web analytics

Les reflex : plus vivants que jamais ?

25
BILLET PREC.
BILLET SUIV.

Intéressante vidéo ou Tony Northrup explique pourquoi le premier marché « expert / professionnel » en volume : reste « le marché des reflex », en tous cas pour Nikon et Canon…

A la limite, les (quelques) photographes qui étaient les plus « fans » de technologie et les plus impatients de passer à l’hybride, à la limite ceux-ci étaient « déjà » partis chez Sony et Fuji… Mais ce qu’il faut bien comprendre : c’est qu’ils ne représentent qu’une infime minorité des photographes. C’est ce que j’explique depuis au moins 4 ou 5 ans : la « base installée » des utilisateurs de reflex reste toujours beaucoup plus importante, que celle des utilisateurs d’hybrides, qui ne grossi que doucement et sans « sans à-coups ».

Peut-être est-ce mieux comme ça d’ailleurs : car on ne remplace pas en 6 mois, toutes les usines de fabrication de reflex, par des unités fabrication d’hybrides. Si la demande changeait brusquement il y aura risque de pénurie (que l’on se souvienne du tremblement de terre de Sendai et de ses conséquences durant presque un an)…

Vous avez bien compris : je parle de « base installée des reflex en activité »… Je ne parle pas des ventes. Les ventes : ne reflètent pas ce que les gens « utilisent » actuellement (et même pas ce que les gens envisagent d’acheter), car la majorité des gens utilisent actuellement des appareils et objectifs achetés dans les 10 dernières années… Rien ne dit que ces gens se laisseront tenter par un hybride, alors que un reflex sera moins cher et plus « familier », peut-être moins intimidant.

Et vu les ventes massives de reflex au cours des 10 dernières années : il faudra assez longtemps (avec des ventes actuelles très faibles) pour que la « base installée » d’hybrides, ne rattrape l’énorme masse de la base installée de reflex… D’autant que les reflex vendus depuis 10 ans étaient très solides et très performants. Beaucoup ne sont pas dépassés et fonctionneront encore très bien dans 10 ans !

Et cette proportion (de la base installée toujours) continuera probablement d’évoluer assez lentement dans les cinq ans qui viennent : peut-être avec une légère accélération exponentielle… A partir du moment ou il ne se vendra « plus du tout » de reflex (pas avant 10 ans je suppose)… Ce constat explique à mon avis pourquoi Canon s’est adressé « d’abord » aux professionnels et aux utilisateurs les plus exigeants : en leur proposant en premier lieux des objectifs pour hybrides très coûteux et très professionnels. Lire la suite…

 

Tout simplement car cette petite minorité d’utilisateurs est encore très étroite et que ce ne sont pas des gens qui s’intéressent à du matériel « intermédiaire », mais bien à du matériel haut de gamme…

Alors que la majorité des photographes « veulent » encore des reflex et si possible des reflex un peu moins chers qu’avant, puisque la technologie a progressé et a été « amortie »… Et c’est pour cette raison que Canon et Nikon continuent de développer leurs gammes de reflex. On a vu comment Canon nous a proposé à l’automne un EOS 90D sacrément intéressant. Rien ne dit qu’il se vendra moins que son « quasi jumeau hybride », l’EOS M6 MkII présenté en même temps.

On le voit, avec bientôt le Nikon D780 par exemple… Dont les caractéristiques ont fuitées (mais on en parlera lorsqu’il sera annoncé).

 

Le problème pour Nikon, ce Nikon D780, ne risque-t-il pas de ruiner tous les efforts que Nikon a réalisé pour lancer ses Z6 et Z7 ? Amis Nikonistes : entre en D780 et un Z6 ou Z7 : lequel préférerez-vous ?

 

Je me demande si la seule formule magique qui inciterait progressivement les utilisateurs à passer « en douceur » aux hybrides : ce ne serait pas de proposer ce fameux modèle « chimère » (moitié hybride / moitié reflex) dont on a déjà parlé… qui posséderait un capteur se déplaçant sur un rail pour se retrouver à la bonne distance du point focale, selon le type d’objectif utilisé (EF ou RF).

Solution magique qui permettrait de faire décoller « en douceur » le marché des objectifs RF, car il permettrait d’accueillir de façon transparente et automatique : soit des objectifs EF de reflex, soit des objectifs RF d’hybrides… Seul Canon peut le faire, car le diamètre des montures des EOS et des EOS R est identique… Ce qui a été une idée « prudente » et probablement pas un hasard !

 

BILLET PREC.
BILLET SUIV.

25 commentaires

  1. Il faut aussi voir que pour démarrer pas cher la photo, il n’y a pas mieux (et moins cher) que les reflex. Les bas de gamme sont sans concurrence avec les hybrides qui sont bien plus chers.

      • Bonjour JF et bonne année, a quand pense tu des hybrides autour des 500€ avec un parc suffisant d’optique en monture native ?

        • Cela peut être intéressant… C’est évidement moins bien qu’un reflex APS-C la plupart du temps (surtout depuis que Canon propose des capteurs APS-C de 30 Mpixels).

          Mais l’encombrement de certains modèles Micro 4/3, ou même APS-C (EOS M6 MkII, ou EOS M50) est vraiment minuscule.

          Et les prix sont parfois en chute libre (ce qui veut dire quelque chose notamment du côté des Micro 4/3)…

          Certains « prix cassés » me font penser que l’on est peut-être à moins de un an, de l’annonce par Olympus qu’ils arrêtent la production d’appareils Micro 4/3. Je prend les paris pour le printemps 2020 (mais j’espère me tromper)…

          SI cette prédiction catastrophique se réalisait : pas une bonne nouvelle si vous voulez revendre votre Olympus.

          Mais il y aura sans doute des « affaire à faire » : avec d’excellents objectifs, bradés à 1/3 de leur prix d’origine peut-être…

  2. Papy Boyington le

    Y compris dans le haut de gamme, il faut un gain substantiel pour basculer son sac d un système vers un autre. J ai essayé le R, je n ai pas trouvé.
    Je vais regarder le 1dx III et le probable 5d5 qui seront des supers compagnons de l ultra performant 70-200 III (à le comparer au RF, tu verras qu en dehors du poids ce dernier n a aucun argument. 100€ les 100 gr c est cher pour rien de plus sur le résultat), des télés et même des grands angles 16-35 III ou 24-70 II qui restent des références. Beaucoup de hype sur l hybride mais quand on revient sur le fond, le gain est marginal ou inexistant. Après les petits bras qui fatiguent avec 500 gr de plus ont le droit d être fatigués.

    • Oui, mais as tu vraiment essayé l’AF avec suivi de l’oeil, pour faire des portraits librement avec un objectif à grande ouverture ? Il y a tout de même un gain « en pratique » assez notable.

      On fait des images ue l’on ne pouvait réussir auparavant avec ce système. Et le gain de place dans le sac avec le RF 70-200 mm f/2.8 L IS USM… est sensible. Même avec le RF 24-105 mm f/4 L IS USM.

  3. « Et vu les ventes massives de reflex au cours des 10 dernières années : il faudra assez longtemps (avec des ventes actuelles très faibles) pour que la « base installée » d’hybrides, ne rattrape l’énorme masse de la base installée de reflex… »

    Attention : les ventes massives de reflex des 10-15 dernières années concernent pour l’essentiel des reflex entrée de gamme avec kit. Autrement dit, des gens qui changeront l’ensemble et qui se foutront de rester sur le même système.

    Mais je suis d’accord néanmoins sur le fait que le parc d’experts/pros est considérablement plus gros en reflex qu’en mirrorless.

    • Oui, mais même en entrée de gamme, les modèles vendus il y a 10 ans, fonctionnent encore très bien.

      Et il y a des tas de gens qui n’ont pas forcément l’intention de les changer (puisqu’ils marchent et comblent presque tous leurs désir)…

      Ils se disent que si ils doivent dépenser 1000 € : ce sera pour un excellent iPhone… Et a la limite ils vont s’offre un « second » objectif entre 200 et 600 € maximum, pour les vacances.

    • Pas beaucoup en effet… Sauf lorsqu’il vend quelques objectifs complémentaires (mais ce sont surtout les pro qui en achètent).

      Mais remarque est une remarque « du point de vue de l’utilisateur » et pour lui, le parc installé est tout ce qui compte ! C’est l’appareil que chacun possède et qui marche très bien, ou qui ne suffit plus…

      ET si le parc installé (notamment den objectif) est jugé satisfaisant : alors il est probable que l’achat d’u hybride de la même marque serial solution privilégiée (à part pour al minorité de geek qui achète de toutes façons le truc le plus nouveau). Ce qu je veux dire par là : c’est que 80% des gens ne changeront pas de marque lors de leur passage à l’hybride.

      Car ils préfèrent conserver leurs habitudes, et conserver leurs objectifs. En ce sens le « parc installé » à une valeur stratégique à long terme du point de vue du constructeur.

      Lorsque l’on compare le parc installé (énormissime) de reflex, face au parce installé d’hybrides Full Frame (récents) qui est vraiment minuscule (toutes arques confondues y compris Sony)… et bien on comprend en fait pourquoi Canon et Nikon n’étaient pas trop pressé de passer à ‘l’hybride.

      Ils sont certains de conserver le « gros » de leurs clients : qui ne changeront pas de marque… Il faut juste attendre que les clients usent suffisamment leurs reflex (pendant 5 à 10 ans), avant qu’ils n’achètent leur successeur (c’est à dire un hybride Full Frame). Tout vient à temps pour qui sait attendre…

      Je pense que pendant encore 1 ou 2 ans Canin et Nikon continueront à vendre plus de reflex que d’hybrides… Car c’est ce que la majorité de leurs clients veulent (pour le moment).

      • Oui mais encore faut il avoir les reins solides pour tenir les 5 ans.. et développer 2 systèmes.

        Si je vois mon expérience, j’ai basculé en hybride parce que j’ai été « forcé » : il était clair que Sony ne développait plus la monture A. Mais je l’a fait sur la V2 des A7. S’il y a 2 offres, comment réagit-on ? On attend puisqu’on ne sait pas trop ce qui va l’emporter..

        Ne pas oublier aussi que le volume n’est pas le plus important mais les revenus..

  4. On peut aimer nikon ou canon sans detester sony.Perso je suis satisfait de mes reflex et aucune raison de changer.Le reflex continuera car le rapport qualité prix est imbattable et la visée optique a encore beaucoup d attrait.

  5. Bonjour
    J’ai découvert votre blog via une recherche et vos articles sur le 5ds m’ont fait gagner pas mal de temps pour le mettre en service (enfin, surtout l’AF). De cela Merci

    3 points sont rarement repris

    La monture Canon EF date de 1986, quasiment tous les brevets la concernant son tombés dans le domaine public. (Que dire de la monture F ? ) D’ailleurs Sigma a changé le codage informatique de ses optiques de cette monture au début des années 2010 afin de s’adapter totalement : reverse engeneering terminé.
    Vous imaginez l’intérêt pour tous les constructeurs de système complets de prise de vue de renouveler une monture en terme de propriété intellectuelle dès que des constructeurs tiers y ont accès, à cette monture ancienne ?

    Ensuite : le terme hybride me gène, je préfère évoquer des appareils 100% numériques. Le s reflex sont des reflex, ce serait plus « eux » les hybrides, pas autre chose

    Enfin de mon point de vue, quand on sait que Nikon fabrique des machines à Steppers (plaques de silicium ou sont gravées les capteurs et processeurs) qu’ils revendent à Canon, à Sony, à Intel ou Amd, que Sony, que les sous traitances et partages d’usines sont légions ans (et de l’électronique mécanique de précision d’ailleurs)

    Une réfléxion quand même, dans les SAV photo, ce qu’on retrouve le plus ce sont des boîtiers et optiques appartenant à des pro : les réparer et entretenir est une routine avec un outil de travail :)

    S

  6. Je suis chez Sony avec la monture A : je n’ai pas envi de claquer plus de 2000 euros pour un hybride fragile, trop petit pour ses objectifs (je suis passé cet AM chez Image Photo Lyon pour voir un alpha 7R3 : trop cher même en occasion). Bonjour le déséquilibre !
    Je trouve de plus en plus cher les boitiers semi pro (pour moi un 7R est du semi pro; le pro est l’alpha 9).
    J’ai un alpha 99 qui marche : pourquoi je changerai ? 24 Mp est bien suffisant pour des tirages A4 et même sur l’écran de l’imac 5k. En plus j’ai le GPS intégré et rien que pour cela, je n’ai pas envi de changer vu qu’il n’a pas été reconduit sur les autres boitiers. Quand vous êtes à l’étranger, le GPS est trop top pour retracer a postériori son voyage !
    Donc je ne basculerai pas pour l’instant, d’autant que j’ai un GX8 qui tient dans la poche avec des fixes Olympus comme alternative pour les ballades qui ne nécessitent pas de transporter tout son matériel.

  7. Hello,
    Ce que je vois c’est que rien que ses derniers temps, j’ai vu pas moins de 3-4 Canon EOS R en occase (chez moi en suisse ;-) ) à des prix…. très très très bas… à peine utilisé… pour revenir au réflex ou retourner chez Sony…
    Reste que j’ai pas été assez rapide et qu’ils sont parti très vite… mais un était même à 1000.- avec l’adaptateur et les autres étaient à 1300.- Sans compter la baisse des Canon R avec le Cash Back de 300.- et des baisses impressionnantes à 1799.- (moins encore le Cash Back de 300.-)
    Ce qui pose des questions tout de même…. Est-il si bon que cela? Est-ce du à un marché pas prêt? Aux optiques trop cher s? A un problème technique récurrent? Le 5D4 a encore pour moi un superbe avenir ;-)

  8. Papy Boyington le

    Ah mais je me sens très libre du choix de mon ouverture avec un 5d4, il s’agit aussi de savoir ce que l’on fait. Si on ne sait pas se placer, paramétrer son AF, déclencher au bon moment, on peut être déçu avec n’importe quel outil. En gros, je dirai 9/10 dans la pastille à PO avec 24-70 II, 85 1.4 ou 70-200 III (lui ce doit être 9.8/10, j’aimais le 2, le 3 est no limit).
    Mais j’y viendrai contraint au mirrorless mais pas avec un R qui ne m’apporterait rien. En attendant le 1dx III pourrait annoncer le 5d5… nouveau capteur, processeur, à suivre tout ça. Ce que je trouve très bien est la bague adaptatrice qui laisse le choix à tout à chacun.
    Je te rejoins complètement sur les boîtiers qui dorment dans les placards, pas plus tard qu’hier j étais dans Un lieu photogénique, le téléphone est roi (ce que je comprends bien, les dernières sorties sont assez dingues y compris pour faire du bon boulot).
    Également, je vois beaucoup de R en vente en occase, l eye detect n est pas l alpha et l omega, le problème de taille a trouvé sa réponse dans le téléphone.

  9. Bonjour, je me retrouve un peu dans les questions qui sont posées car après avoir investi il y a plus de 10 ans maintenant dans un Nikon D300 + qques objectifs que j’ai beaucoup utilisé avant de petit à petit passer à de la photo plus « pratique » (compact + smartphone) car je les ai toujours avec moi.

    Donc je suis en train de me re pencher sur la photo car j’ai de nouveau un peu plus de temps et je me demande justement quelle serait l’option la plus adéquate.

    Mes besoins actuels sont désormais : une connectivité sans fil (ce qui n’était pas du tout le cas il y a 10 ans), un poids et encombrement moindres et idéalement du FF.

    Du coup je regarde ce que proposent Nikon et Canon ainsi que Sony (à moins de rester sur du reflex Nikon APS-C j’ai bien peur de devoir changer tout mon matériel vu que mes objectifs étaient des DX) donc pour l’instant j’attends et je regarde (surtout que le budget sera plus serré qu’à l’époque). De ce que j’ai pu testé, le Canon RP tient la corde (peut être moins bonne specs que ses rivaux direct mais tarif intéressant et bonne prise en main pour moi et écran bien protégé de part son repliage sur le boitier)

    J’ai peur qu’à changer mon boitier par un Nikon APS-C plus récent, je m’enferme un peu plus dans une techno qui petit à petit va s’éteindre (et aussi plus lourd qu’un hybride équivalent)…

  10. Le soucis, c’est que beaucoup d’acquéreur ont acheté / achète un reflex bas de gamme, pour (croire) « faire » (facilement) de belles photos, mais restent en position automatique, ne cherchent pas à comprendre comment fonctionne vraiment l’appareil, et s’ils font imprimer les photos (plutôt que de les regarder sur écrans d’ordi, voir sur smartphone), c’est en 10×15 …
    Le marché des reflex bas de gammes c’est ça aussi. Et les hybrides reflex FF c’est clairement pas pour eux.

    Il me semblait avoir vu passer un jour le pourcentage de personne possédant un réflex (aps-c d’entré de gamme) qui avait racheté un objectif…. et c’était ridiculement faible. Mais je ne le retrouve pas, et peut être que je me trompe…

    • J’ai oublié deux mots dans la phrase suivante :

      Le marché des reflex bas de gammes c’est ça aussi. Et les hybrides ET/OU reflex FF c’est clairement pas pour eux.

  11. Une très bonne façon de passer en douceur à la monture Z est le Z50. Le roadmap de Nikon annonce deux focales compactes de 28mm et de 40mm ainsi je peux imaginer un Z50 munid’un 28mm compact pour obtenir l’équivalent d’un 42mm en dépannage/complément de mon reflex. Le roadmap annonce également le 105 macro que j’attends depuis longtemps donc je peux m’imaginer dans deux ou trois ans équipé d’un vieux reflex, un Z50 et le successeur du Z6.
    Maintenant le nouveau D780 semble être un digne successeur du D750 et on dirait qu’il est compatible avec les objectifs AIS s’il possède une synchro flash au 1/250 (là je rêve) aucune raison de passer en hybride.
    Bonne année !

  12. « Amis Nikonistes : entre en D780 et un Z6 ou Z7 : lequel préférerez-vous ? »

    Très bonne question.

    J’ai déjà un D750, belle bestiole. Le D780 fera probablement tout un peu mieux, mais ne changera pas vraiment ma pratique photo.

    Alors que le Z6, lui, me permettra de faire de la « nouvelle » photo (avec le 24-70/4 pour sortir léger en rando, avec l’autofocus sur tout le champ, l’eye-AF, la légèreté, la discrétion au déclenchement). Et, pour la majorité de mes usages, je pense que le choix d’un nouveau matos est essentiellement décidé par la possibilité de faire de la « nouvelle » photo avec.

    Je ne veux pas « mieux », mais « différent », quand je change de matériel. C’est important pour moi, vu le prix du matériel (même aujourd’hui).

    Donc ça serait Z6 en complément du D750. Idéalement. (Ou plutôt : tout bazarder, prendre deux EOS R, un 15-35 et un 70-200 f/2.8, parce que voilà.)

    • Quitte a changer, on peut en effet changer de crémerie…

      Heureusement pour Nikon, les Z6 et Z7 sont assez intéressants. Je dirais à égalité avec le Canon EOS R (et même avec un certain avantage pour le moment, si l’on veut des zoom 14-30 et 24-70 légers)…

      Par contre : ceux qui rêvent d’un 70-200 mm f/2.8, direction évidement vers le Canon EOS R et le RF 70-200 mm f/2.8 L IS USM !

      Et on peut espérer le même (compact) en version f/4 ???

      • Pour Nikon, le 70-200 f/2.8 monture Z sera gros. Autant que le FL (monture F). Alors certes le FL est exceptionnel optiquement et a monté d’un cran la qualité du 70-200 référence (anciennement le L IS II de Canon)… mais face à la compacité du RF, c’est triste.

        Mais j’espère que Nikon saura corriger le tir avec un 70-200/4 compact et rétractable, dans la droite lignée des f/4 S.

        Pour moi, la monture Nikon Z a plusieurs défauts (fort heureusement aucun n’est irrémédiable) :
        – un 14-24/2.8 annoncé, au lieu d’un 15-35/2.8 chez Canon (dont le range me plairait dix fois plus)
        – un autofocus très perfectible et pas encore fiable, contrairement à celui des Canon EOS R (comme quoi)
        – un 70-200/2.8 très gros, qui ne sera sans doute pas renouvelé avant une bonne décennie (vu que c’est le cycle moyen de renouvellement du matos pro chez Canikon)
        – pas encore de 70-200/4 annoncé (mais pas chez Canon non plus).

        Sinon, le look des boîtiers est top, le feeling en main excellent. Pour une première copie, ça augure du parfait pour la suite, tant mieux. Les f/4 déjà sortis sont excellents, les f/1.8 aussi.

        Maintenant, les deux montures sont jeunes, et je ne switcherai pas dans l’année. J’ai le temps de voir venir. Les deux montures proposeront sans doute une offre à peu près similaire dans 3-4 ans (triplette ou quadriplette f/2.8, idem en f/4, gamme en f/1.8 + holy trinity à f/1.2 35/50/85).

    • Certainement pas des OCCASIONS : Canon va bien entendu CONTINUER À PRODUIRE DES OBJECTIFS EF, POUR REFLEX !

      Ils n’ont jamais dit qu’ils arrêtaient la production… Simplement qu’ils ne développeraient pas de NOUVEAUX MODELES (sauf si le marché le demandait)…

      Logique puisque les modèles actuels couvrent tous les besoins ou presque. ET qu’ils doivent développer les nouvelles gammes RF

      Ils vont donccontinuer à alimenter le marché en objectifs neufs bien entendu : la production ne s’arrête pas…

      Le traduction à l’origine du titre cet article est tout simplement faux ! Du grand n’importe quoi ;-)

      Rassurez-vous !

      Et meilleurs voeux également !

Leave A Reply


Notifiez-moi des commentaires à venir via émail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.