web analytics

Photoshop : nouvelle fonction d’ajout de bokeh « Neural Filters »

8
BILLET PREC.
BILLET SUIV.

Nous n’avons pas souvent l’occasion de parler de Photoshop, tant Lightroom devient performant et universel pour le travail des photographes en post-traitement…

Pour autant Adobe n’oublie pas de faire évoluer Photoshop, en lui ajoutant quelques fonctions susceptibles de séduire les photographes… Ainsi la dernière version propose de nouveaux outils (encore en beta), qui reposent sur un travail de calcul « délocalisé » dans le Cloud. Il faut aller dans le menu « Filtres » et choisir « Neural filters ».

J’ai notamment repéré cet outil de création automatique de bokeh, qui est plutôt convainquant… Si du moins vous n’ajoutez pas trop de bokeh ! Je viens d’essayer ça sur une image JPEG de 6000 pixels de large. Appréciez le résultat en tirant le curseur :

Avant
Après
← GLISSEZ →

 

Pour info, cette image prise sur le Lac Inle en Birmanie, à été shootée à f/8, au 1/400 sec et 100 ISO avec le EF 24-70 mm f/4 L IS USM, à la focale de 24 mm. Donc pas exactement avec l’idée du bokeh « en tête », mais plutôt un diaph moyennement fermé avec l’impératif d’assurer un minimum de netteté à l’image, alors que nous dépassions cette barque dans une pirogue à moteur avançant à vitesse réduite… Le danger était de rater le sujet au passage. Tout ça étant fait « sur le vif ».

 

Bien entendu, on peut faire « mieux » et certainement plus subtile « à la main » dans Photoshop. Mais encore faut-il apprendre à le faire ! Et c’est un peu plus lent… Ici j’ai ajouté un peu de luminosité, ce qui n’est pas une option incluse par défaut. Mais cela me semble plutôt indispensable, pour éviter que le résultat soit trop « lourd »… Et j’aurais du descendre encore un peu la « quantité de flou », qui reste encore excessive pour être crédible. Mais c’est mon tout premier test :

 

Comme vous le constatez ci-dessus, l’interface est assez minimale avec quelques curseurs à ajuster… Et ci-dessous, vous constatez que le résultat est mémorisés sous forme d’un calque dans un document .psd, ce qui sera bien pratique et laissera pas mal d’options d’ajustement. Donc plutôt une addition intéressante à Photoshop n’est-ce pas ?

 

On voit ci-dessus le calque crée par l’outil. En sommes il s’agit des zones « artificiellement floues » crées par le moteur, qui seront appliquées « au dessus » de votre image nette. Elles sont de plus en plus floues, au fur et à mesure que vous vous éloignées dans le lointain… On observe des sortes de trou, malheureusement difficiles à justifier. Mais observées à 100%, remarquons avec satisfaction ci-dessous, que certaines zones de transition sont vraiment pas très bien rendues finalement. cela dépendra bien entendu des images (certaines seront bien plus difficiles à traiter que celle-ci) :

 

Mais que d’autres zone sont un peu moins convaincantes : ci-dessous… Au niveau de l’eau par exemple, la transition du net au flou : reste un peu trop raide. Ce qui pourra s’améliorer avec un peu de pratique je suppose : 

 

Sur cette seconde version, j’ai un peu « gommé » la partie basse du calque flou. Et ne l’ai appliqué qu’à 75% d’opacité… Ce qui donne un effet moins visible et plus progressif. Cela a été extrêmement simple et rapide grâce à la formule sur « calque » préservée et évitable dans le document .psd :

Avant
Après
← GLISSEZ →

 

Alors, qu’en dites vous ? Allez-vous vous laissez tenter et « tricher un peu » ? Ce n’est pas vraiment de la photo… Mais c’est rigolo non ?

 

BILLET PREC.
BILLET SUIV.
+

8 commentaires

  1. Amusant en effet, mais je préfère l’original :).
    Mais le mieux sera d’enlever la bouteille d’eau et le papier U2 ^^.

  2. impressionnant !
    bien bien mieux que ce que fait apple avec l’iPhone par exemple
    plus besoin de 24×36, tous en APSC :D

  3. Julien Mérelli le

    je préfère un vrai bokeh obtenu avec à une belle optique … Le flou numérique c’est sympa mais il y a encore des progrès à faire pour avoir un rendu vraiment naturel. Après ça peut dépanner mais comme tu dis pour l’instant rien ne vaut une optique 1.8, 1.4 ou encore mieux, 1.2… Et puis la photo d’origine se passe de bokeh, elle est très bien comme ça.

  4. J’ai essayé et j’ai trouvé que le résultat n’était pas du tout à la hauteur. Ce lame semble une beta pour « occuper le terrain », et sans intérêt pour le moment.
    Cela marche assez bien si tout est net et le premier plan est assez détaché du fond (comme ta photo).
    Dès que le sujet se superpose au fond, ou qu’il a déjà des éléments flous ce la se passe mal.
    Dans la superposition, le masquage est très mauvais. Si il y a déjà un peu de flou, cela ne s’équilibre pas avec le nouveau flou et le choix des éléments plus ou moins flous ne respecte pas les plans.
    Réessaie, je pense que ton exemple est un des seuls cas qui marche. Dans ce cas facile, cela t’aurait pris combien de temps sans l’outil?

Leave A Reply




⬆︎ GO TO TOP ⬆︎