web analytics

En finir avec les Fake News à propos des équivalences entre capteur

25
BILLET PREC.
BILLET SUIV.

Une fois de plus, je vous propose quelques arguments pour en finir avec les Fake News, à propos des tailles de capteur et des équivalence entre : focale, ouverture, ISO et Profondeur de champs…

Que l’on me comprenne bien : je n’ai rien contre le Micro 4/3 et les petits capteurs, qui présentent des tas d’avantages, pour les gens qui ont besoin de ces « avantages » là… Par exemple le poids et la taille, mais certainement pas l’avantage d’une meilleure qualité d’image !

Pour autant, vous pouvez très bien considérer que la qualité d’image d’un capteur Micro 4/3 est « suffisante » pour votre utilisation : ça oui… Mais vous ne pouvez pas prétendre qu’elle est « équivalente » à celle d’un capteur de plus grande taille : ça non ! Plus la surface du capteur est grande : et mieux c’est pour la qualité d’image… Point barre : il n’y plus de discussion possible autour de ce sujet.

Et si vous n’y croyez pas, c’est que vous êtes dans un déni scientifique, voir dans le « révisionnisme photographique »… Mais c’est votre droit et vous pouvez même en discuter en commentaires (je n’y vois pas d’inconvénient). Pendant que nous y sommes : aller aussi visiter ces deux pages (anciennes) et lisez les commentaires qui s’y attachent :

Si vous désirez un matériel plus petit, plus léger, plus adapté (parfois) à la vidéo : alors pourquoi pas le capteur Micro 4/3 ou APS-C. Nous sommes tous d’accord pour dire que vous profiterez de certains avantage… Mais pas celui de la qualité d’image, comme le démontre cette vidéo…

 

SI le marché de la photo s’oriente vers des capteurs plus grands, c’est que la majorité des photographes sont plutôt intéressés par une extrême qualité d’image, que par la légèreté de leur matériel…

Je parle de la « majorité des photographes », mais cela n’empêche pas une minorité de photographe de continuer à rechercher du matériel compact. Et pour cela, s’est développé le marché assez dynamique des compacts experts haut de gamme, à capteur 1 pouces… Et bien entendu, le marché du Micro 4/3 n’est pas encore mort et continue de répondre aux besoin de cette « minorité » de photographes exigeants qui ne veulent pas trop se charger. Et espérons que la « norme » Micro 4/3 ne disparaisse pas totalement…

 

BILLET PREC.
BILLET SUIV.

25 commentaires

  1. Tout le monde l’a compris que plus le capteur est grand et meilleur est la qualité, bien que le choix de l’objectif qui sera devant le capteur a aussi son importance…

    Toutefois, je pense que le marketing a outrance de Sony, canon et nikon qui passent leur vie a payer des appareils a prix de fou a des youtubeurs pour faire croire a la majorité des gens qu’ils ont absolument besoin d’un de leur gros appareil pour faire de vrai photos commence a me gaver. On ne voit bientôt plus que des testeurs de matériel que des chaînes YouTube dédiée à la photographie, a son histoire ou a l’âme de la photo qui est d’essayer de raconter qqch.

    En souhaitant une fois de plus mettre un terme à cette guerre de capteur, vous ne faites que remettre de l’huile sur le feu.. car quand je vois le nombre de pro qui décident de lâcher leur FF pour du Fuji car finalement le traitement de fichier plus lourd est contraignant et qu’ils impriment pas si souvent que ça des grands formats.. du coup ils se contentent de l apsc…

    Finalement, si vous passer votre vie a souhaiter la meilleure qualité d’images car c’est le capteur qui fait tout… pourquoi ne vendez vous pas la qualité du capteur du Fuji GFX 100 ? Bien meilleur qualité d’image qu’un canon.

    Car comme tout dans la vie il y a pas de systèmes parfait, il y a des avantages et inconvénients a tous les systèmes et le prix ou le poids feront également partie des choix des consommateurs bien que vous semblez le nier.

    • J’aimerais bien un capteur de la taille de celui du Fuji GFX100 : oui…

      Malheureusement, je ne vous apprend rien : un équipement dans ce format est beaucoup trop lourd, et beaucoup trop cher, pour l’immense majorité des photographes amateurs et même pro ! Moi y compris…

      Par ailleurs on retrouve en Full Frame une variété immense d’objectifs (chez toutes les marques et notamment grâce aux adaptateurs, qui permettent d’exploiter le parc d’objectif FF pour reflex)… Et l’on ne dispose pas d’un tel choix dans le format du GFX…

      Donc oui : un capteur de la taille du GFX : ce serait mieux que du Full Frame ! Mais ce n’est pas possible pour de nombreuses raisons…

      C’est pour cela que le Full Frame s’est imposé : il est le plus grande taille de capteur qui reste accessible financièrement, tout en restant pas trop encombrante et en offrant le maximums de possibilités…

      C’est un peu comme pour les marteaux : il y a toutes sortes de tailles de marteau… Des petites, des moyens, des gros et des très gros ! Mais en gros si vous ne possédez qu’un seul marteau chez vous : il existe une taille de marteau idéale, pour faire un peu tout ce que l’on fait dans une maison « normale ». Il faut un marteau assez grand. Mais pas trop grand…

      Je crois que le Full Frame s’est définitivement imposé comme le taille de marteau « standard » pour tout faire… Mais heureusement : le marché offre toutes sortes de tailles de marteaux…

  2. Je répondrais à vos remarques en trois points :

    1) Si je me met à comparer le prix d’un GFX 50R à un A7RIV ou à un Canon R5 (selon les prix du marché en Suisse actuellement) je m’en sors pour le même prix avec une gamme d’objectifs qui couvrent de l’ultra grand angle au téléobjectif que si je m’équipe pareil avec les meilleurs cailloux des deux dernière marques citées. Je ne comprends donc pas pourquoi dans ce cas on ne s’orienteraient pas déjà tous sur du moyen format… surtout que la compacité d’un GFX 50R n’est plus bien loin des précédent toujours cités. GFX50R + GF32-64 F4 = 1,65kg / Sony A7RIV + 24-70 GM 2.8 = 1,55kg

    2) Je déplore surtout aujourd’hui cette course à l’équipement en voulant toujours faire passer le message que notre matos d’avant ou d’un format différent ne sera plus suffisant pour l’avenir alors que certaines photos de légende de ont su marqué l’histoire par ce qu’elles étaient en mesure de raconter ou de l’émotion qu’elles transmettaient et non pas par la qualité en pixel pipping du matériel. Aujourd’hui des centaines de millions de photos sont prisent chaque jour avec du matériel que certains photographes de l’époque ne pouvaient même pas imaginer avoir un jour, mais finalement combien de photos marquent vraiment les esprits aujourd’hui et valent la peine d’être imprimées en 2m x 1m ? et ne regardons-nous pas encore des photos d’histoire prises avec des définitions de piètres qualité, malgré le fait que nous avons du matériel de folie aujourd’hui ?

    3) Je pense que le matraquage financier des marques (surtout via youtube) nous poussent à penser que si notre photo n’est pas en mesure de s’imprimer en grand et d’être nette à 400% d’un coin à l’autre de la photo, notre photo sera pourrie. J’ai moi même remis en question mon matériel plusieurs fois à cause de cela . Mais finalement, comme tout aujourd’hui, on n’oublie peut être l’essentiel de cette passion qui est une belle passion et que nous shootions avec un petit ou un grand capteur, avec une marque ou une autre, nous devrions je trouve échanger beaucoup plus sur la photographie en général que sur le matériel. surtout à une époque ou le 99,7% des photos de ce monde sont « consommées » en 3 secondes via un swipe du doigt sur un écran de smartphone… Hormis le 1% de mon temps ou je réalise des tirages, je passe ma vie à réduire à 2500px de large mes photos de soirées, d’anniversaire ou de ballade pour les envoyer à ma famille et mes amis via le smartphone, car ça hurle quand ils reçoivent des jpg de 17, 25 ou 35 MPx qui mettent 4 secondes à s’afficher nettes… dans ces moments là je me dis qu’un boitier APS-C est amplement suffisant…

    Je n’en reste pas moins ébahis par la qualité du matériel photo et de la recherche et du développement que nous trouvons aujourd’hui chez tous les constructeurs…

    Amicalement.

    • Merci pour vos réponses…

      2 / Concernant votre point n°2 : entièrement d’accord… C’est pour cela que je considère qu’il n’est pas forcément besoin de dépenser beaucoup, pour avoir une qualité d’image fantastique. Un reflex Full Frame d’il y a quelque années, avec quelques objectifs valant chacun moins de 500 € : et l’on obtiendra largement assez de qualité…

      Idem en APS-C. Ou même en Micro 4/3. Ce sera à chacun de décider en fonction de son budget et de son ambition… On peut aimer recadrer fortement dans ses photos : ce n’est pas un tabou et encore moins une interdiction !

      1 / Mais à propos de votre Premier point : là désolé mais je suis en totale désaccord ! Que ce soit pour le prix et le poids, on ne peut absolument pas comparer la (très courte gamme) Fuji moyen format, avec ce qu’il est possible de trouver dans les différentes marques, qui proposent des hybrides et des reflex…. à tous les prix. Par exemple 100 € pour un 50 mm f/1.8 qui suffira très bien à la plupart des besoins de 90% des photographes qui veulent un 50 mm…

      Et n’oublions pas les reflex Full Frame les reflex ne sont pas morts et les viseurs optique plaisent encore à beaucoup de monde)… Et dont les prix sont imbattables !

      Sauf votre respect : je ne comprend même pas que l’on ai besoin de le détailler ! Tellement il est évident que le système GFX est extrêmement cher et plus lourd ! Tout cela n’a absolument rien à voir en terme de poids ou de prix, ou de variété de l’écosystème ! Absolument rien à voir…

      Vous avez pris pour exemple un EOS R5 : mais je vous rappel que c’est le très haut de gamme (ce qui fausse toute comparaison)… Vous oubliez dans votre raison ment que l’immense majorité des gens vont acheter des « entrées de gamme » en Full Frame (qui n’existent pas en moyen format) : par exemple le Nikon Z50, ou l’EOS R6… Sans oublier les nombreux reflex encore disponible bien entendu !

      Il existe toutes sortes de tailles de marteaux en Full Frame. Ce n’est pas le cas en moyen format : qui reste obligatoirement cher, et plus lourd. On a très peu d’options : il faut être riche…

      Il existe par exemple, un minuscule RF 35 mm f/1.8 qui coute environ 500 € est reste ultra léger (on a la même chose chez toutes les marques à peu près). Combien faut-il dépenser (et pour quel poids) afin d’avoir un équivalent à ce petit 35 mm f/1.8 dans le système GFX ?

      Un équivalent à un 36 mm : serait le GF 45 MM F/2,8 R WR : 1799 € je crois (pour 490 gr)… C’est 3,5 fois plus cher (quand il existe un équivalent focale)…

      Car combien d’objectifs existe-t-il pour ces Fuji GFX… pour le moment ? 15, ou 20 peut-être en comptant les objectifs de marque tiers ? Je n’ai pas fait le compte… C’est ridicule par rapport aux centaines de références possibles en Full Frame (en comptant les adaptateurs très efficaces).

      Je pense spécialement aux différents zoom f/2.8 ou f/4 constants (il y en a pour tous les goûts et tous les budgets) en Full Frame… Rien d’équivalent,t en moyen format Fuji ! Un équivalent 25-51 mm : c’est à dire le GF32-64mm F4 R LM WR coute je crois 2 499 €… A part celui-ci existe-t-il d’autres zoom ?

      Sans oublier les zoom longs : les 70-200 mm, les 150-600 mm… Le monde du Full Frame offre une variété d’objectifs qui n’existeront jamais en moyen format : car ils seront si coûteux : qu’il n’y aura jamais personne pour les acheter.

      Et encore moins pour les fabriquer… à perte (certainement car il s’agit d’un marché de niche élitiste).

      Bref : tout cela pour dire que si l’on veut le plus grand capteur possible (et l’on est pas obligé de vouloir ça, mais c’est le souhait de beaucoup) : alors il y a le Full Frame… Et au delà du Full Frame : plus beaucoup de choix ! Malheureusement, mais c’est ainsi…

      3 / concernant le dernier point… D’accord, d’accord… Mais on peut aussi aimer zoomer dans ses images de grande taille sur un bel écran de 27 ou de 30 pouces, sans être obligé de les imprimer ! Si il y a des gens que ça intéresse : personne ne les force à acheter ! On peut faire aussi de belles images avec un compact à capteur 1 pouce (j’en ai un), ou avec son iPhone X (j’en ai un aussi)…

  3. Nous savons très bien que quelqu’un qui va mettre jusqu’à 4480 francs suisse (donc j’imagine autour des 4’500 euros), ne vas pas monter sur son boitier que des objectifs à 350 euros dessus… et même si je suis le premier à valoriser des bons petits objectifs, l’ensemble des vidéos que l’ont trouve sur le net nous montre souvent que oui notre gamme de F4 c’est bien… mais si vous voulez du vrai ou de la photo en basse lumière, il vous faut au minimum partir sur la gamme 2.8 et chez Sony GM on tape également dans les prix que vous citez pour le GFX.

    Je me permets de partager ce tweet, qui est passé au travers de mon fil d’actualité du jour, il est possible de monter la plupart des objectifs que vous citez sur un GFX 50R, la preuve :) même les montures EF de Canon peuvent passer sans soucis.

    https://twitter.com/gros_pixel/status/1291399163415007232?s=20

    Bref ce sont des discussions sans fin, et le but n’est pas de gagner ou pas le débat. J’ai beaucoup apprécie vos deux articles sur « Qu’est-ce que j’ai appris en 25 ans de photographie professionnelle » et je pense que ce type de contenu devrait être mis beaucoup plus en valeur que le test matériel :)

    • Hello ! Oui, certes on pourra monter certains objectifs FF sur le système Fuji GFX… Mais il doit y avoir certaines contraintes et conséquences. Lorsque je parlais d’adapter des objectifs de reflex (EF par exemple) sur des montures hybrides Full Frame (Canon EOPS R par exemple) : c’est en général sans aucune conversion de focale et sans aucune pertes (ni optique, ni de transmission des informations numériques et permettant un Autofocus aussi performant et utilisable à 100%).

      Oui, merci par ailleurs pour les compliments sur les « articles spécifiquement photo » : ce sont les plus intéressant (je suis bien d’accord). Mais cela ne veut pas dire qu elle matos doit être négligé pour autant…

      Et pour résumer mon point de vue sur le matos : moins il coute cher et mieux c’est !

      Si vous m’avez lu, j’ai souvent répété, qu’il vaut mieux garder 3000 ou 4000 € pour faire des voyages : cela produira toujours de meilleures photos, que de dépenser la même somme en matériel. Selon ce principe : les système GFX est d’emblée disqualifié… Toutefois si l’on peut dépenser autant en voyage (ou formations, ou autre), qu’en matériel : alors il ne fait pas s’en priver…

      Mais à ma connaissance je ne connais pas grand monde qui ait considéré raisonnable d’investir dans le système GFX : mais rien n’oblige à être raisonnable tout le temps, non plus… (en fait je ne connais que deux photographes qui l’utilisent). Et qui sont par ailleurs de bons photographes, ils feraient de bonnes images avec n’importe quel matériel.

      Quoiqu’il en soit : passez de bonnes vacances, revenez souvent ici poster des commentaires (enrichissants) et faites de bonnes images ! ! ! A très vite ;-)

  4. Attention je ne suis pas un professionnel, ni un amateur passionné qui souhaite dépenser des milles et des cents dans du matos.
    Je dois juste préciser que grâce à mon passage du 600D au 6D, j’ai beaucoup appris avec le plein format pour pouvoir bien utiliser le M5 et son capteur APS-C.

    Est-ce que c’était forcément le capteur et/ou les molettes de contrôle qui m’ont permis cela ? Je ne sais pas.
    En tout cas, oui plus le capteur est grand, mieux c’est mais c’est forcément plus cher et plus lourd aussi (pour des objectifs lumineux).

    Alors avec mon M5 et mes objectifs plus ou moins lumineux mais surtout léger et pas trop cher, je m’éclate comme jamais :).

    Mais je me suis déjà poser la question, est-ce que j’avais vraiment besoin d’un 24-105mm f4L ? 700g l’objectif tout de même… Est-ce que j’avais besoin du plein format ?

    Non mais avec un yen faible face à l’euro, et 40mm f2.8 gratuit si je prenais le 6D m’avait dire le contraire en 2013 ^^. En tout cas, je ne regrette pas.

  5. Tout a fait d’accord avec beaucoup de commentaires dénonçant cette course effrénée au matériel de plus en plus sophistiqué… Mais hélas, on ne fait pas forcément des photos de pro avec du matériel de pro.

    S’il suffisait d’acheter un stradivarius pour jouer comme Grappelli ou Yehudi Menuhin, ça se saurait.

    De plus, un pro arrive à faire de très belles choses avec du matériel même moyen de gamme.

    Moi aussi j’adore le beau matériel, les boitiers a 4000 €, les objectifs a 4000 € mais mais… peut-on acheter la créativité et la sensibilité artistique ?

  6. Bonjour JF,
    Merci pour ce bel article, encore et toujours ;-)

    Juste une question, lors de votre voyage au Kenya, n’auriez vous pas aimé le faire avec un GFX50 ou un GFX100 pour comparer la qualité des photos ? Je ne sous-entends pas que vos photos auraient été plus réussies, je ne me permettrais pas, mais cela aurait pu vous apporter plus de détails que votre 5DSR, non ?

    Ne seriez-vous pas tenter par ce type de matériel, juste dans le cadre d’un test ? Moi, je serai ravi de le lire en tout cas !!
    Je trouve, juste, dommage de dire que la photo se fait au Full Frame en permanence, et que tous les constructeurs se mettent à se également à rabâcher cela… Certes, il y a du matériel à amortir mais quand même…

    Alors oui, la taille du capteur apportera indéniablement une meilleure qualité photographique, mais je pense que l’œil et la créativité du photographe seront toujours meilleurs pour réaliser LE cliché, quelque soit l’outil (boitier et/ou optique), et son capteur M4/3, APS-C, FF, ou MF…

    Dans l’attente de vous relire sur d’autres articles ;-)
    Bonnes vacances,
    Julien

    • Oui, bien entendu je serais intéressé de l’essayer c’est certain… Il faudra que j’en fasse la demande d’ailleurs, puisque je connais depuis longtemps la personne qui est chez de produit chez Fuji : ce sera donc facile…

      Toutefois, ça ne sera pas pour un voyage au Kenya je pense… Car lors de mon voyage au Kenya, j’ai utilisé par ordre de priorité les objectifs suivants :

      EF 200-400mm f/4L IS USM Multiplicateur 1,4x et 2x interne (11 799 €)
      Sigma 300 mm f/2.8 APO EX DG HSM (3 199€)
      EF 70-200 mm f/4 (1 290 €)

      Malheureusement, il n’existe pas beaucoup de choix d’objectif de ces focales chez Fuji… J’ai toutefois repéré :

      GF100-200mm f/5.6 R LM OIS WR : 1 999 € c’est un équivalent 79-158 mm​ Full Frame
      GF250 mm f/4 R LM OIS WR : 3 299 € c’est un équivalent 198 mm Full Frame

      C’est pas si mal. mais insuffisant au Kenya… Ou j’ai pu constater lors de mes précédents voyages que le 300 mm est vraiment trop court. Il faut un 500 mm ou 600 mm. Mais aussi un 300 mm.

      Même en tenant compte que l’on puisse recadrer les images du Fuji (car il y a du pixel de bonne qualité), le GF250 mm f/4 « recadré », ne rivalisera probablement pas avec un Full Frame de 50 Mpix associé au 200-400 mm… A tester.

      Ensuite : il y a aussi les problème de cout. Même si ces matériels m’ont été prêtés, je me met dans le tête de quelqu’un qui doit acheter…

      Le Fujifilm GFX 50S : 5 499 €
      Le GFX100 : 10 999 €

    • Tout à fait d’accord GOURDON PHILIPPE, je rajouterais aussi que le caractère professionnel d’une photographie ne se mesure pas à la taille du capteur.

      Pour avoir de l’équipement FULL FRAME et micro 4/3 , c’est je trouve aujourd’hui encore plus qu’hier un faux débat que de comparer ces deux formats en terme de qualité d’image. Mais aussi et surtout de conclure mordicus que la qualité d’image d’un full frame est supérieur au micro 4/3. Photographiquement, artistiquement, ça n’a pas de sens! Aujourd’hui tous les capteurs produisent des images de très hautes qualités avec comme pour tout, des avantages et des inconvénients. Se fier uniquement à l’aspect scientifique pour juger de la qualité d’image d’un capteur c’est être dans l’illusion à la manière d’un trompe-l’œil. Les marques mettant en avant leur capteur full frame toujours plus cher, jouissent de cette illusion mais encore pour combien de temps ?

      • Je ne sais pas ce qu’est un point de vue « photographique »… Mais on est bien d’accord, que « artistiquement » : préférer une photo d’un format par rapport à une autre : ça n’a pas de sens…

        Tout juste ce que l’on peut affirmer (scientifiquement… et non pas photographiquement, ni artistiquement) : c’est que

        – Le piqué sera généralement plus élevé avec un capteur de plus grande taille (le piqué n’est pas une notion artistique, mais une réalité scientifique).

        – Le bruit sera généralement moins élevé avec un capteur de plus grande taille (le bruit n’est pas une notion artistique, mais une réalité scientifique).

        – La possibilité de corriger l’exposition sera généralement (un peu) plus élevé avec un capteur de plus grande taille (cette latitude n’est pas une notion artistique, mais une réalité scientifique).

        Bref : tout ceci étant « posé » et relativement incontestable : chacun en fera ce qu’il veut bien entendu d’un point de vue artistique, ou scientifique (je ne sais pas trop ce qu’est le point de vue photographique, désolé pour ça…)

        Si l’on estime avoir « besoin » de davantage de piqué et de maîtrise du bruit et de l’exposition… et bien on choisira en fonction de ses besoins et de son porte monnaie !

        Pour ma part mon porte monnaie étant limité : je préfère me passer des « moyens format » tels que les Fuji GFX, car j’estime que le surcout supplémentaire ne se justifie pas… relativement à mes besoins. Et le Full Frame me semble un juste compromis (pour moi).

        D’autre estimeront que l’APS-C leur suffit largement (et en 2005 lorsque j’étais au Ladakh, j’étais très content avec mon APS-C à la « dynamique crapoteuse » selon les standards de 2020… CF image ci-dessous !

        Canon EOS 20D de 8,2 Mpixels : 1/40 sec, f/16, 100 ISO….

        J’ai aussi aimé les 16 Mpix de mon Panasonic GM1 durant 3 ans environ…

        Chacun choisira selon ses besoins. En tenant compte des réalistes scientifiques… qui (désolé) : restent incontestables. Mais n’obligent à rien !

  7. Franchement merci pour cette vidéo, qui montre bien que les différences sont infinitésimales entre les différents formats !!! Ca en est risible… Et en plus quand on sait que les tous petites différences de grain/bruit est en général absorbé par le papier de l’impression… bref, tout cela est ridicule, merci pour cette vidéo qui le démontre clairement.
    Même le rendu des couleurs est équivalent ! (alors qu’on nous bassine avec l’inverse sur plein de forums/sites)

    Donc pour moi la seule réelle différence vraiment perceptible dans l’image finale est avant tout le rendu du bokeh, qui ne dépend pas que de la taille du capteur d’ailleurs…
    Donc si portraitiste, si on veut isoler le sujet d’un fond qu’on ne peut pas repousser plus loin (ex: dans un bâtiment), ok là oui il faut mieux un grand capteur.

    Sinon… bof, différences vraiment minimes pour emmerdement bien plus grand (prix, poids, taille…)
    Bref, ce n’est pas parce que vous aurez un GROS capteur que vous ferez de meilleures images qu’un autre photographe avec un plus PETIT capteur ! CQFD

    • Oui, cela dépendra des points de vue… Moi je perçois tout de même une différence sur cette vidéo, notamment sur les contre-jours. Mais bon, je conçois que tout le monde ne s’intéresse pas aux mêmes problèmes.

      Si l’on s’intéresse à la question du bokeh : c’est là ou il y existe des « manques évidents » avec les petits capteurs…

      J’ai par exemple adoré travailler avec le Sigma 24 mm f/1.4 : et bien il n’existe aucun équivalent à cet objectif en Micro 4/3. On n’obtiendra jamais ces images au grand angle, assorties d’un léger bokeh (que je trouve très originales). Car il faudrait un 12 mm f/0.7 : ce qui évidement n’existe pas…

      Et il y a pas mal d’autres exemples équivalents, ou l’on ne trouve aucun équivalent en Micro 4/3… Par exemple le nouveau RF 15-45 mm f/2.8 qui sera un des objectifs de base les plus utilisé par les photojournalistes à l’avenir.

      Il est ou le zoom équivalent de 7,5-23 mm f/1.6 à ouverture constante en Micro 4/3 ?

      Il existe un problème de disponibilité d’objectifs sur les petits formats…

  8. Eric Chevalier le

    Bonjour,
    Je pense que c’est une erreur de dire : « C’est pour cela que le Full Frame s’est imposé : il est la plus grande taille de capteur qui reste accessible financièrement, tout en restant pas trop encombrante et en offrant le maximum de possibilités… » Contrairement à cette assertion, la suprématie du FF trouve son origine dans l’histoire de la photo autant que dans des considérations purement commerciales et industrielles.
    N’oubliez pas que le « full frame » -pour reprendre cet anglicisme de bon ton- n’est pas autre chose que le bon vieux 24×36 argentique des pellicules dans un format lui aussi le plus utilisé après avoir été décrié pendant des décennies par les puristes qui ne juraient que par les chambres, les plaques puis par le 9×9, le 6×9, le 4.5×6 etc… Le 24×36 qu’on appelle donc « Full frame » aujourd’hui n’a rien de nouveau et a failli être lynché sur la place publique par des grands noms de la photo, par les tenants d’un système qui avaient peur de l’avenir, de leur avenir. Si le mot avait existé, le 24×36 aurait peut-être été affublé du nom de « miniframe », un comble! Pendant ce temps là, les reporters du monde entiers se mettaient à courir à travers la planète avec cette merveilleuse petite pellicule, boitiers et objectifs. Et voilà ainsi les responsables de l’existence sur le premier plan du FF: les objectifs.
    FF développé à force d’investissement pour faire les yeux doux aux myriades de professionnels du monde entier équipés de millions d’optiques coûtant 1 ou 2 bras voire un œil en plus. Et cette liberté de mouvement acquise par tous les photographes du 20è siècle semble pourtant aujourd’hui peser trop lourd sur les frêles épaules des nouvelles générations recherchant une seconde liberté encore plus légère. Un sac de trois kilos maxi au lieu de 10 mini!!! L’être humain perd-il du muscle? Et pendant ce temps les smartphones recomposent des photos en 100mpx…. mais, au fait, sur quelle surface de capteur???? Eric

Leave A Reply


Notifiez-moi des commentaires à venir via émail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.