web analytics

Passionnant match Sony A7 III face à Canon EOS R

14
BILLET PREC.
BILLET SUIV.

Voilà un match vraiment passionnant entre le Canon EOS R et le Sony A7III, qui se joue cette fois-ci en deux manches, du côté de la vidéo (et aussi un peu de la colorimétrie) : avec deux intervenants d’avis opposés, qui s’entendent très bien… Et ont produit deux vidéos ensembles, pour défendre l’un et l’autre.

C’est le genre de match que l’on aimerait voir plus souvent. La vidéo cumule 307.413 vues : pour un sujet aussi technique, c’est pas mal. D’ailleurs, ça me donnerait presque envie d’organiser un tel match à propos de « photo »… Peut-être avec un collègue photographe, utilisateur du Sony A7 III qui serait prêt à jouer le jeux, si j’en trouve un. Et c’est vrai que ça serait une super idée !

Oui, ces deux vidéos sont vraiment intéressantes et l’on apprend énormément de petites choses pratiques… Si vous faites un peu de vidéo : je dirais que leur visionnage est indispensable (obligatoire)…

Et preuve de l’objectivité du testeur partisan du Sony : dans le premier match, c’est le Canon EOS R qui l’emporte au début : concernant l’Autofocus, notamment la nuit et par faible luminosité. Mais je vous laisse découvrir la suite…

 

Et voici ensuite : la « contre vidéo »… Ci-dessous l’avis du second testeur, celui qui a choisi le Canon EOS R, de préférence au Sony A7 III : notamment car il préfère largement shooter en Full HD la plupart du temps. Car c’est un professionnel qui shoote énormément et qu’il ne peut se permettre de stocker du 4K…

 

Plus que jamais : je continue à préférer le Canon EOS R au Sony A7 III, d’ailleurs vous regarderez le comparatif de diverses scènes côte à côte : on sent bien la différence de personnalité de colorimétrie, qui est indéniablement en faveur de Canon… Sans surprise le résultat du test à l’aveugle sur twitter, donne d’ailleurs le Canon EOS R : vainqueur avec des couleurs plus « naturelles » :

 

 

D’ailleurs : je serai prêt à prendre les paris, que pour leurs prochaines productions, Sony va encore changer la colorimétrie de ses Sony A7 (le prochain sera le IV). Décidément je n’aime pas  vraiment la couleur de ces Sony… Faites-vous une idée par vous même sur le test vidéo.

D’ailleurs, un jour je ferais peut-être un petit article, sur « comment faire au mieux » dans Lightroom afin de corriger corriger dominantes des RAW des divers Sony A7 : car selon moi, il faut absolument faire quelque chose… Ce qui demande un peu de temps à chaque fois. Et pas mal de « savoir faire » aussi : ce qui n’est franchement pas à la porté de tous les débutants sur Lightroom. Mais cela est une autre histoire.

 

BILLET PREC.
BILLET SUIV.

14 commentaires

  1. Il suffit de réchauffer un peu la photo du Sony en post prod ? Par contre la différence de taille entre les 2 appareils avec le 35mm est énorme?

    • La optique sur le sony est un samyan 35mm f2.8 pancake, c’est très léger et d une bonne qualité optique.

    • Non, malheureusement : on ne peut rattraper la différence colorimétrique, simplement en « réchauffant » (si c’était ça, un réglage de balance des blancs ou une correction de Balance des blancs dans l’appareil suffirait… et elle serait faite d’origine).

      Car en réchauffant la photo. du Sony, tu perds les bleu et les verts…

      Le problème est bien la « position relative de chaque couleur par rapport à ses voisines ».

      Il faut donc tenter de corriger « couleurs par couleurs » avec l’Outil TSL et l’outil « Etalonnage » dans Lightroom. Et cela dépendra des couleurs présente dans la photo : ce n’est queux rattrapage… Impossible d’automatiser cela.

      Ou alors trouver / fabriquer un profile denrée très diffèrent de ce qui est proposé. Avec le Color Checker Passeport : mais la encore je trouve les résultats assez moyens.

      Bref : c’est une bonne grosse galère et même en y passant du temps ce sera toujours différent du rendu Canon… Et généralement pas très joli à mon avis (même si c’est une question un peu personnelle).

      Tant qu’ils n’ont pas de point de comparaison, la plupart des gens ne se rendent pas compte de la différence (en plus ça ne les intéresse pas).

      Mais c’est lorsqu’ils changent d’appareil qu’ils ressentent la différence, sur certaines images.

      • A ce sujet J-F, un petit retour sur les dernières expérimentations de calibrations que j’ai pu faire avec différents appareils auxquels j’ai pu accéder (merci aux prêteurs, au passage) et leurs profils sous Lightroom 6.14 – et uniquement sous Lightroom 6.14. Tu en feras ce que tu veux.
        Attention, je reste dans le jugement de valeur, pas le jugement de neutralité scientifique en double aveugle ou j’en passe (contrairement à ce que certains aimeraient, je ne travaille pas gratuitement :D) et uniquement en fonction de ma vision personnelle des couleurs. On peut tout à fait ne pas être d’accord, mais je traite mes photos quand même uniquement sur écran calibré, bien sûr et et je donne ces informations uniquement au cas où ça pourrait aider certains dans leur recherche de profils Lightroom et par conséquent, leur simplifier le travail :

        EOS M6, M100 : les dernières versions X-Rite donnent des résultats satisfaisants et mêmes excellents pour des scènes de nature. Les oranges-rouges-jaunes sont cependant un peu (trop?) mis en avant et il faut veiller à ne pas trop les saturer pour l’impression. Sinon les profils Lightroom embarqués restent corrects et utilisables.

        Nikon Z6 : les profils X-Rite sont pour l’instant inexploitables (le logiciels d’analyse a certainement besoins d’une mise à jour et elles ne sont pas fréquentes).
        Donc pour ceux qui ont un Z6, n’achetez pas le kit X-Rite pour l’instant, ça ne donnera rien de concluant.
        Mais ce n’est pas grave, les profils Lightroom (« Adobe » et « Camera ») en version 2, et qui peuvent être ajoutés à la LR 6.14, sont très corrects, voire très bons. Attention à ne pas utiliser les versions initiales qui sont buggées et ont d’après ce que rapporte le site Adobe lui-même, un défaut de « color cast » (c’est probablement un problème connexe que rencontre la version actuelle du logiciel X-Rite). Cependant, même si ces profils Lightroom V2 sont très bons, le ciel conserve toujours le sempiternel problème des capteurs Sony qui le rendent plus difficile à nuancer que sur du Canon sous Lightroom (discutez pas, faites confiance à J-F ;)).
        Les profils Lightroom V2 du Z6 sont téléchargeables ici : https://helpx.adobe.com/camera-raw/kb/white-balance-issue-color-cast-with-nikon-z-6-raw-file.html
        Ceux qui sont sous CC, ou tout Lightroom par abonnement, disposent déjà des bons profils, a priori.
        A noter que l’APP raw2dng sous Android permet d’utiliser ces profils (.dcp) aussi pour la conversion en DNG ou JPG avant une édition sous Snapseed par exemple. C’est très pratique et très satisfaisant pour un traitement des raws sur Smartphone. Et ça fonctionne avec la plupart des appareils.

        Nikon D7200 : beaucoup moins de problèmes que les autres Nikon sous Lightroom (capteur Toshiba, a priori) et du coup c’est plutôt l’embarras du choix entre profils perso et originaux Lightroom qui prime. Les ciels, notamment, même si pas encore à niveau des résultats Canon, m’ont toujours semblé beaucoup plus faciles à nuancer avec cet appareil. Le travail sous LR est en tout cas le plus facile de tous les Nikon que j’ai pu essayer à ce jour.

        Nikon D750 : les profils obtenus avec X-Rite sont corrects mais finalement je conseille plutôt les profils suivants qu’on peut télécharger sur le net (forum du site dpreview) ici :
        https://www.dpreview.com/forums/thread/4012529 . Le « Neutral Tone Mapping » est notamment très bien et en tout cas mieux que tout le reste de ce que j’ai pu essayer (ciels compris).

        Toujours rien à faire pour le 6D (à part apprécier les couleurs ;))…

        Pour les trolls : tapez pas, j’ai bien dit que je ne jugeais qu’avec mes yeux… comme tout le monde ;)

  2. J’ai été un Canoniste (80D) depuis plus de 2 ans et puis je suis passé tout récemment à l’A7R III. J’ai regardé pas mal d’avis entre EOS R et A7R III car j’hésitais beaucoup. Et beaucoup d’éloge pour Sony (FNAC, Youtubeur, sites, …).

    Pour moi, j’ai fait des essais et je trouve les couleurs des photos Sony correcte car je travail sur un Wacom Cintiq Pro. Je trouve que cela dépend de pas mal de situation qui est assez subjective.

    Ce qui m’a fait penché vers Sony, c’est la partie Vidéo (restriction) de Canon EOS R. C’est un fait pour moi (mon avis) le Sony va plus dans le détail : des options, résolution, appliqué une option à un bouton sur le boitier et autres.

    Le coté négatif (Sony) c’est l’écran non tactile mais on si fait. Et d’autres choses car chaque marque a sa propre logique.

    On va me dire que je suis pas objectif mais je me suis tellement documenté, avis, etc que j’ai franchi le pas vers Sony avec un 24 – 240 mm qui me permet d’être moins encombré d’objectif (ouf) et un boitier plus solide pour moi.

    • A ma connaissance, le CMP est meilleur pour les couleurs chairs (il est plus détaillé). Pour le reste ça dépend aussi du logiciel qui exploite les photo des mires.

      Dans l’absolu, on peut se dire que plus il y a de couleurs pour calibrer mieux c’est mais il faut voir en fonction de votre usage.

    • Ou voyez-vous un acharnement ?

      Je m’attache juste à combattre les « fake news », selon lesquelles ce Sony A7 III serait tellement supérieur à tous les autres…

      Cet appareil a ses point forts et ses points faibles. Qui sont différents des point forts et des points faibles d’autres modèles d’autre marques.

      Ce qui m’a paru très intéressant dans cette vidéo, c’est que comme souvent on découvre que l’AF du Canon EOS R est beaucoup plus efficace qu’on ne pourrait l’imaginer et fait jeux égale avec celui du Sony dans certaines circonstances.

      Un point fort du Sony mis en évidence dans la même vidéo : bien évidement au delà de 5000 ISO, le Sony prend largement l’avantage… Ceux qui travaillent souvent à 5000 ISO (et au Delà) doivent en tenir compte. Mais pour moi qui ne dépasse jamais 3200 ISO (et même très rarement 1600 ISO)…

      Enfin : la colorimétrie, à force d’enchainer les test, peut-être les gens vont-ils finir par percevoir la différence entre Sony et les autres ? A eux de voir…

      Mais il n’y a aucun acharnement. Si ce n’est celui à faire connaitre la vérité, plutôt que de propager sans cesse les même fake news…

  3. Merci en tous les cas d’aborder un sujet, la colorimétrie, peu traitée dans les différents tests. Et de rappeler contrairement à ce qu’on entend souvent, qu’il n’est pas si simple de retrouver les couleurs que l’on souhaite en post traitement.
    J’ai eu un A72 et vraiment c’est un super appareil mais la colorimétrie est parfois à l’ouest. J’ai repris un 6D neuf en promo à 1000€ et d’accord, c’est moins techno, il y a moins de dynamique mais je m’evite beaucoup de postraitrement. Les couleurs sont nettement plus naturelles (d’autres diront flatteuses).
    Idem entre mon vieux xt10 que j’aime beaucoup et mon M50 avec le 22. Les Jpegs Fuji sont très bons mais surprise ceux du M50 sont surprenants et ont ma préférence.
    C’est subjectif bien sûr. Je me fiche des marques mais je constate que mes goûts me portent à chaque fois vers ce que sortent mes canons.

Leave A Reply


Notifiez-moi des commentaires à venir via émail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.