olympus, même si ça ne les a pas trop aidé ;-)

        • Quand au 24×36 : il existe depuis 108 ans (à peu près en 1912)… A mon avis pas sans raisons !

          Car il y a une taille idéale pour les voitures, pour les marteau, pour les épées, pour les fourchettes… En fonction de certaines contraintes physiques, ou réalitées technologiques.

          Par contre : le Micro 4/3, existe depuis… 12 ans

          On verra si il est aussi populaire que actuellement, dans 12 ou dans 24 ans !

          A voir si les progrès de la technologie des capteurs permettra vraiment un jour de considérer le 24×36, comme « trop gros »… D’autant que les appareils les plus inovants de notre époque sont plus souvent à base de « grand capteurs », que de petits…

          • Fonctionnalité supplémentaire pour vous!
            C’est fou comme vous ne considérez les fonctions d’un appareil uniquement selon vos besoins à vous.
            Le fait que ça n’existe que récemment importe peu quand vous êtes utilisateur de la fonction et certains photographes ne pourraient plus s’en passer aujourd’hui, compte tenu de leur pratique.
            Dans quelques années le FF sera l APSC du MF et aura intégré les fonctions « anecdotiques » développées par les précurseurs…

            • Bien entendu : « fonction anecdotique » selon moi ;-) et pas mal d’autres !

              Mais chacun voit midi à sa porte… Et je trouve ça très bien que le Focus Stacking existe. D’ailleurs je me suis déjà amusé avec. Et je trouve ça génial.

              Mais désolé : cela n’est relativement inutile (pour moi et pour 99% des photographes)… Et même si c’est très utile pour les amateurs de Macro (qui reste une niche microscopique de la photo) : cela reste totalement anecdotique pour le photo en général (pas seulement pour moi)…

              Déjà vis à vis de l’histoire de la photo (depuis 108 ans).
              Et même face à l’histoire de la photo numérique (depuis 21 ans).

              Mais peu importe ! Si la fonction vous semble importante : rassurez-vous, on la retrouvera sur de très nombreux appareils. Puisque elle est très simple à ajouter, grâce au numérique.

              Et que effectivement des pionniers l’ont inventé. Mais les pionniers n’inventent pas que des choses utiles. Les pionniers vont aussi explorer des terrains qui resteront déserts : car ce sont des pionniers…. Qui cherchent et qui trouvent (pas toujours)… Et trouvent des choses : pas toujours utiles pour le plus grand nombre. Mais heureusement qu’ils sont là : bien entendu….

              Des fonctions « numériques » dans ce genre : il en existe des dizaines… Dont on a « plus ou moins » besoin.

              Par exemple : la photo « animée » (mini vidéo de 1sec.), que l’on a retrouvé sur les Nikon One à une époque, ou qui existe sur les iPhone, et qui n’intéresse pas grand monde… c’est un exemple de tous ces gadgets numériques : qui sont sympa et rigolo mais qui ne changent pas fondamentalement ce qu’est la photo.

              Autre exemple : le Dual Pixel RAW de canon : qui permet d’affiner la mise au point en post traitement (la décaler un peu en avant ou en arrière après la prise de vue)… Totalement anecdotique aussi pour 99% des photographes ! Mais rigoureusement indispensable à 1% des photographes…

              • Exactement!

                Le numérique permet de satisfaire des « besoins » qui n’en étaient pas jusqu’à ce qu’ils soient inventés…

                Je ne suis pas demandeur de la photo « animée » mais tant mieux pour ceux qui la trouve utile dans leur pratique.

                Le postulat de départ de ma contribution c’est que pour moi la taille du capteur importe peu pour ma pratique (même le 1″ du G5X), ma photo est aussi « vraie » que la vôtre, (certains pros réussissent très bien avec du M4/3) et c’est grâce au M4/3 et pas au FF que certaines fonctions qui vous paraissent anecdotiques seront demain incontournables sur les FF.
                Quant à la taille « idéale » du FF elle est quand même due à une idée ingénieuse de Mr Barnack qui coupa en deux un film ciné… mais qui ne pouvait pas prévoir que cela deviendrait la norme, du moins en numérique aujourd’hui ;-)

                • Oui, mais la « sélection naturelle » a fini par éliminer des dizaines d’autres formats de films, qui ont été proposés et vendus au cours de l’histoire de la photo… Le format 24×36 (qui a commencé par être du 24×34 pendant quelques années) n’est resté au fil de années, que grâce à son rapport taille / qualité / prix… idéal (et plus intéressant en moyenne que les formats plus petits ou plus grands). C’était le juste milieu.

                  C’est pour cette raison que toutes les machines à laver mesurent en moyenne entre 54 et 56 cm de haut ! Pas moins, pas plus (heureusement il y a quelques exceptions, pour répondre à certaines niches de marché… anecdotiques. mais réelles).

                  En numérique rien n’indiquait que cette formule 24×36 serait gagnante au début (en ne savais pas : Canon a hésité très longtemps, entre 3 tailles : APS-C, APS-H et Full Frame).

                  Et peut-être un autre format la détrônera… Mais pour le moment c’est très mal parti pour d’autres formats (à l’exception de l’APS-C, qui semble toutefois sur une pente déclinante actuellement)… Le bon format sera peut-être plus grand que 24×36 d’ailleurs !

                  Si depuis 2012 : le Micro 4/3 peine à s’imposer : c’est probablement car il ne s’agit pas du format le plus équilibré : entre qualité / taille / prix.

                  Dernier point : si il avait été plus avantageux que l’APS-C et que le Full Frame : un des trois fabricants leaders (Canon, Sony ou Nikon), n’aurait pas hésité très longtemps à s’en emparer : afin de battre ses deux concurrents…

                  Moi, je crois qu’il a été inventé « par économie », car Olympus et panasonic étaient incapable de se lancer dans le Full Frame pour concurrencer les 3 leaders.

                  Si une fonction n’est pas anecdotique : elle devrait être largement adoptée par le public…

                  Mais si l’on regarde les chiffres de vente : les choix faits par Olympus et Pentax n’ont probablement pas été les meilleurs…

                  Sans quoi ils n’en seraient pas la ou ils en sont. (CF ce tableau de ventes de BNC). Une preuve est que Panasonic se lance dans le Full Frame, car ils ont compris que en restant dans le M4/3 : ils allaient dans le mur…

  2. Il y a le poids et l’encombrement qui me font souvent préférer l’APSC.
    Les mégapixel, je m’en fous, à partir de 18, c’est bien.
    La plage dynamique c’est pareil (même si un peu plus de sensibilité, c’est toujours bien).
    Le nombre d’objectif, on est gagnant en APSC (on récupère aussi ceux du FullFrame).

    • Là je ne suis pas du tout d’accord avec : « Le nombre d’objectif, on est gagnant en APSC (on récupère aussi ceux du FullFrame). »

      Oui, si tu cherche des longues focales… Mais les longues focales c’est facile !

      Par contre (et c’est le plus difficile) : c’est au niveau des courtes focales que ça manque terriblement en APS-C… ET ce sont (pour beaucoup de photographes) : les plus stratégiques !

      • Effectivement.

        Par contre, l’APSC a toujours l’énorme avantage du prix. La plupart des amateurs ne vont pas passer au Full Frame car c’est trop cher. Donc l’APSC n’est pas près de disparaître.
        Et ça fonctionne suffisamment bien pour satisfaire les amateurs.

        Bon, oui, le full frame c’est mieux. Mais pour beaucoup, l’APSC voire le 4/3 c’est amplement suffisant.

        (J’attends toujours que le R6 baisse de prix. peut-être en septembre… ou en 2022…)

        • Nous sommes d’accord…

          Mais dans ce cas (si l’APS-C est suffisamment bon) : alors pourquoi pas l’EOS M6 MKII plutôt que l’EOS R6 ? car :

          L’AF est à peine moins performant…
          La qualité d’image à peine moins bonne aussi !
          L’ergonomie assez acceptable…

          Alors certes : il y a la gamme optique, qui n’est pas aussi bonne… (encore que avec les bagues : cet EOS M6 MkII accède aussi à tous les EF et à tous les EF-S)

          Pourquoi préférer le Full Frame alors ? Et bien : car il y a encore beaucoup d’autres raisons qui s’accumulent en plus, en sa faveur…

          ;-)

          • Le problème en FF t’as pas de zoom grand angle à bas pris …. à moins de mettre un objectif aps-c ( ce qui est possible avec les systèmes R) Canon a intérêt à sortir des ef-m de qualité sous peine de perdre un pan de clientèle qui commence a lorgner sur fujifilm suffi de voir ce nouvel objectif XF 70-300 mm f/4-5,6 R LM OIS WR 580g à peine plus d1kg avec le x-s10 et pour moins de 800€…

            Oui faut pas oublier qu’en volume l’amateur et bien important que les pro.

            Donc le FF pourra se démocratisé seulement avec des objectif de qualité mais à prix convenable des F4 mais pas en série L les pro prendront de 2.8 voire moins.

            Les 2 zoom grand angle dans le roadmap sont des séries L donc à plus 1200€ alors qu’en aps-c c’est moins cher côté Fuji t’as un 10-24 F4 pour 750€…

            Donc pour un potentiel R7 canon sera bien obligé de créer des r7 aps-c de qualité à prix correct sous peine de voir du monde partir chez Fuji. Et d’ailleurs Fuji l’as bien compris en sortant le X-S10.

          • Parce que le M6 ne fait pas beaucoup mieux que mes APSC actuels (200D, 800D, 7DM2, ok, j’en ai trop, mais j’ai toujours attendu les baisses de prix). Et je ne pense pas que le M6 ait un viseur haut de gamme (capital).

            Par contre, j’ai quand même besoin d’un plein format un peu plus performant que mon vieux 6D m1. Et le R6 me plait bien pour l’autofocus sur l’oeil et sa sensibilité.

            Même si j’utilise très souvent un APSC, de temps en temps, il me faut un plein format.

      • Sauf à être chez Fuji, il manque des grand-angles à grande ouverture (ce qui est assez marginal).
        Par contre pour les frustrés de l’APS-C chez Nikon et Canon, l’adaptateur Fringer vers Fuji fonctionne très bien. Je l’ai essayé sur un X-T4 avec diverses optiques Nikon F AFS, tout marche bien (autofocus et stabilisation) même avec les multiplicateurs.

  3. En parlant du FF, l’évolution des parts de marché du Plein Format – reflex et hybride- sur les données de BCN (40% des magasins physique et online japonais) depuis fin 2017.

  4. Toutes les tailles de capteur sont intéressantes, cela dépend de l’usage. Quand je vois le nouveau fujy APSC qui fait 400g avec la focale fixe, c’est super intéressant pour la balade… Par ailleurs, le passage de l’APSC au FF ne s’est pas traduit par de plus belles photos dans mon cas.

  5. Normal que ce youtubeur préfère les 24×36, car il est portraitiste !
    C’est pour moi un des seuls cas d’usage où avoir un 24×36 est un avantage (et encore, il pourrait préférer bosser en Moyen Format, le vrai argentique avec des pellicules 120, pas le 44×33 numérique, trop proche du 12×36), car c’est là qu’on recherche systématiquement à détacher le sujet (la personne) de son environnement, ou à flouter au max (bokeh)

  6. L’avenir est au FF que pour les riches amateurs et pro. Entre Canon et Sony c’est la course à l’armement techno et cela doit se payer au prix fort. Quand on voit des boitiers à plus de 2000 Euros sans objectifs on est légitimement en droit de se demander si la photographie n’est pas une passion pour fortunés. L’APSC représente encore un compromis qui durera quelques temps. L’innovation arrivant par le bas (Google et Apple en tête), la question du matériel photo ne résistera pas longtemps à ce genre d’analyse( celle de l’article: ex la R&D chez Google pour la photo est certainement largement supérieure à celle de Canon- Tout est une question de volume de vente au final- Vendre 100000 R5 ou 100 millions de téléphones avec Android) . Si il ne reste plus que 2 marques (Sony et Canon) dans 5 ans on risque de payer encore plus cher les boitiers. Bref le débat des formats est pour moi très anecdotique. Je suis plus triste de voir des marques comme Olympus, Pentax, Nikon (j’anticipe un peu) disparaitre de ce secteur d’activité qui n’est plus du tout rentable.
    Pour finir une belle photo c’est pas un bokeh mais c’est bien une image qui interpelle. Avec un Iphone aujourd’hui on arrive à faire de belles photos sans FF et il y a des photographes qui y arrive très bien.

  7. La pratique de prédilection doit être prise en compte. Je connais des photographes exerçant presque exclusivement en montagne et qui préfèrent bien souvent s’équiper d’un APS-C, voire d’un compact type Sony RX, pour des questions évidentes de poids et d’encombrement. Ça ne les empêches pas de faire des couvertures de magazines et des campagnes publicitaires.

  8. Les plus grandes dépenses en R&D sont faites dans le domaine des smartphones avec des résultats si surprenants que, si les industriels voulaient les transposer à nos boitiers, micro 4/3 par exemple, la problèmatique de taille de capteur apparaitrait sans doute dépassée. Mais il ne s’agit pas des même marchés, pas des mêmes processeurs non plus. Apple ne fait pas d’appareils photo et Samsung a, assez curieusement, arrêté d’en faire…quant a Sony, ses smartphones sont loins d’être les meilleurs en matière de photo…il y a surement matière à y réfléchirr.

  9. Bonjour Jean-François,
    Que Pensez vous du rf 28-70, Est-ce que ça peut être un objectif qui peut remplacer plusieurs optiques fixe malgré son prix et son poids ?

    • Oui, c’est un objectif fantastique, y compris en reportage… Le côté « zoom » est très pratique pour être plus réactif.

      Mais je pense que surtout les photographes qui ont appris à utiliser des objectifs fixes (et bien compris quels en sont les limites justement) sauront vraiment comment l’utiliser à bon escient.

      Il faut d’abord penser à la focale que l’on veut utiliser (en gros il y en a quatre : le 28 mm, le 35 mm, le 50 mm et le 70 mm) : s’y tenir, puis se déplacer pour cadrer… et shooter ensuite (en ajustant un peu sa focale si nécessaire).

      le piège serait d’utiliser ce zoom, comme un zoom : en oubliant de se déplacer…

      Il fait être aussi assez costaud et assez entrainer à shooter avec un 70-200 mm f/2.8 par exemple. Quelqu’un qui n’a jamais utilisé d’objectif « lourds » devra apprendre à le faire : avec une bonne prise en main, une bonne position bien stable : ceux qui sont expérimentés, n’auront pas de difficultés, moi je l’ai adoré…

  10. Bonjour, merci du retour.
    C’est vraiment pertinents le fait d’utiliser le zoom comme si c’était une focale fixe.
    Je pense migrer chez Canon et je suis en pleine réflexion de choix d’objectifs.
    Je sais pas encore quels choix faire pour faire des photos de voyage, de famille, d’intérieur et également peut être dans le futur faire quelques prestations.

Leave A Reply




⬆︎ GO TO TOP ⬆︎