web analytics

Pentax Ricoh : début de la fin ou renaissance ?

4
BILLET PREC.
BILLET SUIV.

Cela fait déjà quelques années que je prédis (et redoute) la mort possible (probable) de la marque Pentax… Beaucoup m’ont contredit au cours de plusieurs échanges en commentaires et j’ai toujours espéré qu’ils avaient raison.

Mais il est aussi arrivé que Ricoh me contredise (pas si souvent) en produisant d’excellents appareils. Comme ce petit Ricoh GR III testé il y a deux ans à Paris : unique en son genre et très intelligent… ce qu’il faut souligner, très honnêtement…

Malheureusement, je crains que tant que Pentax (faute de recherche et Développement suffisante) ne s’intéresse pas aux hybrides Full Frame : cette marque reste « secondaire ». Et ne cesse de voir ses ventes s’effondrer… Du nouveau hier (le 21 janvier 2022) :

On apprend que Ricoh Pentax a défini une nouvelle stratégie industrielle de production, qui sera désormais « réalisée » en ateliers… Cela veut-il dire « sous traité » ? Et la distribution se fera uniquement « en ligne »… Enfin pas uniquement ! Des boutiques Ricoh Pentax devraient aussi être lancées (sans beaucoup de précisions dans le communiqué). Nous verrons bien…

Le communiqué officiel (traduction Google) : Ricoh Imaging va renaître – Utilisant pleinement les méthodes « numériques » pour se connecter directement avec les clients et la fabrication « de type atelier » pour devenir une marque précieuse à l’avenir.

Voilà j’en ai peur : qui ne va pas améliorer la « visibilité » de la marque, qui est déjà plus ou moins invisible sur Internet. Alors si en plus, on ne peut plus prendre en main les appareils en boutique et apprécier la qualité des viseurs optiques, ça risque de ne pas arranger les ventes.

MAJ : devant le buzz généré, il semblerait que Ricoh US soit venu préciser (ou même contredire) la déclaration faite au Japon. Selon ce communiquéThe announcement created a bit of confusion and was specific to the market in Japan only. Ricoh will not be ceasing mass production and sales, but instead extending its distribution in Japan with more direct-to-consumer approaches.

Read more: https://pentaxrumors.com/2022/01/21/correction-from-ricoh-us-ricoh-will-continue-mass-production-and-sales-but-will-be-adding-more-direct-to-consumer-approaches-to-its-distribution-in-japan/#ixzz7IqOV6WGv

Un très intéressant article en français dans « Le Monde » détail ce changement de pied, qui entre nous : ressemble plutôt à un repli tactique… Les usines des fabricants d’appareils photo Ricoh et Pentax vont fermer.

Extrait :  » Les marques japonaises Ricoh et Pentax vont cesser la production en masse d’appareils photo pour s’orienter vers une fabrication à plus petite échelle, en atelier, comme l’a annoncé le groupe Ricoh Imaging, le 20 janvier. La distribution des appareils en boutique physique va céder la place à une commercialisation directe via Internet. « 

Je crains qu’il ne s’agisse que d’une façon élégante de « sauver les meubles », avant le grand démantèlement, tout en « sauvant la face » : ce qui pour des Japonais n’est pas un détail. J’ai bien peur que l’on assiste ici au « début de la fin » de Pentax. A suivre…

 

BILLET PREC.
BILLET SUIV.

4 commentaires

  1. Bizarre comme stratégie.

    Toute façon c’est kit ou double, j’espère que Pentax va encore exister et résister aux tremblements du marketing et a la baisse des ventes APN.

    De bon boitiers robuste, une belle visée optique, des compacts sympa….on verra la suite.

    • Malheureusement : il me semble que Pentax se réfugie dans une stratégie de niche extrêmement audacieuse, qui peut paraitre suicidaire.

      Et je crains que ce choix ne soit pas un choix, mais une fuite… Ils n’ont plus d’autre choix car ils ont accumulé trop de retard technologique dans le domaine des hybrides… Et trop de déficit d’image en refusant de suivre l’évolution technologique vers les hybrides Full Frame.

      Du coup : comment peuvent-ils survivre en tant que constructeur en ne produisant que des compacts haut de gamme comme le Ricoh GRIII (qui n’est pas un produit Pentax, mais l’héritier du savoir faire de Ricoh dans ce domaine très spécifique). Et quelques reflex trop lourds, trop complexes, au design dépassé ? Et dont plus personne ne voudra dans quelques années, vu les progrès à venir des hybrides Full Frame (autant en terme de visée que de compacité)…

      J’ajouterai que commercialement : se couper des réseaux de boutiques est suicidaire : car le seul moment ou l’on a envie d’acheter un reflex Pentax : c’est éventuellement après avoir mis un oeil dans le viseur (enfin du mois pour ceux qui ont cette expérience et ce plaisir de la visée optique… et ils seront probablement de moins en moins nombreux)…

      Vraiment : je comprends cela comme une « retraite de Russie » en bon ordre… Mais une retraite avant tout.

  2. Mon interprétation du communiqué de Ricoh-Pentax : Ricoh sait que le reflex va devenir un marché de niche, tout comme le télémétrique l’est.

    Ricoh sait également que Leica, sur son marché de niche, reste rentable.

    Ricoh va donc probablement tenter de devenir le Leica des reflex. Des prix plus élevés qu’à l’ère du mass market, un rythme d’itération plus lent, mais du coup plus besoin de cravacher pour tenir le rythme des innovations. Et toujours le plaisir des viseurs optiques (il y aura toujours des gens sensibles à ça, tout comme il a des gens sensibles au télémétrique ou à l’argentique).

    Je pense que c’est un bon choix pour pérenniser Pentax. Ils n’ont jamais eu la moindre chance en mirrorless (FF ou non). Trop de concurrence, et déjà qu’on est pas sûr que tous les acteurs avec 5-10 ans d’expérience dans ce marché survivent, alors un nouvel entrant n’en parlons pas.

  3. « « Nous allons construire une communauté de cocréation qui se connectera avec chaque client (…) depuis la phase de planification du produit jusqu’à la communication, via des réunions de fans en ligne » »

    Ca c’est pas bête je trouve. Organiser une relation la plus directe possible entre les clients et le fabricant, les concepteurs.
    Et leur idée derrière ces ateliers (au lieu de la mass production) est de pouvoir s’adapter mieux aux différentes envies des clients, sans être contraint par une trop grande standardisation qu’implique la mass production.
    Bref, curieux de voir ce que ça va donner.
    Si ça se trouve dans 2ans, on voudra tous ici en Europe obtenir le dernier Ricoh GRIV hyper customisé disponible qu’au Japon avec telle ou telle option trop bien :)

    Moi qui cherche un Lumix GM5 silver/vert (dispo qu’en Asie), ça me parle :)

Leave A Reply




⬆︎ GO TO TOP ⬆︎