web analytics

Excire : le plug-in qui dope la recherche dans Lightroom

8
BILLET PREC.
BILLET SUIV.

Le Plug-in Excire de reconnaissance de formes, est encore loin de remplacer la création manuelle de mot-clé, il n’est pas encore assez malin pour ça. Mais il est déjà assez futé pour compléter et enrichir automatiquement vos mot-clés…  C’est génial !

C’est une bonne nouvelle que l’arrivée de ce Plug-in Excire désormais en Français, qui produit des mot-clés… en Français ! Cela me donne une excellente occasion de reparler des mot-clés hiérarchique de Lightroom (il y avait longtemps) : un système génial et inégalé, dont je suis devenu (un peu) un spécialiste…

… notamment aux dires des quelques photographes professionnels, sociétés ou institutions qui font régulièrement appel à mes connaissances pour optimiser leurs catalogues Lightroom et leurs thésaurus de mot-clés : ainsi en 2018 je suis intervenu auprès de Yan Arthus Bertrand, Patrick Robert, l’Opéra de Paris, Décathlon et quelques autres. Si vous arrivez sur cette page : c’est que vous avez peut-être besoin d’aide ou de conseils à propos des mot-clés ? Vous êtes bien tombés : contactez-moi

Certains de mes clients, possèdent des catalogues Lightroom dépassant le million d’images : ce qui veut dire, plusieurs milliers de mot-clés à gérer… Ce qui serait totalement impossible sans l’aide des mot-clés hiérarchiques. J’espère donc que le présent article, vous donnera un peu envie de vous replonger dans vos mot-clés, ou même vous donnera l’idée de venir suivre une Formation Lightroom avec moi, au cours de laquelle je vous formerais à l’utilisation optimale de ces fameux mot-clés (entre autres)…

N’oubliez pas (toujours à propos de mot-clés), de relire cet article récent (qui m’avait demandé un peu de travail) et qui vous sera éventuellement précieux : Thésaurus Lightroom Régions et Communes Françaises. Vous y trouverez une démonstration de la puissance des mot-clés hiérarchiques de Lightroom.

 

 

 

 

 


Alors, qu’est-ce que Excire précisément ? Excire est un plug-in pour Lightroom payant (mais pas trop cher vu le travail qui est fait), qui utilise l’intelligence artificielle pour « lire » vos photos pour y reconnaitre des formes, des visages, des couleurs. Ce qui lui permet d’appliquer automatiquement des mot-clés aux photos.

Une version d’essai est proposée ici : Excire Search Pro Trialversion qui vous permettra de bénéficier de toutes les fonction de Excire Search et Excire Search Pro gratuitement pendant 30 jours… N’hésitez pas à faire un essai sur un petit groupe de photos. Si vous êtes convaincu : il existe deux versions payantes :

La version de base Excire Search Mac et PC ne coute que 39 €. Elle est 100% fonctionnelle, mais ne permet de pas d’importer les mot-clés générés et utilisés par le logiciel, dans votre « Liste de mot-clés » personnelle de Lightroom (en vue par exemple, de les modifier à votre guise, ou de les exporter).

Ensuite : la version « Excire Search Pro Mac et PC » coute 99 € (79 € en promotion jusqu’a fin janvier) … Celle-ci permet d’intégrer les mot-clés crées par Excire, dans la liste des mot-clés de Lightroom. Ce qui fait toute la différence et « boost » le potentiel du plug-in, nous y reviendront plus bas… A noter qu’il reste possible d’upgrader plus tard : depuis Excire Search de base vers Excire Search Pro pour 40 €.

 

L’existence de ce Plug-in est la démonstration de « l’intelligence » avec laquelle Lightroom gère les mot-clés et spécifiquement les mots-clés hiérarchique (qui sont un des points forts de Lightroom).

Mais pas seulement : l’existence d’un plug-in aussi « puissant » est par ailleurs une sorte de consécration pour l’architecture de Plug-in, qui existe depuis plus de dix ans dans Lightroom. Excire est un de ces Plug-in incontournables pour Lightroom, mais il en existe des centaines d’autres. Certains sont discrets, pointus et très spécifiques. D’autres bien connus répondent à des problématiques très courantes. Il est rare qu’un problème spécifique ne trouve une solution, grâce à un Plug-in de Lightroom.

En comparaison, imaginez que chez Capture One (par exemple), un système de plug-in vient seulement d’arriver fin 2018 : dans la toute dernière version 12, du mois de novembre. Et le nombre de plug-in disponible est confidentiel… Donc à l’heure ou l’on parle de plus en plus « d’alternatives » à Lightroom (relire Existe-t-il de vraies alternatives à Lightroom ?) ; on constate que ce dernier conserve quelques arguments « massue ». Et vous allez constater que ce Plug-in plug-in Excire en fait partie.

 

 


Par ou commencer ? Pour « lire vos photos », Excire n’a pas besoin d’être connecté à Internet : c’est déjà ça… Choisissez dans le Menu « Modules Externes > Extra » le menu de Excire Search : « Initialiser les photos ».

Pas de panique… « Initialiser » : est juste d’une traduction catastrophique et inquiétante, quelle idée d’utiliser le terme « initialisé » qui est si proche de « réinitialiser » ? Non, vos photos ne risquent rien… Je suppose que le traducteur voulait parler « d’Indexer » vos photos (on va lui écrire pour lui demander si possible, de corriger le terme « initialiser » qui est bien mal choisi).

 

Bien entendu, Excire a besoin « d’accéder » à vos photos, donc à vos (éventuels) disques externes hébergeant vos dossiers d’images. Toutefois, il sait aussi utiliser les Aperçus dynamiques que vous auriez éventuellement crée… C’est parfait ça ! Dans ce cas, inutile de brancher les disques externes contenant ces photos. Remarque en passant : la techno des « Aperçus dynamiques » est encore une de ces fonctionnalités exclusives à Lightroom, qui rend des services incroyables. Et que aucuns des logiciels « sois-disant » alternatifs ne propose actuellement (ou n’envisage de proposer avant de longues années).

Prenons l’exemple de mon catalogue Lightroom principal : celui situé sur mon portable… Il compte pas moins de 381.717 aperçus dynamiques. Grâce. à eux, j’ai pu indexer la plus grande partie de ma photothèque, alors que je suis à Hong Kong, sans disposer des disques hébergeant mes photos.

A noter que Excire vous donne le choix d’indexer toute la photothèque d’un coup (ce qui est très, très long… Et qui n’est pas obligatoirement une bonne idée si votre Photothèque dépasse les 100.000 images).

Ou alors seulement le contenu du Film Fixe : ce qui vous permettra (éventuellement) de procéder en plusieurs fois… Par exemple « Dossiers par dossiers » : en commençant par les dossiers les plus urgents, ou intéressants. Ou autre exemple : vous pouvez commencer par images les mieux notées… Filtrez d’abord vos images notées 5 étoiles, afin de les indexer en priorité. Puis les 4 étoiles, les 3 étoiles etc… Vous indexerez les images moins intéressantes, dans un second temps si nécessaire.

Car vous devez être assez impatient, de découvrir les mot-clés que Excire a bien pu « imaginer » pour vos photos… C’est le truc assez excitant avec ce logiciel !

 

Comptez, disons… de 1h à 4h de calcul par paquets de 10.000 photos. Mais cela dépendra vraiment de votre machine. Je n’ai pas compté exactement le temps qu’il a fallut à Excire pour indexer mes 381.717 aperçus dynamiques (sur un total de 528.845 photos dans mon catalogue Lightroom) : car je l’ai fait en 4 sessions de plusieurs heures (longues de 4h à 8h, pendant la nuit)…

 

Vous remarquerez sur les copies d’écran ci-dessus, que Excire fait bien appel aux 6 coeurs de mon MacBook Pro. Donc, si vous n’avez que 2 coeurs, imaginons, que ça aille trois fois plus lentement (je suppose)…

J’ai préféré entrecouper le travail de quelques pauses, car le ventilateur du MacBook Pro tournait en permanence à vitesse modérée. Et je préfère ne pas laisser le Mac travailler seul lors de ce genre de « tâches lourdes » : même si il y a peu de chances qu’il prenne feu (quoique)…

Comme j’étais impatient : j’ai accordé à Excire toute la puissance du processeur (une option à cocher). Toutefois, pour traiter de très grosses quantités d’images : peut-être vaudrait-il mieux aller plus lentement (et sûrement) en désactivant cette option ?

 

Bien heureusement, vous pouvez interrompre à tout moment l’indexation (ci-dessus)… Et reprendre plus tard. Excire vous tient au courant de à peu près tout ce qu’il fait. Plutôt bien vu…

 

 


En version pro : Excire complète votre liste de mot-clés personnelle. Une option à cocher vous donne la possibilité (ce n’est pas une obligation) d’ajouter les mot-clés qu’il utilise à votre base de donnée de mot-clés dans Lightroom (ce que l’on appèle aussi la liste de mot-clés, ou si vous êtes « savants » : votre thesaurus… Cochez : « Transfert de mot-clés après initialisation ». C’est réservé à la version « pro » mais ça vaut le coup.

 

La très bonne nouvelle, c’est que Excire utilise le système de mot-clés hiérarchiques de Lightroom (un système original et très performant, que bien peu d’applications proposent). Cela permettra des recherches et sélections grâce aux outils de Lightroom : filtres de métadonnées, Collections dynamiques, recherches « croisées », etc…  Dans le panneau de droite de Lightroom, dans l’Onglet « Liste de mot-clés », voici quelques exemple de mot-clés hiérarchiques crées par Excire :

 

Le fait que Excire (version Pro) ajoute à votre liste de mot-clé une série de mot-clés rangés de façon hiérarchique sera peut-être pour certains (qui n’y avaient jamais pensé et n’auraient jamais su par « ou commencer »), le début de la création de leur « thesaurus personnel »…

Une fois que l’on a commencé à créer un thesaurus, il n’y a pas vraiment de raisons de s’arrêter en route. On pourra par petites touches continuer à l’améliorer, l’organiser et l’enrichir au cours des ans.

 

 


Souvent, Excire est vraiment épatant… Les premières explorations des dossiers de mot-clé hiérarchiques de Excire sont assez enthousiasmantes… Pour peu que vous ayez indexé quelques dizaines de milliers d’images, ce sont des centaines de mot-clés qui sont ajoutés, apparement sans erreurs graves.

Si vous n’aviez jamais ajouté de mot-clés à votre catalogue : vous allez être vraiment contents, car Excire vous propose une excellente base de travail, pour commencer… Certains thèmes (simples) sont visiblement assez « faciles à repérer » pour le logiciel…

Comme les éléments naturels, dans le genre : « montagne, cascade, feu », etc… Ou les animaux, ou même « nourriture ». Voici quelques exemples en image :

 

A condition d’avoir demandé à les ajouter à votre catalogue, vous retrouverez l’ensemble des mots-clés de Excire à « l’intérieur » du mot-clé « Excire (fr) ». Vous trouverez celui-ci dans la liste de mot-clé (panneau de droite de la Bibliothèque).

Astuce : pour « déployer d’un coup » toute la liste des «sous mot-clés hiérarchiques » : vous devrez maintenir les touche « Alt Cmd » appuyées pendant que vous double-cliquez sur le mot-clé « Excire (fr) ». Vous serez surpris d’y trouver des centaines de mot-clés pointant vers vos images (cliquez sur la petit flèche à droite d’un mot-clé afin d’afficher les images concernées).

 

 


Attention aux (innombrables) photos ignorés… Toutefois, nous vous emballez pas trop : ce n’est pas parceque Excire applique intelligemment certains mot-clés (comme Montagne) à quelques photos, qu’il aura détecté toutes les photos de Montagne (qui devraient recevoir ce mot-clé). Il en est encore très loin.

En gros si vous voulez que votre mot-clé soit « finalisé », ce sera à vous de finir le boulot à la main… Obligatoirement et à chaque fois, me semble-t-il. Certes, l’intelligence artificielle de Excire vous donne un sérieux coup de main pour afficher « des » photos d’un sujet. Mais elle est encore vraiment loin de pouvoir vous remplacer totalement et trouver « toutes les photos » d’un sujet.

Et elle est encore plus « incapable » d’en sortir les meilleures ou les plus intéressantes : cela nécessitera votre intervention… Petite parenthèse à ce sujet : de ce côté là, l’intelligence Artificielle de Lightroom CC (la version web uniquement) essaye de faire un effort de « sélection automatique ». C’est encore une fonction « beta » (il faut activer les « Aperçus de technologie » pour en bénéficier) mais la sélection automatique des « belles photos » sur est assez étonnante.  On en avait parlé ici : L’intelligence artificielle de Lightroom CC trie les photos. Fin de la parenthèse…

Revenons à Excire avec un exemple représentatif de ce que l’Intelligence Artificielle « oublie en route »… Chez moi, après indexation d’une grosse moitié de mes 500.000 photos, Excire a détecté seulement 256 photos auxquelles il a attribué le mot-clé « poisson »… Ce qui ne comprend aucune erreurs et ça c’est bien, (image ci-dessous à gauche) :

 

Mais j’ai vérifié (image ci-dessus à droite) : j’avais moi-même appliqué « manuellement » au cours des 18 précédentes années le mot-clé « poisson » à  précisément 5785 photos…

Je précise immédiatement que Excire n’a pas encore eu le temps « d’indexer » toute ma Photothèque (une grosse moitié pour le moment, grâce aux Aperçus dynamiques). Mais sur cette base, le nombre de photos trouvées devrait être bien supérieure, il me semble.

Car je possède pas moins de 650 photos de Raies Manta bien reconnaissables, que Excire n’a pas vu… Sans oublier 343 photos de requins baleine qu’il a ignoré… Avec quelques dizaines de photos de baleines (qui ne sont pas des poissons mais j’aurais pardonné la confusion). Pas mal de photos de pêcheurs et de poissons divers. Pas mal de photos d’aquarium (celui de Osaka) qui ont étés totalement ignorées. Et pas mal de photos sous-marines aussi…

Et pour finir beaucoup d’images de sushis (au restaurant) car j’adore ça… Sans oublier probablement beaucoup d’autres images de poissons qui trainent par-ci, par-là…

Donc même en admettant que Excire  me trouve davantage de « poissons » après la fin de l’indexation complète de ma Photothèque : je ne crois pas qu’il puisse être « la » réponse absolue à mes besoins de recherche… Mais seulement un complément utile à un travail « appliqué et fastidieux ».

 

Ah oui… au fait : Excire reconnait quand même quelques photos de sushis (qui sont des poissons pourtant), mais n’en trouve que 7… Alors que j’en possède au minimum 47 selon mes propres mot-clés (appliquées au fur et à mesure des prises de vues)… Là ou les choses restent tout de même positives : c’est que les 7 photos de sushi que Excire a trouvé : et bien moi, je les avais oublié (je suis sérieux avec les mot-clés, mais à l’impossible nul n’est tenu)…

Donc Excire, m’a tout de même aidé (un peu) sur ce coup-là. Même si il est beaucoup moins fort que moi (et que ma mémoire de photographe), lorsqu’il s’agit de retrouver toutes mes photos de « Sushis ».

A noter aussi, que Excire n’applique pas le mot-clé « poisson » à mes « sushis » alors qu’il pourrait éventuellement prendre cette initiative intelligente… Peut-être est-ce du au fait qu’il y a désormais des gens qui préfèrent des « sushis véganes » vu qu’il se font du sushi pour les poissons…

 

 


Excire recherche des visages : vous serez étonnés de trouver certains aspects de la reconnaissance des visages qui ne sont pas encore proposés par Lightroom Classic CC, ni par Lightroom CC.

On en reparlera d’ailleurs un de ces jours : sachez qu’il existe deux « moteurs » de reconnaissance des visages… Celui de Lightroom Classic CC (plus ancien mais qui a l’avantage d’être compatible avec les mot-clés hiérarchiques de Lightroom). Et le nouveau moteur que l’on trouve dans Lightroom CC (en principe plus performant, mais ne disposant pas de mot-clés de visages hiérarchiques).

Ne pas se précipiter trop vite sur le récent Lightroom CC, qui doit encore progresser beaucoup… Personnellement, je synchronise absolument tout depuis les Collections synchronisées de Lightroom Classic CC, qui reste ma base de travail principale. Et ça marche bien mieux dans ce sens là…

J’ai ainsi dans les 38.000 images uploadées sous formes d’Aperçu dynamiques dans Lightroom CC… Ce qui me permet de travailler ces images depuis n’importe quel ordinateur, iPad et même mon nouvel iPhone XS… Les modifications reviennent gentiment dans mon Lightroom Classic CC. Je suppose qu’il existera bien une façon de fusionner le travail de deux systèmes de reconnaissance des visages, un de ces jours. Rien ne sert de se précipiter. Fin de la parenthèse…

Revenons à Excire ; si vous utilisez le moteurs de recherche accessible par le Menu « Bibliothèque > Modules Externes Extra > Recherches de visages », vous arriverez sur cette interface (au design perfectible esthétiquement) mais qui est suffisamment claire…

 

Attention, il n’est pas question de nommer des personnes ici (cela ne remplace pas la Reconnaissance des visages de Lightroom).  Les résultats que vous obtiendrez peuvent également être obtenus par une recherche sur les mot-clés ajoutés par Excire au thesaurus (en version Pro). A savoir : « un visage, deux visages, plusieurs visages », etc…

Excire vous propose d’afficher les résultats sous forme d’une Collection nommée « Excire Search »… C’est bien pratique. Pensez à sauvegarder les résultats dans une autre collection si vous en avez besoin (via un clic droit « Dupliquez la collection » par exemple). Car chaque nouvelle recherche remplace a chaque fois le contenu de la collection « Excire Search ».

 

 


Excire propose d’autres façons de chercher parmi vos photos : vous pouvez par exemple rechercher des photos similaires à la photo sélectionnée. Par contre ce Mode m’a semblé très aléatoire. Je n’ai pas trop creusé la question, car cette fonction me semble moins utile que la création de mot-clés.

 

 


Parfois Excire est à côté de la plaque… Il y a évidement des « erreurs d’analyse énormes» qu’il faudra éventuellement surveiller. Car de faux mot-clés génèrent ce que l’on appel du « bruit de recherche ».

Certaines sont facile à repérer : lorsque un objet que vous n’avez jamais photographié apparait. Comme le mot-clé « Harpe » par exemple ici (au centre)… A cause de la couleur ou du rythme des lignes : Excire confond des « harpes » avec des bâtons d’encens ou une usine de snowboard… Ou il croit repérer les « orgues », dès que l’iA voit des rayures verticales… Il suffira de supprimer ou modifier manuellement ces mot-clés, qui heureusement concernent assez peu de photos.

Toutefois, pensez qu’une vérification systématique va prendre un peu de temps. Certains pourraient estimer, qu’investir ce temps pour créer directement et intelligemment de bons mot-clés utiles, serait peut-être plus efficace que de corriger les erreurs du logiciel ? A voir sur le long terme…

 

Personnellement les erreurs de Excire ne me semblent pas être un problème grave… Car les mot-clés de Excire sont bien séparés des vôtres (il sont rangés dans un mot-clé Excire (fr). Vous pourrez toujours les corrigerez (un jour ou l’autre) par des « clic-droits » (on peut tout faire sur les mot-clés extrêmement vite grâce à des Clic-droits dans Lightroom).

 

 


Ce que je regrette : pas d’utilisation du champs « Synonymes »… Depuis qu’il existe en Français, Excire ajoute des mot-clés en Français. Malheureusement, le champs synonyme de chaque mot-clé pourrait être « rempli » en Anglais. Mais ce n’est pas le cas… Vous pourrez éventuellement le faire vous-même, mais ça risque d’être vraiment très long.

A noter : il faudra que je tente bientôt de relancer le Plug-in en Anglais : afin de créer des mot-clés en Anglais… Et vérifier que ceux-ci se rangent bien (comme je l’espère) dans un mot-clé « Excire (us) »… Sans perturber les mot-clés précédemment créés en Français dans « Excire (fr) ». Malheureusement cette opération de changement de langue semble impliquer la destruction de la Base de donnée existante en Français (donc plus de recherche en Français via le Plug-in). Mais je suppose que les mot-clés ajoutés à la Liste de mot-clé resteront bien en place (il n’y a qu’eux qui m’intéressent vraiment). A tester bientôt…

 

 


En conclusion Excire est un Plug-in génial à tester absolument ! Il s’agit d’abord d’un « excellent assistant » et d’un « réservoir d’idées »… Mais n’espérez pas remplacer totalement votre travail de création de mot-clés par Excire, ça ne marche pas comme ça. Du moins pas encore avec cette version.

Remplacer totalement votre travail de réflexion par de « l’intelligence artificielle » voilà encore un « rêve bien naïf » en 2018… Car seule votre « réflexion pénible » peut rendre « l’intelligence artificielle » utile (un peu, ou beaucoup)… L’intelligence artificielle est surtout capable de travail « partiel » en 2018.

L’Intelligence Artificielle (la « hi-aille » comme on dit en frenglish) : méfiez-vous… Car ce n’est qu’un mot à la Mode, comme on en a de nouveaux tous les 2 ans. Comme « coworking », « Cloud », « fooding »… La « novlangue » n’a généralement qu’un but : vous embrouiller… Ceci dit, ces « réserves » quand aux « termes marketing » n’enlèvent rien à l’intérêt que je trouve à utiliser Excire…

Le gros problème des gens qui sont « super épatés » par les résultats de Excire : c’est qu’ils ne peuvent pas les mesurer et les comparer avec un travail d’indexation manuelle sérieux. Que pour la plupart d’entre eux, ils n’ont jamais fait correctement, ni peut-être même commencé…

Lorsque l’on compare les résultats de Excire avec une vraie Photothèque construite « à la main » : on voit tout de même ses limites (considérables) ce qui ne m’empêche pas de deviner son potentiel futur.

Donc, négliger de travailler « intellectuellement » sur vos mot-clé et les déléguer totalement à Excire : ce serait je crois l’assurance de passer « à côté » de nombreuses photos importantes. Mes exemples sur les « poissons » ou les « sushis » en sont la démonstration (j’aurais pu vous trouver des dizaines d’autres exemples, ou Excire ne voit que de 20% à 60% des images que j’ai moi-même tangué patiemment).

Par contre je suis convaincu que Excire vous sera utile pour compléter votre travail et vraiment : je vous encourage à le tester, car il est franchement utile… Ce Plug-in Excire est suffisamment bien conçu, pour vous donner des idées sur « comment améliorer » votre arborescence personnelle de mot-clés… Ainsi, certains vont peut-être découvrir grâce aux mot-clés crées par Excire, qu’il existe dans Lightroom : un « fabuleux système » de mot-clés hiérarchiques…

J’écris ceci, car je suis toujours étonné de rencontrer lors de mes formations, beaucoup de gens qui n’avaient jamais eu l’idée de rangers leurs mot-clés « les uns dans les autres » de façon logique et hiérarchique.

Petite parenthèse à propos de Lightroom : par exemple « Arc en ciel », peut -être « glissée » dans le mot-clé « Ciel »… Lui-même éventuellement rangé dans « nature »… C’est juste un exemple : rien d’obligatoire, vous faites comme vous le sentez. On peut créer n’importe quelle arborescence de son choix. Et votre propre logique sera très différente de celle de Excire : ce qui enrichi d’autant votre Photothèque.

Car un même mot-clé peut « exister » plusieurs fois dans la liste de mot-clés : dans plusieurs arborescences différentes. Par exemple : le mot « sportif » peut exister dans une arborescence de type : « personnes photographiées », à côté de « modèle », ou de « passants »… Et en même temps, exister dans une arborescence de type : « sport ». A côté de « terrain de sport » si vous voyez ce que je veux dire.

La seule interdiction est de glisser le mot-clé « dans » un autre ou il existerait déjà. Les mot-clés se comportent comme des « Dossiers » que l’on range, les uns dans les autres…

 

 


Excire vous encourage à aller plus loin : Enfin, grâce à Excire, d’autres utilisateurs verront peut-être « s’élargir » le champ de ce qu’il est possible (recommandé) de faire avec des mot-clés : par exemple appliquer des types de mot-clés auxquels ils n’auraient jamais pensé…

Par exemple : Types de couleurs dans les photos (rouge, bleu, jaune). Position des personnages (couché, assis, debout). Ou même « Propriété de l’image » (terne, pleine de couleurs, sombre)…

 

Ce ne sont que des exemples, à vous d’imaginer des choses plus originales et personnalisées. Par exemple « à retoucher ». Ou « à offrir imprimée »… La limite est votre imagination et votre intuition de ce qui vous sera peut-être utile dans 10 jours… Ou dans 10 ans ! Tout ce qui vous sera éventuellement précieux en vue de préparer une sélection d’images : tout cela devrait être appliqué sous forme de mot-clés.

 

 

C’est bien : C’est moins bien :
 

  • Traduit en Français
  • Mot-clés en Français
  • Simple au démarrage

 

  • Complète votre travail d’indexation
  • Export les mot-clé vers Lightroom
  • Utilise les mot-clé hiérarchiques

 

  • Suggère de bonnes idées
  • Peu d’erreurs (finalement)
  • Potentiel d’évolution prometteur

 

  • Logiciel sans équivalent
  • Pas cher si l’on s’en sert vraiment
  • Version d’essai complète

 

 

 

  • Beaucoup de photos oubliées
  • Temps de calcul important
  • Quelques erreurs d’analyses

 

  • Interface un peu austère
  • Assez lent, au moment de quitter Lr
  • Peu de réglages des Préférences

 

  • Ne peut remplacer votre travail

 

 

 


Annexe : Un dernier cas de figure… Voici un exemple d’une utilisation intelligente que l’on pourrait faire de Excire : je sais que j’ai photographié l’aquarium géant de Osaka à quelques reprises… Mais je ne me souviens pas avoir jamais appliqué le mot-clé aquarium à ces photos. Embêtant ! Par contre le mot-clé « Osaka » : ça oui je suis certain de l’avoir appliqué…

Donc, il me suffit de réaliser une recherche sur Osaka dans le Filtre de mot-clés, puis ensuite de sélectionner le mot-clé « bleu » qui a été automatiquement appliqué par Excire. Et j’obtiens facilement les photos d’aquarium à Osaka. Ce sera à moi de finir le boulot, en appliquant le mot-clé « Aquarium »… Sans oublier un sous-mot-clé hiérarchique : « aquarium de Osaka ».

Malheureusement il faut bien avouer que dans la « vraie vie » : sur 81 photos « vraiment très bleues » que j’ai trouvé manuellement de l’aquarium de Osaka (en affichant le dossier manuellement trié par heure de capture), le mot « bleu » n’avait été appliqué automatiquement par Excire que sur 14 d’entre elles… C’est encore très insuffisant pour que l’on puisse se reposer « entièrement » sur Excire.

Mais c’est déjà suffisant pour me faire gagner du temps et me faire penser que ce mot-clé « bleu » pourrait être utile… Je vais donc confirmer le mot-clé « bleu » à la main pour les photos que le logiciel à manqué… Et je suppose que d’ici 2 à 3 ans le logiciel sera capable de repérer beaucoup mieux les photos bleues.

Petite astuce. Afin de pouvoir continuer à surveiller la progression du logiciel : je préfère créer et utiliser un nouveau mot-clé « bleu »… Bien à moi et placé dans un autre dossier que celui de Excire. A cet effet, j’ai donc crée un « mot-clé conteneur » pour accueillir ce type de mot-clés, que je peux nommer : « Excire – compléments de mot-clés manuels » par exemple.

J’y glisserais les « doublons » des mot-clés de Excire, qu’il me sera nécessaire de compléter manuellement sur les photos oubliées par le logiciel. Ainsi, je ne confondrais pas le mot-clé « bleu » qui avait été initialement appliqué par Excire avec le mot-clé « bleu » que j’ai moi-même ajouté et appliqué manuellement. De cette façon, si par chance Excire lors d’une prochaine ré-indexation des images, trouvait de nouvelles photos « bleues » : je pourrais constater ses progrès.

 

 


 

 

 

 


 

BILLET PREC.
BILLET SUIV.

8 commentaires

  1. Interessant. Et 100% d’ accord avec vous, a utiliser en complement de son propre système: d’une part parce qu’il n’ est pas encore tout a fait au point, et d’autre part parce qu’on peut avoir son propre classement: pas besoin d’avoir 25 mots-les pour definir des bateaux et/ou on peut vouloir rajouter des mots clés personnels tels que reunion familiale.

    D’autre part, si ca permet d’automatiser le travail, c’est tout bénéfice. Je ne sais pas combien de temps j’ai passer a gérer mes 2500 mots clés (pour 60k photos), mais assurément un temps de fou. L’avantage de recourir a l’IA, c’est aussi la consistance: sur plusieurs années j’ai plusieurs fois change ma méthode de mot-cles (anniversaire xxx / gouter d’anniversaire / fête d’anniversaire…).

    Notez que je ne prends que des mots clés « amateurs », étant donne que les pro, surtout ceux qui doivent bosser en equipe ou en piges, devraient être blindes de ce cote.

    Google / Amazon proposent aussi ce genre de classement. Mais je me rends compte que je ne les utilise que tres rarement, je prefere utiliser les miens, bien classes au fur et a mesure. (sans meme rentrer dans le débat de ce que font les GAFAM de nos données)

    • En effet, pour retrouver ses propres images : les meilleurs mot-clés ce sont ceux « qui nous parlent directement »… Et de ce côté là : l’automatisme ne va pas aider.

      Par contre pour aider les autres à trouver nos photos, justement l’automatisme apporte une « vision différente » de notre propre vision des mot-clés… et va aider à « sortir » de nos propres habitudes de création de mot-clé : en complétant nos mot-clés personnels avec des mot-clés « consensuels » (communs à tou le monde et plutôt banal).

      C’est un peu un « nivellement par le bas », mais aussi l’assurance de « parler le même langage » que tout le monde.

      Par ailleurs, si l’on est pas Anglophone de langue maternelle : alors là, je dirais que l’aide de Excire (ou équivalent) sera totalement indispensable, si l’on veut « parler » au reste du monde en termes de « Keywords »…

  2. Très intéressant : je vais aller voir.

    Pour ce qui est du catalogue hiérarchisé, c’est un moyen fantastique de référencer des images et il est aisé de récupérer quelques catalogues gratuits pour « se faire la main » et commencer à ranger. Personnellement, j’ai récupéré tous les pays du monde, les régions/départements/villes françaises (qu’il va me falloir modifier à cause des fusions de communes) pour tout ce qui a trait aux vacances. C’est exagéré (je ne suis pas allé partout) mais ça permet d’affecter un lieu pour plusieurs dizaines/centaines de photos en quelques secondes. Et je prépare mes voyages en « détaillant » les lieux qui m’intéressent dans le catalogue.

    J’ai fait pareil pour ce qui a trait à la nature ou les styles de photos.

    La fonction de « nettoyage » des mots clés non utilisés me permettra plus tard d’enlever ce qui est par trop inutile (aujourd’hui, mon catalogue comprend plus de 20000 termes organisés en 10 grandes familles) alors que je n’ai qu’environ 50000 images.

    Ces mots-clés complémentaires générés par ce plugin peuvent certainement me permettre de gagner un temps considérable (je me suis mois à LR voici 10 mois et à digitaline mes diapositives voilà 6 mois aussi j’ai encore beaucoup de boulot).

      • Monsieur Georges Pécontal le

        J’ai téléchargé le produit Excire en version d’essai pro. Et je l’ai testé. D’abord sur un petit groupe de ma séquences de diapositives capturées. Ça fonctionne du feu de dieu sauf la récupération des mots clés qui est TRÈS longue (et pourtant j’ai un iMac Core i5 avec 24 Go de RAM, un fusion drive et une baie RAID : le fusion drive portant les applications et le bureau où je pose mes jpg exportés de LR, la baie RAID portant les photos proprement dites dans une DropBox). Il ya quelques erreurs, sous la forme de « faux positifs » (masculin/féminin confondus, personnes âgées qui n’ont que 20 ans et les font bien, animal de compagnie qui a marqué une photo d’un groupe de gamins jouant sur le sol, bâtiment indiqué sur une tablée ainsi que sur une pièce montée de mariage)… Et aussi pas mal de non désignations.

        J’ai ensuite généralisé sur toutes mes diapositives (près de 10000)… Las, c’était trop beau : pas moyen d’exporter les mots-clés dans la version d’évaluation. En même temps, je les comprends : ce serait trop facile de prendre un photothèque de 50000 imagse et de se construire gratis un système de mots clés pertinent.

        La recherche par ressemblance me semble aléatoire aussi : j’ai indiqué une image et ai demandé à sortir 100 images ressemblantes : si certaines étaient conformes, la majorité était composé de visage avec la même expression  (dans un rapport de 95% de non ressemblantes).

        Les recherches par mots clés (depuis Excire) permettent de trouver les erreurs mais je n’ai pas encore vu comment corriger les faute de Excire, ce qui prêche pour un transfert dans le dictionnaire de LR

        Les limitations de la version d’évaluation (qui consiste en un nombre de termes transmis au dictionnaire de LR) explique peut-être les absences constatées

        Je vais donc me tâter pour savoir si je plonge pour 99€ (un peu cher quand même pour un particulier)

        Encore merci pour l’article : ce n’est pas possible de faire de la veille sur tout et JFV, vous êtes une ressource précieuse

         

  3. happywheels24.com le

    Bien à moi et placé dans un autre dossier que celui de Excire. A cet effet, j’ai donc crée un « mot-clé conteneur

  4. Hello

    J’ai téléchargé EXCIRE SEARCH en plug-in de LR, et ma foi, cela marche pas mal du tout. C’est une redécouverte de ma photothèque !
    Cependant je constate un problème depuis que je l’ai installé. Bien que je ne sois pas en phase d’initialisation pour Excire, quand j’ouvre LR, il y a une tâche de fond qui s’exécute maintenant (de forte chance que cela soit Excire) et qui me bouffe la RAM (j’en ai pourtant 8Go) quasi totalement.
    Résultat, gros ralentissement … et pourtant le processeur n’est pas surmené (5-15% pour un Ryzen 5)

    Est-il possible de désactiver momentanément Excire ? et comment ?

  5. Pingback: Les 20 erreurs les plus gênantes avec Lightroom (partie 1) - photoetmac.com

Leave A Reply


Notifiez-moi des commentaires à venir via émail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.