web analytics

Leica M10 : un peu moins épais, enfin !

24
BILLET PREC.
BILLET SUIV.

Pour la plupart des photographes « normaux » (je parle ici du « petit peuple », ou des « manants » comme vous et moi) : la sortie d’un nouveau Leica M10 tient du « non évènement ». Vu les prix inaccessibles et inacceptables que pratique cette marque…

Prix, que je n’ai même pas envie d’aller vérifier : oubliez ce nouveau Leica M10 et faites comme s’il n’existait pas… Mais pour ceux qui comme moi se souviennent peut-être avoir pris en main des Leica M « argentiques » dans les années 90 et qui se souviennent que les « M » étaient des appareils compact et agréables à tenir (plus compacts que la moyenne de l’époque, ce qu’ils ne sont plus du tout aujourd’hui)… alors, pour ceux qui se souviennent de ces M argentiques fameux : alors, oui l’arrivée de ce M10 apporte une petite nouveauté. Pour la première fois, depuis que Leica propose des Leica M numériques : ce M10 est enfin… un peu moins épais !

Merci à Camerasize.com pour la comparaison : à gauche l’ancien Leica M6 argentique… A droite le nouveau Leica M10 (plus fin, mais il reste plus gros) :

La bonne question est : pourquoi ne l’ont-ils pas fait plus fin, plus tôt… Car je suis 200% certain qu’ils auraient pu (ils auraient du) : la miniaturisation d’un tel appareil ce n’est pas si compliqué en l’absence de miroir et de prisme. S’agit-il d’un « retard » technologique, sur les fabricants Japonais ? Peut-être… Merci à Camerasize.com pour la comparaison : à gauche le nouveau (et fin) Leica M10… A droite l’épais (et tout vilain, booooou….) Leica M9

A moins qu’ils se soient dit chez Leica, qu’il y aurait suffisamment de gogos et de nouveaux riches (Russes, Quatari ou Chinois) pour acheter d’abord la version « épaisse » de leur brique… Et qu’il serait toujours possible de vendre ensuite : une version « fine » aux mêmes gogos… Lorsqu’il sera temps de les faire repasser à la caisse car il sera urgent de posséder un « signe extérieur de richesse » à jour. Ils ont bien réussi à leur vendre un Leica à capteur noir et blanc, ce qui est d’une absurdité défiant l’entendement !

Conclusion : tous les Leica M numériques sortis avant le Leica M10 peuvent désormais être considérés comme démodés (et il n’est pas du tout certain que la cote d’un Leica numérique se maintienne aussi bien que la cote d’un Leica argentique avant l’an 2000)…

Imaginez qu’avant ce modèle, il fallait passer par les menus pour changer de sensibilité ISO ! Ridicule non ? Celui-ci est la premier à proposer une molette de réglage des ISO : ré-vo-lu-tio-naire, on vous dit… Il y a même une position ISO Auto ! C’est à pleurer de bonheur.

Imaginez : il y a même un menu personnalisable, comme sur un Canon et le WIFI, sans oublier un GPS ! Totalement fou, toutes ces innovations…

Autrement dit : mieux vallait ne pas acheter de Leica M numérique avant 2017. Et attendre ce premier Leica M numérique qui commence à ressembler (un peu plus) à un vrai Leica M… Sinon, dans le même goût (mais moins cher) et bien plus utile : Fuji vient d’annoncer un joli Fuji X100F.

Ce sera quand même mieux pour frimer aux terrasses à la mode, sans passer pour un « riche gogo » victime d’un des plus beaux « piège à gogos » de toute l’histoire de la photographie !

BILLET PREC.
BILLET SUIV.

24 commentaires

  1. Je pense que l’épaisseur est conditionné par la compatibilité aux anciens objectifs de type M. Donc sauf à perdre la compatibilité, ça ne diminuera jamais de beaucoup.
    Par contre le prix est conditionné par ? ? ? les acheteurs qui sont prêts à dépenser ?

  2. l’épaisseur et le poids sont des signes intuitifs de qualité en marketing…

    Certains fabricants de matériel hifi très haut de gamme ajoutent des barres d’acier « inutiles » uniquement pour augmenter cette sensation dans  leur ampli etc…

    Perso j’aime bien les Leica, je les trouve beau et sensuel. Et si ça peut vous faire chier ben je trouve ça encore plus cool. J’aime être un laxatif gratuit.

    D’ailleurs j’ai toujours une miniature en plastique de Leica M accroché au rétroviseur central de ma Dacia Logan à coté du volant en fourrure d’herminette bio. J’aime faire le grand écart.

  3. Sauf que le moyen-format Fuji a un viseur électronique, pas un viseur télémétrique. Ce qui change sensiblement l’approche en photo. (A noter que Fuji a eu l’excellente idée d’avoir un viseur escamotable, et donc upgradable dans le futur ; à ce prix, on a au moins un système pérenne, et j’espère qu’il rencontrera un petit succès.)

     

    Leica, le pire c’est pas leurs boîtiers génériques, c’est les éditions limitées. Nouvelles couleurs, et hop +5000€ sur un couple optique/boîtier.

  4. Je ne connais pas bien le marché du moyen format mais à priori le positionnement de Fuji pour son boîtier me semble assez pertinent comparé aux autres marques
    Et effectivement déjà le viseur actuel du gfx est de 3,69M et avoir la possibilité pour le changer dans l avenir est un vrai plus.

  5. Tiens, JF qui dit du bien d’un Fuji! ;)

    Blague a part, je trouve ca bien qu’enfin ils reduissent la taille de leurs boitiers. Je n’ai jamais compris l’interet d’un Leica numerique, sachant qu’un Sony Alpha 7 accepte tres bien les objectifs Leica

  6. Tu peux même les customiser les Leica, http://www.leica-a-la-carte.com/alacarte/index/TOKEN/GthZOqeAD8O_oI80GUlXKIaVprw/M/z9GqbA

  7. Bonjour,

    Je ne vois pas en quoi LEICA est critiquable, dernière marque d’appareils photo en Europe, de plus il utilise des capteurs de marque Française sur certain modèles.

    Ils sont rentables le rêves des actionnaires non ! et de plus leur clients sont persuadés d’êtres les meilleurs.

    C’est juste un positionnement marketing, sachant qu’il ne pouvait pas concurrencer les autres sur la performance brute ils ont utiliser le nom comme produit de valeur.

    Autre chose, ils ont gardé les fonda-manteaux de la marque, compatibilité des objectifs depuis plus de 70 ans, visée télémétrique ..

    Quelques dérives comme le remarquage d’appareils Panasonic pour un peut d’arnaque aux près des quelques « BOBO » c’est de bonne guerre.

    Bon je souhaite une belle et bonne journée derrière vos objectifs

  8. Bonjour,

    Comparez également les dimensions et poids entre un M et un 5DIV vous verrez l’avantage également du M.

    Il est trop chère mais pas que pour les bobos. (il y a de belles occasions)

    Pour moi en randonnées il est pratique et en ville également, comparez les tailles.

    Pour le réglage des ISO c’est super simple, touche iso et sélecteur en même temps  (M9)!

    Je ne suis pas un Leicaiste fanatique, j’ai aussi un 5DII mais je sais reconnaitre ses avantages et puis j’ai des optiques depuis longtemps qui perdurent dont un beau Tri Elmar 28-35-50.

    Bon c’est pas le tout il fait beau je sors faire un peu de photos au bois.

    Belle journée à tous

     

     

  9. Bonjour,

    Il n’était pas méchant mon message ! pourquoi est-il banni ?

    Bonne soirée (avant c’était le matin où je disais belle journée)

  10. visiblement tu n’as jamais utilisé de M arcgentique ou de M (240) pour parler comme ça de Leica, un appareil photo numérique c’est avant tout un couple capteur optique pour un ‘rendu’ un modelé d’image, pour avoir utiliser pendant plus de 10 ans des Canon, et des dos Phaseone, je conseillerait à n’importe quel photographe le M, et je ne suis pas un cas isolé, nombreux sont ceux qui sont passés chez Leica, peut être la seule marque qui se préoccupe encore de la photographie, et non pas de la video ou autres gadgets qui n’améliorent pas ‘l’image’. A bon entendeur..

     

    • Merci pour ce piont de vue…

      Auquel je ne crois pas du tout (mais ce n’est que mon point de vue)… Je crois moi, que cette histoire de rendu, c’est une « invention » complète… Une histoire de « croyance », une « superstition », comme l’alchimie en d’autres temps !

      Puisque l’on peut obtenir absolument n’importe quel rendu en post traitement… Et du point de vue optique, les alternatives aux grande ouvertures de Leica ne manquent pas chez Sigma, Canon, Nikon, ect… En quoi une optique Leica aurait un rendu « particulier », qui aurait plus de valeur qu elle rendu « particulier » de n’importe quelle autre objectif à grande ouverture ? Rendu qu’il faudra commencer par « définir » et « préciser ».

      Je ne vois absolument pas en quoi un Leica M, pourrait faire une image si particulière, qu’un autre boitier Full Frame ne pourrait pas faire en choisissant une optique équivalente.

      Je respecte le point de vue de chacun… Mais je vais donner le mien (à prendre ou à laisser) : tout ça je vais te dire : je crois que c’est de la superstition…

      Et que ce « fameux Modelé » façon Leica : cela ne repose sur rien de scientifique ! D’ailleurs quelqu’un peut-il me donner une définition explicite du terme « modelé » ?

      Qui est employé à tord et à travers ? Moi je ne connais que la définition en « peinture » (ce qui veut dire « en gros » : sensation de relief donné par un dégradé clair / obscure), qui n’est pas ce dont on parle en photo…

      Modelé, c’est un peu le « mot valise » que l’on emploi, lorsque l’on ne peut définir exactement les caractéristique d’une belle image…

      En quoi le « modelé » de l’image ci-dessous (Sigma 24 mm f/1.4) diffère-t-il d’une image faite avec un 20 mm f/1.4 Leica ? Il faudra m’expliquer ça, avant de me faire croire à l’intérêt d’u-investir 3 à 5 fois plus cher dans un objectif Leica !

      Ou encore pire dans un boîtier Leica…

      • Ah tiens Leica fait des 20mm?

        Et le vignettage de ton 24 Sigma te plait ?

        Finalement, la superstition ne serait-elle pas de croire que l’on pourrait avoir une chance d’acheter la même technologie à un prix 4 fois moindre à Séoul ? Car faire du bashing c’est bien, mais aller jusqu’à dénigrer les qualités optiques de Leitz, faut oser…

         

        • La question du vignettage n’est vraiment plus un problème de nos jours… On peut le corriger, ou en ajouter !

          Sur cette image j’en ai rajouté exprès, car je trouvais que ça collait bien à l’ambiance désuet du Star Ferry de Hong Kong…

          Leitz, n’est plus forcément la référence en matière d’optique. Cela se saurait !
          D’autres font mieux (ou largement aussi bien)… pour 2 à 4 fois moins cher : l’authentique performance est là…

          Oui : la seule performance industrielle et scientifique qui « vaille » : c’est de développer un « savoir faire indiustriel » permettant d’offrir au plus grand nombre des performances supérieures à celles… que seule une minorité pouvait s’offrir hier.

          C’est ça le progrès scientifique. ET c’est exactement ce que propose Sigma avec sa gamme Art (après que Nikon, Canon et d’autres aient pris l’avantage sur l’industrie optique Allemande dans les années 60 : ça date déjà…). Des mesures scientifiques le démontrent ici :

          https://goo.gl/X4bCUX

          Le Sigma (mais aussi un Sony) obtiennent une note de « Sharpness » de 4O…
          Le Leitz obtient une note de « Sharpness » de 41…

          Ce dernier étant dépourvu d’autofocus : on peut considérer qu’il est « dépassé technologiquement »… Car beaucoup moins performant que le Sigma et le Sony qui sont équipé d’AF performant ! Sans AF le nombre d’images ou le sujet sera flou dans le cadre de la photo d’action sera très (trop) important pour le Leitz, lorsque l’on utilisera un diaph inférieur à f/4… Incoimpatible avec la photo d’action (qui est la raison d’être de ces optiques pour reflex).

          On pourrait continuer la comparaison avec d’autres focales… Si il faut se passer d’AF pour gagner 5 ou 10% de piqué en plus : à quoi bon. Je considère les objectifs non AF comme totalement dépassés. Et Leitz est incapable visiblement de proposer de l’AF.

          Le progrès scientifique n’a de sens que si il est UTILE ! Et si il reste financièrement accessible : dans la cas contraire, c’est un échec scientifique ! Ou un « rêve d’ingénieur comme on dit ». Le Concorde était de cette sorte d’exploit scientifique…

          Ou encore une « niche commerciale » réservée au domaine du luxe… Encore une autre histoire ! Ici ce n’est plus la performance qui compte, mais le « roman historique » qui se cache derrière.

          Comment considérer qu’au prix ou il est vendu un Leica soit « performant » ? Il est l’inverse de la performance (qui consiste entre un rapport : « investissement / résultats ». Cela ne veut pas dire qu’il ne se vend pas… On peut vendre très bien des choses « non performantes ».

          Mais croyez-vous vraiment que l’avenir appartienne encore à ces vieilles maisons Allemandes ? Ou l’avenir se trouve-t-il du côté de l’Asie, quelque part entre Osaka, Séeoul ou Shenzen ?

          • Il n’y a rien de « luxe » dans des optiques M pour Leica. J’ai un M4-P depuis 1981, des optiques qui datent de ces années là et d’autres plus récentes. A la fin, entre le prix d’achat et le prix de revente, si je devais tout arrêter aujourd’hui, je ne suis pas certain de perdre un centime.

            Pouvez-vous en dire autant sur le budget global que vous avez passé sur du matériel Made in Japan ?

            En tout cas, le dénigrement systématique que vous faites du Leica et de ses utilisateurs « nantis » et « gogos » n’honore pas réellement votre propos.

            Après tout, si le rendu du M plait à ses utilisateurs, pourquoi ne pas essayer de comprendre ce qui les attire ? Le nombre de collimateurs AF fait-il une belle photo ? Plus simplement, la technologie peut-elle venir au secours de l’Art, ou ne serait-ce pas prendre le problème à l’envers ?

            C’est en tout cas ce que certains « M-users » pourraient lire entre vos lignes…

            • Tout ce que je veux expliquer : c’est que l’on peut faire largement aussi bien (avec du talent, un coup d’oeil et beaucoup de travail)… avec un matériel reflex que l’on trouve dès 500 ou 600 € aujourd’hui, qu’avec le Leica M et toutes ces optiques.

              Justement c’est de la superstition (et une croyance aveugle dans la matériel), que de croire que le matériel (le Leica en l’occurrence), pourrait remplacer l’oeil, la marche à pied, le travail et le talent ! Certains photographes réussissent des images « touchantes », avec leur iPhone…

              J’ai pas mal fait de street photo avec un simple Canon S100, acheté à 250 € : parceque j’ai beaucoup marché, beaucoup déclenché et beaucoup trié dans Lightroom : ce simple compact m’a permis d’obtenir des résultat que beaucoup de possesseurs de Leica n’auront jamais… faute d’avoir « travaillé » !

              La photo : c’est du « travail »…

              Et croire que l’on travail mieux avec un Leica : c’est naïf ! Vraiment je le pense… Tout cet argent serait tellement mieux investi en billets d’avions.

              Enfin, dernier point : si vous avez pu « investir » dans ce matériel et espérez le revendre le même prix : tant mieux… Mais ce n’est certainement pas le cas de grand monde !

              99,99 % des photographes ne possèdent pas ce budget : c’est pour eux que j’écris ces lignes : rassurez-vous ! Le Leica : ce n’est que de la superstition, très éloignée des réalités de la prise de vue « concrète »

              Une grande partie des images que j’ai prise (et pas les moins intéressantes), j’aurais pu les faire avec 600 ou 1000 € de matériel… Et vous aussi ! C’est ça que je veux dire…

              http://www.vibertphoto.com

              • Si tu crois faire aussi bien avec du matériel à 600 € que du Leica à 6000€… C’est que tu dois pas voir grand chose. Sérieux Vibert arrête ton Leica Bashing, ça fait beauf et frustré. J’ai du Leica et du Canon, même dans le Canon tes élucubrations commencent à devenir ridicules.
                Je viens d’acheter un M10, je ne suis pas un bobo, juste un pro de la presse qui a testé depuis 30 ans tout le matériel photo possible et imaginable, et je reviens toujours au Leica de part sa longévité, sa résistance, sa différence et ses optiques… Je bosse avec un 35mm Summicron IV depuis mes débuts (acheté en 1984) et je bosse toujours avec sur mon M10, mes Canon n’ont pas cette longévité et surtout ce rendu… (on en parlera de tes Sigma) Mais ça faut pratiquer pour le savoir, ça se ne mesure pas sur une mire.
                Si tu as du mal à voir et comprendre le « rendu Leica » lié à la finesse et texture de l’optique, c’est sans doute parce que tu n’en as jamais eu et jamais vraiment photographier.

                Allé un peu de positif et d’idée dans ton blog, pas juste du bashing d’adolescent. Ca le vide de son sens et d’intérêt de voir toujours les mêmes poncifs beaufs entre les « Leica c’est cher » et les « Leica c’est pour les bobo », va peut être falloir revoir son point de vue et ses jugements à l’emporte pièce. C’est comme dire « Un Canon avec un Télé blanc, c’est tape à l’oeil, beauf et substitut phallique » …
                Le reflex est en déclin depuis des années, les hybrides et Leica progressent et s’installent… N’en déplaise à certains…

                • Eric, je ne connais pas tes photos…

                  Mais va regarder un peu les miennes, et ce que j’ai pu faire avec du matériel à 600 € (dans certains cas).

                  Après on en reparle…

                  http://www.vibertphoto.com

                  Je ne suis pas un petit oiseau tombé du nid comme tu semble le penser. J’ai fait toutes sortes de photos, avec toute sorte de matériel, ce qui me permet d’affirmer (à nouveau), que je peux faire d’excellentes images avec n’importe quel matériel !

                  Et pour le prix de ton Leica, moi je peux changer d’appareil tous les deux ans… ce qui me permet de progresser et de changer mon point de vue…

                  Le Leica : c’est du snobisme (au pire), ou de la superstition (au mieux ! )…

                  Ce qui compte, c’est la lumière, l’émotion, l’instant… Et le Leica n’y peut rien du tout, lorsqu’il s’agit de réunir tout cela (pas plus qu’un autre autre appareil), ! ! !

                  C’est l’oeil et l’instant du photographe qui font 99% du travail… Tu le sais bien !

  11. J’aime bien mon M9 qui fait des photos sympas avec un rendu que j’ai du mal avoir avec autre chose. Le seul problème c’est qu’il ne montait pas bien haut en ISO

    et puis ce coté super simple j’aime bien aussi. on mets au point, on cadre, on appuie sur le bouton et c’est dans la boite.  Pas de zoom (vive la marche a pied) Ne prend pas trop de place. C’est de la belle mécanique.

    Bon je ne suis pas certain d’acheter celui la mais c’est agréable à utiliser un Leica. Bon pas pour faire des photos d’avions mais c’est sympa. C’est comme une belle montre. Ca ne sert a rien mais c’est sympa. Ca coute juste cher voire très cher…

     

  12. Que d’intolérance !!!

    bien sur qu »un leica ne donne aucun génie photographique.

    Pour ma part, j’ai aussi pensé que leica c’est un peu surfait, dépassé et trop cher (sans jugement moral à 2 balles sur les utilisateurs)

    je fait de la photo depuis 50 ans:zenith, canon, fuji et nikon sont passé devant mon oeil et puis…

    on ma prêté un M9 un mois, et là, stupeur. oui, le rendu, ça existe en dehors du traitement. Oui, la visée télémétrique modifie l’approche . Oui, les objectifs précision et douceur (seul quelques ancien nikon et 1 ou 2 canon s’en approchent)

    Non, je ne change plus de boitier, il me va : point.

    Il faut aussi savoir que le marché de l’occasion est large, les utilisateurs soigneux.

    Pour le reste, on ne gagne rien à discréditer l’autre, on se discrédite soi même. Il est plus intéressant de comprendre que de juger, on en sort plus riche.

    A bon entendeur

    salut

     

    • Je me demande si vous ne seriez pas victime d’un « champ de distorsion de la réalité » ? Parfois quand on veut voire des choses, on fini par les voire…

      Pourriez-vous définir ce « rendu » si caractéristique ? Que vous ne retrouvez pas avec un autre type d’objectif des autres marques ?

      Car tout le monde parle d’un rendu, mais semble incapable de le décrire…

      Je ne discrédite personne, je ne vise personne : je donne juste un avis sur un matériel. Je ne vise pas ceux qui l’utilise !

      Si on essaie d’expliquer en quoi les Royce Roll sont des voitures ridicules en 2016, on ne s’attaque pas pour autant à ceux qui les utilise…

  13. c’est bien sur, j’ai arrêté l’haldol le mois dernier, fallait pas ? Je suis quand même éffaré par votre absence total de bienveillance et de respect pour des choix qui ne sont pas les votre. C’a touche au mépris.

    bien, je vais faire un effort sachant que votre partie pris cherchera la faute et pas la compréhension.

    D’abord discerné les optiques du boitier.

    Le boitier:

    la visée, c’est autre chose, c’est totalement subjectif mais pour ma part:

    le télémetre me fait moins d’erreur que ne le faisait mon D700. la visée est claire, la PDC infinie on fait donc très attention à l’arrière plan. regarder une image dépolie n’établie pas le même rapport à l’objet que la vision a travers le viseur du M.  je ne sais si mes photos sont meilleur, mais elles sont différentes: l’outil influe sur le rapport à l’image.

    Les fichiers: je suis ébahi par la capacité de traitement sur ces fichiers. C’a c’est facile à vérifier, encore faut il essayer même si certainement un D4 ou D1 markxxx doit être aussi bon , ce qu’on est en droit d’espérer. n’oublions pas non plus que les choix électronique et informatique de l’image sont aussi des compromis.

    C’est évident, le reflex est un outil universel, le M fait moins de chose mais parfaitement.

    Les objectifs:

    Chacun à un rendu particulier, comme tous d’ailleurs. Que ce qui est des lux (1.4)douceur et extrême définition, l’antithèse des objectifs nikon nano cristal actuels.

    on peut nier le rendu spécifique d’un objectif en dehors des mesures. Quoique : il y a bien des tas d’autres critères objectifs de mesure. un objectif n’est qu’un compromis.

    Pour les prix, oui, c’est cher le prix d’un boitier pro nikon canon pour moins sur le papier.

    Si demain il y a un porteur d’objectif aussi efficace et moins cher beaucoup zapperont, c’est sur et beaucoup de leicaiste on aussi un sony comme porteur d’objectif pour les focales à partie du 35mm

    Ceci dit, après leica, seul upgrade possible me semble être le moyen format, pentax ou autre au prix du volume et la c’est encore un autre monde.

    Pour la « sensibilité » au rendu leica, c’est comme la musique . certains ne sont absolu pas sensible à une différence d’interprétation, d’autres oui et pourtant tous sont mélomane.

    Et encore le cout, quand je vois le prix d’upgrade de mes reflex au court du temps, leica m’aurait couté moins chère.(valable uniquement pour le type de photo qui est le mien. Nous sommes bien d’accord que sport et macro ne sont pas dans son domaine.)

    Mais la question de fond de tout cela, ce n’est pas les qualités et les rapports qualité/prix des appareils. c’est notre capacité à reconnaitre la légitimité de l’avis de « l’autre » sans jugement de valeur. Mais vous êtes comme vous êtes et les avis nuancés ne sont pas votre mode de fonctionnement . C’est donc ma dernière intervention.

    un bobo richard débile et snob avec distorsion du réel mais qui à trouvé un outil qui lui va bien pour faire des photos des humains qui sont autour de lui.

     

Leave A Reply


Notifiez-moi des commentaires à venir via émail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.