web analytics

Appliquez le coefficient à la focale et… à l’ouverture

76
BILLET PREC.
BILLET SUIV.

Petit rappel (avec toutes les explications techniques) à l’attention de ceux qui en doutent, dans une excellente et longue vidéo. Il « faut » appliquer à la focale et à l’ouverture un même coefficient multiplicateur avant de comparer des objectifs montés sur des capteurs de taille différente.

Oui, c’est comme ça ! On avait déjà eu de longues discussions à ce propos, en voici une nouvelle démonstration mathématique… Il faudrait donc pour un appareil Micro 4/3, qu’un constructeur sorte un éventuel grande angle de 12 mm à l’ouverture faramineuse de f/0,7 (ce qui est improbable)…  si il voulait égaler l’image d’un grand angle de 24 mm f/1.4 monté sur un capteur Full Frame.

Ne cherchez pas à « négocier » avec la physique et avec l’optique : c’est mathématique et c’est vérifié par l’expérimentation…

Et c’est pour cela que le « Full Frame » restera encore longtemps la taille de capteur utilisée de préférence, par la majorité des professionnels… La vraie photo, c’est au Full Frame (allez, je vous titille).

Du moins tant que des capteurs de tailles supérieurs (comme celui adopté par Fuji récemment ou par Pentax sur le 645Z) resteront financièrement inaccessibles… Et nécessiteront des optiques trop encombrantes !

Et surtout : tant que les gammes optiques destinées à ces capteurs de tailles supérieurs, resteront des « écosystèmes financièrement innacessibles ». Mais cela changera peut-être : dans ce cas là, les professionnels passeront progressivement à ces capteurs « encore plus grands », que les « Full Frame ».

Autre point intéressant : il faut appliquer le coefficient multiplicateur de focal « au carré », afin de connaitre l’équivalent ISO entre deux capteurs de tailles différentes. Ainsi, une sensibilité de 200 ISO sur un Micro 4/3 est équivalent à 800 ISO sur un capteur Full Frame (200 x 2 x 2).

 

BILLET PREC.
BILLET SUIV.

76 commentaires

  1. Ah ah : c’est sur que si tu passes du m4/3 au FF il y a un gros ecart, mais avec l’APS-C ca se reduit a un doublement (ouverture ou ISO). Et tout est affaire de compromis, bien evidemment : un jour on t’apprendra qu’il y a aussi le(s) moyen(s) format(s) qui feraient passer ton Canon pour un Dinky Toys. Et alors ? C’est a celui qui a la plus grosse maintenant ?

    Ca devient vraiment n’importe quoi cet humour a repetition, surtout pour apres faire le grand ecart entre « Panasonic/Olympus c’est super », et apres « l’APS-C ca pue ». Claque ton fric comme tu l’entends, pas la peine de vouloir donner de lecons, on ne vient pas ici pour ca.

    • Reste cool Eric ! C’est de l’humour…

      Mais plus sérieusement : si les capteurs moyens formats étaient dans mes moyens : alors j’y passerais, c’est probable (tout en conservant mon petit GM1, et ou mon Full Frame, pour sortir léger lorsque je suis moyennement motivé et qu’il n’y a pas d’enjeux)…

      Car plus gros : c’est mieux… c’est souvent comme ça !

      Le taille de capteur idéale : c’est une affaire de moyens financiers d’abord… Et d’ambition ensuite !

      Sauf qu’à un moment « les courbes se croisent » : et celle du prix explose dangereusement… et la courbe du rapport qualité / prix s’effondre. Et c’est pour ça que pas grand monde n’achète de moyens formats.

      Je crois que le capteur Full frame se trouve exactement au croisement des courbes (pour des raison historiques liées à l’histoire de la photo et du choix du créateur du Leica en 1014… et non pour des raisons techniques)…

      En 2016 : le 24×36 (avec l’immensité du travail effectué depuis 1914, puis 1959 par des milliers d’ingénieurs) est donc la meilleure solution technique, sans exploser le prix… indéniablement !

      C’est un peu comme la taille des avions : le A380 est peut-être un peu trop gros pour être un succès commercial ! Il y a un risque que la chaine de montage soit arrêtée faute de clients.

      Ou encore la largeur des rail de chemin de fer : il y a une taille idéale… il y a des endroits ou elle est restée trop étroite pour être efficace… (comme en Birmanie). Mais à l’inverse, il n’est pas nécessaire d’avoir des rail avec 3 mètres d’écartement : car ça ne sert à rien vu le traffic ferrovière… et la concurrence de la route !

      Il existe dans tous les domaines un juste milieu : idéalement adapté aux besoins moyens et à l’environnement (que ce soit un environnement naturel, ou économique).

      Je me souviens avoir vu un reportage fantastique sur la taille des libellules préhistoriques : alors que l’atmosphère était riche en oxygène, elles faisaient 1 mètre d’envergure… Ce n’est plus le cas !

      Je crois que face à la crise économique, la taille du capteur idéal pourrait diminuer… en ce sens le micro 4/3 avait ses chances (étonnamment c’est après 2008 que le Micro 4/3 a émergé)…

      Mais avec les progrès technologiques (APN hybrides) et le cout du capteur diminuant progressivement… la taille du capteur idéal serait plutôt en train d’augmenter (dans les compacts, on est passé au 1 pouce, et de plus en plus de marques viennent au Full Frame depuis 10 ans) !

      Je parle évidement de la « vraie photo » : car en dehors de ça : la taille du capteur idéale, sera celui qui rentre dans un smartphone.

      Puisque en dehors des reflex / hybride (au dessus de 1500, ou 2000 €) : il est assez probable que les appareils photo disparaissent progressivement… et soient tous remplacés par des smartphone à long terme.

  2. Cher monsieur Eric, il est n’est pas nécessaire d’être aussi agressif. M. Vibert tient un blog informatif de qualité, que bien des photographes professionnels suivent avec attention.

    Cette video est pertinante et intéressante, aussi a-t-il le droit de « titiller » ses lecteurs comme il le dit avec humour.

    De plus vous vous trompez, M. Vibert connait parfaitement les qualités d’un capteur moyen format et il en parle d’ailleurs dans son article -vous ne l’avez peut-être pas bien lu – donc votre phrase « un jour on t’apprendra que… » n’a rien à faire ici, comme d’autres expressions vulgaires que je ne citerai pas.

    Je vous souhaite une excellente journée en espérant que vous retrouverez vite le sourire.

  3. Continuer à faire des photos avec votre 4/3 ,JF donne des explications de différence entre les capteurs, ne vous vexez pas à chacun ses moyens et ses envies

  4. Sans vouloir polémiquer, voici un article intéressant en contre-pied : plus petit c’est mieux !

    Personnellement je partage l’avis de Jean-François, je m’éclate avec mon plein format, je redécouvre la photo ; mais je ne suis qu’amateur du dimanche, pas pro. C’est donc instructif de voir qu’un pro a fait le chemin inverse.

    http://leblogphoto.net/2017/03/28/la-bataille-est-terminee-jai-vendu-plus-de-photos-avec-mon-appareil-micro-43-quavec-mon-reflex-plein-format/

    • Ahah !

      Oui, j’ai vu ça il y a quelques temps… Des dizaines de sites ont fait un lien vers cet article (toujours le même, ce qui démontre peut-être l’aspect isolé et rare de ce phénomène) : une exception pour confirmer la règle (il en faut)…

      A mon avis, c’est parceque’il n’a pas réussi à faire les bonnes photos avec son Full Frame !

      • Encore plus simple: le FF n’est peut-être pas indispensable à son style de photographie. Le FF, c’est bien, mais si on est pas constamment à la recherche d’une faible profondeur de champ, c’est loin d’être essentiel.

        D’ailleurs, c’est ce qu’on voit bien sur la photo donnée en exemple. Pas besoin d’un FF pour obtenir ce genre de résultat. Et donc pas de raison de payer cher et traîner gros… Dans ce cas, le m43 est un choix qui se défend très bien, tout comme le choix d’un FF s’imposera pour d’autres usages… Si le type utilise du m43 et que ça fonctionne pour lui, pourquoi pas ?

        • Oui, mais alors dans ce cas, autant aller jusqu’au bout de la logique… et utiliser un compact ou un smartphone ;-) Faire une croix sur le Full Frame, c’est faire une croix sur une infinité de possibilités…

          Je crois que son article : c’est juste pour faire du buzz… le mec a besoin d’audience pour vendre des cours et des stages photo ! C’est une position marketing :

          Car des tas de gens seront plus enclins à acheter des cours à un gars qui leur expliquera qu’ils peuvent réussir des photos avec moins de matériel et sans se fatiguer à transporter 4 kg de matos…

          C’est un peu un mensonge je trouve : une fausse promesse…

  5. Sans oublier que le rapport signal/bruit à traiter à ISO équivalent, c’est en gros un rapport de 1/4 avec le FF pour une résolution d’image identique. Sur ce point, ceci dit, le moyen format gagne beaucoup aussi, forcément. Mais là on se bat dans le domaine du software surtout.

  6. Juste un mot : attention à la taille des pixels !

    Si l’on compare un APSC 24 Mpix avec un FF à 36 mlix on a des pixels de même taille donc générant le même niveau de bruit par pixel.

    Donc un APS-C avec un 24 mm à f/1.4 est equivalent à un 35mm f/2 sur un FF. Mais l’APS-C exposera à 1/40 à 200 ISO quand le FF sera à 1/40 à 450 ISO. À pixels de même taille on aura plus de bruit (un peu) sur le FF (dû aux 450ISO) que sur l’APS-C !

    Il est juste de dire qu’une optique de f/1.4 sur un APS-C génère une PdC d’un objectif de f/2,1 sur un FF mais l’exposition est bien celle d’un f/1.4…

    • Non, je crosi que vous avez compris les choses à l’envers !

      Il ne faut pas observer les choses à l’écran à 100% : mais les ramener à une taille d’impression identique.

      Donc dans ce cas : le surcroît de résolution et la taille des pixels plus petites, permettent d’imprimer plus de détails et de meilleur qualité… Le lissage du bruit est plus efficace lorsqu’il y a davantage de pixels (même si le bruit peut paraitre plus élevé lorsque l’on observe à 100%) : l’échelle de ce bruit est plus petite : il est donc moins visible…

      Dans tous les cas de figures : un capteur de même génération en Full Frame ayant une taille de photosite identique (ou proche), délivrera une image de meilleure qualité (y compris en hauts ISO). Car il y a plus d’informations à la base : cette information permettra une accentuation plus vigoureuse en même temps qu’u lissage du bruit plus efficace…

      Au final : l’image est plus détaillée et ne semble pas davantage bruitée…

      Rappelons des valeurs au passage :

      Canon EOS 5D Mark IV : 30 Mpix et surface des pixels de 28.73 µm²
      https://goo.gl/OvtXwa

      Fujifilm X-T2 : 24 Mix et surface des pixels de 15.21 µm²
      https://goo.gl/tsMox9

      Avantage théorique très largement en faveur du Full Frame de 30 Mpix par rapport à APS-C de 24 Mix ! ! !

      Mais si vous aviez raison plus haut (mais vous avez tord) : il vaut mieux un Full Frame de 50 Mpix qu’un APS-C de 24 Mix…

      Canon EOS 5DS R : 50 Mpix et surface des pixels de 17.06 µm²
      https://goo.gl/exSr70

    • Non. La surface de l’APS-C est 2 fois plus petite. Pour avoir les mêmes tailles de pixels il faut comparer 24M avec 48M (à même techno).
      Si les capteurs ont la même résolution on pert un dia (ou iso equivalent doublé).
      Dans ce cas l’image de l’APS-C est un bout de celle du full frame (la profondeur de champ est la même).
      Ce qui va changer c’est qu’il va falloir modifier la distance (ou la focale) pour avoir la même perspective. La profondeur de champ va changer ainsi que le cercle de confusion (parce que pour avoir la même image il va falloir agrandir).
      Le règle de doubler l’ouverture, ce n’est pas vrai. Le calcul est plus compliqué (on peut se reporter au cours de Marc Levoy ou prendre un calculateur de profondeur de champ), cela va dépendre de la focale et de la distance. Ce qui est vrai c’est que la profondeur de champ sera plus importante en APS-C.

      • Oui, enfin l’expérience entre Full Frame et Micro 4/3 tendrait à démontrer qu’il faut bien appliquer à l’ouverture, le même coefficient que la focale…

        CF photo ci-dessous.

        Une expérience avec deux zoom APS-C tendrait je crois à démontrer la même chose… Ce que de nombreux experts pensent par ailleurs.

        ET si ce n’était pas ça : quelle serait la formule à appliquer ?

         

        • La formule, c’est celle de la profondeur de champ, en n’oubliant pas de changer le cercle de confusion (parce qu’il faudra agrandir l’image de l’APS-C ou du micro 4/3).
          Par exemple avec un télé à courte distance, il y a plus de différence que le facteur.
          A 4m, FF 200mm f/4 = APS-C 100mm f/1.4. Ceci dit avec l’APS-C f/4, on aura +/- 11 cm de au lieu de +/- 5 cm.
          A 1 m, 16 mm f/2 APS-C et 24 mm f/2.8 FF ont la même profondeur de champ.
          Le facteur n’est pas idiot, mais pas exact.

          Au passage, à 1 m en FF 24mm f/1.4 16cm de profondeur de champ contre 24cm avec f/2. A 3 m en FF 24mm f/1.4 1.5m de profondeur de champ contre 2.3m avec f/2.
          Le rapport poids ou prix / interêt du 24 f/1.4 n’est quand même pas évident.

    • ALLONS, ALLONS ! J’AI UN GRAND RESPECT POYR ERIC BOUVET, AVEC QUI J’AI DEJÀ EU LA CHANCE DE DISCUTER…

      MAIS DU MOMENT QU’IL EST AMBASSADEUR FUJI… IL PEUT RACONTER CE QU’IL VOUDRA : IL EST « ENGAGÉ » POUR FUJI…
      DONC TOUT CE QU’IL DIRA OU ECRIRA RESTERA SUJET A CAUTION…

      IL EST « PAYE » (EN EQUIPEMENTS, OU DAVANTAGE) : POUR EN FAIRE LA PROMOTION !

      Par principe on evitera de se fier sans un peu de prudence, au dires des personnes qui sont juges et parties…

      Et il existe assez de test indépendant pour relativiser la qualité de ces Fuji, qui ne disposent de pas beaucoup d’objectifs stabilisés (remarque en passant).

      • Ambassadeur ou pas, je ne crois pas qu’un photographe soit prêt à sacrifier la qualité de son travail pour avoir un fuji (ou une autre marque ) autour du cou.

        être ambassadeur, c’est aussi une question de confiance dans un matériel, et le plus important pour un photographe, et bien ce sont les photos qu’il fait. Lorsque l’on s’appelle Eric Bouvet, ça n’est pas Fujifilm qui le choisit, c’est Eric Bouvet qui choisit Fujifilm.

        Tout ça pour dire qu’il fait ses reportages sur le terrain avec un aps-c, (et un EVF), que c’est un fait qui n’est pas tiré seulement de cette ITW, et que qui que vous en disiez, c’est de la vraie photo.

        • être ambassadeur : ça vaut de la tune ! C’est être payé pour faire de la pub : il n’y a aucune différence… Faudrait être naif pour croire le contraire.

          D’ailleurs Eric vient de publier une photo sur son Facebook Personnel, de lui à la bataille de Mosul en Irack, équipé du moyen Format de Fuji… (ce qui met à l’eau vos arguments ;-)

          Car c’est sans doute pour démontrer : que pour ses reportages de terrain, un moyen format c’est encore mieux qu’un Full Frame 24 x 36… non ? 

          Donc si un moyen format c’est mieux qu’un Full Frame (dixit Eric Bouvet et Fuji)… Alors en toute logique : un Full Frame c’est mieux qu’un APS-C non ? 

          C’est tellement évident, que je me demande même pourquoi on en discute ;-)

          Si Fuji fabriquait des Full Frame : il choisirait un Full Frame : pas un APS-C ! ! !

        • D’ailleurs je n’ai jamais dit que les petits Fuji étaient meilleurs que les gros Canon, je parle seulement de votre vision très étriquée de ce que vous appelez la « vraie photo ».

          Par contre, je vous ai pris au mot et suis aller voir un petit test. Il va falloir que vous m’expliquiez la différence de qualité entre ce petit Xt2 et ce gros 5d Mark IV, 2 fois plus cher et 2 fois plus lourd, parce qu’à moi, elle ne me saute pas aux yeux.

          • La différence à l’échelle des pixels, n’est en effet pas tres visible… et ne justifiait pas le choix du Full Frame (vous avez raison). C’est d’ailleurs la raison pour laquelle les gens qui s’arrêtent à la surface des choses, ne comprennent pas pourquoi 95% des pro travaillent en Full Frame

            La première raison qui me fait préférer le Full Frame : c’est la disponibilité des focales dont j’ai besoin (les 16 mm, les 20 mm, les 24 mm, etc…)

            La seconde raison qui me fait préférer le Full Frame : c’est la disponibilité des grandes ouvertures à telle ou telle focale dans une enveloppe financière intéressante… Par exemple ce Sigma 24 mm f/1.4 (que j’estime irremplaçable)… Ou mon nouveau EF 35 mm f/2 stabilisé pour 500 € seulement.

            Troisième raison : le viseur optique combiné aux grande ouverture ! Confort de travail : et efficacité…

            Quatrième raison : l’AF… (lié aux précédentes)

            Cinquième raison : la très haute résolution : les 36 et 50 MPixel sont un avantage énorme…

            sixième raison : l’endurance des batteries (on peut shooter 1000 images avec un reflex Full Frame sans problème, si l’on éteint l’écran)

            Sept : la meilleure qualité d’image au dessus de 2800 ISO ! C’est imparable (même si c’est une question assez secondaire pour moi)… Vous ferez un test en impression et on en reparlera.

            J’ai encore d’autres raisons… mais j’ai plus le temps !

            • Plein d’arguments qui visiblement n’empêchent pas certains vrais photographes de faire de vraies photo autrement. Pour paraphraser un homme célèbre, vous n’avez pas le monopole de la vraie photo (ça se saurait), vos arguments sont subjectifs. Donc, arrêtez de parler de « vraie photo ». Vous n’êtes pas très bien placé pour cela (s’il existe quelqu’un de bien placé pour cela, évidemment…)

              • Ahah ! Je ne suis peut-être pas bien placé pour parler de vrai photo… Mais j’en parle !

                En tous cas,  je suis assez bien placé pour avoir le privilège et le plaisir de faire partie de vos lectures… Si cela ne vous convient pas, vous êtes libres de ne plus me lire.

                Mais de grâce : laissez moi le plaisir et le droit de m’exprimer librement, à propos de ma propre conception de la photo…

                Quitte à prêcher dans le désert ! Je ne vous oblige pas à partager mes idées…

                Pourquoi devrais-je « arrêter de parler de vrai photo » ?

                Elle est bien bonne celle-là : je parle bien de tout ce que je veux, sur mon propre blog…

                Surtout que visiblement le sujet passionne beaucoup de lecteurs ;-)

            • Pour les focales dispo, elles le sont en Fuji (contrairement à l’APSC Sony/Nikon/Canon) : y’a un eq 21mm et un eq 24mm en Fuji, en focale fixe ultra lumineuse.

              Et bien plus compact et léger qu’un 20mm f/1.4.

              Pour les fixes abordables (500€, abordable… bref), idem Fuji propose d’excellentes choses.

              Pour l’autofocus : rien à voir avec la taille du capteur, un D500 torche la quasi-totalité des reflex Canon (sauf le 1Dx II) en réactivité.

              Pour le viseur optique, Fuji fait ce qu’ils peut, y’a un OVF dans la série Xpro.

              La haute résolution n’a pas d’usage pour tout le monde, et beaucoup de pros sont encore en monobloc sous 20MPx sans que la qualité de leur boulot soit remise en question.

               

              Pour les ISO, sur des images standards, le top of the line APSC reste vraiment solide, même si en dessous du plein format. Mais est-ce que tout le monde shoote régulièrement au dessus de 1600 ISO ? Pas dit…

              • Ahah !

                Je ne comprends vraiment pas cet « acharnement », à défendre un système cher et globalement moins bon, pas beaucoup plus léger et moins souple, que les divers modèles de reflex (APS-C ou Full Frame)…

                Que des gens mal informés (ou qui craquent pour le look) se fassent avoir par le marketing : ça  je peux le comprendre… j’en connais pas mal ! (et certains qui reviennent au reflex au bout de 12 ou 24 mois)…

                Il y a aussi les gens « qui voient mal les couleurs » : celles de Fuji, plus je les pratique, plus je les trouve fausses (et pas flatteuses aussi).

                Mais que des gens comme toi : qui ont toutes les données sous les yeux, continuent à défendre des hybrides de Fuji : vraiment ça dépasse l’entendement…

                Enfin, l’important c’est de continuer à se faire plaisir, quelque soit l’appareil !

                Bonnes photos et bon Week end ! ! !

          • Si Fuji a développé un moyen format, c’est qu’ils savent tres bien, qu’ils seront coincés très bientôt par l’APS-C… sur le marché des experts et des pro (qui n’en veulent pas en grande majorité).

            Et que se faire une place sur le marché encombré du Full Frame est totalement sans espoir… Il leur faudrait 15 ans pour développer une gamme d’objectifs stabilisé compétitive avec celle de Canon ou Nikon ! Sans oublier que Sony et Pentax se sont lancés dans cette mêlée…

            Donc ils ont un coup à jouer dans le « petit » moyen format (c’est encore mieux que le Full Frame). Dommage que ce soit trop cher pour moi…

          • Le terme « vrai photo », c’est pour rire…

            C’est juste pour dire que c’est le choix « raisonnable » : ni trop petit, ni trop cher, c’est le choix de 95% des professionnels.

            Et de la majorité des amateurs experts qui peuvent se l’offrir….

            Les hybrides APS-C ont leurs place, bien entendu : c’est juste des appareils à utiliser : quand on est pas trop motivé…

            • On utilise aussi l’APSC quand on a pas les moyens d’acheter un plein format ;).

              Je suis étudiant, pour l’instant je suis parfaitement satisfait de mon 7d (d’occasion) avec un Sigma 17-50 f2.8 stabilisé. J’ai un kit à un peu moins de 1000€ quand l’équivalent en plein format aurait coûté plus de 4000€.

              Mais bien évidemment dès que j’ai les moyens je passe au plein format, la différence de rendu (pas en termes de pixels en zoomant à 100%, mais le « feeling ») saute aux yeux.

              Quand à ceux qui prêchent les Fuji ou autres, ce sont des appareils intéressants mais qui ne seront pas là quand on aura besoin d’eux, pour moi c’est bien pour les photos de vacances.

              Pour information, voici un reportage que j’ai réalisé l’an dernier (mon premier), un mirorless m’aurait peut être permis de faire 1/10 de ces photos vu la lenteur relative face à un 7D et le choix d’optiques.

              https://petrolicious.com/articles/this-year-s-epic-tour-auto-rally-in-67-stunning-photos

      • Hello!

        Pas la peine de tergiverser sur les raisons qu’on ne connait pas quant au fait d’être ambassadeur d’une marque, E.B. aurait sans doute les mêmes avantages chez d’autres que Fuji, par contre il explique très clairement le choix de ses boîtiers:
        « Tu travailles essentiellement avec deux Fuji XT1, pourquoi ce choix ?
        Pour moi la liberté est le plus important. Je peux me promener partout avec mes deux petits boîtiers, je n’ai presque pas besoin de sac, c’est l’idéal ! Cela me permet de faire des images qui me conviennent. Je n’utilise quasiment qu’un 35mm et un 50mm pour ne pas détruire la scène que je photographie. Cela me permet de vivre ce que je photographie, je suis avec les gens, je vis avec eux. »

        • Tout cela c’est d la com » ! C’est du pipeau : il faut bien qu’il justifie son statu d’ambassadeur et le matos qu’il reçoit..

          D’une part il serait tout aussi léger avec des reflex APS-C classiques (je pourrais tenir les même propos lorsque je me ballade avec mon petit EOS 100D dont la qualité d’image était meilleure que le XT-1)

          D’autre part : tous les autres reporters se promènent avec des reflex et n’ont pas des sacs plus lourds (car il faut revenir au poids final du sac avec deux optiques équivalentes dedans : on ne gagne quasiment pas de poids avec le système Fuji, vu qu’il y a moins de choix d’objectifs, que de nombreux objectifs sont plus lourds que chez Canon et que nombre d’entre eux ne sont pas stabilisés)

          Je ne dis pas que le siestème Fuji est plus mauvais qu’un système reflex… Mais je dis qu’il est impossible de démontrer que c’est un meilleur système !

          Et que tout ce que les Ambassadeurs racontent : c’est de la « publicité payante » ! Donc qu’il ne faut pas le prendre autrement, que lorsque l’on lit une page de pub achetée par Fuji dans un mensuel (ou ils avancent exactement les mêmes arguments)… Tous comme leurs concurrents Nikon, Canon, Olympus, etc….

          Arguments que l’on peut relativiser, ou même ne pas croire sur parole !

          • J’ai un gros doute, l’ayant utilisé, que le Canon 100D soit meilleur qu’un XT1…

            Je dis simplement qu’il aurait les mêmes avantages chez Canon ou Nikon et que lui a donc préféré Fuji avec ses 35 et 50mm, c’est son choix!

             

            • J’ai essayé les deux (et je possède depuis 2013 un EOS 100D)…

              Pour moi l’EOS 100D est meilleur sans discussion que le Fuji XT-1 : cela ne fait aucun doute et dans de très nombreux domaines :

              – Détails rendus par le capteur (18 contre 16 Mpix).

              https://goo.gl/tu1Huk

              – Par ailleurs la matrice de Bayer est préférable à la Matrice Fuji X-Trans, qui je pense va être abandonnée par Fuji, car elle pose de problèmes aux logiciels comme Lightroom (et que Fuji est incapable de fournir logiciels pratique et adopté par les utilisateurs aux utilisateurs)

              – Meilleur par la gamme optique proposée (à commencer par l’entrée de gamme comme le Pancake EF-S 24 mm f/2.8 à 160 €)… Mais aussi en haut de gamme (le EF 70-200 mm f/4 L IS), ect…

              – Meilleur par le nombre d’objectifs stabilisés disponibles.

              – Meilleur par la colorimétrie aussi ! Celle de Fuji est très discutable… A tel point que l’ami qui était avec moi en Birmanie (équipé d’un X-T2), est décidé de revenir en Canon après avoir comparé ses images avec les miennes…

              – Meilleur par l’Autofocus : le X-T2 a progressé, mais franchement sur le X-T1, c’était pas génial…

              – Meilleur par l’ergonomie générale aussi

              – Meilleur par le viseur optique (même si celui de l’EOS 100D est étroit : au moins il rest lumineux en extérieur).

               

              • Juste comme ça, sur le même site, la conclusion. Vous avez extrait une capture en bord d’image qui visiblement ne met pas en valeur le fuji. Sur l’image ci dessous, en orange XTI, en vert 100d. C’est trop facile de toujours montrer ce qui va dans le sens des propos que l’on essaye tant bien que mal de démontrer.

                • Oui, ce Fuji testé (avec le meilleur objectif) donne de très mauvais résultats sur le bords…

                  Prenons le centre alors !

                  Ou l’on découvre le principal repproche que je fais à Fuji : le lissage excessif des détails et du bruit (qui leurre facilement les débutants à haute sensibilité), mais fait disparaitre les détails et les textures…

                  On voit la texture du fond noir, qui a complètement disparue dès les 800 ISO. On peut trouver ça mieux ou équivalent…

                  Il n’en reste pas moins que sur les bords (et pas seulement à l’extrême bord, mais dès mi distance du bord) : le résultat du Fuji est largement moins bon…

                  Pour moi ce capteur de 16 Mix était plutôt moins bon, que le capteur 18 Mix de génération 2013 de Canon… A ce moment Sony proposait un 24 Mpix !

                  Je suis parfaitement honnête : le X-T2 est bien mieux ! ! ! Il faudra donc le comparer au successeur du Canon EOS 100D…

                  C’est à dire avec l’EOS 77D ou l’EOS 150D.

                • Le Canon EOS 77D n’a pas été ajouté aux chartes de comparaisons de DPERVIEW, voici donc le Fuji XT-2, face au Canon EOS 760D (retiré du marché)…

                  On voit avec ces 2 capteurs de 24 Mix : la dose excessive de lissage que Fuji ajoute pour « noyer le poisson », qui « bouffe les détails dès 400 ISO…

                  ET je trouve ça pas bon ! Cela ne peut « leurrer que les débutants »…

                  DIRE QUE LE CAPTEUR DE FUJI EST MEILLEUR QU’UN AUTRE DE MEME GÉNÉRATION : EST UNE LEGENDE URBAINE !

                  UNE ESCROQUERIE INTELLECTUELLE A LAQUELLE DES TAS DE GENS ONT CRU, CAR ILS N’Y CONNAISSENT RIEN…

                  https://goo.gl/wGNsql

                   

                  • Là encore vous prenez l’image qui vous arrange. Avec cette nouvelle image, je vous met au défi de me dire que le Xt2 lisse plus que le 77D…C’est tout l’inverse, avec plus de bruit chromatique en prime, et cela au dessus des fameux 400 iso que vous annoncez.

                    • Oui, c’est trop lissé, c’est bien ce que je disais…

                      C’est peut-être très joli pour reproduire un dessin en noir et blanc !

                      Mais pas bon pour la photo en couleur (les pixels colorés étant nécessaires)… Fuji supprime trop d’information.

                      D’autant qu’il sera très facile de les éliminer lorsque nécessaire (de façon précise et mesurée) dans Lightroom. Jusque enlever ce qu’il convient, mais pas trop…

                      Bon, mais si vous êtes certains d’avoir raison : je vous laisse avoir raison !

                      Moi, je sais ce que je raconte : depuis toutes ces années que j’essaye des appareils photos et que je teste tous les fichiers RAW dès qu’ils sortent…

                      L’important au final ce sont les photos que l’on fait avec ces fichiers RAW : des fichiers RAW plus riches en information, me permettent de faire de meilleures photos…

                      SI vous préférez les photos exagérément lissées et un peu trop dé-saturées : les fichiers RAF de Fuji, sont faits pour vous !

                      Bon Week End et bonnes photos !

            • Pareil, je n’ai jamais eu de XT1, par contre le 100D, je connais, et dire qu’il faisait des images techniquement plus propres est de très mauvaise foi. Qu’on préfère utiliser un reflex pourquoi pas, mais la qualité des image est clairement en dessous…

              Pour le reste, je ne peux qu’approuver, il aurait eu les mêmes avantages chez la concurrence, donc au final, il a choisi son système. Et donc visiblement l’absence de Full Frame ne l’empêche pas de faire de la « vraie photo »

              • Faux ! J’ai comparé les deux sur des cas concrets…

                Les RAW du Canon EOS 100D sont plus propres que ceux du Fuji X-T1…

                Et la colorimétrie bien meilleure… C’est confirmé par DPreview sur ses test sur mire…

                Le reste de l’appréciation de DPreview n’est pas crédible. Car ils ont un tropisme de « vendeurs de salade » : ne pas oublier qu’ils ont été rachetés par Amazon…

                https://en.wikipedia.org/wiki/Digital_Photography_Review

                Leur but : fair vendre des appareils photos… ! ! ! !

                C’est pourquoi ils ont tendance à mettre en avant sans arrêts : de nouveaux modèles (ils sur-quotent notamment systématiquement APN les hybrides (à tord) : ce qui fait tourner le commerce et les ventes sur Amazon…

                Pourquoi Amazon aurait acheté DPreview ? Selon vous ? Bref : il faut décoder…

                Ne pas se faire avoir par le marketing…

                https://goo.gl/tu1Huk

              • L’absence de full Frame le gène bien évidemment… Comme elle gène tous les vrai professionnels…

                C’est pour ça qu’il préfère désormais utiliser le moyen format de Fuji ! Et non leurs APS-C…

                Car plus le capteur est grand : mieux c’est…  Et la différence de poids entre Full Frame et APS-C, ne justifie certainement pas de se priver des avantages de l’APS-C ! ! !

                Vous ne partiriez pas en vacances sur l’autoroute avec une Smart, si vous avez une BMW dans le garage….

            • Je crois surtout que Canon et Nikon ne payent pas autant que Fuji en ce moment, pour leurs « ambassadeurs… »

              Eric Bouvet a juste profité de l’opportunité offerte par Fuji, au moment ou ils se lancaient à l’assaut de Canon et Nikon (en partant de zéro) :

              ils ont réalisé d’énormes investissements en communication… Achat d’espace et communications « hors media ».

              Il a saisi l’opportunité qu’on lui a proposé.

              Et il aurait certainement fait pareil avec une autre marque, si Canon, Nikon, ou Leica lui avaient eu besoin de communiquer à ce moment… Et si ils avaient proposé davantage que Fuji !

              Ambassadeur : ce n’est rien d’autre que rendre un service en échange d’argent ou de matériel… (ou de promesse d’achat d’Art : utilisations de photos dans la pub, en générale achetée au dessus dupais du marché.

              Figurez-vous que plusieurs marques m’ont proposé d’être ambassadeur ! Des marques de carte mémoire, et même d’ordinateurs (PC), etc… Ce que j’ai refusé.

              C’est une astuce, car en payant pour ce service en droits d’auteur, il y a beaucoup moins d’impôts que lorsque l’on paye une agence de publicité…

              Bref : c’est une relation purement et strictement commerciale : juste une forme de publicité…

              Il ne faudrait pas faire croire aux lecteurs n’importe quel « fable merveilleuse » tout de même !

              Ce serait de « l’escroquerie intellectuelle ».

              • ça ne répond pas à la question principale. Peut on faire de la vraie photo autrement qu’avec un Full Frame? Oui, la preuve, malgré ce que vous dites.

                 

                Avec tous les avantages que vous décrivez, vous n’auriez pas du refuser de tels contrats…Par contre, faire toute cette pub pour Canon gratuitement, qui intégrité ;)

  7. Alors il y a un énorme écueil à ton discours : dans ce cas, il faut aussi impérativement décaler les ISO de un stop en défaveur des plein format vs les APSC (et deux stops vs les m4/3), puisqu’on prend des ouvertures à profondeur de champ équivalente.

     

    C’est bien la raison pour laquelle je suis *très* frileux vis-à-vis de cette équivalence d’ouverture. Ce qui est perdu en ouverture équivalente est alors gagné en ISO équivalents… (et du coup, on fini surtout par se mélanger les pinceaux).

    • Oui, c’est ça : tu finis par te mélanger les pinceaux…

      Ne retient qu’une chose : pour avoir la même profondeur de champ (le même bokeh) que sur un Full Frame : il faut une ouverture double en Micro 4/3…

      ET l’autre chose : à génération de capteur équivalente et à densité de capteur équivalente (qui est moindre sur un Full Frame de 50 Mix que sur un APS-C de 24 Mpix : oui, c’est vrai) : la qualité d’image sera meilleure en Full Frame, pour la simple raison que la résolution globale est plus élevée…

      ET que « plus de résolution » (plus de pixels), permet une meilleure correction du bruit…

      Car le lissage (à l’échelle du pixel) peut être un peu plus fort, tout en faisant disparaitre moins de détails…

      • On pourrait dire la même chose vis-à-vis du moyen format vs le full frame.

        Tu perds en ISO ce que tu gagnes en faible PDC, au sens où pour une PDC donnée tu vas devoir fermer plus. Si tu ne fermes pas plus, tu perds en PDC et en piqué brut (donc au final, ton image sera moins piquée).

         

        Tant qu’il n’y a pas de besoin de jouer avec les faibles PDC, le FF n’a pas un intérêt colossal, en fait.

  8. Je trouve toujours un peu ridicule ces longues discussions sur l’équivalence. Simplement parce que même si tout ça est totalement vrai en théorie, en pratique on s’en contrefiche totalement. À moins d’être complètement stupide, on ne travaille pas exactement de la même manière avec un FF, un m43, ou un APS-C, ou un autre format. On ne fera pas les mêmes choix de focales, d’ouverture, et pourra décider de travailler plus proche, plus loin…

    Bref, on prend la photo en fonction du résultat voulu et on s’ajuste en fonction du matériel qu’on a sous la main. Personne ne commence à se demander ce qu’il ferait avec un boitier ou un objectif qu’il n’a pas et à calculer une équivalence pour ce qu’il a… En pratique, si on a un m43 ou un APS-C, ou autre format, en s’en contrefiche de savoir ce qui serait « équivalent » en FF, parce que cela n’a aucune importance. Pas plus que lorsqu’on utilise un FF on calcule à savoir ce qu’on aurait utlisé en APS-C ou en MF…

    • Oui, enfin si… ça a une ENORME importance quand même ! 

      Pas le moindre équivalent à un 14 mm f/2.8 en Micro 4/3

      Pas le moindre équivalent à un 24 mm f/1.4 en Micro 4/3

      Pas le moindre équivalent à un 35 mm f/2 en Micro 4/3

      Vu ce qu’on peut faire avec ces objectifs (et j’ai montré des exemples) : mieux vaut être prévenu avant de se lancer dans ce format Micro 4/3 : que ce type de photo restera interdites…

      Impossible de les réaliser même en y mettant le prix : car ces objectifs n’existent pas (et n’existeront probablement jamais) ! ! ! Donc que le Full Frame reste incontournable…

      • Le gars qui s’achète un  deux chevaux un 4/3 et qui veut le comparer  une ferrari un FF, le résultat il est frustré il argumente, il s’énerve il est jaloux, JF courage!!!!!!!!

      • Je comprends, mais ce que je veux dire c’est que, par exemple, lorsque tu utilises ton GM1, tu ne commences pas à te poser ces questions. Tu ne prends pas ta photo et te demandant comment tu ferais avec ton 5DS, pour ensuite calculer l’équivalence, et t’autoflageller en versant des larmes parce que l’objectif n’existe pas… J’imagine plutôt que tu travailles en fonction de ce que ton GM1 peut te donner, en fonction des objectifs que tu as sous la main, de la scène et du résultat que tu recherches. En pratique, ça veut dire, par exemple,  que si tu veux du flou d’arrière-plan, tu travailleras sans doute avec des focales un peu plus longues et en te reculant un peu relativement à ce que tu aurais fait avec ton FF. Peut-être même en te disant que du flou, au pire, tu en ajouteras au traitement si la photo en vaut la peine. Bref, tu travailles en fonction du résultat voulu, dans les limites du matériel disponible. Pas en fonction d’une équivalence théorique avec du matériel qui n’est pas disponible à ce moment là ou n’existant pas… En tout cas, je l’espère!

        Pour les objectifs grand angle sur les capteurs à plus petit format, je vois plus ça comme un compromis que comme un désavantage. On peut tout autant dire que sur FF, des téléphotos légers, lumineux et abordables, ça n’existe pas… On gagne d’un côté ce que l’on perd de l’autre, et tout dépend alors si l’on est plus du style « grand angle » ou « téléphoto »… Chacun y voit midi à sa porte.

        • Oui, c’est vrai… lorsque je prend mon GM1, je sais qu’il y a un style de photos que je ne ferais pas :

          Donc, je prends un autre style de photos… un peu moins créatives, un peu plus descriptives, plus classiques… mais j’essaie de trouver des sujets, pour compenser, ce que je ne peux pas faire au cause du manque de grandes ouverture. Je fais aussi un peu de vidéo.

          Mais en gros : lorsque je sais que je vais avoir des choses très intéressantes à photographier… je ne prend pas mon Micro 4/3 !

          Je prend mon Micro 4/3 lorsque je ne suis pas très motivé… Mais quand le sujet « vaut le coup » : c’est là que je prend mon Full Frame…

           

           

          • Quand tu vois le prix (2500 €) du :

            M.ZUIKO DIGITAL ED 300mm f/4.0 IS PRO

            Tu ne peux pas vraiment dire que le Micro 4/3 présente un énorme avantage en longues focales… Car cela fait un 600 mm f/8

            Je suis prêt à prendre le pari : que tu obtiendra mieux avec le « vieux » EF 300 mm f/4 (1300 €) + multiplicateur x1.4 (469 €)… ce qui donnera un 420 mm f/5,6 (en équiv. Full Frame)…

            Si tu monte ça sur un APS-C de 24 Mix, tu obtiens un 672 mm f/5.6.

            ET ne parlons même pas de le monter sur un FF de 50 Mpix : cela donne plus de détails que le même objectif sur un APS-C (et son chef de x1.6).

            Des solutions à 400 ou 600 mm en APS-C ou Full Frame : il y en a pas mal (Tamron, Sigma, etc…) à tous les prix…

        • Pour les longues focales : il y a quand même pas mal de choix en Full Frame entre 100 et 200 mm : très accessible financièrement…

          Du coup, je ne vois pas vraiment ou serait l’avantage du Micro 4/3 (faut chercher)… surtout que l’ouverture doit être multipliée par deux : ne pas l’oublier…

          Un exemple : pour concevoir un équivalent en micro 4/3, du Canon EF 70-300mm f/4-5.6 IS II USM (environ 590 €en gamme EF compatible Full Frame et APS-C, pèse 710 gr) : il faudrait que Olympus ou Panasonic proposent un zoom de 35-150 mm f/2.0-2.8

          http://www.canon.fr/lenses/ef-70-300mm-f-4-5-6-is-ii-usm/

          Et c’est une très grande ouverture ! Qui n’existe pas vraiment en micro 4/3, du moins pour les zooms à moins de 600 €…

          Pourrais-tu me dire quel objectif à moins de 600 € s’approcherait à ce zoom Canon récent et moderne ?

          Par exemple chez Olympus ? gamme ici :

          https://goo.gl/2d1NJc

          Par exemple chez Panasonic (ou il y a un peu plus de choix) : https://goo.gl/lvtSwa

          J’aime bien le 35-100 mm f/2.8 qui coute dans les 1000 € (c’est plus de 1/3 plus cher qu elle Canon… )

          Mais ça n’est pas mieux, plutôt moins lumineux (c’est un f/5.6 constant)… Alors avantage : il pèse 357 gr, c’est 350 g plus léger que le zoom Full Frame, c’est vrai (mais 350 gr c’est pas grand chose dans un sac de photographe)

          • Mais ça n’est pas mieux, plutôt moins lumineux (c’est un f/5.6 constant)…

            Non, c’est tout autant lumineux. L’équivalence, ça s’applique uniquement pour l’angle couvert. Pour l’exposition, ça ne change rien… Et en téléphoto, le problème est souvent plus la luminosité pour obtenir une vitesse élevées que d’obtenir une faible PdC, qu’on obtient souvent de toute manière même à de relativement petites ouvertures. Et à très longue focale, le surplus de PdC offert par le petit capteur peut parfois même s’avérer un avantage plus qu’un inconvénient.

            Pour des exemples, regarde le Pana 100-300 stabilisé… Ou encore le 100-400 stabilié, un peu plus cher mais pas non plus inabordable. Voire même l’Oly 300mm stabilisé… Il n’y a rien en FF qui offre ces portées à moins d’être près à payer très cher et porter très lourd… Et si on n’est pas disposer à payer 10 000 euros pour en acheter un, en pratique ce n’est pas mieux que si ça n’existait pas… Tu me diras que ce sont des objectifs pour des usages de niche, mais c’est tout aussi vrai des grand angle à grande ouverture.

            • Mwoaui…. bof ! En admettant que l’on ai vraiment besoin d’aller au delà de 300 mm (je n’ai jamais eu besoin de plus, même en Safari au Kenya… Les 400 et 500 mm : c’est une niche extrêmement étroite)…

              Jusqu’à l’équivalent de 400 mm en FF : je crois il faudra mieux acheter un EOS 5DsR de 50 Mpix et recadrer une image prise au 300 mm à f/5.6, plutôt que d’utiliser un Micro 4/3 de seulement 20 Mpix avec l’équivalent d’un 400 ou 600 mm (donc un 200 ou 400 mm)…

              Enfin : il faudrait faire le test… j’ai une petite idée du résultat !

              Test que j’ai fait en tous cas entre mon APS-C de 18 Mpix et mon Full Frame de 50 PMix. Victoire Full Frame !

              D’autant que les performances de ces zoom Micro 4/3 sont bien modestes jusqu’à présent (peut-être pas cher, mais on en a pour son argent) :

              https://goo.gl/ECljol

              https://goo.gl/Z5ieHy

              Par exemple : je ne me souviens pas que les testeurs aient étés tous enthousiasmés par le Panasonic LUMIX G VARIO 100-300mm/F4.0-5.6/MEGA O.I.S (l’un des meilleurs choix en Micro 4/3, qui coute dans les 490 €) :

              https://goo.gl/3EYpmB

              https://goo.gl/y3maio

              https://goo.gl/IEgdG3

              Bref : tout ça pas évident à défendre quand même… ET le choix de longues focales n’est pas vraiment immense ! Alors peut-être sur une plage très spécifique…

              Mais lorsque l’on voit ce que Sigma et Tamron proposent avec leurs 150-600 mm ! Ou le Sigma 100-300 mm f/2.8 que j’utilise au Kenya… je ne donne pas cher du Micro 4/3 !

              Et ne pas oublier que pour les reflex : le Multiplicateur x1.4 de focal est sacrément efficace et sa version III est devenue très propre.

              Bref : on peut retourner le problème par tous les bouts, au niveau des longues focale, le Micro 4/3 ne me semble pas battre le reflex Full Frame (en partie à cause de la faible résolution du capteur… et en partie à cause du manque d’objectifs).

               

              • Mais je n’ai jamais dit que le m43 était un choix qui battait, ou même rivalisait, qualitativement le FF. Juste qu’il pouvait être une option acceptable pour certains, tout dépendant des priorités de chacun… Si je trouvais le m43 si génial, j’en aurais déjà un depuis longtemps…

                Test que j’ai fait en tous cas entre mon APS-C de 18 Mpix et mon Full Frame de 50 PMix. Victoire Full Frame !

                Oui, mais bon, faut quand même dire que ton APS-C est équipé d’un capteur qui n’est pas exactement un champion qualitatif pour ce format. Refait le test avec un 80D, pour rester en Canon, ou l’un des multiples boîtiers équipés d’un Sony 24MP (non, aucune crainte, tu ne chiperas une maladie même si tu leur touches) et le résultat risque d’être beaucoup moins convaincant…

                • Oui, c’est vrai…

                  En terme de résolution et de détails : la différence de résolution entre le vieux 18 Mix (photosite = 18.4 µm²) et le 24 Mix Dual Pixels (photosite = 13.91 µm²) existe… mais elle n’est pas si énorme que ça.

                  Donc, je suppose que le capteur Canon de 50 Mpix (17.06 µm² qui reste meilleur à l’échelle du pixel que les capteurs de 24 Mpix celui du Sony A6500 fait 15.13 µm²) l’emportera encore face aux 24 Mix APS-C

                  (pas testé mais j’en suis presque sur)… Il faudra tester !

            • Et si, si bien entendu : il faut aussi multiplier l’ouverture par le coefficient de focale…. pour connaitre l’équivalent de « sensibilité ».

              Car  à f/4 (par exemple) : la quantité de lumière récupérée par le capteur n’est pas (du tout) identique entre un Micro 4/3 et un Full Frame !

              Le trou par lequel passe la lumière à la même taille… ça d’accord. Pour un 200 mm f/4 : la taille du trou est précisément de 50 mm ! Pour un Micro 4/3 (qui devient un 400 mm) comme pour un FF.

              Oui ! Mais : la surface qui récupère cette lumière (qui passe par un trou identique) est 4 fois plus large dans le cas du Full Frame ! Donc la qualité aussi est 4 fois meilleure… Le capteur récupère 4 fois plus de photons (physiquement) : ce qui donne un potentiel 4 fois plus grand…

              Il faut donc pour fabriquer un équivalent à un 200 mm f/4 Full Frame : qu’un fabriquant en Micro 4/3 propose un 100 mm f/2.

               

              • Oui, bien sûr, mais je crois qu’il y a ici un malentendu. Ce que j’exprime est simplement que pour la mesure d’exposition, le format du capteur ne change rien et qu’un objectif 2.8 reste un objectif 2.8. Pour un même ISO, on aura des vitesses d’obturation plus rapide avec un 2.8 sur m43 qu’un 5.6 sur un FF.

                • Oui, la vitesse d’obturation ne changera pas selon le format du capteur pour la même ouverture (donc si on change l’ouverture, la vitesse changera). Mais il y a moins de photons collectés par le capteur : donc un moins bon potentiel d’exploitation des détails et de correction du bruit sur le petit capteur.

                  ET je fais un test de vérification immédiatement : avec mon EOS 5DsR, mon GM1 et mon EOS 100D

                  Même cadrage, même focale (35 mm), même sensibilité ISO (200 ISO), priorité ouverture à f/4… Résultats absolument identiques :

                  Full Frame : il me donne 1/40 sec
                  APS-C : il me donne 1/40 sec
                  Micro 4/3 : il me donne 1/40 sec

                  • Mais il y a moins de photons collectés par le capteur : donc un moins bon potentiel d’exploitation des détails et de correction du bruit sur le petit capteur.

                    Vrai, mais ça n’implique pas non plus obligatoirement que le plus petit capteur n’offre pas des performances plus que suffisantes. D’autant plus vrai qu’avec les capteurs modernes, ça ne pose plus aucun problème pratique dans l’immense majorité des cas.

                    Quand je vois sur DPR, dans une review d’un boitier APS-C récent, des commentaires comme: « Thanks to the noise reduction, it even punches above its sensor size and price bracket, showing a similar performance to a D750, outperforming the X-T2 by nearly a stop, and coming close to the a7R II. » , je me dis que c’est devenu plus un débat théorique qu’autre chose. On est dans le domaine du « bien assez bon » pour 99.9% des cas, même si ce n’est pas du FF…

                    • Oui, c’est vrai…

                      Reste le problème (insoluble à court terme) du viseur électronique, qui reste absolument insupportable…

                      Le problème de la disponibilité de nombres de focales en Micro 4/3 (spécialement en grand angles)…

                      Et la question de la magie du bokeh… qui manque à l’appel !

                      Mais je suis d’accord on peut faire beaucoup de choses.

                      Les Micro 4/3 sont bien assez bon pour la plupart des gens !

                      Mais les photographes ne veulent pas êtres « la plupart des gens » ! ! !

                      Et ces 3 points faibles : sont tout de même, de gros points faibles…

          • Juste un avantage de poids éventuellement…

            Et n’est-ce pas là LA raison pour laquelle des gens choisissent ce format ?

            Sinon, ça perd beaucoup de son attrait… Pas de raison d’utiliser du m43 si on est disposé à trimbaler plus gros. Surtout si l’on compare à l’APS-C, pas beaucoup plus encombrant et souvent plus économique…

  9. Tout ça pour des photos de vacances prises en isos auto 100-6400 en mode P pour finir sur un disque dur et au mieux montrées à Papy, mamy parce que les gosses, ils n’en peuvent plus des séances

  10. C’est comme l’application WAZE, tout le monde dit « ouaize » alors que c’est « vazi » comme vas-y !
    Mais comme dit un ami, grand photographe qui shoote minimum à f4-5.6, « cette histoire de bokeh, ce n’est pas très net ! »

  11. Et il n’y a pas de fixe entre 120mm et 150mm stabilisé en FF.

    En m4/3: Sigma 60mmf2.8 (moins de 150€) et 75mmf1.8 (moins de 7cm de longueur).

    Et un avantage des m4/3, c’est la distance min. de MAP. Ça compense un peu des bokeh moins prononcés à distance équivalente.

    Pour le culinaire en studio, un Olympus Om-d e-M5 mark II est suffisant avec le pixel shifting.

    Donc c’est le type de photographie qui conditionne le format le plus adapté. Chacun a ses avantages et ses inconvénients.

    Comme en FF, le zoom stabilisé Tamron 24-70mmf2.8 et les Sony/Tamron 85mmf1.8 sont des atouts propre au FF.

    • Oui, il y a des atouts et désavantages dans chaque système. Les petits capteurs sont avantagés en Macro par exemple (ou l’on manque de profondeur de champs).

      Sinon : personne n’a (vraiment) besoin d’un fixe stabilisé entre 120 et 150 mm ! ! !
      Vu la qualité incroyable des zooms 70-200 mm à f/2.8 ou f/4 stabilisés : personne n’achèterait un fixe stabilisé entre 120 et 150 mm…

      Si il existe des télé fixes entre 85 et 105 mm : c’est qu’il s’agit d’objectifs à portraits (et à très grande ouverture genre f/1.4 récemment, ou f/2)… Car on cherche la plus longue focale possible (pour un beau bokeh), mais pas trop longue quand même : car au delà de 100 mm, on perd toute évocation de l’environnement et la géométrie du visage devient trop différente de ce à quoi l’oeil est habitué… ET l’on se retrouve par ailleurs très loin de son modèle ! Ou l’on manque de recule.

      Les Téléobjectifs fixes n’ont d’intérêt qu’à partir du 200 mm… car à partir de là, les zoom deviennent trop peu lumineux, ou alors trop gros et trop chers (il en existe bien entendu quelques uns : les 150-600 de Tamron et Sigma par exemple)

      • Sinon : personne n’a (vraiment) besoin d’un fixe stabilisé entre 120 et 150 mm ! ! !Vu la qualité incroyable des zooms 70-200 mm à f/2.8 ou f/4 stabilisés : personne n’achèterait un fixe stabilisé entre 120 et 150 mm…

        C’est le discours habituel des Canoniste et Nikoniste depuis des années. La stabilisation, ça ne sert à rien, mais il sont les premiers à sauter, comme la misère sur le pauvre monde, sur un nouvel objectif stabilisé dès sa sortie pour nous dire combien c’est meilleur. On a entendu la même chose pour les 70-200 mm, les 85 mm… Bref, pour certains lorsque quelque chose n’existe pas pour Canon ou Nikon, ça demeure inutile jusqu’au jour où ils y ont accès.  Et ce discours amusant n’est pas près de changer!

        • Ben : si la stabilisation c’est très important… On a toujours dit ça : et c’est justement ce que l’on reproche à Fuji : manquer d’objectifs stabilisés (et bravo à Olympus et à Panasonic au passage pour la double stabilisation)…

          En 2001, j’avais revendu mon EF 70-200 mm f/2.8 non stabilisé, pour prendre la nouvelle version stabilisée ! et j’ai bien vu la différence… Depuis je suis un grand partisan de la stabilisation.

          Par contre lorsque l’on a les 70-200 mm avec la qualité que l’on a : on a pas vraiment besoin de télé fixes entre 120 et 150 mm (stabilisés ou pas) : je reste sur cette position…

  12. Quoi! La stabilisation ça sert à rien ?
    En street peut-être mais dans certains cas, elle est absolument génial !
    Faire une image à 200 au 1/40 parce que la lumière est fantastique et quelle ne sera plus la quand le trépied qui est pendant sur le sac dans ton dos sera posé sur le sol avec sa télécommande… mdr. Bien sûr la stabilisation est un réel plus!
    Combien de fois j’ai pesté d’avoir choisi la version sans is de mon 70-200 f4… faut pas etre de mauvaise fois.
    J’ai testé pas mal de matériel apsc dont Fuji. À chaque fois que je suis revenu sur mon vieux 5dmkii, j’ai eu le ouaaa c’est quand même mieux, rien que la colorimétrie (canon) déjà mais pour le rendu bokeh en FF juste incroyable et inimitable en apsc quoi qu’on en dise.
    Après Ben le poids c’est malheureusement le compromis…À part chez leica mais la c’est la légèreté de mon porte monnaie… et encore prendre trop plombe pour faire la Map c’est pas mon truc..

Leave A Reply


Notifiez-moi des commentaires à venir via émail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.