web analytics

28 commentaires

  1. Jean-Claude Grouard le

    C’est juste insupportable JF ! Peut-être sympa pour toi mais tes abonnés reçoivent les photos une à une, ça alourdit considérablement Instagram. Je me suis désabonné, désolé

    • C’est bien le but : obliger les gens à venir regarder le profile et de lâcher un peu le « flux » (ou le fli Instagram)… Si ça les intéresse. Et si ça ne les intéresse pas : alors ce n’est pas grave ;-)

      Mon idée est que les « flux » : ça sert à alimenter des tuyaux (pour transporter du pétrole ou évacuer des eaux usées)… Les « flux » ne permettent pas d’apprécier des photos !

      Je n’ai pas grand chose à faire, que des gens fassent défiler mes photos en moins d’une seconde, au milieu d’un « flux » ininterrompu de photos plus ou moins merdiques (pour 99% d’entre elles)…

      Donc j’aime bien cette idée…

  2. Mon avis est que « scroller » sans fin (ni début) le fil d’Instagram : c’est le truc le plus chiant, le plus chronophage et le plus inintéressant du monde… C’est le côté d’Instagram que je déteste.

    Comme cela ne m’intéresse pas du tout personnellement : je ne veux pas que l’on « consomme » mes photos de cette façons… Car je ne sui spas une attachée de presse (qui tient absolument à ce que l’on voit ses produits), ni une influenceuse de mode ! Cela ne m’intéresse pas d’être noyé dans cette masse informe et sans intérêt.

    Si un photographe m’intéresse : je vais voir son mur et je ne clique généralement pas sur les images (qui sont trop petites), mais je préfère avoir une vie d’ensemble de toutes ses images…

    Je trouve ça plus global.

    Et pour voir les images en entier : il y a mon site web… http://www.vibertphoto.com

    • Oui mais non.
      Mon fil est constitué des gens dont j’apprécie le boulot, donc je ne scroll pas à l’infini sans but.
      Une feed dans ton genre, même si j’apprécie tes photos, me « gonflera » rapidement. Ce n’est pas adapté au fonctionnement d’instagram.
      Tu n’es pas le premier à avoir eu l’idée, (quasiment) tous en sont revenus.

      • Disons, que le « fonctionnement habituel d’instagram » ne m’a jamais intéressé… C’est tout ce que je déteste : cette juxtaposition à l’infinie de « consommables ».

        Il ne m’intéressait pas « avant », et la notion de « feed » : ne m’intéresse toujours pas… Plus le temps passe et plus je trouve ce mot « feed » détestable. C’est vraiment le plus symptomatique de notre époque de consommation irraisonnée…

        « Feed » : cela veut dire « nourrir » : les « accros » aux réseaux sociaux, seraient un peu comme des animaux en batteries ? Nourris par des « tuyaux » : ils avalent, chaque jours leur quantité de photos, qui se ressemblent toutes (car ils ont choisi des sources qui leur conviennent et sont toujours un peu les mêmes, toutes dans le même genre)…

        C’est une façon totalement « mortifère » de consommer « de l’image », comme on consomme « du porno », ou de la « bouffe »…

        Bouffer du « feed » : c’est l’inverse de « déguster », ou « d’aimer »…

        On est pas prêt à être surpris (car o ne veut pas être surpris)… On ne veut même pas essayer « adopter la façon de voir » d’un artiste, qui peut éventuellement proposer autre chose : une autre vision des choses.

        Si un photographe désire montrer ses photos par « séries cohérentes » les unes avec les autres, sans qu’elles soient polluées par les images d’autres photographes (ou pire des publicité ciblées)… je crois qu’il peut être intéressant « d’essayer d’adopter » le point de vue qu’il suggère.

        Mais il n’y a rien d’obligatoire…

      • Je plussois, cette présentation alourdit le fil et est très agaçante
        Comme tu le dis lorsque je veux voir tes photos en bonne qualité je vais sur ton site
        Pour reprendre les réponses de certains mon fil est constitué de personnes dont j’apprécie les photos et je préfère aller visiter leurs sites internet (via les liens dans la présentation)
        Stp JF, arrête

        • Les flux, les « fils », les « feeds » : c’est pour nourrir les veaux en batterie !

          Pas pour apprécier des photos…

          Je n’ai rien à faire des flux… Je conserve donc ce principe (au moins pour quelques mois), d’autant que j’ai reçu beaucoup plus de messages de félicitations… que de protestations !

  3. J’en pense que je comprends tes critiques contre IG. Mais ça n’empêche pas que ton nouveau feed IG est vraiment beau (ça rend mieux sur l’app que sur ton site), et que c’est chouette d’avoir creusé dans cette direction-là.

    Un autre truc cool que je vois sur IG, c’est des images allongés (typiquement 2:1, voire 3:1) découpées en tuiles que l’on déroule de gauche à droite. Peut-être à creuser ?

      • Tu peux même essayer des formes non rectangulaires, pour expérimenter !

        Par exemple

        [Photo A] [Morceau de photo B] [Morceau de photo B]
        [Morceau de photo B] [Morceau de photo B] [Morceau de photo B]
        [Morceau de photo B] [Morceau de photo B] [Photo C]

        Comme si l’on collait les photos A et C sur une photo B plus grande.

        J’aime bien ton train, ça met enfin en valeur les photos très allongées.

        Marc Daviet ou Signarthur font du bon boulot dans la mise en page de plusieurs images d’affilées que l’on déroule dans un seul post instagram. J’aime bien ce site pour justement la possibilité que les gens ont de « jouer » avec les contraintes IG pour mettre en scène des « mini » reportages photo.

  4. Pour ma part je m’abonne à un nombre très restreint de personnes, j’essaye de rester autour de 150, et ces personnes là je les suit, je regarde quotidiennement ce qu’elles font et je like ou commente leurs posts. Evidemment mon nombre d’abonnés stagne (autour de 250) cependant j’ai des ratio que j’estime qualitatifs car ce sont majoritairement mes abonnés qui likent mes photos et quand je reçois 50 ou 70 likes pour une photo alors que je n’ai que 250 abonnés c’est un ratio énorme.
    Dans cette optique la présentation que tu adoptes JF n’est pas géniale pour moi car elle alourdit considérablement mon fil d’actu et les gens que je suis leur mur je le connais.
    Ca m’énerve aussi de devoir scinder des photos pour pouvoir voir une image dans un qualité correcte.

    Je me suis inscrit sur Vero car ils ont le mérite de proposer des images beaucoup moins compressées et dans lesquelles on peut zoomer un peu. J’ai aussi ouvert un compte eyeem plus qualitatif pour la présentation des photos mais au final ça me saoule de multiplier tous ces essais.

    Malheureusement Vero ou eyeem n’atteindront jamais les parts de marché d’insta et vu que tout nous pousse à aller vers des systèmes universels on finit souvent par se réduire à aller là où tout le monde va, c’est un peu ce qu’on démontré Microsoft ou Adobe avec leurs logiciels, google avec son moteur de recherche et c’est ce qui se répète avec les apps

    C’est compliqué de résister aux mastodontes et chronophage de tester des plus petits dont l’avenir est incertain.
    Je retiens d’insta que si tu n’es pas connu dans la vraie vie, si tu ne payes pas ou si tu ne ruines pas ton temps dessus tu n’en retireras pas grand chose, j’y regarde juste les gens que j’apprécie, le mur de certaines personnes que je découvre via d’autre media et je me restreint à environ une publication hebdomadaire histoire de ne pas y laisser trop de plumes

    • « Pour ma part je m’abonne à un nombre très restreint de personnes, j’essaye de rester autour de 150 »
      Lol :)
      On a pas la même notion du mot « restreint »
      Ou comment un toxicomane ne sait même pas qu’il l’est :)

      • ou comment un aggressif ne sait même pas qu’il l’est !! Traiter les autres de toxico en trois lignes quand quelqu’un se donne la peine de partager son expérience courtoisement ça me fait toujours halluciner…

  5. Excellent Jean-François! Je me suis bien marré ;-D

    Par contre, surpris de la véhémence de certaines critiques à ton endroit; comme si IG avait sa propre netiquette….lol….

    Et les gens parlent tout naturellement de feed, de fil, de …. sans que cela les interpelle le moins du monde ! De vrais produis de la consommation de masse sans cerveau…. ça fait peur….

    Allez en Inde et recentrez-vous!

    Namuskar :)

    PS: mon IG je l’utilise principalement pour y balancer des photos prises au portable; je garde la qualité pour un site sérieux, comme flickr…

      • je me suis abonné ! Je m’abonne à vraiment peu de monde ! Je ne supporte pas de devoir voir systématiquement toutes les photos de tout le monde : j’ai fait un gros nettoyage il y a plusieurs mois. Mon intérêt est seulement de montrer des photos à ma famille et mes amis de façon simple, notamment en voyage, de voir le travail de quelques autres et c’est tout.
        J’aime bien ta presentation. Sympa !

  6. Bravo JF, tu es le 1er qui me donne envie d’aller voir Instagram, IoI ! Avoir autant de critiques que de soutiens, l’effet est pleinement réussi ! Il faut arrêter d’être consensuel, ça tue l’esprit, la création, la liberté.
    Je partage donc ton avis, on est peut-être trop vieux, des Has Been (cette expression ne se dit déjà peut-être plus, rires!) mais franchement tous ces réseaux sociaux sur lesquels « il faut être absolument » sous peine de ne pas exister, cela me donne la nausée… Je serais curieux de connaitre les statistiques du nombre de photographes inscrits sur tous ces réseaux sociaux qui gagnent réellement leur vie avec la photo… ?
    Personnellement j’ai plus de 20 ans de métier, je n’ai pas eu le temps de mettre à jour mon site internet ni ma page pro Facebook depuis 3 ans, pour autant je gagne bien ma vie, mon carnet de commande est rempli (excepter les conditions sanitaires actuelles exceptionnelles) et mes clients sont variés.
    J’ai peut-être tort mais j’ai longtemps pensé qu’un site internet ou que les réseaux sociaux n’apportaient aucun nouveau client.
    Je soigne mes images, mes clients, ils sont satisfaits, ils le disent autour d’eux et me recommandent auprès de leur collègues actuels, passés et futurs quand ils changent de boites.
    Bref le bouche à oreilles fonctionne bien et pour encore longtemps peut-être, car le flux ininterrompu de plus en plus gros sur le net devient tellement indigeste que les vrais clients qui cherchent un vrai pro en reviennent et choisissent la simplicité…
    Ceci étant, pour garder mon esprit ouvert, oui, les réseaux sociaux pour montrer un travail personnel, pourquoi pas! :))

    • En effet : le bouche à oreille, la « bonne réputation » est la seule chose qui compte…

      Je ne connais vraiment pas beaucoup de photographes qui trouvent la majorité de leurs clients sur les réseaux sociaux. Bien entendu cela arrive parfois : rarement, à quelques photographes rares et remarquables (qui auraient étés remarqués de toutes façons)… Mais cela reste très « anecdotique » il me semble.

    • C’est vrai que le flux, la masse d’information sur le net encombrent et rendent difficile de trouver la bonne information !

  7. Jean-François, je pense que fondamentalement tu n’as pas bien compris Instagram.
    Le but d’Instagram n’est pas de te permettre de vendre tes images, ou même de les montrer, mais de faire connaître ton nom, quoi que fasse la personne derrière ce nom… La plupart des gens s’en contrefiche de tes photos (ou des miennes… ou de celles d’autres)
    Personnellement je pense qu’il n’existe rien de plus inutile qu’Instagram car il ne met pas en avant pas tes qualités de professionnel, mais seulement tes qualités à faire du « Buzz »…

  8. moi j’aime bien ! JV ne veux pas de likes, il en aura pas sur des 1/9 de photo mais allez les voir comme ça c’est assez chouette !

  9. Je conseille de geotaguer la localisation (Jodhpur)et taguer les photos avec quelques mots clés (#gange#thanaka#lightroom#canonR#canon85mmf1.4). Ça donne du contexte, des informations pour les geeks de matos.

  10. Salut,
    Je trouve ça bien de faire l’effort d’essayer malgré l’absence d’affinité avec Instagram.
    Personnellement je pense être accro car je trouve Instagram de plus en plus inutile mais j’y passe toujours autant de temps.
    Jai trouvé un truc pour éviter de scroller à l’infini, je mets systématiquement tous les contacts que je follow en sourdine. En étant méticuleux on peut obtenir un mur quasiment vierge. A la place je m’abonne à des # que je trouve intéressants pour remplir mon mur ou voir des stories. Et au lieu de scroller je vais voir et liker les profils qui prennent la peine de me liker en retour.
    Instagram pousse à l’égoïsme, donc je pense que malgré que l’effort soit avouable de vouloir montrer les photos autrement, finalement il est plus simple de prendre Instagram comme il est, comme une vitrine de base qui permet de se faire voir, comme de la pub, sans tomber sois même dans le piège.
    Beau geste en tout cas.
    A+

Leave A Reply


Notifiez-moi des commentaires à venir via émail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.