web analytics

Une idée par jour pour photographe en confinement – J. 01

16
BILLET PREC.
BILLET SUIV.

Je vais essayer de vous proposer « Une idée par jour », pour que les photographes en confinement ne s’ennuient pas trop et mettent à profit tout ce temps libre sans y laisser leur chemise.

Et j’espère que l’on ne dépassera pas les 99 bonnes idées ! Car après de toutes façons, j’arrête…  Ma première bonne idée (n°01), qui n’est peut-être pas la plus urgente (mais ce sera à vous de classer les idées par ordre de priorité) : mettez à jour votre site web… C’est une évidence : mais combien de photographe ne disposent même pas d’un bon site web, reflétant la qualité de leur travail ? Et notamment ajoutez-y une page « parutions » ou « références », comme je l’ai fait ici très récemment : https://vibert.photodeck.com/-/galleries/covers

Car un jour le boulot va redémarrer ! C’est d’ailleurs l’occasion de tester le système Photodeck, l’éditeur de sites web pour photographes en Français (dont je vous parle souvent).

Allez : éteignez la télé et les Chaines d’info, car ça ne sert à rien d’être sur informés… Ouvrez la fenêtre et écoutez les oiseaux chanter (le confinement à cette vertu que l’on n’entend plus de voitures en ville, mais les oiseaux à la place)… Et remettez-vous au boulot ! Sans oublier une petite pensée pour ceux qui sont malades et vont certainement s’en sortir : en tous cas pour la très grande majorité d’entre eux. Vos commentaires ?

BILLET PREC.
BILLET SUIV.

16 commentaires

  1. Par ailleurs : restez confinés, toujours, toujours, toujours. Même si c’est chiant. Ne sortez pas faire de la street photo dans des rues désertes. C’est capital de tout donner sur le confinement, le plus vite et le plus fort. Y’a que la discipline comme on a pu le voir au Wuhan (ou plus généralement en Asie) qui a porté ses fruits jusqu’ici.

    (J’en profite pour squatter tes commentaires. PS : petite coquille dans ton billet, on écrit « mettez à jour », sans S !)

    • Bon courage à vous !

      Au Japon, ma fille a repris ses cours de piscine depuis lundi et la maternelle depuis hier.
      Les crèches n’étaient pas fermées. Pas de confinement ou de magasins fermées, juste du télétravail anticipé par les sociétés.

      Le coup dur a été pour la diminution drastique du tourisme. L’avantage est qu’il est très agréable de se promener à Kyoto.

  2. Pas vraiment en confinement ! pas vraiment de repos non plus !
    Mais curieusement pas le déluge comme je m’attendais : un certain calme avant la tempête ?

    • Ça croît exponentiellement. Quelles que soient les mesures (ou non-mesures) prises, on aura le sommet de la vague entre avril et juin. En attendant, faut appliquer les consignes.

    • Je ne sais pas vous… Mais mon sentiment est que cette mesure de confinement aurait pu (aurait du) être prise au minimum une semaine plus tôt… Car on disposait de toutes les informations pour le faire. Sans oublier les mesures d’interdictions de marche de foot, de fermeture des frontières, etc…

      Mais pour cela il aurait fallut annuler les élections : donc avoir un certain courage politique (déjà pour négocier les difficultés constitutionnelles liées à cette annulation. Ce qui n’avait rien d’impossible, avec du courage).

      Sans parler de cela, qui a de quoi rendre fou, toute personne raisonnablement équipée intellectuellement : un authentique scandale !

      https://www.lejdd.fr/Politique/coronavirus-pourquoi-agnes-buzyn-provoque-un-scandale-politique-3955994

      https://www.europe1.fr/politique/la-crise-du-coronavirus-aurait-elle-pu-etre-mieux-anticipee-le-gouvernement-aura-des-reponses-a-apporter-previent-le-pen-3956017

      Je n’interdit pas que l’on discute un peu de politique ici : quel est votre avis à ce sujet ?

      • C’est le sentiment général des épidémologues : les mesures auraient dû être prises plus tôt. Mais même plus tôt, on est face à une pandémie redoutable et de toute façon on va se taper de lourdes conséquences.

        Maintenant, à la décharge du gouvernement, et Dieu sait que je ne les porte pas dans mon coeur, nous n’avons pas connu de crise de cette ampleur depuis cinquante ans, alors je peux comprendre humainement pourquoi les appels n’ont pas été pris au sérieux. Les pays asiatiques s’en sortent bien mieux, mais ils ont subi le SRAS il y a quinze ans et ont donc pu en tirer des leçons.

        On ne change pas de capitaine en pleine tempête, j’espère donc que l’État sera à la hauteur de la situation. On évite déjà la politique d’immunité de groupe sur laquelle les Britanniques (BoJo) et les Américains (Trump) misent, qui peut finir par des millions de morts. C’est déjà ça.

        Pour ce qui est de la politique ici, c’est à toi de voir, c’est ton site. Pour ma part, en parler un petit peu, à faible dose, ne me dérange pas, mais les esprits peuvent vite s’échauffer (moi le premier). Avise en fonction de l’état des commentaires ?

        • Oui, je suis d’accord avec tout cela…

          Il est à mon avis important, d’être capable de discuter de tout (ici, ou ailleurs)… en respectant l’avis des uns et des autres.

          Pour cela, je ne m’interdit pas de supprimer les commentaires non respectueux (ça démarre vite sur certains sujets ;-)

          Alors mon avis : est tout de même que « gouverner c’est prévoir »… ET que les choses n’ont pas été très sérieusement gérées, disons (au moins) à partir de ce match à Lyon qui n’a pas été « interdit » tout simplement…

          Je suppose que l’on pourra « peser » les conséquences de ce marche : au minimum en « centaines de morts »… (en tenant compte des morts induites à cause de la saturation des hôpitaux que quelques cas bénins qui ont été ajoutés par les contaminations inévitables lors de ce match)…

        • La politique d’immunité de groupe. Ah, je n’étais pas au courant de la désignation de ce principe: protéger les plus faibles (enfants et personnes âgées) et laisser un certain seuil l’attraper pour être immunisé et compter sur la capacité de son service hospitalier, en gros.
          J’ai cru lire que l’Allemagne et le Pays-Bas ont également choisi cette voie.

          Le coronavirus sera vraisemblablement un cas d’école en gestion de crise ou en management. Chaque pays a réagit différemment avec une temporalité différente.

          Je me demande si il y a quelqu’un (journaliste) qui est au courant les méthodes de comptages de tous les pays.
          Parce-que le tableau des JO de Coronavirus, c’est bien beau,mais si les pays comptent et d’autres ne comptent pas les décès dans la case Coronavirus si il y a des comorbidités ou si ils n’ont pas été testé avant de mourir.

          • Et le Japon et la Corée du Sud aussi.
            Mais la Corée du Sud a opté sur un dépistage massif.

            Ce principe quand il n’y a pas de vaccin est plus risqué, mais économiquement moins impactant que le confinement.

          • Bien entendu les pays ne comptent pas tous les uns comme les autres…

            Par exemple en France avec le nombre de test extrêmement faible : le nombre de cas est sous évalué de probablement 3, 4, 5 ? Nul ne le sait !

            Quand au nombre de morts : sont-ils tous comptabilisés comme victimes de Corona Virus ? En l’absence de tests systématiques ?

      • Toujours difficile de juger après coup d’une situation de crise sanitaire objectivement. Car il y a toujours des prévisions optimistes et pessimistes sur la diffusion d’un virus.
        Je pense qu’il est facile de dire, « on aurait dû ».

        Ce que je sais, c’est que début février, rien qu’en regardant les informations japonaises, j’étais sûr que ça allait arriver en Europe et que ça allait avoir un plus gros impact que sur les pays asiatiques limitrophes à la Chine.
        Question de culture, d’hygiène, de caractère, de comportement…
        J’ai prévenu à partir du 15 février ma mère de faire attention à elle, d’acheter des masques et gel hydroalcoolique et 1er mars le reste de la famille et mes amis sur les gestes barrière et le risque de pénurie de certains produits parce-que les gens vont avoir peur.

        Je pense que le gouvernement français est comme tous les autres gouvernements. Ils n’ont pas été moins bons que nos voisins. Ils ont été attentiste sur le premier pays lourdement touché afin de déclencher et de faire accepter des mesures strictes à la population, même si je pense qu’ils ont officieusement préparé depuis fin janvier avec les différents partenaires: alimentation, fabrication des masques, plateforme à distance des cours, la poste…
        Crier à l’épidémie avec 3 cas fin janvier, demander le confinement de la population, la fermeture des magasins, des frontières : les partis politiques auraient crier au hold-up de l’élection, des gens auraient penser, c’est n’importe quoi on sur-dramatise, les autres pays auraient dénoncés de créer la panique.
        Déjà qu’avec 5000 personnes contaminés, les gens continuaient à manifester, aller en concert…
        Et il y a encore des gens qui considèrent maintenant que c’est une simple grippe saisonnière (avec ces 70.000 morts par an).

        Concernant l’ancienne ministre, c’est toujours compliqué de conjuguer sa conviction personnelle et l’intérêt général par rapport aux impacts économiques et sanitaires sur l’aspect décisionnelle.

        • Je te rejoins. Sauf sur les stocks (gel hydroalcoolique et masques, en particulier rechargeables), qui sont visiblement insuffisants, et qui auraient pu être consolidés en janvier sans que cela ne soulève de vraie esclandre.

          Je préfère un pays de Bachelot qui achètent trop de vaccins qu’un pays en manque cruel de moyens au pire moment.

          Pour les élections, même si c’est trop tard pour pleurer sur le lait renversé, on aurait pu les annuler la semaine dernière que ça n’aurait pas été trop reproché au gouvernement une fois les premières 72h de confinement passées.

          • Concernant les stocks de masques et gel, au Japon, c’est rupture de stock depuis début février, je pense que le gouvernement a réquisitionné les stocks pour les distribuer selon l’ordre de priorité des services: hôpital, service de l’état (police, école…), entreprises de services (alimentation), entreprise et en dernier le grand public.

  3. « Crier à l’épidémie avec 3 cas fin janvier, demander le confinement de la population, la fermeture des magasins, des frontières : les partis politiques auraient crier au hold-up de l’élection, des gens auraient penser, c’est n’importe quoi on sur-dramatise, les autres pays auraient dénoncés de créer la panique.é
    Pas avec les chiffres de la Chine qui les minimisait. Ils le savaient. On boucle pas une région de cette importance avec la perte financière conséquente pour rien surtout de la part des chinois.
    Les réseaux sentinelles des virologues sont très performants et ils savaient très bien ce qu’ils en retournaient. La preuve est dans les aveux de Me Buzyn d’aujourd’hui.
    La panique elle est quand même venue avec des bousculades dans les commerces.
    Ce matin je suis allé travailler dans l’EHPAD : pas de masques ! car les autorités préfèrent les garder pour le pics. C’est un mauvais calcul à mon avis. Une épidémie cela se combat avant et pas après.
    Un confrère m’a fait. la remarque suivante : on part en guerre sans armes et sans défense. Forcement cela va bien se passer …

Leave A Reply