web analytics

En 2022 : fin du business photo chez Panasonic ?

60
BILLET PREC.
BILLET SUIV.

Inquiétantes rumeurs du côté du site Japonais diamond.jp (lire la traduction en Anglais par ici) qui suppose que Panasonic envisagerait ( ? ) de se débarrasser totalement des ses activitées « non profitables ».

Parmi lesquelles : la photo… Extrait : « Panasonic a décidé d’externaliser la production télévisuelle à TCL en Chine. Avec cela, la réforme structurelle de l’activité télévisuelle, qui est dans le rouge depuis de nombreuses années, est arrivée à son terme, mais la réforme est encore à mi-chemin par rapport à la réforme mondiale. Avec les téléviseurs, les trois métiers problématiques sont les appareils photo numériques et les boîtiers (toilettes, cuisine, matériaux de construction, etc.) Le nouveau système de Panasonic peut-il avoir le «courage de se retirer» pour mettre fin aux activités non concurrentielles ? (extrait de diamond.jp,  via traduction Google Translate) »

On avait déjà connu ce genre de fuites et « rumeurs » plusieurs mois à l’avance dans le cas d’Olympus et de Samsung (qui avait carrément stoppé sa division photo). Et la suite de l’histoire avait malheureusement confirmé, ce qui paraissait inéluctable…

Face à Sony et à Canon, la bonne réputation de Panasonic dans le domaine de la vidéo pourrait-elle suffire à sauver le business Photo de la marque ?

Personnellement, je reste persuadé que le Micro 4/3 est condamné depuis longtemps (et notamment depuis le retrait surprise d’Olympus)… Quand à l’activité Full Frame de Panasonic : elle est probablement arrivée beaucoup trop tard… Car Nikon, Canon et Sony vont se battre comme des lions sur ce secteur et je ne crois pas que 4 systèmes puissent co-exister sur ce marché pointu, mais relativement étroit…

Le pire n’est jamais certain, mais généralement on aurait plutôt tendance à refuser de prendre conscience des mauvaises nouvelles potentielles, que l’inverse.

Je serais curieux d’avoir votre avis : qui parmi nos lecteurs seraient prêts à investir dans un système Full Frame en monture L, commun à Panasonic, Leica et Sigma ? Et qui encore, serait prêt à se lancer dans un équipement en Micro 4/3 ? Je pose surtout la question à ceux qui ne sont pas déjà en Micro 4/3…

BILLET PREC.
BILLET SUIV.

60 commentaires

  1. Une nouvelle pas très réjouissante, il faut le reconnaitre. Nous verrons bien à l’avenir, mais Panasonic va tout de même sortir un nouveau µ4/3 (GH6), donc…
    Pour ma part j’ai un Lumix G9 équipé des Pana Leica 12-60 et 50-200 qui est venu remplacer mon vénérable Canon 60D fin 2019.
    A aucun moment je n’ai regretté ce passage à un capteur plus petit et cela convient très très bien à mon utilisation.
    Je pense qu’il y a toujours un marché valable pour le µ4/3, tout le monde n’ayant pas besoin d’un FF onéreux, avec des optiques tout aussi onéreuses.
    Reste l’APS-C, mais je n’ai pas l’impression que les différents acteurs du marché investissent encore beaucoup dans ce format…

    • les dernières rumeurs montrent pourtant que canon et Nikon s’intéressent encore à l’aps-c.
      Pour Nikon on en saura un peu plus dans la semaine…
      Et Sony continue d’investir aussi dans l’aps-c. Sans oublier Fuji…

      • Oui, l’APS-C bien entendu intéresse encore fortement Canon, Sony et Nikon, car ils sont les trois premiers intervenants du marché… et que pour eux l’APS-C peut éventuellement rester (un peu) rentable… et offrir un complément à leur gamme Full frame et compacts.

        Alors que pour panasonic : la place du Micro 4/3 est toute différente…

        – Déjà le Micro 4/3 est plus petit que l’APS-C, donc il sera plus « dangereusement concurrencé » par l’évolution prochaine des smartphones (dont certains seront très bientôt équipés de capteurs 1 pouces et de zooms télescopiques, qui deviendront plus performants…

        – Ensuite : pour Panasonic : le Micro 4/3 constitue 80% de ses revenus photos, donc il n’ont pas grand chose d’intéressant (financièrement) en dehors de cela… Si le Micro 4/3 n’est pas profitable : c’est toute leur activité photo qui est en danger. Alors que ces Canon, Sony et Nikon : l’APS-C est moins dominant : il peut donc subsister (même avec des pertes), car à côté : il y a le Full Frame…

        – La part de marché Full Frame de Panasonic aura beaucoup de mal à progresser. Et les revenus du Micro 4/3 ne peuvent que diminuer… Quand aux compacts : les marges sont faibles (et amenées à s’effondrer au fur et à mesure qu elles smartphone progressent).

        Dans ces conditions : à quoi bon continuer dans la photo pour Panasonic ? Puis que la seule perspective est : de moins en moins de rentabilité et de plus en plus de pertes…

        • Canon et Nikon intéressent à l’APS-C comme segment très grand public, aucun des 2 n’a fait d’optiques un peu ambitieuses pour le format.
          C’est supposé changer quand ils sortent un boîtier évolué(7D mkII, D500), mais cela ne vient jamais. (Il faut utiliser des optiques FF)
          Seul Fuji a une approche complète avec de belles optiques.

          • Mais tout simplement car les acheteurs de boitiers APS-C dans le immense majorité : n’achètent jamais de second objectif ! Cel une sert à rien d’en proposer davantage…

            Les rares utilisateurs d’APS-C à acheter un second objectif : doivent représenter moins de 10% des utilisateurs…

            Et ceux qui envisagent d’acheter 1 ou 2 objectifs complémentaires, envisagent surtout de passer au Full Frame avant tout… D’autant que l’on commence à trouver du Full Frame dans les 1000 €.

            Donc je ne crois pas qu’à l’avenir, on assîtes à une multiplication de l’offre d’objectifs APS-C. A part chez Fuji éventuellement (puisque Fuji s’est positionné sur le haut de gamme)…

        • assez d’accord. Hélas. Car pour moi le M4/3 reste un excellent compromis entre taille (boitier-objectifs), poids, portabilité, ergonomie, et prix. Ce qui a tué le M4/3 c’est le smartphone d’une part, mais aussi les tarifs qui ont flambés avec le GH5 ou autre EM1-X et ses optiques zuiko pro…tandis qu’au même moment le prix des full frame n’a fait que baisser.
          Un R6 ou un Z6 II ou encore le S5 ou le A7 III ne sont pas beaucoup plus chers que les 1500€ demandés par pana pour son (décevant) GH5 II.
          En essayant de trouver un échappatoire, le M4/3 s’est (peut-être) fourvoyer dans le haut de gamme.
          Pour moi les futurs aps-c vont devoir être brillants et bien placés niveau tarifs pour séduire car sinon ils rencontreront le même soucis que les M4/3 : un rapport qualité prix pas assez avantageux ni par rapport aux smartphone ni par rapport au full frame.
          C’est vraiment triste car je continu de penser qu’olympes a sorti de très bons produits…

  2. Je pense aussi que le m4/3 est voué à disparaitre. En tout cas il n’a plus trop d’intérêt pour les photographes vu les progrès fais en terme de compacité et tarif sur les APS-C et même plein format.

    On risque de se retrouver avec un marché de la photo composé de Canon, Nikon et Sony sur le plein format (et encore, ça semble pas être la grande forme pour Nikon).

    Et Fuji qui va occuper l’APS-C et le Moyen Format « grand public ». J’estime que les 3 gros ne mettent pas les moyens suffisants dans l’APS-C et je les vois bien délaisser ce format à terme.

    A voir comment Fuji s’en sortira de son côté, même si personnellement je trouve leur stratégie assez intelligente jusqu’à maintenant.

    • Chez Sony par exemple, le A7C fait presque la taille d’un APS-C
      Le boitier à pas l’air ouf mais on voit qu’il est possible de faire aussi petit en FF qu’en APCS.
      dans quelques année (combien ?) on aura plus besoin du sytème d’obturateur. on pourra probablement gagner encore en poids et en encombrement.

      • Oui, sur les boitiers la différence est devenu inexistante. Mais c’est surtout sur les tailles des optiques que la différence va se faire sentir. Et sur le cout également.

        Pour ça que je trouve que Fuji sont les seuls valables sur ce segment aujourd’hui. Ils ont un système et des optiques pensées pour l’APS-C. Les autres marques délaissent complétement les optiques APS-C, donc se retrouver avec des optiques plein format sur un boitier APS-C ça perd tout l’intérêt à mon sens.

        • Justement chez Sony, Tamron, Sigma plus récemment ou Samyang, il y a plein de gammes à 1.8 super light.
          En dehors du prix il reste peu d’avantages à l’apsc ou encore au 4/3

    • Effectivement je trouve que Fuji se taille une voie originale, j’ai l’impression qu’ils se sont fait un public de passionnés de la marque, ils ont aussi comme pendant à l’APS-C leur moyen format avec une bonne longueur d’avance en terme de compacité et de prix sur ce format

      • Pour autant, la part de marché de Fuji, n’a rien de très éblouissant… Et les revenus qu’ils tirent de leurs APS-C sont-ils « suffisants » ? Je n’en sais rien…

        Mais je doute un peu de l’avenir des APS-C chez Fuji. Même si ces gammes Fuji X en APS-C, ont certainement beaucoup plus d’avenir que le Micro 4/3.

        • Fuji se porte mieux qu’on le pense à mon avis. Les derniers chiffres sortis récemment (pour le Japon uniquement donc pas forcément représentatif au niveau mondial mais ça donne déjà un indicateur) montre que Fuji est même passé… devant Nikon.

          https://petapixel.com/2021/03/03/nikon-only-has-7-5-share-of-the-mirrorless-market-report/#:~:text=The%20publication%20also%20notes%20that,and%20finally%20Nikon%20with%207.5%25.

          Sur le marché du « Mirrorless » : Sony 35%, Canon 30%, Fuji 12% et Nikon que 7.5%.

          Fuji est en plus en train de développer une gamme GFX très intéressante, qui pourrait leur assurer un bel avenir.

          Je pense qu’il y a encore un bel avenir pour l’APS-C, mais pas pour beaucoup d’acteurs. Mais comme ils risquent de se retrouver seuls sur ce segment à moyen terme, je ne m’en fais pas trop pour eux.

          Je m’inquiète plus pour Nikon, qui même au delà de l’aspect photographique, est moins diversifié et a les reins moins solides financièrement que Fuji, Sony ou Canon qui sont des empires.

          • Je ne crois pas trop à la gamme Fuji GFX (à part dans le créneau très étroit du studio… Car en reportage : vraiment l’AF de ces GFX est largué et je crois que ces appareils ne présentent aucun avantage dans ce cadre là)…

            Lorsque Sony, Nikon et Canon sortiront des Full Frame de 100 Mpixels, je ne vois pas beaucoup de raison d’opter pour les GFX : y compris en studio… (les GFX dont le format est un peu plus large que du Full Frame, mais pas assez large pour représenter un avantage très déterminant. La différence avec le Full Frame est à mon avis beaucoup trop faible pour justifier la différence de prix)…

            Et concernant l’APS-C : Fuji avec seulement 12% sur l’APS-C au Japon ? Et bien ce n’est pas si énorme : et ça en dit long sur leur position dans le reste du monde : ce n’est probablement « pas assez » pour rester dans la course à long terme… Il suffirait que Sony, ou Canon fassent un tout petit effort sur l’APS-C, pour que cette part de marché recule dangereusement. Je dirais la même chose du format APS-C de Nikon en monture Z d’ailleurs… Qui à mon avis ne découlera pas.).

    • Pour ma part je pense que pentax et nikon vont disparaitre rapidement . Pänasonic on verra ce qu’il font pour la vidéo mais la photo ça semble compromis . olympus finalement c’est une bonne chose qu’il y est eu un repreneur comme japan industrie qui ont redressé vaio (ancien sony par exemple) car ils sont la pour faire des bénéfices et olympus est très vendu au japon . Je pense qu’il y a une petite chance qu’olympus vive encore (même si badgé omd ) . après tout sony c’est bien konica minolta a la base … .
      Canon a bien reagit en arretant de managé chèvre et chou entre camescope et appareil photo . Ils ont tapé fort et leur nouvelles otiques full frame sont super et compact (pour du full frame bien sur).
      Sony je sais pas trop . ils vont certainement perdre un acheteur de capteur full frame et apsc (nikon ) et un 4/3 (panasonic) et leur evolutions sont timides depuis deux trois ans . Il n’avait pas hésité a revendre vaio quand celà ne marchait plus . après ils ont une grosse part de marché.
      Enfin le plus intéressant …fuji qui sont intelligent dans leur stratégie. Ils sont les seuls à avoir développer de l’apsc à fond avec une vrai réserve d’objectif de grande qualité . Ils ont bien pris le virage de la vidéo et ont décider de démocratiser le moyen format plutôt ,que de ce battre contre canon et sony (voir nikon) sur du 24 /36 . Après leur vente sont au niveau de panasonic même si il dégage plus de marges sur leur produits. J’espère qu’il vont subsister . Ca me ferait mal de voir disparaitre Olympus et fuji en plus .

      • Malheureusement, je crois que l’APS-C ne se développera plus vraiment…

        l’APS-C survivra plus ou moins : pas mieux. Car d’ici quelques années (3 ou 4 pas davantage), les smartphones feront presque aussi bien que les APS-C d’aujourd’hui, tout en apportant beaucoup d’avantages côté partage…

        Bref : l’APS-C est mal barré…

  3. Difficile comme question

    Panasonic s’est tué tout seul en full frame avec son autofocus à la ramasse. Dommage car l’ergonomie est top et la colorimétrie est très bonne. Le S1 est un bel appareil et il aurait été au top avec un bon autofocus.

    Le S5 souffre du même défaut sauf qu’en plus le viseur est mauvais et l’écran arrière est moyen.
    Je suis passé d’un omd em1 au Nikon Z6 II. J’aurais aimé poursuivre chez Olympus mais la monté en iso me gêne en micro 4/3 et franchement niveau qualité d’image le full frame c’est quand même mieux ;)

    Et puis le micro 4/3 haut de gamme est trop cher: GH5 II à 1500€ boitier seul, c’est une vrai blague…
    Un Pen F II aurait pu être bienvenu, petit, racé, concentré de technologie des années 2021-2022… mais bon…

    Au final pour moi le Olympus de mes rêves c’est Canon qui l’a sorti avec son R6. J’espère encore un sursaut d’olympus mais je n’y crois plus trop… Ils annoncent pourtant un appareil WOW pour la fin d’année…

    Si Panasonic jette l’éponge je trouve ça dommage car la concurrence est bénéfique pour l’innovation et pour le consommateur. 2020 et 2021 sont des années hors normes pour la sortie des appareils et des objectifs en full frame. Tout le monde veut sa part du gâteau. La lutte est rude et le business de la photo à pris un énorme coup avec les smartphones et la pandémie.

    Pendant ce temps on annonce que le Pentax K3 III est la meilleure vente du mois d’avril… alors bon, mort ou pas mort?…

    La question est de trouver sa place, le juste prix et son public. La photo sera peut-être bientôt un marché de niche, ou de bourgeois passionnés…

    La fin d’année s’annonce passionnante en tous cas, mais ça ne me réjouit pas de voir des marques se retirer du monde de la photo.

  4. Si la division photo de Panasonic venait à disparaitre, je serais vraiment embêté, pour un hybride photo et video j’aurai le choix qu’entre Sony et Fuji.

    Je n’ai jamais aimé la colorimétrie de Sony et il n’ya pas de full frame chez Fuji…

    • Oui enfin il reste Canon et Nikon en plus de Sony et Fuji…
      Les Z6II / Z7II sont excellents en photo et en vidéo, idem pour les R6 / R5…

      • Pour une utilisation professionnel, genre mariage, concert et festival, c-a-d bon codec video, outil video intégré dans le boitier, pas de surchauffe (utiliser l’appareil photo toute la journée) bonne colorimétrie etc… il n’ya que 2 marques qui cochent toute ces cases, Sony et Panasonic.

        Canon: super en photo
        en video, surchauffe du capteur, fichiers video volumineux, il faut un ordinateur super
        puissant, codec lourd…

        Nikon: super en photo
        en video codec en retrait (N.log)… en video le choix entre Nikon et Canon, je choisirais Nikon.

        • Pour une utilisation pro les R et les Z fonctionnent très bien, et on peut même enregistrer en prores raw avec les Z, ce qui est vraiment cool!

          Pour la surchauffe, je n’ai jamais eu de problèmes sur mon R6. Sur mon R5 j’ai eu de la chauffe en 8k (mais ce n’est pas rébarbatif pour moi) et en 4K 120 (un poil plus chiant dans certains cas en animalier pour moi). Pour le reste je n’ai jamais rencontré de soucis…

          On va pas faire la liste de tous les gens qui font du corpo / mariage / live avec des Z ou des R, mais y’en a pléthore.

          Après voilà, si un jour la vidéo prends le pas sur la photo dans mon activité, se posera la question de prendre une vraie camera plutôt qu’un hybride.

          • Pour des cours métrages ou clip video musical et autres, pas de problèmes surtout avec le prores, mais si on veut faire du reportage (mariage, voyage…) avec boitier seul, sans accessoire (Atomos) encombrement minimum avec des fichiers video léger et qualitatif avec des outils (intégrés dans le boitier, ergonomie pour la video)

            Panasonic et Sony sont les meilleurs, je n’aime pas Sony pour leur colorimétrie (demande beaucoup de temps à l’étalonnage) et Panasonic est le meilleur des 2 mondes sauf pour l’autofocus, bon en photo mais en video ce n’est pas du niveau de Sony et Canon. Si Canon ne segmentait ses hybrides par rapport à ses cameras pro, il écraserais toutes les autres marques photo et video…

  5. Mais……
    Ne serais ce pas la faute au Covid 19 si tout se casse la gueule…
    Actuellement (et depuis 1 an au moins) dès qu’il y a une sitution problème et quel qu’en soit le domaine…..la cause suggérée ou affirmée….C’est la faute au Covid….
    Il est même possible que les économiste du café du commerce soient controlés positifs au Covid puisqu’ils…..l’avaient bien dit que Panasonic etc….
    De là à penser que les cadors du domaine de la photo sont à l’affut pour tirer sur les ambulances….
    Y’a qu’un pas…..

    • Avant c’était le covid, puis la guerre en Ukraine, maintenant ça va être la sécheresse…

      Je me souviens d’un temps où chez les vendeurs de matériel photo (Pas sur le net, ni chez Darty hein), dans les magasins physiques, il n’y avait pas grand chose.

      Il fallait commander, attendre … Puis on gardait notre boitier 5 ans, 10 ans … Plus ….
      C’était du solide, et ça se passait à la génération suivante (Ben oui, je signe vieux con désormais !!!)

      Bref, tour ça pour dire que ce qui flingue le marché, et dans notre cas la photo, c’est la connerie, la recherche infinie de l’image parfaite et l’impatience de l’humain.

      Cette recherche de technologie permanente, de facilité de prise de vue, avec des engins capables de voir dans la nuit. Quel intérêt ?
      C’est vraiment jouer à celui qui aura la plus grosse … Par contre pour avoir une intention, un regard, une recherche, bon nombre de photographes en ont une petite …

      • Vous pointez un truc qui fait « tilt » : cette fascination des jeunes photographes pour acquérir la possibilité de faire de la photo la nuit (qu’il ne font pas souvent, au final)…

        Hors, la nuit : je trouve qu’il n’y a pas grand chose à voir, pas de lumière (ou alors c’est qu’on est dans un bar et là il y a de la lumière)…

        En plus, moi je dors la plupart du temps, comme tout le monde !

  6. Pour moi effectivement pas d’intérêt au micro 4/3, j’ai fait un saut chez Panasonic avec le TZ100 que j’ai toujours et qui a le mérite de vraiment tenir dans une poche, aujourd’hui tout ce qui dépasse de ce format ne présente pour moi plus d’intérêt car j’ai un Eos RP petit et léger qui me donne au moins d’aussi bons si ce n’est meilleurs résultats (surtout en basse lumière) qu’un micro 4/3 ou un APS-C.
    Du coup quel intérêt ? La monture RF offre tellement de compatibilités qu’on a un choix monstrueux d’objectifs vraiment pas chers et au prix où on trouve le RP ça reste à mon sens imbattable pour celui qui veut rester léger.
    Je crois plus à des offres de FF entrée de gamme peu chers et peu encombrants. Même la question de l’APS-C perd du terrain car quand je compare mes photos animalières faites au RP par rapport à celles faites en APS-C il est souvent plus intéressant de pouvoir augmenter la vitesse grâce à une meilleure montée ISO pour ensuite recadrer un peu que d’avoir un facteur crop qui rapproche mais une moins bonne montée ISO

    • M’enfin un RP ou tout autre FF c’est pas le même budget qu’un micro 4/3 ou même un APS-C, sans même regarder les objectifs.
      Il en faut bien pour toutes bourses et il doit bien y avoir de place pour un marché entre celui qui se contente de prendre des photos de vacances avec son smartphone et celui qui a besoin d’un appareil photo pour avoir un peu plus de contrôle sans devoir forcément s’équiper en FF.

      • vite vu sur missnum les micro 4/3 s’étalent entre 650 et +/- 2000 euros, un RP c’est 1000 euros actuellement, j’utilise le miens très souvent avec le 50 1.8 qui coute 100 euros, mais aussi avec mes objectifs APS-C 10-18 ou 55-250 très peu chers, mon EF-100mm macro première génération également très abordable, un EF 20mm acheté dans les 200 euros d’occasion. Donc oui un Micro 4/3 1er prix avec objectif de kit sera moins cher mais dès qu’on va vouloir s’équiper un tout petit peu on va très vite rejoindre les budgets du RP. Sinon pour faire de bonnes photos pas cher j’ai conseillé à ma femme de prendre un pixel 4a et c’est aussi une solution pas mal du tout et peu chère. En APS-C j’utilise toujours un peu un 100D qu’on trouve d’occasion pour moins de 200 euros sur mpb, sur ce même site on trouve également des 200D pour un peu plus de 350 euros, ce serait plutôt vers ce boitier que je m’orienterais plutôt qu’un micro 4/3

        • Si de plus comme le laissent entendre les rumeurs Canon sort d’ici peu un FF entrée de gamme moins cher que le RP on s’oriente vraiment vers une démocratisation du FF, il y a très peu de temps il fallait sortir plus de 2000 euros pour un FF, aujourd’hui c’est 1000 et c’est en baisse…

          • Oui, c’est ce que j’annonce depuis très longtemps : les format Micro 4/3 et APS-C se retrouvent « coincés » entre deux formats leaders qui « gagnent » et grignotent…

            – Par en dessous : le capteur 1 pouce / ou le smartphone en entrée de gamme (qui progressent et montent en gamme)

            – Par en dessus : le Full Frame démocratique d’entrée de gamme, qui va devenir de plus en plus léger et bon marché.

            Entre ces deux là : il ne restera pas beaucoup de place pour les 3 ou 4 leaders : Canon, Sony, Nikon et Fuji, qui se disputeront un marché de l’APS-C qui va se rétrécir dramatiquement chaque année… et devenir de moins en moins rentable.

            Il n’y a donc probablement plus de place pour le Micro 4/3, ni pour d’autres marques dans ce « petit créneau étroit » de l’entre -deux…

          • Restera des optiques plus chères et plus encombrantes notamment pour le sport et l’animalier (avantage à l’APS-C et encore plus au micro 4/3).

            • Tout à fait ! Je possède un Panasonic 100-300 ii et quelle optique ! légère, très bonne qualité d’image. Un équivalent 200-600 mm en plein format, pour un poids de 520g. Alors oui les boitiers full frame sont de plus en plus petits, mais les optiques c’est une autre histoire.

      • Oui, le Micro 4/3 est intéressant pour les photographes amateurs qui veulent juste un « entre deux », plus qualitatif qu’un capteur 1 pouce et moins lourd et moins cher qu sde l’APS-C…

        Mais le Micro 4/3 n’est plus « intéressant » pour panasonic : c’est ça le vrai drame… C’est la question de la rentabilité.

        Vous pouvez apprécier la présence d’une épicerie dans votre rue. mais si l’épicerie ne gagne pas sa vie : elle décide de fermer… ceci : même si elle vous était utile !

        Par ailleurs, ne pas oublier qu’il existe des compacts experts à capteur 1 pouce (comme le Canon G5X MkII par exemple) et ceux-là font presque aussi bien qu’un Micro 4/3).

        Si l’on veut « mieux » qu’un compact à capteur 1 pouce : alors c’est qu’on a besoin d’un petit Full Frame…

        • c’est bien ça et ça correspond effectivement à l’évolution décrite sur ce blog depuis longtemps, je ne m’imaginais moi-même pas il y a 4 ou 5 ans avec un FF entre les mains, mais bon voilà…
          Du coup je ne regrette pas d’avoir suivi ce blog car les conseils divers lus ici m’ont aidé justement à investir dans la bonne direction sans trop me ruiner et tous mes objectifs sont utilisables avec le matériel dernier cri (monture RF)

        • Bah exemple d’un photographe amateur qui souhaite faire des photos avec quelques contraintes, style photo sportive en gymnase…
          Il souhaite dont mieux qu’un compact à capteur 1 pouce mais a-t-il vraiment besoin d’un petit FF? Votre solution c’est le RP? Y’a rien qui peut exister entre les deux? je trouve cela un peu exagéré.

          • Si bien entendu : il pourrait exister des choses…

            Mais il y a très peu d’utilisateurs dans ce cas là.

            Un photographe qui veut photographier des gymnases ou du basket (et autres sport en salle exigeant pour les questions de ISO + vitesse) et bien :

            – Soit il est suffisamment passionné et il est dans une démarche semi professionnelle et il passe au Canon EOS R6 ou équivalent (Sony A7, Nikon Z7 ou même reflex Full Frame d’occasion : l’offre est riche et pas chère…)

            – Soit il n’est pas très passionné : donc il se contente de son compact ou de son iPhone en général… et il est déçu ! Donc il arrête et passe à la photo de fleur…

            Touts ceux qui sont « entre les deux », ne représentent qu’une infime quantité de photographes. Ils ne sont pas assez nombreux, pour que Panasonic continue à leur proposer du Micro 4/3 à prix raisonnable… et pour que cette gamme reste profitable pour le constructeur.

            Ce marché va donc probablement s’arrêter : car l’offre va s’arrêter car axe marché n’est pas assez rentable pour les constructeurs… (il existe quelques acheteurs potentiels, mais ils ne sont pas assez nombreux)

            • On peut être passionné sans en avoir les moyens, ou juste avoir envie de faire mieux sans chercher à être dans une démarche semi pro lol, sans déconner.
              Si l’avenir c’est ou compact, ou devoir claquer 2k€, et ben vive l’avenir!

              • Oui, je sais : « on peut être passionné sans en avoir les moyens »… Et « on peut juste avoir envie de faire mieux sans chercher à être dans une démarche semi pro »…

                On peut ! Mais ils sont de moins en moins nombreux dans cette démarche…

                Et malheureusement, si en face de cette demande « très spécifique », plus aucun constructeur ne trouve « justifié » de répondre spécifiquement (à une demande qui devient une micro niche de marché)… personne n’y peut rien (moi en tous cas je ne peux lancer une gamme d’hybrides adaptés ;-)

                Olympus répondait d’une certaine façon à cette demande très précise : malheureusement ça ne leur a pas vraiment réussi ! Car la niche était trop étroite, donc les revenus ne suffisaient pas pour continuer dans cette voie…

                Il faut comprendre que cette niche de passionnés « fauchés » mais experts, est constituée par un nombre de plus en plus réduit de personnes… Les plus passionnés acceptent d’investir un peu plus pour bénéficier du Full Frame (car la vraie photo c’est au Full Frame). Et les moins passionnés, finissent par passer à des capteurs encore plus petits (compacts à capteurs 1 pouces, ou tout simplement smartphone haut de gamme).

                Un peu comme les téléphones à clapet et à clavier ont disparu (même si ils intéressaient pas mal de monde), remplacés par des téléphone à écran tactiles…

                • La vraie photo, c’est le FF, vraiment? C’est quoi la vraie photo?
                  C’est comme le bon et le mauvais chasseur?

                    • Elles sont superbes, mais c’est adapté au contexte. Encore, une fois je reprends mon exemple de la photo sportive en gymnase, le capteur 1″ aura je pense quelques soucis.

                      Si la seule alternative, c’est un boitier ff avec les objectifs qui vont bien, je persiste à dire qu’il y a un marché entre les deux.

                      Qu’il soit pas rentable, certes, mais dire que c’est soit du 1″, soit du ff et trouver ça normal, ben zut alors. C’est pas qu’une question de passion là quand même.

                    • Oh, si… je pense qu’il restera toujours une alternative entre Capteurs 1 pouce et Full Frame…

                      Mais pour revenir au début de ma réponse : je pense par contre qu’il n’y aura plus « 5 ou 6 marques » à proposer cette alternative (entre deux), comme c’était le cas jusqu’a présent.

                      Mais juste 2 ou 3 marques… et 2 ou 3 gammes en tout (et que ce sera plutôt de l’APS-C que du Micro 4/3).

                      Mais on verra bien ! Panasonic et Pentax, n’ont pas encore baissé les bras… (même si le risque augment un peu plus chaque trimestre, que l’un ou l’autre, ou les deux laissent tout tomber).

    • Vous parler des résultats en basse lumière des micro 4/3 ? je le trouve meilleur que les full frame car la monté en iso est plus lente grace aux stabilisateur boitier de meilleur qualité (c’est facile a comprendre les capteurs étant plus petits cela autorise un meilleur deplacement dans le boitier donc une meilleur stzbilisation . Dans une même situation (sauf pour le sport il est vrai) à objectif equivalent , quand vous avez besoin de f2.8 en full frame vous avez besoin de f2.8 aussi en micro 4/3 car vous pouvez faire des temps de pose plus long sans flou de bougé . Du coup c’est gagnant (le poids la compacité) gagnant (la qulité de la photo.

      • Non, franchement je n’y crois pas… pas une seconde ! Si c’était vrai, de nombreux pro auraient fini par le découvrir et ses seraient rués sur le Micro 4/3. Hors c’est tout l’inverse qui s’est passé au cours des années…

        De toutes façons, la combinaison de la plus heute résolution, combinée à la taille des photosites du Full Frame, permet un meilleur contrôle du bruit sur l’image Full Frame car « l’échelle du bruit » par rapport à la largeur de l’image : est plus fine… On peut donc réduire le bruit plus fortement sans pour autant abimer les détails…

        (qu’il ne faut surtout pas comparer en zoomant à 100%, attention à ne pas faire cette erreur, mais qu’il faut ajouter au même taux d’agrandissement « par rapport à la largeur de l’image » – Le mieux étant encore de faire une impression en tailleA3 au final pour comparer les deux fichiers)

  7. mon avis vaut ce qu’il vaut mais il me semble qu’il existe en 2021 trop d’acteurs sur un marché élitiste (cher) pour de la photo qui est un simple passe temps pour la plupart ou une source de souvenir et le smartphone a définitivement supplanté ce créneau (souvenir)

    impossible a tous d’avoir une part du gâteau qui se réduit.

    donc a terme il ne restera que les plus solides et implantés dans ce milieu de la photo.

    Panasonic se recentre sur ce qu’il fait le mieux (vidéo) et secteur dans lequel il est reconnu.
    c’est ainsi

  8. Triste tout ça. Si l’avenir de la photo, c’est de ne plus avoir de choix qu’entre 2 fabricants (qui en plus font des boitiers moches^^).
    Il faut dire qu’avec leur folie autodestructrice de sortir des nouveautés au même rythme que les collections de Zara, impossible de rentabiliser la R&D.

    #longlivefuji (quand même)

    • Triste ?

      Le progrès sont tout de même fantastiques : la compétition entre fabricants a conduit à une baisse des prix et une hausse des performances…

      Et ceci est vrai : non seulement,nt pour les Full Frame, mais aussi pour les compacts. Par exemple mon petit Canon G5X MkII à capteur 1 pouce est bien plus performant, compact et réactif, que ne l’était mon Panasonic GM1 il y a quelques années (et que j’avais choisi comme appareil compact à tout faire)…

      Autre exemple : je peux shooter en RAW avec mon iPhone XS (qui date déjà de 3 ans) et c’est bien plus utile que d’utiliser un mini compact de poche (par exemple Ricoh GR2) : le fameux bloc note de poche que l’on est sensé avoir « toujours avec sois »…

      • Donc progrès dans l’entrée de gamme, grâce aux smartphones qui remplacent les « petits compacts ».

      • Donc progrès dans le milieu de gamme, grâce aux compacts à capteur 1 pouce qui remplacent les « petits Micro 4/3 » et même les APS-C.

      • Donc progrès dans le haut de gamme, grâce aux hybrides Full qui remplacent les « gros Micro 4/3 » et les APS-C.

      • Donc progrès dans le studio, grâce aux Fuji GFX (et Full Frame à venir de 100 Mpix) qui remplacent les gros moyens formats (pour de plus en plus de monde

      La compétition entre fabricants, conduit donc à des progrès évidents qui profitent à l’utilisateur ! Et si cela doit passer par le disparition des fabricants « conservateurs » qui s’endorment sur leur lauriers, ce sont malheureusement les lois de l’évolution (Darwiniennes) qui s’imposent toujours dans la nature…

      • Je comprend votre argumentaire, mais pour le dire plus clairement : ce serait inquiétant de n’avoir dans quelques années le choix qu’entre Canon et Sony, qui ne sont pas toujours les plus tendres en termes de politiques tarifaires.
        Ils sont certes leaders en termes d’évolutions technologiques, mais au final avec des gammes de boitiers très « homogènes » en termes d’ergonomie (on intègre plus ou moins de technologie dedans). Je précise que je ne suis pas objectif, j’ai un XT4 que j’ai choisi principalement pour son ergonomie molettes, qui me procure un réel plaisir en termes d’utilisation.

        • Oui, bien entendu : la concurrence acharnée entre de nombreux acteurs profite généralement (en apparence) au consommateur : en terme de diversité de choix et de prix et en tous cas : à court terme…

          Mais je crois que c’est parfois « en apparence » seulement ! Ce n’est pas systématique…

          Et de toutes façon : dès qu’il se dégage une « niche économique inoccupée » qui présente un potentiel (possibilité de fabriquer et vendre un objet moins cher qui va intéresser suffisamment de gens) : en bien il y a toujours un (nouvel) acteur pour saisir cette opportunité. Exemple Fuji, qui a proposé un design « rétro » qui plait à certains (alors qu’objectivement l’ergonomie de Fuji est un enfer et n’aide pas à faire des photos). Mais le design « molette » laisse croire (à tord) qu’il est plus pratique de travailler avec : pour tous les gens qui n’ont pas fait suffisamment d’effort pour « rentrer » dans l’ergonomie traditionnelle des reflex (depuis les années 90) qui est objectivement plus efficace (mais cela ne se comprend qu’après plusieurs mois d’utilisation intensive). Fuji a compris que les « molettes » semblent plus efficace : dès les premières minutes d’utilisation (on a vu que sur certains modèles plus récent ils ont abandonné cela pour adopter strictement des systèmes identiques aux reflex Canon et Nikon)…

          On le voit dans tous les domaines : les niches « économiques » ne restent jamais vide. Un équilibre se crée toujours entre vendeurs et acheteurs (plus ou moins vite) : en ce sens le libéralisme obéi aux lois naturelles de la nature (quelque part on le constate, même si cela peut sembler un raisonnement primaire : c’est vrai)…

          – Ensuite concernant Canon et Sony : je ne crois pas qu’ils soient si chers (pas beaucoup plus cherts que les autres : simplement ils proposent davantage d’options haut de gamme réclamées par le marché. Que les autres sont incapables de proposer)…

          Déjà en « monnaie constante », on peut étudier ces comparaisons qui sont très étonnantes :

          https://www.dpreview.com/articles/9545017500/why-have-cameras-and-lenses-become-so-expensive

          En 2012 : le Canon EF 24-70mm F2.8 II (lancé à 2200 $) coûtait en réalité 2580 $ en monnaie constante .

          En 2019 : le Canon RF 24-70mm F2.8 a été lancé à 2395 $

          On découvre que le matériel est un peu moins cher en 2021 globalement. Il faudrait étudier la question en Euro constant, bien entendu.

          « From the examples I’ve found, there’s no clear evidence that camera and lens prices are rising, overall. There are certainly instances of new models being more expensive that the older ones but, having tried to look at a cross-section of bodies and lenses, it doesn’t seem to be a universal trend. So why is there the perception that they are ? Part of it will undoubtedly be because there are fewer low-cost options as the industry focuses on higher-end users.  »

          – Autre point : (et je m’écarte un peu du sujet en apparence) : déjà on a pu constater dans d’autres domaines (alimentaire, vêtements) : que la dérégulation et la course au « low coast » génèrent plus de pollution, plus de mondialisation, la disparition des usines et des emplois en occident. Il s’agit un peu du « cancer » du libéralisme : et cela se passe dès que l’équilibre penche en faveur du consommateur (avec une course au low coast)…

          Mais si ce consommateur « semble » d’abord gagnant il ne l’est pas au final : car le consommateur est aussi un citoyen et un salarié ! Et il est perdant par la suite à long terme (en terme d’environnement, en termes d’emplois et de souveraineté économique)… Pour cela que le libéralisme ne peut pas rester totalement dérégulé. Les états doivent aussi défendre les intérêts des citoyens (et des salariés, donc indirectement ceux des industriels qui les emploient). C’est pour cela que la mondialisation « dérégulée » comme l’Europe nous l’impose : est une dramatique erreur…

          Le souverainisme économique est une nécessité et le succès des industriels « locaux » devrait profiter aux pays ou ils sont nés : c’est exactement ce qui se passe au Japon d’ailleurs, ou l’état soutien les industriels.

  9. Ma fille m’a parlé de techno à venir où le capteur et l’objectif est ensemble (je raccourcis) et laisse entrevoir que les photophones vont tout ecraser. Une part de son doctorat est sur ce genre de technos.

    Sinon je suis le roi du fourvoiement ! Si vous voulez suivre les marques qui se casse la gueule, vous me demandez !
    1 – debut avec Minolta puis monture A de Sony (plus d’evolution)
    2 – Passage chez Olympus …
    3 – acquisition l’an passé du S1R de Pana….

    Sans compter les boitiers avec le Fovéon….

    • Ahah ! Oui, Minolta, c’était écrit en 2005 qu’ils n’allaient pas aller très loin…
      Et dès le rachat par Sony : la monture A était condamnée !

      Le capteur FOVEON : je n’y ai jamais cru…

      Olympus : j’y ai cru, assez longtemps… Mais leur refus de se mettre au Full Frame : c’était l’erreur majeure. Quand a Panasonic : leur Full Frame est arrivé trop tard probablement.

      • J’avais commencé en argentique avec Minolta (600 si Classic) et j’avais déjà quelques objectifs…
        bien avant 2005 !
        Pour le Foveon : juste une envie d’autre chose. C’est une niche et cela le restera. Un appareil attachant en 3e boitier ! J’aime bien la marque Sigma et sa philosophie.

  10. A mon avis en effet il est très probable que Panasonic arrête leurs business dans les appareils photos.
    Je pense que les ventes du futur GH6 et ce qu’il va proposer permettront de voir si Panasonic a de l’avenir ou pas dans ce business…

    Dommage car j’aime beaucoup cette marque, ils font de très bons produits, ergonomiques, costauds, fun, intelligents… etc, mais leurs choix marketing sont assez désastreux il faut bien le dire. C’est une boite d’ingénieurs un peu obtus :)

    Ils auraient mis un autofocus à phase il y a bien longtemps au lieu de s’obstiner avec l’AF à contraste, ils n’en seraient peut-être pas là où ils en sont.

    Sur le papier leur solution DFD est le top (elle évite les défauts amenés dans l’image par les pixels dédiés sur le capteur à l’autofocus à phase, même le dual IS de Canon apporte des dégradations de l’image), mais nécessite une puissance de calcul énorme et des algorithmes trop complexes. (ex : le DFD marche bien mieux en vidéo en 50 FPS qu’en 24 FPS, car le processeur a plus d’images pour faire ses calculs d’autofocus qu’avec seulement 24 images, alors que tout le monde filme majoritairement en 24FPS pour avoir un rendu cinéma…)

    Donc c’est typiquement un raisonnement d’ingénieur entêté, persuadé d’avoir la meilleure solution technique pour la qualité d’image pure, mais en pratique cela a beaucoup trop de limitations, et le résultat est perçu (et est souvent réellement) désastreux… :(

    • Peut-être n’ont-ils pas fait de « recherches » suffisamment tôt sur l’AF à détection de phase sur le capteur ? Et cela remonte peut-être à 10 ou 15 ans en arrière…

      Du coup ils ne maitrisaient pas suffisamment cette technologie (et les moyens de production nécessaires) et cela explique qu’ils se sont entêté sur lma détection de contraste, en espérant peut-être y arriver ? On en peut pas rattraper 10 ou 15 ans d’évolution…

      Il y a parfois de mauvais choix et des paris technologiques qui échouent (comme le premier vaccin de Sanofi par exemple)…

      • Je ne pense pas que ce soit ça (tout le monde a un AF phase sur le capteur, et ces capteurs viennent souvent de chez Sony)
        Nan Panasonic a toujours expliqué en interview que cela dégradait la qualité d’image (banding, bruit augmenté…etc) ce qui est vrai.
        Même le Dual Pixels Canon apport des défauts (plus de bruit, l’AF n’est plus aussi précis avec des longues focales car la différence de phase entre 2 sous pixels devient trop petite à bien détecter).
        Et le banding est encore présent sur beaucoup de concurrents à AF de phase, dès qu’on pousse un peu les curseurs pour gagner en dynamique.
        Nan techniquement Panasonic a raison, mais dans les fait ça donne un autofocus qui marche moins bien pour le moment, même si il ne dégrade pas la qualité d’image :) AhAh, sacrés ingénieurs Pana :)

  11. Une des explications données par Panasonic en 2018 : https://www.dpreview.com/interviews/7479700625/cp-panasonic-interview
    « When we were developing the GH4, we were discussing whether to go with phase detection AF, or hybrid AF system of contrast AF with our own DFD (depth-from- defocus) technology. We thought that by having contrast AF with DFD, we could maximize picture quality.
    This is because with phase detection AF, picture quality can be damaged [by the phase detect pixels]. With contrast-detection AF and DFD technology, we don’t need any dedicated pixels [for autofocus] and we believe it is more precise. »

Leave A Reply




⬆︎ GO TO TOP ⬆︎