web analytics

Contre performance des capteurs des Leica M ?

65
BILLET PREC.
BILLET SUIV.

Tout ça pour ça ? Serait-on tenté de se s’interroger, en parcourrant les résultats de DxO Mark’s pour les capteurs des récents Leica M9, M9-P et M-E typ 220 ? (vous n’y comprenez rien dans la gamme Leica, moi non plus c’est fait exprès je crois)…

 » In fact, with a DxOMark Overall Score of 68, or 69 for the Leica M9, M9-P and ME Type 220, these cameras offer the worst image quality DxOMark have tested on a full frame sensor, with the exception of the 10-year-old Canon EOS 1Ds. « 

Les pires performances pour un capteur Full frame depuis 10 ans ? Rien que ça ? Ah, ah, alors bravo Leica ;-) Voilà qui vient conforter l’avis que je partage ici depuis pas mal d’années sur Leica (et qui vexe malheureusement les rares utilisateurs de la marque, j’en suis désolé : ce n’est rien de personnel les amis)… Ne partez pas, je vous respecte dans vos choix ! Mais que dire de ça :

0000_screen_ 2013-03-09 à 01.21.05

Qu’on ne vienne pas ensuite me raconter, qu’à ce prix là, un Leica M serait la bonne solution (silencieuse et compacte) pour des photos en basse sensibilité et toute discrétion… Même un modeste Olympus OM-D 5, semble s’en sortir mieux (tout en étant encore plus silencieux et compact). Et que dire des performances du Leica M, face au mode silencieux et aux performances nocturnes d’un EOS 6D (moins compact certes… Mais pas beaucoup plus encombrant avec son pancake 40 mm f/2.8).

 

Avec ces performances à ce prix là, Leica n’est-il plus qu’une sorte d’imposture marketing ? Réservé à quelques nostalgiques qui refusent de vendre leur collection d’objectifs ? Réservé aux nouveau riches Russes, Chinois, ou aux acheteurs Saoudiens et Qataris en mal de signes extérieurs de culture occidentale ? Comme on achète une Rolls Royce, symbole assez kitsch de luxe ostentatoire ?

0000_screen_ 2013-03-09 à 01.08.25

 

BILLET PREC.
BILLET SUIV.

65 commentaires

  1. Bon toujours les test DXO, mais c’est vrai que même l’OMD à un meilleur score que le M, d’ailleurs je viens de faire un tirage A3+ en noir et blanc issu de ce boitier, traité avec l’excellent plug Silver Efex et je suis bluffé du résultat, vraiment beau (et j’ai 20 ans de tirage N&B derrière moi ), je doute que le M fasse vraiment beaucoup mieux pour 7000 euros de plus…

  2. Bon toujours les tests DXO à prendre avec des pincettes, mais je viens de faire un tirage A3+ en N&B issu d’une image faite avec l’OMD, traité avec l’excellent plug Silver Efex, et je suis vraiment bluffé du résultat (je fais du tirage N&B depuis 20 ans), franchement je doute que ce M à 7000 euros plus chère fasse vraiment beaucoup mieux….

  3. Je ne te comprends pas… quel utilité de revenir sur des appareils qui ont 3/4 ans de conception et de les opposer à des Réflex Pro qui ont 1 an? J’ai un D4, avec sa triplette de Zooms en 2.8, mais j’ai aussi un très bon Leica MMonochrom… ouiiiii je sais l’hérésie selon TOI. Moi ce que je vois c’est qu’à 160 iso, il est aussi bon que le 1Dx. ;o)
    Pour avoir eu le M9P avant le Monochrom, pour tester si la visée Télémètrique me branchait, En effet au delà de 320 iso c’est de la bouse… je ne comprends pas comment on peut être heureux d’utiliser des optiques (il faut l’avouer) superbe, pour obtenir une bouillie comme ça. on est esthète ou on ne l’est pas… mais quand on claque 4000€ pour une optique fabuleuse c’est pour avoir une image parfaite… et ce genre d’images, je les avais à 160 iso… allez 320… pas au-delà….
    Si je n’avais pas testé ensuite le MM, j’aurai tout vendu… dégouté… Aujourd’hui, quoi que tu en penses, le MM me délivre de superbes images, que je n’arrive pas à obtenir avec mon D4… et vice et versa… Je ne vendrai pas mon D4 pour le nouveau M, mais je ne vendrai pas mon MM pour un D800e par exemple (je l’ai eu et d’ailleurs revendu pour financer l’achat du MM…)
    Pourquoi je dis tout ça, Simplement pour te dire que justement, je ne suis pas fermé, j’aime la technologie, la photographie, et j’ai la chance de pouvoir « jouer » et de m’offrir du matos. Le X100(même analyse que la tienne) le X10 superbe, j’attends le X20, le XPro1… pas assez abouti, le Xpro2 sera le bon je pense… je te rejoins dans beaucoup de choses, mais là… je trouve qu’il y a une sorte d’acharnement qui fait perdre en crédibilité…
    Ne serait-il pas plus judicieux d’attendre le test du nouveau capteur du nouveau M? on verra ce que ça donnera. Mais opposer 2 philosophies de boitier, 2 façons de faire de la photo en criant le plus fort je ne sais pas où cela nous mène…
    Si je demande qui est le plus fort? le burin ou la marteau pic… quel est le con qui utilise un burin et un marteau alors que le marteau pic est bien meilleur…. c’est stupide non???Qu’en penses-tu?

  4. Moi je certain que non !
    Surtout pas à 1600 ISO… Et quoi de mieux que 1600 ISO pour « saisir l’instant décisif » cehr à Cartier Bresson !
    S’il revenait, je suis sûr qu’il choisirait un Canon S100, un Olympus OM5-D, ou n’importe quoi…
    Mais pas un Leica M !
    M’ enfin ?

  5. Moi, tu vois, de tout ce que j’ai eu récemment entre les mains (durant 1 bon mois chacun pour les tester à fond) : Nikon D800, D800E, D600, Canon EOS 5D MKIII et EOS 6D…
    celui qui m’a la plus séduit : c’est l’EOS 6D ! Un peu comme un EOS 5D en plus léger…
    Si il y avait ce capteur de l’EOS 6D dans un M (au même prix), avec la richesse des optiques Canon (un 70-200, un 14 mm, un 24 mm f/2.8 stabilisé à 850 €), je prendrais un M…
    Mais on a pas ça…
    Pour moi, les Leica M, ça tient de la superstition ! Impossible d’expliquer à un croyant, que dieu n’existe pas (faut surtout pas essayer d’ailleurs, c’est dangereux)… ET pourtant tous les athées, en ont la ferme conviction qu’il n’existe pas !
    Croire dans la magie du M, ça ne s’explique pas… C’est pareil !
    Je ne comprend pas, ça me dépasse, c’est une superstition qui n’est pas basée sur des faits.
    Mais je respecte ;-)

  6. Tu sais une Photo imprimée c’est pas de la superstition, c’est un fait, les photos imprimées sur du bon papier que ce soit de mon D4 et de mon Leica toutes sont (pour moi) très bonnes.. mais en noir et blanc, tu as beau dire, moi , je sais comparer le MM a un rendu particulier c’est comme ça et même passée à Silver Efex les Raw du D4 ne sont pas aussi bon en N&B que le Leica. Et tu sais les seuls avis objectifs? Ma femme, mes enfants, les amis, les collègues qui en ont que faire du dernier D4, Canon ou Leica, ce qu’il regardent c’est la photo… Et quand eux me disent que telle ou telle est plus sympa, que le rendu est bien… ça c’est un fait objectif… et non une croyance… mais bon croire qu’on sait, avoir des certitude toute pesée, emballée…c’est aussi une croyance … Si tu sais essaie de te faire prerter un MM, avec un 50, un 35… et essaie, ok, il ne sera pas exempt de défaut… mais prends le temps… et je pense que tu pourra revenir avec tes certitudes ébranlées voir au sol…
    Bonne nuit.

  7. Il n’y à plus qu’a attendre que La marque Zorki nous refasse le coup de la copie qui n’est pas tout à fait etc….
    Comme dans le temps et ils auront enlevé ce qui sers à rien en photo(la vidéo par exemple) gardée la monture Leïca, et revue totalement le processeur qui traite les infos du capteurs, le tout pour un prix raisonnable
    Bref comme dans le temps faisaient les japonais et les soviétiques mais…existe t’il encore une industrie photo en Russie ?

  8. Mouais bon DxoMark règne en maitre chez les geeks. Perso pour moi c’est juste un indicateur quand je cherche un boitier. De tt facon je suis coincé avec ma marque vu mon parc optique, c’est pas pcq dxo dit que Nikon est meilleur que je vais quitter Canon surtout si ca se joue à 3-4 points etc…
    Leica n’est plus qu’un concept marketing. Comme tu le dis Jeff un M avec un capteur de 6D j’achète ! (Bon peut être pas au prix leica hein faut pas déconner) Ce qui est dommage dans cette histoire, c’est que leica avait fait le choix de trouver un fournisseur de capteur européen apres le mort de kodak, pour garantir un Leica 100% européen. STmicro (le fournisseur était déjà fabriquant de capteur de téléphone portable, mais n’avait aucune expérience dans le domaine de la « Photographie ». Pas étonnant qu’il soit largué sur leur 1er capteur pour reflex.

  9. j’ai jamais bien compris non plus pourquoi les gens continues à acheter du Leica mais bon …, [troll On] au niveau de la dynamique capteur, il est aussi mauvais que le Canon (11,7 Evs) quand le D800 plafonne à 14.3 Evs …. [troll Off]

  10. Et si le regard, le rendu à l’impression sur du papier de qualité, le regard du quidam, celui qui se fout de l’appareil utilisé mais qui sais faire la différence entre 2 images… Et bien ceux là apprécient régulièrement les photos faites au monochrom plutot qu’une conversion du d4… mais ça, si on en n’a pas, on ne peux pas comparer, on ne peut donc pas en parler.

  11. Disons, que par nature le Noir et blanc doit être développé…
    Tirer un noir et blanc brut de capteur n’a pas de sens, c’est mon avis.
    Alors du moment que l’on s’éloigne pas mal du brut de capteur, utiliser un capteur aussi cher (et peu performant), me semble fou…
    Car un meilleur capteur laissera plus de latitude créative (corrections importantes en Noir et blanc sont courantes)…
    Mais bon, je ne cherche pas non p)lus à forcément gâcher le plaisir des Leicaïstes.
    Juste je ne comprend pas…
    J’avais testé le M8 (et utilisé des M argentiques, je possède un vieux FED copie de Leica 3), mais oui, je veux bien l’essayer ce M Monochrome… que je testerais en même temps qu’un EOS 6D et un Sony RX100 !
    Ce couple EOS 6D + RX100 trouve selon moi réponse à toutes les situations de prise de vue… ou presque !

  12. Ben comparer des serviettes avec de vieux torchons je ne vois pas le rapport ?
    J’utilise du matériel Reflex aussi bien que du Leica mais pas pour la même chose.
    Les mesures et celles de DXO c’est très bien mais il faut regarder aussi le fichier final.
    J-F tu t’es fait agresser tout petit par un Leica, tu as une rancune enfouie au fond de toi ? Je ne sais pas, il faut consulter, car revenir sans raison sur un débat qui ne sert à rien et qui plus est comparer des boitiers pro récents avec une fabrication de niche et ancienne :(
    Quitte à comparer l’incomparable autant prendre un MM ou un M :)
    Je ne trouve pas idiot pour quelqu’un déjà équipé d’un argentique Leica avec quelques optiques de se tourner vers un Leica numérique surtout si son intérêt est la visée télémétrique et la compacité. Ce n’est pas la même démarche que si l’on produit un travail rémunéré et pour quelqu’un dont le travail en partie est basée sur des tests je trouve ton opinion très obtus et non ouverte aux différentes pratiques de la photographie. La diversité existe et tant mieux chacun y trouve son bonheur.
    Les fichiers produits par un Sony RX1 sont excellents, un peu inférieur à ce que produit un Nikon D600, les fichiers du M sont excellents aussi, de même niveau voir « différents » et un peu mieux de base et transformé en N&B difficile de trouver lequel est fait avec le M ou un MM, reste le tarif comparé aux productions japonaises :(
    Ce qui m’impressionne de la part de Leica dans cette affaire c’est d’avoir le même rendu avec des capteurs totalement différents.

  13. Pour répondre à François à propos du regard du Quidam, c’est un constat qui reste fragile : il faudrait le tester sur beaucoup d’images…
    Peut-être est-ce le cas ? Mais cela s’explique par de nombreuses autres raisons… Peut-être par exemple : pour faire un certaine type de photos, tu pense à prendre ton Leica, au détriment d’un autre matériel ;-)
    Ce qui expliquerait que les gens préfèrent tes photos au Leica (faute de disposer des ce genre de photo faites autrement)…
    C’est une hypothèse, n’est-ce pas. Pour expliquer que ce genre d’argument me semble fragile.
    Difficile de comparer ce que préfèrent les gens, sans un protocole rigoureux…

  14. Ben si, ça sert à quelque chose…
    ça sert à discuter d’un sujet intéressant… et mystérieux !
    Il faut reconnaitre qu’il y a une bonne part d’irrationnel là-dedans ;-)
    Et ça m’intrigue

  15. Ben je me demande vraiment comment on peux reconnaitre un RAW de tel ou tel appareil une fois passé à la moulinette Lightroom et au Silver Efex qui permettent quand même des résultats très éloigné du brut de capteur.
    Mais bon oui, sans doute à voir sur un tirage en vrai…
    En tout cas je n’ai pas une fois été bluffé par les exemples de photos prise avec le M (de Leica hein pas l’EOS ;) ) que j’ai vue sur le web, contrairement par exemple à celles prises avec le dernier Sigma DP (dont je ne suis absolument pas fan), là c’était assez incroyable, et comme on peux développer les RAW directement en N&B avec une ou deux des couches du foveon…

  16. Là on va être d’accord! mais si je prends mon MM, c’est justement que j’estime que c’est le bon appareil pour la bonne situation… À la montagne, dans la neige par -15 c’est mon D4 avec des optiques pro,
    En rue, en petite réunion, festivité saisir discrètement.. Le leica est idéal…
    Alors oui on peut prendre le problème de deux façons tester deux photos en meme temps, avec les même règlages… mais c’est oublier le facteur humain. Le plus important en photographie. comment le sujet va-t-il se comporter face au photographe! (homme et appareil) mon D4 avec son 24-70 ou leica avec un petit 35 ou 50.. La je pense que ca dépasse tous les tests DXO ou autre… le facteur humain est imprevisible. on doit travailler sur du contact, de la confiance, de la discretion.. Photogr aphier en asie au reflex ce ne m’a pas posé problème (en son temps au d300 ou plus récement au d3s) Mais en europe, dans nos rues…. le Leica passe bcp mieux. Dans Londres ou dans des festivité le réflex passe encore bien… Pour le reste je suis bcp plus prudent… et reste convaincu que tu ne ramènera pas les même images au d4 ou au leica ou autre compact…
    et le fuji x-pro 1 et son af erratique m’a déçu mais une certitude la qualité d’image est là. j’ai gardé des accessoires fuji(flash, bagues adaptatrice leica, et une optique) parceque je suis sur que la v2 de fuji vaudra la peine…

  17. ce qui est assez drôle c’est que le Nouveau M est en train de sortir et la grande angoisse des leicaistes c’est: est ce que le capteur du M va sortir des images de la même qualité que le M9. Est ce que l’on ne va pas avoir les meme images qu’un Nikon ou un canon? Est ce qu’un capteur CMOS va être aussi bon au niveau rendu que le CCD du M9.
    Alors c’est sur que les tests DXO, c »est pas vraiment le problème des gens qui ont un M9. En fait le leicaiste de base ne veut surtout pas le rendu des CMOS Nikon ou canon. Personnellement j’ai vendu tout mes Nikon pour un M9 et j’ai fait avec les meilleurs photos que je n’avais jamais fait de ma vie…

  18. C’est clair que le Leica pour la photo de rue est un appareil plus conviviale qu’un gros reflex, mais doit on forcément dépenser 8000 euros (sans optiques) pour avoir un appareil discret ?
    La polémique est surtout sur les prix délirants des Leica qui, désolé, ne se justifies plus à une époque ou la plupart des appareils pro ou semi pro, voir amateurs de chez Nikon Canon etc etc partagent les même capteurs et ou l’on peux désormais avoir d’aussi bonnes images avec des appareils très abordables, si, si…
    Le seule argument valable pourrait être la mise au point et visée télémétrique, et les optiques.
    Enfin si les gens ont les moyens de se faire plaisir avec de tels appareils, et de justifier de payer de telles sommes, tant mieux pour eux, pour ma part je ne dirais pas non à un Leica si on me l’offrait ;)

  19. Enfin, convivial, ça c’est vite dit !
    Je ne sais si par convivial, tu pense à l’accès facile pour les débutants… Mais par ses archaïsmes ergonomiques et ses retards au niveau de l’équipement, les Leica M me semblent justement moins conviviaux, qu’on bon vieux EOS 650D, pour les débutants.
    Quand aux experts… les Leica ne font plus le poids face aux Fuji par exemple (pas très conviviaux mais plus efficaces)..

  20. En terme de convivial, je voulais dire par la boitier moins encombrant qu’un D4 (dans le cas de François) , le terme n’était pas très approprié effectivement.
    C’est clair que rien qu’avec l’écran LCD d’un autre âge, c’est moins cool qu’un 650D, voir même qu’un compact expert, vraiment incroyable que Leica fasse l’impasse la dessus, ça ne doit pas couter beaucoup plus chère à la fabrication surtout et toujours à 8000 euros le boitier.
    Quand aux Fuji, bah rien à redire, de très bons appareils et accessibles…

  21. Il faut être précis et connaitre le sujet, il n’y a pas de boîtier Leica coûtant 8000€, comme vous parlez d’un écran et d’un capteur dépassé au catalogue actuel cela correspond au ME qui est vendu 4800€. Les M9 et M9P ne sont plus produits et le dernier né qui est le M est à 6200€ qui est tout à fait dans les standard actuels avec bon écran et un capteur aussi performant qu’un CANIKON, reste les tarifs, maintenant si on ne veut pas de réflex et que l’est adepte du télémètre en 24×36 on prend quoi ?
    Bah actuellement Leica est seul et personne n’a réussi à produire un FF à objectif interchangeable, Sony avec son RX1 est sur la bonne voie mais on n’y est pas encore…
    Les photographes utilisant des Leica laisseront tomber leurs boîtiers s’ils ont une alternative crédible laissant aux collectionneurs et autres bling bling assouvir leurs fantasmes.
    Techniquement ça ne doit pas être si facile de produire un boitier FF télémétrique avec des optiques compactes sinon ça serait déjà sur le marché.
    Cet après-midi je suis allé à une expo à la MEP, les pré commandes du livre du photographe en question est à 650€ , c’est peut-être pour financer ses Leica qu’il utilise, certainement un idiot qui aurait dû lire ce blog pour choisir autre chose :DD

  22. J-F je ne comprends pas ton choix de l’EOS 6D alors qu’il est nettement moins bon sur tout les plans par rapport au simple NIKON D600 dixit justement DXO MARK ?
    J’arrive plus à suivre, un coup DXO c’est la bible un coup il ne faut pas en tenir compte car ton avis diffère complètement de leurs résultats.

  23. Merci pour cette contribution.
    Peut-être tout simplement, car la mise au point télémétrique ne présente-elle plus vraiment d’intérêt ?
    ET ceci explique cela ?

  24. Effectivement je ne connais pas trop le monde Leica car jamais eu les moyens, à part en avoir utilisé un en cours à l’école de photo il y a 20 ans ;) Oui c’est vrai qu’a 6200 euros ça change tout ;)

  25. C’est un marché de niche.
    C’est vrais que maintenant il n’y a plus d’échelle de profondeur de champ sur les objectifs, la mise au point manuelle des objectifs est très mauvaise et n’incite pas à s’en servir, seule la retouche du point est vraiment opérationnelle. Dommage que les fondamentaux n’existe plus et que l’on ai plus que des boîtiers presse boutons avec des menus ressemblant à un tableau de bord d’Airbus.

  26. Juste une dernière chose sur la lecture du test de DXO, la dynamique c’est quand même très important et là égalité entre un boitier moderne comparé à un boitier dont la capteur est ‘très vieux », la définition couleur 22,7 au lieu de 24 bits si l’oeil humain est capable de voir la différence sur une impression ou un écran pas toujours calibré ce dont je doute très fortement, reste la montée en isos c’est la moindre des choses vu que le 5D MKIII n’est pas fait pour la même utilisation, celle du ME sera suffisante pour beaucoup sachant qu’un boitier sans miroir descend bien plus bas en vitesse et qu’il sera certainement équipé avec une optique fixe ouvrant bien plus que les sempiternelles zoom monté sur les reflex.
    C’est juste une constatation j’utilise du Leica ou du Canikon sans amour pour l’un ou pour les autres. des boitiers différents pour une utilisation différente. Reste le prix ça c’est une autre donnée…

  27. Oui, enfin, il faut avoir essayé le mode silencieux des EOS 6D et EOS 5D MkIII, qui sont incroyablement silencieux et doux… Les vibrations sont incroyablement réduites
    J’ai pu déclencher des images nette au 1/10 sec… A mon avis on est pas loin de ce que permet un Leica… qui est plus bruyant qu’il ne l’était en argentique
    Quand aux optiques fixes, les nouvelles optique EF fixes stabilisées, sont une merveille (en plus d’être accessibles financièrement) :
    EF 24 mm f/2.8 stabilisé 900 €
    EF 35 mm f/2 stabilisé
    EF 40 mm f/2.8 panckae : 250 €
    EF 14 mm f/2.8 (2000 €, cher mais unique au monde)

  28. Tiens le Leica M (le couleur donc) est testé sur focus numérique : nouvel écran haute def et vidéo (wooow). On peux même y connecter un viseur électronique (un comble sur un Leica ! :D)
    Exit le CCD c’est maintenant un CMOS 24mp, curieux de voir la note sur DXO et la différence de rendu avec un 5DmkIII.

  29. Ben d’abord DxO, c’est pas la bible, mais ça donne une idée…
    Pour avoir testé longuement les deux : a qualité d’image des D600 et EOS 6D est globalement équivalente… La différence me semble négligeable.
    Léger avantage en haute sensibilité pour le Canon…
    Léger avantage et résolution et en dynamique pour le Nikon (mais ça je m’en fout complètement, car j’ai tendance à sous exposer un peu, pour obtenir de vrais noirs, ça donne des photo plus composées, plus fortes)…
    Le viseur du Canon EOS 6D est bien plus clair et agréable !
    Avantage certain au Canon question colorimétrie : ça c’est plus important à mon goût… Le Style d’image Faithfull que j’apprécie n’existe pas en Nikon.
    L’ergonomie du Canon me plait mieux globalement. Je n’aime pas les menus du Nikon (à la limite c’est pas grave avec les menus personnalisés)… L’écran du Canon me plait beaucoup plus (moins vert et pas de bandes noires…
    Il manque un bon 24 mm f/2.8 moderne et stabilisé à 900 € chez Nikon, ainsi qu’un bon 14 mm f/2.8. ET un 40 mm f/2.8 pancake…
    Le Canon l’emporte ainsi largement en compacité et poids ! C’est très important pour moi ça…
    Mais chez Nikon, ils ont maintenant le meilleur 70-200 mm f/4.
    Avantage également pour Nikon pour le flash…
    Avantage D600 pour a rafale à 5,5 im/sec au lieu de 4,5 pour le 6D. Mais je ne suis pas toujours aussi pressé !
    Bref les deux me plaisent bien. Mais si tu me demande lequel je prend tout de suite (pour un reportage voyage) : l’EOS 6D probablement… idem si je pars me balader pour le plaisir !
    Maintenant si tu me donne des conditions d’utilisation particulière : Safari par exemple, j’hésiterais entre l’EOS 5D MkIII et le D800
    Reportage presse (actu qui bouge), je prendrais peut-être le D600 (pour son flash au cas ou et sa vitesse en rafale)…

  30. C’est sûr qu’acheter un Leica M, pour l’utiliser avec le viseur Electronique EVF-2, le même que le modèle Olympus pour le XZ-1, voilà un progrès de la photo…
    Un parfait non sens ! EN plus ce viseur est assez mauvais, il n’a toujours pas évolué depuis longtemps
    http://www.macandphoto.com/2012/01/olympus_xz1_a.html
    http://www.macandphoto.com/2012/01/olympus_xz1_b.html
     » C’est par une brulante journée d’août sur l’ile de Cheng Chau près de Hong Kong, que j’ai rapidement touché aux limites du VF-2. Certes, il rempli son office, dans le sens où il permet de cadrer précisément, ridiculisant l’écran du XZ-1 (nous y reviendrons). Mais vraiment le plaisir n’y est pas !
    On peut même parler de calvaire, tant il faut cligner des yeux et fermer les paupières à demi, pour protéger l’œil de la lumière ambiante. Car le VF-2 est beaucoup plus sombre, que l’ambiance d’une journée ensoleillée, vous obligeant parfois a utiliser la main gauche comme pare-soleil…
    Il suffit d’avoir une seule fois réaliser des images sur une plage en plein midi, pour réaliser que le viseur VF-2 est beaucoup plus sombre que le pire viseur optique existant, y compris le petit viseur du Canon G12… Pour autant, il reste plus efficace que ce dernier, grâce à son grossissement à sa plus grande précision.
    Beaucoup plus sombre aussi, que le pire viseur optique du pire reflex essayé à ce jour : un vrai trou noir ! Il m’a d’ailleurs été impossible de cadrer avec mes lunettes de soleil, ce que je fais assez couramment avec un reflex… Il faudrait donc l’utiliser avec l’œilleton caoutchouc proposé par Olympus (EP-9). Et si c’était possible, régler sa luminosité, de faible, à intense…
    Bien que je doute qu’un jour, un viseur électronique puisse être aussi intensément lumineux qu’un champ de neige, ou qu’une plage de sable blanc. Ne serait-ce que pour des raisons de sécurité et aussi parceque le viseur électronique devra générer lui-même, la lumière nécessaire pour rivaliser avec la lumière du jour. Alors que le viseur optique se contente d’utiliser la lumière ambiante…
    Je me méfie d’ailleurs de la fatigue oculaire que pourrait occasionner son utilisation répétitive. Car à chaque fois qu’on y plonge l’œil, la pupille doit s’ouvrir pour s’acclimater et se refermer lorsque l’on arrête de viser. On est ébloui quelques secondes à chaque fois. Enfin, on n’oubliera pas d’ajuster le réglage dioptrique afin d’y voir net. Pensez à le vérifier de temps en temps, car il arrive qu’il bouge un peu.
    Au début, l’image du viseur m’a parfois induit en erreur, jusqu’à me dissuader de déclencher. Et ce n’est qu’en surveillant la scène de l’œil gauche, que j’appréhendais son intérêt réel, ses couleurs, sa luminosité et ses contrastes… Le viseur oblige à faire abstraction des détails, car certaines scènes peuvent se résumer à une silhouette. Paradoxalement, ce n’est pas déplaisant lorsque vous aimez composer vos images à partir de formes géométriques. Mais il faut bien faire la différence avec ce qui sera réellement photographié. On est bien plus éloigné de l’image finalement capturée, que ce qu’affiche un viseur optique même bas de gamme…
    Lorsque le viseur est en place ainsi que le pare-soleil, on ne sait jamais si l’appareil est allumé ou en veille. Il faudrait une diode, car j’ai passé mon temps à l’éteindre en croyant l’allumer et inversement. Comme ces opérations sont lymphatiques (plus de 2 secondes), on rate des photos. A ce propos, j’ai aimé un petit détail, la possibilité d’allumer le XZ-1 en appuyant sur « Play », pour visualiser les photos sans déployer l’objectif.
    Une fois abrité du soleil, le VF-2 permet de visualiser ses photos assez correctement, y compris en mode zoom… On découvre alors avec soulagement que l’on a réalisé de bonnes images ! Ce processus en deux temps, me rappel les écrans des premiers reflex en 2001 qui étaient abominables… En 2011, nous en sommes également au stade « abominable », pour les viseurs électroniques. Pour autant, malgré ces critiques, répétons que l’on y voit beaucoup mieux dans le VF-2, que sur l’écran du XZ-1 en plein soleil !
    Malheureusement, ma première sortie avec le XZ-1 et son viseur, s’est terminée vers midi. Après que sa batterie m’ait lâchée, peut-être vidé prématurément par le viseur, à moins que mes tentatives de panoramiques soient en cause… J’avais pourtant réglé la mise en veille à 20 sec et l’avais chargé toute la nuit. J’ai rarement pu dépasser les 250 vues par jour, ce qui n’est pas beaucoup face aux 1000 vues de mon reflex… J’ai donc fini cette journée de photo avec le Canon EOS 550D prêté par une amie.
    Quel bonheur soudain, on se sent d’un coup incroyablement efficace… S’il s’agit de faire « vraiment » des photos, je recommanderais sans hésiter un petit reflex, dont la réactivité et l’efficacité ridiculisent l’ensemble XZ-1 + VF-2… Pour un prix total, à peine plus élevé. Le viseur VF-2 n’a pour lui que sa modularité, un grossissement plus fort et l’affichage de 100% du cadre… Un avantage qui se discute d’ailleurs. Quinze ans de photo m’ont enseigné que l’on cadre toujours trop serré. Et qu’il est vital de conserver 5% à 10% de marge au delà du cadre souhaitée, notamment pour redresser l’horizon et la perspective…  »

  31. j’ai acheté en 1981 ou 82 un summicron 2/35 et un elmarit 2.8/90 avec le dernier M4-2 qu’il restait chez leitz car je voulais avoir le cadre du 90 dans le viseur lorsque j’utilisais le 2/35 ce que ne permettez plus le M4-P. Dingue de labo noir et blanc à l’époque ou l’on poussait le soin jusqu’à développer les neg à la volvic car elle avait un ph neutre, j’ai eu le plaisir de faire avec des photos géniales car on peut braquer un M sous le nez de quelqu’un sans éveiller de réaction, ce qui est impossible avec un reflex. D’autre part, un M permettait de travailler à pleine ouverture et à vitesse trés trés lente et aller chercher la photo là ou un reflex rendait les armes. Quoiqu’en reflex argentique, le nikon F2 était impressionnant dans sa capacité à pourvoir déclencher en trés basse vitesse sans vibration et flou induit. Bref à l’heure d’aujourd’hui et compter tenu de la capacité des capteurs, l’argument de la vitesse trés basse sans vibrations est beaucoup plus relatif et utiliser un M aujourd’hui reste une question de discrétion et de philosophie, car un M ne sait tout faire et un reflex reste nécessaire pour bien des photos. D’ailleurs à l’époque de mon M4-2 j’avais aussi un R3 mot avec 24, 60 macro et 4/180 (travaillant dans un point conseil leitz). Les optique R était géniales quant au piqué mais pour ce qui était de leur ergonomie et des boitiers R, là ça n’était pas terrible !!!! Alors aujourd’hui quand je vois la qualité de ce que l’on peut faire avec un reflex numérique « jap » le M reste un bel objet mais « marginal » et si Fuji continue de s’entéter à faire progresser ses X, il finira par lui faire la peau et à les reléguer à des beaux objets de vitrine !

  32. Merci pour ces compléments…
    Mais je ne suis pas d’accord quand tu dis :
     » braquer un M sous le nez de quelqu’un sans éveiller de réaction, ce qui est impossible avec un reflex.  »
    Je ne vois pas pourquoi ce serait si différent ! Le M n’est que marginalement moins encombrant qu’un EOS 650D avec un pancake ou un 24 mm fixe… AU contraire il est pklus inhabituel donc éveille la curiosité !
    Il n’est pas plus silencieux qu’un ESO6D en mode silencieux (il faut l’essayer pour le croire)…
    Quand aux meilleurs ciompacts comme le Canon S100, on peut dire qu’il sont les Leica d’aujourd’hui : permettant de travailler léger et discret !

  33. Je crois quant même que l’aspect « vintage » du M le rends moins « agressif » ! Je revis ce genre de chose avec mon Fuji X 10, avec des reflexion du genre « eh bien dites donc il n’est pas tout jeune votre appareil » !!! véridique et ce de la part de « vieux » comme moi mais aussi de jeunes ! ça semble le rendre « sympathique » et laisse la place me semble ‘il à plus de naturel !! Par contre tu vas sourire car je vais bazarder mon Nikon pour acheter un 6d avec un 24/2.8 is et un 2.8/40 pancake !! la légéreté et le silence de ce boitier m’ont séduit, ajouté à sa capacité à bien fair ela mise au point en lumiére difficile il m’a conquis !!! Amusant aussi de constater que ce boitier tant décrié à sa sortie aprés les D600 et D800 Nikon a su convaincre qu’il apportait de réelles qualités et une convivialité certaine pour ceux qui n’ont que faire de la photo chirurgicale § j’adore les Nikon mais qu’ils sont « chiant » à utiliser ! moi ça fait 4 ans chez les jaunes et je n’arrive touours pas à m’y faire !!! Mais à chaque pot son couvercle et que c’est bon d’avoir le choix entre tant de qualités jaunes ou rouges, non ?

  34. Oui, assez d’accord avec tout ça… Mais justement l’aspect vintage attire un peu trop l’attention. L’appareil « fait précieux » ! Surtout le Fuji X100 en version aluminium. EN noir, ça passe mieux…
    Au final, ce que j’ai trouvé de plus invisible c’est le Canon S100 : minuscule et d’une banalité effarante ! Idéal pour passer inaperçu…
    Assez d’accord avec toi sur l’EOS 6D : il cache bien son jeux… ET est très efficace en basse lumière.

  35. Oui pas sur qu’un X100 soit discret, surtout avec la mode de style vintage qui attire le regard des « connaisseurs », effectivement plus discret en black, comme les Fuji.
    PS : Il y a quelques exemples de photo sur Focus avec le nouveau Leica, faut dire que la c’est pas mal + une video sur EOS HD , pas mal non plus (bon heureusement toujours par rapport aux tarifs ), d’ailleurs je me demande si la possibilité d’jouter le viseur électronique ne sert pas justement aux nouvelles fonctions vidéo.
    Quand à l’EOS 6D, je suis curieux de le prendre en mains, juste pour voir par rapport au 7D en terme de poids / encombrement si passage au FF, surtout avec le petit pancake 40mm qui à l’air assez bon et vraiment abordable.

  36. J-F merci pour ce retour qui est plus clair ;)
    Pareil pour moi pour les menus, quand tu passes d’un Canon à un Nikon assez souvent, ben je cherche toujours une fonction avec le Nikon, avec le Canon je retrouve de suite mes marques quelque soit le modèle.
    Le problème du D800 pour moi c’est la taille des fichiers, quand tu pars sur plusieurs jours c’est un paramètre à gérer sans parler de l’obligation d’avoir un ordinateur récent pour le traitement. Faire un pano au D800 c’est un bon test machine :D

  37. Le 14 Canon je l’ai utilisé en version II et c’est vraiment bluffant.
    Le dernier F/2,8 24-70mm en version II non stabilisé à très bonne réputation, très près du résultat d’une optique fixe sur tout le range mais je ne l’ai jamais eu en mains.
    Pour mon utilisation je préfère voyager léger d’où optique fixe + boitier light, le matériel lourd boitier zoom etc. c’est par obligation. Si j’ai l’occasion je passerai quelques jours avec 6D pour me faire une idée ;)

  38. Tout à fait d’accord avec Fabrys les petits boitiers ne provoquent pas du tout les mêmes réactions qu’avec un reflex pour faire des photos de rue, surtout en France & à Paris…
    L’OMD pour la Street c’est l’arme absolue avec la visée sur l’écran orientable et la possibilité en touchant l’écran de faire le point où l’on veut et de déclencher :D
    Les gens même de très près ne percutent pas du tout que tu fais une photo, ils pensent au pire s’il te voie que tu regardes ton cliché :DD

  39. Ha oui l’OMD est devenu mon appareil de prédilection pour la photo de rue (effectivement surtout en France & à Paris), petit, léger, superbe qualité d’image.
    Par contre j’ai toujours du mal à utiliser le viseur électronique (même si je le trouve pas si mal que ça), bref ça aide surtout en plein soleil, mais j’utilise surtout l’écran orientable par le dessus, comme un moyen format, très discret en photo comme en vidéo.
    D’ailleurs j’avais eu un commentaire sur un de mes films d’une personne qui s’étonnait que j’arrive si bien à m’approcher très près des gens sans qu’il se doute qu’ils soit filmés.
    Quand à l’écran tactile je l’ai désactivé à force de déclencher par erreur, vraiment pas fan, mais c’est toujours bien d’ avoir cette option ça peut toujours servir un de ces jours.

  40. Je me demande par curiosité ce que pense Vibert des photos réalisées quotidiennement par les photographes de Magnum à travers le monde sachant que la plupart de ces photos sont le plus souvent aujourd’hui réalisées avec des Leica M numériques. Pardon Vibert je ne veux pas être insultant contre vous mais les photographes de Magnum et leurs Leica font des images d’un niveau de qualité technique et artistique tres supérieur aux photos cartes postales que vous réalisé sur votre site.

  41. Cher ami (n’hésitez pas à ajouter un lien que l’on vous connaisse un peu mieux)…
    Justement, je connais personnellement au moins 1 photographe de l’agence magnum. Il m’a fait visiter l’agence près de la Place Clichy, j’ai pu discuter avec les iconographes…
    Je ne sais pas d’ou vous tenez cette info, que tous les photographes de magnum travaillent au Leica ! C’est une légende ! Il y en a certainement, mais ce n’est certainement pas une majorité… J’en serais surpris !
    Par exemple le photographe de Magnum que je connais travail au Canon EOS 5D ! Et à l’iPhone aussi, pour être discret…
    Pour ce qui est de mes photos « cartes postale »… Ce sont des « images du monde », sans davantage de prétention. Si par chance l’une ou l’autre parvient à « raconter un peu plus », tant mieux… Sinon tant pis ;-)
    Mais au moins elles existent, plaisent et m’ont donné un métier. C’est déjç pas si mal !
    Allez, on attend un lien vers votre site ;-)

  42. Je constate que vous jugez vos photos à leur juste valeur ( disons d’un niveau assez mineur ) ce qui relativise vos jugements lapidaires sur le Leica M et ses optiques.

  43. oh là là, on ne peut plus critiquer Leica sans agacer et même dans le cas présent déclencher une certaine forme de méchanceté ! Eric Bouvet, photo reporter pas manchot du tout à semble t il fini par emmener du X100 et du Xpro fuji en remplacement de son leica sur les conflits du moyen orient ! et au vu de ses photos il n’a pas l’air de s’en plaindre et trouve même que ce matos est « solide » ! il doit y trouver quelque intérêt, faire de bonnes photos avec du bon matériel et pour moins cher ! alors pas belle la vie. Et si quelqu’un dans ces colonnes à fait des photos avec un leica Numériqus, et qui sont à même de nous « crever les yeux » et de nous faire bruler nos reflex Jap je suis comme JF vibert je ne demande qu’a voir !!! alors à vot bon coeur les leicaistes, on vous attends ! pendant ce temps là je fais mes économies pour un 24/2.8 IS pour faire des cartes postales !!!

  44. Oui, après avoir une porte de sortie honorable au fameux Eric, j’ai été contrait de supprimer sa dernière réponse (encore plus méchante que la précédente) et de le black-lister définitivement…
    Quand on commence à attaquer personnellement les gens (et leurs photos cartes postales), au lieu d’échanger des arguments… C’est qu’il n’y a rien à discuter et que ce n’est pas la peine de répondre !
    Merci Olivier pour ce dernier témoignage, tout à fait intéressant…

  45. Il y a un peux de mauvaise fois pour la critique du viseur EVF-2.!!!!
    Leica à communiqué là dessus, pas le temps les moyens etc… de developper un viseur pour l’instant.
    Donc, ce viseur plus qu’imparfait est là pour combler l’attente.
    De toute facon, lorsque Leica sortira le sien, ne t’inquiète pas, tu pourras continuer ton sarcasme -)) il ne sera certainement pas aux même prix.

  46. Cher Patrick, le Viseur EVF_2, j’ai vraiment essayé de l’utiliser moi ;-)
    Je me suis acharné un bon mois, sous le soleil de Bali et de Hong Kong (ou je l’ai d’ailleurs acheté avec mes sous ;-)
    http://www.macandphoto.com/2012/01/olympus_xz1_b.html
    Non vraiment pas utilisable en extérieur…
    En intérieur OK, mais cela n’a pas grand intérêt puisqu’on a l’écran.
    Bref, je parle de ce que j’ai essayé…
    Mais même si on avait un meilleur viseur électronique (posé comme une verrue au dessus du boîtier, déjà sur l’Olympus c’était pas beau, et sur le Leica ce sera pas mieux)…. Même !
    Vous ne croyez pas que c’est un peu ridicule et contradictoire, d’utiliser un boîtier tout entier conçu pour la mise au point télémétrique… avec un viseur électronique !
    Un peu comme un magnifique voilier en bois, qui ne naviguerais qu’au moteur ! Ce ne serait plus un beau voilier… ET ce serait un mauvais Yacht !
    Quand on arrive à ces contradiction. on tourne la page et on reprend tout à zéro, un peu comme Fuji !
    La conception même du Leica n’a plus aucun sens en 2013, avec les technologies de 2013…

  47. Mais Jean Francois, moi aussi je sais de quoi je parle à propos du Viseur EVF_2,puisque je l’ai acheté, avec mes sous moi aussi -))) puisque je l’utilise avec le Ricoh GXR depuis deux ans. Ce n’est certe pas defendable de dire que c’est un bon viseur, mais dire que c’est unitilisab,e c’est faux…..d’aprés mon expérience à moi -)
    Pour ce qui est de la vérrue sur un M, cela fait belle lurette que suis habitué aussi, en tout cas lorsque j’utilise le 24mm ou le 21, il me faut un viseur externe, certe, optique pour le M9, mais verrue tout de même -)
    Pour la fin de ton message, je te laisse l’entière reponsabilité de toa conclusion, je pense le contraire mais ce n’est que mon avis.
    Peut être que c’est faire de la photo en 2013 qui n’a plus de sens !! -)

  48. Bonjour et merci pour ton blog !
    Je suis étonné (c’est toujours une bonne chose) que finalement ce soit le 6D qui retienne le plus ton attention… En effet sur le papier c’est le boitier qui semblait le moins bien parti (viseur ne couvrant pas 100%, zone d’AF plus étroite, pas de flash…).
    Alors certes le D800 et le 5D3 ne sont pas exactement dans la même catégorie (comprendre « budget » même si à ce niveau là on ne compte plus trop). Mais mince ! Qu’est-ce qui t’a fait retenir le 6D au final ? C’est à l’usage que tu t’en es rendu compte (poids, AF en basse lumière, parc d’optiques…) ? T’as quand même l’expérience de pas mal de boîtiers pro alors je suis curieux.
    Merci
    PS : pour info j’ai un 7D.

  49. Tient, j’en connais un aussi. C’est même grâce a lui que j’ai pu tester le M9, grâce a celui qu’il avait oublié chez moi.
    Et s’il bosse majoritairement au 1Ds, il utilise aussi beaucoup son M9, pas pour les même projet.
    Et de ce que j’ai vu chez Magnum, TOUT (sauf Martin Parr)le monde avait un Leica (faut dire, la fois où j’en ai vu le plus, c’était a l’event magnum/leica). Pas forcément numérique, pas forcément la machine qu’ils utilisent le plus, mais je n’ai par exemple pas vu un seul boitier mirrorless (mais du fuji x100). J’ai vu aussi Jean Gaumy (pas de problème a le citer, c’est de tout façon un ambassadeur Leica) tout exité devant le M9-P gravé a son nom qu’il venait de recevoir.
    Mais soyez rassuré Vibert, les test du nouveau M viennent de sortir chez DXO! C’est moins bien que chez nikon mais mieux que chez Canon !
    Pas mal pour une imposture marketing non ? Et pas mal pour un capteur fabriqué dans cette France qui perd et qui décline non ?

  50. Nous voilà rassurés ;-)
    Autant pour l’avenir de Leica, que de l’industrie photographique Française ;-)
    http://www.dxomark.com/index.php/Publications/DxOMark-Reviews/Leica-M-How-does-the-new-24-megapixel-CMOS-sensor-in-Leica-s-latest-rangefinder-perform/Comparisons
    C’est certain que lors d’un évènement magnum Leica, TOUT le monde avait un Leica, j’imagine (ambassadeurs Leica ou pas ;-)
    Nous voilà aussi rassurés, pour l’avenir de Magnum… réduite à vendre son nom prestigieux à travers des partenariats commerciaux, pour récupérer un peu d’argent !
    De là à conclure que Tous les photographes de Magnum utilisent des Leica, j’ai des doutes ;-)

  51. Aucun soucis ! Tous les commentaires sont bienvenus à tout moment…
    C’est une très bonne nouvelle de voir la capteur du nouveau Leica revenir dans le peloton de tête. A ce prix, c’est l’inverse qui était inadmissible.
    Toutefois, cela ne fera pas oublier les autres défaut du système Leica ;-)
    Son prix, l’obsolescence rapide des écrans, et de certaines autres caractéristiques…
    S’il y a des amateurs, n’hésitez-pas ! Mais sans moi c’est sûr…

  52. @ seb : Vous citez le fait que « Jean Gaumy, ambassadeur Leica, était tout exité devant le M9-P gravé a son nom qu’il venait de recevoir » ! Je ne sais pas si cela a toujours cours aujourd’hui car je n’ai plus e contact avec eux aujourd’hui, mais dans les année 80/90, Wild leitz gravait les boitiers du nom de son utilisateur lorsque celui ci avait bénéficié de « conditions d’achat privilégiées » soit 40 % (quarante pour cent) de remise et des paiements échelonnés !!! Un boitier gravé était plus difficile à revendre avec un beau bénéf au passage et ça limitait un peu le trafic, par contre plus « facile » sur les optiques. 40 % de remise rendait l’achat bien plus attrayant et accessible !!!!!!!! plus facile alors d’être un inconditionnel !!! par contre celui qui paye plein pot a intérêt à être sérieusement motivé et forcément il va trouver ça génial alors que c’est juste sympa mais pas pour tout !!!

  53. Je suis Léicaïste et photographe amateur et je vais vous dire pourquoi je reste fidèle à cette marque, même en numérique. Je précise que je n’ai aucun intérêt, direct ou indirect, chez Leica et ne suis lié en rien à cette marque.
    1) Ayant un parc d’optiques Leica, je me vois mal racheter les mêmes focales chez Nikon ou Canon, d’autant plus que les objectifs japonais sont, pour en avoir essayé certains du temps de l’argentique (j’avais un Nikon F100 et un Canon EOS 30), moins bons et plus encombrants que ceux de la marque allemande.
    2) Du temps de l’argentique, je n’ai jamais pu obtenir d’aussi bons clichés avec Nikon et Canon qu’avec Leica. Une seule exception : le Nikkor 2,8/180 ED, vraiment excellent et au rendu comparable à celui obtenu avec les objectifs Leica.
    3) La compacité et la légèreté constituent chez moi des critères importants compte tenu de mes problèmes de vertèbres. Seuls les hybrides Sony et Fuji pourraient, sur ce plan, rivaliser avec Leica.
    4) La dynamique du capteur n’est pas moins bonne sur le capteur Kodak CCD du M9, M9-P ou M-E (il s’agit du même capteur et de la même électronique) que sur le Canon EOS Mark III. Sans doute, celle des Nikon D 600 et D 800 est-elle très supérieure. Mais le traitement des fichiers DNG permet de rattraper les détails des ombres figurant sur les clichés Leica. A ce propos, encore faut-il que le capteur enregistre les détails dans les ombres. A cet égard, il semble bien que le capteur professionnel Kodak CCD du M9 soit supérieur aux capteurs CMOS qui équipent les boîtiers japonais actuels.
    5) Même chose pour les questions de sensibilité. Les boîtiers japonais permettent de monter sans bruit plus haut en ISO que les Leica M 8 et M 9. Mais :
    a) Le nouveau Leica M, à capteur CMOS, a corrigé ce défaut et il est aussi bon sur le papier que les boîtiers japonais.
    b) Surtout, c’est sans compter sur le fait que la plupart des optiques japonaises ouvrent à 2,8 (celles qui ouvrent à 2 ou à 1,4 sont, hormis le 50 mm, hors de prix, aussi chères que les objectifs Leica). Il en résulte que la sensibilité d’un Leica M9 est, en définitive, au moins égale à celle d’un Canon EOS Mark III ou d’un Nikon D 600 (ou 800), au prix, il est vrai, d’une forte diminution de la profondeur de champ. En effet, il y a un facteur 4 entre l’ouverture à 1,4 et l’ouverture à 2,8. Comme le M9 permet de photographier sans bruit jusqu’à 1600 ISO, on obtient, à 1,4, une sensibilité équivalente à 2,8 de 6400 ISO.
    6) En ce qui concerne le 6D, maintenant. Je n’ai jamais vu de photos prises avec un Canon numérique (donc avec un capteur fabriqué par Canon) agréables à regarder. Peut-être le nouveau Canon 6D fait-il exception à la règle. Mais je ne vois pas comment ce pourrait être le cas puisque son capteur est toujours fabriqué par Canon. De même, je n’ai pas été ébloui par le rendu du capteur Sony qui équipe les Nikon D 600 et D 800. Comparativement, le capteur Kodak CCD qui équipe les Leica M9 et assimilés me paraît bien meilleur, plus fin dans son traitement des détails. Au prix, naturellement, d’une moins forte sensibilité.
    Je puis témoigner, en toute modestie, que j’ai réalisé de magnifiques photos avec mon M8, puis avec mon M9. Le rendu Leica est, tout comme du temps de l’argentique, immédiatement reconnaissable. Il y a ce que j’appelle une « clarté Leica » que je n’ai jamais retrouvée avec les boitiers japonais dotés d’optiques japonaises.
    Cela dit, j’ai vu d’excellentes photos prises au Nikon D 700 dès lors qu’elles étaient prises avec une optique Zeiss. Il semble donc bien que la qualité de l’optique soit primordiale, beaucoup plus que ne le sont les mesures de DXO.
    7) L’absence d’autofocus constitue pour moi un gros avantage en faveur de Leica (ou de Zeiss).
    8) Le Leica a cependant plusieurs défauts, dont je suis bien conscient :
    a) Le buffer est trop étroit.
    b) Le nombre d’images par seconde est ridicule.
    c) La mesure de la lumière est, sur les M 8-9-E, limitée à la seule « mesure pondérée centrale », héritée de l’argentique des années 70. Depuis, Nikon a fait beaucoup mieux avec sa mesure « matricielle couleur 3 D III ». Notons cependant que le nouveau M corrige cette lacune en introduisant la mesure spot et la mesure pondérée centrale. Je ne l’ai pas testé et ne sais si cette mesure est aussi performante que la mesure des cellules des boîtiers Nikon qui, il faut le reconnaître, est le point fort de la marque.
    Pour ma part, je respecte les choix de chacun. J’ai seulement tenu à vous expliquer les raisons pour lesquelles j’ai choisi de rester fidèle à Leica, et ce, afin d’apporter un témoignage supplémentaire à ce débat passionné … et passionnant.
    Bien à vous tous et merci pour ce débat très enrichissant.

  54. Merci pour ces arguments très intéressants (suis d’accord avec certains même si mes conclusions diffèrent au final)… auxquels je répondrais (pour certains) en sept… a mon retour d’Asie.
    Mais ne vous laissez-vous pas emporter par des arguments un peu trop techniques ?
    Par exemple on dira ce qu »on voudra de la mesure de lumière de Nikon (si sophistique), mais j’ai connu nombre de boitier Nikon (D7000 par exemple), qui posaient bien plus de problèmes de sur-expo récurrents, que les 35 zones d’un Canon de base (incroyablement fiable) !
    Par exemple, le dynamique du capteur, voila un truc dont je me contrefiche totalement ! La preuve ; je ne faisais pas de moins bonnes photos avec mon Canon EOS 20d en 2003, qu’avec l’EOS 6d, ou le D600 aujourd’hui !
    je répondrais un peu plus longuement dans quelques temps !

  55. Tout d’abord, je souhaite rectifier une erreur de ma part : le nouveau M a introduit la mesure matricielle (et non la mesure pondérée centrale comme je l’ai écrit par erreur).
    Merci, Vibert, pour votre réponse. Cependant, j’avais cru comprendre que votre critique du Leica M9 s’appuyait sur la dynamique telle qu’elle était mesurée par DXO. Ce que vous dites me rassure donc. D’une part, vous dites que la mesure matricielle des Nikon n’est pas si fiable que la amrque le prétend. Ensuite, vous dites que la dynamique ne vous intéresse pas. En conséquence, j’en déduis que vous n’êtes pas si défavorable à Leica, même s’il est entendu que vous préférez Canon. Cela étant, je ne parviens pas à comprendre complètement le sens de votre démarche, car votre article portait bien, au départ, sur la dynamique comparée des appareils des trois marques. Que prétendez-vous démontrer au juste ? Attendons votre retour pour le savoir. Je vous souhaite une excellente fin de séjour en Asie.

  56. Je pense que tout photo-reporter sensé laissera son Leica à la maison dès lors qu’il devra partir sur des théâtres d’opération dangereux. Au prix où est le matériel Leica… Un Fuji est nettement moins cher et tout aussi discret. Pour photographier la guerre, c’est suffisant. Mais on ne peut en déduire que M. Bouvet préfère Fuji à Leica. Au contraire, on peut penser que, préférant Leica à Fuji, il laisse ce dernier courir les risques qu’il désire épargner au premier.

  57. Je suis d’accord avec votre proposition, Olivier. Je brûle de comparer les photos faites avec mon Leica M9 avec les vôtres ou celles de Vibert. Ainsi, je vous propose, au cours des prochains mois (rien ne presse), et dans la mesure des possibilités de chacun, de nous donner rendez-vous dans le centre de Paris et de prendre quelques clichés avec la même focale (par exemple, 50 mm), la même ouverture et la même vitesse (ou, ce qui revient au même, la même sensibilité). Et de comparer ensuite nos réalisations. Je ne vous propose pas cette expérience pour vous lancer un quelconque défi, mais au contraire pour juger si j’ai vraiment eu tort de dépenser 5 500 euros pour acheter mon M9. Peut-être Vibert et vous-même avez raison. C’est ce que j’aimerais vérifier, pour mon édification.

Leave A Reply




⬆︎ GO TO TOP ⬆︎