web analytics

Retour sur un flash malin : Canon Speedlite 470EX-Ai

26
BILLET PREC.
BILLET SUIV.

Cette petite vidéo, n’a l’air de rien, mais elle me semble tout de même vraiment intéressante ! Car on y découvre certaines techniques originales d’utilisation du flash « malin » Canon Speedlite 470EX-AI à orientation auto présenté récemment…

Alors d’accord : il s’agit d’une vidéo conçue pour les « mamans » qui veulent réussir enfin leurs photos d’anniversaires (j’en entends déjà qui se moquent dans le fond)… Mais j’en connais quelques uns (ils se reconnaitront) qui m’ont demandé récemment un peu d’aide pour éliminer les ombres latérales très marquées, crées lors de l’utilisation d’un flash cobra à l’occasion d’un cadrage vertical (le flash restant dans l’axe initial du boîtier)… Cette vidéo est pour eux ! Car tout ceci ne serait probablement jamais arrivé avec ce nouveau flash. Qui sera probablement très apprécié des débutants… et des débutantes ! Allez photographier un anniversaire au smartphone et sans flash : on en reparlera.

 

BILLET PREC.
BILLET SUIV.

26 commentaires

  1. La dépense d’énergie électrique du flash m’a l’air à peu près aussi justifiée que celle pour alimenter une trottinette électrique: c’est à dire une débauche de moyen pour un résultat médiocre et sans saveur.

  2. Déjà, l’autonomie du flash : on en sait rien du tout sans l’avoir testé…

    Ensuite : « sans saveur », même remarque ! Comment le savoir sans l’avoir essayé ?

    N’y-aurait-il pas un peu de mauvaise fois dans ce commentaire ?

    Au fait : trottinette électrique… Si l’on habite (et travaille) en Centre ville (comme à Paris), ça prend tout son sens… Surtout en cette période ou les Velib ont totalement disparu.

    Moi, j’y pense très fort d’ailleurs en ce moment ! Comme quoi…

    • Alors après avoir acheter une Xiaomi M365, je me suis vautré sur un rebord de trottoir après une légère pluie. Résultat : 2 malléoles cassées, donc opération et 2 mois d’arrêt… pratique mais faire gaffe ,-)

  3. euh… franchement cela fait des années (depuis toujours) que je fais la même chose en tournant avec mes petites mains manuellement la tête  de mon flash pour un rebond sur le mur, plafond etc… et en plus je choisi moi même l’angle  le plus approprié au lieu de laisser un automatisme le faire pour moi….

    franchement un non évènement. utile uniquement pour ceux qui vraiment ne savent pas se servir d’un cobra en indirect… et encore après 1h d’utilisation si on leur montre ils sauront tout seul tourner le flash comme il faut…

      • ya vraiment des gens qui mettent 500 € dans un flash et qui savent pas qu’on peut tourner la tête ????

        Des gens avec un 4000D et un 18-55 de base qui sont en mode vert c’est normal. Mais ces gens se payent un flash à 500€ ?

         

  4. Franchement, je trouve cette innovation super pratique ; un peu comme l’ouverture du coffre automatique, la boite auto etc… Ça ne révolutionnera pas le matériel, mais une petite innovation qui fait avancer…Je préfère profiter 100x de ce type d’innovation que d’un evf qui pour moi reste une régression par rapport à un ovf. Et puis il, est débrayable… Bravo Canon

  5. Pour l’autonomie, on en sait rien, c’est vrai…mais on sait qu’il faut activer un moteur pour faire tourner le bras ce qui représente forcément une dépense électrique non négligeable. Personnellement je ne vois pas l’utilIté de dépenser de l’électricité pour cela.
    Quand on voit les résultats photographiques présentés dans la vidéo, ont-ils un quelconque intérêt; j’en doute. Un flash est un outil créatif, la programmation de la chose en fait là un instrument de moindre effort pour un geste aussi simplissime et rapide qu’une orientation de cobra.
    Pour la trottinette, chacun ses choix mais dépenser de l’électricité pour rouler dans le centre de Paris quand on est valide et en bonne forme me semble un peu étonnant.

    • Alors, c’est probablement que vous râlez tout le temps… peut-être ? Sur tout et n’importe quoi ? C’est mon hypothèse principale ;-)

      Concernant l’intérêt de la trottinette électrique : il est totalement évident… Vous n’allez pas travailler tous les matins vous ?

      Par exemple je dois travailler à Bastille et j’habite à Pigalle… Traverser Paris (Pigalle > Bastille) en trottinette électrique doit prendre probablement en 30 à 35 minutes..

      L’intérêt : c’est que je peux la monter dans mon (petit partement) et la conserver dans mon bureau, pendant que je travail… Je ne peux faire cela avec mon vélo (déjà deux vélos volés à Paris, impossible de le stocker dans la rue).

      En vélo je mets 20 à 25 minutes… pour aller de Pigalle à Bastille (oui, mais il n’y a plus de Vélib).

      Mais à pied, c’est au moins 60 minutes !

      Ne ne faites pas rire : c’est impossible de faire cette balade (agréable) tous les jours de la semaine et toute l’année (j’aimerais bien personnellement) ! Tout simplement car on a d’autres choses à faire (les courses par exemple). Tout le monde n’est pas aux 35h (et heureusement d’ailleurs, sans quoi ce pays s’arpenterait totalement)…

      Non : vous ne faites pas deux heures de marche à pied par jour, pour aller au travail ! Je ne vous crois pas…

      Alors si vous détestez le métro (transport de marchandise absolument inhumain : que je refuse tout simplement) : il y a la trottinette électrique qui est géniale…

      Une autre idée ? Meilleure ?

    • Ensuite concernant le flash : je trouve l’idée géniale… Mais ça reste à tester en vrai grandeur, bien évidement.

      En tosu cas, je connais 80% des photographes amateurs qui sont incapables d’orienter leur flash (sans y passer 5 minutes et faire des essais)… Donc pour eux : cette solution m’a l’air efficace.

      Ce qui ne vous empêchera pas de créer un studio multi flash par ailleurs, si vous en avez le temps…

      Mais pour les goûters d’anniversaires : pourquoi pas… Il faut un peu d’ouverture d’esprit parfois dans la vie. Il y a 20 ans, on imaginait même pas à quoi pourrait servir un smartphone. Ou une trottinette électrique !

  6. Pour se déplacer à Paris, il y a quand même un panel assez large de solutions: si vous n’aimez pas le métro, il reste les bus et si vous n’aimez pas les bus, il y a les vélos partagés (certes le Velib que j’utilisais auparavant tous les jours ne marche pratiquement pas depuis des mois), les vélos pliants pour ne pas les laisser dans la rue, les skateboards, les rollers…et les trottinettes sans moteur!
    Je suis loin d’être opposé à l’innovation (Velib était notamment une belle innovation) à condition que ce soit un progrès global. La trottinette électrique n’est à mon sens pas vraiment un progrès en privilégiant la dépense électrique à la dépense physique.

    • J’avais utilisateur du Vélib, depuis le premier jours… Je le prenais plusieurs fois par jour. Cela marchait à peu près!s (mais plusieurs fois j’ai été en ratard à cause du Velib : certaine employés ne peuvent pas se permettre ce luxe… Il faut donc être réaliste : le velib n’est une solution, que pour la minorité de « riches » qui vivent en centre ville (et encore pas trop loin)

      Et de toutes façons : c’est cassé ! Ce qui prouve la fragilité du dispositif… Un salarié (qui tient à son emploi), ne peut se permettre de se reposer sur un système non fiable.

      Et ensuite (même si c’était fiable) : au delà de 30 minutes de trajet (soit 1h aller retour) : cela ne convient plus… Vous semblez oublier qu’il y a des gens qui doivent aussi aller chercher leurs enfants à l’école, faire des courses, s’occuper éventuellement de personnes dépendantes…

      Donc, c’est facile de donner des « leçons » d’écologie et de « transport responsable », lorsque l’on est totalement déconnecté des réalistés quotidiennes… ET puis il y a des gens qui n’ont pas les moyens « physique » de faire 1h de vélo par jour.

      On fait quoi peur ceux-là !

      Proner la dépense physique : c’est très bien dans l’idéal… Mais à part dans une dictature (corée du Nord) : vous ne pouvez l’imposer à tout le monde.

      D’ailleurs, même en Chine, ou au Vietnam : ou tout le monde était à Vélo il y a quelques décennies : plus personne (ou presque) ne pédale… Pourquoi à votre avis ? Par souci d’efficacité…

      Moins de temps de trajet = plus de temps de travail = plus de revenus…

      Ou alors (si l’on a pas de travail) = plsu de bricolage à al maison (donc plus d’économie).

      Bref : ne faites pas semblant d’être naïf ! Vous comprenez très bien ce que signifie 1h de vélo par jour… C’est une heure de perdu pour 909% des gens…

      Il n’y a que les « oisifs » (héritiers ou rentiers), ou les chômeurs subventionnés, qui peuvent se permettre de perdre une heure par jours (5 fois par semaine) pour pédaler…

      Entre nous ça m’énerve un peu les leçons de morale, que l’on nous fait sur le transport ou l’écologie. Et qui sont déconnectée de la réalité des gens qui doivent « gagner difficilement » leur croute. Mettez-vous un peu à la place du salarié moyen !

      Rien de personnel. Mais je suis un peu énervé ;-)

  7. ce flash est très bien et pour m’y être mis récemment alors que je pensais que le flash était soit un truc d’abruti soit un truc de spécialiste j’ai découvert un univers pas si compliqué que ça à comprendre et qui permet de franchement améliorer de simples photos de famille par exemple. Comme dit dans ton article avec un reflex + un flash il y a un fossé qui se creuse par rapport aux photos avec un telephone. Si les flash canon sont très bien qualitativement et au niveau ergonomie, ils restent cependant assez cher, moi je me suis tourné vers le godox 850 II qui est également très bien qualitativement et dont le budget est plus en cohérence avec mon 100D, petit plus non négligeable il fonctionne sur batterie, dommage que Canon ne propose pas ça sur son flash car c’est franchement mieux que les piles

    • Rien n’empêche d’utiliser des piles rechargeables… C’est ce que je fais avec mon 430 EL  et il s’en porte très bien…

      • oui ok pour les piles rechargeables, question de goût, mais visiblement ce système de batterie séduit pas mal de monde et il s’avère assez efficace (temps de recharge assez court, temps de charge du flash entre deux éclairs plus court et grosse autonomie) l’inconvénient étant que c’est un système propriétaire avec un énième chargeur

      • propriétaire aussi du godox la batterie permet a pleine puissance un recyclage <1sec et plus de 800 éclairs en puissance max à pleine charge..on tient une journée complète de mariage en flashant à fond sans recharger….aucun accu rechargeable AA ne peux le faire. c’est assez impressionnant venant d’un canon 430ex avec une belle qualité de fabrication et de lumière pour moins de 200 euros… (pas primordiale certes mais vachement confortable)

  8. Jean-François, vu le nombre de personnes qui sont salariées et se déplacent à vélo dans Paris et habitent dans les arrondissements non centraux et en banlieue proche, je trouve que vous tirez vos conclusions sociologiques un petit peu vite (atteignant même un point Godwin en citant la Corée du Nord).
    Je suis très loin d’être le seul à travailler durement et à combiner vélo et transports publics en fonction des déplacements, de la météo (et avec le matériel sur le dos). Vous noterez aussi que, dès mon deuxième commentaire, j’ai précisé que ma « remarque » ne s’appliquait qu’à ceux qui sont valides et en bonne forme physique… Alors oui, heureusement, vous êtes libres de vous déplacer comme vous le souhaitez et il ne me viendrait pas à l’esprit de vous contester ce droit.

    • Bon tout va bien alors ;-)

      Remarque, que si les transports public (Metro, RER, Bus et autres) étaient plus modernes, plus diversifiés, mieux nettoyés (ou plutôt moins salis), si il n’y avait pas de tag, pas d’odeurs de pisses : j’accepterais de les prendre… et de marcher un peu plus.

      Mais il y a un vrai problème de société autour des transports (spécialement entre l’Ile de France et le Centre de Paris) : les inégalités se creusent…

      C’est pour ça que c’est un « sujet sensible » : l’horreur des transports quotidiens (et pour certains c’est vraiment une horreur), et le gouffre financier que ça représente pour ceux qui n’oint d’autre choix que la voiture ou le scooter : ça ne fait pas rigoler grand monde ! ET ça peut même énerver ;-)

      Mention spéciale pour la débilité de la mesure unilatéral du 80 km/h… Et honte à la Mairie de Paris, pour ses mesures « discriminatoires » et vexatoires à l’encontre de ceux qui ne vivent pas dans les beaux quartiers, mais doivent prendre leur voiture pour aller travailler… (sans oublier les fiasco Velib et Autolib)

      Alors connaissant tout cela : je ne vois pas comment on ne pourrait pas considérer les trottinettes électriques comme un « échappatoire potentiel »… EN tous cas : c’est un outil « évident », qui ajoute un peu de multi-modal et de liberté de choix aux citoyens, qui en ont bien besoin !

      Bon, la mienne devra attendre un peu, je viens d’investir dans un modèle de Macbook Pro à 6 coeurs ! ! ! Dommage pour le test de trottinette…

      • C’est marrant que tu vive ça aussi mal le métro. Je suis dac avec toi sur le constat qu’il est crado, qu’il marche pas la nuit et qu’il sent la pisse mais je suis tellement mieux en métro qu’en voiture… Je me pose dans le train ou le métro et je bouquine (ou j’écoute un podcast si je suis debout).

        Ma « technique » c’est de prendre plutôt le RER pour allez rapidement au nord / sud / est / ouest et après de finir en skate électrique. c’est un moyen génial, ultra rapide et un skate c’est bien plus léger qu’une trottinette, donc plus adapté au multi-modale.

        T’as pris quelle config de mac ? tu nous fera un petit retours dessus ?

  9. Et bien moi je trouve que le gros plus c’est l’orientation automatique dès que l’on change l’orientation de l’appareil photo. Ceux qui font les soirées, mariages et plein d’autres événements et qui n’arrêtent pas de passer de paysage à portrait vont être contents je pense.

Leave A Reply


Notifiez-moi des commentaires à venir via émail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.