web analytics

DxO Labs serait en redressement judiciaire

45
BILLET PREC.
BILLET SUIV.

Nous apprenons que la société DxO Labs éditeur du fameux logiciel DxO, serait en redressement judiciaire depuis le 07 mars 2018 et chercherait un repreneur (Le Figaro Economie et annonce chez Deloitte qui en est l’administrateur).

DxO est un des seuls « joyaux Français » dans le domaine du logiciel et de la photo… Espérons qu’un nouvel investisseur puisse redonner un second souffle à cette innovante société de Boulogne-Billancourt, fondée en 2003 qui compte 113 salariés aujourd’hui, pour un Chiffre d’affaires de 14 M€ en 2017…

Souvenir d'une séance de travail intéressante chez DxO en 2006.

Souvenir d’une séance de travail intéressante chez DxO en 2006.

Je crois que la meilleure solution pour eux : serait de proposer leurs logiciels sur abonnement… Ce qui semble réussir pour Lightroom, devrait les inspirer. Du point de vue de l’utilisateur : mieux vaut un éditeur qui gagne sa vie chaque mois grâce à un abonnement… Qu’un éditeur qui mette la clé sous la porte : dans ce cas, c’est l’utilisateur qui se retrouve le « bec dans l’eau ». Relire : débat, Lightroom Classic CC uniquement en abonnement.

Je ne serais pas étonné, que leurs soucis viennent de l’échec relatif (?) de leur appareil DxO One, dont je n’ai jamais trop compris l’intérêt et qui ne m’a jamais faut rêver… Si ils m’avaient demandé mon avis ( ! ) je leur aurait dit dès le début que c’était vraiment une très mauvaise idée un appareil de ce genre là. Qui ne ressemble pas assez à un appareil photo. Car les gens sont d’abord à la recherche d’appareils photo « pratiques ». Et non à la recherche d’appareils photos aux performances techniques exceptionnelles…

Le DxO One souffre (à mon avis) du « syndrome de l’ingénieur »… Un truc « bien Français » qui consiste à concevoir un object excessivement performant, mais qui ne sert pas à grand chose. Car ce dont ont besoin les gens : ce n’est pas de performances rares… Mais de tout plein d’autres choses.

BILLET PREC.
BILLET SUIV.

45 commentaires

  1. Croisons les doigts pour qu’il y ait une solution durable.

    Ce serait dommage que leur excellent Photo Lab passe à la trappe. Depuis que j’y ai goutté, je ne vais plus que très très rarement sur Lightroom…

  2. Mauvaise nouvelle en effet pour plusieurs raisons:

    – DXO PhotoLab est un excellent produit.

    – C est important d avoir du choix et des alternatives en matière de traitement d images.

    – Il s agit d une société française et on parle de 113 salariés ….

    Croisons les doigts !

     

  3. DXO Photolab est un excellent logiciel!

    Je suis moins convaincu par le produit DXO One bien que l’engineering soit de qualité.

    J’espère qu’il y aura une alternative pour faire perdurer Photolab, et si possible sans abonnements.

    une pensée pour les 113 salariés qui on mis du cœur à l’ouvrage!

  4. J’espère aussi qu’ils vont redresser la barre. (La séparation avec DXO Mark qui « vend » des positions dans les benchmarks a pas dû faire du bien.)

    C’est un bon logiciel que j’aimerais voir durer.

  5. a mon avis, ça pourrait être une bonne opportunité pour un investisseur qui financerai le développement d’un catalogue au tour de leur produit et on aurait un vrai concurrent pour lightroom.

    • Oui, sauf que développer un cataloguer, est probablement beaucoup plus difficile, que de développer un logiciel de traitement RAW…

      Et cela demande un écosystème complet (pensez à Adobe Bridge, aux .xmp, etc…)

      La preuve est l’absence d’alternatives crédibles au catalogage de Lightroom. Même Apple à laissé tomber, après des investissements massifs.

      Tellement de logiciels de Développement Intéressants : et pas le moindre cataloguer crédible…

      A suivre…

       

  6. 14 M€ c’est beaucoup d’argent pour unes société de prestation de services, même si le poste développement doit prendre une grosse place dans les frais, mais globalement, une boite de P.S qui de facto n’a pas de « stock » et qui fait 14M€ de CA et qui se retrouve en RJ, c’est une faute de gestion !

  7. En effet DxO est surement le meilleur logiciel d’un point de vue technique (piqué, anti-bruit, corrections optiques…etc), par contre je trouve qu’il ne l’est pas d’un point de vue photographique (CaptureOne a un meilleur rendu des couleurs par exemple) ou ergonomique (Lightroom est mieux foutu globalement dans son utilisation). Cela me fait un peut penser à Apple qui ne propose pas les appareils techniquement les plus aboutis, mais avec une ergonomie bien pensé, un bon design et un marketing bien ficelé.

    Perso j’ai essayé DxO au début au moment de choisir mon derawtiseur, et ne l’avait pas aimé à cause de son ergonomie pas terrible du tout (ça s’est amélioré après au niveau de l’interface, mais pour moi  qui aime faire tout dans un logiciel, où sont les modules Livres et d’export vers Flickr ?). Et je n’avais pas aimé non plus sa tendance à vouloir nous faire utiliser le mode tout automatique, avec des résultats caricaturaux (trop saturés notamment).

    Bref au final Lightroom l’a surtout emporté par sa facilité d’emploi et le gain en temps gagné (moins je passe de temps devant l’écran, mieux c’est), même si il est techniquement moins bon (mais au final, sur le rendu final d’une image, cela compte très peu de gagner un peu de piqué ou d’avoir un peu moins de bruit…).

    Cela me fait aussi penser un peu aux appareils 24×36 mirrorless Sony qui sont très bons techniquement, mais dont l’ergonomie ou le rendu des couleurs n’arrive pas au niveau des appareils Canon. Pour moi au final l’avantage principal des boitiers Sony est dans leur Eye-AF, une feature que je trouve 10 fois plus utile au final, qu’un petit gain en dynamique ou en bruit ici ou là. C’est pour ça que à mon avis Canon et Nikon ont encore toutes leurs chances à jouer dans la compétition du meilleur mirrorless 24×36.

  8. Malheureux en effet, mais porteur d’un état global de la concurrence et de l’économie en ce moment. Les erreurs coûtent cher, surtout quand on n’a pas les reins pour les encaisser.

    Je vous rejoins sur le DXO One, qui dés sa sortie m’avait semblé être un « ornithorynque » de plus (même si l’ornithorynque, lui, il a survécu, jusqu’ici :D). Je n’ai jamais trop compris l’intérêt de ce produit et je n’ai pas été le seul, vu le peu de succès remporté.

    En revanche, je ne crois pas que ça ait de rapport avec un quelconque syndrome Français de l’ingénieur. S’il existe ce type de syndrome, il est partagé par tous les pays dit industrialisés capable de concevoir ce type de produit. Simplement, les produits des autres pays n’atteignent que très rarement notre marché. Et les ingénieurs, lorsqu’il sont bien dirigés, inventent aussi des choses formidables. Tout ça pour dire que, d’où qu’elle vienne, l’idée de ce produit était d’entrée de jeu mauvaise.

    Et même si ce n’est peut-être pas la cause de leur difficultés actuelles, ça n’a pas dû les aider, c’est sûr.

    Quant au modèle économique des logiciels par abonnement, j’espère que les consommateurs trouveront un moyen d’éviter sa généralisation, et j’espère que des éditeurs trouverons toujours moyen de survivre sans, pour que leur clients puissent en faire autant.

     

  9. Perso j’ai acheté 2 fois l’édition élite, mais au final je m’en suis très très peu servi.

    Une usine à gaz un peu lourdingue à utiliser, extrêmement lent même sur Mac Pro à l’époque, des corrections un peu « artificielles », des plugins optique/boitier parfois (souvent) inexistant…

    Lr l’a supplanté très rapidement.

    Maintenant, la boite a su évoluer avec dxo mark (même si j’ai toujours trouvé ça sans intérêts…)

    Bon courage à eux, mais c’est pas gagné. 113 salariés pour 14 M€ de CA le ratio semble pas terrible. La masse salariale doit être vraiment conséquente, et un repreneur  rachètera surement uniquement pour les brevets et certaines technos.

  10. Etonné par plusieurs choses dans cet article.

    La première le conditionnel…

    Non Dxo ne serait pas en redressement judiciaire et ne chercherait pas un repreneur… mais plutôt DxO Labs EST en redressement judiciaire et CHERCHAIT un repreneur. Oui cherchait puisque la date de dépose des offres de reprise est passée.

    Ce qui permet d’arriver à la seconde chose étonnante, le timing de l’info mais pas que pour vous, dans l’ensemble des médias spécialisés je parle. Ca fait depuis le 7/03 que la situation est connue.

    Et donc les offres de reprises sont en cours d’analyse… enfin dans l’espoir qu’il y ait eu des offres de reprise.

     

    Je passerai sur l' »analyse marché » de la DxO one, et me concentrerait sur « proposer leur logiciel par abonnement ». Quand on voit le monde qui switch vers des solutions sans abonnement, je pense que ce serait la pire des solutions, car les logiciels ne seraient alors aucunement attractif. Seul le leader peut réellement se le permettre surtout quand il a une base de clientèle professionnel pas forcément photographe mais qui utilisent plus ou moins photoshop. Car à mon sens, si l’abonnement fonctionne aussi bien ce n’est aucunement pour LR mais bel et bien pour PS dont les utilisateurs ne font pas que partie de la petite niche des photographes qui développent leurs photos.

     

    • Tous les avis sont dans la nature… Vous avez le votre ! Très bien.

      Mais je ne sais sur quels chiffres vous pouvez affirmer que l’offre Lightroom sur abonnement ferait « fuir les clients ». Moi j’ai plutôt l’impression du contraire… D’autant que les « alternatives », ne communiquent pas davantage qu’Adobe : sur le nombre de licences vendues, ou en circulation !

      Bref : personne n’en sait rien… La seule chose connue ; ce sont les profits « magiques » d’Adobe, que l’on peut certes, attribuer à d’autres produits, que Lightroom…

      Mais si l’on se base sur « l’ambiance », sur les forums de photographes : cela ne vaut rien du tout… Car il faut se rappeler que ce ne sont « que » les râleurs qui s’y expriment…

      Moi je constate plutôt que de nombreux collègues qui « râlaient » (un peu) au début de l’annonce de Lightroom Classic CC en novembre 2017, finissent par adopter l’abonnement.

      De toutes façons, ils n’ont pas trop de choix : car l’alternative (catalogage + développement) est proche de néant…

      • Au moins est d’accord sur une chose : On n’est pas d’accord.

        La raison en est simple et vous le dites vous même sans en apporter beaucoup plus… On ne base nos affirmation sur aucun chiffre, aucun fait vérifiable… Et quand on apporte des chiffres, on les donne à la sauce qui nous arrange. Adobe, s’ils ont communiqué sur leur augmentation de CA après le passage à l’abonnement de Adobe CC… on n’en sait pas beaucoup plus sur le nombre de licence vendue non plus comparé au nombre de licence vendue ces 3 ou 4 dernières années. et on peut compter sur eux pour ne pas nous dévoiler l’évolution du nombre de licence à la suite de leur augmentation de prix qui est en cours.

        En cas c’est bien ça le problème des médias aujourd’hui facile d’accès grâce à internet. Tout le monde y va de sa petite information plus ou moins en retard sur la réelle actualité mais personne ne va vraiment chercher la véritable information. Pas un, ayant pignon sur rue, ayant une audience particulière, ayant un site internet d’information sur un marché de niche, ne va chercher la véritable information avec des chiffres à l’appui pour en faire une analyse.

        Les comptes de DxO labs sont disponibles, plus ou moins couteux. Quitte à faire un article, plutôt que de repomper ce que tout le monde sait déjà et ce que tout le monde a déjà écrit, une petite analyse des comptes de DxO pour expliquer la mise en redressement judiciaire serait largement faisable. Deloitte et taj devraient par ailleurs être en mesure de donner quelques informations sur au moins le nombre d’offre de reprise déposées (ou tout du moins s’il y en a eu), sans même trop entrer dans le détail…

        Mais tout cela demande du temps… Et oui, l’information c’est un métier, comme photographe en est un aussi, différent… Je n’irai pas paraphraser l’excellent Coluche… vous avez sûrement déjà compris l’idée.

        • Merci pour ces commentaires… Grâce à mon blog vous avez au moins l’opportunité de vous exprimer…

          Et de nous apporter ce complément d’information, intéressant (ou même indispensable).

          Ce qui, pour tout lecteur curieux de mon blog, représente à n’en pas douter : une opportunité supplémentaire de rester informé et de tout comprendre…

          Donc, merci à vous pour ce commentaire complémentaire…

          Et merci qui ? ? ? Pour avoir mis en place un module de commentaires aussi efficace… qui vous permet de vous exprimer de façon efficace ?

          En tous cas si mon blog n’existait pas, vous auriez été obligé de créer le votre… ET je vous assure qu ehe n’est pas facile à faire. Essayez vous verrez !

          Le mien existe depuis 14 ans ;-)

          ET certains lecteurs, sont là, depuis le tout début…

    • ET par ailleurs, les logiciels « sur abonnement », sont plutôt la « tendance lourde » en plein essors dans le monde des logiciels, en général…

      On peut, détester cette tendance (chacun son avis). Mais difficile de contester cette réalité…

      • Pas que dans le logiciel. Dans l’IT plus généralement (Apple y compris). C’est ce qui, à leur époque, a rendu les MMO(RPG) si rentables : le fait de s’abonner pour jouer était plus que pertinent pour les fabricants de jeux vidéos.

         

        Donc je ne serais pas surpris que DXO s’y mette aussi. A situation délicate, solutions drastiques.

  11. De toute façon, il n’y a plus la place pour autant de développeurs de logiciels photos. L’avance prise ces 5 dernières années sera décisive pour la survie. Les plus faibles seront mangés ou disparaitront ; comme cela se passe dans beaucoup d’autres secteurs…

      • Sans hésiter LR (le plus abouti et la meilleure ergonomie pour la gestion de 10aines de milliers d’images et leur traitement en lots). Si non C1 serait mon second choix. J’utilise aussi de temps en temps pour qq photos (moins de 10) Capture NX-D qui est le soft gratuit de Nikon quand je n’ai pas LR sous la main (largement suffisant à mon avis pour un amateur Nikon qui sort qq centaines d’images par an et qui ne veut investir dans un logiciel ou payer un abonnement).

      • Moi, si je n’utilisais pas Lightroom (qui est de très loin ma préférence)… J’utiliserais Adobe Bridge et Adobe Camera Raw !

        Mais si Adobe n’existait pas… alors je ferais avec Capture One + Media Pro (ex View Media Pro : le catalogueur que j’utilisais jusqu’en 2006…).

        Ce serait bien moins pratique, plus lent et moins efficace, mais je serais bien obligé de « faire avec »…

        • Marrant j’ai trouvé C1 beaucoup plus usine à gaz que DXO (où globalement j’ai rien à faire ou presque : le smart lightning me donne une exposition correcte à 98%, je recadre/corrige les perspectives et/ou l’horizon, éventuellement N&B au besoin et zou).

           

          Ou alors j’ai pas du tout pigé le concept.

  12. En tant qu’amateur je trouve que l’abonnement est une hérésie qui revient très cher. J’utilise PhotoLab et LR 5.7.1 uniquement quand j’en ai besoin et ce n’est pas tous les jours, loin de là.

    Alors certes l’abonnement permet une rente aux éditeurs, mais je suis désolé, encore une fois ce n’est absolument pas intéressant pour des personnes comme moi, et je pense que nous sommes nombreux dans ce cas. Et puis dans le cas de LR, payer 12 € par mois alors que je n’utiliserais jamais Photoshop, c’est un peu idiot…

    J’aurais très certainement un autre discours si je développais des photos tous les jours, mais ce n’est pas le cas.

    Alors à l’avenir, que restera-t-il comme solution ? Se contenter du logiciel fourni avec l’appareil (DPP dans mon cas), basculer vers du gratuit comme Darktable ???

    • Je trouve Darktable inutilisable… (trop mal foutu et trop peu ergonomique)

      Je vous conseillerais de conserver Lightroom 6.14 (qui reste en licence définitive) : achetez le en solde actuellement (ou en mise à jour depuis une version ancienne : seulement 74 €) et il vous servira encore 5 ou 6 ans très certainement…

      http://photoetmac.com/2018/02/surprise-lightroom-6-14-toujours-vente/

      Il fait énormément de chose, et vous garanti une grande compatibilité à l’avenir.

      SI un fabricant développe un jour un logiciel avec une volonté « Universelle » : il fera l’effort de lire les .xmp d’Adobe (ce qu’a fait Capture One), car c’est le système actuellement le plus répandu : donc celui qui vous donne le plus de chance de passer à un autre logiciel un jour…

      Et qui sait : peut-être un jour Adobe proposera un Lightroom CC « Light » (pour les amateurs), beaucoup moins cher. A mon avis, c’est leur intérêt… Comme ils font Photoshop Element.

      D’ailleurs, c’est un signe : ils ont utilisé un seul moteur de reconnaissance des visages entre Photoshop Element en Lightroom Classic CC…

      • Bien d’accord pour Darktable… Il est complexe et son interface n’est absolument pas intuitive.

        Il faudrait que les développeurs simplifient un peu tout ça, ça permettrait certainement de ne pas faire fuir ceux qui veulent essayer.

        En attendant, croisons les doigts pour que DXO perdure et que les 113 emplois soient maintenus. C’est bien plus important que notre choix logiciel…

          • Un catalogage et ça serait bon. D’autant plus qu’on a besoin de très peu de réglages pour sortir une image correctement traitée chez eux, et donc un gain de temps substantiel.

             

            Parce que bon, perso j’en suis au catalogage « manuel » : Photo/année/mois-jour/RAW d’un côté, et pareil/JPEG de l’autre ; archaïque, mais très efficace (et pratique pour migrer).

  13. J’étais moi même très remonté contre le passage en mode abonnement de Lightroom (car on paie en gros 2 fois plus cher qu’en achetant les updates de la version normale tous les ans) et j’ai fini par y souscrire car j’avais besoin d’un plugin Photoshop (pour inverser mes négatifs couleur)

    Et je n’ai en effet pas trouvé d’alternative à Lightroom pour les développements…. (peut-être Capture One au niveau qualité pure, mais au niveau ergonomie, bien trop complexe à prendre en main je trouve, et perte de tous mes développements déjà fait sous LR, malgré leur moulinette)

    Bref pour ceux qui ont choisi LR dès le début, Adobe nous tient par les c… :(

    J’attends avec angoisse le jour prochain où il vont annoncer la 1ère augmentation du tarif de l’abonnement, ce qui arrivera forcément à court terme…

    • Bah, rien ne presse de passer sur CC. La dernière mise à jour du logiciel en licence déf. est suffisante. Je l’utilise tous les jours. C’est toujours ça de gagner et puis CC a quelques soucis. Au bureau, on a des pb de sauvegardes de catalogue par ex.

       

  14. Pour ma part idem j’avais testé pas mal de logiciel dont Capture One et DXO pour au final me rendre compte que LR est très bien.

    Les logiciels usine à gaz qui font croire qu’une photo moyenne à l’origine peut devenir excellente avec la multitude de réglages possibles c’est fini.

    J’utilise LR pour faire des réglages simples et quand j’ai envie de m’amuser j’utilise Photoshop avec le plugin TKAction.

  15. Pour ce qui me concerne (suis pas un pro de la photo), je suis passé sous LR Classic CC car la version 6.14 était devenu quasiment inutilisable tellement elle est lente.

    Si j’avais eu une solution alternative sans abonnement, je l’aurai prise. Je n’utilise pas photoshop, je trouve le prix de l’abonnement bien trop élevé dans mon cas.

     

  16. J’espère que ça ne va pas influencer le développement d’Optics Pro..

    Ancien utilisateur lightroom CC + Photoshop (avec la Nik Collection) j’ai eu l’occasion d’essayer DXO Optics Pro 9 Elite + Filmpack 3 quand ils l’ont offert il y a un ou 2 ans, après 2 semaines d’utilisation j’ai acheté Dxo Optics Pro 11 Elite et je n’ai plus jamais utilisé lightroom depuis (sauf pour récupérer quelques fichiers du catalogue). Lightroom était affreusement lent, la réduction du bruit gomme trop de détail, les corrections optiques laissent à désirer et surtout (même si c’est subjectif) je n’ai jamais vraiment aimé les couleurs qui sortaient de Lightroom, ni proche de la réalité ni satisfaisante à mon gouts (souvent trop jaune, j’ai toujours eu du mal avec la balance des blancs que ce soit sous Lightroom ou Camera Raw dans Photoshop).

    Pour traiter des centaines (voir milliers!) de photos rapidement DXO c’est le pied avec les contrôles semi auto, le logiciel est super fluide, les filtres par boitier/films permettent d’essayer rapidement différent looks, les corrections de l’objectif n’ont jamais besoin que l’on y touche et l’export est infiniment plus rapide (sauf quand on active la réduction du bruit Prime, là faut bien patienter).  Et j’aime leur soucis du detail, on peut régler le contraste dans les hautes lumières ou les ombres, le micro contraste, le contraste fin, améliorer ou réduire la finesse du bokeh ou au contraire des zones en focus..

    Après le logiciel n’est pas parfait, pour le sharpening je préfère toujours le Photoshop avec la Nik Collection (le Raw Presharpener est terrible et un p’tit coup de filtre passe haut sur les zones clefs ça ne fait pas de mal),  pas de corrections locales dans ma version de Dxo (mais la nouvelle version les a) du coup je passe encore certains fichiers dans la moulinette Photoshop + Nik pour ce genre de choses.

    Ah et point intéressant vis à vis de la licence que j’ai acheté, c’est à vie et ça fonctionne sur Mac et PC, du coup je l’ai à la fois sur mon macbook en déplacement et sur mon gros PC quand j’ai besoin de plus de confort.

    • C’est dommage, car cette mauvaise impression s’explique : vous savez pas utiliser Lightroom…

      ET ce n’est pas votre faute ! Mais bien la faute d’Adobe… Notamment de ne pas avoir (dès le début) mis en évidence les excellents « profiles d’entrée », que vous n’avez jamais utilisé (probablement)… Et ceci explique votre déception à propos de des couleurs (je reconnais dans le profile Adobe Standard ce problème de Jaune). Dommage car la solution était pourtant sous votre nez depuis des années, dans l’onglet étalonnage (et pas dans Nik Softwear qui est un gadget).

      Ils ont fini par comprendre (trop tard pour votre cas) : cette erreur ergonomique dans Lightroom 7.3… Et ont enfin placé tout en haut dans les « réglages de base » : le « choix des profils d’entrée ». Avec en prime : de nouveaux profiles d’entrée bien plus contrastés.

      Bref : vraiment dommage pour vous…

      Je ne suis pas trop d’accord avec les questions de vitesse : là aussi, c’est que vous n’avez pas su exploiter la création des aperçus 1:1… et c’est dommage. Car bien réglé, Lightroom est très rapide.

      ET encore plsu rapide si vous savez travailler avec les aperçus dynamiques (des fichiers RAW de seulement 5 millions de pixels, au lieu de 24, ou de 36 : ça va 5 fois plus vite que les plus rapide des logiciels de traitement RAW…). Les Aperçu dynamiques, sont uj avantage incroyable en faveur de Lightroom : aucun autre logiciels ne peut rivaliser question vitesse (car Lightroom travail sur 5 Mpix au lieu de 24 par exemple… et 50 Mpix pour mon EOS 5DsR)…

      Bref : vous n’avez pas aimé Lightroom car vous n’avez pas su l’utiliser. Et c’est bien la faute d’Adobe (en aucun cas votre faute)…

      • Sur mon vieux PC (le comble pour un informaticien :-) ), je fais tourner LR 5.7.1 et PhotoLab. Et en terme de vitesse, LR est très nettement plus fluide. Les corrections sont instantanées, l’interface mieux fichue. Donc dans l’ensemble un soft bien agréable à utiliser contrairement à DXO qui est plus fouilli. Mais on s’y fait rapidement.

        En revanche pour ce qui est du rendu colorimétrique, j’ai toujours eu des problèmes pour les RAW venant de mon 60D, aucun profil d’étalonnage ne donnant satisfaction. Je n’ai pas ce problème dans PhotoLab, qui en plus, me sort des jpeg de meilleure qualité avec un minimum de traitement contrairement à LR. Avec mon feu Pentax K200D, les couleurs étaient superbes et naturelles dans LR. Ca doit donc venir des fichiers bruts sortant de mon 60D. Je n’ai pas eu l’occasion d’essayer d’autres RAW pour comparer.

      • Je n’utilise jamais Adobe Standard, j’ai toujours préféré Camera Neutre (standard et portrait de temps en temps) à l’époque où j’utilisais un 5DII puis j’ai eu des profils personnalisés avec un Colorchecker quand j’ai travaillé dans une agence avec un d810 & D7100 (obligation de l’agence), mais franchement ça ne m’a jamais épargné du temps passé à corriger les couleurs..

        Vis à vis des aperçus dynamique,  pourquoi m’embêter à travailler sur des images de 5mgpx alors que Dxo gère des raw de 36mgpx  en toute fluidité?
        Et de toute façon quand on fait de la retouche locale on est obligé de travailler en pleine résolution sous photoshop (masques, détourages, réduction du bruit, sharpening..), franchement autant directement photographier avec un D700 ou un 5D classique en 2018, vous gagnerez de la place et du temps de travail!

        • A mon avis vous perdez beaucoup de temps à faire des choses inutiles, par méconnaissance du logiciel Lightroom (spécialement la retouche par zone dans Photoshop est très rarement utile, vu ce que l’on peut faire dans LR)…

          Et ne pas utiliser les aperçus dynamiques pour travailler plus vite : c’est vraiment dommage. Car c’est totalement transparent…

          Et que 99% de votre travail peut être fait sur les aperçus dynamiques. Une fois reconecté aux originaux, tout votre travail (localisé, comme global) s’applique sur l’image originale.

          Il est alors possible (si nécessaire) de travailler finement la netteté et la gestion du bruit par zone (si nécessaire, mais en général il n’est vraiment pas nécessaire d’avoir un travail spécifique à ce niveau. Se préparer 2 ou 3 presets de correction du bruit + netteté adaptés à divers sensibilité : par exemple de 50 à 800 ISO, puis de 800 à 2400 ISO… puis au delà).

          Bref… par ailleurs et pour finir : je ne trouve pas DxO tellement plus rapide que Lightroom sur les RAW originaux. Par contre le travail sur Aperçu dynamique change tout !

          • J’ai une machine modeste (i5 + 8Go de RAM + GTX970 + un SSD entrée de gamme) et je n’ai aucun ralentissement sous DXO avec des RAW 24MPx 14 bits. Genre aucun. (Sauf au chargement des images mais ça ça se règle en remplaçant le HDD sur lequel les photos sont stockées par un SSD.)

              • C’est à voir selon les usages. Perso je suis bien avec mon classement automatique maison, et ne sortant pas 1500 photos potables par mois, je n’ai pas besoin d’un tri plus poussé.

                 

                Enfin je dis ça sans avoir testé un catalogage de compétition.

                 

                (Sinon, je testerais bien les SSD M.2 qui autorisent des débits monstrueux… pour bosser avec fluidité sur des RAW ça serait intéressant de voir.)

  17. Je suis triste car le DXO One est vraiment contrairement à ce que beaucoup écrivent (sans l’avoir acheté , testé, utilisé …. facile de critiquer gratuitement , syndrome aussi typiquement français) , est un outil très pratique de haute qualité , performant et clairement différenciant des appareils classiques. Savoir que ce produit sera abandonné me fait penser  Alpine Renault. une voiture d’exception qui après avoir été abandonnée 25 ans revient …. bref la qualité coute cher et les utilisateurs préfèrent le low coast , ce qui est très bien pour poster sur Instagram ceci dit.

    Sur le logiciel : je ne ferai pas de commentaire : je ne l’ai pas acheté. juste essayé dans sa version gratuite 30 jours et cela me parait trop court pour juger

    Sur le Redressement judiciaire : il y aura un repreneur . et les 133 salariés seront repris. Adobe a besoin de main d’œuvre en France … ;-)

    bonne journée

  18. Pingback: De vive voix : la société DxO serait sortie d'affaire - photoetmac.com

  19. Pingback: DxO PhotoLab 2 : le temps du renouveau - photoetmac.com

Leave A Reply


Notifiez-moi des commentaires à venir via émail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.