web analytics

Faites (encore) plus de place sur votre disque dur

25
BILLET PREC.
BILLET SUIV.

Souvenez-vous de ce test terrain du Macbook Air, dans lequel j’expliquais
comment se concocter un système d’exploitation extra léger (vous pouvez relire plus bas un extrait de cet article)… Le but
étant de garder le maximum de place pour stocker vos photos en déplacement, notamment si vous utilisez comme moi un disque de petite taille : SSD de 80 Go dans le premier Macbook Air (testé en aout 2008), et depuis un an SSD de 250 Go dans mon Macbook Pro.

I_DSC4252_Modifiermaginez un peu… J’étais parvenu à seulement 6,5 Go, pour un système Mac OSX en ordre de marche, avec quelques applications indispensables : notamment Lightroom et Office 2008 (j’ai besoin de Word et Entourage car Mail offre trop peu d’options à mon goût).

Et bien, sachez qu’il est possible d’aller encore un peu plus loin dans le gain d’espace. En
supprimant (à vos risques et périls), certains fichiers du système qui ne lui servent pas forcément tous les jours.

Attention toutefois ! Ces manipulations sont réservées aux utilisateurs expérimentés qui auront préalablement cloné leur système sur un disque externe… Ce qui leur permettra éventuellement, de revenir en arrière : tout simplement en le re-clonant dans l’autre sens. Et je décline toute responsabilité si vous avez des problèmes en m’imitant, cependant, il serait dommage de ne pas tenter le coup.

 


Première étape : trois petits fichiers pour gagner 560 Mo

0000_screencopy_JFV_ 2010-07-04 à 00.51.41 J’ai commencé par supprimer trois petits fichiers cache du système, pesant 560 Mo au total… Sans d’ailleurs savoir exactement à quoi ils servaient ! Mais ceux-là m’énervaient depuis longtemps et je me doutais qu’ils ne manqueraient à personne, (une sorte d’intuition)…

Toutefois, je n’ai pas pris le moindre risque. J’ai testé cette suppression sur un clone bootable de mon système. Après que celui-ci ait redémarré sans soucis, j’ai pu effectuer l’opération « en vrai » sur la partition système de mon portable…

Après redémarrage, j’ai remarqué que Mac OS X recréait ces trois fichiers automatiquement. Mais ils ne pèsent désormais quasiment plus rien (comme vous le constatez sur la copie d’écran). Un demi Giga de sauvé facilement, ce n’est pas négligeable sur un système de 22 Go. Pour les trouver il faudra  activer la visualisation des fichiers cachés,
par exemple à l’aide de Onyx. Ils se cachent ici :

private / var / db / dyld

Si un spécialiste peut détailler leur fonction exacte (rapport à Rosetta qui permet de faire fonctionner les applications PPC), notre curiosité sera satisfaite…


Seconde étape, le « gros » fichier « sleepimage » : 8,59 Go de sauvés…

Un grand merci à Vincent (responsable technique chez Macway), qui m’a ensuite indiqué cette page (en anglais). J’y ai trouvé comment désactiver la fonction Safe sleep (hibernation) des portables. Vous devrez lancez le terminal pour exécutez cette commande (attention, il ne faudra pas taper le signe $. On vous demandera aussi votre password) :

$ sudo pmset -a hibernatemode 0
$ sudo nvram « use-nvramrc? »=false

La suite est facile… Allez supprimer manuellement le fichier caché  » sleepimage « . C’est lui qui est chargé de mémoriser le contenu de votre RAM, afin de préserver les documents non enregistrés ainsi que l’état de votre Mac au moment ou votre batterie se vide totalement. Ce fichier est accessible par ce chemin :

private / var / vm / sleepimage

Pour le trouver il faudra  activer la visualisation des fichiers cachés, par exemple à l’aide d’Onyx. Ce fichier sleepimage pèse en principe de la taille de votre mémoire vive. Mais chez moi il pesait le double (8,59 Go au lieu de 4 Go, vous imaginez donc à quel point je suis content de l’avoir supprimé). Probablement un héritage d’un ancien système, récupéré lors d’un upgrade du système…

C’est pour cela que je préfère (lorsque j’en ai le temps) réaliser une « clean install » d’un système tout neuf à partir de zéro, sans rien importer de mon ancien Mac (mais je n’ai pas toujours le temps). Je me donne la peine de réaliser une copie manuelle des fichier Préférences des applications les plus importantes (comptes mail, iTunes, Lightroom, Photoshop, ect…). Un peu de temps perdu, mais tellement de sérénité et toujours un peu de place gagnée (on essaye tellement d’applications inutiles)…

Mais revenons à notre fonction Safesleep, dès lors qu’elle est désactivée, il faudra surveiller votre batterie pour éviter
l’arrêt brutal de votre portable. Vous perdriez tout… Lightroom n’aime pas trop cela, notamment lorsqu’il est
en train d’enregistrer sa base de donnée (c’est comme ça, que j’avais
détruit un catalogue de la beta de LR2 une fois). Le changement de batterie en avion implique aussi d’éteindre le Mac proprement (j’ai le dernier modèle de Macbook Pro avec batteries amovibles).


Conclusions et résultat des courses…

Grâce à ces deux petites manipulations (plus quelques autres que je garde pour les clients de mes stages), j’ai pu récupérer 12 Go d’espace en 10 minutes… Mon système et les applications ne pèsent plus que 22 Go. Il est hébergé sur une partition de 48 Go, ce qui laisse plus 200 Go aux photos. Parmi ces 22 Go, voyons ce qui pèse encore un peu lourd et pourrait être allégé :

  • Je « gaspille » environ 8 Go pour toutes sortes d’applications images (à titre expérimental et pour la formation) : la suite CS5 Master Edition (avec Dreamweaver, Première, Photoshop, ect), Lightroom, Aperture, Nikon Capture NX, Dxo, etc… Tout cela peut-être réduit au stricte minimum en voyage, c’est à dire Lightroom seulement, qui ne pèse que 90 Mo.
  • Environ 1 à 2 Go sont occupés par toutes les autres applications (Office 2008, plusieurs navigateurs, clients FTP, skype, ect…) Je pourrais gagner 500 Mo là dessus éventuellement (en perdant pas mal de temps).
  • J’ai 5 Go de musique, que je peux supprimer instantanément en cas de besoin. D’autant qu’avec l’iPhone 32 Go, je n’ai maintenant plus de raison de stocker de la musique sur le Mac en voyage.
  • La Bibliothèque du dossier User ne pèse que 1,2 Go. Impossible de le réduire facilement, sauf à réinstaller un système tout neuf avec seulement mes 5 ou 6 applications vitales.
  • Le dossier Système pèse 3,6 Go et la Bibliothèque 2,91 Go. Même problème.

Sachant tout cela, j’imagine que je pourrais installer un Mac OSX 10.6 efficace, de moins de 6 Go… Avec tout ce dont j’ai besoin pour travailler, Lightroom 3, une base mail allégée, quelques logiciels complémentaires (Word, Entourage, un client FTP, et Firefox au cas ou). Il va sans dire que le catalogue Lightroom 3, sera stocké sur la seconde partition dédiée aux photos exclusivement. Pratique : il suffit de la cloner pour sauver photos et catalogue. Voilà, maintenant passons aux révisions…


Extrait de Test terrain
géant : 40 jours d’images en Macbook Air
:

Installation
personnalisée d’un OSX ultra light.

Quelques mots à
propos de l’installation du Système d’exploitation… Les débutants
n’auront évidemment pas à s’en inquiéter, puisque Mac OSX est déjà
installé sur tous les Mac au moment de l’achat. Toutefois, les
utilisateurs débrouillés préféreront personnaliser leur Système afin
d’optimiser la vocation de « videur de carte » de leur Macbook Air (remarque
valable pour tous les portables d’ailleurs).

Afin de réserver autant de place que
possible aux photos, je me suis donc mijoté un Mac OSX 10.5 allégé, ne
pesant que 6,5 Go… Les spécialistes apprécieront ! Cette flexibilité est
d’ailleurs une des raisons, qui me feront toujours préférer Mac OSX à Windows (et il se pourrait que cela dure longtemps, sauf si Apple décidait de fermer l’accès à Mac OSX comme il le fait pour iOS)…

Pour
en faire autant, il vous suffit d’éviter l’installation des pilotes
d’imprimantes et des langues qui alourdissent le système (cela était surtout valable avec 10.5, mais depuis Snow Leopard 10.6 ce problème est partiellement réglé).

Vous pourrez
aussi vous passer de certains logiciels offerts par Apple (il sera possible de les
ajouter plus tard). Notamment iPhoto que je ne conseille pas aux
photographes. Pour ma part j’ai aussi fait l’impasse sur Mail, iCal, iMovie, iDvD… Et supprimé à la main beaucoup d’autres petits logiciels installés
automatiquement. J’ai toutefois conservé iTunes.

Pour installer mon système, j’ai utilisé le
Superdrive USB (graveur de DVD) crée par Apple pour le Macbook Air. Mais il est
possible d’utiliser d’autres modèles USB. J’ai évité la connexion WIFI à
un lecteur optique distant (Mac ou même PC). Si celle-ci peut s’avérer
pratique pour installer ponctuellement un ou deux logiciels, il ne me
semble guère réaliste de l’utiliser pour ré installer un système tout
entier…

0000_screencopy_JFV_ 2010-07-04 à 13.08.02 Voici une « astuce de pro », à l’attention des
utilisateurs confirmés… Une fois l’installation d’OSX achevée il est
possible de récupérer encore un Giga d’espace en utilisant le Shareware «
Grand perspective ». Ce petit outil génial permet de repérer
visuellement les fichiers lourds, à éliminer en priorité !

Notamment les «
voix » de la synthèse vocale, inutiles et encombrantes (environ 600 Mo)… Attention à ne
pas faire de bêtise, vous pourriez endommager votre système en
supprimant n’importe quoi.

Plus fort encore, il est possible de
fignoler le travail avec X-Slimmer qui élimine le code inutile des
applications Universal Binary (il divise leur taille par deux, ça marche même avec Photoshop).

.


Plus de 60 Giga d’espace disponibles pour les
photos.

Après le système, j’ai ensuite installé Word
pour mes textes, Entourage pour mes mails et Lightroom pour les photos. Point final, besoin de rien d’autre en voyage.

Les nouvelles
fonctions de retouches localisées de Lightroom 2 m’ont permit de faire
l’impasse sur Photoshop, devenu quasi inutile… Le fait que ces
retouches s’appliquent directement sur les fichiers RAW (sans
conversions en TIFF, contrairement à celles d’Aperture) et le fait
qu’elles ne soient décrites que par quelques lignes de textes (dans les
.xmp) autorise une énorme économie d’espace, sans oublier une grande
flexibilité dans l’application des réglages à des lots d’images. La
notion de workflow (flux de travail) s’en trouve simplifiée.

Voilà
mon système en ordre de marche, en considérant que le disque de 80 Go
du Macbook Air (modèle de base en 2008) offrait une capacité de 74,2 Go utile
après formatage et en n’oubliant pas de conserver au moins 3 Go d’espace
libre afin de laisser « respirer » le système ; il me reste donc plus
de 65 Go disponibles.

Ces 65 Go sont largement suffisants pour installer quelques logiciels et stocker les
photos (le disque de 80 Go a été remplacé par un SSD de 250 Go sur mon Macbook Pro). Largement suffisant pour tenir plusieurs semaines en
déplacement, à l’aide de quelques disques externes dédiés
au stockage et à la sauvegarde.

.


N’oubliez pas Carbon Copy Cloner dans vos bagages…

_DSC6408_Modifier

Un dernier mot à
propos de l’indispensable Carbon Copy Cloner
qui permet de fabriquer un clone de votre Système d’exploitation ou
même du disque dur entier.

Rappelons qu’un clone est une
sauvegarde complète et bootable de votre disque dur (ou d’une de ses
partitions), que vous pouvez créer sur un autre disque (externe ou
pas).

En connectant ce clone à n’importe quel autre Mac, vous
pouvez «
booter dessus » et retrouver instantanément votre environnement de
travail (bureau, préférences, applications, documents, etc…).

En
cas de
crash du disque interne, il vous sera possible de continuer à
travailler sur votre clone, en attendant le retour du SAV.

Une
sécurité rassurante en voyage, circonstances au cours desquelles votre
portable est plus exposé aux chocs qu’habituellement… La simplicité
d’emploi de cette fonctionnalité, contribue à rendre les Macbook plus
sécurisants que les portables PC.

BILLET PREC.
BILLET SUIV.

25 commentaires

  1. Oui, les langues inutiles du système, c’est évidement fait à l’installation…
    Mais il est possible d’en supprimer aussi dans les applications…
    Que veux tu dire par Archi ? Les .dmg des mises à jour système ? Oui, je le fais aussi…

  2. Pffff… Et c’est le meme JF qui nous traitait de pirates parce qu’on avait un iPod de plus de 16 ou 32 Go… ;-)

  3. pirate ? moi, j’ai traité personne de pirate… du moins pas plus que tout le monde ;-) D’ailleurs, même si c’était vrai ça n’aurait pas été un jugement : juste un constat… Les iPod sont fait pour accueillir des Go et des Go de musique (faut bien les remplir maintenant qu’on les a).
    D’ailleurs… les industriels de la musique se sont bien défendu (pas qu’Adopi soit une bonne mesure), mais ils tentent quelque chose. Pourquoi rien de comparable pour la photo ?

  4. quelques compléments :
    1- trafiquer le système à ce point peut-être très dangeureux. le risque est de se retrouver avec un système instable et avoir des données qui se corrompent sans qu’on s’en rende compte.
    2- les fichiers dyld_shared_cache sont des dynamic link editor dont le système a besoin pour fonctionner. par contre, comme tout ces types de fichiers, ils augmentent en taille avec le temps (à priori, l’utilisation de supeduper ou ccc à tendance à provoquer une augmentation).
    il vaut mieux utiliser cette commande : sudo update_dyld_shared_cache -force
    c’est beaucoup plus propre que la suppression !
    3- pour le safesleep, lire cet excellent article : http://www.macxtrem.com/articles.php?article=137&page=2
    ne pas oublier que quand on le désactive, on perd la possibilité de récupérer son travail quand on a plus de jus et que tout se coupe.
    et qu’on peut plus calibrer les batteries des portables…
    4- certains logiciels fonctionnent très mal quand on supprime les langues. certes, c’est parce que c’est mal programmé…

  5. « 4- certains logiciels fonctionnent très mal quand on supprime les langues. certes, c’est parce que c’est mal programmé… »
    Il ne faut surtout jamais supprimer l’anglais…

  6. Au fait, je passe par Xslimmer, payant mais dont les mises a jour sont gratuites a vie. Non seulement je retire les langues, mais j’enleve egalement les architectures inutiles (PowerPC, Intel 32 bits si le 64 bits existe) et en plus toute application est compactee selon le standard Apple. Si ca c’est pas de l’optimisation bien pensee… Jamais connu un seul souci depuis 5 ans.

  7. « C’est pour cela que je préfère (lorsque j’en ai le temps) réaliser une « clean install » […] une copie manuelle des fichier Préférences des applications les plus importantes (comptes mail, iTunes, Lightroom, Photoshop, ect…). »
    Si quelqu’un avait un lien pour m’expliquer quoi copier et comment faire cette « Clean Install », je suis prenneur.

  8. 22,5 go sur mon MBP en essayant et achetant Clean my mac (http://macpaw.com/cleanmymac) langueSSSS, .DS, dossiers doublons, logiciels, dmg, architecture PowerPC etc… aucun soucis (mais je sauvegarde souvent sur HDbis… au cas où…) aussi je trouve ce logiciel très bien fait vu la place qu’il m’a fait gagner depuis 3 mois moi aussi… pour info

  9. @JF: en tant qu’utilisateur d’Entourage avec peut-être l’option Spotlight activée, tu doubles ta base de données. Entourage enregistre des fichiers cache pour chaque mail pour qu’il puisse être indexé par Spotlight.
    1. Désactiver l’option dans les préférences d’Entourage
    2. Effacer les caches d’Entourage (de mémoire, ils se trouvent dans ~/Library/Caches/Microsoft/Entourage)

  10. Carbon Copy Cloner est à mon avis le meilleurs conseil…
    Sinon, ben moi je viens de faire de la place dans mes disques dur externes… je viens de griller un petit HD de 500 Go simplement en me trompant d’alim lors d’un déplacement, n’étant pas hyper concentré mais en train de discuter…
    Alim externe grilée, ré-installation sur un boitier ext, rien, le disque aussi est grillé.
    Moralité : ATTENTION quand vous branchez vos disques de ne pas vous planter d’alim si les cables sont compatibles. Et ça, pour une fois, c’est une connerie…

  11. Quitte à conseiller un programme, pour moi ce sera cleanapp, il fait ce que font xSlimmer Monolingua etc, mais il permet aussi lorsque l’on veut désinstaller une application, de mettre à la corbeille tous les fichiers épars que cette application aura installés.
    Il permet aussi de lister l’occupation disque, les fichiers de façon chronologique (vieux fichiers) , les fichiers cache et les vestiges (les susdits fichiers installés mais orphelins de leur application d’origine).
    15$ c’est donné avec le change

  12. Mac OS X : 6,5 Go « extra light » ! Alors qu’avec Mac OS 9 on pouvait installer un système allégé en 5 minutes (avec l’installateur d’Apple) qui pesait moins de 50 Mo (et qui faisait à peu près la même chose que Mac OS X).

  13. Pourquoi ne pas acheter un pc portable avec 500 ou plus, un macbook avec un dd de 80 gigas, même en ssd n’a aucun intérêt. Les raw de mon 5d Mark I s’expulse très rapidement rien qu’en usb 2.0
    Ahhh ces fanboys apple :D…

  14. Dire qu’un SSD sur une machine ne sert à rien, même avec 80 Go, c’est probablement ne jamais avoir utilisé un SSD…. car il y a la vie avant et la vie après le SSD sur un portable… Le problème, le prix qui reste un frein rédhibitoire…

  15. Oui en effet… Le SSD est un avantage incroyable pour la rapidité d’accès dans Lightroom. Une fois qu’on y a gouté on ne revient pas en arrière.
    Même chose pour le Macbook Air… Lorsque tu dois le sortir et le rentrer dans ton sac 3 fois par jours en reportage, tu ne veux plus d’un truc épais. Sa tranche fine te permet de la glisser facilement dans la poche arrière de ton sac photo. Et tu l’oublie totalement grâce à son poids plume.
    Bre, pour un pro qui bouge beaucoup, je dirais qu’il est indispensable. Là encore il faut l’avoir utiliser pour comprendre.

  16. A propos de nettoyage… J’ai suivi a la lettre le manuel de securite Snow Leopard d’Apple pour notamment retirer les modules Blutooth/Airport. Mal m’en a pris : impossible de rebooter, meme apres avoir reinstalle sans reformatage, maintenant une ligne noire apparait tout le temps a l’ecran si je boote depuis un disque externe en firewire… Ca sent le roussi !
    Nota : j’ai quand meme de bonnes notions d’admin systeme, mais force est de reconnaitre que dans tout systeme il y a quelques effets de bord a prevoir.

  17. Je trouve assez insupportable ce genre d’attaques gratuites. D’autant que des articles sur comment gagner de la place sur son Mac, le web en est farci.
    Merci quand même pour ce lien, qui sera utile a tout le monde… contrairement à ta remarque stupide.
    Tu sais, je ne suis quand même pas né de la dernière pluie. Et des astuces Mac pour gagner de la place, j’en connais un rayon depuis 1991.

  18. Salut jf,
    j’ai vu sur le net une appli qui s’appelle squeeze qui permet d’utiliser le système de compression de snow léopard et donc de gagner de la place par contre je ne sais pas se que ça donne niveau perte de performance. Si tu as plus d’info je suis intéressé.
    Mice

Leave A Reply




⬆︎ GO TO TOP ⬆︎