web analytics

Qwant, un moteur de recherche Français ?

6
BILLET PREC.
BILLET SUIV.

Google en tremble ! Voila la version beta de Qwant.com, un moteur de recherche made in France… Enfin, le croyait-on, car il utilise Bing pour construire son index. On espérait une bonne nouvelle, c’est rapé : un truc de bien qui serait crée en France ? Aucune chance dorénavant… Faut plus rêver !

0000_screen_ 2013-02-17 à 23.25.16

Pendant ce temps, notre pays plonge dans une profonde dépression économique (et bien au delà de l’économique), dans le genre « piège abscon » (ou plus on avance plus on est coincé), d’ou il ne resortira probablement jamais. C’est rapé… La seule bonne nouvelle est que l’on commence doucement à comprendre, les mécanismes qui années après années, nous ont conduit sur cette voie sans issue.

 


Un papier clairevoyant sur le blog de Jean-Marc Sylvestre à lire absolument : Hollande ne s’en sortira pas. Merci à Christophe pour le lien, j’ai adoré.

0000_screen_ 2013-02-17 à 23.44.11

A lire aussi, ce graphique qui en dit long est tiré de ce papier, « L’homme qui disait déjà en 2000 que l’Euro allait amener à trop de maisons en Espagne, trop de fonctionnaires en France, trop d’usines en Allemagne « .

 

 » Les 12 dernières années sont DE LOIN les pires en Europe depuis les années trente, en tout cas pour les pays de l’Europe du Sud. De plus, la dispersion autour de cette moyenne « explose » pour la première fois depuis la seconde guerre mondiale et l’Europe se scinde en deux.

D’un coté, l’Allemagne (accompagnée de certains pays du Nord) qui continue sa croissance , et de l’autre la France, l’Espagne, le Portugal ou l’Italie qui perdent entre 10 %  et 20 % de leur  capacité industrielle (en 12 ans!),ce qui ne s’était JAMAIS produit. Mais quelle est donc cette catastrophe, ce Tsunami qui a réussi à tuer en si peu de temps toutes ces économies en Europe dont la croissance équilibrée faisait l’admiration du monde entier ? La réponse est simple. Une intervention technocratique dans l’un des prix les plus importants dans tout ce qui touche à l’allocation du capital, le taux de change. « 

(…)

 » Prenons l’exemple de l’Italie qui doit « porter » une Italie du Sud quelque peu corrompue, inefficace et criminelle. L’Italie du Nord, extraordinairement efficace, avait comme habitude de gagner des DM et de transférer des Lires vers l’Italie du Sud. Quand le poids de l’Italie du Sud devenait si important qu’il mettait en danger la compétitivité de l’Italie du Nord, une dévaluation de la Lire suffisait à remettre les pendules à l’heure et l’Italie recommençait à croitre de 2 % à 3 % par an, sans problème.

Prenons le cas de la France qui a le bonheur de compter 40 % de fonctionnaires de plus que l’Allemagne par 10 000 habitants (autre forme de corruption). Même scenario: les entreprises recevaient des DM, les fonctionnaires des francs français et tout revenait à l’équilibre par l’intermédiaire d’un changement de parité qui ne faisait qu’entériner les différences qui existaient entre les pactes sociaux des différents pays.

A partir de l’Euro, le Sud de l’Italie et les fonctionnaires Français ne reçoivent plus qui des Lires qui des Francs français mais bel et bien des DM, ce qui rend les entreprises Italiennes et Françaises, à terme, complètement non compétitives avec leurs concurrentes allemandes. Que le lecteur imagine que les entreprises Italiennes doivent payer une forme de protection et les entreprises françaises un cout du super siège social qu’est la superstructure étatique et que les entreprisses allemandes n’ont a payer ni l’un ni l’autre..et cela dans la même monnaie…c’est entrer dans un ring de boxe contre les allemands avec les mains attachées derrière le dos « .

Lisez la suite par ici, vous verrez c’est fulgurant… D’autant que l’auteur de ce texte incendiaire, Jean-Claude Gruffat, n’est pourtant pas un illuminé.

BILLET PREC.
BILLET SUIV.

6 commentaires

  1. Oui, et il n’a pas a en avoir honte d’être libéral !
    Une opinion raisonnable partagée par une grosse moitié des Français… (et même par l’actuel gouvernement qui a fini par se plier (reniant au passage les promesses folles de la campagne) à une grande partie des orientations libérales Européennes, malgré certains archaïsmes.
    L’autre moitié des Français, a légitimement le droit de ne pas être d’accord. Ce qui me gène dans votre remarque, c’est qu’elle semble sous entendre qu’être libéral, c’est Mal !
    Le liberalisme est aussi politique : la tolérence et la liberté de pensée étant l’essence même du libéralisme !
    Je découvre qu’il a écrit ceci : « Le libéralisme n’est pas une construction intellectuelle comme le marxisme : le monde a été créé ainsi. […] C’est le meilleur système. La guerre économique fait moins de victimes que les guerres militaires ou religieuses. Le libéralisme est inscrit dans la nature humaine, parfois violente et injuste. » Entretien à VSD, 20/01/2005.
    Bravo, je n’aurait pas mieux dit… Une opinion que je partage à 200% !
    Libéral et fier de l’être !

  2. « Ce qui me gène dans votre remarque, c’est qu’elle semble sous entendre qu’être libéral, c’est Mal ! »
    ce qui me gène plus c’est plutôt ses amitiés politiques qui n’en font pas un modèle d’impartialité.

  3. En quoi le fait que je sois plutôt centriste libéral vous gène ?
    J’espère, qu’on a encore le droit d’avoir un avis ?
    D’être de gauche ou de droite…
    Etre impartial, me semble justement être la pire des erreur, en ces temps troublés.
    Plus la période est difficile, et plus il est important d’avoir un avis, une direction et décider quelque chose…

  4. A priori je parlais des opinions de m sylvestre et non des votres
    Son avis n’est aucunement parole d’evangile meme si vous etes d’accord avec ses idees.

Leave A Reply


Notifiez-moi des commentaires à venir via émail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.