web analytics

Nikon Z 7II et Nikon Z 6II : qu’en pensez-vous ?

73
BILLET PREC.
BILLET SUIV.

Nikon vient d’annoncer ses Nikon Z 7II (3 399 €) et Nikon Z6 II (2 199 €), avec principalement un AF amélioré, un double lecteur de carte, un « black out » amélioré en prise de vue en rafales et un double processeur… Relire notre grand Test de 15 jours avec le Nikon Z7 à Hong Kong.

Mais la stabilisation maximale reste limitée jusqu’à 5 Stop. Alors que ça monte jusqu’à 8 stop chez Canon, jusqu’à 6 stop chez Panasonic et jusqu’à 5,5 stop chez Sony. L’écran reste pivotant « dans l’axe » alors qu’il est pleinement orientable (sur le côté) chez Canon et sur certains Sony.

Le viseur reste par ailleurs limité à 3,69 Mpix sur le Z 7II, alors qu’il est à 5,76 Mpix sur le Canon EOS R5, ou sur le Sony A7R IV.

Plus décevant : la rafale reste limité à 10 im/sec (single AF area only) sur le Nikon Z 7II. Alors que l’on monte à 10 im/sec (toutes options AF possibles) et même 20 im/sec (obturateur électronique) sur le Canon EOS R5. Ou encore à 10 im/sec (toutes options AF) sur le Sony A7R IV.

Par contre le Nikon Z 7II coutera 1050 € de moins qu’un Canon EOS R5 (4 449€), ceci hors remises ou opérations commerciales bien entendu. Bien joué Nikon… Car (peut-être) : en ce moment pas tout le monde n’est rassuré, au moment d’investir plus de 4000 € dans son nouveau matériel photo. C’est également justifié : car les spécifications du Nikon Z 7II restent moins impressionnantes que celle du Canon EOS R5.

 

Le Nikon Z 6II est également (491 €) moins cher que le canon EOS R6 (2 690 €). Ici la différence ne sera pas forcément un point décisif… Mais la vitesse en rafale peut-être : avantage au Canon EOS R6 et ses 20 im/ sec en obturateur électronique.

La plus intéressante nouvelle là dedans, c’est que les précédents Nikon Z6 et Z7 restent en vente, ce qui multipliera les options tarifaires. A n’en pas douter nous entrons désormais dans l’époque de la maturité pour les hybrides plein format. Les détails technique sont sur le site de Nikon : Nikon Z 7II et Nikon Z6 II.

BILLET PREC.
BILLET SUIV.

73 commentaires

  1. Jean Francois,

    Merci pour ‘article. Grace à ton lien FB j’ai pu rebondir alors que j’avais oublié l’annonce.

    Comme dit, la stab’ n’est pas un vrai pb. La MAP oui, donc il faut espérer que le nouveau FW tienne ses promesses.

    Au niveau tarifaire, c’est pas mal du tout.
    Les autres caractéristiques restent anecdotiques.

    il s’agit d’une majorité bienvenu. Et l’on sent qu’il reste de la place pour un modèle pro

  2. Le gros retard de Nikon, il me semble que c’était l’autofocus qui était lent par rapport à Canon et Sony.
    J’espère qu’ils ont bien combler le retard.
    Sinon tout a l’air bien.
    – La stabilitation : Je m’en fout, c’est bien suffisant.
    – La rafale : Pareil, c’est bien assez.
    – La rotule de l’écran, je préfére la version Canon sur le coté.
    – Le viseur 3.6mp a l’air d’être le minimum correct.
    Donc peut-être que Nikon a presque tout bon pour mon compte… Sauf que j’ai des objectifs Canon :)

    J’attends quand même une grosse baisse du R6 pour franchir le pas (6 mois ? 1 an ? 2 ans…).

    • 3-4 ans, je pense.
      Au Japon, le R n’est pas vraiment moins cher qu’à son lancement, idem chez Sony.

      Les modèles qui ont bien diminué leur prix sont Nikon Z7 et Fujifilm X-T3.

      • Le viseur z6II propose un chouïa meilleur agrandissement (80% vs 76%) et un meilleur LCD
        (3.0″ Diagonal 1,620k Vs 3.2″ Diagonal 2,100k).

        Le R6 est plus sportif et beaucoup plus cher (mais c’est normal) et le z6 II est selon moi plus polyvalent avec un excellent rapport qualité prix de son objectif de kit.

        Nikon est train de devenir le constructeur FF le moins cher à prestation égale.
        Z5 l’appareil FF le moins cher avec un viseur de 3Mp et stabilisation (avant sur ce site, la stabilisation par capteur ce n’était pas un argument, depuis qu’il y a le Canon R5 et R6, les autres constructeurs font moins bien.’, comme quoi).
        Le z7 est moins cher que le A7r3 et le R5.
        Donc deux approches différentes.
        On attend un Canon R7 plus polyvalent et moins performant en AF et plus abordable au niveau du R.

        Mais Sony est en train de devenir l’Allemagne en foot (j’espère me tromper) Positionnement plus cher pour la même prestation, mais les ventes s’enchaînent.
        « Football is a simple game ; 22 men chase a ball for 90 minutes and at the end, the Germans always win. » Lineker
        Et je pense il y a 5 ans, on se moquait de Sony et qu’ils sont maintenant leader mondial du FF hybride, l’année où la bascule des ventes hybrides/réflex a lieu.

        • « Nikon est train de devenir le constructeur FF le moins cher à prestation égale. »

          Oui… le Z5 est très intéressant à ce prix.

          C’est peut-être très bien pour l’acheteur… Mais également très inquiétant pour l’avenir de Nikon (en générale) !

          Et en plus une partie de leurs bénéfices partent directement chez Sony… à moins que Sony ne leur consente des capteurs à prix très avantageux. Ce qui m’étonnerait un peu, car ils sont partenaire, mais aussi concurrents. Sony ne souhaite pas que Nikon disparaisse, mais ils ont aussi très envie de les reléguer à la troisième place (ce qui est le cas désormais).

          Si Nikon ne gagne plus assez d’argent, alors quid de la recherche et développement ? Quid de l’avenir…

          Ne voit-on pas déjà l’effet de ces baisses de revenus (depuis plusieurs années), dans le développement de la gamme optique Z ?

          Les prix pratiqués récemment (qui sont inhabituellement bas) par Nikon, sont-ils (vraiment) le signe d’une grande générosité soudaine, de la marque ? Qui n’est pas connue pour ça…

          Ou plutôt le signe d’une désaffection de certains clients ? Donc une tentative de séduction et de reconquête ?

          Moi, je trouve ça plus inquiétant, que rassurant… A voire !

          • « Ne voit-on pas déjà l’effet de ces baisses de revenus (depuis plusieurs années), dans le développement de la gamme optique Z ? »
            Peut être est-ce un choix de positionnement ? Non ?
            Je trouve que chez Canon, il y a beaucoup d’optiques « Wahou », comme tu dis, mais elles sont très (très) chères. Il y a des optiques plus abordables, mais pour le milieu de gamme, je trouve que c’est limité : le 35 1,8 et le 24-105 4 et à venir, le 85 2. C’est tout.
            Celles de Nikon sont moins wahou (ça fait râler les pro), mais le « milieu » de gamme est (très) bien servi avec la gamme f/4 (14-30, 24-70) et la 1,8 (20, 24, 35, 50 et 85) et plutôt qualitatif. Bon, les nikonistes arrivent quand même à râler malgré la qualité de la gamme… (autant les canonistes sont fière de leur marque -et il y a de quoi- autant les nikonistes ont le jugement sévère -et il y a pas de quoi-). Bref…

            J’avoue qu’au moment de ma bascule reflex vers hybride, j’ai hésité entre les deux marques et finalement, j’ai préféré la modestie qualitative de Nikon. Pro, j’aurais été plutôt sur le Canon, mais j’envie furieusement la compacité des optiques Canon a 2,8…

            Au passage, il me semble que Nikon est également fournisseur de Sony. Équilibre possible donc pour l’achat des capteurs sony.

            Maintenant, il est vrai que la santé financière de Nikon est inquiétante… Nikon, futur pentax ? Ce serait triste.

  3. Vendus moins cher que les Z6 et Z7 à leur lancement, je dis bravo, peu de constructeur font ça.

    Entre un R6 et le nouveau Z6, je préfère le Nikon, 500€ moins cher, ca finance presque le sublime 50mmf1.8.
    La rafale, 14im/s c’est suffisamment pour la plupart des gens.
    Écran de rappel et écran LCD non sur rotule vraiment un plus pour la photographie.

    J’aime vraiment ce que fait nikon sur les hybrides : objectifs f1.8 premium avec un moteur AF plus véloce que les STM de Canon.
    C’est bien beau d’avoir une rafale du feu de Dieu mais obligation de mettre plus de 1000€ dans l’objectif (24-105mmf4 USM) pour profiter d’un ensemble véloce.

    MàJ de la roadmap avec sûrement un 85mmf1.2.
    Normalement, leur 24-105 sera un 24-105mm f2.8-4 selon les rumeurs.

  4. Nikon se redresse bien avec ses Z6 ET Z7, moi j’attend surtout les annonces des objectifs EF-M et éventuellement les autres modèles Eos R- en espérant un RP en beaucoup mieux( au mieux le viseur ).

    LE m50 mark2 est annoncé pad de grand changement et un nouveaux flash professionnel EL-1 a plus de 1000€également annoncé et une espèce de lunette zoom aussi.

  5. Mon avis c’est que le prix du matériel photo ne fait qu’augmenter. Avant pour moins de 2000€ tu pouvais te payer le top de la marque en plein format, hors boitiers sportifs (je pense au D750 par exemple), aujourd’hui en FF t’as plus grand chose sous les 2000€ ou alors en faisant beaucoup de concessions.

    Quand je vois tous les constructeurs sortir leurs nouveaux boitiers dans les 3000/4000€ voir plus je trouve ça hallucinant.

    Je ne parle pas du prix des optiques qui ont bondis aussi avec les nouvelles versions pour hybrides.

    Pour un amateur comme moi ça fait mal. Résultat je suis passé à l’APS-C, et ça me va très bien. J’adorai vraiment Nikon mais comme les autres (Canon et Sony), ils délaissent complètement ce segment avec des boitiers amputées de pas mal de fonctions et une gamme d’objectif quasi inexistante. Résultat je suis passé chez Fuji et très satisfait. Mais je garde une pointe de frustration quand même, je me suis senti comme beaucoup abandonné par la marque.

    • C’est complètement faux.

      1. Le D750 a été fort décrié à sa sortie, car il ne présentait pas une grande partie des caractéristiques pro de son époque (couverture AF, même si finalement on s’est rendu compte que c’était pareil, obtu au 1/4000e, construction comme la série D800 ou le D700, viseur rond, ergo pro, rafale & buffer). C’est un super boîtier, hein, mais il y a eu de grosses critiques à sa sortie.

      2. Le D750 a été lancé à 2200€. Le prix du Z6II, le prix du Z6 à sa sortie, 300€ plus cher que le Z5, l’A7 III à 2300€. Je ne parle même pas du Rp. Donc non, les prix du plein format n’ont pas augmenté, c’est même tout l’inverse. Le plein format n’a jamais été aussi peu cher et aussi complet. Aujourd’hui, pour 1500€ tu as un Z6, un A7III ou un R, qui sont tous largement aussi bons voire meilleurs dans certains cas qu’un D750.

      3. Pour comparaison, en 2013, pour 2000€ tu avais un 6D ou un D600. Capteur bof tiers (sauf le 6D), autofocus anémique, rafale inexistante, vidéo quelconque, etc. Et avant 2013, pour 2000€ tu n’avais aucun plein format.

      Bref. La photo en plein format n’a jamais été aussi abordable, y compris pour des boîtiers très complets. Sans parler du marché de l’occasion, gigantesque et abordable. Aujourd’hui, pour moins de 1500€, tu as un D750 et un 24-70/2.8 G, juste ça. Le truc qui à specs équivalentes aurait valu 4000 voire 5000€ en 2010.

      • sauf qu’a sa sortie le 5D mark III equivalent de l’epoque c’etait 3299€ pas 4499€ si ça ce n’est pas une augmentation fulgurante,je ne sais pas ce que c’est ….. ca fait 35% d’augmentation ,un tiers du prix

        • Et le R5 fait beaucoup plus de choses que le 5D3.

          Et le R6 fait également considérablement plus de choses que le 5D3, pour 5-600€ moins cher au lancement.

          Donc je maintiens : les prix baissent.

          • Il y en a qui ont une drôle notion de la baissent des prix.
            Les prix n’arrête pas de monter et il faut être aveugle ou idiot pour ne pas le constater.
            Et on ne compare pas les caractéristiques (heureusement que c’est mieux avec 5 ans de plus) mais les prix

            • Ben regarde les PRIX.

              Pour un couteau-suisse de 20-22MPx, tu en avais pour 3300€ en 2012, 2700 aujourd’hui. (R6 vs 5D)

              Pour un plein format complet aujourd’hui, pour amateurs, tu en avais pour 2100€ en 2013, 1800€ aujourd’hui (Z5) voire 1500€ (Rp). Et chacun des « nouveaux » boîtiers est beaucoup plus capable que l’ancien.

              On en a jamais eu autant pour son argent. Surtout les boîtiers (les optiques c’est un peu moins vrai, mais pas tant que ça.)

              On continue le comparo des prix, ou tu admets que j’ai raison ?

              • Une fois encore on ne compare pas les performances mais les prix et pour moi c’est beaucoup plus difficile de s’équiper financièrement parlant aujourd’hui qu’il y a 5 ans, après chacun vois midi à sa porte, tu n’en démords pas et moi non plus.

                • Ben c’est faux. Et en plus t’as le marché de l’occasion, les anciennes versions des optiques (toujours très bonnes), la seconde main sous garantie, etc.

                  Y’a cinq ans c’était impossible de shooter avec un plein format sous 1500€, aujourd’hui à ce prix t’as un D750 et un 24-70/2.8. À 2500 et quelques t’as du neuf récent, même. Ce que t’avais pas en kit y’a cinq ans.

                  J’aimerais donc comprendre. Parce que jusque là ce que tu dis est l’inverse de la réalité.

                    • Non. La réalité se trouve dans les prix de lancement et les prix affichés dans les magasins, les revendeurs d’occasion, les plateformes du web, etc.

                      A moins que tu ne confondes une baisse de tes moyens ou de l’argent que tu es prêt à investir en photo avec une augmentation des prix.

                      C’est possible, hein. Et personne n’est forcément de dépenser des milliers en matos. Je suis le premier à avoir levé le pied récemment.

                      Mais c’est malhonnête d’accuser une fausse inflation quand il s’agit de ta situation personnelle et subjective.

  6. Très bien. Cela fera baisser le prix du Z6 qui va devenir très compétitif! Et je ne suis pas d’accord sur les objectifs: seul le Nikon 24-70 F4 est attractif sur le marché du qualitatif léger, ce qui est l’intérêt des hybrides…

    • C’est loin d’être le seul intérêt des hybrides. L’AF sur tout le champ est une exclusivité de la visée électronique, impossible à atteindre en visée reflex. ‘Labsence de miroir autorise des rafales à plus de 10fps sur la plupart des boîtiers, et plus juste sur les gros monoblocs. Et le tirage optique qui simplifie censément la conception d’optiques grand angle.

      La compacité comme argument de vente, c’est du pur marketing.

  7. Bonjour. Ces petites améliorations sont plutôt des mises à jour qui n’auront pas beaucoup d’utilité chez la grande majorité des photographes et des situations. Et qui coûtent cher au fabricant qui s’enlise par ailleurs dans sa gamme Z (UGA 7 lamelles produisant du flare et de vilaines étoiles, pas de télézoom intéressant…) alors que Canon innove avec ses objectifs RF même s’il leur manque de petits grands-angles légers. Bon point pour Nikon : le tarif. Qui devrait rendre encore plus intéressant le Z6, premier du nom, alors que les R5/6 sont clairement 500€ trop chers par rapport à la concurrence, de même que les 70-200 et 100-500.

      • Ben Il n’y a que deux télézoom en Z : le 24-200 et le 70-200 2,8 qui n’apportent rien de plus que ce qui existe en monture classique. Quand à côté, Sony a plusieurs optiques (dont un 200-600 abordable niveau tarif) et Canon deux optiques innovantes (70-200 à 1 kg et 100-500 à 1350 g). Mais ça viendra sûrement, comme Canon manque de petites optiques légères en RF.

  8. Les 20 fps en rafale en obtu élec, c’est pas utile sur des sujets en mouvements, ça rajoute du rolling + du bruit.

    Faut plutôt compter 12 fps pour le R6, vs 14 pour le Z6II. C’est proche. J’en ferai pas un argument de vente, ni dans un sens, ni dans l’autre.

    Pour le Z7II, la rafale passe de 9 à 10 fps. C’est un léger mieux. Pas au niveau du R5, mais le R5 est un boîtier d’action, pas le Z7II.

    Les gros soucis des Z, c’est l’autofocus. Et ça, c’est pas avec une fiche technique qu’on saura s’ils sont réglés.

    Pour le reste (slots doubles, grip), Nikon a corrigé sa copie, dont acte.

    Bref, c’est une mise à jour mineure, qui n’aurait jamais dû être faite mais présente dès le début sur les premiers Z (y compris la puissance de calcul embarquée). Maintenant, c’est fait, tant mieux.

    • Ce qui m’étonne c’est pourquoi placer 2 proc’ plutôt que de sortir un nouveau, plus efficace etc

      Je suis Nikon que Canon mais on voit là qu’il s’agit d’une solution intermédiaire.

      Ou vraiment la segmentation (telle qu’on la connaît chez Canon) leur demande de laisser ce type d’innovation à un potentiel Z8-9 à vocation(s) pro / sport-action?

  9. Bonjour,
    je vais donner un exemple qui me passe par la tête pour la stabilisation :
    – dans une église pour un mariage
    – au 200 mm, pleine ouverture 2,8, vitesse 80, 6400 iso
    – stabilisation de 2 stop.
    si les mariés bougent de trop dans l’image, ce n’est pas net.
    Alors avec un tas de stop en plus… cela ne sauve cette photo.

    Sinon c’est pour quoi faire ? prendre une photo de nuit sans pieds ?
    Si, il me viens un idée de photos que j’ai prise dans des églises Italienne pour du reportage tourisme ou le pied était interdit… Basilique Saint Pierre de Rome, avec tous ces gardes Suisses… Je me suis appuyé la semelle du boitier sur un colonne, à l’époque sans stabilisation, retardateur souffle bloqué, pose lente. J’aurai sans doute augmenté le nombre d’angles proposés à mon client.

    Mais c’est un pourcentage de photos tellement dérisoire, que c’est vraiment du marketing : »moi j’ai la plus grosse ».

    • Tout à fait d’accord. Il faut les situations où les 8 stops sont pertinents.

      On limite les flous de bouger dû au photographe, mais on perd sur les flous du sujets (lorsqu’il est mobile) avec une vitesse trop lente.
      On dira que le flou du sujet est un choix artistique :-)

      Bref, pas très convaincu par la performance des 8 stop.

  10. Finalement…;
    Comme beaucoup de personnes je pense on est en attente d’un bon boitier hybride pro ou expert mais également que les fabricants d’objectifs Sigma par exemple, proposent des optiques pour ces montures….
    Est ce que la conjoncture économique actuelle et celle à court terme serait favorable à ce ce choix ….
    On peu franchement en douter même si l’étape JO de 2021 au Japon pourrait être une bonne rampe de lancement pour des matériels de gamme pro ou expert..
    L’heure étant un peu partout dans le monde aux plans socio et fermetures d’entreprises (voir Olympus division photo)….il est difficile de croire que nous aurons de belles surprises dans les 2 à 3 ans qui viennent

  11. 100% d’accord. Souvent en street, je photographie avec l’écran relevé et non l’oeil dans le viseur. Donc pas possible avec un écran articulé d’avoir le sujet en face de la visée écran. L’écran sur le poignet, non merci.

  12. L’écran orientable dans l’axe n’est vraiment pas un défaut.

    Je DÉTESTE les écrans sur rotule. Je ne pense pas être le seul !

    • J’ai longtemps été de cet avis…

      Puis j’ai changé d’avis avec l’EOS R en 2019 et j’ai adoré son écran sur le côté.

      Puis j’ai beaucoup aimé tester le Nikon Z7 avec son écran dans l’axe… (en janvier dernier à Hong Kong).

      Puis retour à l’EOS R, puis découverte de l’EOS R6 cet été.

      Au final : je crois que je préfère quand même… l’écran sur rotule de côté des EOS R.

      Mais je suis habitué aux deux…

  13. J’ai un appareil avec écran sur rotule et ça m’enlève du plaisir par rapport à un écran situé à l’axe de mon précédent appareil.
    Je déplie l’écran plus lentement et je fais attention à ne pas le casser.
    Et comme je n’aime pas les viseurs de 2M, je shoote avec l’écran LCD.
    Et je trouve bizarre d’avoir le regard déporté par rapport au sujet.

    Pour un amateur, j’aime bien l’effet wahou sur des objectifs de moins de 1200€ (par exemple la compacité du Samyang 75mmf1.8 ou du Tamron 70-180f2.8), au delà, ça me laisse de glace. Par contre si j’étais professionnel, le 70-200mm f2.8, miam miam.

    Je me demande si Nikon et Sony sortiront un modèle du même acabit qui coexistera avec leur F2.8 à longueur constant.

    J’aime par exemple que Fujifilm ajoute le WR, améliore la stabilisation du 10-24mmf4 et un peu plus léger sans augmentation de prix par rapport au modèle existant ou qu’il va sortir un firmware améliorant le X-T3 deux ans après sa sortie.
    Ou que Nikon propose un 24-70mmf4 incroyable et super bien tarifé en kit.
    Alors que Canon bride le mode silencieux sur le RP.
    Au Japon , le 24-105mm f4-7.1 (7.1 quand même) est le zoom de kit d’un R6. Le R et le R5 n’ont pas d’objectif de kit.

    Nikon a un désavantage sur les autres. Il n’est pas connu sur le marché grand public hybride.
    Canon a ses Eos-M, Sont ses 6xxx et ça crée une impression sur la nouvelle génération.
    Un jeune aura acheter un petit Sony, Fuji ou Canon, quand il aura les moyens, il ira dans sa marque de prédilection.

    Nikon fait son plus gros bénéfice avec ses réflex. Je pense qu’il sentiront l’équivalent des R5-R6 l’année prochaine pour convertir sa clientèle.

    • Nikon a un avantage sur Canon : La monture est la même entre APSC et Plein-Format. Ce qui permet de partager les objectifs (ok, vers l’Apsc). Mais ça peut-toujours faire des économies quand on passe de l’un à l’autre..

      • C’est un vrai plus ! 100% de mon parc optique se monte sur mon D500, D850 et Z7, sauf évidemment ma seule optique Z (14-30) qui se monte que sur la monture Z ; j’attends le Z24-105. Si je prenais le Z50, ce serait pareil.
        Ps: je ne passe pas au Z7 II ; je me serais posé la question si Nikon avait upgradé également le viseur et remis les menus pro au lieu des U 1,2,3 (je déteste). Les autres améliorations sont anecdotiques pour moi, car je bosse à 80% en reflex (l’hybride, c’est pour les vacances et les portraits)

    • Toutes ces améliorations pour 150€ de plus par rapport au Z6 (prix Japon), c’est bueno.
      Rien qu’avec les cartes SD possible, tu rentabilises.

      Tu veux une amélioration sur le Canon EOS R, tu dois payer 50% en plus (avec régression en MP du capteur).
      Il y a un trou dans la gamme de Canon qui sera comblé plus tard.

  14. Je sais que ce que j’écris ici va à contre courant de la pensée unique qui voudrait faire croire que demain tout le monde prendra les même photos avec un canon pour les développer avec Lightroom, même si je pense que Canon fait les meilleurs appareils photos et Adobe la solution de traitement la plus captive.
    Néanmoins, je trouve tout de même une certaine preuve de courage à Nikon (ou bien une tendance suicidaire ) à :
    1) outsourcer le développement et la fabrication de capteurs, càd dire maitriser les couts à défaut de les baisser
    2) appeler son « nouvel » appareil « Z xII », admettant au passage que le premier n’était qu’une sorte de brouillon mais qu’ils prennent en compte les demandes des acheteurs (double slot, poignée…)
    3) proposer une gamme d’objectif qui à défaut d’être les plus performants et top génial parfait ultimes, restent presque abordables.

    Non?

    •  » 2) appeler son « nouvel » appareil « Z xII », admettant au passage que le premier n’était qu’une sorte de brouillon mais qu’ils prennent en compte les demandes des acheteurs (double slot, poignée…) »

      Ah oui, le 1Dx, le 6D, le 5D, des copies tellement brouillonnes.

      • En fait et dans un monde idéal, chacun devrait faire sa propre technologie et de ne pas outsourcer.
        Mais tout le monde a besoin de tout le monde. C’est devenu la règle.
        Même Apple prend quelques technologies à des potentiels concurrents.

        Maintenant je trouve dommage que Nikon aille s’approvisionner chez Sony. Mais peut être que la fourniture de capteurs n’est pas si stratégique que cela. Qui sait, sinon balancer des smille évidences.
        En prenant du recul, puisque les ressources sont limitées, pourquoi les épuiser dans la R&D pour faire moins bien que ce propose Sony?

        Ainsi c’est très bien que Nikon vende à des tiers.

    • – pas de 15/16/17-35 f/2.8 (une optique de reportage, une forme de 24-70 mais plus large), et ça ça fait des années que Nikon fait l’impasse dessus pour se concentrer sur un 14-24/2.8 beaucoup plus spécifique (et qui ne m’intéresse pas, perso)
      – pas de 70-200/4 le plus léger et compact possible (les rumeurs parlent d’un RF gros comme une canette de soda, si c’est le cas c’est game changer)
      – le f/2.8 fait pâle figure par rapport au RF, qui pèse 30% moins lourd et est considérablement plus compact
      – le 50/1.2 S est considérablement plus lourd et gros que le RF (qui n’est déjà pas une petite optique), c’est du délire et j’aimerais bien savoir quelle justification on a pour avoir le même type d’objectif mais aussi gros et lourd
      – 24/1.8 S plus gros, plus lourd et pas meilleur que le f/1.4 GM de Sony (preuve s’il en est qu’on peut proposer des optiques compactes à f/1.4, donc qu’à f/1.8 elles devraient l’être encore plus)

      Alors certes aucune gamme n’est parfaite. Il faudra du temps à Canikon pour couvrir tous les besoins classiques.

      Maintenant, Canon me semble plus cohérent (sauf pour la partie focales fixes, où Nikon est très fort).

      My 2 cents

  15. impatient de voir les tests et de voir leurs futurs objectifs (les petits 28mm et 40mm !!). Pour moi leur 70-200 a l’air d’être une tuerie. Leur 50mm 1.2 aussi.
    Pas d’effet waou vous dites? je vous trouve très exigeants.
    Certes canon semble plus novateur avec ses objectifs et Nikon semble plus timide ou traditionaliste mais les deux se valent…
    Attendons les tests officiels, notamment sur l’autofocus car c’est un point décisif pour moi.
    Pour le Z7 j’aurais bien aimé aussi un viseur mieux défini et pour le Z6 un écran sur rotule aurait été très bienvenu aussi mais bon… Nikon reste prudent et se garde quelques arguments pour les prochains appareils ou les prochaines mises à jour.
    Ce qui me retiens de regarder canon c’est le prix. Je trouve le R6 trop cher de plusieurs centaines d’euros et la qualité de construction est en deçà de ce à quoi nous a habitué la marque. A 2600€ ils auraient pu faire un effort. Pour le R5 le tapage marketing autour de la 8K m’a clairement soulé. Il faut une machine de guerre pour traiter de la 8K et visiblement certains tests mettent en avant une qualité de construction pas au niveau compte tenu du prix…
    Nikon se vante pour ses Z6II et Z7II d’avoir mis le paquet sur la qualité de construction et affirme qu’ils sont au niveau du D850… c’est très encourageant même si dans l’ensemble je ne peux qu’être d’accord qu’ils ont deux ans de retard…

    • Lorsque Nikon propose un Z70-200 mm qui pèse 1440 gr. Je trouve ça très décevant ! Ou est le progrès par rapport au reflex : leur 70-200 mm pour reflex pèse 1430 gr. Et le pire, il n’est même pas encore disponible pour ceux qui en ont besoin (du coup admettons qu’il n’alourdi pas vraiment le sac des photographes, qui devront ajouter le poids de la bague d’adaptation à leur 70-200 mm de reflex ;-)

      Canon propose un RF 70-200 mm pesant 1070 gr (qui est disponible depuis longtemps) : cela fait une sacrée différence dans le sac ! L’effet wahou : c’est ça…

      https://photoetmac.com/2019/10/prise-en-main-du-canon-rf-70-200-mm-f-2-8-l-is-usm/

      https://photoetmac.com/2020/01/combien-pese-votre-70-200-mm-avec-votre-boitier/

      Sinon, concernant la qualité de construction des EOS R5 et EOS R6 : je ne vois pas grand chose à leur reprocher…

      Je reconnais à Nikon d’avoir quelques objectifs pas chers à son catalogue et c’est pas mal.

      • Il faut reconnaitre que le 70-200 canon est top. Sur le papier c’est le meilleur.
        Dans la vrai vie, le problème est qu’il ne se monte pas sur un Nikon.

        Le principal est que Canon continue à produire de bon produire, idéalement que Nikon s’en inspire et ne perde pas de temps à développer un NOCT et tout ira bien

      • Un peu comme comme le Canon 50mmf1.2. 50% plus lourd et plus de deux fois plus cher que la version réflex. Je trouve ça décevant ^^.

        Canon 24-240 pèse 750g vs Nikon 24-200 pèse 570g. Je trouve ça décevant de la part de Canon ^^

        Chaque constructeur a ses forces et ses faiblesses dans sa gamme optique.
        Canon a un 70-200mmf2.8 innovant et très compact, mais propose comme zoom de kit sur le R6 le 24-105mmf4-7.1 (c’est aussi un effet waouh ^^), le même qui équipe le RP…

        Mais le vrai game changer est que depuis quelques années, Sigma et Tamron (et Samyang sur certains objectifs) proposent des objectifs qui égalent voir dépassent les objectifs des constructeurs pour moitié du prix.
        Si je devais acheter un 24-70mmf2.8, j’achèterai le Sigma, si je devais acheter un 70-200(180)mmf2.8 je prendrai le Tamron (810g).
        Un 85mmf1.4, le Sigma (630g).
        Trois merveilleux objectifs qui n’ont pas eu l’honneur (il me semble) d’articles sur ce blog que j’adore suivre.

  16. Ils ont un meilleur rapport qualité/prix par rapport à Canon qui facture de plus en plus cher ses produits. Et pourtant, la cherté était une étiquette Nikon par le passé…
    Néanmoins, je pense qu’ils sortiront les mêmes fichiers photos que leurs ainés (mêmes capteurs). Il n’y aura aucune différence en terme de qualité d’image (déjà excellente). Ce qu’on voit là, c’est plus des évolutions de confort d’utilisation. Ces appareils sont maintenant plus « matures ». A l’heure actuelle, je pense qu’il n’y a pas beaucoup de raisons de passer du I au II qui sont encore loin d’être « démodés ».

    Par ailleurs, je parie sur un fort taux de conversion vers l’hybride de la part des utilisateurs de reflex Nikon (Les pros ou hobbyistes possesseurs de D850, D750, D800 notamment).

Leave A Reply