web analytics

Un logiciel photo avec reconnaissance des visages ?

5
BILLET PREC.
BILLET SUIV.

Aujourd’hui, voici le « commentaire du jour » d’un lecteur énervé… Comme on le répète souvent, il faut faire très attention avant « de s’engager » avec un logiciel de classement d’images. Et surtout s’assurer de sa « longévité » potentielle.

Mais qui aurait pu se douter que Google allait arrêter un jour Picasa ? Voilà la question de ce lecteur à la suite de l’article Google abandonne Picasa : 

« Pour moi c’est une véritable catastrophe. Quand j’ai découvert ce logiciel j’en ai fait un de mes incontournables, pas tellement pour la retouche, mais pour la reconnaissance de visage (et l’ajout manuel de cette reconnaissance). J’ai donc 4000 photos sur lesquelles j’ai nommé les visages.

J’ai donc la capacité de retrouver en 3 secondes, des photos de mon père avec son arrière petite fille, ou de toute notre petite famille ou de mon chien (oui j’ai forcé mon chien pour la reconnaissance). Alors non seulement je ne connais pas de logiciel gratuit (ou pas cher) avec une telle fonctionnalité, mais je ne m’imagine pas faire le tri des visages (et le forcage associé) sur 4000 photos !

Avez vous des idées, sachant que j’ai bien compris que je peux continuer à utiliser Picasa, et qu’il est hors de question que je mette des photos personnelles sur le cloud. Par avance, merci. »

Je ne vois que deux solutions pour bénéficier d’une reconnaissance des visages efficaces : la plus efficace serait de  passer à Lightroom (le Cloud n’est qu’une option bien pratique)… Les visages de Picasa devraient (en principe), pouvoir êtres convertis en mot-clé et récupérés par Lightroom. Venez participer à ma prochaine formation Lightroom

Formation_Lightroom_2016_B

Ou alors c’est Photos d’Apple qui propose lui aussi la reconnaissance des visages : je l’utilise pour récupérer les photos de mon iPhone avec l’upload automatique vers iCloud, qui fonctionne pas trop mal… (désactiver l’upload vers le Cloud est possible, mais c’est bien dommage car cela lui enlève un peu tout son sens).

BILLET PREC.
BILLET SUIV.

5 commentaires

  1. oui, enfin qui ne dis pas que Abode va laisser indefiniment son abonnement a 10€? Quid de ceux qui upgradent toutes les 2-3 versions et qui se refusent a utiliser PS dans leur flux photo?

    De plus, conseiller Photo d’Apple apres les coups Aperture et iPhoto, c’est rude!

    Perso, j’utilsie toujours Picasa en tant que bilbiotheque pour mes meilleurs cliches (export JPEG basse def), et LR (en version 5_sans visages donc) pour le catalogage de RAW, le developpement et les mots cle.

    Pour les visages, en effet, les mots cles par personne est la technique que j’utilise, et ca se retrouve aussi sur le JPEG a l’export si on veut.

    dommage ce delaissage de toute solution qui ne passe pas par le cloud..

  2. Merci pour ces réponses,

    Pour Ligthroom, je vais voir mais je ne suis pas près à mettre 10€/mois ou plus de 100€ pour acheter un logiciel qui ne servira qu’à la reconnaissance des visages. En effet, je manipule très peu mes photos (recadrage pour mettre mes photos de paysage en 16/9, un peu de lumière quand c’est sombre et c’est tout).

    Je vais regarder aussi digiKam. Un premier coup d’oeil semble qu’il intègre une fonction d’interopérabilité avec Picasa permettant de réupérer la reconnaissance. Plus que le choix d’un logiciel, c’est là mon vrai problème. Car la reconnaissance de visage ne peut pas être complètement automatique (j’ai des photos de mon père bébé et à 90ans, je doute qu’un logiciel puisse établir un lien entre les photos et pas seulement à cause des visages mais aussi de la qualité des photos, il y a aussi les photos de personnes avec casque, d’animaux, de profil…) et je ne veux pas perdre toutes les associations manuelles.

    Il faut que je trouve un peu de temps et je vous tiens au courant pour cette interopérabilité.

    Encore merci.

    • Bonjour

      Avez vous trouver une solution car je paratge à la fois votre désarroi et votre objectif: récupérer ce qui a été fait sur picasa et intégrer cela comme mot clef au fichier afin de ne plus rien perdre…

      • Je n’ai pas de solutions, disons que je n’ai pas recherché n’ayant jamais vraiment utilisé Picasa…

        Dans tous les logiciels que j’utilise, j’essaye de prendre en compte le « risque migration ». par exemple dans Lightroom, je continue à exploiter aussi loin que je peux une hiérarchie cohérente de dossiers et « mot-clés » et je ne m’appuie pas uniquement sur les « collections » et outils « propriétaires » à Lightroom…

Leave A Reply


Notifiez-moi des commentaires à venir via émail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.