web analytics

Test terrain de l’ultra grand angle Samyang 14mm f/2.8

27
BILLET PREC.
BILLET SUIV.

Je laisse la parole a Gil Couturiot qui avait répondu à notre invitation a contribuer au contenu de Macandphoto et déja publié quelques tests d’objectif sur Macandphoto… Je lui laisse la parole, il nous parle aujourd’hui du grand angle Samyang 14mm F2.8.

 » C’est la première fois que je vais écrire le test d’un objectif que je ne possède pas. La différence par rapport à mes autres tests est que je n’ai eut l’objectif entre les mains qu’une semaine et ces lignes reflèteront plus une prise en mains poussée de l’objectif qu’un réel test terrain en profondeur comme j’en ai l’habitude.

Test Samyang 14mm F2.8-46 (Copier)

Néanmoins j’ai quand même eut la possibilité de tester ce Samyang 14mm F2.8, sur pas mal de sujet différents et j’avoue avoir été très agréablement surpris par le rapport qualité prix de cet objectif, une fois couplé à mon 5D MkIII.

Fervent utilisateur du Canon EF 16-35 mm f/2.8 L usm II, j’apprécie particulièrement la photo au grand angle. C’est une arme redoutable pour moi qui couvre pas mal de mariages. Le passage de 16mm à 14mm est un gain bien plus important que les 2 petits mm ne le laisse penser.

On voit vraiment une différence importante avec le passage au 14mm et cela permet d’être encore plus près du sujet. C’est un avantage important en reportage qui permet de gagner en discrétion et de saisir plus facilement l’instant décisif.

 


Qualité de construction et ergonomie – Commençons cette prise en mains par un tour du propriétaire. Première surprise, la qualité de fabrication est très bonne avec une construction tout de métal et de verre.

0000_screen_ 2013-09-26 à 16.20.05

Seul le pare-soleil intégré est en plastique, ce qui évitera de le tordre ou de transmettre directement l’onde de choc sur l’objectif en cas de chute. Cette protection intégrée est la bienvenue pour un objectif que l’on peut utiliser très près du sujet. D’autant plus que la lentille frontale est bombée et proéminente.

Quand on se retrouve l’œil dans le viseur concentré sur son cqdrage, on ne réalise pas toujours que l’on se trouve si près du sujet. Attention à ne pas rentrer en contact avec lui ! Ce pare soleil intégré implique par contre un capuchon d’objectif qui n’est pas plat et qui occupe un volume important. Impossible de le mettre dans une poche de jean pendant la prise de vue.

La bague de mise au point est très agréable à utiliser avec une très bonne fluidité, presque aussi onctueuse que sur les séries L de chez Canon et une course (très… trop) longue pour la précision de la mise au point. Même à pleine ouverture sur un sujet proche. Revers de la médaille, la réactivité de mise au point est un peut entachée par cette longueur.

Test Samyang 14mm F2.8-47 (Copier)

La bague de contrôle du diaphragme est quand à elle fine, ferme et un peu trop près de l’appareil photo. Dans la pratique ce n’est pas extrêmement gênant, mais ca aurait pu être mieux et encore plus confortable à l’usage si cette bague avait été mieux placée et plus large.

Dans l’ensemble l’objectif est très agréable une fois monté sur l’appareil, car il est léger et pas trop gros avec une bonne prise en mains.

 


Qualité optique – Quand on voit les 14mm F/2.8 Canon et Nikon à plus de 2.000 € et ce petit Samyang à moins de 400 € avec une qualité de fabrication au top, on se demande réellement si la qualité optique va suivre…

Et bien de manière surprenante, oui… On a bien évidement pas le même piqué que sur un 135 F2 L par exemple, mais si je le compare au piqué de mon 16-35 L II, les 2 ne sont pas si éloignés. Je trouve même que la déformation dans les angles est mieux gérée ou plus agréable visuellement sur le Samyang.

Test Samyang 14mm F2.8-6 (Copier)

Le piqué est bon dès la pleine ouverture et on arrive au top vers F/8 à mon sens. Jusqu’à F/16, la diffraction ne pose pas trop de soucis sur mon 5D MkIII.

L’optique ne génère pas trop d’aberrations chromatiques et le flare, même s’il n’est pas inexistant dans des cas extrêmes, reste bien contenue et plutôt agréable à l’œil.

Le principal défaut de cette optique serait une petite distorsion en moustache, mais des profiles sous LR permettent de bien la corriger et ce défaut n’est réellement visible, que lorsqu’il y a de longues lignes droites horizontales sur la photo.

Test Samyang 14mm F2.8-8 (Copier)

Test Samyang 14mm F2.8-9 (Copier)

Bref, optiquement parlant, ce Samyang n’a pas à rougir face aux versions Canon et Nikon qui sont pourtant 5 à 6 fois plus cher. De ce que j’ai pu voir, le Canon sort des images de meilleur qualité avec moins de défauts optiques, mais pas de quoi expliquer la différence de prix…

C’est par son AF et son couplage électronique complet que le 14 EF prends une très grosse avance sur la version Samyang. Cela m’amène justement à mon prochain paragraphe qui parle du confort d’utilisation au quotidien.

 


Sur le terrain – Aussi bon soit-il au niveau de la construction et d’un point de vue optique, le Samyang 14mm à un gros défaut par rapport à ses homologues Nikon et encore plus Canon… Ce 14mm n’a pas d’AF et aucun couplage au niveau du diaphragme… Pas de possibilité d’utiliser l’AF confirm et obligation de travailler à diaph réel.

Pour de la photo posé, pas de soucis, on prend le coup de main rapidement et je me suis même surpris à utiliser le mode Live View qui est terriblement efficace avec ce type d’optique pour être certain de sa mise au point.

Test Samyang 14mm F2.8-13 (Copier)

Pour du reportage ou de la photo qui bouge, ca se complique un peu… Si l’on décide de travailler à l’hyperfocale, pas de soucis puisque quasiment tous les plans de la photo seront net. J’avoue que j’ai même réussi grâce à cela, des photos que je rate souvent avec le 16-35 (ou je m’obstine à vouloir travailler à pleine ouverture).

Test Samyang 14mm F2.8-20 (Copier)

Exemple typique, des enfants sur une balançoire… Avec l’AF sur mon 16-35 c’est compliqué car ca bouge très très vite comme je suis très près du sujet. Avec le 14mm Samyang, j’ai été obligé d’aborder la photo différemment… Au lieu d’essayer de faire un suivi de mise au point, j’attends que la balançoire entre dans la zone de netteté et je déclenche ! Résultats, beaucoup moins de déchets et je me suis bien plus concentré sur l’instant que sur ma mise au point !

Test Samyang 14mm F2.8-4 (Copier)

Comme quoi un petit retour en arrière au niveau de la technologie ne fait pas de mal et remet souvent certaines techniques oubliées avec le confort moderne sur le devant de la scène !

Pssst ! Gil, rien ne t’empeche de travailler de la meme façon a l’hyporfocale, avec ton zoom 16-35 mm (remarque de JF, en passant) 

Au passage ton conseil est suivi depuis que j’ai testé le samyang lol (réponse de Gil).

Maintenant si je dois juger cette optique pour mon activité photo première qui est le mariage, elle n’est pas idéalement adaptée. Mon 16-35 voit moins large mais est tellement plus réactif, que ce 14mm resterait quasiment toujours dans la sacoche.

 


Conclusion – Je remercie Jean François de m’avoir permis de tester cet objectif car j’ai pris énormément de plaisir à faire ce retour en arrière au niveau de la technologie ! Un retour aux sources qui s’il n’est pas facilement compatible avec une utilisation pro repartage, m’a permis de revenir aux basiques et de prendre un plaisir non dissimuler à me jouer des contraintes.

Test Samyang 14mm F2.8-25 (Copier)

Le rapport qualité prix de ce 14mm est tout simplement imbattable et il délivre une qualité d’image dont beaucoup de pro auraient rêvé du temps de l’argentique.

Cet objectif est un excellent outil d’apprentissage pour les débutants ou pour les passionnés créatifs. Pour qui rentre dans une de ces catégories, je le recommande les yeux fermés. Pour ceux qui cherchent l’efficacité à tout prix, le 14 mm Canon sera bien meilleur. Mais il n’est pas a la portée de tous.

Test Samyang 14mm F2.8-29 (Copier)

Toutes photos : Gil Couturiot

 

BILLET PREC.
BILLET SUIV.

27 commentaires

  1. Golfier françois on

    Possesseur d’un samyang 14mm sur un markIII, je trouve ce commentaire très juste et les illustrations bien choisies. Par contre je ne sais pas ou trouver “les profiles sous LR qui permettent de bien corriger la distorsion en moustache“ !

  2. Bonsoir golfier
    De mémoire c’est directement samyang qui les fournit sur leur site mes je ne me souviens plus où exactement.
    En tout cas content de voir que ce test vous semble juste par rapport à votre ressentit !

  3. D’accord avec la majorité des remarques… C’est un très bon objo à très bon rapport qualité-prix.
    Par contre, il existe un modèle avec puce qui permet le couplage du diaphragme (en tout cas chez Nikon).
    Je l’ai depuis un moment, et j’avoue être complétement fan.
    Je l’utilise notamment beaucoup pour la réalisation de pano 360°*180° ; cela fonctionne très bien, même si cela oblige à multiplier le nombre de pdv par rapport à un plus grand angle.

  4. Effectivement la version avec couplage du diaph n’existe que chez nikon qui à encore une cam physique pour régler le diaph. Chez Canon on est au tout électronique ce qui à ses avantages pour les objo modernes mais qui pose problème pour ces objectifs plus exotiques comme ce samayang…
    Sur ce coup les Nikonistes sont plus gâtés que le Cannoniste que je suis ;)

  5. J’utilise cet objectif sur mon 5D III depuis 3 semaines maintenant. Mon choix s’était fait de manière très théorique : tests sur DXOmark et prix. Je suis aujourd’hui très satisfait pour l’utilisation que j’en fais (photos d’intérieurs de maisons et photos de paysage). Les constats sont identiques à ceux de Gil : qualité de construction et qualité optique sont au RDV, et sur ce dernier point c’est une agréable confirmation des tests DXO.
    J’utilise le live view avec la courbe d’expo pour le réglage de l’expo et parfois pour la mise au point. Mais la plupart du temps, je m’aide d’une échelle de profondeur de champ sur smartphone. Une fois que l’on a fait ce travail préalable avec les réglages de son choix, on peut passer en mode point & shoot! ;-).
    Le défaut principal de cet objectif pour moi est sa distorsion en moustache, notamment quand on a des lignes droites près des bords (ex porte de douche en cadrage vertical, c’est très laid).
    J’ai toutefois trouvé un bon profil correcteur sous Lightroom (également utilisable sous Photoshop) pour cet objectif. Donc pour répondre à la question de François Golfier :
    –> Téléchargez « Adobe Lens Profile Downloader » et choisissez Canon dans le type d’appareil photo (« Camera make »), déroulez ensuite le menu « Lens Model » et sélectionner, si vous shooter en RAW, le profile « Samyang 14mm f2.8 » pour Canon 5D II. Il ne reste plus qu’à le télécharger (pour info, il sera enregistrer sous C:\Users\ »votre nom »\AppData\Roaming\Adobe\CameraRaw\LensProfiles\1.0)
    Ouvrez ensuite LR, allez dans le module « Lens Correction » / « Profile ». Sélectionnez « Custom » puis dans le menu déroulant « Make » sélectionner Canon. Dans le menu déroulant « Model » vous trouverez en bas de la liste le profile pour le Samyang! (j’utilise LR en anglais, je ne connais pas les termes exactes utilisés par LR en français).
    Une fois le profile appliqué sur une photo type où les problèmes étaient flagrants, j’ai ajusté légèrement le traitement de la distortion, et créée un Preset pour l’appliquer sur les images qui me posent problème.
    Pour information, j’avais également fait l’acquisition du 85mm de Samyang pour faire du portrait. La qualité de l’optique était bleufante, mais pour le coup, sans AF je l’ai trouvé quasiment inutilisable aux grandes ouvertures et l’ai renvoyé.

    • Bonjour, je suis possesseur de ce petit joujou sur mon D3 et j’en suis bien content également, pour le prix il fait bien le job et pour ceux qui n’ont pas le budget pour se payer un Objectif pro,c’est amplement suffisant. Seul regret pour être dynamique, c’est la mise au point manuel, mais pour du paysage c’est pas handicapant, il suffit de passer à l’hyperfocale et le tour est joué. Je rejoint l’article sur le fait que cet objectif oblige à revenir sur les bases de la photographie en manuel et ça fait du bien à la composition, de prendre le temps de s’appliquer.

  6. Objectifs sympa. Me donne un equivalent 22mm sur mon 50D. Mise au point possible qu’en Live View. Toutefois, entre f5.6 et f8, tout sera au point de 2,5m a l’infini.
    Très créatives les indications de distance sur la bague de MAP, c’est n’importe quoi. L’Infini est a 2m sur le miens! Et ca ne reagit differemment selon le sens de rotation!
    Ma bague de MAP n’a plus aucun effet. Donc peu couteux mais fragile. Quand il fontionne, chouette, précis. piqué et peu couteux.
    Malgré son trépas prématuré, je rachète. Aprés tout, le Canon est 5 fois plus cher!
    Pour ajuster la bague de MAP, il y a ce petit guide
    http://www.youtube.com/watch?v=_ezYIJ7JuAY

  7. 400 euros peut être , mais ça va une journée après on n’en peut plus, il y beaucoup de déchets à cause de la mise au point, et même de l’exposition, avoir un D800 pour l’utiliser comme avec une optique AIS on s’en fatigue très vite, je l’ai renvoyé à temps au site qui me l’avait vendu.

  8. Bonjour,
    Il existe apparement, pour cet objectif, une version avec liseré rouge, et une autre avec liseré couleur or, connaissez vous la difference?. Merci d’avance.
    Cordialement.

  9. Je ne connaissais pas !
    Mais voila ce que j’ai trouvé :
    http://www.purnimadigital.com/Samyang-14mm-T3-1-ED-AS-IF-UMC-VDSLR-NIKON.html?utm_source=GoogleShopping&utm_medium=comparateur&utm_content=08I80-00053-00&utm_campaign=Samyang-14mm-T3-1-ED-AS-IF-UMC-VDSLR-NIKON&orig=516b33bdea974&prd=08I80-00053-00&gclid=CKyKpoDhjLsCFZGWtAodSy0AAQ
    Spécialement dédiée à une utilisation vidéo sur un re_x0014_ex, l’optique
    Samyang 14mm T3.1 ED AS IF UMC est équipée d’un diaphragme
    _x0014_fluide continu. Deux couronnes dentées sur les bagues de mise au
    point et la bague de diaphragme permettent un contrôle très
    précis du focus et de la profondeur de champ via un follow-focus.
    Pour faciliter la lecture des valeurs d’ouverture et de distance, ces
    dernières sont inscrites en position parallèle à l’axe optique. L’optique
    Samyang 14mm T3.1 ED AS IF UMC couvre un formidable angle de
    champ de 114° sur un capteur plein format.

  10. « cela permet d’être encore plus près du sujet. C’est un avantage important en reportage qui
    permet de gagner en discrétion »

    Pas tellement compris en quoi le fait d’être plus près permet de gagner en discrétion…

  11. Voilà … j’ai succombé. Plafond de laConstruction magnifique, prix époustouflant (racheté d’occasion à un type « full-auto » qui ne savait pas s’en servir … 250 euros), optique à liseré rouge. Je me demande ce qu’aurait pu m’offrir de plus le Canon 14mm à 2000 euros !

  12. J’ai succombé … acheté hier (250euros) à un photographe « fullauto » qui avait sans doute des difficultés pour s’en servir … Construction parfaite, finition parfaite, résultat parfait. Magnifique liseré rouge.  Qu’aurait pu m’offrir de plus le Canon 14mm à 2000 euros ? Optique à recommander sans réserve !  Photo : plafond de la cathédrale de Namur, Canon 5DMKIII.

    • C’est une superbe affaire… J’en possède un !

      Reste que à chaque fois que Canon me prête le EF 14 mm f/2.8 L USM II, je vois la différence en terme de facilité d’utilisation (l’AF reste tellement plus rapide), la version Canon est également moins encombrantre, plus agréable…

      Mais encore un peu trop coûteuse… pour un objectif qui ne sert pas tous les jours.

  13. Effectivement, l’AF est incontestablement un plus … j’ai en effet un réel souci pour réaliser avec précision une mise au point à 53cm par exemple … le liveview x10 n’apporte rien et j’envisage l’achat d’une loupe 3x qui viendrait se greffer sur l’écran lcd. Mais à ce prix, difficile de râler, surtout que la qualité est bien au rendez-vous. Bien à vous et merci Vibert pour la rapidité de vos réponses !

  14. Pingback: Trouver un profile d'objectif grâce au Lens Profile Dowloader - Photoetmac.com

  15. Pingback: Mes coups de coeur matos : objectifs - Photoetmac.com

  16. Pingback: Lightroom 6.4 nouveaux profiles objectifs Samyang etc - Photoetmac.com

  17. Pingback: Annonce Samyang 20 mm F1.8 ED AS UMC - photoetmac.com

  18. Une question peut être idiote mais pourquoi y a t il, pour ce même objectif deux couleurs de bague possible ? Cela dépend il de la monture utilisé ?

Leave A Reply


Notifiez-moi des commentaires à venir via émail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.