web analytics

Prise en main du Canon RF 70-200 mm f/2.8 L IS USM

47
BILLET PREC.
BILLET SUIV.

Le très attendu RF 70-200 mm f/2.8 L IS USM vient d’être dévoilé officiellement (en entier). Et c’est un choc : il ne pèse que 1,07 kg. Alors que la plupart des 70-200 mm équivalent tournent autour des 1450 gr.

C’est la monture RF qui a permis de concevoir une formule optique réellement innovante (monture RF dont on commence à comprendre tout l’intérêt avec un tel exploit). Prendre en main pour la première fois, un 70-200 mm f/2.8 aussi compact  : cela éveille bien évidement l’intérêt des professionnels et des photographes experts, dont le regard sur le système EOS R est en train d’évoluer… Le Canon RF 70-200 mm f/2,8L IS USM sera mis en vente le 21 novembre. Son tarif sera de 2849 €.

Il mesure seulement 14,6 cm en longueur, alors que le précédent modèle EF (pour reflex) mesurait 19,9 cm. Il est donc 27% plus court et c’est spécialement intéressant… Car dans le sac d’un professionnel, l’objectif le plus lourd et le plus encombrant (qui est pourtant l’un des plus indispensables) : a toujours été le 70-200 mm. A un tel point que parfois : on hésitait à l’emporter.

 

Désormais son fut « extensible » révolutionnaire (et protégé des poussières), permettra d’économiser beaucoup d’espace dans notre besace. Et il est même possible de le placer « verticalement » dans une « section » des sacs photos (la plupart d’entre eux), puisqu’il est juste un peu plus haut que les 15-35 mm et aux 24-70 mm… Les trois formant la « triplette » magique des photographes professionnels.

Il faut comprendre que le 70-200 mm f/2.8 est un des objectifs « les plus décisif » dans le sac photo d’un professionnel, comme expliqué dans cet article : 16-35 mm f/2.8 + 70-200 mm f/2.8 = photo journalisme, ou il était démontré quels étaient les objectifs les plus utilisés par les photojournalistes dont les images avaient été primées :

Le zoom 70-200 mm est le type d’objectif, dont les progrès et le gain de poids auront le plus d’impact sur le poids final de votre sac… Avec seulement 1,07 kilo : ce nouveau 70-200 mm est 28% plus léger que le précédent modèle EF (destiné aux reflex) qui pesait 1,48 kilo.

 


Essai et prise en main au Studio Harcourt : ces derniers jours, j’ai eu la chance de pouvoir essayer tranquillement au Studio Harcourt, les deux nouveaux objectifs annoncés ce matin… Le RF 70-200 mm f/2.8 L IS USM… Mais aussi le RF 85 mm DS (lire cet autre article Prise en main du génial Canon RF 85 mm f/1.2 L IS USM DS)… Et le résultat est vraiment étonnant, autant que la « sensation ressentie » :

Au Studio Harcourt, un photographe qui shoot du portrait avec un 70-200 mm sur un hybride ? Cela ne s’était peut-être jamais vu… En quelque sorte la tradition qui rencontre la modernité ?

 

Lorsque vous tenez en main ce Canon RF 70-200 mm f/2.8 : son « Centre de gravité » est incroyablement ramené vers l’arrière… Ce qui donne un confort et une stabilité de prise en main étonnante, que je n’avais jamais ressenti avec aucun 70-200 mm.

Pour des photos en studio, le zoom est bien pratique… Et le bokeh magnifique car cet objectif est équipé de 9 lamelles de diaphragme. A noter que la distance minimale de mise au point a été beaucoup réduite. Elle était de 1,20 m pour le précédent EF 70-200 mm f/2,8L III pour les reflex EOS. Mais elle descend désormais à 70 cm pour ce RF 70-200 mm f/2,8L

La bague de réglage (personnalisante) est située très près du boîtier, contrairement aux autres objectifs ou elle se trouve en avant : mais ce n’est pas gênant. A noter que la positions des bagues de zooming et de mise au point ont été inversées (comme sur le dernier Nikon pour reflex). Je ne sais pour quelle raison : c’est probablement imposé par la conception de l’optique…

 

J’ai eu la chance il y a quelques temps, d’essayer de nuit à Paris : un prototype (non finalisé) de cet objectif. Et j’ai été très impressionné… J’ai pu ainsi réaliser des images nettes (quasiment nettes) au 200 mm à la vitesse incroyable de 1/8em sec… Il s’agissait de la Tour Eiffel shootée de nuit à main levée.

La stabilisation embarquée est donnée jusqu’à « 5 stops » en photo (selon la norme CIPA). Alors qu’elle n’était que de 3,5 Stops sur son prédécesseur en monture EF… J’imagine donc que cette performance pourra être encore améliorée, en combinant la stabilisation de l’objectifs avec la stabilisation dans le boîtiers (qui arrivera on le sait, dans un prochain modèle de Canon EOS R).

La construction est renforcée par de nombreux joints d’étanchéité. Et pour éviter que le fut extensible n’aspire de l’air, Canon a conçu un vrai circuit de ventilation en créant un flux d’air nécessaire pour chasser les poussières. Canon a également utilisé un matériau spécial, qui laisse passer l’air mais rend difficile le passage de l’humidité au niveau du fut.

Inutile d’insister sur la finition irréprochable et la qualité de la construction… Sans oublier le magnifique pare-soleil blanc ET-83F (que l’on aura encore plus envie d’utiliser que l’ancien tout noir). Pour prendre conscience de l’intérêt de cet objectif : il suffit de regarder les tableaux ci-dessous et ce petit montage (que j’ai réalisé en me basant sur toutes les informations dont je disposais… la marche d’erreur est minimale).

Ci-dessous, j’ai comparé et mis à la même échèle : à gauche le Sony FE 70-200 mm f/2.8 (qui pèse 1480 gr)… Et le nouveau Canon RF 70-200 mm f/2.8 L IS USM (qui ne pèse que 1070 gr) :

 

 

A se demander si à gauche : il ne s’agirait pas ( supposition de ma part) d’un simple copié-collé d’une formule optique de 70-200 mm pour reflex, qui aurait été « adapté » à la monture FE grâce à l’ajout d’un « simple tube » à l’arrière de l’objectif (un peu l’équivalent d’un « bague d’adaptation intégrée »). C’est en tous cas ce que laisse à penser sa forme générale…

Caractéristiques du RF 70-200 mm face aux autres 70-200 mm
Canon EF 70-200 f/2.8 L IS USM III Canon RF 70-200 f/2.8 L IS USM Nikon F 70-200 f/2.8 Nikon Z 70-200  f/2.8 S Sony FE 70-200 f/2.8
Poids du 70-200  1440 gr. 1070 gr. 1430 gr. ……. gr. 1480 gr.
Longueur 19,6 mm. 14,6 mm. …… mm. …… mm. …… mm.
Diamètre …… mm. …… mm. …… mm. …… mm. …… mm.

 

La prouesse de ce gain de taille et de poids (qui n’avait jamais pu être réalisé auparavant sur aucuns type d’objectifs), repose sur une formule optique entièrement nouvelle. Et celle-ci a bien entendu été rendue possible par la monture RF, dont l’absence de miroir permet de rapprocher les groupes de lentilles arrières, encore plus près du capteur.

Certains avaient émis des doutes sur la fait que pour les « longues focales » :  le passage au « sans miroir » permettrait en même temps : un gain de qualité d’image et un gain de place et de poids (donc que le mirorless n’avait d’intérêt que au grand angle) : voici la démonstration que le gain est bien effectif…

C’est même probablement les deux à la fois qui ont étés réalisés (gain de place, et de qualité), mais je n’ai pas pu faire de tests comparatifs avec le 70-200 mm pour reflex. Canon a utilisé deux lentilles asphériques, quatre lentilles UD, une lentille super UD. L’ensemble incluant 17 éléments répartis en 13 groupes. Une conception donc plus simple (et plus efficace) que le précédent EF 70-200 mm, qui utilisait pas moins de 23 éléments répartis en 19 groupes (zéro lentilles asphériques, cinq lentilles UD, une lentille en fluorite).

 

Mais au final : à quel point ce RF 70-200 mm va-t-il alléger votre sac ? Je me suis livré à quelques savants calculs (non très simples en fait), afin de savoir ce qu’il en sera du poids total de mon sac photo, lorsque j’en serai équipé… Et c’est typiquement le genre de calculs, qu’il est intéressant de faire, avant de se décider pour un système ou un autre :

 


Tableau comparatif : premier cas de figure : en considérant que l’on s’équipe d’un « DUO » incluant : le 24-70 mm et le 70-200 mm ? Ce sera probablement la configuration la plus courante pour de nombreux amateurs et professionnels… Car on pense (généralement), qu’il est plus « urgent » de couvrir la plage allant de 24 mm à 200 mm en priorité :

 

L’ensemble en système Canon RF s’avère 386 gr plus léger, que la même configuration basée sur le Sony A7 III et les deux objectifs équivalents en gamme GM (le Sony A7 III est d’ailleurs un boitier plus léger que ses successeurs Sony A7 IV).

Quand aux utilisateurs de reflex Canon EOS qui « hésiteraient » à adopter l’EOS R : ils seront heureux d’apprendre que le DUO en format RF est 415 gr plus léger, que la même configuration en reflex Canon EF. On a donc gagné pas loin du demi kilo…

Configuration f/2.8  » DUO  » – Estimation du poids de :  Boitier  + 24-70 mm  +  70-200 mm
Canon EF 70-200 f/2.8 L IS USM III Canon RF 70-200 f/2.8 L IS USM Nikon F 70-200 f/2.8 Nikon Z 70-200  f/2.8 S Sony FE 70-200 f/2.8
Poids du 70-200 1440 gr. 1070 gr. 1430 gr. ……. gr. 1480 gr.
Poids du 24-70 805 gr. 900 gr. 1070 gr. 805 gr. 886 gr.
Boitier choisi : EOS 5D MkIV EOS R Nikon 850D Nikon Z7 Sony A7 III
Poids total 3045 gr. 2630 gr. 3505 gr. …… gr. 3016 gr.

 

 

 


Tableau comparatif : second cas de figure : en considérant que l’on s’équipe d’un « DUO » incluant : le 16-35 mm et le 70-200 mm ? C’est une configuration assez pratique et polyvalente qui se concentre aux deux extrêmes de la plage focale dite « professionnelle »…  Cela me rappel d’ailleurs cette année en 1996, pendant laquelle j’ai travaillé exclusivement avec un 16-35 et un 70-200 mm. Avec seulement un petit 50 mm f/1.8 au milieu, pour dépanner… Cela avait l’avantage d’être relativement léger.

 

L’ensemble s’avère 240 gr plus léger, que la même configuration basée sur le Sony A7 III. Mais aussi 460 gr plus léger que la même configuration en reflex Canon EF. Il est vrai que le RF 15-35 mm f/2.8 L IS USM est très ambitieux (en terme de focale et de qualité optique), donc il est assez lourd, mais cela est assez justifié…

Configuration f/2.8  » DUO  » – Estimation du poids de :  Boitier  +  16-35 mm  +  70-200 mm
Canon EF 70-200 f/2.8 L IS USM III Canon RF 70-200 f/2.8 L IS USM Nikon F 70-200 f/2.8 Nikon Z 70-200  f/2.8 S Sony FE 70-200 f/2.8
Poids du 70-200 1440 gr. 1070 gr. 1430 gr. ……. gr. 1480 gr.
Poids du 16-35* 790 gr. 840 gr. 970 gr. ……. gr. 680 gr.
Boitier choisi : EOS 5D MkIV EOS R Nikon 850D Nikon Z7 Sony A7 III
Poids Total 3030 gr. 2570 gr. 3405 gr. …… gr. 2810 gr.

 

*en l’absence de Nikkor 16-35 mm f/2.8, ou d’un 15-35 mm f/2.8 en gamme Nikon F : j’ai inclus dans mon calcule le AF-S Nikkor 14-24mm f/2.8G ED. Qui profite d’une plage de focale intéressante, mais qui est assez lourd (970 gr).

 

 


Tableau comparatif : troisième cas de figure : en considérant que l’on s’équipe du « TRIO PROFESSIONNEL COMPLET » incluant  : le 16-35 mm + le 24-70 mm + le 70-200 mm tous bien entendu ouvrant à f/2.8 constant :

 

L’ensemble s’avère 226 gr plus léger grâce au nouveau RF 70-200 mm, que la même configuration basée sur le Sony A7 III. Mais surtout, l’ensemble est 365 gr plus léger, que la même configuration en reflex Canon EF.

Configuration f/2.8  » TRIO  » – Estimation du poids de :  boitier  +  16-35 mm  +  24-70 mm  +  70-200 mm
Canon EF 70-200 f/2.8 L IS USM III Canon RF 70-200 f/2.8 L IS USM Nikon F 70-200 f/2.8 Nikon Z 70-200  f/2.8 S Sony FE 70-200 f/2.8
Poids du 70-200 1440 gr. 1070 gr. 1430 gr. ……. gr. 1480 gr.
Poids du 24-70 805 gr. 900 gr. 1070 gr. 805 gr. 886 gr.
Poids du 16-35 * 790 gr. 840 gr. 970 gr. ……. gr. 680 gr.
Boitier choisi : EOS 5D MkIV EOS R Nikon 850D Nikon Z7 Sony A7 III
Poids total 3835 gr. 3470 gr. 4475 gr. …… gr. 3696 gr.

 

*en l’absence de Nikkor 16-35 mm f/2.8, ou d’un 15-35 mm f/2.8 en gamme Nikon F : j’ai inclus dans mon calcule le AF-S Nikkor 14-24mm f/2.8G ED. Qui profite d’une plage de focale intéressante, mais qui est assez lourd (970 gr).

 

 

 


Tableau comparatif : vérifiez mes calculs vous-même : J’ai vérifié mes calculs bien entendu. Mais je vous encourage vous aussi à les re-vérifier, car nul n’est infaillible… Et si vous y trouviez la moindre erreur : merci de m’en informer. Ci-dessous : voici le détail des caractéristiques, qui m’ont permis de réaliser mes calculs :

Base des calculs : détails des objectifs et des boitiers selon les systèmes
Système : Canon EF Canon RF Nikon F Nikon Z Sony FE
Boitier choisi : EOS 5D MkIV EOS R Nikon 850D Nikon Z7 Sony A7 III
Poids du boitier : 800 gr. 660 gr. 1005 gr. 585 gr. 650 gr.
Poids du 70-200  1440 gr. 1070 gr. 1430 gr. ……. gr. 1480 gr.
Poids du 24-70 805 gr. 900 gr. 1070 gr. 805 gr. 886 gr.
Poids du 16-35* 790 gr. 840 gr. 970 gr. ……. gr. 680 gr.

 

*en l’absence de Nikkor 16-35 mm f/2.8, ou d’un 15-35 mm f/2.8 en gamme Nikon F : j’ai inclus dans mon calcule le AF-S Nikkor 14-24mm f/2.8G ED. Qui profite d’une plage de focale intéressante, mais qui est assez lourd (970 gr).

 

 

Il me semble que pour les professionnels (et tous ceux qui veulent égaler le travail des professionnels) : ce nouveau Canon RF 70-200 mm f/2.8 L IS USM, va vraiment changer la donne…  Je vous invite à poster vos impressions et commentaires ci-dessous. Quelques illustrations de la bête :

 

 

 


Communiqué de presse :

THE RF FAMILY GROWS BY TWO: CANON RF 70-200MM F2.8L IS USM LENS IS THE WORLD’S SHORTEST AND LIGHTEST LENS IN ITS CLASS AND RF 85MM F1.2L USM DS IS THE FIRST LENS TO FEATURE DEFOCUS SMOOTHING

New RF L-Series Lenses Aim to Provide Impeccable Performance, Handling and Unique Features to Photographers Shooting with EOS R and EOS RP Cameras

MELVILLE, N.Y., October 24, 2019 – Completing the “trinity” of RF lenses for the EOS R Full-Frame mirrorless camera system, Canon U.S.A., Inc., a leader in digital imaging solutions, today announced the RF 70-200mm F2.8L IS USM telephoto lens. Additionally, the company also announced its first lens to feature Defocus Smoothing lens coating, the Canon RF 85 F1.2L DS. The ninth and tenth lenses in the RF family are both powerful tools for photographers using the EOS R or EOS RP cameras, in particular, those shooting sports or wildlife photography with the RF 70-200mm F2.8L or portrait photography with the RF 85mm F1.2L USM DS.

Short and Light With All The Might: Canon RF 70-200mm F2.8L IS USM
The new lens features a large and bright f/2.8 aperture, which, along with the 70-200mm focal zoom ranges, presents an ideal workhorse lens for professional and amateur photographers shooting sports, wildlife, wedding and event action. The new RF lens is 27 percent shorter and 28 percent lighter than its EF counterpart with a large portion of the lens element arrangement closer to the camera body. This arrangement is designed to provide photographers with a more balanced feel and experience even at telephoto end of the zoom range. Additionally, the shorter and lighter design allows the lens to be more easily stowed away in a camera bag when not in-use.

A first for Canon lenses, the new RF 70-200mm F2.8L IS USM features two Nano USM motors providing an even greater level of high-speed autofocus for still image shooting and quiet and smooth autofocus for video shooting. The lens also incorporates a floating focus control, another Canon first, that drives the two lens groups individually while using the two aforementioned Nano USM motors. The floating focus lens element shortens focusing distance and help reduce breathing, providing users with fast, consistent and reliable performance.

Additional Features of The Canon RF 70-200mm F2.8 L IS USM Include:

  • Customizable control ring that allows photographers to adjust exposure compensation, shutter speed, aperture or ISO
  • 17 lens elements in 13 groups including two aspherical lenses, one super UD lens and four UD lenses, that help to reduce chromatic aberration
  • CIPA standard five stops of image stabilization (IS) including three IS modes with dual-sensing and combination IS
  • 12-pin communication system
  • L-Series dust and weather resistant build with fluorine coating
  • Subwavelength Structure Coating (SWC) helps minimize lens flare and ghosting

 

Teaching an Old Dog a New Trick: Canon 85mm F1.2L USM DS
Canon has a rich history spanning over 40 years of producing 85mm lenses with f/1.2 apertures, and the new Canon RF 85mm F1.2L USM DS is no different, or is it? The lens ushers in a new lens coating from Canon, Defocus Smoothing , designed to enhance the appearance of bokeh in the images captured with the lens. DS coating is a vapor-deposited coating technology that is applied to the front and rear surfaces of a specific lens element inside the lens. The coating allows off-axis flux to pass through the periphery of the lens that gradually decreases the transmittance of light, which results in images with beautifully blurred backgrounds.

In addition, the new lens features a bright f/1.2 aperture which, along with the 85mm focal length, encompasses an ideal lens for portrait photographers. 85mm is often the preferred focal length selected by photographers when shooting portraits because it provides an appropriate depth and perspective of the subject relative to the background, helping to capture high-quality imagery with beautiful and desirable bokeh. The focal length also allows for the photographer and subject to maintain optimum distance apart to support strong communication, while not being too close.

Additional Features of The Canon RF 85mm F1.2L USM DS Include:

  • Minimum focusing distance of 2.79 feet/0.85 meters
  • Customizable control ring that allows photographers to adjust exposure compensation, shutter speed, aperture or ISO
  • One Aspheric lens and one UD Lens, along with BR optics that help to reduce chromatic aberration
  • 12-pin communication system
  • L-Series dust and weather resistant build with fluorine coating
  • Air Sphere Coating (ASC) that helps minimize lens flare and ghosting

 

 


Lire également :  Prise en main du génial Canon RF 85 mm f/1.2 L IS USM DS

 

BILLET PREC.
BILLET SUIV.

47 commentaires

      • Mouai…
        J’en étais sûr! Pour le faire aussi court ils n’ont pas su le faire à encombrement constant, et à ce prix c’est vraiment navrant!

        J’en attendais la sortie pour éventuellement me conforter dans le passage au FF avec un RP mais c’est mal barré!

        • Navrant ? Mais il fait le prendre en main : c’est un objectif fabuleux…

          On ne peut pas rêver tout le temps de choses impossibles : non les voitures volantes sont encore impossibles en 2019 (je perle du traffic, de l’autonomie et de la sécurité).

          C’est la même chose pour les objectifs : il serait impossible de faire cet objectifs avec une mise au point interne, tout en préservant la qualité que les utilisateurs de Full Frame exigent… Impossible ! C’est tout de meme un 70-200 mm.

          200 mm : ça veut dire que le point focale est théoriquement situé à 20 cm du capteur.

          Le rapprocher artificiellement nécessiterait une conception optique incroyablement compliquée, qui nuirait à la qualité des images…

          • Oui JF, je force un peu le trait…

            Mais sur ce type d’objectif je préfère qu’ils soient un peu plus longs et fins à encombrement constant que courts et gros (en diamètre, je n’ai pas de grandes mains) .

            Je reconnais cependant que le gain de poids est loin d’être négligeable!

            Que voulez vous, les progrès technologiques encore impensables hier nous font devenir d’une exigence…

            Cdt

  1. J’ai juste un petite question . Il est donné pour 1070 g , en lisant quelques articles , j’ai l’impression que ce poids est sans le collier pour trépied . Quand on parle de la version EF à plus de 1400 g , ce poids n’était pas avec le collier ? C’est juste un interrogation que j’ai .

  2. merci pour ces infos . Je suis intéressé par ton avis . Dans des articles précédents , tu préférais le 85 is usm 1.4 au 70-200 . Pour son poids , et sa compacité . Mais qu’en est il de maintenant ? Au final sans le collier il fait le même poids que ce nouveau 70-200 . Maintenant la donne est différente que ce soit en qualité , compacité etc . Ton avis est il toujours le même ? Ou envisages tu de passer sur ce 70-200 ? Merci à toi de nous partager tout ça .

    • Vu le gain de poids de ce 70-200 mm, mon choix bascule à nouveau vers la polyvalence du 70-200 mm f/2.8 stabilisé…

      Il est clair que on ne peut pas vraiment comparer un zoom et une optique fixe. Mais hier chez Harcourt, j’ai eu énormément de plaisir (et énormément de facilité) à utiliser le RF 70-200 mm.

      On va en parler : les deux RF 85 mm f/1.2 qui étaient à notre disposition (dont la version DS) : sont également incroyables…

  3. Une belle innovation. Mais, en face, Sony a désormais le 70-180/2.8, qui ne pèse que 815 grammes. C’est plus encombrant, mais pas mal moins lourd. Match nul, donc.

    Pour revenir sur ce que tu as écris : « A se demander si à gauche : il ne s’agirait pas ( supposition de ma part) d’un simple copié-collé d’une formule optique de 70-200 mm pour reflex, qui aurait été « adapté » à la monture FE grâce à l’ajout d’un « simple tube » à l’arrière de l’objectif (un peu l’équivalent d’un « bague d’adaptation intégrée »). C’est en tous cas ce que laisse à penser sa forme générale… »
    La réalité est un peu différente. A la conception d’une optique, il faut penser que la monture a un certain diamètre. La monture est éloignée de la poignée d’une distance donnée. Si jamais l’optique, montée, est trop large au niveau de la monture, elle sera très proche de la poignée. Trop proche. Du coup, on ne pourra pas tenir l’appareil photo.

    Je sais plus quel ingé (Nikon, je crois ?) en parlait, mais la taille à la base, de sorte qu’on puisse tenir l’appareil photo, joue énormément. A ce petit jeu, comme Canikon ont des montures ML assez larges (54 et 55mm), ils ont pas mal de marge de manœuvre sur la taille des optiques au niveau de la monture. Contrairement à Sony. D’où cette impression « tube d’allonge » à la base.

    • A mon avis, cette explication de « l’espace pour placer la main », tient plus de l’explication « alambiquée », pour éventuellement détourner les gens de cette idée assez évidente (qui m’est venue des que j’ai vu cet objectif).

      Pour en avoir le coeur net : il suffirait de retrouver un schémas de la formule optique des vieux Sony 70-200 mm de l’époque des reflex en monture A… et de la plaquer sur la formule optique de ce modèle G : et de constater (peut-être) qu’il s’agit de la même chose… (?)

      • N’étant pas le range le plus utilisé pour ma part, je vais plutôt me rabattre sur le Tamron 70-180mm F2 .8 (815g, beaucoup plus léger que le nouveau Canon de 200g, mais sans stabilisation optique) et qui sera sûrement deux fois moins cher.

        L’annonce de Tamron la veille de l’annonce de Canon…

      • Non non, c’est pas une explication alambiquée. C’est la stricte vérité : tu as un espace limité pour ta base. C’est du gros bon sens de base. ;)

        Cela n’empêche pas le recyclage de formules optiques. Mais c’est un autre débat.

        • Oui, éventuellement… Le seul problème c’est que même si c’est une nouvelle formule : c’est une nouvelle formule de 1480 gr… Donc plus lourde que le Canon EF pour reflex.

          Et qui n’exploite absolument pas la spécificité d’être montée sur un hybride. Donc : dommage…

          • Mais du coup, avec le 70-180 f/2.8 de Tamron on remarque bien que ce n’est pas tant une question de monture que de choix dans la conception et les matériaux de l’optique, le Tamron se monte sur une monture E et non RF pourtant 815g et 15cm…comme quoi c’est faisable même sur une monture pas RF (et à priori SANS conception à allonge, qui n’a rien d’une révolution c’est un concept qui existait déjà).

  4. Pingback: Prise en main du génial Canon RF 85 mm f/1.2 L IS USM DS - photoetmac.com

  5. Cet objectif s’annonçait comme une belle pièce d’ingénierie optique et c’est bien le cas!
    Le prix semble tout à fait justifié au regard de l’innovation et de la qualité qu’il représente.

  6. Question technique, si en mode repos, il est un peu de la même taille que le 24-70mmf2.8, pourquoi blanc ? Pour attirer les voleurs ?

    Sony (24mmf1.4, 12-24mmf4), Nikon (14-30mmf4) et Canon (70-200mmf2.8) annoncent clairement que les optiques nouvelles générations sont pour les mirrorless et non réflex (on disait que sur site il y a 2-4 ans, le Canon 24-70mm f2.8 avec stabilisation allait sortir sur Réflex, finalement l’Arlésienne ^^).

    Sigma est à la bourre sur le passage des hybrides FF, Tamron a mieux anticipé côté zooms).

    • Parce que tous les téléobjectifs Canon sont historiquement blancs. Donc bon, pas de raison de déroger à la règle. Même si, vu sa taille, je l’aurais très clairement vu en noir à liseré rouge.

      Sigma est à la bourre parce qu’ils continuent de se concentrer sur la qualité brute, alors que tous les autres constructeurs se sont rendu (enfin) compte que les enclumes c’est chiant et ça n’intéresse pas forcément les photographes. Tamron fait son beurre avec des optiques légères, avec de petits compromis (range ou ouverture), mais compacts et performants.

  7. Je me réjouis de voir le 70-200 F4 R… encore plus léger que le 70-200 f4 première génération et plus petit… un 24-70 f4 R aussi ou un 16-35 f4 R aussi… a des prix non stratosphériques….

    Parce que c’est bien joli votre f1.2 et f2.8 mais l’argent de Canon il vient des millions d’amateurs qui on pas 2850€ pour se payer un seul objos…

  8. C’est pas que les optiques RF ne sont pas bien! Même si il n’y a pas de longue focale. Le champ des possibles est bluffant. Mais il n’y a pas de boîtier pour l’heure qui tiennent la route… j’ai passé pas mal de temps à tester le R. Viseur bof bof rapidité bof ai-servo bof bof contrôle bof. Bref J’ai du mal à le conseiller à quelqu’un !

    • La mise à jour firmware 1.4 était bien là ? Car cela change tout, surtout pour le suivi Ai-Servo
      Si vraiment tu as pris le temps de tester TOUTES les possibilités de réglages du R avec notamment plein de personnalisations possible de quasiment tous les boutons, une 1er chez Canon, et surtout bien paramétrer toutes les options de l’onglet Autofocus et bien je suis surpris que tu le trouve « bof »
      … Sauf si tu bosses avec un 1D X Mark II, là ok le viseur du R n’est pas encore au top ni assez réactif peut-être pour faire du sport .
      Mais pour faire des portraits à 1.2 parfaitement net à tous les coups, là le R est incontestablement le meilleur actuellement chez Canon.

      Vivement le R « Pro » à 70 Mpix

  9. Ca fait rêver! Canon fait très fort et en très peu de temps. Manque juste 2 boîtiers pour monter tout cela dessus (un R FF pro et un R apsc expert) ; condition sine qua non pour je commence à m’y intéresser. Mais bon, comme y a rien non plus à la concurrence…on va attendre sagement.

    • Je ne crois pas trop à un EOS R en APS-C… Mais bon, on ne peut rien exclure : tout est ouvert.

      Le boitier pro : c’est pour dans pas trop longtemps je suppose…

      Je prends la paris pour deux modèles différents :

      Un EOS Rs : haute résolution
      Un EOS Rx : haute vitesse !

      On verra bien ;-)

      • Oui j’irai tester ça. Mais ce serait dommage pour Canon de passer à coter d’un hybride APS-C et laisser Nikon seul avec son Z50. Perso, je ne travaille (ou voyage) qu’avec deux boitiers : FF haute résolution et APSC très haute vitesse + crop factor. Je mixe très bien les images d’un FF et d’un APSC et personne n’y voit quoique ce soit. Je ne vois l’intérêt de doubler le 1er boitier en FF avec un deuxième FF, car j’aime utiliser le facteur x1,5.

        • Avec un FF 70MP que tu pourrais passer en APS-C en gardant encore plein de pixels y’a moyen de regrouper les 2 en 1, d’autant qu’avec un EVF il y aurait moyen de ne pas avoir les bords de la visée tronquée comme en reflex, au lieu de couper les bords suffirait d’un zoom dans l’image, après pour la très haute vitesse faut voir ^^.

          • Merci, mais ce n’est pas ce que je recherche. J’aime monter un 105 pour avoir un 160 ou un 70-200 pour avoir 105-300. Mais surtout avoir une haute vitesse. Un FF de 70 MP ne m’aiderait alors pas. Et puis avec mes boitiers pro, je n’ai pas un visée tronquée ni sur le FF, ni sur l’APSC (pro aussi) et surtout une visée optique précise en toute situation contrairement aux evf actuels.

            • Ben oui, en montant un 105 et un 70-200 sur FF avec recadrage APS-C ça cadre comme un 160 et un 105-300 ça change pas, et boitier pro ou pas sur un reflex FF en passant en recadrage APS-C ça tronque le viseur (sur un reflex APS-C forcément pas puisqu’il est déjà APS-C). Mais sur un hybride FF, passer en recadrage APS-C sans tronquer, c’est faisable.
              Après si tu préfères une visée optique, que Canon sorte un R FF pro et un APS-C expert ne changera rien ce sera toujours sans visée optique même en attendant 10 ans…

              • Je ne parlais pas de recadrage sur capteur, mais bien de monter des optiques sur un APSC, bien plus qualitatif que de « zoomer » dans l’image via le capteur et viseur. Concernant l’evf, il y aura encore des progrès notamment si une version pro sort. Quand je jugerai la visée satisfaisante alors je me poserai la question de renouveler en hybride et non en reflex, même si on n’a pas encore assez de recul sur la durée dans le temps de ces evf et la cote de ces boitiers à la revente quand une nouvelle génération sort (contrairement aux reflex dont la visée ne vieillit pas)

  10. Ben, je vais finir par passer au R. Il a baissé et franchement la différence de Prix entre R et Rp mais fait dire. Allez hop un R. On est quand même moins cher qu’un 5d4 même si pour moi cela reste le top.
    J’ai encore de la peine avec mon m50 pour le drag af.
    Mais j’ai essayé le RP est j’ai été conquis par la rapidité du drag af bien amélioré avec le nouveau firmware qui le rend instantané au suivi du doigt. C’es t’est presque déconcertant.
    Le mode silencieux et de plus top sur le R… et mon 135 f2 devient hallucinant. J’ai jamais eu de rendu aussi bon que sur le RP. L’af est tellement propre que la lentille devient encore plus wouaou même mon 50f1.4 revit.
    Alors pour un petit amateur qui s’amuse le week-end et parfois la semaine avec son joujou. C’est une machine extraordinaire

  11. Petite erreur : l’EOS 5D Mk IV pèse 890 g et non pas 800g.
    Petite question : Comme le Canon 24-70 EF n’est pas stabilisé, pourquoi ne pas avoir choisi chez Nikon la version non stabilisée du 24-70, qui pèse 170 g de moins de la version VR ?
    Mais de toute façon pour un pro, le poids est secondaire … quand ça arrange ;-)

  12. Petite erreur : l’EOS 5D Mk IV pèse 890 g et non 800 comme indiqué.
    Petite question : Comme le Canon EF 24-70 n’est pas stabilisé, pourquoi ne pas avoir choisi le Nikon 24-70 non VR qui pèse 170 g de moins ?

  13. HERVE Christine le

    Bonjour
    Est que les objectifs RF vont bien sur un 6d
    Il faut un adaptateur et est ce qu’il n y a pas de perte
    Merci pour votre retour
    Bonne journée

  14. sebastien cellier le

    bonjour Jean François, j’ai lu avec un grand intérêt votre test sur le 85 RF et 70/200 RF. je comprend bien que ces 2 objectifs renferment un nombre d’innovations exceptionnel et que cela amène à des images d’une qualité premium !!! bien Evidemment,comme beaucoup je rêve d’avoir un eso r et 2,3 cailloux de ce calibre pour assouvir ma passion mais à plus ou moins 3000€ l’objectif cela restera dans mes rêves !!! si on veut rentrer dans le monde du mirrorless avec de la haute technologie il faut compter un budget entre 5 et 10000€ !!! hormis des amateurs (un peu) fortunés et les pro ,la cible client est restreinte… (bon je regardais avec insistance sur la gamme sony mais le 70/200 rf tant en taille qu’en poids met tout le monde d’accord!!!!!!!!!) je suis canoniste et pense que je vais le rester vu les innovations majeures de la gamme r….bien à vous

  15. Un peu comme toi à l’époque JF , je tourne principalement sur un 16-35 et un 70-200 avec un petit 50mm au milieu pour dépanner. Ton article va me pousser à me facher avec mon baquier… :)

    Je suis l’heureux propriétaire depuis un mois du premier de cette nouvelle trinité RF: une pépite. J’en parle un peu dans ce post de mon blog: https://www.albumsetaventures.com/blog/rf1535

    Sans être un Canon Fanboy, je trouve vraiment intéressant ce qu’ils font sur cette gamme

Leave A Reply


Notifiez-moi des commentaires à venir via émail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.