web analytics

Des objectifs plus légers pour nos hybrides Full Frame

82
BILLET PREC.
BILLET SUIV.

Rappelez-vous : en photo, ce qui compte, ce sont les objectifs… (on en avait d’ailleurs parlé ici : Ce qui compte c’est l’objectif ! Pas l’appareil)… Mais attention : je ne pense pas forcément aux objectifs les plus performants, ni aux plus lourds… Mais plutôt aux objectifs les plus pratiques !

Ceux qui sont assez légers pour être « emmenés partout » et surtout ceux « que vous pouvez vous offrir ». Et voilà ou je veux en venir : à quoi cela nous avancerait de passer à des hybrides Full Frame plus légers, si les objectifs conçus pour eux sont plus « gros et lourds » que ceux de nos reflex actuels ?

Lorsqu’un utilisateur de reflex Full Frame prend en main les derniers Canon EOS R et Nikon Z6, il est forcément un peu déçus de ne pas gagner davantage de volume et de poids par rapport à son matériel reflex existant… La promesse du « passage à l’hybride » n’était-elle pas de nous proposer du matériel plus léger ?

Vendeuse à Hong Kong… au Canon EF 35 mm f/2 : un objectif compact discret, pratique et pas trop cher, comme on les aime.

 

 


Le cas du Canon EOS R et de son zoom RF 24-105 mm f/4 : La critique s’adresse surtout à Canon dont l’objectif du kit qui sera le plus vendu : le Canon RF 24-105 mm f/4 L IS USM aurait pu (aurait du) être plus léger et plus compact…

Même si il est un peu plus compact que l’actuel EF 24-105 mm f/4 L IS USM II : il reste toujours un peu trop gros à mon goût. Et c’est décevant, car on ne verra pas arriver une nouvelle version de ce 24-105 mm avant longtemps.

Et le prochain zoom polyvalent qui sera proposé par Canon : sera certainement un RF 24-70 mm f/2.8 professionnel, qui sera plus cher et ne sera certainement pas plus compact ! Tout juste pourrait-t-on espérer à moyenne échéance : un RF 24-70 mm f/4 L IS USM, qui serait une évolution de l’actuel EF 24-70 mm f/4 L IS USM pour reflex ?

Franchement par rapport à mon actuel Canon EOS 5DRs équipé du EF 24-70 mm f/4, je ne gagnerais rien en longueur à passer à un Canon EOS R… Décision remise au prochain modèle donc (faut d’un zoom assez compact) : peut-être gagnerais-je un capteur de 100 Pixels à cette occasion ? CF : camerasize.com :

 

 


Qu’en est-il du Nikon Z7 et de ces objectifs ? La marque a eu la très bonne idée de proposer immédiatement un premier zoom 24-70 mm f/4 très compact avec son Z6. Sage décision : sachant qu’ils avaient fait la grossière erreur de ne jamais proposer de 24-70 mm f/4 compact pour leur gamme de reflex, ce qui a mon avis, leur avait coûté pas mal de ventes (vu l’encombrement et le poids excessif de leur 24-120 mm f/4)…

Etrangement c’est désormais la situation inverse en hybride : c’est le petit 24-70 mm f/4 « compact » du Nikon Z6, qui semble manquer cruellement au Canon EOS R…  CF Camera Size

 

 


Qu’en est-il de la focale standard : le 35 mm ? Etudions le plus polyvalent des objectifs fixes maintenant : le 35 mm… Contrairement au paragraphe précédent : on est par contre un peu déçu de constater la « longueur » du Nikon 35 mm f/1.8, ci-dessous au centre…

De ce côté là, c’est le RF 35 mm f/1.8 conçu pour le Canon EOS R qui semble plus séduisant… Et ressemble beaucoup à son ancêtre pour reflex : le Canon EF 35 mm f/2 L IS USM (qui reste l’un de mes 2 ou 3 objectifs préférés justement grâce à sa petite taille, avec le Sigma 24 mm f/1.4 Art et avec le Canon EF 70-200 mm f/4 L IS USM)… Cf Camera Size…

 

Si l’on monte un classique EF 35 mm f/2 L IS USM de 2012 sur un (excellent) petit Canon EOS 6D MkII (au centre), on obtient un ensemble un poil moins « long » que le 35 mm f/1.8 Nikon sur le Nikon Z6 (à droite)… Et à peine plus encombrant que le Canon EOS R avec son 35 mm f/2 IS USM : Cf Camera Size.

 

Bien entendu le Canon EOS 6D MkII reste un peu plus « haut ». Mais il est seulement 145 gr. plus lourd que le Nikon Z6… Et seulement 135 gr. plus lourd que le Canon EOS R… Avouez que c’est une différence négligeable ! Cf Camera Size.

 

Comme le démontre mon petit tableau récapitulatif : pour photographier au 35 mm, on ne gagne donc pas grand chose à passer en hybride…

 

En somme : en achetant un Canon EOS R avec son RF 35 mm f/1.8 : vous ne gagnez que 135 gr seulement, par rapport à l’EOS 6D MkII avec son EF 35 mm f/2. Ce qui vous coute tout de même 1.095 € de plus…

Et en achetant un Nikon Z6 avec son 35 mm f/1.8, vous ne gagnez que 145 gr seulement, par rapport à l’EOS 6D MkII avec son EF 35 mm f/2. Mais cela vous coute tout de même 1.056 € de plus…

 

(au 25-03-19) Canon EOS R Canon EOS 6D MkII Nikon Z6
Boitier nu (avec bague) 2.396 € 1.349 € 2.106 €
Objectif 35 mm natif RF 35 mm f/1.8 IS EF 35 mm f/2 L IS USM Z 35 mm f/1.8
Prix du 35 mm 547 € 499 € 798 €
Stabilisation oui : objectif oui : objectif oui : boitier
Prix du total 2.943 € 1.848 € 2.904 €
Poids du total 965 gr. 1100 gr. 955 gr.
Gain face à EOS 6D MkII 135 gr. 145 gr.
Surcout face à EOS 6D MkII 1.095 € 1.056 €

 

Dans ce cas de figure : je doute que ce soit très intéressant. Même si avec les deux hybrides Canon et Nikon : on passe d’une ouverture de f/2… à f/1.8. Maigre consolation, qui ne justifie probablement pas une telle dépense… Il est tout de même paradoxal de ne pas (encore) disposer d’objectifs plus légers sur les gammes hybrides de Canon et Nikon…

Car la communication des deux marques autour de leurs nouveaux boitiers, insiste sur le gain de poids et de volume… Et pourtant, les premiers objectifs proposés pour les accompagner ne vont pas dans ce sens. A l’exception peut-être de l’unique petit Canon RF 35 mm f/1.8 qui est le seul dans ce genre là (et encore le gain de poids est très modeste)…

 

 


Image de marque… Oublions tout de suite les deux objectifs de « compète » qui servent de vitrine aux montures hybrides de Canon et Nikon : les utilisateurs du Canon RF 28-70mm f/2 L USM (3.249 € la bestiole) et du Nikkor Z 58 mm f/0,95 S Noct… seront fort peu nombreux !

Des deux, c’est d’ailleurs le Z 58 mm f/0,95 qui me semble le plus ridicule : son prix avoisinerait les 6.000 $… A la limite, on peut envisager quelque utilités au zoom 28-70 mm f/2, à condition qu’un boitier EOS R stabilisé arrive bientôt.

Espérons qu’il ne s’agisse que de « coup marketing » car franchement ces deux monstres ne nous seront pas vraiment utiles. On a bien compris qu’il s’agissait d’objectifs « totalement exceptionnels » impossibles à créer pour les reflex : ça c’est le message que les services de communication ont voulu nous faire passer… Merci on a bien compris le message ! Mais maintenant, si l’on pouvait en venir aux objectifs compact, légers pas chers et utiles… « for the reste of us » ? Cf Camera Size :

 

Au passage, on ne peut éluder la question de la « non stabilisation » de certains objectifs Canon proposés en monture R… On se doute qu’un boîtier professionnel stabilisé est prévu à court terme, on parle d’un possible 100 Mpix à capteur stabilisé : ce qui serait cohérent avec ce zoom RF 28-70 mm f/2.

Toutefois qu’en sera-t-il des prochains hybrides d’entrée de gamme ? Seront-ils stabilisés ? Ou la stabilisation reposera-t-elle uniquement sur les objectifs ? Et dans ce cas : la stabilisation dans l’objectifs aura-t-elle des conséquence sur leur taille ?

En 2012, pour accompagner le premier EOS 6D, Canon avait lancé toute une gamme d’objectifs Full Frame compacts stabilisés comme les EF 24 mm f/2.8 IS USM, EF 28 mm f/2.8 IS USM et EF 35 mm f/2 IS USM… Et même un pancake EF 40 mm f/2.8 (non stabilisé par contre)… J’espère qu’en 2019 : Canon et Nikon seront assez bien inspirés pour créer des objectifs aussi compacts en monture RF. Et même des « pancake » pourquoi pas.

 

 


Quid, des autres marque ? Qu’en sera-il des objectifs proposés pour les montures Canon et Nikon par Sigma, Tamron, ou Tokina ? Si l’on pense à Sigma : ces dernières années on a plutôt assisté à une course au piqué, donc au gigantisme…

Je suis l’heureux propriétaire du petit Sigma 24 mm f/1.4 Art, dont le poids, la taille et le prix restent assez raisonnables : on aimerait disposer d’autres modèles ne dépassant pas ce gabarit. Mais on a bien peur que les petits gabarits ne soient pas dans les projets de Sigma…

Paradoxalement on constate que pas mal de photographes amateurs auraient tendance à abandonner la photo au reflex pour se tourner vers le smartphone : je ne suis pas certain que la meilleur réponse à cette problématique, soit de construire des objectifs de plus en plus lourds.

Au vu des production hybrides Full Frame de Canon et Nikon : Fuji a peut-être vu juste avec ses boitiers « haut de gamme » en format APS-C comme le Fuji XT-3, qui est une indéniable réussite. Toutefois je pense que Fuji devraient aller beaucoup plus loin dans ses efforts pour proposer des objectifs encore plus compacts. Ce qui justifierait « vraiment » le sacrifice de ne pas utiliser de capteur Full Frame.

Pour conclure : je souhaite à Canon et à Nikon de proposer des objectifs plus compacts en 2019, si ils veulent que l’on adopte leurs hybrides… Sans quoi beaucoup de photographes comme moi, resteront encore quelques temps fidèles à leurs reflex. D’ailleurs j’y pensais récemment : Le reflex a encore de beaux jours devant lui…

Avec mon EF 35 mm f/2 L IS : je me sens parfaitement heureux… Et je ne vois pas vraiment de concurrent à mon actuel Canon EF 24-70 mm f/4 L IS USM… Pour le moment : je ne vois pas ce que je ferais de « mieux » avec un hybride.

 

 

PS : quoi les « Sony A7 III » ? Je n’aime pas leur colorimétrie (ni leurs viseurs) : donc inutile de me parler des Sony pour le moment…

PS : alors oui, d’accord… il a l’air absolument fantastique ce nouveau zoom Canon RF 24-105mm F/4L IS, d’après le test de Dustin Abbott… Mais avait on besoin d’un zoom encore meilleur que le précédent ? Ou d’un zoom plus compact ? A vous de juger…

 

BILLET PREC.
BILLET SUIV.

82 commentaires

  1. Je reste également en reflex pour le moment mais il y a vraiment une chose qui m’empoisonne la vie pour certaines commandes comme les prises de vues de plateau cinéma, radio ou performances: le bruit lors du déclenchement …

      • Merci pour le tuyau. Bon, être obligé de viser sur écran arrière, surtout dans des lieux sombres, peut être assez perturbant pour les spectateurs notamment…mais c’est un moindre mal, c’est sûr.

        Note:  pour le moment, le Canon Eos R ne propose pas de rafale -même 5i/s- en mode totalement silencieux (obturation électronique), ce qui est un très gros problème pour moi. Par ailleurs, je n’arrive pas à comprendre pourquoi en apsc, le M5 et M50 n’ont pas de mode totalement silencieux.

        • Pour avoir pris des photos durant une représentation dans un théâtre à Pékin cet été avec mon D850 dans ce mode totalement silencieux, je dois dire que c’était très appréciable malgré l’utilisation du LiveView.

          Avec l’écran orientable, la luminosité réglable etc… et bien qu’étant vraiment un intégriste du viseur optique, la visée est parfaitement claire.

  2. Un autre point de vue. Si Sigma adapte aux hybrides des objectifs Full Frame sans refaire la formule optique. par exemple ses excellent 50 f/1.4 et 85 f/1.4. Dans ce cas, les objectifs seront plus long que la version Reflex. Parce que le capteur Hybride est plus en avant. Ce sera comme ajouter l’adaptateur de baïonnette…

  3. L’hybride n’a pas réussi pour le plein format à mon avis, exception du premier modèle du Sony A7.

    Si je reviens au plein format (déjà je reste chez Canon, ma préférence est de loin), je prend un 6D mark II. C’est la meilleure solution pour partir léger avec un plein format résistant doté d’une bonne batterie !

    Certes je suis en hybride maintenant (Canon M5) mais parce que le dimensionnement est réduit au maximum. Oui, les zooms ouvrent à f6.3, oui les ISO sont moins bons, oui la qualité d’image n’est pas celle de mon ancien 6D (compromis oblige).

    En tout cas Canon et Olympus ont détrôné Sony au Japon ! Les APS-C et M43 font de la résistance !

  4. « sachant qu’ils avaient fait la grossière erreur de ne jamais proposer de 24-70 mm f/4 compact pour leur gamme de reflex, ce qui a mon avis, leur avait coûté pas mal de ventes (vu l’encombrement et le poids excessif de leur 24-120 mm f/4) »

    –> je sais que c’est ta lubie qui semble ne poser de problème à personne d’autre. Je suis persuadé qu’a part toi qui n’est pas passé en Nikon ils ont perdu 0 ventes à cause du 24-70f4 Gate. (surtout qu’il y avait un 24-85 glissant qui est assez bon je crois).

    l’idéal serait comme chez canon en réflex de proposer les 2, il est sur que Nikon ne va pas rester avec seulement un 24-70 sachant que tous le monde maintenant veux un 24-120 beaucoup plus polyvalent. Canon sortira probablement aussi un 24-70 f4 un peu plus tard.

    • Et bien moi je connais plein de gens qui ont renoncé au Nikon D750, car il n’existait pas de 24-70 mm f/4 compact…

      Oui, certains se sont rabattus sur le 24-85 mm (à couverture glissante), qui est à mon avis moins intéressant et moins qualitatif que le Canon EF 24-70 mm f/4 L IS USM… On achète pas un Full Frame pour se retrouver avec une ouverture glissante. Bien que Canon propose aussi un 24-105 mm f/3.5-5.6 pas cher et assez léger, qui semble avoir un certain succès…

      D’autre ont choisi le Sigma 24-70 mm f/2.8 ou le Tamron (hyper lourd) et ceux-là : ils l’on beaucoup regretté au bout d’un an, car ces deux là sont franchement pas transportable : je connais personnellement trois personnes dans ce cas ! Et le Sigma 24-70 mm f/2.8 s’est retrouvé sur leboncoin…

      D’autre ont carrément renoncé à changer d’appareil ! Ils ont gardé leur vieux Full Frame, mais ne s’en servent plus aussi souvent… et ont préféré acheté un iPhone X à la place d’un nouveau Full Frame.

      Ou un Fuji XT-3 et d’autres encore sont passés au Sony A7RIII… à cause de cette énorme « bourde » commise par Nikon.

      Je ne dit pas que le EF 24-70 mm f/4 de Canon a été une réponse parfaite, qui aurait empêché des gens d’abandonner le 24×36 : mais je pense qu’il a contribué à réduire la « fuite » et à limiter la casse…

      Je pense d’ailleurs que les trois quarts des utilisateurs récents ayant switché vers Sony et Fuji : sont d’anciens Nikonnistes déçus par le poids (et si je fais un petit sondage autour de moi : ça se conforme)… Ces switch sont du (en grande partie) à l’absence de EF 24-70 mmm f/4 compact.

      Car Nikon a commencé à (bien) réagir en créant un D750 assez léger et compact… Et le Nikon Z6 et son 24-70 mm f/4 vont vraiment dans le bon sens.

      Franchement à la prise en main, il est plus agréable et léger que le Canon EOS R avec son 24-105 mm.

      Espérons qu’ils continuent.

  5. Pour le moment aucun intérêt a passer en hybride, le canon 6D mark II fais le boulot pour pas cher avec les objectifs de bonne facture.

     

    Si c’est pour prendre un hybride pour m’alléger de 200 grammes et payer plus de 1000 euros, non pour ma part je préfère attendre les gammes suivantes et rester en reflex, après je parle a mon nom.

    Bonne journée et bonne photos.

  6. C’est dommage de ne pas parler de Sony, car un A7R2 + 24-70 f4 est un ensemble efficace et performant (je ne parle pas de colorimétrie et du viseur, c’est à chacun de se faire son propre avis).

    En plus ce matériel se trouve facilement en occasion (contrairement aux équivalents Nikon et Canon pour le moment).

  7. Jean-François,

    la photo est une histoire d’affinité, de compromis et de choix personnels. Tout le monde ne fait pas tes photos, donc tout le monde n’utilise pas ton matériel, et le 24-70 f/4 n’est pas l’objectif que tout le monde rêve d’avoir.

    Tu condamnes la version de Nikon 24-120 f/4 pour son poids (710g) alors que tu aimes le Sigma 24 f/1.4 (665g). Ça m’interpelle. Surtout si on regarde du coté de 24 f/1.8 de Nikon qui est deux fois plus léger (335g) et plus largement de l’ensemble de la gamme f/1.8. Mais c’est du Nikon alors forcement…

    Quant au choix de l’hybride, ce n’est pas qu’une histoire de poids et d’encombrement. Il y a aussi des photographes qui font de la vidéo (si si ça existe et c’est d’ailleurs comme ça que nombre d’entre eux continuent à bien travailler) et quantité de Sony se sont vendus pour cette raison. Il y a des photographes qui adorent voir le résultat de leur photo dans le viseur avant de la faire, il y en a qui veulent être discrets et silencieux, certains adorent le look retro des Fuji, il y en a même qui mettent des fortunes dans des objets de luxe avec des pastilles rouges dessus….tout les gouts sont dans la nature.

    Le reflex n’est plus l’alpha et l’omega de la photo. Il faut s’y faire et ce n’est par hasard que Nikon et Canon rentre dans la bataille ensemble.

    Je le dis d’autant plus facilement que je viens de changer mon D750 pour Z6, et en encombrement c’est, pour moi, exactement la même chose. Certes il n’est pas parfait mais en vidéo c’est le jour et la nuit. En photo il est discret et très efficace (avec des hautes sensibilités remarquables, et ça m’est utile pratiquement tous les jours sur les événements que je couvre). La stabilisation est efficace en photo et en vidéo. Un petit progrès sur l’autofocus en très basse lumière serait apprécié pour être objectif, mais j’ai lu que Nikon travaille sur l’amélioration de l’appareil par la mise à jour de firmware. Chose que je n’ai pas encore vu sur les reflex à ce jour et que Fuji porte depuis quelques années déjà. Et si Nikon et Canon avaient aussi bien amélioré leurs boitiers que Fuji du XT1 au XT3, on nagerait dans le bonheur. Fuji partait de plus loin certes mais l’évolution est spectaculaire.

    Je n’étais pas convaincu par les hybrides jusqu’à ce que j’en ai un. Je n’ai pas lâché mon D850 pour autant parce que au moment où ça bouge un peu vite ou que le besoin de pixels se fait sentir, il est encore très au dessus du Z6. Mais quand il faut être discret ou tourner une vidéo il reprend le dessus. Tout ça reste une histoire de compromis et dans mon cas Z6 et D850 sont parfaitement complémentaires.

    La question des appareils hybrides n’est pas forcement à regarder du coté des photographes déjà équipés mais des générations à venir ou des nouveaux entrants sur le marché de la photo. Les photographes sont conservateurs : pour s’en convaincre regardons les changements d’ergonomie sur les réflex depuis 15 ans (boutons, menus rien ne bouge en dehors de l’écran tactile/orientable mais j’ai du mal à y voir une révolution). Les nouveaux arrivants n’ont pas d’aprioris et globalement tous ceux avec qui j’ai échangé se tournent vers des solutions plus légères même si au final le gain de poids ou de place n’est pas toujours aussi évident que ça.

    Alain

    • un petit laowa 9mm f2.8 à 235g, un petit ef-m 11-22 mmm f4-5,6 (^^) à 220g  avec un boitier qui pèse 427g .

      ou alors un g7x mark2 eq 24mm ‘’f1.8’’.

      rejoignez le côté léger des capteurs petits formats

    • Oui, et pourtant on constate que les « nouveaux arrivants », ne font pas tous de très bonnes photos avec leurs hybrides, ou quelque soient leur équipement d’ailleurs… (je suis même assez assez étonné par la faiblesse de la production de pas mal de jeunes photographes).

      Je crois que c’est la faute à un certain manque de « culture photo » et un manque de culture de l’image aussi (englobant la peinture, l’histoire de l’Art), bien davantage qu’à cause d’un mauvais choix de matériel (qu’il fut reflex, hybride ou autre)…

      Beaucoup ont tendance à croire qu’en passant chez Sony ou Fuji (ou en achetant un hybride Nikon ou même Canon) : ils vont faire obligatoirement de meilleures images que les « vieux cons » restant fidèle aux reflex : quelle blague ! Ils vont juste payer un peu plus cher leur matériel… et ne progresseront en rien (pour ce qui est de la photo). Parcontre pour photographier à 6.400 ISO lorsque 800 ISO suffirait : ça ils peuvent le faire et ils n’hésitent pas…

      Car en effet le matériel et les hybrides progressent : le Fuji XT-3 en est un exemple assez extraordinaire. Lorsque l’on voit les progrès spectaculaires accomplis sur ce modèle : on comprend mieux les critiques violentes que j’ai pu apporter à ses prédécesseurs (critiques qui étaient entièrement justifiées avec un peu de recule).

      Idem lorsque l’on voit à quel point le Sony A7 III a progressé : on comprend mieux que j’étais dans le vrai en critiquant très sévèrement ses prédécesseurs, qui n’étaient que des brouillons, quasi inutilisables (ne serait-ce que par la position du déclencheur).

      Bref : la qualité des appareils progresse, oui ! On est d’accord… et l’arrivée des hybrides va faire passer le matériel à un nouveau niveau : un nouveau « standard » ! Oui, pas pour rien que Canon et Nikon s’y mettent aussi : j’avais prédit qu’ils attendraient de disposer d’une technologie de viseur suffisante pour « franchir » le pas : et c’est exactement ce qui s’est passé : tous les viseurs précédent la génération XT-3, R et Z6 étaient tout simplement indignes d’être utilisés…

      Mais pour autant : les photos ne progressent pas…

      Si l’on voit des photos plus nettes, plus « débouchées », des photos prises à des ISO plus élevées : tout cela ne conduit en rien à de « meilleures photos »…

      Ce sera le cas, tant que les objectifs ne progresseront pas. Et que la manière qu’ont les photographes de les choisir (et de les utiliser) ne progresse pas non plus… Pour que les photos progressent : il fait que les objectifs progressent.

      Ce que je veux dire : à quoi sert une nouvelle gamme d’appareils, si l’on ne dispose pas des meilleurs objectifs (et je ne parle pas des plus piqués, ni des plus « ouvert » : mais des plus pratiques, des plus accessibles financièrement et des plus compacts).

      Un Sigma 24 mm f/1.4 Art (d’un poids modéré vu ses qualités) est un objectif qui fait progresser vos photo et les photographes qui l’utilisent… Et ça je l’ai expérimenté moi-même : sur le terrain j’ai bien vu le progrès.

      Alors qu’un Nikon 24-120 mm f/4 : voilà le genre d’objectifs qui contribue à vous faire produire toujours les même photos « faciles » et banales… Plus facilement qu’avec un 24-70 mm certes : mais sans le moindre enjeux. C’est le genre d’objectif qui ne sert à rien et ne vous aide pas à progresser. Au contraire…

      A ce propos : lire cet article passionnant testant le nouveau Canon RF 35 mm f/1.8 IS : un objectif compact et excellent ne coutant que 500 € qui aidera peut-être de jeunes photographes (pas très riches) à faire des progrès ! Merci qui ? …

      https://alikgriffin.com/canon-rf-35mm-f1-8-review-sample-photos/

      • «Canon RF 35 mm f/1.8 IS : un objectif compact et excellent ne coutant que 500 € qui aidera peut-être de jeunes photographes (pas très riches) à faire des progrès !»

        Pas très riches mais qui auront tout de même dû acheter le boitier nu 2000 / 2500€. Soit un ensemble à pas loin de 3000€…

        Merci qui?…

         

         

         

        • Primo on est au début de la gamme EOS R : il arrivera un modèle moins cher bientôt… Et des EOS R d’occasion d’ici 10 ou 12 mois.

          Ensuite : le total Canon EOS R + bague + 35 mm f/1.4 ne coute que 2.871 €

          Alors que le total Nikon Z6 + bague + 35 mm f/1.4 s’élève à 3.398 €

          (merci qui ?)

          Canon propose une solution hybride Full Frame + 35 mm qui est 527 € moins chère que Nikon.

          Ensuite : je n’ai jamais dit qu’il fallait acheter forcément un hybride… C’est même le but de cet article : lire mon tableau ou j’ai mis en évidence que si l’on veut travailler au 35 mm alors un EOS 6D MkII était un meilleur choix :

          Total EOS 6D MkII + EF 35 mm f/2 IS = 2006 € seulement.

          Ce qui est 1392 € moins cher que le Nikon Z6 avec son 35 mm.

          Ce qui est 865 € moins cher que le Canon EOS R avec son 35 mm.

          • Et si on ajoute le D750+35mm f/2D c’est aussi un meilleur choix…

            Si on arrêtait de comparer des cerises et des carottes, des reflex entrée de gamme avec des hybrides récents, des f/1.8 de 2018 et des f/2 de 2013 ou de 1989 et qu’on en arrivait à l’évidence, le poids et la taille d’un objectif n’a que peu de lien avec le fait que ce soit un reflex ou un hybride qu’on lui mettra derrière mais avec la taille du capteur, l’ouverture, la conception optique simple ou complexe, la stabilisation ou non…

      • Mouais. Quand on veut on peut. Moi je trouve que le 16-80 DX Nikon m’a bien fait progresser (et pourtant ce n’est jamais qu’un 24-120 F4,2-6 si on fait une équivalence brutalement injuste :D)… et leur 70-200 F/4 aussi, et d’une manière générale les appareils APS-C Nikon.

        Désolé, mais Sigma ce n’est pas ma came. Ils ont trop de problèmes de manque de fiabilité à l’autofocus ces objectifs et je n’ai pas de temps à passer sur leur dock USB. J’en ai renvoyé trois à l’usine, des Sigma, avant d’abandonner cette marque définitivement. De toute façon, je ne suis pas fan des marques tiers.

        En plus, je trouve que sur Canon FF, en 24mm, le 24 2.8 IS USM est déjà un objectif sensationnel. Se trimbaler un grand angle fixe qui pèse un âne mort, je n’ai jamais compris l’intérêt, surtout quand on en trouve qui font le même boulot pour moins cher et plus léger. Alors si ça fait progresser, c’est peut-être en force dans les bras, mais pour ça on peut aussi soulever de la fonte, ça revient moins cher. :D

        Donc, j’aimerais avoir plus de détails : pourrais-tu nous préciser exactement en quoi ce Sigma 24 F/1.4 fait plus progresser ceux qui s’en servent que mettons, un 35mm F2 IS USM  ou tout autre bon fixe ou même trans-standard d’un poids et d’un prix inférieur, parce qu’honnêtement, là, je ne vois pas ?

         

        • Tu sais j’ai utilisé lors d’un précédent voyage au Japon de 3 semaines ce Canon EF 24 mm f/2.8 L IS… Il est très sympa, pas cher et très compact. Mais il n’ouvre qu’à f/2.8. ET au 24 mm : f/2.8 ce n’est pas beaucoup de bokeh… Alors qu’au 50 mm : on peut très bien se. contenter de f/2.8.

          Et bien au 24 mm : le passage à f/1.4 fait une énorme différence en terme d’image et de bokeh : on a un effet de profondeur très visible. Et très nouveau…

          Par ailleurs, il n’est pas si lourd ce 24 mm : il est « assez court » (contrairement à d’autres Sigma à grande ouverture), donc il est très bien équilibré et ne pique pas du nez. On l’oublie immédiatement.

          J’ai trouvé l’AF impeccable et aucun problème de fiabilité depuis que je le possède (mai 2015) : une merveille ! En plus, il n’est pas trop cher.

          Si il y a un objectif Sigma Art qui vaut vraiment le coup : c’est celui-ci…

          • Oui, je comprend bien, mais il reste lourd et moins discret que le 2.8 quand même ce qui pour moi lui ôte des qualités sur le terrain.

            Et franchement dans 90% des cas, je ne trouve pas les effets plus chouettes avec ce 1.4 qu’avec un 2.8 ou le Nikon 1.8 (qui est beaucoup plus léger aussi).

            Mais je comprend le propos : une optique avec plus de possibilités de rendu te fait chercher et apprendre d’avantage. Le 16-80 DX offre justement énormément de possibilités sur le terrain. En revanche, je ne connais pas le 24-120 F4 chez Nikon, je reconnais, je peux donc difficilement juger de ces défauts et qualités sur le terrain.

            Pour l’AF du Sigma, tu as du bol… moi j’ai l’habitude de ne pas en avoir alors je ne re-tenterai pas le coup. :D

            Ma plus décevante expérience avec Sigma a été le 35mm f/1.4. Super piqué, mais contraste et couleurs vraiment bof-bof et AF complètement inutilisable. Je m’étais « rabattu » sur le Canon (première version) que j’ai trouvé bien meilleur à tous les égards.

            Et pourtant à l’époque tout le monde encensait le Sigma. Franchement, pour moi il n’a jamais valu la moitié du Canon. Ceci-dit, son succès a dû au moins avoir le mérite de motiver un peu Canon à faire une nouvelle version (très chère).

            Mais malgré tout, à tout ces 35 F/1.4, je leur préfère le F/2 IS USM qui me semble bien plus équilibré à tous les niveaux (surtout quand on en trouve un d’occase encore neuf pour pas cher :D).

            Et allez, un pti truc fait avec le 6D et le 24-105 du kit (ça remonte à 2013).

            • Il est certain que Sigma avait fait un Art 24 mm f/1.8 (du coup un tout petit peu plus compact) : cela eu été encore un peu mieux… et cela aurait suffit.

              Le Canon EF 35 mm f/2 IS est le juste compromis je trouve aussi : bokeh suffisant, taille idéale (plus compact serait vraiment inutile)… Prix assez raisonnable.

              Il faut. aussi imaginer. que certains. bossent avec un. zoom EF 24-70 mm. f/2.8 : dans ce cas Canon EF 24 mm f/2.8 est plus difficile à justifier en complément… Alors que le 24 mm f/1.4 fait vraiment la différence.

              • Mouais, pour moi la plupart des possesseurs de 24-70 2.8 prendront plutôt un 35 1.4 en complément qu’un autre 24.Un 35 1.4 ou même F/2 fera beaucoup plus la différence avec le 24-70 à mon sens en terme de complémentarité.

                Maintenant, je ne suis peut-être plus objectif, en étant venu à préférer le 35mm au 24mm en général. Je vieillis, j’ai besoin de lentilles de plus en plus grossissantes. :D

                Mais bon, après si on peut tout se payer, pourquoi pas :D.

        • Je ne suis pas le seul, ouf ! Même sentiment concernant les Sigma (Tamron dans une moindre mesure): Af jamais calé (il faut passer par les docs), rendu cartonneux (trop piqué) et le poids des ces bestiaux, on n’en parle même pas. Quand on voit en comparaison le rapport qualité/prix de la gamme 1,8 de Nikon à coté avec des poids moindres, l’engouement c’est juste parce que les gens achètent en fonction des notes trompeuses de Dxo et non pour les avoir testées. De toute manière, je n’utilise plus de fixe, sauf un compact Apsc 28mm pour sortir léger et j’ai gardé un 35mm (je viens de revendre le 85mm que je n’utilisais plus, tellement le nouveau 70-200 f/2,8 est superlatif avec le rendu 3D que j’affectionne) Evidemment je ne pars pas en voyage avec des zooms f/2,8 : soit c’est pour vacances pépères (D500 + le sublime couteau suisse 16-80 et compact aspc 28mm), soit c’est pour un voyage orienté photos (D850+16-35 f/4 et D500+24-120 f/4 (36-180) et mon 35mm f/1,8 pour le soir/sorties diverses)

          Dans tous les cas, jamais je ne change d’optique en cours de séance (perte de temps, poussières, humidité, manquer des photos). Alors, les fixes, pas pour moi, sauf à sortir léger avec une seule focale, mais changer de focale à chaque coin de rue = amateurisme.

          • Il suffit d’avoir deux boitiers et un double sling…

            Comme j’ai un petit APS-C à gauche et mon FF à droite, j’intervertis très souvent les deux objectifs : souvent les EF 24-70 mm f/4 et le EF 70-200 mm f/4

            Ou alors le EF 24-70 mm f/4 combiné au Sigma Art 24 mm f/1.4… Ou. au Ef 35 mm f/2 (notamment ces derniers temps).

            Et parfois (mais plus rarement) le vieux Sigma 85 mm f/1.4 combiné au 24-70mm f/4…

            Cela donne une grande souplesse !

            Les poussières, je m’en fout : il y a Lightroom… (et en plus je n’en. ai pas beaucoup… au. pire je nettoie. une fois tous. les 2 ou 3 ans mon capteur ça suffit, vu que. jeune monte pas souvent au delà de f/16 : je ne me rend même pas compte des poussières).

            • C’est une solution, je l’avais aussi à une époque. Mais j’ai appris à préférer le cut de focale à 35 plutôt qu’à 70, même si pour le boulot je n’ai pas le choix avec les f/2,8, mais en voyage, je trouve plus pratique. C’est pour cela que je ne suis pas fan du 24-70 f/4, je préfère de loin un 16-35, qui est pour moi le zoom de terrain par excellence qui fait travailler le regard (mais il me faut aussi des longues focales). Quant à la poussière, pour avoir niqué un boitier, je ne prends plus de risque sauf à changer en voiture ou en ville (plus facile).

          • Ça peut encore m’arriver de changer d’optique quand c’est sur les EOS-M qui sont tout petits et facilement manipulables (et qui curieusement, prennent peu la poussière). Mais sinon, quand je sors avec du REFLEX, c’est vrai que je ne change pas d’optique en cour de route.

            Le packo est prêt avec les deux appareils qu’il me faut. En revanche, j’aime bien les optiques fixes et j’ai souvent un des deux appareils du packo avec un fixe en général.

            Par exemple, un 24 ou un 35 et un 70-200. Ou à l’inverse le 16-80 et le 300.

            C’est pratique et ludique à la fois et puis ça allège l’ensemble aussi ce qui est important pour moi qui suis la plupart du temps en vélo.

  8. Concernant les 35mm, il faut tempérer un peu JF : a priori, c’est le cas pour le Nikon 35/1.8 S mais ça doit être la même pour le 35 RF, la qualité optique est un gros cran au-dessus des f/1.8-f/2 de l’époque reflex. Le Nikon 35 S est a priori meilleur que le Sigma 35mm Art, pour deux fois moins lourd et un prix comparable.

    C’est donc plus de l’optique « ultra piquée » (au prix d’un demi-stop de lumière, ce qui reste raisonnable) que de l’optique compacte. Je gage que Nikon sortira un jour, ou des concurrents avant, un 35, un 24 ou un 50 plus légers (et peut-être moins lumineux).

     

    Le 24-70/4 S est une tuerie en encombrement (même s’il n’est pas sans défaut, grosso merdo on a aussi bien que le 24-70/4 de Canon en reflex). Pour le coup c’est THE zoom de poche, et le 14-30/4 est dans la même lignée. C’est cool que Nikon sorte rapidement des zooms de poche, au moins on sera tranquille pour longtemps niveau légèreté.

     

    Le 58 n’a aucun intérêt en tant que tel. Le vrai 50 à venir ça sera le 50/1.2, concurrent du RF, pour 2020. En attendant, ça sert surtout à faire plaisir aux ingénieurs… et à la rigueur, pourquoi pas.

     

    En attendant, Canon et Nikon ont l’air de partir un peu mieux que Sony sur la compacité/qualité, à suivre. J’ai eu le 24-105/4 RF entre les mains, et la construction est vraiment exceptionnelle… mais on dirait une optique de plein format, bien grosse bien lourde, là où le f/4 Nikon ressemble plus à un 18-55. Et… ben ça fait la différence, pour moi.

    • Il est certain, qu’avec le 24-70 mm f/4 et le 14-30 mm f/4 : Nikon vient de marquer deux point consécutifs pour les photographes voyageurs et street photographes…

      Alors que Canon n’en a marqué qu’un seul avec son RF 35 mm f/1.4 qui est une réussite question taille.

      Si l’on a un budget limité et si l’on envisage n’acheter qu’un seul objectif pour son hybride : alors ce sera lui, avec l’EOS R accompagné de la bague… ce qui veut dire que l’on garde aussi son vieux reflex et ses optiques.

      Si l’on « part de zero » : alors direction le Nikon Z6 et ses deux zoom à f/4…

  9. Merci pour cet article où je me retrouve pleinement.

    J’ai fait le choix de l’hybride dans un objectif de légèreté (le meilleur appareil est celui qu’on a sur moi… n’est ce pas un des mantra de ce site ?). Et ce que l’on gagne en poids et taille avec l’hybride ne semble peut être pas grand chose avec les chiffres mais dans les faits ça change beaucoup.

    Au moment de mon passage à l’hybride en fin d’année, la question a été de savoir si je restais fidèle à Nikon ou si je basculais sur Canon que j’ai déjà pratiqué, sachant que j’en profiterai pour rationaliser mon parc optique, donc avec l’achat d’optiques dédiées. Le 24-79 f4 (plus une proposition boîtier plus ambitieuse chez Nikon que chez Canon, amha) a été l’élément déterminant pour rester chez Nikon (le 24-70 f4 de Canon me faisait très envie). Aucun regrets à ce jour. Je suis bluffé par le couple z7/24-79 f4 (les limitations de la jeunesse du modèle sont très supportables au quotidien).

    Là où je ne partage pas pleinement, c’est la taille des 35 et 59 1,8. En effet, tu as raison visuellement et sur les chiffres mais, au final, en main, ça reste très raisonnable et pratique (similaire au 24-70) : le compromis taille/qualité est acceptable… reste à voir ce que donneront les 20 et 85 qui m’intéressent plus.

    Apres, je ne suis pas un acharné des objectifs superlatifs, je veux juste des objectifs que l’on a plaisir à utiliser et que l’a dans son sac.

    Enfin, Canon sait faire de petits objectifs qualitatifs… ils viendront (comme la stab capteur), il suffit juste d’attendre un peu… ce qui n’est pas plus mal en fait :-)

    • J’ai eu en main rapidement les deux 35 mm f/1.8 : sur le Nikon Z6 et sur le Canon EOS R…

      Je préfère ce dernier : pas de beaucoup, mais il est plus court et plus. agréable du coup… ET surtout presque deux fois moins cher, pour une qualité probablement comparable.

      Reste que le Nikon Z6 est pas. attirant en ce moment que l’EOS R : principalement car le 24-70 mm f/4 est bien plus compact que le RF 24-105 mm…

      Mais tout cela n’est que le début de. la gamme. Trop tôt pour en tirer des conclusions.

      • A mon sens, une optique est assez légère quand on peut la manipuler d’une main avec son boîtier sans lourdeur ni inertie sensible. Avec les deux combos Canikon mirrorless, le contrat est rempli, pour moi.

  10. L’avantage optique des hybrides Plein format est pour les UGA.

    Sigma 24mmf1.4 :
    Dimensions: 85mm x 90.2mm
    Weight : 665 g

    Sony 24mmf1.4
    Dimensions : 75.4 x 92.4 mm
    Weight : 445 g

    Canon 24mmf1.4
    Dimensions 83.5 x 86.9 mm
    Weight : 650 g

    Et le 12-24mmf4 aussi.

    Bonne idée de Nikon de proposer des zooms rétractables.

    • Oui, par contre au niveau manipulation : au début j’ai trouvé ça très, très chiant à l’usage…

      Il faut vraiment s’habituer à « ouvrir » le zoom avant de l’utiliser. Très désagréable au début (au début en ensuite ?)…

      Probable que l’on fini par s’y habituer…

      Mais je serait près à préférer un zoom un poil plus encombrant pour éviter ça.

        • Mwouai, peut-être en effet… Car ils sont capables de trouver un truc pour rendre la manipulation plus agréable, qu’elle ne l’est actuellement. sur ce Z 24-70 mm…

          Mais lorsque Canon fait une connerie je le dis : je suis 100% honnête ! Par exemple leur barre tactile à l’arrière de l’EOS R : c’est nul…

          Tu vois ! Je le dis quand c’est pas bien…

          En même temps, on peut s’en passer (il suffit de ne pas l’activer) et d’utiliser la génial bague de contrôle à l’avant des objectifs…

  11. Pour les amateurs expert, avec un 35mm compact, en plus des deux premiers zoom f/4, Nikon aurait frappé un très très gros coup.

    le z6 + 24/70 c’est une tuerie

    • AHah ! Très loin… des yeux ! Donc, loin du coeur.

      Sony fait rêver les gens en ce moment. d(accord(enfin beaucouop moins depuis 2 ou 3 mois)…. Mais vraiment je doute que cela reste ainsi encore très longtemps.

      Car je suis assez persuadé que Canon et Nikon vont au cours des prochaines années : sortir plein d’objectifs qui vont distancer l’offre de Sony (qui restera limitée par le diamètre de la monture à long terme déjà)…

      Déjà le Canon RF 35 mm f/1.8 est un très bon début… pas cher et très qualitatif. Très prometteur de ce que Canon sait faire pour seulement 500 €.Dans 2 ans cet objectif ne coutera que 350 à 400 € neuf. C’est ça Canon…

      Ensuite le Nikon 14-30 mm f/4 : et bien Sony est incapable de l’imiter… (pour cause de monture trop étroite). Idem dans un autre genre pour. le RF 28-70 mm f/2. Enfin, on verra ça…

      Je peux me tromper : mais mon intuition me dit que la gamme optique va continuer a faire la différence…

      Et aller chercher le petit Samyang pour défendre Sony : ça c’est pas crédible (et preuve qu’il y a un vide)… Car il ne tient pas la route face au Canon RF 35 mm f/1.8 : on est pas du tout dans la même catégorie là… (déjà au niveau bokeh : f/2.8. cela n’a rien à. voir. Ensuite au niveau vitesse de l’AF).

      Enfin : il existera aussi en Canon et Nikon sous peu ce Samyang (ils sont pas fous chez Samyang)… Si on veut vraiment du pas cher (et j’aime bien Samyang pour ça), alors on l’aura aussi ! T’inquiète;-)

      Je repense pas que Sony soit « devant » Canon et Nikon… je pense encore moins qu’il y a 6 mois. ! Ils occupent provisoirement une niche écologique restée vacante quelques temps. Mais à moyen terme : ils seront 4 ou 5 à se battre à armes égales sur l’hybride FF…

      • Sony est aujourd’hui devant Canikon. Maintenant, la roadmap Nikon (dont Canon doit avoir un équivalent assez proche) fait que cette avance va durer à tout péter deux ans. Tous les classiques (zooms f/4, zooms f/2.8, bunch de focales fixes premium légères f/1.8, quelques focales fixes hors-normes f/1.2 et en-dessous) vont sortir dans les deux à trois ans à venir. Il ne restera plus rien sur les optiques qui soit spécifique à Sony. Sauf quelques téléobj & co, qui de toute façon seront gros et donc leur équivalent en monture reflex avec bague suffira.

        Sauf que les optiques Canikon, de part la monture large qu’ils proposent chacun, auront un potentiel un peu supérieur à celle de Sony.

        En qualité de construction, Canon et Nikon vont rapidement supplanter Sony. C’est déjà le cas des Z, qui sont a priori mieux construits que les A7, voire que l’A9. Du premier coup.

        Le seul point sur lequel Sony a une réelle avance, et où je ne vois pas Canikon les battre de sitôt (peut-être les rattraper dans les cinq ans à venir), c’est la précision de l’autofocus. Suivre en permanence l’oeil de son sujet, c’est pas négligeable, et je pense que Sony va marquer des points encore quelques temps.

         

        Maaaiiis… ce ne sont que des améliorations « de boîtiers ». Et les boîtiers passent, les optiques restent. Dit autrement, Sony va garder le leadership de l’autofocus mirrorless pendant encore quelques temps (je vois mal Pana gagner, ils ne font que de l’autofocus par contraste pour le moment et ont donc autant de retard techno en AF par phase que Nikon). Mais bon, ça ne durera qu’un temps, et un AF bon mais pas exceptionnel devrait contenter les amateurs de mirrorless (qui au pire peuvent rester en reflex).

         

        (J’oublie la batterie a priori supérieure chez Sony. C’est pas négligeable.)

      • ‘Sony fait rêver les gens en ce moment. d(accord(enfin beaucouop moins depuis 2 ou 3 mois)….’

        Après un octobre où le R est brièvement passé devant l’A7III le canon s’est écroulé en novembre, décembre et janvier. l’A7III reste le FF le plus vendu au Japon et aux états-unis. Et Sony a abattu des cartes maîtresses récemment: 24/1.4 GM, real-time AF tracking, et j’en passe.

        Donc Sony ne fait pas ‘beaucoup moins’ rêver les gens depuis deux ou trois mois. Je dirais plutôt que c’est le contraire, et que la tendance s’accélère.

      • ‘Ensuite le Nikon 14-30 mm f/4 : et bien Sony est incapable de l’imiter’

        Faut arrêter d’écrire des trucs faux là. Le FE 12-24 f4 a déjà presque deux ans et la critique l’a unanimement salué comme un des meilleurs zooms 2017 et un exemple de la compacité qu’un mirrorless peut offrir aux courtes focales. le 14-30 Nikon sera probablement du même calibre mais dire que Sony ne peut pas le faire, c’est tout simplement faux. Et tant qu’à faire un ultra grand angle, autant qu’il commence à 12 plutôt qu’à 14.

        Ça montre aussi au passage que cette histoire de monture étroite qui limiterait le système, c’est une bêtise sans nom qui est démolie par les objectifs déjà sortis, ceux récemment sortis comme le 24/1.4, et ceux à venir.

        • Cette histoire de monture étroite n’est pas une bêtise et l’avantage évident du zoom Nikon 14-30 mm en est une belle démonstration !

          Ce 12-24 mm f/4 de Sony n’est pas du tout comparable au nouveau Nikon : le Nikon est moins lourd, moins long et moins large !

          http://j.mp/2WfA05Y

          Su le minuscule A7 : le 12-24 mm doit piquer face du nez…

          Le Sony coute presque 2000 € (après deux ans de commercialisation) : https://amzn.to/2HwzQEh

          Le Nikon débute sa carrière à 1449 € : https://amzn.to/2RMKOtS

          Pour une différence de taille : c’est encore une belle différence de taille !

          Sur le Nikon on peu lui appliquer un filtre à l’avant (lentille frontale plane), pas sur le Sony… Non décidément : ce sont vraiment deux objectifs incomparables.

          Le range focale qui monte à 30 mm est bien plus pratique… Et franchement, qui a besoin d’aller en dessous de 14 mm : jusqu’à 12 mm… Car 14 mm c’est déjà assez caricatural (et cette critique s’applique aussi au Canon 11-24 mmqui est un zoom assez inutile)…

          Donc, on verra bien si Sony peut le faire aussi bien ! A mon sens il y a tout de même un avantage à posséder une monture plus large et une distance au capteur plus courte : et Nikon a déjà probablement tenté d’exploiter au maximum cet avantage, puisque ce 14-30 mm a été conçu dès le début pour exploiter au maximum ces potentialités… Et Sony n’a pas pu faire mieux que ça : à ce prix là : le Sony est très clairement battu (en tout cas le choix rationnel de la plupart des gens se porterait évidemment sur le Nikon, si les montures étaient interchangeables).

          Donc à mon avis : Sony ne sera pas capable de faire aussi bien… Mais l’avenir nous le dira ! Moi j’espère qu’ils feront aussi bien : ça encouragement Nikon et Canon à faire encore mieux… Mais je n’y crois spas une seconde.

          • OK donc si le range long est important pour toi tu as aussi le 16-35 f4, même niveau de qualité, avec la lentille avant plate, taille, poids comparables et prix plus léger que le 14-30 (1000 environ).

            Tout ça pour dire que tout est possible. Nikon a simplement fait un choix, de commencer à 14 et de finir  à 30. Sony a choisi de décliner deux modèles, selon qu’on veut commencer avant 14 ou finir après 30.

            Les deux choix sont intéressants. Il n’est ni honnête ni exact de dire que ceux-ci stigmatisent des prétendues limitations chez Sony.

            • Oui, donc un range focal « banal » typique des reflex (ancienne formule), qui ne tire donc pas vraiment avantage du fait d’être sur une monture hybride…

              https://goo.gl/GSkGMy

              Un zoom qui reste tout de même un peu plus gros et lourd que le Nikon 14-30 mm f/4… Mais à peine moins cher (il coute encore tout de même 1175 € sur Amazon quelques années après son annonce) :

              https://amzn.to/2RPD4qT

              En rajoutant seulement 273 € : on obtiens le Nikon 14-30 mm f/4 (qui vient d’être commercialisé) et qui est sacrément plus sexy ! Car il exploite l’avantage d’une monture plus moderne…

              Bref : ce n’est pas forcément un mauvais cheval ce Sony 16-35 mm…

              Mais clairement le Nikon 14-30 mm est beaucoup plus attirant. Et je crois que Nikon et Canon vont pouvoir « se lâcher » grâce à leurs nouvelles monture : et on va voir des objectifs qu’ils était impossible d’imaginer avant…

              Par exemple le RF 35 mm f/1.8 Canon, qui ne coute que 500 €. Avec sa bague de réglage programmable à l’avant pour lui attribuer l’ISO ou l’Ouverture (ou autre chose) : c’est génial ça…

              On verra bien ! Mais je crois vraiment que la taille de la monture est un avantage, qui comptera dans les années à venir… Je ne pense pas que Nikon et Canon aient communiqué « à la légère » à ce sujet. Pas le genre…

              D’ici 2 ou 3 ans : objectifs après objectifs, cela fera beaucoup de « petit » avantages, qui vont à chaque fois se « cumuler ». Mis bout à bout… Comme le démontre ce 14-30 mm f/4..

              • Bon donc en f4 UGA Sony te donne le choix entre 12-24 et 16-35, Nikon te propose 14-30, les prix, poids, encombrements et qualités optiques sont à peu près les mêmes, mais bon Nikon a un avantage me dis-tu sur Sony et sa monture étroite.

                Admettons.

                Je sais que ton blog, on l’aime ou on le quitte, mais quand même le jour où la mauvaise foi aura sa statue y’aura photoetmac.com gravé dessus.

                • Chacun peut apprécier les choses comme elles sont… Personnellement je trouve qu’il y a une différence de poids et d’encombrement (mais elle sera compensée par l’encombrement et le poids réduit du boitier Sony : comme tu le vois je suis totalement objectif).

                  Sachant cela, je préfère un peu moins de poids dans l’objectif (pour éviter qu’il en pique du nez) et un peu plus dans le boitier : chacun choisira comme il préfère…

                  Mon appréciation des choses est que pour ces zoom UGA : l’avantage très clair va au Nikon 14-30 mm f/4…

                  Il n’y a pas a être de mauvaise ou de bonne foi : chacun peut avoir un avis différent et respecter celui l’avis d’autrui… On ne nous mettra pas d’accord, sur ces UGA.

                  Ou est le problème ? Est-il besoin d’être désagréable ?

  12. On se fait très bien au déploiement du zoom. En fait j’avais déjà l’habitude avec le réflexe de préparer la focale pressentie pendant que je porte l’appareil aux yeux, donc ici, elles déploient naturellement le zoom aussi si besoin est m… un peu moins pour allumer l’appareil s’il est eteint (avec le réflexe, je le laisse allumé tout le temps, pas avec z7 et il y a un délai pour que l’image s’affiche dans le viseur…)

  13. Depuis quelques jours sur le net Canon a affirmé créer des objectifs RF pour les amateurs, ils seraient surpris de l’attrait du mirroless par les passionnés qui aimeraient des objeoctfis plus léger et moins onéreux. Ils auraient annoncés rapidement une gamme F4…. et aussi un R plus léger avant le R pro.

    Je me réjouis aussi de voir ce nouveau firmware d’ici fin février début mars avec une grosse mise à jour…

    C’est sûr ils vont pas passer à côté de cette mine d’or.
    Maintenant attendons de voir ce qu’il va se passer… on est qu’a Quelques mois de sa sortie… laissons passer au moins six mois ;-)

Leave A Reply


Notifiez-moi des commentaires à venir via émail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.