web analytics

Salon de la photo : fini le kitchissime ringard !

39
BILLET PREC.
BILLET SUIV.

Je n’étais pas le seul à me moquer des affiches du Salon de la photo, qui devenaient plus ringardes et kitchissimes chaque année (relire notre coup de gueule affiche du salon de la photo 2014 kitsh & bling-bling).

Bon, ce n’est pas que la nouvelle affiche 2015 soit renversante de créativité hein ! Restons raisonnables et pas trop de folies… Elle est juste un peu plus banale que d’habitude (chemise à carreaux, légère désaturation et juste ce qu’il faut de flou, pour faire « hipster » et suivre la tendance).

Vous découvrirez sur le site de son auteur Theo Gosselin, la définition même de ce qu’on pourrait appeler le style photographique « hypster » ! Personnellement j’aime bien… même si c’est très (trop ?) typé… Donc réductible à son époque, donc démodable, donc l’inverse d’intemporel.

SDLP 2015 V6.indd

Dommage que cette image soit beaucoup plus « proprette » que les autres images de Gosselin, dont certaines sont assez intéressantes, grunges et créatives, dénuées de tout tabou… Celle-ci devrait vous rappeler cette série de photo ou cette vidéo, ou l’on suivait une fille qui nous entrainait par la main, à travers divers paysages et lieux touristiques autour du monde.

Au moins cette fille à l’air gentille, fraîche, pas trop maquillée, un peu la fille « next door », on lui donnerait bien un petit cours sur Lightroom (les filles sont souvent nulles en Lightroom, désolé c’est vrai ;-) Elle a même l’air prête à faire « elle-même » des photos avec son propre appareil (ouf, c’est apparement un reflex).

Dingue : une fille qui serait derrière l’appareil et non devant : c’est une première au Salon de la photo ! Donc pas mécontent de voire s’arrêter cette série noire, de « pouf » surmaquillées et réduites au rôle de potiches photographiques, comme sur les précédentes affiches. Le style « boudoir libidineux » est ce que je déteste le plus en photo ! Ce que j’aime moi, c’est lorsque les filles « font » des photos…

BILLET PREC.
BILLET SUIV.

39 commentaires

  1. Ouais,ouais, c’est bien un reflex vu la taille du machin. Moi j’ai l’impression que c’est tellement lourd qu’ elle va basculer dans le vide… Faut-il également y voir une affiche visionnaire symbolisant la fin de règne des reflex? Genre sous-titrée « et paf! Le reflex »? En gardant le sourire bien sûr car on a rien vu venir malgré les mises en garde répétées…

    • N’importe quoi !

      Pour l’instant on n’a rien inventé de mieux qu’un reflex pour réussir à coup sur des photos… Et c’est un gars qui en réussi quelques unes, qui te l’assure (et qui a même réussi à en vivre jusqu’à présent).

      Ce qui ne veut pas dire que je n’utilise pas autre chose de temps en temps. Mais si j’ai une obligation de résultat : je n’ai pas le choix, c’est un reflex.

      Le gars qui part en week end ou en vacances, il peut même faire des photos avec un iPhone par contre (ce que je fais aussi le week end).

  2. Je pense que la référence que tu cherche n’est pas une vidéo youtube  mais un compte instagram qui à fait le buzz en 2130 : celui de Murad Osmann
    : https://instagram.com/muradosmann/
    Je me demande si ce gars à touché des royalties, tellement ses photos ont été plagiées par la suite. Par exemple j’avais été étonné il y a quelques mois en arrivant à l’aéroport de Tblissi en Géorgie de voir qu’ils avaient utilisé le même style de pause (bref totalement plagié, à moins que ça ne soit une photo de lui) pour une affiche touristique, je me suis dis « wow ce gars est devenue super célébre avec un simple compte instagram ! » Et la rebellote et c’est carrément du plagiat :D

  3. Bien avant 2130, sauf si innovation technologique et ergonomique correspondent pour vous a porter plus d’1 kg à bout de bras pour faire une simple … En fait en lisant ce post de JF, j’ai trouvé le mot qui définit pour moi de plus en plus les reflex: ringard! J’ essaye d’imaginer ce que l’ on pensera de ces appareils dans 20-30 ans. Pas grand chose à part peut-être le symbole d’une transition assez malheureuse entre l’ argentique et le numérique. Les appareils des années 70-80 resteront élégants avec une superbe visée optique qui donnent envie de faire des photos car toujours avec vous. Les reflex seront vus comme de gros blocs plastiques encombrants, sans charme avec des viseurs optiques inférieurs à leurs prédécesseurs. Comme le dit bien JF « reductible a son époque donc demodable ».

  4. @ HAYDUKE

    C’est reparti…  les reflex sont trop gros et trop lourds…

    Sachez que beaucoup apprécient ces fossiles avant l’age car couplés à de grosses optiques lumineuses, ils sont particulièrement confortables en main et bien équilibrés. De plus je vous assure que mes grandes mains (je mesure 2m04) sont bien plus à leur aise sur mon D800 gripé (1,4 kg sans optique… et je n’ose vous dire que je suis souvent avec un 400 F/2,8 qui rajoute 4,6kg à l’ensemble) que sur tous les COI que j’ai pu tester. Et pourtant j’ai un X-E2 dont je suis très satisfait, pour des raisons totalement différentes.

    Pitié, arrêtez de nous rebattre les oreilles avec ces jugements à l’emporte-pièce. Acceptez que tout le monde ne trouve pas son plaisir dans l’acte photographique pour les mêmes raisons. Par exemple, malgré tous les progrès réalisés sur les EVF, je peux vous assurer que leur dynamique est trèèèès courte pour les paysages très contrastés. Là où un OVF de FF vous donnera toujours une image fidèle et précise de la réalité.

     

    • Je ne comprends pas bien votre remarque sur la dynamique… Vous pouvez argumentez un peu? C’est le capteur qui va fixer la dynamique réelle de votre photo avec une valeur haute et une valeur basse. L’EVF va vous permettre très facilement de connaitre ces valeurs, ce qui n’est pas le cas de l’OVF (empirique). Votre vision (celle de l’oeil) est très éloignée de la réalité numérique du capteur de l’APN, l’EVF vous aide de ce point de vue (pas l’OVF) et  c’est impossible de rater l’exposition d’une photo avec un EVF.

      • Concernant cette dynamique décidément trop courte des EVF.

        Quand vous visez un sujet très contrasté, vous devez choisir si vous préférez avoir des hautes lumières totalement cramées pour distinguer correctement les ombres ou, au contraire, avoir des noirs horriblement bouchés.

        Ce problème, on ne peut le rencontrer avec un viseur optique puisque la seule limitation en terme de dynamique est celle de votre propre oeil.

        Alors, pour cette caractéristique, un OVF est supérieur au meilleur EVF actuellement disponible. Cela dit, je ne doute pas un seul instant qu’à terme le principe même du reflex soit abandonné au profit de celui des COI et que donc l’EVF s’impose. Mais ce dernier a encore bien du chemin à faire sur ce point (et sur celui de la fréquence de rafraichissement)

        Cela dit les EVF présentent de nombreux avantages (dégagement oculaire, biens moins étriqués que les horribles viseurs optiques des APS d’entrée de gamme, …) mais aussi des lacunes actuellement difficilement acceptables pour des possesseurs de réflex FF.

        D’ailleurs, vous disiez que les viseurs optiques actuels étaient moins bons que leurs ancêtres argentiques. Pour avoir utilisé longtemps des Nikon F5 et F6, je n’ai pas du tout l’impression d’avoir perdu au change.

        • merci ! Je me sens moins seul à combattre les idées reçues ;-)

          Cette mode des viseur électronique est juste la tentative (quais) désespérée de Fuji, Olympus, Panasonic et Samsung de se faire une petite place sur le marché (lucratif) des APN experts haut de gamme (entre 700 et 1500 €), sur lequel Canon et Nikon ont reigné en maitre ces 20 dernières années (et y ont fait fortune seuls)…

          Sauf, que on ne renverse pas la table du premier coup… Ces reflex d’entrée de gamme sont encore beaucoup plus intéressant (rapport qualité prix que les Fuji, et Olympus). Ils offrent plus de réactivité pour moins cher et surtout un agréable viseur optique…

          Même un peu étroit comme celui de l’EOS 100D, un viseur optique reste largement préférable à n’importe quel EVF (beaucoup plus cher comme celui du Fuji XT-1, parole de photographe voyageur), surtout lorsqu’il fait beau ! Et devinez quoi ? C’est justement lorsqu’il fait beau et qu’il y a du contraste, que l’on aime sortir son appareil et que l’EVF est catastrophique (c’est du vécu ;-)

          La bonne chose, c’est que l’arrivée de ces concurrents nouveaux, a obligé Canon à baisser le prix de son entrée de gamme à 500 € ou 600 € : et ce qu’on a pour ce prix là est fantastique !

          Mais on est pas obligé de se faire avoir en payant trop cher des produits « sois-disant » révolutionnaires (Olympus et Fuji)… Car ils ne le sont pas vraiment !

      • Justement le photographe a besoin de percevoir les nuances très fines de la lumière (par exemple des grains de pleine qui flottent dans l’air à contre jour)… Le soirs très sombres (l’oil peut y décerner des nuances, car il s’adapte en permanence, tout comme les nuances dans le stress hautes lumières. Si l’on a tout cela en même temps dans la zone cadrée seul l’oeil peut analyser l’ensemble à travers un viseur optique.

        Mais le viseur électronique est totalement incapable de retranscrire ces contrastes très fin, sans parler du contraste énorme : les noirs très noirs et les très hautes lumières (que l’oeil voit), le capteur électronique ne peut retranscrire, il est incapable d’afficher (car ses noirs sont des gris foncés et sa luminosité maximale ridicule : sa plage de sortie est trop faible pour tout afficher).

  5. Aucun jugement a l’ emporte pièce juste une réflexion sur l’ evolution de l’ outil photographique. Les reflex d’aujourd’hui ressemblent plus aux premiers téléphones portables version talkie walkie qu’ à un iPhone 6 que cela soit au niveau de l’ esthétisme et de la qualité des matériaux utilisés. Je ne parle même pas de l’encombrement. Des innovations majeures en quelques années ont permis de révolutionner le téléphone avec l’arrivée de nouveaux fabricants sur le marché. Celui des appareils photos est beaucoup moins ouvert à la rupture technologique car noyauté par les acteurs en place qui souhaitent le statut quo. C’est la génération des fiches techniques survitaminées/puériles? qui élève au rang de roi un nouvel appareil avant de le décréter « has been » et complètement a la ramasse deux ans après… Mais on en rigolera bien dans quelques années. Quand à dire qu’il s’agit des meilleurs appareils photos de tout les temps, je veux bien mais essayez de répondre à cette question (honnêtement): parmi votre top 3 ou top 5 des plus grandes photos jamais réalisées combien ont été réalisées avec un reflex numérique? Moi c’est à la douzième photo… Soit on a une generation de mauvais photographes (peu crédible) soit on s’est détourné de l’essentiel: on veut un appareil pour le « coup sûr », ca correspond surement à notre époque et à une vision différente de la photo. Pour finir, dire que l’ interprétation d’ une image est « n’ importe quoi  » car elle nous vous plait pas n’ est pas le signe d’une grande ouverture d’ esprit: franchement ce qui saute aux yeux c’est que la fille nous emmène vers le précipice…le reste c’est un clin d’œil. La deuxième chose qui m’ est venue a l’ esprit c’est: où est son sac à main? Le coup du reflex dans la main genre je suis cool n’ est donc pas très crédible. Je me suis ensuite dis qu’ elle l’ avait posé au pied du photographe avec son matos photo de 10kg avec double zoom, macro et trois focales fixes, un caillou a décentrement, un trépied… Un boitier de secours, un compact et plusieurs jeux de batterie. Juste au cas où pour être sur de ne pas rater la photo (sans se rendre compte qu’elle en a déjà ratée plusieurs milliers depuis le matin). Ringard quoi!

    • Allons, allons ! On ne peut pas comparer la fabrication d’un téléphone… à celle d’un appareil photo (ou la taille des lentilles et dispositifs optiques, n’est pas réductible sans réduire la surface sensible).

      Peut-être certains progrès dans l’optique, permettront-ils de réduire encore la taille et le poids des lentilles (comme par hasard c’est un fabricant de reflex, Nikon qui l’a fait récemment pour son 300 mm f/4)…

      On a jamais dit que le reflex est obligatoirement l’avenir des appareils photos. Mais au jour d’aujourd’hui, en avril 2015, si j’ai vraiment envie de réaliser certaines images, je ne vois pas comment échapper au reflex…

      Pour d’autres images j’ai mon Panasonic GM1 et deux objectifs, c’est vrai tellement plus légers (mais dans ce cas, j’ai quand même un gros problème de visée)…

      J’ai aussi mon minuscule Canon EOS 100D (400 € TTC) et son minuscule EF-S 24 mm f/2.8 STM (190 € TTC). Dans ton raisonnement tu oublie complètement l’aspect économique des choses ! Il est à mon avis complètement fou de dépenser plus que 600 ou 700 € pour profiter d’un équivalent 35 mm sur capteur APS-C tout en disposant d’un viseur…

      C’est pour cela que le reflex d’entrée de gamme (type EOS 100D), à encore de beaux jours devant lui. Tout simplement car pour le même prix, la technologie des hybrides, ne propose pas aussi bien, notamment pour la visée, la réactivité et la qualité d’image…

      • Perso, il m’arrive de prendre des photos avec mon iphone et ça me va. Mais pour une session, impossible d’échapper au reflex et son viseur optique. Il y a quand une différence entre prendre une ou deux photos et faire de la photo. Le matériel pro évoluera certainement, mais pour l’instant très majoritairement ils sont encore au reflex et certainement pour 2 raisons principales par rapport aux alternatives : les optiques et la visée.

  6. Effectivement, ça change des précédentes, on respire un peu; et vu les « hypstergrams » sur le site de Gosselin , encore plus, on a échappé au pire.

     

     

     

    • Il y a pas mal de « semi clochards de luxe », qui aiment se promener à poil !

      C’est rigolo… Et des super nanas aussi, tellement canon, qu’on se demande un peu ce qu’elles font avec ces barbus un peu crados, ahah ;-)

      Le charme du grunge ?

      • C’est bien ce qui me semblait, JF, tu perds ton objectivité de photographe devant les « Hypstergrams », au point de -presque- trouver du charme au HDR à cause des nanas ;o)

        Leica est à la traine, encore, toujours pas de modèle avec habillage « chemise à carreau » et house en feutre de poil de barbe.

  7. Tout à fait d’accord avec toi sur l’aspect financier qui est central dans l’achat d’un APN (et dont je n’ai pas parlé) et je te félicite également pour ta vision « démocratique » de la photo accessible à tous. Je ne remets pas en cause l’utilisation actuelle des DSLR,  juste la façon dont ils seront perçus dans quelques décennies. Ils n’auront même pas le côté  cool type « vintage »  comme les pattes d’éph. On les regardera comme des curiosités et on se moquera des bazookas qu’on fixait sur ces boitiers et des débats de geeks qui les entouraient. C’est même toi qui le dit: « réductible à son époque ».

    Par contre on peut tout à fait faire le parallèle entre appareil photo et téléphone, je peux prendre d’autres exemples du domaine des hautes technologies si tu veux, y’en a plein (aéronautique, spatial, biotechnologies…). La dernière révolution dans l’outil photographique date de plus de 20 ans: le passage de l’argentique au numérique. Depuis, c’est une série d’évolutions seulement. 20 ans c’est très (trop) long pour une industrie de pointe. Aucun doute que prismes et miroirs vont disparaitre dans un avenir assez proche (5, 10 ans?), faut vous y préparer psychologiquement. L’autre révolution (ce qu’on appelle rupture technologique) est lié au développement inévitable d’optiques légères et compactes (quand? est la seule question qui se pose) car un boitier de taille raisonnable n’a pas de sens si les optiques restent aussi imposantes. Remarque, on peut toujours lester ou ajouter une grosse « boîte » plastique bien moche pour habiller ce boitier pour les nostalgiques (ou les adeptes du châtiment corporel).

    • Mon gars, on fait comment aujourd’hui, là, maintenant ? Rien à foutre du matériel que j’aurai dans 10 ou 20 ans. Et j’ai pas besoin de préparation psychologique, j’ai juste besoin de matos performant en toutes occasions en 2015. Et là, le choix est vite fait !

    • Bof, pas vraiment d’accord ! Lorsque tu compare un reflex d’entrée de gamme à 1500 € d’il y a 10 ans, avec l’EOS 700D en kit à 500 € d’aujourd’hui, on peut dire que le prix a été divisé par 3 et la qualité d’image multipliée par 2 (à la louche)…

      Pour moi, c’est quasi révolutionnaire… même si ça a été progressif !

  8. M. Pascal Derangère, vous n’avez pas fini de commenter les articles des petits copains pour insérer, à chaque fois, des liens vers votre site ?

    Et peut-être pourriez-vous songer à signer vos commentaires (ou devrait-on dire, publicités déguisées) avec votre nom, Pascal par exemple, au lieu de signer à chaque fois avec votre marque.

  9. Quoi qu’il en soit, cette nouvelle affiche, même si elle ne casse pas trois pattes à un canard a néanmoins deux avantages fondamentaux :

    – son côté « nature » et décontracté,

    – le fait que ce soit une fille, et ça, c’est très important parce qu’il y a énormément de femmes qui se sont mises à la photo, j’en connais personnellement beaucoup et certaines collaborent à mes projets. Elles ont souvent une approche de la photographie pleine de fraîcheur et de spontanéité et, surtout, elles sont à mille lieues des préoccupations de geeks ou de gearheads qu’on trouve chez 95 % des photographes masculins.

    Cela dit, de ma propre expérience, je trouve les filles bien plus douées et efficaces avec Lightroom que bien des mecs.

    @+

    Gilles.

  10. « On lui donnerais bien des cours de Lightroom »…. C’est d’un sexisme.

    Et sinon Hipster ça s’écrit avec un I pas un Y.

Leave A Reply




⬆︎ GO TO TOP ⬆︎