web analytics

Pourquoi l’application Skylum Luminar communique-elle avec Facebook ?

13
BILLET PREC.
BILLET SUIV.

Un utilisateur de Skylum Luminar 3 a découvert grâce à l’application « Little Snitch » (que tout le monde peut utiliser facilement) que son application communiquait avec Facebook, sur Mac comme sur PC.

On se demande quels types de données sont envoyées. Contacté, l’éditeur a précisé que les données « recueillies » ne l’étaient qu’à titre d’analyse. Et ne comportaient aucunes « données personnelles ».

Très bien… Mais reste une question tout de même : quelles sont les données envoyées à Facebook ? Et pourquoi ? Et pourquoi l’éditeur ne propose-il pas un bouton pour couper l’envoi de ces données ? Et pourquoi l’éditeur ne vous informe-t-il pas de ceci ? Ce qui est pourtant la norme, nombre d’utilisateurs ne désirant pas être traqués par Facebook en aucune manière… On dit souvent : « lorsqu’un produit est gratuit, c’est vous qui êtes le produit », même si ici le produit n’est pas totalement gratuit. On attend les réponses de l’éditeur à ce sujet.

 

 

L’utilisateur qui a découvert la « faille » (u/numblock699) a envoyé à PetaPixel la réponse complète qu’il a reçu de la part de Skylum, que voici :

Hi xxxxx! That’s done for analytic purposes. Kindly note that the information we obtain with the help of in-app analytics does not provide any means for personal identification, i.e. it’s not connected to a name, email address, or other personal information in any way.

Please take a moment to review our user agreement, in particular, the sections “When you use our products” and “Your Data that we collect”:

https://skylum.com/legal#when-you-use-our-products

https://skylum.com/legal#your-data-that-we-collect

We use analytics software to allow us to better understand the functionality of our Products on your computing devices, and may use cookies installed on your computer to facilitate this process. Analytics software may record information such as how often you use the Product, the events that occur within the Product, aggregated usage, performance data, and to identify the source of the application download. We may link information we store within the analytics software to Personal Data you submit when purchasing Products or interacting with our Website. We do this to improve services we offer you, to share information and marketing materials about our Products and those of others, and to improve our marketing, analytics and site functionality.

I can assure you that the data is used only for the purpose specified above, therefore, you may feel free to allow it through your security settings.

If you would like to exercise any of your rights listed in our privacy policy, please email us at privacy@skylum.com.

 

Il semblerait que bloquer cet échange entre Luminar et Facebook ne gène pas le fonctionnement du logiciel. C’est la bonne nouvelle, si l’on peut dire !

 

 

BILLET PREC.
BILLET SUIV.

13 commentaires

    • Allons allons cela n’a rien à voir… Pas de « mauvais esprits » SVP

      Comme sur tous les sites web du monde : il y a des publicités (Amazon, Google et autres) sur mon site : c’est totalement normal que l’info monte et redescende depuis leurs serveur.

      Si cela vous choque il ne fait pas venir sur ce site (sur aucun sites internets d’ailleurs).

      De plus mon site est gratuit… Donc rien ne vous oblige à l’utiliser !

      En plus rien n’est caché : les publicités sont visibles…

      Donc je ne vois pas bien l’objet de votre remarque… à part faire le malin ? Ou faire du mauvais esprit ?

      • Désolé. Je voulais illustrer que maintenant le tracking c’est partout. Les publicités ce n’est rien, ce qui est insidieux c’est que via les publicités toutes nos actions sur un site, le vôtre ou n’importe quel autres sont récupérés via les liens de ces publicités; votre site en fait c’est rien, je suis tombé sur un site récemment qui pour une seul page c’était pas moins de 60 Serveurs à travers le monde qui étaient notifiés. avec l’impact écologique que cela entraine.
        Vous réagissez pour une application, mais pour moi une page web ou une application au final c’est la même chose.
        En fait quand j’ai regardé les scripts de votre site web, j’ai été étonné de ne pas voir facebook qui était mon lien avec votre article… étonamment je n’ai vus qui twitter :°D
        (aussi j’étais parti dans l’idée que certains liens d’un site ne sont même pas toujours liés au publicités) (en acceptant l’affichage d’une publicité vous accepté la publicité mais aussi d’être traqué)

        • Il n’y a pas de mal…

          Oui, c’est de toutes façons assez compliqué tout ça… Mais vous avez possibilité de gérer les cookies dans votre navigateur. En principe c’est le moyen de contrôler les « échanges ».

          Et si l’on veut être vraiment prudent : il y a encore d’autres moyens de « surfer anonymes » : plus ou moins compliqués : VPN, etc…

          Et vous remarquerez que pour la « sécurité » de mes lecteurs : j’ai passé récemment mon site en « https »… ce qui m’a couté du temps et de l’argent ! Mais c’était important.

          LE « HTTPS » ARRIVE SUR PHOTOETMAC : JE SAIS, IL ÉTAIT TEMPS !
          https://photoetmac.com/2020/01/https/

          On attend vraiment les explications de l’éditeur de Skylum : car c’est quand même grave… Il ne s’agit pas d’un site web gratuit. Mais d’une application payante.

    • Le problème de Luminar : c’est autre choses :

      1 – C’est une application payante

      2 – rien n’indique que des informations sont envoyées sur Facebook

      3 – Il ne s’agit pas d’un site web (ou il est normal qu’il existe de la publicité, des cookies, des alertes vous informant qu’il y a des cookies, etc)… Il s’agit d’une application sans publicité : donc il n’y a aucune raison d’échanger des infirmations secrètement avec Facebook…

      Donc bien : entendu : quiconque connait la différence entre une « application payante » et un site web (financé par la publicité)… n’aurait pas fait cette remarque un peu stupide.

  1. Oui… En effet, la plupart des petites entreprises s’appuient sur des outils d’analytics délivrés par google ou FB. La plupart des sites traquent tout aussi.

    C’est malheureusement le monde qu’on a construit.

    Pour améliorer leur service, les PME utilisent les services « pas chers » voire « gratuit » pour collecter de la data, collaborer entre employés en pensant sérieusement (et honnêtement) qu’ils anonymisent cette source.

    Mais le plus grave c’est de réaliser qu’en lisant les petites lignes des petites lignes des petites lignes des contrats d’utilisation en cascade (vous savez ces trucs qu’on coche sans tout lire :) ) et bien on n’arrive pas a anticiper les futures utilisations de ces données anonymes.

    Dit autrement, j’en connais qui croient défendre les droits de leurs client et partagent de la donnée client sur google drive (« Ah oui mais c’est juste pour collaborer entre nous…, C’est sécurisé ! »).

    Renseignez vous sur la souveraineté du cloud et sur le Cloud Act par exemple. Vous verrez les vraies conséquences d’utiliser ces services « pas chers », « super pratiques » !

    • En quoi ça vous gêne l’utilisation de données anonymisées par des entreprises ? Le cloud Act n’est pas exempt de dérive oui !, mais il est nécessaire de lutter contre la criminalité et comme le cloud n’ont pas de frontière, pour être efficace son champ d’application doit être mondial. L’ Europe n’a que ce qu’elle mérite un nain politique sans le moindre début d’état fédéral.

  2. Et bien, les GAFA nous espionnent en permanence, ça fait plaisir. Je me demandais pourquoi j’avais sans arrêt des pubs d’appareils photo. LOL…

  3. Le pot au rose Luminar doit correspondre à l’activité Facebook ?, vous pouvez lister les entreprises qui ont partagé des données avec FB dans mon cas 91 !!! Sauf erreur de ma part à mon insu . Voir ma capture PJ pour y accéder. L’accès à la liste est tout récent avec une communication à minima de FB.

Leave A Reply


Notifiez-moi des commentaires à venir via émail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.