web analytics

Combien pèse votre 70-200 mm f/2.8 avec votre boitier ?

28
BILLET PREC.
BILLET SUIV.

Je viens de mettre à jour les tableaux comparatifs de mon article : Prise en main du Canon RF 70-200 mm f/2.8 L IS USM.

J’ai ajouté le poids et la taille du nouveau Nikon Z 70-200 mm f/2.8 dans les comparatifs… Nikon a réussi l’exploit de faire pour leur hybride un 70-200 mm plus long et tout aussi lourd que celui conçu pour leurs reflex. Ce n’est pas exactement le progrès que l’on espérait suite à un passage au système hybride. Le détail des tableau et la suite : par ici…

 

 

 

Le détail des tableau et la suite : par ici…

 


 

 

 

Le détail des tableau et la suite : par ici…

 


 

Le détail des tableau et la suite : par ici…

 


 

 

 

Le détail des tableau et la suite : par ici…

 


 

 

 

Le détail des tableau et la suite : par ici…

 

BILLET PREC.
BILLET SUIV.

28 commentaires

  1. Le poids des boîtiers tient-il compte de la batterie et des cartes ?
    Si oui, le poids de l’EOS 5D Mk IV est erroné.

    De plus, j’aurai troqué le D850 contre le D750 ou son successeur, le tout nouveau D780, pour un comparatif équitable.

      • Intéressant.
        Je suis d’accord avec Bertie, le D750 et D780 aurait été plus juste et donc -200gr
        Mais cela ne change pas le poids du 70-200
        Bon on trouve aussi des incohérence chez Canon, ne serait-ce que le 24-70 RF qui est 100gr plus lourd que le EF alors que le Z 24-70 fait 200gr de moins que le F et 100 gr de moins que le RF

        bref mauvais point pour Nikon sur ce coup la

        • Pour le 24-70mmRF, les 100g supplémentaires s’expliquent par la présence du stabilisateur optique.

          Mais selon le monde de la photo, le Nikon lui ai supérieur. 8.3 vs 9/10, ce qui est beaucoup dans le système de notation avec une faiblesse du Canon de 50mm au 70mm et une homogénéité parfaite du Nikon. Après un test ne reflète pas la réalité ^^…

  2. Pas trop mal pour moi : Je suis le plus léger derrière ton R
    Un vieux 6d m1 : 770g
    Un bon vieux tamron 70-200 f/2,8 : 1170g

    Ok : pas de stabilisation sur ce vieux Tamron et il ne m’a couté que 600e et quelques.
    Mais il marche très bien (même si l’autofocus n’est pas super véloce). Je l’aime beaucoup.

  3. En attendant le bestiau de canon allie une compacité à une qualité optique encore jamais vue dans le créneau des 70-200. A quand une version f4 ?

  4. La monture plus large et la réduction de la distance au capteur, ne servent à rien en téléobjectifs. Pour s’en convaincre, il suffit de regarder un multiplicateur x1.4.
    (diamètre de la lentille avant et distance à l’intérieur du télé). Cela montre que l’on pourrait actuellement avoir un plus grand diamètre de lentille arrière et une lentille plus proche du capteur, mais cela n’est pas fait car sans intérêt. La raison de la compacité du nouvel objectif est à chercher ailleurs.

    L’EF 70-200mm f/2,8L IS III USM utilise une MAP interne (sans allongement) qui repose sur 23 éléments optiques répartis en 19 groupes, dont une lentille en fluorine et cinq éléments en verre à faible dispersion.
    Le RF 70-200mm F2.8L IS USM est fabriqué à partir de 17 éléments répartis en 13 groupes.
    Il utilise 2 lentilles asphériques, 4 lentilles en verre UD et 1 lentille en verre super UD. Ces verres spéciaux, la mise au point avec allongement, et un nouveau principe d’autofocus permettent une compacité supérieure à la version EF : 27 % plus court (replié) et 28 % plus léger avec 1 070 g.
    L’autofocus est assuré par 2 moteurs Nano USM (synchronisés électroniquement) qui déplacent 2 groupes flottants (au lieu d’un groupe traditionnellement). Cela permet de réduire le nombre de lentilles et de descendre la distance minimale de mise au point à 70 cm (grandissement de 0,23x).

    • Si toutes ces caractéristiques expliquent (à elles seules) la compacité du RF 70-200 mm f/2.8, alors Canon (ou un autre constructeur), aurait pu créer un 70-200 mm f/2.8 plus court pour un reflex, depuis longtemps…

      Mais cela n’a jamais été fait.

      Donc, à mon avis, ce n’est pas la seule explication : il y a aussi probablement quelque chose lié à la nouvelle monture et à sa géométrie…

  5. Jean-Claude Grouard le

    J’ai craqué pour un Canon EOS R et je vais certainement remplacer un jour mon 70-200/4 L IS par ce RF 70-200.
    Le prix fait encore un peu mal.

  6. « Nikon a réussi l’exploit de faire pour leur hybride un 70-200 mm plus long et tout aussi lourd que celui conçu pour leurs reflex.  »

    Tres reducteur. Comme si un objectif avec un fût qui s’allonge était la panacée pour tout le monde.
    Mais je me demande bien pourquoi les opticiens ont tous décidé un fût fixe pour les 70-200mm f2.8 avant. Meilleure durabilité ? Meilleure balance côté poids…
    Je me demande combien coutera de reparer le système de ventilation du Canon si il tombe en rade ou comment il est énergivore.
    Côté joint de sécurité pour l’étéanchéité, je crois que le Canon a 1 et le Nikon 9. Quelqu’un peut confirmer ?
    Les 70-200mm de Nikon et Canon ont opté pour 2 philosophies différents.

    Je pense que le poids n’a aucun rapport avec le tirage 20 vs 44mm, qui lui ameliore la construction des UGA, mais le diametre de la monture est identique a la monture reflex 54mm.

    Le gain de poids est sans doute 100-150g pour un fut non monobloc, absence d’indicateur de distance de mise au point dynamique, des verres asphériques qui ont allégée la formule optique peut-être.

    Le champion de la compacité, de la légèreté sera bientôt le Tamron 70-180mmF2.8. 149 mm de long replié pour 815 g.
    Il brillera sur les Z6 et AIII (24MP stabilisé). Déjà qu’ils ont sorti le meilleur 35mm f1.4 du marché.
    Avec un EOS R, le Tamron sera sans doute moins performant, pas de stab, un 30 MP est plus exigent qu’un 24MP.

    • Pour la durabilité, les objectifs à fût extensible ne sont pas plus fragiles… dixit Cicala de Lens Rentals. (les seuls vrais gros nids à poussières, selon lui, étant… certaines focales fixes)

      Du coup c’est plus une question de feeling et de dogme, l’attrait pour les optiques à zooming interne. Parce que ça fait plus «  »haut de gamme/sérieux/pro » ». Canon a osé briser ce dogme jusqu’ici assez indiscutable en matière de 70-200. Tant mieux.

      • Oui, d’autant que vu (très) le faible encombrement et poids de la bague d’adaptation EF/RF : celui qui veut absolument un 70-200 mm à mise au point interne, il prendra le EF 70-200 mm f/2.8 L IS USM III qui est fabuleux ur l’EOS R…

        Et qui marche sur l’EOS R, aussi bien que sur un reflex (absolument aucune différence)

        Il aurait été idiot de refaire plus ou moins la même choses en RF : autant innover un peu… Et voir ce que cela donne ! A mon avis ce RF 70-200 mm va faire un carton.

  7. Georges Chassagne le

    Pour le moment il y a 10 objectifs Canon et 9 objectifs Nikon, c’est quand même une belle perf pour Nikon qui n’ a pas la puissance de feu de Canon.

  8. Georges Chassagne le

    je ne suis pas intéressé par cet objectif…il parait qu’aux USA ils ont un gros carnet de commande….mais même sans celui là l’offre est sympa, elle me convient bien en complément de mes objectifs EF. C’est bien l’essentiel, être heureux avec son matériel et faire des photos.
    Manque le 70-200 F4 pour un moment me semble t il.

  9. Décidément, c’est bien lourd tout ça xD.
    Après pour un professionnel qui se sent plus à l’aise avec un Sony ou un Nikon, le critère de poids est insignifiant. Bon c’est que le choix DSLR Nikon est un peu lourd.
    Bref quand je vois la masse qui dépasse les 2kg, en tant que non pro, je suis très content de ne pas avoir besoin d’un 70-200 f/2.8 ou bien encore un 24-70 f2.8 !

  10. Pingback: Nouveau test dithyrambique du Canon RF 70-200 mm f/2.8 L IS - photoetmac.com

Leave A Reply