web analytics

Réparez la colorimétrie défaillante ( ! ) de vos… Nikon

92
BILLET PREC.
BILLET SUIV.

Cela fait plus de 10 ans que j’explique à qui veut l’entendre, que les choix colorimétriques de Nikon sont assez discutables : que leur « bleu du ciel » n’est pas assez « cyan » comme il devrait être… mais presque « bleu outremer » : presque « violet » !

Et que souvent leurs « tons chairs », donnent aux plus jolies peaux ce petit air « maladif » un peu « jaunasse ou verdâtre », qui me permet de reconnaitre instantanément un portrait pris avec un Nikon ! Si, si… je vous assure. Ci dessous une image prise en RAW par notre ami Guy avec son Nikon D750 développée dans Lightroom : à gauche le bleu du ciel tel qu’il devrait être (pas loin de « Bleu de France« ). Et à droite : le bleu qui sort directement du Nikon en JPEG (proche du « bleu outremer« ) :

style-image-nikon-vs-colorcheker-06

Bref, les couleurs qui sortent des Nikon en JPEG : ça « ne me va pas du tout »… C’est peut-être une question personnelle et je conçois que vous pouvez préférer le bleu outremer pour vos ciel par grand beau temps… Mais je sais aussi que je ne suis pas le seul à rechercher un bleu : disons « plus réaliste »… Car le bleu du ciel devrait être vraiment bleu en temps normal, pas bleu violet…

Alors que je n’ai aucun problème avec les JPEG qui sortent directement des Canon en style d’image standard, ni avec les JPEG produits par les Fuji en mode Astia ou Provia. Précisons toutefois, que parfois je trouve certains bleu Olympus trop « cyans » (à l’inverse des Nikon)… C’est que j’ai toujours été assez sensible aux nuances de couleurs. Et j’y ai été plus sensibilisé encore à l’issu de mes études d’Art Appliqué et d’histoire de l’Art, durant lesquelles j’ai pu étudier la théorie des couleurs.

teintes_de_bleu_1078

Alors ? Comment expliquer que Nikon en soit encore à produire des couleurs fausses, en 2016 ? Alors que d’autres constructeurs (plus secondaires), parviennent à délivrer des couleurs beaucoup plus réalistes, tout en restant aussi flatteuses ? Et surtout que personne ne se plaigne de cette particularité propre à Nikon, en dehors de rares photographes pointus et exigeants : souvent des portraitistes et des photographes de mariage ?

 

 

Venez vous former : à la création de Profils Couleurs Personnalisés pour Lightroom, afin d’améliorer la colorimétrie des RAW de votre reflex. Formation de 5h sur un après midi : contactez-moi ici.

 

 

 


Beaucoup de gens, ne voient pas (ou ne regardent pas) les couleurs !

Et bien la principale explication : est d’abord que la plupart des photographes ne se rendent compte de rien du tout ! Ils ne voient pas que les couleurs qu’ils affichent à l’écran sont à ce point fausses. D’abord, faute de « vraiment regarder » et de comparer…

Car si l’on ne « prête pas attention » aux couleurs : on ne voit rien ! Chez la plupart des gens, l’oeil ne « mémorise » pas les couleurs, il peut seulement les comparer. Pourtant l’oeil peut s’éduquer. Le problème est que la couleur n’est pas une chose à laquelle les hommes font naturellement attention. Les femmes : un peu plus…

En cas de doute sur leurs couleurs, les photographes pensent d’abord à accuser leur écran (et ils ont 100% raison), car il n’est pas assez bien calibré la plupart du temps… Si vous travaillez sur un iMac ou un Mac portable non calibré, tout sera : un peu « plus bleu »… Un peu « plus violet »… Un peu plus « saturé et contrasté » qu’il ne devrait : dans ce cas impossible « d’évaluer » la justesse du bleu du ciel.

Dans ce cas : l’écran non calibré « cache » le problème lié au profile de l’appareil lui-même. C’est l’écran (faux), qui cache la forêt du « Picture Control » (faux lui aussi). Du coup personne ne pense à remettre en question les choix du constructeur de l’appareil…

style-image-nikon-vs-colorcheker-90

Il me semble pourtant que la différence entre un « bleu Nikon » (ci-dessus à droite) et un bleu « à peu près réaliste » est parfaitement visible pour tout le monde… J’ai réalisé cette image à côté de chez moi à Montmartre, en RAW + JPEG, avec un Nikon D800E réglé sur le « Picture Control Standard« .

  • A gauche : le développement RAW en profil Adobe Standard (réalisé automatiquement par Lightroom, mais on verra plus bas que l’on peut faire mieux).
  • Et à droite : le JPEG brut de l’appareil : avec son fameux « bleu violet » typique du Picture Control Nikon Standard… Que je vous conseil de « fuir », du moins si vous tenez à un certain « réalisme » (mais le réalisme n’a rien d’obligatoire)…

Pour mieux vous rendre compte : voici les deux mêmes images « l’une sur l’autres » ci-dessous… Jouez à déplacer le curseur latéralement, pour mieux prendre conscience de la particularité de la colorimétrie Nikon Standard, spécialement dans les bleu :

Bien entendu : la photo n’a jamais été « parfaitement réaliste », surtout à l’époque argentique ! Que l’on se souvienne à quel point les films argentiquees étaient fantaisistes, pour notre plus grand bonheur d’ailleurs. Les rouges de la Kodachrome étaient spectaculaires, ce qui arrangeait bien Steve MacCurry… Le bleus et le verts de mes Fuji Velvia 50 étaient splendides… Mais beaucoup plus faux que le pire des Picture Control de Nikon aujourd’hui !

Par contre en 2016 tout ça ne serait plus acceptable en numérique… Puisque l’on aura toute liberté de s’écarter de la réalité en post traitement, je crois qu’on est en droit d’attendre (aussi) une « solution réaliste », de la part d’un constructeur comme Nikon… En plus de « partis-pris » fantaisistes (CF les divers  « Picture Control » à votre disposition, dont certains sont tellement extrêmes, qu’ils ne servent à rien, comme le « Vivid« . Je soupçonne d’ailleurs les exemple mis en ligne sur cette page, d’avoir étés ajustés… Car le Vivid que je connais ne ressemble pas « en vrai », à ce que montre cette page promotionnelle).

Conclusion provisoire : pour tous les RAW Nikon (les NEF), dans Lightroom on préférera éviter le Profile « Camera Standard » (à droite). Et on gardera le profile par défaut « Adobe Standard » (à gauche)… Toutefois, nous allons voir plus bas qu’il y a mieux à faire encore (ce qui implique l’achat du Color Checker Passeport).

Alors que pour les RAW Canon, il faut faire exactement l’inverse : choisir le profile « Camera Standard » (qui imite la colorimétrie des JPEG Canon), car il est bien meilleur dans les rouges et les jaunes… Et éviter le développement de base de Lightroom par défaut : « Adobe Standard », qui inexplicablement « massacre les jaunes, oranges et rouges. Un phénomène connu depuis bien longtemps, dont on a déjà parlé rapidement (mais cela fera peut-être l’objet d’un autre article).

 


La responsabilité de Nikon en cause ?

Comment expliquer ce manque de progrès chez Nikon sur les 15 dernières années ? Première possibilité (que l’on ne peut totalement écarter) : peut-être une certaine incompétence des « décideurs Nikon » ? Relire : Jobs explique comment les compacts Nikon sont nuls. Personne n’aurait osé expliquer au grand patron, que depuis 15 ans Nikon vend des couleurs fantaisistes à ses clients ? Va savoir… Mais ce genre de chose s’est déjà vu.

Imaginez trente secondes que ce soient les mêmes personnes (qui sait ?) : qui auraient présidé à la destinée désastreuse des Nikon One… et qui auraient décidé de ne jamais faire « évoluer » la colorimétrie des reflex ? On comprendrait mieux… Tout ça, en dépit des alertes (supposées) des ingénieurs ? Et en dépit des protestations des utilisateurs les plus pointus ? Je ne sais pas…

N’oublions pas que Nikon est venu très tard en 2008 à l’utilisation des Picture Control (CF micro site Nikon ici). Alors que Canon avait inauguré ce système en 2005 sur le premier EOS 5D. Et que bien avant 2005 on pouvait choisir son espace de couleurs chez Canon, alors que chez Nikon c’était un peu le binz entre sRVB et Adobe RVB selon le style d’image choisi…

Nikon a longtemps été très en retard de ce côté là… Et est (selon moi) toujours très en retard sur Canon, qui en août 2015 à été le premier constructeur à introduire un réglage du « rayon de l’accentuation » (comme dans Photoshop), pour les Picture Style du Canon EOS 5Ds. Relire : Canon EOS 5Ds R au Kenya (partie 2).

Oui, récemment Nikon a « ajouté » un nouveau style d’image adapté à la vidéo (Nikon Flat Picture Control). Les professionnels de la vidéo (très pointus en colorimétrie généralement et plus exigeants que la majorité des photographes)… ont du « se faire entendre » du fabricant en effet. Car pour l’étalonnage, je suppose que les Picture Control photo , devaient poser de gros soucis… En effet en vidéo : le style d’image s’applique directement (comme sur un JPEG) : la plupart des vidéastes ne filment pas en RAW (en tous cas pas en reflex)… Dommage que Nikon n’ai pas envisagé une refonte globale…

 


La sous-traitance du logiciel et du capteur n’aura pas aidé ?

Comme le fait Canon (avec Picture Style Editor), signalons que Nikon propose pourtant un outil logiciel (Picture Control Utility 2), pour personnaliser et créer vos propres Picture Control, que vous pourrez « uploader » dans votre reflex… Mais avouez, que pas grand monde n’est prêt à faire cet effort. Et de toutes façon, si vous utilisez ces deux logiciels et travaillez en RAW : les profils crées ne vous seront d’aucune utilité dans Lightroom. Car le résultat ne sera visible que :

  1. Sur les JPEG : crées dans l’appareil
  2. Sur les RAW : mais uniquement s’ils sont lus dans les logiciels Nikon et Canon

Et comme on préfère largement : Capture One, DxO ou Lightroom : pas grand monde n’utilise ces logiciels fournis par les constructeurs. Donc modifier les profiles dans l’appareil : ça ne sert vraiment à rien.

Inutile par ailleurs de vous rappeler la « faillite totale » de l’environnement logiciel Nikon, lors de l’arrêt surprise de Nikon Capture NX en février 2014 ( Nikon Capture NX, remplacé par Nikon Capture NX-D). Nikon a trop longtemps « délocalisé » auprès de Nik Software la réalisation de son logiciel de post traitement. Et ceci explique peut-être qu’ils n’ont tout simplement pas entrepris la « refonte globale de leur système colorimétrique », pourtant nécéssaire… 

Sans oublier que Nikon ne fabrique pas ses propres capteurs (mais les achète à Sony), ce qui n’aide peut-être pas à maitriser de A à Z la chaine colorimétrique… Contrairement à Canon, qui conçoit et fabrique : ses capteurs, ses appareils et même ses logiciels de traitement RAW. Ce qui permet des innovations, comme la création des Dual Pixel RAW (Dual Pixel RAW révélations autour du Canon EOS 5D MkIV – Les Canon Dual Pixels RAW possèdent d’autres secrets).

 


Peut-être « Nikon n’ose pas » tout changer brutalement ?

Alors chez Nikon, je suppose qu’ils se sont peut-être dit, qu’il était inutile de tout changer ! Car les utilisateurs étaient « bien assez contents » comme ça (la base installée des Nikonistes est très fidèle, un peu comme les utilisateurs de Macintosh)…

Et surtout : que les utilisateurs ne sont pas assez compétents (c’est bien le cas pour 2/3 des photographes), ni assez bien équipés en écrans calibrés : pour visualiser et prendre vraiment conscience des défauts de leurs Picture Control Nikon actuels (finalement encore assez récents, seulement 8 ans).

Imaginez que Nikon change brutalement ses Picture Control : et que soudain un Nikoniste habitué à ses ciels « bleu outremer » depuis tant d’années, se retrouve sans prévenir : face à un ciel qui lui paraitra presque vert ! Par contraste c’est un peu l’impression que donne l’alternance rapide entre « bleu outremer » et « Bleu de France« . Cela risquerait de créer un « grand choc psychologique »… Choc, que peut éventuellement provoquer la lecture du présent article.

Et surtout, un tel changement reviendrait à « admettre » que durant des années : Nikon a vendu des « couleurs fausses » à ses fidèles… Pas dramatique pour les RAW ! Mais plus ou moins irréversible sur les JPEG…

Et là, ça semblera tout de même assez grave à tous ceux qui ont shooté en JPEG durant des années… Est-ce pour cette raison que Nikon « n’ose pas » remettre en question ses réglages de couleurs actuels ? Allez savoir…

 


La manque de formation des utilisateurs n’arrange rien…

Les reflex numériques accessibles financièrement, existent depuis l’an 2000 environ. Il aura fallu plusieurs années pour que les utilisateurs commencent d’abord à les prendre en main… Puis, règlent leurs problèmes de stockage et sauvegarde des fichiers. Certain ont du même, apprendre l’informatique (en même temps) !

Ensuite, il aura fallu quelques années de plus, pour qu’ils passent du JPEG au format RAW et comprennent le nouveau flux de travail que ce changement implique. Puis encore quelques années de plus : pour qu’ils se décident pour un logiciel de stockage et catalogage (unique si possible)… et cessent de passer de l’un à l’autre (avec le temps perdu que ses passages impliquent).

Sans oublier le « très mauvais tour » que Nikon leur a joué : en leur conseillant d’adopter Nikon Capture NX durant des années… avant de les abandonner « à poil » en pleine nature, lorsque Nikon Capture NX fut abandonné.

Et ce n’est que en 2016 donc, que certains (de plus en plus nombreux) commencent à se poser la question de la fiabilité de leur écran en envisageant l’achat d’un écran calibré (c’est fou, mais il existe encore quelques photographes professionnels pour travailler sur des écran d’iMac non calibrés)…

C’est donc normal qu’assez peu de photographes n’aient jusqu’alors trouvé le temps de commencer à s’intéresser à la fiabilité des « profiles » de leurs reflex… Cet article espère les inviter à le faire !

 

 

Venez vous former : à la création de Profils Couleurs Personnalisés pour Lightroom, afin d’améliorer la colorimétrie des RAW de votre reflex. Formation de 5h sur un après midi : contactez-moi ici.

 

 


Passez un « cap » et devenez exigeant : voici la solution !

Moi, ça fait plus de dix ans que je tente de vous alerter sur ces questions. Donc, amis Nikonistes : vos couleurs sont « un peu particulières » mais rassurez-vous il existe une solution. Il suffit de créer un profil personnalisé pour les RAW de votre reflex, en utilisant la charte X-Rite Color Checker Passeport Photo. Il seront à votre disposition (en plus des profiles habituels) dans Lightroom et vous aurez le choix. Vous pourrez choisir entre ces différents profiles, selon le type d’images… A noter qu’il existe aussi une version spéciale vidéo.

color_checker_passport_chart_photo_702

Il suffira de prendre une photo en RAW (comme celle ci-dessous), puis d’utiliser le logiciel pour créer le profile. Ce n’est pas si compliqué et si vous n’y parvenez pas tout seul, contactez-moi, car je vais organiser une petite formation sur mesure d’un après midi pour cela

La charte (et son logiciel) peuvent s’acheter ici et dans la plupart des boutiques de photo, bien entendu. Et pour la formation : contactez-moi. Dans ce cas, inutile d’acheter la charte : vous pourrez repartir avec le profile crée lors de la formation et l’installer dans votre logiciel…

Asia, Asie, Indonesia, Indonésie, Bali

 


Le témoignage d’un de mes amis utilisateur d’un Nikon D750 et d’un D5500 :

Maintenant, lisez bien le témoignage de Guy, un ami Nikoniste qui est resté quelques années incrédule face à mes critiques de la colorimétrie Nikon (ce n’est pas fauter de l’avoir embêté avec ça, hein Guy ?)… Jusqu’à ce qu’il m’écoute vraiment (après avoir participé à notre second voyage photo au Japon) : il est passé à l’achat d’un Color Checker Passeport ! Et voici son témoignage :

« Les habitués de ce blog savent quelles sont les critiques que Jean-François formule à l’égard de Nikon. Outre des choix de productions intrigants, il y a le choix fait par Nikon d’une colorimétrie des plus critiquables.

En passant par Lightroom les profils colorimétriques proposés par défaut dans « étalonnage de l’appareil photographique » ne permettent pas de corriger les défauts inhérents aux appareils Nikon. Comparées aux couleurs générées par les appareils Canon, celles des Nikon manquent de punch, les bleus sont teintés de violet, les verts ne sont pas francs, les couleurs des chairs manquent sérieusement de « rouge », etc.

Mais il y a une solution pour y remédier ! Une solution simple, qui plus est, mais qui nécessite un petit investissement. Car on peut calibrer les couleurs d’un appareil photo en créant un profil qu’on ajoute à ceux qui sont installés par défaut dans LightRoom par exemple.

Pour ce qui me concerne, j’ai choisi de recourir à l’ensemble ColorChecker Passport acquis au prix de 87,90 € chez Amazon et qui est le plus simple d’emploi.

Il suffit de photographier une mire couleur à la lumière du jour, de l’importer dans Lightroom au format RAW, de l’exporter au format DNG, de glisser ce fichier DNG dans la fenêtre du logiciel fourni qui lui, fait tout le travail !

On relance Lightroom et on retrouve le nouveau profil dans le module « Développement », là où on l’attend, dans le menu « étalonnage de l’appareil photographique ».

Après cela, il faut évidemment souvent corriger l’équilibre de vos photos. Mais on dispose enfin de couleurs « vraies », de ciels qui sont bleus de bleu, de verts francs, de rouges profonds… Le tout gagne en « peps » et en relief. Et enfin, on peut rivaliser avec Canon… sur ce plan du moins.

Je peux dire que j’ai redécouvert mes photos et j’ai compris ce qui désolait Jean-François précédemment. »

Guy – (de Strasbourg)

colorchecker_passport_interface

L’interface de l’application Color Checker Passeport (très simple à utiliser)… Il existe aussi un plug-in pour Lightroom, qui permet d’éviter l’étape de création d’un fichier DNG.

 


Choisir un profil dans Lightroom :

Après avoir installé vos nouveaux profiles dans Lightroom, voici les différents profiles à votre disposition dans l’onglet Etalonnage, pour les RAW du Nikon D750. D’abord apparaissent les deux profils crées par Guy (à l’aide du Color Checker Passeport). Si il sont en tête de liste c’est que je les ai renommé dans le finder avec un « 100 » pour qu’ils soient classés par ordre alphabétique :

  • « Nikon D750 Soleil » (pour les ambiances lumières du jour). A gauche sur les exemple en dessous.
  • « Nikon D750 Salon » (pour les ambiances intérieures).

Ensuite : Adobe Standard est le profile « par défaut » crée par Adobe (à adopter si vous n’avez pas crée vos propres profiles, ce qui tombe bien c’est qu’il n’y a rien à faire : il s’applique automatiquement) :

  • Adobe Standard (à choisir pour les NEF, mais à éviter pour les RAW Canon).

Le reste, ce sont les « imitations » (réalisées par Adobe) des profiles Nikon que l’on trouve dans l’appareil et les logiciels Nikon (ils sont appliqués sur les JPEG automatiquement dans l’appareil) : 

  • Camera Flat (pour la vidéo)
  • Camera Landscape (à éviter, ou alors : corrigez fortement les bleus dans TSL)
  • Camera Monochrome
  • Camera Neutral
  • Camera Portrait (jamais totalement compris la logique de celui-ci)
  • Camera Standard (celui à choisir si vous êtes en Canon de préférence à Adobe Standard) : à droite sur les exemples ci-dessous…
  • Camera Faithfull (n’existe pas en Nikon, mais pas mal en Canon)
  • Camera Vivid (là on passe dans la 5em dimension)

 

style-image-nikon-vs-colorcheker-99

Sur les exemple ci-dessous, j’ai mis une vignette en « petit », afin que vous puissiez avoir une « vue d’ensemble » (vous pouvez l’agrandir)… Dans tous les cas :

  1. A gauche : le profile corrigé Color Checker Passeport…
  2. A droite : le profil Camera Standard dans Lightroom (imitation du Picture Control Nikon original des JPEG).

 

 


Le cas spectaculaire des « beaux ciel bleus » : Désolé Nikon : ce bleu de droite, n’est pas un bleu du ciel… C’est un bleu violet ! Si vous ne le voyage pas prenez un écran calibré ! Sur cet exemple, on constate bien que des nuances fines au premier plan sont mieux restituées par le profile « sur mesure » crée par Guy. Ce sont notamment des « oranges » et « ocres d’automne », qui ont étés « tués » part la dominante violette dans les tons froids…

style-image-nikon-vs-colorcheker-06

A gauche le profile corrigé Color Checker Passeport… A droite le profil Camera Standard dans Lightroom (imitation du Picture Control Nikon original des JPEG).

 

 


Pour les photos de nature (les bleus et les verts) : Au delà du bleu (à droite le bleu Nikon, qui est un bleu de science fiction), c’est aussi la teinte du vert qui me gène un peu : je le trouve un peu triste à droite. C’est normal : si l’on ajoute du violet à bleu, on en ajoute aussi dans le vert… Et du vert « dans du violet », ça ne peut que « dénaturer » le vert (qui partent dans les « verts froids », alors qu’à gauche on est dans les « verts chauds »)…

A droite, les tons « violets dé-saturés » de la montagne dans le fond me semblent peu naturels… Le profile « sur mesure » est un peu plus dense, ce qui impliquera de remonter un poil l’expo de 1 à 3 dixièmes de diaph dans Lightroom. Ou mieux d’appliquer un filtre radial discret sur le premier plan.

style-image-nikon-vs-colorcheker-05b

A gauche le profile corrigé Color Checker Passeport… A droite le profil Camera Standard dans Lightroom (imitation du Picture Control Nikon original des JPEG).

 

 


Le cas très particulier (et difficile) des rouges et oranges : Ce sont en fait toutes les couleurs qui sont touchées par un changement de profil… En profile Camera Standard, on constate souvent un petit côté verdâtre dans les jaunes. Du coup les rouges sont moins rouge, mais plutôt orangés…

Je préfère le rendu du filtre personnalisé à gauche, au moins comme « base de départ ». On pourra toujours ajuster le rouge avec la Balance des Blancs, ou l’outil TSL (si vous le trouvez trop « carmin ».

style-image-nikon-vs-colorcheker-04

A gauche le profile corrigé Color Checker Passeport… A droite le profil Camera Standard dans Lightroom (imitation du Picture Control Nikon original des JPEG).

 

 


Le problème spécifique des tons chairs : Un classique que les portraitistes rapprochent à Nikon : à droite (profile Nikon Standard) les teintes chairs ne sont pas assez roses et un peu trop jaunes (c’est le fameux syndrome Nikon « jaunasse – verdâtre », que personnellement je reconnais au premier coup d’oeil sur les photos de mes élèves : je peux facilement identifier les images provenant des Nikon)…

A noter que le profile Nikon Standard est toujours plus contrasté (spécialement les ombres), vous remarquerez que les hautes lumières sont mieux préservées sur le profile personnalisé (teeshirt blanc) : les photographes de mariage apprécieront…

C’est donc mieux à gauche avec le profile personnalisé, mais à noter que même après l’application du profile Ciolor Checker sur les NEF, je continue généralement à préférer les images obtenues (spécialement les tons chairs) par les RAW Canon : à condition d’adopter le profile « Camera Standard » dans Lightroom, ou avec un profile réalisé sur mesure).

style-image-nikon-vs-colorcheker-02

A gauche le profile corrigé Color Checker Passeport… A droite le profil Camera Standard dans Lightroom (imitation du Picture Control Nikon original des JPEG).

 

 


La cas d’une photo sous exposée et corrigée en post traitement… Ici j’ai du ré-exposer de 1 IL la photo de Guy, qui était un peu dense (il avait appliqué une correction d’expo de -1 IL 2/3, ce qui est beaucoup). Du coup la dérive du bleu vers le mauve est encore plus sensible. On n’est plus vraiment « sur terre », mais sur une planète lointaine… Je sais que l’on peut préférer la photo de droite !

Si c’est le cas, c’est bien votre droit et il y a pas de mal à ça. Mais il faut savoir que c’est faux… Dans certains cas, ce sera bien (ici c’est pas trop mal), mais dans d’autres cas, ce sera moins bien. Je préfère avoir le choix personnellement… On constate que le profile Color Checker Passeport permet de récupérer davantage de détails dans les hautes lumières. Il restera à ré-éclairer éventuellement certaines zones dans les lointains (localement avec l’outil Filtre radial). A noter que la même balance des blancs à été appliqué aux deux images…

style-image-nikon-vs-colorcheker-01c

A gauche le profile corrigé Color Checker Passeport… A droite le profil Camera Standard dans Lightroom (imitation du Picture Control Nikon original des JPEG).

Merci à Guy, pour le prêt de ses photos…

 


Et Canon dans tout ça ? Personnellement je suis très heureux avec le profile « Camera Standard proposé dans Lightroom, que j’utilise presque tout le temps… Je ne ressens pas vraiment le besoin de créer un profil sur mesure avec la Color Checker Passeport, ce que j’ai fait toutefois pour plusieurs de mes boitiers. Mais finalement le profile Camera Standard est presque toujours le plus séduisant. 

Dans la toute dernière version de Lightroom 6.7 (sortie dans la semaine), Adobe a ajouté un profile Adobe Standard V2, beaucoup moins contrasté, qui ressemble beaucoup au profile que j’ai crée avec la Color Checker Passeport. Utile éventuellement dans certains cas…

0000_screen_jfv-1-281

A noter que vous pouvez aussi utiliser Camera Faithfull, qui est sensé être fidèle sous un éclairage lumière du jour. Un profile qui n’existe pas chez Nikon. C’est parfois mieux, parfois non… Je trouve les rouges et oranges, sont moins séduisants dans ce profile. L’ensemble est un peu plus mauve et moins contrasté, ce qui est parfois utile. C’est éventuellement un moyen de protéger un peu les hautes lumières. Et il est parfois pas mal en studio : vous aurez donc le choix de armes…

 


Un profile à télécharger gratuitement pour le Panasonic Lumix DMC-GM1 : petit cadeau du lundi pour nos lecteurs équipés du Panasonic Lumix GM1 (que j’ai beaucoup utilisé depuis trois ans : Panasonic GM1 mon compact préféré est un hybride et Dilemme, Panasonic Lumix LX100 ou GM5 ?)… Vous pouvez télécharger ici le profile que j’ai réalisé (ce matin au soleil) pour cet appareil. Il est quasi identique à celui que l’on peut télécharger gratuitement sur un site Anglophone (qui propose aussi un profile pour le GX1 et le Sony RX100)…

Le voici en pièce jointe pour ceux que ça intéresse (il est zippé) ; 100-Panasonic-DMC-GM1-Soleil.dcp_.zip. Voici le résultat comparé au Profile Adobe Standard (qui est à droite) : les rouges sont plus roses (moins oranges) et beaucoup plus saturés (je vous recommande de décaler éventuellement les rouges primaires de 5 à 10 points vers l’orange et de les désaturer de 5 points environ). Les bleus sont également plus saturés et un peu moins violets… Je pense qu’on y gagne pas mal au change quand même. Bien que les rose soient un peu étranges sur certaines images (mais on corrigera ponctuellement au cas par cas dans TSL)…

style-image-panasonic-gm1-adobe-standard-vs-colorcheker-90

 


 

Venez vous former : à la création de Profils Couleurs Personnalisés pour Lightroom, afin d’améliorer la colorimétrie des RAW de votre reflex. Formation de 5h sur un après midi : contactez-moi ici.

 

 

 

BILLET PREC.
BILLET SUIV.

92 commentaires

  1. Petite question, est-ce que tu conseillerais aujourd’hui de passer de mon Sony A6000 à du Full-Frame Nikon (D610 ou D750)? Ou bien de doubler mon budget pour aller chez Canon?

    • Prendre un Canon EOS 6D est une excellente solution… (vraiment pas cher ce qui laisse du budget pour les objectifs).

      Ou attendre l’EOS 6D MkII

      Ou alors un Nikon D750 (sans oublier le charter Color Checker Passeport) ! Mais même après l’application du profile personnalisé, je trouve qu’il subsiste un petit avantage calorimétriques (subtile) à Canon…

      Mais avec la Color Checker Passeport, la couleurs du Nikon est très acceptable.

  2. Merci pour ton très bon article !

    Pour une fois je suis d’accord avec toi sur Nikon…

    Je me fais bien suer avec ces ciels à ramer dans HSL en jonglant avec le aqua et purple.

    Des fois ça me gave tellement que je convertis en NB.

    Idem pour les tons chairs.

  3. Perso ça c’est avec mon Panasonic GM1 que j’ai galéré pour le rendu des couleurs des RAW avec Lightroom. (couleurs chaudes à l’ouest…) Du coup je me suis fait un profil couleur avec cette même charte Colorchecker. C’est bien mieux, même si parfois les rouges sont trop « rose flashy », mais bon c’est bcp mieux que le profil standard Adobe (le seul profil dispo avec les boîtiers Pana… dommage car les couleurs des jpegs Pana sont pas si mal)

  4. Que pensez des profils Huelight de Color Fidelity ? Ils ne coutent pas très chers, et si c’est plus fidèle ils peuvent peut-être fournir une alternative inéressante aux profils des manufacturiers…

      • Oui, j’ai téléchargé pour voir. Le profile pour le GM1 est mieux que le Adobe Standard (on constate un peu les mêmes différences que d’habitude, à savoir une sous saturation des oranges rouges en Adobe Standard).

        Donc on peut l’appliquer pour les RAW du GM1, à condition de décaler de 10 points (environ) la teinte Rouge Primaire vers l’orange. Sans quoi tous les rouges deviennent roses…
        Et j’ai aussi Dé-saturé de -5 points ces Rouges Primaires.

        Et là c’est pas trop mal, les bleu sont redevenus bleu… et les gens ont l’air plus en forme !

    • Dans ce cas, sur les rares photos qui posent problème, on pourra toujours le dé-saturer manuellement en TSL (ou mêle localement avec un filtre radial), ou passer en Camera Faithfull.

      Mais personnellement, moi je trouve que ça marche bien sur 99% des images.
      On a au moins des visages qui semblent en bonne santé !

  5. Pour ma part? j’avais un problème avec les couleurs de mon PENTAX (du coté des magenta …) qui s’explique bien dans cet article.

    Je dois bien avouer que j’ai moins de soucis avec mon nouveau CANON….

    • Le problème de mangenta est lié à l’utilisation du profil « Adobe standard ». Avec Pentax, il s’agit simplement de sélectionner le profil intégré plutôt que celui d’Adobe et c’est réglé.

      • Trop tard pour essayer …. Tout cet article parle de lightroom et du format RAW. Est-il ABSOLUMENT certain que la colorimétrie sera ensuite conservée dans un format d’export plus commun tel que le jpg ?

        Nota : Ma façon de trier (logiciel freeware fast stone) et de traiter mes RAW (DXO 10) n’est pas « digne d’une solution pro. J’ai déjà remarqué que la même photo affichée sur les deux logiciels chacun sur une moitié d’écran n’avait pas la même couleur. Je me suis rendu compte il y a quelque temps qu’une option INTERNE à l’écran ajustait la luminosité selon d’obcurs critères…..

        En attendant, celà fait une chaîne de traitement que je pense légère et facile a appréhender (dans mon usage amateur).

        Pour la précision des couleurs, je ferais plutôt confiance à DXO…

         

         

  6. Pour ma part, je galère pas mal avec Lightroom 5.7.1 et mon Canon 60D. Comme décrit par Jean-François, je trouve le profil Adobe Standard très contrasté et la plupart du temps les couleurs sont fausses (flagrant sur des photos de paysage avec des verts qui tirent sur le fluo et des bleus légèrement violets)

    Mon écran est bien évidement calibré et j’ai essayé les autres profils et aucun ne donne vraiment satisfaction. Camera Standard a tendance à accentuer le jaune et les rouges tirent sur le orange.

    Pour le moment j’ai réussi à trouver une solution en éditant le profil Adobe Standard en mettant la teinte du vert primaire à +30 et ça améliore sensiblement les choses tout en restant assez loin de ce que me donne DPP au niveau colorimétrique que je trouve vraiment pas mal (mais pour le reste, je n’aime vraiment pas DPP et je suis tellement habitué à Lightroom que je ne conçois pas une seconde m’en séparer).

    D’ailleurs petit aparté sur Lightroom : quand on passe du profil Adobe Standard à un profil de type « camera » pour Canon, la balance des blancs est modifiée, ce qui n’est pas le cas avec le Nikon D90 de ma compagne ! Comme quoi, rien n’est parfait !

  7. Par contre sur les photo de droite si le bleu est plus violet « la faute au uv  » ? je remarque à chaque fois que celle de gauche et plus … comment dire fadasse par exemple les détails des arbres sont moins présent et les ombres plus bouché, à droite les photos me semble plus lumineuse et plus détaillé à gauche seul le ciel et plus beau, mais il me donne plus l’impression de voir le ciel à travers un polarisant ou des lunettes de soleil que ce que je vois vraimant à l’oeil nu.

  8. Bonjour,

    Il m’arrive souvent de vous trouver « féroce » avec les constructeurs, outre que Canon, mais sur ce coup vous avez tout à fait raison.

    Il y a un sérieux problème de colométrie avec tous les appareils Nikon. Cette défaillance, importante dans l’absolu, devient désespérante lorsque l’on compare avec les tons chairs avec les photos prises avec un Canon (leader incontestable en la matière selon moi).
    Si le problème ne concernait que les Jpeg, ce serait un moindre mal car il suffirait de rallonger le workflow pour obtenir des résultats satisfaisants. Le soucis c’est que les Raw de Nikon sont mal gérés par Lightroom et il faut passer par Capture One pour voir un portrait gagner en « modèlé » et les nuances de couleurs sur les tons chairs.

    Bien que je dispose de boîtiers et d’optiques Nikon, il m’arrive souvent de penser à re-switcher sur Canon dont les boîtiers proposent d’emblée une gestion des couleurs qui flatte immédiatement le modèle.

    Bien vu.

    Cordialement

    Nazim

    • Oui, vous ne seriez pas le premier à refaire dans ce sens le chemin…

      Après l’avoir fait en direction de Nikon pour la dynamique et comprendre que récupérer des détails dans les hautes lumières n’était qu’un problème secondaire (facile à régler). Certains sont donc revenus à Canon pour ces raisons de colorimétrie.

  9. Merci pour l’explication detaillee et argumentee. C’est seulement depuis que je me suis completement separe de mes Nikon que j’ai pu m’en rendre compte, mais quand on est en usage quotidien c’est tres dur d’avoir ce recul de la colorimetrie la plus fidele. J’ai effectivement toujours prefere les RAW Canon… et mes Fuji bien sur ;-)

  10. …Il suffira de prendre une photo en RAW (comme celle ci-dessous)…

    Est-ce que ça fonctionne même si l’on a que les petits carrés multicolores et que tu n’es pas sur la photo ? ;)

    Sinon, une petite question que je me pose au sujet des ce Color Checker. Est-ce que l’on a besoin de faire qu’un seul profil, une seule fois, ou l’on doit passer notre temps à refaire des profils sous différentes conditions de lumière? Par exemple, plus bas dans l’article, je vois « Soleil », « Salon »… est-ce qu’il s’agit de profils différents et c’est le logiciel qui crée ces différents profils à partir d’une seule calibration ?

    • Oui, il faudrait faire un profile par type d’illuminant :

      1 – Soleil (marchera à peu près à l’ombre)…
      2 – Mais un profile pour le ciel gris peu être utile (résultats légèrement différents)
      3 – Un profile flash éventuellement (ne devrait pas être trop différent de lumière du jour)

      4 – Un profile pour l’éclairage Tungsten sera très différent de la lumière du jour… Indispensable si vous travaillez sans flash en intérieur.

      5 – Un profile Néon (mais pas n’importe lequel) : il devra être refait sous un type de néon éventuellement différent… ET là il y a des tas de sortes !

      • Logiquement il peut être intéressant aussi de faire un profil pour chaque couple de boitier/objectif pour « éliminer » les dérives colorimétriques de chaque objectif, qu’en pensez-vous ?

      • Logiquement il peut être intéressant aussi de faire un profil pour chaque couple de boitier/objectif pour « éliminer » les dérives colorimétriques de chaque objectif, qu’en pensez-vous ?

  11. bonjour,

    Juste une petite question concernant le jpeg brut de capteur derawtissé par le boitier avec les paramètres sélectionnés, le profil est (ADOBE98) ou (Srvb)?

     

    merci

  12. En dehors d’une utilisation professionnel ou tout le monde à un matériel calibré et avec un gamut élevé, si tu veux que la majorité des personnes voie la même chose que toi srvb et à priviligié.

  13. Article intéressant ! Pourquoi faites-vous un profil à partir d’un seul DNG plutôt qu’à partir de deux illuminants comme le propose le logiciel du Color Checker?

  14. Bonjour,

    JF bien sur tu à raison, j’ai un client pour qui je numérise des maquettes 3d (des maquettes en bois carton colle ex..) qui font plus de 2m sur 2m.

    ce jobs ça fait 10 ans que je le fais une fois par semaine. Nos somme passé du moyen format argentique au  1ds mk2 puis mk3 puis 800d Nikon puis retour chez Canon avec le 5ds et là il me dit;  les couleurs on changés, je lui répond oui le 5ds est plus fidèle. Il est vrai que ce n’ai pas primordial car dans ces maquettes d’urbanisme les couleurs ne sont pas prioritaire, j’équilibre la balance des blanc et ça suffis.

    J’ai toujours racheter leur boîtiers comme je suis le seul à les utiliser et que je suis travailleur indépendant ça me fait une solution de secoure. Quand on est passé au 5ds j’ai pas repris le 800d pour des raison évidentes je suis équipé en Canon, mais un amis la repris et il en à profité pour passer de l’Apsc au plein forma. de Canon vers Nikon et là patatras il à revendu le 800d Nikon pour un 6d Canon, il pers en définition mais pas en fidélité couleur et en sensibilité puis il est plus léger et son collimateur central à -3 lui convient très bien. Bon pour autan Nikon viens de sortir un excellent APSC le 500d et je suis persuadé que les photographe sérieux calibre leur chaîne de travail.

    Pour ma par j’ai 2 écrans 24p en dalle ips calibrées avec imprimante calibrée, l’appareil non, mais le profil neutre du 5MK3 me conviens.

    le photographe de studio utilise un spectromètre pour fidéliser encor plus les couleurs et notamment les couleurs de l’éclairage. donc oui c’est Important.

    Après je ne tire pas à boulet rouge sur Nikon, de plus il faut pas oublier que Canon produit ses capteurs donc il a de fait une plus grande maîtrise de la colorimétrie entre l’électronique du capteur des processus de traitement des raw et jpg.

     

     

  15. Après avoir pas mal papoté avec le « chef »; je me suis laissé convaincre par un boitier canon et il avait raison sur tous les points.

    La colorimétrie me plait bien mieux chez Canon avec des RAW sous LR. Pour mon Nikon dont je me sépare; je préfère pour mes plus belles photos passer par capture 1 mais qui est horrible quand on est habitué depuis 6 ans à LR !!!
    Par ailleurs, j’utilisais également un colorchecker pour mon D810
    Avec Canon, c’est nettement moins indispensable sans parler des tons chairs.

     

    Et pour l’AF, je revis également avec le 5D4 wahaaaa :)

     

     

  16. olivier montreuil on

    Aprés 10 ans d’APS -C en Nikon et Canon, avec un étonnant 100D, je viens de m’offrir un 6D avec un 24 – 70 f4 et un 70 – 200 f2.8 II. j’avais bien hésité avec le 5D mark III et son splendide autofocus mais j’ai préféré privilégier le poids et les optiques

    Je dois avouer qu’avec ces deux cailloux je suis comblé, sachant d’un 40 mm pancake arrive pour compléter la panoplie

    Quant au boitier, je suis trés trés trés agréablement surpris. ce boitier est à la fois rassurant par sa densité et sa bien agréable prise en main pour un poids contenu et aussi tellement simple à utiliser, que l’on ne peut que se concentrer sur la prise de vue !!!

    Bref, je suis heureux, simplement heureux et il ne me reste plus qu’à shooter tranquille, je crois bien qu’il va faire le boulot comme il faut

    Il ne me reste plus qu’a remplacer mon 100D par un 80 D et je suis paré pour tout, absolument tout

    Merci JF

  17. Pingback: Découverte du Canon EOS M5 en vidéo : très séduisant ! - photoetmac.com

  18. Merci pour ton article,

    je trouvais que mon d300 avais des ton chair qui tirais sur le violet je suis alle en boutique il me repond qu il ne vois pas le probleme :(

    je revend mon materiel pour passer en ful frame (d610) idem des couleur fade et des portrait qui tire sur le violet:(

    cela suffit au prix du materiel j aimerai que l ont me prenne au serieux.

    Apres mure reflexion et quelque lecture de ton site je m apercois que je ne suis pas daltonien.

    je vend tous mon materiel pour passer chez Canon (6d) son aucune intervention sur le boitier whaou les couleurs les tons chair son reaparu et en plus cerise sur le gateau j ai une egonomie parfaite, je n ai pas besoin de reflechir tous les reglages tombe directement sous les doigts.

    Encore merci pour tes articles

    J Francois

      • Eh bien non, le color checker est à droite et le Nikon à gauche. J’ai fait des profils (2 par boitier et avec la méthode des 2 illuminants et parfois un illuminant aussi) ; les résultats (D810, D500, Coolpix A):

        – Dans 75% des images, pas de différence notable, donc pas utile de corriger (surtout, ce qui est drôle : le coolpix A est super bien calé)

        – Dans 15 % des images, le profil CC corrige positivement la colorimétrie (ciel avec vrai bleu surtout ciel plein nord ensoleillé, vert plus claquant, magenta pas rouge…) et c’est surtout vrai en plein grand soleil

        – Dans 10% des cas, le profil CC donne une colorimétrie moins « agréable » (le cas ci-dessus ou même les nuages ont une teinte violette) et je préfère ce qui sort du profil Nikon (il est beau mon ciel bien bleu cyan sans retouche ;-)

        – Dans 100% des cas j’ai apprécié l’excellent équilibre du contraste et surtout des micros contrastes du CC (pile ce que j’aime !)

        ps : écran tout frais calé.

         

        • JF, j’ai cru que tu allais voir le « piège » avec un indice les arbres qui sont bien verts à droite et un peu « jaunasses  » à gauche ;-)

            • Je ne les ai pas gardés, mais je t’en referai ce we, pas de soucis. Tu me redonnes ton mail pour un We Transfer ? Je suis d’accord avec toi jusqu’au D800/D800E, mais après avec le D810, D5, D500 (je ne connais pas le 750), les calibrages sont très nettement meilleurs et ne me choquent pas dans 95% des cas.

              Le truc rigolo est que celui qui est le mieux calibré est le Coolpix A (une merveille de compact, bien préférable à un hybride en second boitier ; APSC avec un 28mm fixe ; je préférerais un 24mm, mais ils auraient pu faire pire avec un 35mm)

              Ce qui me choque plus que la colorimétrie : ce sont certaines optiques fixes ultra définies, certes, mais qui sortent des images « plates » sans relief.

              LENSES FIRST !

                • Ok JF. Je n’ai pas de shooting cette semaine alors chez moi ce we (tu auras encore droit aux toits, église…)

                  Merci pour ce superbe article et je me suis bien amusé avec le CC. Le profil sera sur une base 2 illuminants (un soleil-lumière du jour / un lighting box)

                  Le point le plus positif du profil CC comme je le disais est le contraste vraiment comme j’aime (entre neutre et standard) ; du coup, j’ai du refaire des paramètres prédéfinis par couple boitier/optique (expo/netteté/un poil de sat ou vib et correction objectif)

                  • Meme constat (Testé avec un D800), dans differents cas de figure, le profil ColorChecker ajoute du violet dans les ciels, se rapprochant de ce que Lightroom appele « Camera Neutral ».

  19. bonjour,

     

    Juste pour information pourriez-vous nous donner les caractéristiques de l’objectif utilisé dans l’exemple?

    Question générale: Est-ce que la colorimétrie n’est liée qu’au capteur?

     

    merci

     

    • Si vous parlez de « mon » exemple, il s’agit d’un 70-200 f4 (monté sur un D500). La colorimétrie varie entre les marques, les modèles et même entre les modèles et aussi les optiques, mais ici, on parle d’équilibre colorimétrique et de vraies/fausses valeurs d’ondes qui sont générées par les profils des fabricants. Par défaut il faut tout calibrer : écrans, boitiers, imprimantes (mais certains sont plus « faux » que d’autres et donc acceptables ou pas)

  20. Question à Rage:

    pour comparer vos résultats avec et sans la CC, quel profil choisissez-vous si vous utilisez Lightroom: Adobe Standard? Autre?

    Merci

    Marc

  21. Pour CC, c’est évidemment le profil généré par CC. Sinon l’autre profil est un profil sur base Nikon neutre modifié (renforcement des micro-contrastes tons moyen)

  22. Ok, merci pour la précision.

    Pour ma part, j’utilisais jusqu’à présent le mode D2X mode II v4.

    Mais suite à la lecture du présent post, j’ai effectué des essais en testant les modes suivants: D2X mode I v4 (mieux dans les rouges) – Adobe Standart – ACR.

    Le profil ACR est celui qui semble me donner les meilleures couleurs de manière brute.

    • Je ne suis pas très fan des profil Adobe. Je préfère un Nikon neutre plus contrasté ou un Nikon standard moins contrasté en jouant « très » légèrement sur les courbes.

        • Oui, c’est ce que je recommande : baisser le contraste du Nikon Standard qui l’est beaucoup trop ; faire un standard moins contrasté. Le color checker est nickel (pour moi) de ce côté là ; apres la colorimétrie, ça se discute. Bon, maintenant, j’ai tous les profils en catalogue.

  23. bonjour,

    Comme je n’arrive pas à recréer votre exemple et ce même en téléchargeant des NEF en libre service sur le net, j’ai une autre question.

    Est-ce que votre exemple est une capture d’écran depuis picture control utility? Comme je n’utilise pas Capture NX-D ni picture control je ne sais pas trop quoi en dire mais il y a un soucis entre le rendu des deux logiciels. (voir image)

    Sur mon exemple pris tout à l’heure depuis ma fenêtre en auto sur mon D700 picture control sur Standard et bien dans NX-D le rendu n’est pas trop mal, mais si je lance picture control nous voyons bien que la « balance des blancs » est différente….donc le ciel change

     

    Mais est-ce que le vue dans picture control est « réelle »?

     

    merci

    • Vous avez du changer d’autres valeurs dans votre picture control (saturation par ex) ; vous êtes sur 2 standards différents. Mon ex est une comparaison de vues dans Lightroom.

       

      • Bonjour

        Et bien non en fait car je ne shoot qu’en format raw et donc les réglages SD NL etc.. sont ceux de Picture contrôle de base.

        Je vous invite à installer NX-D pour réaliser des test car vraiment ce ciel violet……

         

        bon dimanche

        • Bonjour, j’ai NX-D, mais je ne m’en sers jamais, car à des années lumières des fonctionnalités et gestions de LR.

          J’ai regardé et effectivement, il y a une différence de rendu (saturation moindre dans PC2), mais je pense que c’est uniquement la fenêtre de visualisation qui est en cause. Quand on exporte les images, on obtient bien le bon PC. La colorimétrie n’est pas affectée.

          La fenêtre de NX-D est juste (heureusement) / celle de PC2 est là plutôt pour la gestion des courbes.

          Bon dimanche

  24. sinon une comparaison de la même photo dans LR CC entre:

    -le dcp Adobe Camera standard V4 (à gauche) « pas de ciel violet »

    -un dcp perso à droite

  25. A quand un grand article complet sur le problème de rendu des tons chauds sur Lightroom (profile Adobe Standard, utilisé par la grande majorité des utilisateurs de Lightroom) ? ;)

    Quelques un s’y étaient essayé il y longtemps déjà, preuve que le soucis n’est pas récent !

    Exemple en 2008 déjà : http://www.utiliser-lightroom.com/forum/index.php?topic=184.0 (dommage l’article source avec les exemples a été supprimé…), qui avait donné lieu à un article déjà ici : http://photoetmac.com/2008/01/dfinir-les-para/?cid=96695776#comment-96695776

    Ou ici plus récemment avec le Pana GX8 : http://www.chassimages.com/forum/index.php/topic,260153.msg6108951.html#msg6108951

  26. Je trouve étrange que dans les 2 photos de rue prise à Montmartre les personnages et les voitures ainsi que les cadrages des photos pourtant faites avec 2 appareils différents soient aussi parfaitement identiques.

  27. Interessant…je vais me procurer cette charte pour essayer avec le d750. Je suppose qu’il faut la prendre neuve et pas d’occasion. J’ai regarder des tutos  sur you tube

    Est ce à dire qu’avec cette charte le d750 devient un boitier  super au top alors ?? :-)))..lol

    (à part le 1/4000, le buffer…etc…dont je me moque complètement)

  28. Ok…on verra ça…En même les besoins pour un amateur passionné ne sont pas les mêmes que pour un pro avec obligation de résultats…

    et encore…j’ai bien assisté par exemple à des mariages couverts par des pros avec des nikons et ils se prennent pas tant la tête…

    Mais l’article est intéressant merci..

    Juste pour mon info (et après j’arrête!), les couleurs de cette photo posent elles pb ?

     

  29. Pingback: Annonce du AF-S NIKKOR 70–200mm f/2.8E FL ED VR ? - photoetmac.com

  30. Pingback: 15 raisons de craquer pour le futur Canon EOS M5 ! - photoetmac.com

    • Par ailleurs leur test est trop insuffisant pour en tirer des conclusions… Ils auraient du faire aussi des photos :

      – Avec du ciel bleu (c’est quand même très courant pendant les vacances et une bonne raison de faire des photo : lorsqu’il fait beau)

      – Avec des teintes chairs sous le ciel bleu…

      – Au flash

      – Avec de la verdure sous ciel bleu

      – En lumière artificielle (et balance des blanc Auto)…

      Bref si l’on oublie toutes ces consistions très courantes (plus courantes que les conditions de leurs test), alors leur expérience est TOTALEME?NT BIDON ! ET peut même induire en erreur…

      Expérience intéressante, mais beaucoup trop partielle pour en tirer la moindre conclusion…

  31. Pingback: Choisir entre Panasonic GX80 ou Fuji X-T10... - photoetmac.com

    • Si ce n’est pas du Nikon bashing !

      Le pire, c’est que ce genre d’ informations pullulent sur le net.

      Vous êtes libre de préférer Canon, mais à partir du moment où l’on s’exprime publiquement il vaut mieux essayer d’être crédible.

      Faire croire qu’avec une color checker 24  et un profil DCP on a le top du top c’est, pour le moins, très courageux.

      Je crois que vos lecteurs feraient mieux de consulter de vrais spécialistes en chromie ! On en trouve, et c’est rarement chez les photographes qu’ils se nichent.

       

       

      • ET pourtant… ma longue expérience le démontre.

        Pas besoin de matériel très compliqué (ni d’un profile d’une fidèlité extrêmement précise), pour constater qu’il y a des « couleurs moches » (profile générique Nikon)… et de belles couleurs !

        Je ne parle pas forcément de fidélité. Mais de plaisir…

        Quoique question fidélité : utiliser la Color Checker améliore déjà largement les choses avec les RAW Nikon. Face à un écran calibré, je n’aurais pas de mal à vous faire la démonstration, comme je l’ai fait des dizaines de fois. Cela se voit « comme le nez au milieu de la figure » !

        Ensuite, je veux bien croire qu’il y a plus performant que la Color Checker : ça sans doute. reste que si c’est inaccessible financièrement pour les photographes amateurs : alors ce n’est pas la peine de s’énerver…

        Ami Nikonistes : essayez et vous verrez ! Il y a avant, et après la création d’un profile.

        ET vous ne reviendrez pas en arrière.

        Je crois que les exemples postés ci dessus le démontrent assez visiblement !

        Il y a ce que l’on peut « voir », ci dessus… et après il y a le « bla, bla » ! Ils sont ou vos exemples à vous ?

        Ma « démo » : elle est ci-dessus… et elle est probante.

        Bonne journée !

  32. Pingback: Un problème avec les fichiers JPEG et RAW de Fuji ? - photoetmac.com

  33. Pingback: "Nikon Extraordinary Loss" et annulation des Nikon DL - photoetmac.com

  34. Pingback: Calendrier 2017 de sortie des prochains Canon EOS - photoetmac.com

  35. Pingback: Test terrain : Olympus OM-D E-M1 MkII en Birmanie 2/2 - photoetmac.com

  36. Pingback: Tamron 70-200 f2.8 G2 meilleur que le Nikon 70-200 f2.8E ? - photoetmac.com

Leave A Reply


Notifiez-moi des commentaires à venir via émail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.